Alain Guionnet – Journal Revision

18 mai 2017

HUSSARD VAINCU

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:02

Hussard est formé à petite guerre, aux coups de main, aux attaques soudaines avant de fuir rapidement sur son hongre. Or se présenter à élection législative est action de grande guerre, exigeant moyens dont Alain d’Issy ne dispose pas : réseau et argent. Premier obstacle, trouver un suppléant dit la presse, remplaçant selon la loi. Mais qui ? Viennent ensuite collage d’affiches et distribution de feuilles volantes.

Diffuser feuilles est action de peite guerre dont hussard est spécialiste. Il l’était aussi du collage d’affiches, mais il disposait d’un coche qu’il n’a plus. Qu’à cela ne tienne, le hussard peut coller à pied affiches devant tous les bureaux de vote d’Issy, mais parties de villes étrangères font partie de la dixième circonscription des Hauts-de-Seine.

Hussard n’était jamais seul, il se trouvait en régiment, ce qui n’est plus le cas maintenant, car hussard d’Issy est presque seul en France. Bien sûr, il existe soldats des bataillons de hussards ayant appris quelques mots hongrois, toutefois ils ne montent plus hongres, leurs unités étant sans doute équipées de blindés légers.

À vérifier auprès du Service historique des armées, mais peu importe. Soldats hussards étaient hier au service d’Hollande, maintenant de Macron, ils sont ennemis du hussard d’Issy, engagé volontaire.

Hussard d’Issy abaisse son sabre. En revanche, preux bretoc Lapie Nolan se présente à Évry contre Manuel Valls, avec l’homme d’affaires Dieudonné comme remplaçant. Ça ne coûte presque rien au richard de soutenir Nolan et sa campagne électorale, tandis que c’est réclame pour sa pomme. Nolan a giflé Valls le 17 janvier à Lamballe au cri d’« Ici, on est en Bretagne ! »

Nolan a pris trois mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d’intérêt général pour son crime de lèse-majesté, ce n’est pas cher. Mais ce fut gratuit pour Alain d’Issy quand il donna coup de pied au ventre du commissaire de police avant de fuir à toutes jambes. Commissaire fut estomaqué, tandis qu’Alain ne savait pas qu’il avait agi à la hussarde, ayant étudié petite guerre plus tard, mais il l’avait dans le sang.

Nolan aurait pu dire j’emballe le marrane à Lamballe. Son faciès suggère qu’il serait de lointaine origine grand bretoque, mais qu’en est-il en temps plus récent ? Il nous semble roman. Bon point pour lui, car bretonnant passe pour arriéré.

Hier à Issy, au gymnase Jules Guesde, Alain a explosé appareil de musculation. Maximum 60 kilos, ça ne lui suffit pas. Mission du despote Santini : faire appesantir l’engin jusqu’à 100 kilos, poids que le hussard ne maîtrisera sans doute jamais. Mais foule l’admira, elle fut fière d’être issisoise et d’avoir dans ses rangs maous costaud.

Ne cherchez pas élévation d’esprit à Issy, vous ne la trouverez pas.

Nolan, 18 ans, présumé identitaire, habite Côtes d’Armor, appellation bien trouvée, département dont mère du hussard était originaire. À défaut de présenter sa candidature à Issy, ville de bobos, le hussard est prêt à descendre sur sa monture à Évry pour soutenir Nolan. N’ayant malheureusement plus de cheval, il y ira à vélo.

Express publie photo de Dieudonné où on voit le Camerounois poser devant deux de ses gorilles nègres, ce qui fait désordre. Non seulement pour juif et sarrazin, qui détestent le nègre, mais aussi pour le François, qui voit dans le nègre animal à peine doué de raison. Aussi le hussard viendra-t-il en renfort de Nolan avec son teint pâle.

Aussi viendra-t-il est truc littéraire, et nous démontrerons que gars des Côtes d’Armor jasent parfois mieux françois que journalistes, bien sûr, et certains provincials, les Niçois en particulier. Avantage, bretocs ne se laissent pas écraser par camion fou, tandis que taux de pédocriminalité est plus faible en Bretagne qu’en Alpes-Maritimes, ou encore à Paris et dans sa région, ces bordels.

12 mai 2017

PROGRAMME DU HUSSARD

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:17

Alain compte sérieusment se présenter à élection législative. Si tout se déroule comme prévu, ses propectus seront imprimés et diffusés par État.

Avant-projet de rédaction :  « Alain Guionnet, 63 ans, un des plus vieux partipants d’été sportif, titulaire de maîtrises d’histoire et de hongrois, ancien élève d’École pratique des hautes études, ancien séminariste d’études juives, est 100 % réviso, mais pas à la sauce faurissonnienne. Trois fois emprisonné pour crime de la pensée, délit de presse en langue officielle, son casier judiciaire est depuis longtemps vierge de toute condamnation. Des Hauts d’Issy, il regrette de ne pas être né à Issy, mais à Paris quatorzième. Encore que ce fut peut-être chance, car plupart des nouveau-nés sont coupés à leur naissance à Clinique des Fleurs, tandis que médecins juifs de l’ancien hôpital Corentin Celton coupaient volontiers enfants musulmans. Ils ne faisaient qu’appliquer commandement talmudique, qui ordonne au juif d’exciser ses esclaves.

« Guionnet n’est pas coupé, maigre consolation. Il est 100 % contre Macron, dont il ignore la sexualité, DGSI ne lui ayant pas donné d’information à ce sujet. Hollande est au courant en revanche. Quand il flatte son poulain comme un hongre, il semble signifier que l’eunuque a choisi un eunuque pour lui succéder.

« Guionnet soutient révolution des Mages du sixième siècle avant notre ère contre Babylone. Mage avec ou sans capitale, les deux mots existent sans avoir même signification. A l’époque, les Mages appartenaient à tribu sacerdotale, ils étaient prêtres-guerriers de langue dite touranienne d’inspiration zoroastrienne. Or nous vous invitons, Issisois, à suivre cette tradition.

« Gens d’origine arménienne sont nombreux dans la ville. Ils font partie des premiers chrétiens, mais nous igorons l’emprise que Zoroaste a eu sur eux. Elle est certaine sur le christianisme. Idée du bien et du mal est attirante. Alain Guionnet, c’est le bien, André Santini et Emmanuel Macron le mal. »

Que pensez-vous de cet avant-projet ? Bien sûr, il est caricatural, mais tout l’est en politique. Nadja témoignera : « Non, Alain n’est pas le bien, il projette de me violer et m’enculer assis sur son derrière avec ses bras croisés. Il me fait penser à Dutronc tout nu dans son bain avec des filles qui le nettoient en rêve. Dutronc n’a d’ailleurs jamais fait que retourner sa veste. Ne croyez pas ce que raconte Alain, c’est un menteur. Quand il dit qu’il va me violer et m’enculer, c’est pure frime.

Idem pour ses thèses sur le zoroastrisme. Que christianisme soit en partie héritier de Zoroastre est certain, mais dans quelle mesure ? Christianisme est aussi héritier des cultures grecques des différentes cités. Le juif aurait inventé le mot goy pour dénigrer le Grec, dit-on, car il aurait vu en lui le plus redoutable de ses ennemis.

Mais commencez par vous demander si Alain est vraiment goy. Il a visité synagogue de Budapest avec kippa sur la tête, c’était obligé. Il a cru découvrir quelques trucs, notamment que de nombreux juifs sont morts à Belsen, pas à Bergen-Belsen comme dit le barbare Faurisson.

Au séminaire d’études juives il n’a pas fait scandale. Bien sûr, Esther Benbassa a tenté de le châtrer, mais elle a fait plusieurs cadeaux à Alain, que ses profs savaient réviso, comme la plupart des étudiants juifs. Moins souvent les quelques goys, mais c’est normal, le goy, ce bétail, étant abruti.

Moi, Nadja, je ne veux pas enfoncer Alain, que j’aime bien, mais méfiez-vous de ses exagérations. Il est cuit n’importe comment. Personne ne le suit, sauf quelques prolétaires artisteux en loques. Il ne vaincra jamais Macron, qui compte supprimer argent liquide pour renforcer domination des banques.

Souvenez-vous entre autres des batailles des Tuileries. Gardes suisses commencèrent par tuer prolétaires en loques révoltés, ou gueux, avant d’être massacrés par soldats de métier, surtout venus de Marseille. Il y eut complot, c’est clair, mais complots ont toujours existé et Alain d’Issy est injuste quand il m’accuse d’être complotiste.

Alain est prétentieux, presque pire que Mélenchon. Il est menteur, normal s’il veut se lancer en politique. Son seul avantage, il vient d’ultragauche et méprise le trotskard. Au bled, en Tunisie, ultragauche est inconnue. Mais je suis issisoise maintenant depuis des lustres, barbarisme selon Littré.

J’ai cependant du mal à me dire issisoise, ce jargon m’étant étranger. Mais j’aime A!ain malgré tous ses défauts.

ATTOUCHEMENTS DE HOLLANDE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:07

De Hollande, pas d’Hollande, par respect pour son ancêtre présumé juif venu des Pays-Bas, surtout qu’on prononçoit le h à l’époque. Le philsophe juif Finkielkraut, malheureusement prénommé Alain, se plaint de la dégénérescence de la langue française. Au moins lui emploie subjonctif parfait, mais il a voté Macron, le con, comme tout juif et tout musulman dur.

Encore que ce ne soye pas si simple. 60 % des jeunes bougnouls de banlieue se seraient abstenus au premier tour, mais ceux ayant voté auraient souvent préféré Mélenchon. Et Macron au second tour, puisque seulement 7 % des mélenchonistes auraient voté Le Pen selon le juif arabe Eric Zemmour, comme 20 % des fillonistes selon lui.

On en est là, débats à la télé opposent juifs allemand et arabe, d’accord sur certains points. Main sur le cœur de Macron, comme celle de Fillon, ancien signe de reconnaissance maçonnique, est maintenant très répandu, même chez sportifs européens, mais pas français jusqu’à présent, à qui il est enjoint d’apprendre à chanter la Marseillaise sans se signer, laïcité oblige. Surtout que langue française est romane, pas latine.

Souvenez-vous des conflits ayant opposé bretocs romans et bretonnants. Peu de sang a coulé. Les romans étaient souvent métropolitains, on disoit gens des villes à l’époque, on jasoit rarement des citadins, mot précieux. Même opposition entre gens des villes et des campagnes qu’à présent. Marine a obtenu moins de 13 % des voix à Issy, près de 40 % en Creuse, vraie fracture sociale.

Ou rappelez-vous signe de main cornue adopté par les prétendues élites du monde occidental dans les années 2000, jusqu’au jour où Alain a indiqué qu’il représente les cornes de Baphomet et fut inventé par l’ancien séminariste de Saint-Sulpice Éliphas Lévy, qui résidoit à Issy en été. Du coup, il a fallu changer de signe, mais main sur le cœur aussi ne tient pas. En histoire on peut la prêter à Napoléon, mais pas en médecine. C’était le souffle qui indiquait la vie, lil en prétendu sumérien, lél en hongrois, ayant pour dérivé lélet, esprit ou âme. Mais comment représenter le souffle, par nature volatil ? Sages du Nouvel ordre mondial sont invités à étudier cette question.

Hollande n’a pas caressé joue droite de Macron le 8 mai, prétendue date anniversaire de la victoire sur bochie nazie, mais sa nuque. Films sont trompeurs. L’un donne impression qu’Hollande caresse sa joue, mais c’est sa nuque en réalité.

On a vu aussi Hollande serrer enfants mâles par la nuque à hauteur de ses fesses. Croire que sexualité de l’eunuque cesse d’exister est sans doute en partie faux. Hongre adore être flatté. Hollande, rendu eunuque il y a un peu plus de cinq ans  à cause de son cancer de la prostate pète souvent. Il gaze, comme il dit. Mais tel père père tel fils. L’eunuque a pu désigner eunuque pour lui succéder, auquel caq nous serions en plein despotisme oriental, voyez photo d’Hollande courant après Macron pour lui tenir la main.

Mages ont tué eunuques de Babylone au sixième siècle avant notre ère, ils ont eu raison. Revision passe d’histoires antique à présente, ou vice-versa, mais c’est la même. Revision a toujours soutenu le mage, dont magyar est mot dérivé. Sa mythologie est plus antique que celle du frangin, vulgaire prétendu constructeur du temple de Salomon.

Au point que vous pouvez dire que Magyar est connard, si possible en disant pourquoi, surtout que les deux mots riment, mais jamais que F∴ est lumière. Il est au contraire porte-flambeau d’obscurantisme, comme on vient de le voir avec Fillon, Hamon, Macron, Mélenchon.

Nous sommes en guerre contre DGSI, mieux informée et équipée que nous. Mais c’est peu de chose de mourir à 63 piges, âge où on ne voit pas venir la balle qui vous tuera.

9 mai 2017

MOBILISATION GENERALE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:42

Elle est anticpée, mais débute. Le Creusois est un des quatre fondateur de Bloc identitaire. Il ne sait pas si maintenant Fabrice Robert habite encore Nice, où cet étudiant d’histoire fut autrefois braqué par un commerçant juif parce qu’il apposait papillons révisos, avant d’être conduit à la souricière.

Ce qui en dit long sur l’ambiance à Nice, ville tardivement rattachée à France. Les indigènes parlent rarement provençal mais français avec accent parigo. Feignants, ils ont abandonné le rital pour adopter français en bloc. D’où leur emploi du mot souricière pour désigner le dépôt du palais de justice, la plus grande se trouvant à Paris, île de la Cité. Le Niçois méconnaît souvent argot classique, car il ne jasoit pas françois au dix-septième siècle. Particularité dialectale, il écrit Promenade des Anglais, le parigo, dont le nom est semi italianisme, promenade des Anglais.

On s’en fiche, direz-vous, écrire Chemin des Vignes ou chemin des Vignes, c’est pareil. Sauf que rue, avenue, boulevard, allée, chemin, impasse, promenade, sentier sont noms communs, donc décapités. C’est devoir de l’archisupost de Grand Coësre de le rappeler, mots que le Niçois ne comprend pas.

Mais voilà informations fiables, rares sur toile. Nice fut ravagée avant le coup du camion. Sa librairie semi révisote fut fermée, comme celles de Metz, Nantes et surtout de Paris, où il y en eut plusieurs. À commencer par celle d’Ogmios, dieu païen. Michelet a sans doute exagéré le rôle joué pas les Issisois dans révolution française, mais Alain d’Issy sort de cuisse d’Ogmios, la seconde étant celle de Vieille Taupe, animal respectable.

En janvier 1990, un judéocideur, peut-être Gayssot, aurait parlé avec un réviso rue d’Amsderam, proche de gare Saint-Lazare ? Leque ? Nous l’ignorons. 6 mois avant le vote de la sinistre loi, ainsi que les tractations, histoire ayant toujours été double, officielle et secrète.

En province, il existe gens connaissant bien les noms des rues de la capitale, surtout quand ils l’ont habitée quelques années. Stéphane admire Vidocq, dont il connaît bien l’œuvre. Alain observe qu’il s’est surtout intéressé aux mots d’argot qu’il emploie. Stéphane adore en même temps Corneille et Céline. Stéphane est fasciné par c : Corneille, Vidocq, Céline = 333.

Céline bof. Ce coupé, ce guinal comme disoit Vidocq, bien que ce mot supposé signifier coupé désignât le juif. Céline a certes inventé mots, mais il flanquait partout points d’exclamation. Et points de suspension, ajoute Stéphane. Céline habitait Meudon, Soral, dont tu viens de jaser, Sèvres, or on ne s’aime pas entre voisins. Stéphane comprend tout de suite. Il imagine le petit triangle que forment Sèvres, Meudon, Issy, qui se trouve en pointe supérieure.

Pas un mot sur Corneille en revanche, dont tous deux raffolent, mais sur Protocol ou Protocole des sages de Sion, on peut écrire les deux. Pas besoin de lire le Talmud, ce pamphlet le résume. Talmud fut surtout écrit par commerçants juifs en araméen, avec leurs récits orientals, leurs paraboles, etc.

Que sais-tu de la cabale, Stéphane ? Elle peut rendre fou. Bonne réponse. Enseignement de cabale est réservé aux trentièmes et plus en franc-maçonnerie, où cinglés sont nombreux. Étonnant qu’antimaçons en parlent rarement, seul le juif fustige ignorance de cabale du F∴ goy, pour qui elle est vernis comme un autre.

Informations sur rit et fonctionnement du rensignement antijuif réviso. Les gars sont en retard à plein de niveaux, mais renseignement commence à marcher.

Début années quatre-vingts, mantenant jeunot de 47 ans, tu as soutenu, Stéphane, thèses au collège de Faurisson à Dieppe. Venu te voir, le professeur t’a brûlé. Il est comme ça Fofo, il tue ses supporteurs afin de passer pour vedette ultime et incontestée. Nous ne mangeons pas ce pain-là à Issy, où personne n’est faurissonien.

Tu as morflé quand le professeur est venu te donner la leçon. Il fallait que tu reprisses, selon lui, exactement son dogme, mais tu ne l’as pas fait. Puis tu as revu le monstre à Vichy. Tu n’avais apparemment pas compris que le professeur a toujours raison sur tout. Avec ses interprétations douteuses, il a surtout bafouillé sur la solution finale. L’idiot en est resté au plan Madagascar inapplicable, il a loupé le plan Orient pourtant évoqué en Protocol dit de Wannsee.

Voilà extraits de conversation entre révisos antijuifs de France. Puis survient Nadja, sarrazine tunisienne. Elle a voté Le Pen à La Fontaine, elle est une des 4 033. Oui, Marine, bougouls ont voté pour toi, surtout marocains et tunisiens, moins souvent algériens, car il y eut guerre ou incidents en Algérie, que nous n’avons toujours pas digérés.

Nadja est complotiste. Elle soutient que Marine avait prévu la victoitre de Macron mercredi dernier. C’est possible, car nous n’avons pas revu l’enregistrement. Culture de Nadja est faible, comme celle de tout musulman. Hussard l’a menacée de la violer et de l’enculer, garce n’a pas eu peur.

Elle a seulement remarqué que le hussard est nul en ménage. Mais mobilisation générale implique que nous recrutions Stéphane et Nadja, nous n’avons pas le choix. Sarrazins combattront à nos côtés, comme dans armées de Hitler. SS a surtout recruté Bosniaques musulmans et soldats d’ancienne culture islamique d’Asie centrale dans ses troupes auxiliaires. Nadja n’est certes plus musulmane depuis longtemps, mais elle conserve traces ataviques, comme quand elle évoque ses « cousins ».

Brouillée avec CIA, qui déchargerait ses couilles avec putes et, pis, qui mange au Macdo’, elle aime avant tout son fils, car elle fut femme de CIA, ou d’Olive, Olivier en réalité, qui serait de race aveyronoise. Merde, nous avons lutté contre l’énarque réviso auverpif Georges Theil et il faudrait que nous nous tapassions maintenant juifs et auverpifs. Père de CIA était bougnat, profession typique d’auverpif comme patron de café, même si le père de Santini fut bistrotier, exception confirmant la règle.

Hussard projette de  sauter et enculer Nadja, mais garce s’en fout. Elle semble dire à Alain ton sperme n’atteindra pas étoiles. Nadja a raison.

Résumé, en légion étrangère de Revision, il y aura sarrazins et sarrazines, pour faire plaisir à Nadja, Magyars forcément, et gardes suisses, durs au combat. Mais ça ne suffit pas, car armée est tributaire du renseignement.

Hélas ! guide d’Issy ne sait toujours pas si Macron est eunuque, pédé, ou s’il fut violé par Brigitte. Nous essayons de combler les vides, mais renseignement réviso n’avance pas grand chose. Nadja est persuadée que Macron n’ordonnera pas de navrer Alain, souhaitons qu’elle aye raison. Mais Alain d’Issy a déclaré guerre à Macron, comme il l’a fait à DCRI, devenue DGSI, ça fait beucoup pour un seul homme.

Alain pleure la disparition des chênes de jadis où il coupait guy. Pas de rapport direct cependant entre guy, Guionnet et Guyane. Langue de serpent révisote appelle le guide Guy au nez, pure diffamation. Mettes révisos dans une même pièce sang coulera à flot.

Mettez zigounette et Alain en même pièce, sang ne fuitera pas en revanche. Tu es judéocdricdeuse  zigounette. T’es gorille, Alain, voyes ta taille et ton poids. Mais ton cerveau atteint à peine le poids d’un pois chiche. Tu pleures en ce moment le repli de Marion Maréchal-Le Pen dont tu es tombé fol amoureux.

Je suis femme, je le sais, Tu n’as jamais vraiment soutenu Marine, mais Marion, et voilà qu’elle quitte le navire. Tu n’étais pas toujours d’accord avec elle, mais tu lui pardonnais tout à cause de son chien. J’essaye de parler comme toi. T’as vu comment j’ai bossé ? Je connais mieux vie et œuvre de ton pote Paul Rassinier que toi. Tu es crapule antijuive que je respecte. Je ne te condamne pas, j’essaye de te comprendre, même si c’est difficile.

Soit, zigounette, Marion reprend ses billes car elle sait que lubies mégalomaniaques de Marine sont perdantes. Elle aurait fait exprès de se planter face à Macron mercredi selon Nadja, ayant admis que son rôle était celui de repoussoir ou de faire-valoir.

Histoire secrète, mais c’est tâche du renseignement réviso de la découvrir, sans bien sûr la dévoiler. Femmes sont indispensables dans notre service. Marion aux orties, on fera avec.

Mobilisation générale sera longue et difficile, mais nous y appelons.

Sur actualité à la con, Revision pronostique l’échec de Mélenchon, trop prétentieux, ce dont il n’a pas conscience. Explosion du Parti socialiste, conflit opposant Mélenchon et Parti communiste, à tort, car les 2 ou 3 % de cocos sont toutous fidèles, débâcle des Républicains, implosion prévue du FN. Il ne restera plus rien face à Macron. Occasion pour résistance armée, beaucoup trop mal organisée. C’est à cela qu’il s’agit de remédier.

Jérôme Bourbon, en Rivarol, fustige Marine, lamentable dans le débat de mercredi, comme si Marine avait été complice de Macron. C’est parfaitment possible en histoire secrète. Marine rêve d’être reçue dans la grande synagogue de Yisraêl, elle ne s’en cache pas. Mots d’ordre de résistance : Macron hitlérien, Marine complice.

7 mai 2017

RETARD DU RENSEIGNEMENT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 14:02

Hitler a perdu guerre du renseignement, tout le monde le sait. Comme FN qui tire ses sources de l’étranger, de Russie, d’Amérique, maintenat d’Italie. Pourtant il pourrait s’appuyer sur historien franco-germano-ungvarois d’Issy. Encore qu’il soye plus franco-hongrois que germanophile.

Vous pouvez dire tête de Magyar tête de lard, vous ne risquez rien, Hongrois étant convaincu que ce n’est pas totalement faux.

T’as pigé FN ? Tu dois avoir direction collégiale dans ton rensignement. Avec historiens, mais aussi psys, comme ritalie vient de nous le rappeler, pédés et Magyars. Avantage du pédé, il est rusé. Avantage du Magyar, il est dur au combat. Deux Pannoniens parmi les auteurs de l’attentat du Petit Clamart. Onze impacts de balle dans la déesse du colonel De Gaulle, au moins deux versions, la plus singulière étant que Bastien Thierry n’aurait pas voulu tuer, ce qui était facile pour ce militaire.

Pannonie ne correspond pas exactement à Hongrie, mais ce mot est plus facile à prononcer que Magyarie. Cependant réduire le Hongrois au rôle de porte-flingue est exagéré. Légion étrangère recrute maximum de soldats en Hongrie car elle les sait solides. Mais il n’est pas champion du renseignement, il perd toutes ses guerres et révolutions, bien qu’il se dresse  contre idéologie politiquement correcte.

Hussard Alain est condamné à Issy, il le sait, mais il aura combattu jusqu’au bout contre Macron. Il aura tenté de livrer guerre du renseignement en analysant son vocabulaire, avec lacunes. Il ignorait que Macron est sourdingue, comme Maurras, ou encore qu’il fut violé dans sa jeunesse par Brigitte, deux lourds handicaps. Encore que Macron ne soye peut-être pas sourd, mais que son oreillete lui a peut-être servi d’antisèche dans son débat déloyal face à Marine. C’est comme ça à ÉNA, on apprend à tricher aux concours dont on finit parfois lauréat.

Mélenchon aussi a parlé d’éradique, mais la misère, pas le FN. Éradiquer est verbe recherché qu’on n’emploie pas tous les jours. Or Macron fut bon éléve gérontophile, il a peut-être repris le mot du vieux fat sans songer à ausrotten, car il faut connaître le dossier de la prétendue extermination des juifs pour maîtriser ce verbe. Or Macron et Marine sont d’accord sur un point : le génocide des juifs est prouvé, comme l’existence de la chambre à gaz d’Auschwitz.

On ne parle certes plus de celles de Lublin, que Pressac a explosées, ou de Dachau, ni du savon juif et autres foutaises de ce genre, mais Auschwitz tient, sa chambre à gaz est capitale pour l’office de tourisme polonais. Et puis vous avez traces incontestables, comme des cheveux. Or il se pourrait que Marine et Macron ayent tous deux cheveu sur la langue et que leur bêtise soye difficilement imaginable.

En tout cas, se faire violer par femme la fout mal. À Derry, Alain mata surout le cul de la jeune fille du bureau de vote qui prononça correctement son nom, Guionnet, surtout pas Güionnet. Elle est bonne à sauter, pensa-t-il, mais c’était difficile en la circonstance. Puis il échangea quelques mots avec l’agente d’accueil, qui demanda à une mémée d’ouvrir son sac où elle jeta coup d’œil furtif. La vieille aurait très bien pu introduire arme à feu. Pas un seul soldat de Sentinelle dans les parages, où se trouvent trois bureaux de vote, François sont foutrement mal protégés. Mais DGSI croit savoir que démocratie n’est pas cible du musulman dur pour l’instant, qui appelle à voter Macron.

F∴, juif et musulman dur ont soutenu Macron, qui a écrasé la peinette, qui vient de se réfugier au bois de Vincennes, près du zoo. « Patronne incontestée du FN » selon Philippot, Marine compte y imposer ses dernières lubies et changer le nom du parti. Son progamme était  en partie désuet, parce que calqué sur celui de gauche caviar et des sociétés du CAC 40. Ne payant presque pas d’impôt, elles peuvent accorder semaine de 35 heures à leurs employés dont efficacité productive est supposée accrue, mais elles sont éloignées d’économie réelle ; règle étant plus le travail coûte cher, plus il y a de chômeurs françois, étrangers travaillant souvent à prix cassés.

Résultats d’Issy tardent à tomber. Merde, 87 % des Issisois auraient voté Macron. Hussard passe pour le dernier des cons. Même CIA s’est abstenu. Montagnards ont sans doute plus souvent voté Marine que plainards, mais tout le monde se fout de la différence entre 11 et 15 % des voix.

CIA vient de se demander pourquoi Alain d’Issy n’était pas aux Tuileries ce soir. C’est pourtant simple, s’il croise Macron, c’est pour le descendre. 87 % aussi de votes en sa faveur à Rennes, ville de ploucs. En revanche, manifestations anti-Macron à Nantes, pourtant ville de bobos, et dans le onzième arrondissement de Paris, assez enjuivé.

Macron, président le plus mal élu de la Cinquième République, va se heurter à turbulences. Il compte supprimer SMIC, Sécurité sociale et tout le tralala, mais le vrai peuple, que Marine n’a jamais vraiment représenté, s’opposera à lui.

CIA suggère à Alain de se présenter aux législatives. Le hussard obtiendra plus de 5 % des voix, il ne perdra pas un rond. Il appuyera mollement sur la pédale révisote, il chantera les vertus de l’osmose entre juifs, sarrazins, armingos, corsicauds, portos, entre autres, à Issy. Il montrera qu’il n’y a pas de meilleur démagogue que le Magog. Le vrai, car il ne trahira jamais ses principes.

450 manifestants anti-Macron à Nantes selon dernières nouvelles, 2 blessés, 7 interpellations, manif’ anti-Macron aussi à Ménilmuche. Or pensez à géographie humaine. Triangle d’or d’insurrection armée a trois angles en France, Nantes, Ménilmontant et Issy-les-Moulineaux. Ménilmuche et Issy sont très proches au plan spirituel, mais il est quasiment impossible de construire barricades à Issy, ville meurtrie par Commune de Paris.

Vous y trouvez cependant jeunes et vieux cons prêts à combattre Macron jusqu’à la mort. Premier avertissement adressé à Macron, qui va devoir affronter élite révolutionnaire. Brigitte t’aurait violé, malheureux, nous ne pleurons pas sur ton sort. Nous allons appeler les Brigandes en renfort, elles vont te massacrer si elles ne l’ont déjà fait.

Elles ne l’ont pas encore occis. Dommage quand on imagine que Brigandes bossent pour renseignement russe anti-Macron. Mais il savait, comme tout le monde, que Macron allait gagner. N’empêche qu’Alain d’Issy a pris sacré coup de gourdin dans la gueule.

Sur attaque au gaz incapacitant dont il fut victime en mars, on parle aussi de gaz paralysant. Il ne serait peut-être pas à base de chlore, mais de phénol. Nous ne le saurons sans doute jamais. Le hic est que ça risque d’être pire avec Macron. Mais Revision ne sera plus là pour en parler.

Comme la députée bretoke macroniste de 50 ans morte sur scène lors d’un métingue peu de temps avant l’élection. Au moins un vote pour Macron en moins, mais qu’on ne se réjouisse pas, car c’est interdit par la loi.

Alain Guionnet, au casier judiciaire vierge de toute condamnation pénale, peut se présenter aux élections législatives, mais il a besoin de soutiens. Aidez-le, le ciel vous aidera.

Il s’avère enfin que Philippot fut la première dupe du message assassin de Reims, où manfestants anti-FN étaient excités. Toile est comme ça, quand on y lit message, on ne sait pas s’il est vrai ou faux, tandis que son impact est le même dans un premier temps. Et notez la finesse de la question « la tuer ? » Ce n’est pas appel au meurtre, mais suggestion redoutable.

N’importe comment, des gens y songent après les propos hitlériens de Macron. Et voyez les films ou photos troublants de Macron. Quand on voit Hollande caresser la joue droite de son poulain, ou Macron monter escalier à grandes enjambées en serrant main d’un homme ayant à peu près son âge. Difficile de dire si leur poignée de main est maçonnique, si leurs pouces respectifs sont repliés.

Énorme travail reste à accomplir pour le renseignement. Résultats d’Issy tombent : Macron 27 928 (87,38 %), Le Pen 4 033 (12,62 %), abstentions près de 25 %, blancs et nuls plus de 9 %.

Feux se déplacent. Projecteurs sont maintenant braqués sur Brigitte Macron, 64 ans, d’abord mariée à un financier lui ayant fait trois enfants, Macron 0. Mais quand il l’épousa, en 2007, Brigitte était sans doute déjà ménopausée.

Sur l’éventuel viol d’Emmanuel par Brigitte, sa prof’ de théâtre et de français, aucune confirmation. Pas plus sur sa pédérastie, malgré un faisceau d’indices. On sait seulement que Macron est séducteur, de vieux en particulier. Faiblesse pour un président de la République, ou plutôt pour un monarque comptant gouverner par ordonnances ou par édits.

Rappelez-vous le sinistre édit de Louis XVI de 1788, publié en françois et en germain, ordonnant l’émancipation du juif de France. Ce fut une des causes de la révolution et de l’exécution du roi dont presque personne ne parle.

Au plan social, les vieux votent très souvent Macron, tandis que jeunes sont assez hostiles à ce grand enfant, dit tantôt secret, tantôt pudique, en même temps narcissique, maladie répandue chez hommes et femmes politiques. Voyez Marine avec son ego surdimensionné. Sa nièce Marion peut représenter un espoir pour le clan, mais elle est un peu jeune et fut formée à école holocaustique.

Vincent Reynouard a tort de vouloir convertir Marine au révisionnisme. Elle est trop vieille, bien que plus jeune que Brigitte, pour elle la page est tournée. C’est à Marion que Vincent devrait s’adresser, elle a plus de neurones que la vioque.

Front social, composé notamment d’UNEF et CGT, manifeste déjà à Bastille-Républque contre Macron, il a raison. Il rappelle à Marine qu’appellation Front national est justifiée, en même temps qu’elle fut employée par les cocos. De façon hypocrite, mais c’est règle en politique.

La manif’ a bien sûr été en partie relayée par Russiatoday France. Heureusement que le ruscof se mêle de politique françoise car le Français est con, comme le constate Dieudonné. 87 % des voix à Rennes et Issy en faveur de Macron, c’est horreur absolue. Ou absu, enfer, comme on disoit jadis en assyrien, ou en akkado-assyrien. Ou assurien, jargon historique de haute antiquité étant incoyablement compliqué.

Trois gandes écoles se bouffent la gueule, britannique, boche et françoise, qui furent ensuite rejointes et dépassées par les amerloques, devenus champions du commerce des tablettes d’argile et de certaines pièces archéologiques. Heureusement, Louvre se défend assez bien.

Brigandes création russe ? Ce n’est pas prouvé. Mais si c’est le cas, rumeur selon laquelle le parolier des Brigandes est ancien d’AF est bien trouvée. Comme mettre en avant chanteuses et musiciennes pour faire bander le François, ça marche à tous les coups. Comme Jeanne d’Arc et anti-maçonnisme. Coup dans la gueule du grand orateur, bravo, coup de maillet de travers de la maîtresse de cérémonie, bravo, FF∴ portant masques sataniques ou de loups, bravo.

Voyez que renseignement russe est rusé et qu’il dépense pas mal d’argent pour son implantation en France, où MI6 est invisible, signe de qualité en espionnage. En revanche NSA et CIA ne se cachent pas. T’es réviso à la con, Alain, mais nous te filons tuyaux. Notre politique est comparable à celle de France, qui voit en FN marionnette.

Nous sommes en retard en renseignement, presque tout le monde se fout de la gueule du François, cependant amélioration est audible à la radio, où médiocrates commencent à parler correctement, en abandonnent leurs borborygmes maçonniques. Situation typique d’avant-guerre. Nous sommes quasiment comme en fin 1913 ou en début 1939.

Assurien est germanisme, haute antiquité à moitié, car on inverse le temps en françois et en germain. Le boche jase de haute antiquité, car il la juge éloignée, tandis que le François devrait causer d’antiquité précoce. Mais il est illogique. Son culte de la déesse Raison était bidon. Écouter le F∴ laïcard Mélenchon est devenu insupportable avec ses leçons de morale surannée.

Au moins Revision est claire : elle ne fait pas d’appel au meurtre discret de Marine, comme Macron, elle veut la peau de Macron. Insulte à président de la République ? Non, car il sera adoubé seulement dimanche. Et il va falloir s’y habituer, car révolte gronde. Tu as surtout pour alliés juifs et musulmans, Macron. Tu aimes être solitaire dans ta bulle, tu le seras jusqu’à ton trépas.

Voilà comment causer à l’animal, qui sera forcément informé, s’il ne l’est déjà, des prises de position de Revision.

9 mai, 20 heures, coup de fil de Stéphane, le Creusois, qui fut dieppois dans sa jeunesse bien qu’il ne fût pas normand. Il réclame de la Revision. Lamentations des interlocuteurs sur disparition de presse et de livre papier. Le hussard confie qu’il est prêt à zigouiller Macron, mais, qu’à défaut, à ouvrir librairie à Vaugirard, Paris quinzième.

On y trouvera tout, propagandes d’ultradroite et d’ultragauche, pas loin de la Maison de Hongrie, où se trouvent primitifs magyars. Selon eux, on peut ne s’entendre sur rien et tomber d’accord. Le libraire jase magyar, quelle aubaine ! Porte-flingues hongrois le protégeront.

Pourquoi Vaugirard et pas Issy ? Parce qu’Issy est trop reculée ou excentrée, tandis que Vaugirard faisait partie du diocèse d’Issy il y a plus de mil ans, notre devise étant ce qui est neuf dans ce qui est vieux.

Rappelez-vous de janvier 1901, quand Serge Nilus publia la première version du Protocol des sages de Sion, pamphlet remarquable, dans son ouvrage Ce qui est grand dans ce qui est petit. Notre truc est histoire. Nous venons d’être écrasés à Issy par Macron, mais certains d’entre nous résistent avec le soutien de jeunes gens.

4 mai 2017

MACRON HITLERIEN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:08

Allez-y, vous pouvez traiter Macron d’hitlérien, c’est libre et gratuit. Bras droit de Marine Philippot a d’abord remarqué que Macron a accusé FN d’être antiFrance, mot du jargon de Vichy. Puis Macron a explosé. Il a traité mercredi Marine de parasite, avant de proposer jeudi matin d’éradiquer FN.

Doué en germain au lycée, dit-on, Macron connaît son jargon politique, à défaut des noms d’arbres et d’oiseaux. Or éradiquer se dit ausrorotten, c’est mot du jargon hitlérien souvent traduit à tort par exterminer. Comme parasite, qualificatit que maquereau a employé pour dénigrer Marine, Hitler n’ayant jamais cessé de dénoncer le juif, cet animal nuisible selon lui, mammifère ou insecte, comme rat ou termite. Surtout dans sa jeunesse, car il savait antijudaïsme populaire, Hitler ayant toujours été plus populiste que raciste à proprement parler.

Mieux peut-être, Macron attaque le clan Le Pen. Il revendiquerait ainsi l’énorme attentat à la bombe ayant détruit grande partie de l’immeuble de cinq étages des Le Pen, objectif n’ayant pas été de tuer le vieux, mais son clan.

Plan intolérable en théorie et peut-être qu’autorités françaises ont averti Mossad pour qu’il n’employe plus pareilles méthodes. Mossad a assassiné François Duprat, c’est passé au compte pertes et profits, mais clan Le Pen allait être utile plus tard. François Mitterrand a commencé à le manipuler, maintenant establishment juge Marine excellent repoussoir pour faire élire Macron, candidat dictateur du capital financier et peut-être roi des eunuques.

Car on peut être eunuque et aimer se faire enculer, ce dont Macron a le profil. Trop poli pour être honnête au début de la campagne, Macron annonce son intention de dictateur souhaitant gouverner par ordonnances.

Hitler père Israël, tout le monde est d’accord là-dessus. Il négocia jusqu’à fin de guerre avec les sionistes, avait recruté 5 000 soldats juifs caraïtes dans ses armées, le caraïte étant antitalmudique, Hitler n’ayant jamais été qu’antijuif talmudique contrairement à ce qu’on prétend. Hitler employa juifs dans ses services de renseignement jusqu’à fin de guerre, ce que rescapés israéliens n’ont pas oublié.

Aussi le culte de l’Holocauste fut bienvenu en Israël au plan intérieur pour calmer les tensions entre juifs. Encore en 1944, sur le front russe, certains juifs déportés pour motif racial étaient auxiliaires privilégiés des armées du Reich. D’abord ceux qui travaillaient dans l’administration, mais aussi et surtout les traducteurs-interprètes qu’employait l’armée pour nouer contacts indispensables avec population et autorités locales.

D’autres gens auraient pu accomplir cette mission, comme les Germains de la Volga, mais armée a jugé plus économique d’employer déportés juifs prompts à proposer leurs services pour accomplir cette mission.

Le meilleur spécialiste de ces questions est Jean-Christophe Attias, Alain d’Issy ayant surtout étudié histoire du service du travail hongrois, où se trouvaient surtout des juifs, mais aussi des cocos, des témoins de Jéhovah, etc., sorte de copier-coller de la population concentrationnaire de Germanie. Ce phénomène fut aussi observable en France, où des juifs participèrent à la construction du Mur de l’Atlantique. Or nulle part travailleurs auxiliaires, même forçats, ne furent tués délibérément. Ce fut même mesure de protection du juif que la décision de Hitler de le déclarer apte au travail, même s’il y eut casse en 1942 à Auschwitz ou exécutions de juifs sur le front russe.

Avantage du hongrois, le mot auxiliaire, peu usité dans les autres langues, mais toutes les armées alliées au Reich fonctionnaient sur le même modèle. Sur le front ukrainien, d’assez nombreux auxiliaires moururent du typhus, maladie qui fit ravages dans les armées régulières, quelques-uns furent exécutés. Puis deuxième armée hongroise fut explosée, car elle devait combattre sur une trop longue ligne de feu. Issue de la guerre était déjà presque pliée.

Attias n’est pas seul à connaître ces anecdotes, Valérie Igounet dite zigounette en a entendu parler. Elle a même explosé à École supérieure de gestion quand elle a entendu Alain d’Issy évoquer le rôle joué par les auxiliaires juifs des armées du Reich en Russie. Preuve de l’efficacité du mot. À déguster dans son gouillache, avec paprika frais de la couleur que vous préférez.

Secte FN est enfin parvenue à recruter lieutenants intelligents, mieux vaut tard que jamais, même si Philippot fait figure de commandant. Nous sommes d’accord, toi et moi, Macron est hitlérien, mais peu de gens l’ont compris. Ton calme est remarquable. Tu es allié à Christine Boutin, bien qu’elle aye été condamnée pour homophobie selon médias, bravo.

Pédés ne dérangent pas le hussard, qui se fait bronzer à poil en leur compagnie au bois de Verrières en été. Mais il déteste le pédéraste arrogant voulant imposer sa loi. Montre que t’en as dans le cigare, Philippot, évoque les auxiliaires juifs de Hitler. Je ne te demanderai pas de droits d’auteur, ni même de préciser que ce mot sort de Pannonie, pays du lac Palatin, c’est trop compliqué pour le François attardé du bocal.

Dis-toi bien que même l’armingo d’Issy respecte le vrai Turk, le Magyar. Note aussi comment nous avons mouillé g de moger ou mogor, contrairement au prétendu turc islamisé, comme sultan Erdogan, qui l’a purement et simplement supprimé.

Tu es sensible à l’usage des mots, Philippot. Défends honneur de ta race. Tu n’es pas né à Issy, mais personne n’est parfait. Nous combattons juif, surtout arabe, sarrazin, armingo, portos, corsicaud, etc. Nous, hussards, tranchons aussi bien têtes avec notre sabre que guillotine. Z’y vas, Philippot, mets pied à l’écuyer.

Plus de 40 % des voix pour Marine ? C’est possible, mais Issy aura beaucoup ramé pour la grosse contre Macron, ennemi du genre humain. John Smith, de basse Floride, s’imagine que la peinette va gagner. Mais non, ce sera l’hitlétien. Elle plafonnerait même à 38,5 % après sa prestation ratée de mercredi. Moralité, FN doit affiner sa propagande. Au lieu de chercher à se dédiaboliser, qu’il diabolise Macron !

Il aurait fallu une semaine de plus à la campagne, le temps de parler des auxiliaires juifs de Hitler dont on ne sait même pas si Macron fait partie, bien qu’il en soye partisan. Nous ignorons en même temps s’il est eunuque ou pédé, ou les deux à la fois. Nous ne tenons pas Issy, seulement quelques rues des Hauts d’Issy, là où eurent lieu durs combats pendant Commune de Paris. Et nous allons nous retaper cinq ans de Hollande en pire. Marine sera contente avec ses 40 % des voix, dont une partie ne viendra pas de ses partisans.

Nous nous préparons à insurrection armée. Macron étant enfer, sans parler de la grand rue parisoise d’Enfer. Tu piges, Philippot ? Terroristes islamistes vieillissent ces derniers temps, et il se pourrait que haut Issisois descende dans la plaine tuer Macron avec sa sulfateuse. Macron sera obligé de passer par Issy, il n’en ressortira pas vivant.

Florian Philippot, on t’appelle florin, petite fleur, en hongrois, ce que tu ne sais peut-être pas. En théorie tu es originaire de Florence, en rialie, ville artistique.

Fais un tour à Hajdúnánás, en Orient de Hongrie. On y trouve ploucs comme en Bretagne, il y en a même qui jasent françois. Alain d’Issy a hésité entre demander droit d’asile comme réfugié politique à Écosse ou à Hongrie en 2002, mais on se gèle les couilles en hiver en Écosse. Du coup, il s’est rabattu sur Hongrie, mais juif Urbain a répondu niet, car vous n’habiez pas pays limitophe de Hongrie.

Voila pourquoi Alain d’Issy est dans la merde. Il put être excellent guide touristique de Judapest, de Debrczen, ancienne écriture, de Szeged, avec son île des Sorciers. Alain a couru de nomtreuses fois à côté de l’île des Sorciers, mais il ne comprend toujours pas l’énorme emprise du juif sur la culture hongroise. Elle fut certes d’abord imposée par les Habsbourgs de la maudite Autriche juive, tandis que Marie-Antoinette fut remarquable, à Paris, pour son courage.

Marie-Antoinette a révélé l’énorme puissance des FF∴ à Versailles et la naïveté de Louis XVI à leur égard, qui ne voyait pas le ver dans le fruit. On connaît la suite, son propre frère le duc d’Orléans vota la mort du roi, ce qui en dit long sur la foutue fraternité maçonnique. Puis les révolutionnaires appliquèrent leur culture clanique, celle de Macron, ils raccourcirent en même temps le roi et sa femme.

Broutille, Marine vient d’être conspuée à Reims, ancienne capitle de France. Marine est conne, d’accord, mais ce n’est pas raison pour la tuer, comme vous appelez, macronistes, à le faitre sur toile. Nous, vrais ultragauchistes, la défendrons malgré ses défauts.

Sujet de polémique à Revision. Nantois Toto maudit la peinette que direction soutient. Mais il n’y avait qu’elle contre Satan Macron, nous n’avions pas le choix. Placée en retraite anticipée, elle se consacrera aux législatives dans sa soif de pouvoir. Pronostic : quinzaine de députés FN, pas de quoi former groupe parlementaire. C’est peu avec près de 40 % des voix, mais instaurer proportionnelle totale est stupide proposition FN, car elle rend le pays ingouvernable pour la plus grande joie des FF∴ apparatchiks.

Ce qui tombe mal en temps de guerre aux musulmans durs, dont gauche caviar se fiche. Djihadisme contemporain est création israélo-amerloque. Aucune synagogue et aucun temple maçonnique n’ont été attaqués à ce jour en France. Bobos sont certes tués, mais ils ont ce qu’ils méritent. D’ailleurs ils votent Hitler-Macron.

Bonne idée qu’Hitler-Macron. Nous ignorons ce que masse retiendra, mais Hitler-Macron sonne bien et est en même temps justifié.

Petite fleur est de mauvaise foi épatante, au moins il a appris quelque chose à ÉNA. Ce présumé gaulliste souverainiste était présent à Reims avec Marine. Pour le curieux, Reims passa pour capitale de France sous Lothaire il y a plus de mil ans. C’est là qu’officia le rustre savant Gerbert d’Aurillac avant qu’il revêtit la tiare pontificale et qu’il inventât Europe catholique romaine en l’an 1000 ou 1001 sur la base de l’axe franco-germano-hongrois, sans oublier Italie naturellement. C’est à Reims que Napoléon a tenu à se faire sacrer empereur. C’est de Reims dont les crâneras ayant tué un bougnoul bord de Seine en 1995 étaient originaires.

Mélange des genres. Reims capitale de France passe bien, mais que viennent faire les crâneras dans cette affaire ? Bah ! il s’agit d’être complet. Les Reimsois ne songent pas uniquement à se rincer l’œil en matant ce que cache le jupon des filles, ils sont plus évolués. On jase officiellement des Rémois, mais les Reimsois qui se rincent l’œil nous a paru mieux, surtout qu’on prononce s de Reims, tradition tirée d’ancien françois.

Puis petite fleur aurait diffusé un faux, on dit fake new en novlangue, selon lequel Macron inviterait à tuer Marine, ce dont il est parfaitement capable. Il l’a avoué à demi-mots.

Revision a d’abord été dupe. Pas besoin d’être féru de spiritisme pour comprendre que tel est le plan de Macron. Florian n’a fait que dire ce que de nombreuses gens pensent tout bas. Comme tout le monde, il a vu Marine se planter mercredi, bien qu’il prétende le contraire. Puis, sachant que nature a horreur du vide, il aurait diffusé petit faux, on peut le pardonner.

Closer publie maintenant ses unes sur lui. Très bien, il s’agissait de faire diversion. Accusation de faussaire est bénigne. Philippot se sait sur siège éjectable. Nombreux sont apparatchiks du FN qui le jalousent, car il est parfois talentueux et courageux. Parfois seulement, bien sûr, car accuser Macron de vouloir tuer Marine est un peu gros, son plan étant secret.

Invitation à Marine et Florian. Vous pleurerez dimanche soir, venez vous consoler à Issy. Ville de bobos, elle est votre ennemie, mais il s’y trouve indigènes qui vous soutiennent, votre sécurité sera assurée. Et ce pourrait marquer un tournant car il va vous falloir rebondir. Hitler-Macron est bon thème, plus subtil que d’accuser Macron de vouloir zigouiller la peinette, ce qui n’est pas prouvé. Surtout qu’il la méprise tellement qu’il ne veut peut-être pas la nettoyer.

Sur l’affaire des Bahamas, des îles Caïman dans la version lettone, Florian s’étonne de la déclaration patrimoniale de Macron qui sous-entend qu’il aurait dépensé le salaire d’un mois de travail de smicard par jour avec l’artiche que Rothschild lui a donné. C’est Macron qui parle du smicard, mot péjoratif. Mais on ne dépense pas un SMIC tous les jours en bouffant à La Rotonde midi et soir. Il y a trou d’air, Florian a raison, mais vous allez élire Macron, bande de cons.

Tu as tiré tes dernières flèches, Florian. Tu fais partie du dernier carré de la garde auquel certains François rêvent d’appartenir. Mais il s’agit d’envisager le tournant, la nouvelle politique disait Lénine. Améliorer renseignement FN est indispensable, comme le doter de moyens supplémentaires. Ce à quoi Silicone Valley France est naturellement destiné (au masculin bien sûr).

38,5 ou 40 %, peu importe, mais refuse de boire le vin jusqu’à la lie. À Mairie d’Issy, tu te trouveras à proximité du domicile d’Hamon, que les indigènes ne tuent pas car ils le jugent négligeable. Puis ça chauffera, tu auras rôle à jouer avec ton intelligence. S’agit de viser haut de la pyramide, pas sa base, un des défauts de Marine.

Enfin histoire d’amour, peut-être la plus importante, car on se fout un peu des conneries de Florian et Marine. Alain d’Issy t’aime Valérie Igounet ; de même race que lui, il rêve de te sauter. Propos qui ne se tient généralement pas, mais sur toile presque tout est permis. Valérie sait le désir d’Alain de copuler avec elle, c’est pour ça qu’elle ne craint pas le monstre.

Et vous êtes tous deux au feu, observe Jacques Moulin. C’est excitant au plan sexuel. Rappelez-vous de Hongrie 1944, quand soldates soviétiques violaient mâles hongrois sans défense. Alain a avantage du terrain, Issy étant grande puissance, avec ses Moulineaux, je tiens à l’ajouter, alors que Valérie habite provinciale profonde, ce qui fait encore plus bander le chef.

Et moi, et moi, émoi ? Élection est pliée. Alain-Marine n’obtiendra peut-être pas plus de 30 % des voix à Issy, nouvelle défaite en perspective. Mais je serai là dimanche soir à la mairie, je protégerai Florian et Marine à côté du chef. Encore qu’ils soyent bégueules, ils ne répondront peut-être pas à notre invitation. Dommage pour eux s’ils ratent le tournant. Mais j’en bénificierai, quand le chef n’a rien à dire, il fait appel à moi.

Rappelez-vous d’une de ses anciennes publications, Revue française de go, j’étais source principale de ses « Potins de la commère ». Je pourrai raconter plein de choses sur les moutons d’Issy plaine, sur le pinard du coteau, sur ses champignonnières ou sur la source. La vraie, celle des Hauts d’Issy, les deux autres étant apparues plus tard.

Or le maître habite à côté. Son canal souterrain, creusé par le Galois, passe à une dizaine de mètres de chez lui. Vous pouvez vérifier toutes ces informations. Quand le chef dit qu’ausrotten signifie éradiquer, il a raison. Quand il assure que Macron est dangereux, il a encore raison, même si peu de gens l’ont compris.

Sa haine du bobo est elle aussi compréhensible. Dans ma jeunesse j’ai souffert de boboïsme, heureusement pas aigu. Puis le chef m’a ouvert les yeux. Il m’a dit tu crois que Paris s’arrête à Montparnasse, c’est faux. Tu crois que Moulineaux ont joué rôle important en histoire, c’est faux. Bien sûr, future S∴ Louise Michel s’y est promenée en 1871, mais elle n’a pas arraché un pouce de terrain à l’armée de Thiers.

Louise était infirmière selon la légende, gagner terrain face à l’ennemi n’était pas son boulot. Moulineaux tombèrent vite avant l’attaque du gros morceau, Issy, ville de 5 000 habitants. Là, combats furent les plus durs. Ensuite, Issy tombée, ce fut formalité pour armée régulière de massacrer communards et derniers fédérés qui résistaient encore à Paris.

Tout le monde est supposé connaître cette histoire, dont Issy continue de souffrir dans sa chair. Le chef habite là où eurent lieu les plus durs combats. Il n’était pas partisan à l’époque, il pensait quel gâchis de vies humaines ! Mais ne voilàti pas que Macron veut remettre ça ? Non, Macron, tu devras faire face à poche de résistance déterminée et organisée à Issy. Tu ne nous rejoueras pas le coup d’Hitler ou de Commune.

Je suis totalement d’accord avec le chef sur ces points.

Marine est tombée en panne au mauvais moment pour trois raisons. 1°) Elle ignore tout du régime hitlérien dont les strucures furent plus complexes qu’elles semblent à première vue. Il disposait de plusieurs commandements, comme son ministère des Finances qui imposait ses directives à la SS. Marine a préféré tirer un trait dessus, persuadée d’être forcément résistantialiste. Du coup, éradiquer-ausrotten-exterminer lui passent loin au-dessus de la tête.

Mais pas de celle de Macron qui, quand il dit vouloir éradiquer FN pense l’exterminer en langue vulgaire. Ce qui rappelle le slogan judéogauchiste « Exterminons la vermine fasciste ! » dont Alain d’Issy s’est toujours méfié bien qu’il fût opposé au facho. Il ne comprenait pas non plus « Un bon flic est un flic mort », deux slogans typiquement juifs. Pour lui un bon flic, s’il existait, était quelqu’un ne cassant pas les bonbons à tout le monde pour un oui pour un non.

2°) À ignorance de Marine s’ajoute médiocrité de son service de renseignement ayant tendance à gober tout ce qu’il lit sur toile, quelle horreur et quelle feignantise ! Mettez-vous dans la tête que toile est celle d’une araignée, elle est piégée. Même Revision colporte fausses nouvelles, le plus souvent sous forme de citations. Mais aussi coups d’intox’. Quand la revue assure qu’elle va attaquer DGSI à Levallois-Perret en passant par les souterrain, c’est littérature bidon, surtout que se trouve Seine entre les deux vergnes. Quand elle jure que Macron ne sortira pas vivant d’Issy s’il y met les pieds, c’est aussi littérature.

Si Macron se pointe en capitale de l’univers, chiens de DGSI courront aux trousses d’Alain au cas où il tenterait de mettre son projet à exécution. Chance de succès nulle, ce sera à d’autres de faire le boulot.

Politique identique à celle de Macron. Il ne tuera pas personnellement le clan Le Pen, mais il appelle gens à le faire, comme le comprend le professeur Faurisson, spécialiste d’analyse de textes. Voilà enfin révisos d’accord sur un point, en même temps avec le commandant Philippot.

3°) Culte du chef des droites nationales a souvent eu effets catastrophiques. Vous avez vu comment Boulanger s’est rétamé ? Comment Drumont fut dépouillé par l’araignée juive ? Ou encore comment Hitler a perdu la guerre, dominé qu’il fut par le renseignement pédérastique de Cambridge ? Le chef, maintenant la cheftaine, a toujours raison selon le droito natio, quel idiot !

Vous avez mesuré la taille du cerveau de Marine ? Il est plus gros qu’un pois chiche, mais plus petit que celui du mâle. C’est de mecs dont France a besoin. Nom tiré du magyar dont g mouillé est difficilement prononçable.

On verra ce soir. Marine sera vaincue à Issy, presque écrasée, mais Hauts d’Issy voteront sans doute plus en sa faveur que les plainards, tandis que moutons s’abstiendront.

Alain Guionnet et Jacques Moulin

VICTOIRE DU MAQUEREAU

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 02:35

CIA s’est imaginé que Marine allait pêcher le maquereau dans son filet. Mais non, il continue de frétiller. Le tuileur a eu beau jeu de dénoncer ses « logorrhées » caractéristiques des droites nationales. Quiconque souffre de cette maladie passe en un mot du coq à l’âne. Macron s’est moqué des selfies, comme on dit vulgairement, de Marine à Amiens.

Hitler souffrait de cette maladie dans ses monologues, où il était champion, comme Fofo. En ce sens Faurisson est hitlérien, bien que rosbif, ou scotuche pour lui faire plaisir. Surtout qu’il est pire que le scotch quand il s’accroche à un thème. Femme a traité Alain d’Issy de moule dimanche dernier car attaché à son rocher. Mais scotch et moule ne sont pas identiques, le premier est mort, la seconde vit.

Logorrhytmie est en même temps maladie dont souffrent maints avocats, ces menteurs professionnels, tandis que renseignement FN est assez nul. La gueuse s’est mélangée les pinceaux dans ses fiches, elle a confondu affaires Alstom et SFR. Forcément, renseignement FN ne recrute pas ses agents pour leur compétence, mais par copinage. Au point que plus on est nul dans cette secte, plus on a de chance de monter dans la hiérarchie.

Plagier citations de Clemenceau la fout mal au demeurant, de ce journaliste dreyfusard ennemi des droites nationales. Tu refuses d’être dite d’extrême-droite, Marine ? OK, mais tu acceptes qu’on te dise de droite nationale. Alors, soyes cohérente, laisse tomber le Tigre bidon. Ton renseignement peut trouver perles de Péguy plutôt que de Barrès, mal vu par l’establishment.

Mauvaise entame de Marine dont les couplets sur la retraite à 60 ans, la semaine de 35 heures, la politique de relance par la consommation, la politique protectionniste indifférenciée, contrairement au modèle suisse dont l’efficacité est indéniable, sentent le réchauffé. Recours plus fréquent au référendum, politique protectionniste et rétablissement des frontières sont caractérisiques majeures du programme FN, les autres points ayant été tirés de la gauche caviar. Macron est plus à l’aise qu’elle en économie politique. Ce qu’elle reconnaît, car elle l’appelle Monsieur le professeur.

Marine aurait dû renouveler ses propos. Au lieu de dire que le progamme de Macron est vide, le qualifier de creux. Et puis, elle a choqué le boche. Dire que Macron est soumis, à plat ventre, est allusion à la pédérastie qui lui est prêtée. Il serait tapette et se ferait foutre. Mais soumis à qui ? À Angela Merkel !

Ses conseillers se croient malins de jouer carte antigermanique, erreur de cible, car liens de Macron avec Clinton et Obama sont avérés. Il séduit en même temps maints dirigeants politiques boches, car il souhaite conserver les institutions européennes en l’état, mais de là à voir en Macron le laquais d’une fille de la StaSi, il y a un pas.

Ultime ruse, Macron posséderait un compte off shore aux Bahamas. Pourquoi pas ? De nombreux hommes politiques sont évadés fiscals, mais dans un tas de pays. Deux possibilités : renseignement FN serait très bien informé, ou bien il s’agirait d’un coup de bluff. Dans les deux cas, ça peut marcher, de nombreuses gens aimant entendre tous pourris.

Marine voulait réussir un coup d’éclat, mais elle fut assez décevante, prétoire n’étant pas forcément bonne école en politique.

Rumeur du compte secret fut propagée à l’étranger deux heures avant le débat par un site letton, d’où on déduit son origine russe, puis par deux sites américains favorables à Trump. L’élection prend dimension mondiale. Mais ce n’était pas une raison de traiter Marine de « parasite », mot hitlérien, Hitler ayant traité le juif de nombreux noms de bêtes ou d’insectes nuisibles, comme rat ou termite, en un mot parasites. Pis, jeudi matin Macron a préconisé d’éradiquer (ausrotten en germai, mot souvent traduit à tort par exterminer) le FN.

Voilà, le nouvel Hitler est arrivé, il ne s’appelle pas Le Pen, mais Macron, parasite et éradiquer étant mots typiques du jargon hitlérien. Objectif de Marine atteint, elle voulait faire sortir Macron de ses gonds, elle y est parvenue. Menaces de Hitler furent vite mises à exécution, puisque Marine fut bombardée d’œufs jeudi matin en Bretagne. Elle était pourtant prévenue, nul n’est prophète en son pays, tandis que Bretagne du F∴ Le Drian est acquise à Macron.

Marine peut y ramer tant qu’elle voudra, elle ne touchera pas terre. Elle ferait mieux de se balader dans la forêt de Brocéliande, domaine druidique où les bêtes lui foutront la paix. Voilà où t’a conduite ta politique de dédiabolisation, Marine, tu es maintenant parasite à éradiquer, message reçu cinq sur cinq par des antifas allumés du bocal. Il y en a, persuadés de pouvoir passer à l’action en toute impunité.

Ta protection rapprochée par la police va accroître le déficit de France, mais si tu as voulu prouver que Macron est dangereux, tu as réussi. Dès lundi, les flics vont sans doute réduire ta protection, tu devras alors surtout compter sur tes gorilles. Tu devras agrandir leur parc animalier. Quant à ton renseignement, il laisse à désirer.

 

2 mai 2017

COW-BOY SOLITAIRE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:14

Le plus célèbre est Lucky Luke, mais il n’était pas seul, il avait chien stupide et cheval intelligent, tandis qu’Alain n’a ni chien ni cheval, ce qui la fout mal pour un husssard. Il a déclaré guerre à DCRI puis à DGSI, mais il demeure seulâtre face à cette institution, dont Charkeuzy a énormément réduit l’efficacité, qu’Hollande a légèrement améliorée en politique antiterroriste. Mais qui dit renseignement intérieur suppose que le principal ennemi est intérieur.

Du coup, Alain s’en prend plein la gueule, il n’avait pas prévu l’attaque au gaz incapacitant dont il fut victime. Elle signifiait dernier avertissement. Tu vas soutenir Marine, cabinet noir en est convaincu et redoute ton influence. Pas dans ton bled, bien sûr, peuplé de bobos. Tu l’appelles Silicone Valley de France, tu te réjouis maintenant qu’il devienne capitale de la nouvelle société française Carambar, libre à toi. Mais sondages sont catégoriques, résultat sera proche de 40 % Le Pen, 60 % Macron.

D’où ton ultime tentative pour renverser la vapeur, tu proposes à Le Pen coup de bluff, investir cité Pablo Picasso sous ta protection. Mais tu ne vaux plus grand chose au combat, et imagine un instant l’énorme dispositif policier que nous devrons déployer. Il nous faudra employer titeurs d’élite, voire le RAID, car candidate au second tour de la présidentielle ne saurait être assassinée.

T’as pigé notre dernier avertissemment comme notre dernière ruse. Nous donnons 18 étoiles à tes derniers papiers car nous savons que ça te fait bander. Niet, Alain n’est pas dupe.

Pourtant flatter quelqu’un marche presque toujours. Voyez gueule que tirait le F∴ Mélenchon, parangon de prétention, le soir du premier tour, quand il a appris qu’il était disqualifié. Il ne voulait pas y croire. Puis il a presque transgressé les consignes de son ordre, qui lui enjoigne de maudire Le Pen. Encore que dans le sondage des intentions de vote de ses supporteurs il aye rayé le nom de Marine. Pourtant 20 % d’entre eux voteront pour elle, 30 % Macron.

Sondages ne sont souvent pas fiables, mais ceux-là semblent l’être, car nous sommes en France, ni outre-Manche ni outre-Atlantique. Sondeurs apportent correctifs, ils savent que certains électeurs FN mentent. Surtout bobos, moins ouvriers, en particulier anciens cocos.

Question cuisine, Mélenchon a eu tort de parler à la télé des écuries d’Augias car c’est signe de reconnaissance maçonnique. En même temps raison, car son élocution fut vantée par la presse. Fats FF∴ prétendent connaître histoire antique, outre avoir construit le temple de Salomon de leurs propres mains, mais c’est vernis. Craquez-le, il s’émiette.

Rappelez-vous 1986,  F∴ Ragache a avoué que les révisos posent vraies questions, mais qu’ils sont condamnables pour leurs arrière-pensées. Idem pour Marine, mère de trois enfants, qui fut victime d’un attentat à la bombe dans sa jeunesse. Personne ne fut blessé, mais l’explosif était puissant.

D’où son traumatisme et sa haine du réviso, qui excite terroristes juifs. Pourtant le plus simple est pour Marine d’inverser la vapeur. Macron l’accusera mercredi soir d’être révisote masquée, qu’elle ne se dérobe pas, qu’elle jase de Rassinier, cet idéaliste franc-comtois. Le gars fut arrêté, torturé, déporté en 1944 pour résistance pacifique, car il condamnait résistance armée entraînant exécutions d’otages. Ancien élève d’école normale d’instituteurs, Rassinier croyait à l’impact de l’encre, parti de Revision.

Puis bobos furent massacrés le 13 novembre 2015, surtout au Bataclan, le 14 juillet 2016 à Nice, lors de deux attentats prévus ou prévisibles par renseignement intérieur. Dont trentaine de musulmans tués à Nice. Estimation approximative, car dès qu’un homme porte nom arabe, nous le croyons musulman.

Bobo dit musulman existe, comme bobo FN, parfois F∴, comme Collard, qui vous conduit droit dans le coltard.

Pardon de jaser issisois, mais Marine manque de nerf. Elle a rattrappé petite partie de son retard sur Macron, mais ça ne suffira pas. Conseil à lui donner, poser la question « Monsieur Macron, êtes-vous initié ? » Le gars sera emmerdé pour répondre car il doit obéir aux devoirs imposés par ses trois ordres, énarchique, pédérastique, maçonnique.

Encore que Macron soye peut-être eunuque comme Hollande. Ou hongre (on dit plutôt hongre en hussard).

C’est monde à l’envers. Non seulement lecteur doit apprendre à jaser issisois, langue de Silicone Valley, mais aussi hussard, langue inconnue. Que Guionnet ne s’étonne pas s’il a peu de lecteurs.

Sur dernière guerre mondiale OK, Alain d’Issy est fortiche. Mais son désir d’exterminer Caroline Fourest et juif allemand Daniel Cohn-Bendit, supporteur de Macron, est douteux. Il suivra son idée cependant, car il est comme le docteur Diafoirus.

C’est pour ça que de plus en plus de gens l’aiment à Issy, car il est solide, il ne reculera pas. Bien sûr bobos, qui se font massacrer par djihadistes, voteront Macron le 7 mai. S’ils aiment se faire tuer, libre à eux. Mais résistance existe, dérisoire à première vue. Pourtant elle mord le mélenchoniste, Morlaix comme on dit en bretoc, ville dont Alain est en partie originaire.

On apprend des choses. Mère d’Alain n’est pas née à Morlaix mais dans ploum proche, peut-être à Carantec, à vérifier. Race bretoke est depuis des siècles divisée entre romans et bretonnants. Revision est plutôt romane, mais en partie de même race que le bretonnant. En partie, car seulement de mère bretoke.

Adresse en même temps au bretoc, qui vote Macron. Tête en toc, tu n’as toujours pas pigé que Macron nous conduit en enfer ? Ancien nom de grande rue de Paris conduisant au sud de la capitale. Réveille-toi, si c’est possible après ta cuite d’hier soir. La peinette n’est pas cadeau, c’est certain, mais Macron est pire.

Écoute bretocs de la dispersion. Nous sommes un million au grand Paris, où nous formons la plus grande communauté d’immigrés. Communauté, c’est beaucoup dire, car nous n’avons pas signe de reconnaissance, mais nous pouvons t’assurer que Macron est merde, même pas dans un bas de soie.

Bordel à DGSI, voilà que Guionnet s’en prend au Breton, chef, de façon imprévue. Que fait-on ? On le nettoye ? Non, pas maintenant.

Macron se heurtera à résistance organisée, de partie de Silicone Valley France notamment. Il sera piraté tandis que nous regrettons lacunes de la bande à Marine en renseignement.

Son programme est bidon. Retaite à 60 ans ne tiendra jamais, c’est à intensification du travail à laquelle nous assistons, autrement dit à esclavage forcé. Esclave n’est plus nègre mais françois. On le regrette ou non, mais faire du nègre ou du musulman esclave selon Revision était bonne idée, hélas maintenant interdite par la loi.

Heureusement, justice tolère esclavage, infanticide et pédocriminalité. Revision a autrefois publié petite annonce pour recruter esclave juive. Fille y a répondu, mais elle était goye. Elle fut ravie, elle gagna un peu d’argent pour petits boulots. Un peu comme aux Antilles, où esclaves nègres bossaient surtout pendant deux mois, quand ils récoltaient le coton.

On ne peut pas tout avoir. Macron va gagner et nous aurons le nez dans la merde.

Dernière attaque contre Revision, celle du journal juif le Parisien qui lui envoie son édito’ du 28 avril, qui vilipendie Marine en tapant sur son père. Fleuron, les écuries d’Augias sont suivies d’un point d’exclamation pour ceusses qui n’auraient pas compris. Veuve est une de tes pires ennemies, Marine. Tu le sais, car tu as bossé au temple maçonnique qu’est le palais de justice de Paris, avec ses croix gammées sur le portail.

Attaque-la, elle est maillon faible. Moins les pédés, que tu soutiens et dont certains voteront pour toi. Parisien dénonce ton papa. Avec ses gros sabots, il a vu dans le képi défunt Xavier Jugelé un pédé, ce que tout le monde savait, mais que Revision a d’abord fait mine de ne pas remarquer. Parisien dénonce aussi Jean-François Jalkh, président du FN pendant quatre jours, démis de cette fonction à cause de ses anciens propos négationnistes.

Mais c’est faux, car il n’y a tout au plus que des faurissoniens au FN. Par vantardise, Faurisson a compliqué le processus de gazage homicide avant de l’éventer. Or c’est du révisionisme, comme on écrit à Normale Sup’, de Silicone Valley qu’il s’agirait de s’inspirer.

DGSI l’a compris, mais aussi Parisien, qui suit le déroulement de la guerre opposant Issy et Levallois-Perret, qui se sent en même temps concerné par l’affaire des moutons d’Issy plaine et par le projet de conquête de la cité Pablo Picasso. Sans oublier le point commun unissant Issy et Ménilmuche : leurs vignes sur le coteau.

Quant au despote Santini, il songe à installer colonne dépolluante à Mairie d’Issy comme à Alésia. On est comme ça à Silicone Valley, ville où il arrive que le tyran s’entende avec ses sujets. Nous n’habitons pas Var ou Vaucluse. Valley, Var, Vaucluse ne sont pas produits du hasard. Nous aurions aussi pu jaser du Val-de-Seine au lieu de Valley, pour faire la nique à Levallois.

Mais tu as compris, Marine, toi ou tes conseillers, que maquereau Macron est F∴, peut-être dépositaire des Old Charges, à vérifier, car tu l’as accusé de vouloir mener politique « fratricide », insulte suprême pour le frangin. Mais l’ancien coco militant FN ne comprend pas. Franc-maçonnerie et son jargon lui passent au-dessus de la tête. En revanche il pige tuiler.

Or Macron te tuile depuis le début, Marine, dans l’acception maçonnique du mot, ou plutôt dans celle que lui donne F∴ sans tablier de Revision. En langue profane, cette tactique peut être résumée par cause toujours, j’en parlerai à mon cheval. On laisse l’adversaire jacasser en l’écoutant attentivement avant de lui piquer banderille sortie de sous les fagots. Et voyes, Marine, Macron interdit à ses supporteurs de te huer, alors que cette coutume fait fureur au Front nat’.

Qu’on se rassure, nat’ n’est pas abréviation de naturiste. Mais fais monter les enchères, Marine, demande au maquereau s’il cherche à te tuiler. L’ouvrier, grande partie de ton public, croira comprendre, même s’il ignore les arcanes du jargon maçonnique et celles d’alchimie, bien qu’il aimât transformer le plomb en or.

Plusieurs questions ne sont toujours pas résolues. On ne sait pas si Macron est hongre ou pédé. Hussard est spécialiste de ces questions. D’abord il monte hongre qui ne va pas hennir en voyant jument, qu’il sait flatter et entretenir mieux que le Français, raison pour laquelle soldats des régiments de hussards apprennent quelques mots de hongrois. Ensuite, Alain d’Issy se fait bronzer à poil en été au bois de Verrières en compagnie de pédés, ce qui ne choque personne.

En attendant inauguration du camp de nudistes île Saint-Germain, dont emplacement reste à discuter, bien que le mieux soye rive ouest. Il sera minuscule, mais clairière de Verrières l’est aussi. Serge Nilus publia première version du Protocol des sages de Sion dans Ce qui est grand dans ce qui est petit, inspirons-nous de lui. Nilus était illuminé orthodoxe, mais nous lui pardonnons.

Autre angle d’attaque pour Marine. Maquereau prône le progrès, mais cette notion est loin d’être toujours bénéfique, au point que progressiste est insulte dans la boche de certains supporteurs de Revision.

Zigounette traite le hussard d’Issy de culotté, elle a en partie raison. Viens en aire d’Aigle Noir, gueuse, tu en sortiras indemne. Contrairement à Fourest et Cohn-Bendit que nous dépècerons.

Ce récit entrera en histoire pour autant qu’elle existe.

Peau de Cohn-Bendit pour son cendrier est fantasme, mais ultragauche antijuive françoise est capable de la lui arracher. Mieux vaut pour tout le monde ne pas la défier.

Sinon surgira chanson : « Pour la race françoise, oui j’ai combattu, j’peux vous dire maintenant j’en ai vraiment plein l’cul ; oui, j’ai tué Cohn-Bendit, cette termite ». Tout dialogue est impossible.

1 mai 2017

COMME EN 39

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:42

Avantage de Hitler, il annonçait ses plans comme État Islamique. Le guide avait dit son intention de ne pas guerroyer contre France, tandis que l’observateur devinait son désir d’expansion coloniale en Orient. Il n’était pas besoin d’être champion du renseignement ou historien pour faire cette déduction, Hitler l’avait quasiment écrit dans Mon combat. Et déclaration de guerre par France à Allemagne en 1939 fut absurde.

Guerre peu suivie d’effet au plan militaire, puisqu’il y eut drôle de guerre peudant de longs mois, plus de deux saisons. Au moins politique britannique est cohérente. Quand Royaume-Uni voit puissance européenne dominer tout ou partie d’Europe, il entre en guerre. D’abord contre Napoléon, puis contre Hitler. Mais il était impossible d’envoyer corps expéditionnaires franco-britanniques soutenir armée polonaise sur le terrain, dont le régime, qui n’était pas celui d’une démocratie modèle, avait persécuté et tué peu de temps avant certains de ses citoyens de race germanique. Voilà pour la morale dont se gargarisent les anti Le Penistes.

Comme prévu, Pologne fut vite vaincue. Puis vient ignorance d’histoire par hommes politiques, hier comme hui, très dommageable. Pareille situation s’était produite au dix-septième siècle quand conflit éclata entre Prussiens et Polonais, alors que royaumes de France et de Pologne étaient liés par traité d’amitié. Le cardinal Fleury, régent de Louis XV, envoya flotille en direction de Pologne, avec à bord fusiliers-marins, avant de lui ordonner de faire demi-tour, sage décision.

Mission d’armée française est avant tout de défendre le pays et ses frontières, pas d’aller guerroyer en ou pour Orient. Ni pour Pologne, ni en Libye, ni en Syrie, même si ce pays fut placé pendant des décennies sous mandat français avec succès relatif, car Syrie est un des deux derniers petits bastions laïques au Proche-Orient, avec Liban.

France n’a toutefois pas vraiment déclaré guerre en 39 pour Pologne, mais pour la gueule du juif allemand, ancien allié du nationaliste prussien dans la guerre à Napoléon. Faire guerre dans l’intérêt de l’ennemi est caractéristique de la politique française.

Or Macron et ses nombreux alliés nous rejouent le coup de 39, supposé avoir bien marché, même si le François en fut victime : plus de deux millions de prisonniers de guerre, années de privations pour la population, service du travail obligatoire, bombardements, surtout alliés, en prime. Là est vrai programme de Macron.

Pour le faire passer, ses sbires sous-entendent que Hitler ne se trouverait plus en Germanie mais en France. La peinette n’aurait fait que limer ses crocs révisos. Rien ne lui est pardonné, pas même le soutien qu’elle apporte à François Mitterrand qui n’a jamais voulu reconnaître la responsabilité de France dans la rafle du Vél’ d’Hiv’. Même son papa, qui joue aussi carte de dédiabolisation, est accusé d’avoir cité « le poète révisionniste Brasillach » devant Jeanne d’Arc.

De telle sorte qu’il y aura référendum le 7 mai, car le scrutin départagera partisans et adversaires du révisionnisme. Ce n’est pas plus mal.

Vous avez pigé mélenchonistes ? Révisionnisme français a deux casquettes, d’ultragauche et d’ultradroite, deux courants de pensée antisystème qui s’accordent sur plusieurs points. Par exemple, innocence du capitaine Dreyfus, d’origine juive allemande, n’a jamais été prouvée, ou chambre à gaz homicide d’Auschwitz fut d’abord suggérée par juifs amerloques, avant d’être entérinée par experts soviétiques, puis par justice militaire française du gouvernement provisoire en 1945, réputée pour le talent de ses officiers en matière de torture.

Commandant Dujardin fut chef des tortionnaires. Son nom sent bon la France à l’oreille de la peinette. Mais désolé, Dujardin était condamnable, comme les flics violeurs de Seine-Saint-Denis. Propos que ne tient pas le facho, qui bande pour police et armée. Mais réviso ultragauchiste demeure fidèle à ses positions. Il n’a jamais été facho, il a même combattu membres de cette secte dans sa jeunesse, pourtant il vous appelle, mélenchonistes, à voter Marine au référendum.

Et dire que hussard Alain d’Issy a failli rater sa vocation. C’est à lui de prendre le mélenchoniste au collet, à lui de le convaincre de voter Marine à Rennes, à Strasbourg, Toulouse et Marseille, par allusion au chant marxiste qui dit à Londres, à Paris, Budapest et Berlin, suite de la chanson étant « il faut gagner le monde, prolétaire debout ».

Notez rôle capital que jouent Paris et Budapest, ce gros bourg. Allez plus loin, qui tient Issy tient Paris, qui tient Paris tient France, même si ce n’est pas toujours vrai, garde nationale de Paris ayant été vaincue sous les coups du F∴ Thiers.

Jouons cartes sur table. Paul Rassinier, fils de coco alcoolo, était hâbleur, tout le monde le sait, mais il fit honneur aux déportés françois en bochie, bien qu’il passât grande partie de son temps en camps de concentration, Buchenwald et Dora, à l’infirmerie, quand il ne cirait pas les bottes d’un officier SS. Selon argus d’Igounet entre autres.

Affrontements entre Igounet et Guionnet sont brefs. Garce n’a pas peur du monstre de 95 kilos, elle sait qu’elle ne craint rien, sinon être déconfite. Ne les mettez pourtant pas dans une même pièce, car il y aura crêpage de chignon. Igounet juge Guionnet culotté, tandis que son ennemi l’appelle zigounette.

Mélenchoniste, quel parti prendras-tu ? Celui du judéocideur Macron ou du hussard ? Là est la question.

Minuit, rien de sérieux ne s’est passé ce premier mai, jour supposé fatidique. Hommage fut rendu par Macron au marocois Brahim quelque chose qui s’est noyé dans la Seine où crâneras l’avaient jeté en 1995, comme prévu par CIA. Ils n’étaient pas militants FN, comme a dit Franceinfo. Et combien y a-t-il d’assassinats de François chaque année commis par des sarrazins ? On ne sait pas car presse n’en parle pas.

Charge antirévisote se durcit, mais traiter Brasillach de poète réviso est nouveau, dixit Franceinfo. Exécuter un poète est toujours regrettable, quelque que fussent ses idées. On pense qu’il a été tué à cause de son talent. Nous, ultragauchistes, regrettons le sacrifice de Brasillach, qui n’était pas réviso, Franceinfo ayant inversé les dates.

Brasillach fut tué avant le développement du mouvement réviso, même s’il commençait déjà à être dans l’air du temps. Horrible manie de France de tuer poètes récalcitrants.

2017, poëte Alain d’Issy fut victime fin mars d’une attaque au gaz incapacitant, à base de chlore, imputable au cabinet noir. Ses stratèges avaient prévu qu’il allait coincer les mélochonistes, mais pas qu’il invitât Marine à visiter cité Pablo Picasso sous sa protection.

C’est coup de poker, Marine, t’y vas ou t’y vas pas ? Si t’y vas de plus nombreux mélenchonistes voteront pour toi. Si t’y vas pas, tu pourras continuer de lécher les bottes d’Yisraël pendant 107 ans, ça ne te servira à rien.

Côté hussard est assuré, il est presque réputé meilleur des soldats, mais toi, Marine, qui as pris initiatives semaine dernière, tu sembles maintenant en panne et songer à tes nibards. Coup Dupont-Aignan est réussi, mais ne t’endors pas sur ce laurier, il ne te suffira pas.

Allie-toi au hussard, réviso par définition, car il n’a toujours pas digéré accord de Trianon.

Quant au mélenchoniste, s’il ignore histoire d’Europe centrale, ce à quoi l’incite coterie juive, qu’il aille se faire foutre. C’est comme ça qu’on cause à Issy.

Question annexe, gros bourg que Budapest ? Bude signifie bourg, en même temps site où se trouve four métallurgique. Interprétation mythologique ne tient pas. Attila aurait fait assassiner son frère Buda, fratricide que dénonce Marine ayant toujours existé, mais il y a décalage des dates et incongruité. Pourquoi diable le Magyar aurait-il donné à sa capitale nom d’une victime d’Attila ?

Temps passe vite, nous approchons sprint final. Tu es femme petite bourgeoise, Marine, tu hésites à t’allier au hussard d’Issy. Mais rappelle-toi 1870, garnison du fort de Saint-Cloud a vite capitulé devant le prusco, contrairement à celle d’Issy, où il y eut encore vingtaine de morts au fort en janvier 1871, tombés sous le feu de l’ennemi.

29 avril 2017

Z’Y VAS MARINE !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 01:55

Relève défi des cités. Macron t’a provoquée à Sarcelles, riposte en envahissant Vaulx-en Velin ou cité Pablo Picasso à Nanterre. Avantage pour toi, hussards issisois viendront te défendre à Nanterre, bien qu’ils te détestent, à côté des flics et de tes gorilles.

Bien jouée ton alliance avec Dupont-Aignan qui passe pour gaulliste, au moment où les gaulllistes ont presque totalement disparu de l’UMP puis des rangs des prétendus républicains. Il subsiste cependant des nostalgiques du règne du colonel. Tu le verras à Issy, ville macroniste où tu as obtenu moins de 7 % des voix. Au deuxième tour tu décrocheras sans doute plus de 30 %, estimation basse.

Gros renfort pour toi se trouvera en électorat filloniste, mais tu en grapilleras un peu partout, chez les mélenchonistes, même chez les hamonistes, dont certains demeurent sensibles à la vieille idée de socialisme national liée au blanquisme, avant qu’elle fût récupérée par le moustachu ostrac, catholique romain bien qu’un quart juif.

Ostrac est nom hussard signifiant autrichien. Constate que hussards d’Issy ne sont pas bidons. Ils manient mieux nuntchaku que sabre, contrairement au Magyar, qu’il n’égale pas non plus en équitation ou en élève du cheval. Élève du cheval est locution d’Aurélien Sauvageot, ancien directeur réviso de la chaire d’études finno-ougriennes, qui a fini par avouer que langue magyare est turke plutôt que finno-ougrienne.

D’origine s’entend, car langue magyare, comme toutes les autres, a dégégénéré. C’est ancien magyar que le hussard d’Issy a étudié dans son mémoire de maîtrise, ce qui lui a supprimé toute possibilité de carrière universitaire.

Marine a tort et raison à la fois quand elle dénigre Victor Urbain, actuel tyran de Hongrie. Raison parce qu’il est juif, tort parce que ta chasse aux révisos françois et hongrois, Marine, est indécente.

Pourtant nous t’épaulerons à Nanterre. Viens à Pablo Picasso, hussards t’y attendent.

Ce sera joli coup porté à Macron, cette lopette, pour ne pas dire tapette, car nous ne disposons toujours pas de preuve formelle de sa pédérastie.

À chacun sa spécialité. Revision vient d’avouer sa médiocrité par rapport au Hongrois dans deux domaines, mais elle est supérieure à lui pour domestiquer banlieue parisoise. Nanterre, c’est chez nous, dit timidement le corsicaud, qui sait que cette affaire est avant tout celle du Grand Parisois, avec ou sans Cap’ à grand.

Reconquérir cité Pablo Picasso est idée capitale à suggérer à Marine avant le deuxième tour. Elle se branle à Nice auprès des ritalingues. Très bien, ça lui fait plaisir, mais qu’elle monte à Picasso, où elle ne rencontrera ni résistance ni caillassage promptement réprimés.

Premier mai, 5 heures, Macron continue de s’enfoncer. Il est cacique, mot précieux dont emploi est douteux. Après avoir fait son mariage, qu’il dit de raison, avec une vioque en 2007 qui aurait pu être sa mère, pour sa carte de visite et sa carrière de loup, il est caricatural.

Il prétend démontrer que coterie juive n’existe pas et que lobby pédojuif serait tout-puissant. Il se prosterne lundi 24 avril devant la mémoire du prétendu armingocide, dimanche devant celle de la shoah. Il a peut-être pensées antisémitiques, car il sait que François ne gobe plus depuis longtemps la farce de la chambre à gaz homicide d’Auschwitz.

À chacun ses mots, Butz jase de canular, Revision de farce, car il ne s’agit pas d’une blague.

Pendant ce temps hussard d’Issy continue de gagner pèze au poker, certes petites sommes d’argent, mais la plupart des joueurs se font plumer à ce jeu stupide où ils perdent parfois leur froc et leurs bretelles.

On appelle Alain le hussard Attila au club. Tout le monde le sait réviso. Pourtant sa cote monte en partie grâce à Macron, homme jugé détestable car arnaque est capitale au pok’, dont les joueurs voient vite en Macron arnaqueur.

Macron n’est qu’un escroc parmi d’autres en politique, tandis que le hussard est sincère quand il dit son opposition au sultan Erdogan. Comme il l’est en ce qui concerne Pablo Picasso, d’origine juive. Mais si Marine décide de se pointer dans sa cité de Nanterre, qu’elle prévienne avant le hussard des date et heure.

DGSI en sera informée n’importe comment. Tu cherches alliances Marine ? Ne crache pas sur celle avec le hussard ennemi de DGSI. Même les connards du Club de l’Horloge l’ont compris, car ils adressent actuellement partie de leur propagande à Revision. Alain le hussard viendra te soutenir sans ses habits d’apparat, car il n’en possède pas, mais son renfort te sera précieux.

« Page précédentePage suivante »