Alain Guionnet – Journal Revision

14 mai 2018

TIR AUX PIGEONS

Filed under: mis en avant — guionnet @ 20:25

Pendant que France s’interroge sur la personnalité du tueur juvénile barbu tchétchène d’Opéra, était-il fou ou pédé, ou les deux à la fois ? On ne sait pas mais le gars a étudié jusqu’en terminale dans un lycée de Strasbourg. Il est vrai qu’enseignement judéo-maçonnique donne maintenant bac à presque tout le monde, y compris à des fous. Hypothèse de sa folie est vraisemblable. Il aurait dit deux fois Allah akbar! tout doucement alors que c’est cri de guerre du djihadiste.

Sa santé mentale est en question comme celle du malheureux Sarközy, son père spirituel, qui ferait bien de se suicider. Pendant que François s’interroge sur ce point, Tsahal fait du tir aux pigeons : 59 ottomans tués ce lundi dont 8 enfants, 2 200 blessés. C’est pas mal. Pendant qu’Alain préconise d’exterminer Tchéthènes et bougnouls Yisraêl massacre le sarrazin.

Bonne idée pour deux raisons, d’abord ottomanes prolifèrent à Gaza, c’est tout ce qu’elles savent faire, ensuite Hamas veut jouer au plus malin. Il fait maintenant sienne phraséologie juive, il parle de nakba, shoah, catastrophe, et d’alya, droit au retour. Mais Arabes furent bananés en Assyrie, antique nom préféré au latinisme Palestine. Redoutables maîtres espions britanniques ont longtemps dominé la région. Ils envoyèrent le pédé Lawrence d’Arabie pour pousser le sarrazin à se révolter contre le calife.

Les fourbes voulaient faire main basse sur gaz et pétrole, ce à quoi France s’opposa mollement. Elle abandonna Mossoul et conserva uniquement Liban et Syrie, chrétiens et parti Baas ayant toujours été ses alliés. Puis amerloques prirent le dessus au lendemain de la deuxième guerre mondiale, pas de chance pour les ottomans qui furent toujours piégés.

Se croyant malin, ancien dessinateur de Revision demanda au chef hui on fête le soixante-dixième anniversaire, mais de quoi ? Alain songea à qui. Il fit savants calculs. Il cherchait un homme mais ne pensa pas à création d’État d’Israël car Alain défèque dessus pour parler poliment, il chie dessus dit toute femme ou presque.

Israël fut toujours feseur de guerre, comme écrivait le métis juif Marat tué peu glorieusement par femelle dans sa baignoire. Il savait de quoi il parlait bien qu’il ignorât les conditions dans lesquelles juifs allemands allaient vaincre Napoléon sans quasiment tirer un coup de feu, car on peut gagner guerre sans prendre armes. Intrigue est pour cela capitale. Mais Israël met maintenant sa main à la pâte. Ses alliés d’ÉI ayant quasiment perdu bataille de Syrie, Israël y bombarde le hezbolah (au moins 26 et 23 morts) et se tape un carton sur les gens qu’il appelle gazaouis.

Le réviso Abbas, formé en ancienne Union Soviétique, dénonce un massacre, mais c’est Hamas qui a envoyé manifestants au casse-pipe. Trump est convaincu qu’Israël a fait bon boulot tandis que vieille Europe feint de se rebiffer, mais elle est impuissante comme Macron.

Nétanyahou est anglophone et francophone comme Assad. C’était autrefois obligé au Proche-Orient, sauf que le premier est escroc, le second médecin spécialisé. Nétanyahou parle maintenant d’État-nation pour justifier massacre de palestinoques. Il a piqué cette idée à historiographie française. Mais non, idée d’État-nation est depuis longtemps périmée, médias font apologie d’État multiracial. T’es plus dans l’coup pépé, tu sais que tu iras en taule pour corruption à la fin de ton mandat électoral car Israël feint d’être démocratique.

Pour jouer prolongations, tu veux pousser à guerre contre les Perses, mais Trump ne te suivra pas. Aryen n’a pas la moindre raison de guerroyer contre Perse qui est originellement de sa race. Bien trouvée ton opération Azimov. Gars se sont interrogés sur santé mentale du criminel, du coup tu as pu massacrer ottomans en toute quiétude. Hésitation sur se sont interrogés, écriture helvétique, ou se sont interrogé, orthographe conseillée par le grammairien belge feu Maurice Grevisse.

Voyez, à Issy, on réfléchit mine de rien. Nous avons trois bibles, Lancelot, Littré et Grevisse. Pendant ce temps, enquête sur Azimov se poursuit, routine policière oblige, car tueur isolé n’existe pas, il a forcément complices. Principal suspect est son père, pas son ancien pote de Strasbourg. Son autopsie aussi peut-être éloquente après analyse de son sang en laboratoire, car si on y trouve cocaïne son apparente folie peut s’expliquer. Samedi après-midi il aurait sniffé coke presque en vente libre dans le dix-huitième arrondissement. Ensuite, avec sa haine tenace du François, mangeur d’escargots et de grenouilles, il serait descendu de son domicile proche de place Clichy muni d’un poignard pour aller au 4 septembre, moins de 20 minutes en métro, pour zigouiller bobos.

Pourquoi 4 septembre 1870 ? Parce que c’est date de création de République française judéo-maçonnique, station proche de Bourse et d’Opéra. Ce qu’il a pu apprendre au lycée. Auquel cas il a pu agir seul sous influence de son père. Mais flicard est paumé dans l’enquête, il ne sait souvent rien de valeur symbolique du 4 septembre. Nous la lui apprenons.

Juif et musulman attachent énorme importance au symbolisme des dates. Résultat de leur excision car étant démunis de prépuce ils ont du mal à se branler. Ne lisez pas Zohar, vous n’y arriverez pas, mais lettres et nombres sont capitals en cabale. Allah, aigle, Alain, Azimov, Aznavour, etc., ont même racine. Pourquoi Aznavour ? Parce qu’Alain est raciste anti-armingo. Il est des Hauts-d’Issy, pas des Épinettes qu’il a à portée de vue.

Ottomans vont remettre ça ce soir, mercredi 15 mai. Ils vont se faire occire. Trump sait qu’il doit sa vie à son soutien partiel du lobby juif. Il feint de défendre cause d’Israël, mais faire guerre aux Perses n’est pas boulot d’aryen.

13 mai 2018

EXTERERMINER LE BOUGNOUL

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 01:14

Il n’y a que ça à faire. Bougnoul présumé vient de tuer un passant à coups de couteau et de blesser quatre personnes, deux gravement, deux légèrement, à côté de la station de métro 4 septembre, date de sinistre mémoire. Pas de hasard, le bougnoul a voulu frapper où ça fait mal, près d’Opéra, où Alain a défilé bon gré mal gré le 5 mai.

Tueur abattu, c’est la règle. Contrairement à ce que pense Dieudo’, son pote nègre Coulibaly fut assassiné proprement selon Alain. De sang froid à la sortie de la boutique alors qu’il se rendait. L’idiot rêvait d’avoir procès à grand spectacle où il aurait dit tout le bien qu’il pensait de Palestine. Mot d’origine latine, sans doute pas meilleure invention des Romains, mais le nègre ne se posait pas cette question qui passait au-dessus de sa tête. Maintenant, si Alain est accusé du meurtre de Hamont il exigera procès équitable. Pilier BN il aura tué Hamont par semi inadvertance, il aura droit à circonstances atténuantes.

Tuez le bougnoul, mes frères, mais pas le harki. Harki peut être innocenté. Ce n’est pas de sa faute d’être musulman, tout le monde l’est en terre d’islam. Prenez Hicham et Youssef, ils sont stupides laïcs. Ils feignent d’être opposés à islamophobie comme Soral, mais sont bien vus du facho.

Originalité, le tueur barbu était tchétchène, âgé de 20 ans. Fiché S depuis été 2016, Sarközy lui a  donné nationalité française il y a 8 ans, car il faudrait pleurer sur le sort des pédés tchétchènes. Tous à mettre dans le même sac avec Hamont et le nanti Fabius, milliardaire marrane faussement converti au protestantisme. Sans doute à la sauce calviniste. Difficile de savoir car le réformé de France feint de ne pas faire de différence entre calviniste et luthérien, mais Fabius est rusé, il sait qu’inquisiteur Calvin est mieux vu en France que Luther, pourfendeur du juif.

Bref, quand vous croisez musulman barbu, bougnoul ou tchétchène, préparez votre kalachnikov. Le gars a foiré, il n’a liquidé qu’un type de 29 ans, truc de pédé, islam et pédérastie étant étroitement liés. Pédé Michel Caignet en connaît un rayon là-dessus. Mais pourquoi a-t-il loupé Hamont le 5 mai avec sa veste bleu marine élimée ? Il nous aurait évité de faire le boulot.

L’ordure s’appelait Khamzat Azimov, comprenez Khazar, César, tsar ou czar en russe, Hassan en sarrazin. Flics lui tirèrent deux coups de taser dans les ailes pour l’immobiliser. Ils formaient patrouille de police et appliquaient règlement, mais Khamzat, les mains rouges de sang, continua de foncer sur eux. Un poulet recula et l’abattit de deux balles dans la peau. Selon version Franceinfo, radio du feignant. Du gars qui n’a rien vu, il n’était ni à Opéra ni au 4 septembre ce soir-là, sinon Alain explosât la raclure ou bien mourût.

Il n’avait pas d’arme mais était plus costaud que le présumé pédé tchétchène. Coup de couteau dans le ventre est basique, mais on apprend à le parer en self-defence de gendarmerie nationale, au moins en théorie. Ne vous fiez pas à enseignement de gendarmerie, c’est difficile d’éviter coup de poignard au ventre d’un terroriste. Reculade et coup de manchette au bras du tueur, très bien, mais vous n’êtes pas sorti de l’auberge. Tueur va se déchaîner. Ou bien vous prenez couteau sur le comptoir, ou bien vous êtes cuit. Issue est incertaine, mais Alain d’Issy aura fait son boulot. À 64 balais on ne craint pas la mort dans son cas. Costaud Frédéric Chatillon, quart de bretoc, fît de même avec plus de chance de succès.

Tout le monde aura fait rapprochement entre issue et Issy, car vous n’êtes pas con, mais issue n’a rien à voir avec Issy, colline ou monticule en galois. Monticule a le plus de succès au musée français de la carte à jouer.

Monstre judéo-hongrois Sarközy est responsable de l’attentat car c’est lui qui donna à Khamzat nationalité française. Ami de Georges Soros, Sarközy a toujours été favorable à invasion de France par musulmans bougnouls, tchétchènes, azérois, etc., dans le but qu’ils s’entre-tuent avec chrétiens afin que juif sorte vainqueur. On ne compte plus le nombre d’églises qui crament au Proche et Moyen-Orient. Seuls Iran, Liban et Syrie protègent les chrétiens. Et c’est païen stupide qui défend le chrétien, mais nous n’en sommes plus à une aberration près.

En revanche Sarközy, Alain peut renoncer à tuer Hamont pour te liquider en moyen seizième. Disons 45 minutes en transports en commun puis planque pouvant durer des heures. Ensuite coups de couteau de plongée sous-marine dans ton bide, nabot. Si flics me chopent ma défense sera facile. Oui, j’ai peut-être navré Sarközy, ce qui reste à prouver, mais il fait honte à Hongrie. Alain passera pour un héros. Tout le monde ne pigera pas sa magyaritude, science pataphysique, mais peu importe. Il aura dit et occis Sarközy. Un pied, deux pieds, trois pieds, ce n’est pas riquiqui, hommage à la rime.

Montée d’étoiles enfin, comme Dracula public a besoin de sang pour s’éveiller. Tchétchènes et bougnouls vous tuent à Opéra, demain au quartier Latin, et vous allez continuer combien de temps encore étudiants de l’ancienne Vincennes et de Tolbiac à faire apologie des travailleur migrants ? Alain dit niet. Le vieux con est de race caucasienne dit l’amerloque, comme son ami Poutine.

Pas de preuve pour l’instant qu’Azimov était pédé, mais deuxième arrondissement est assez proche du onzième. Alain, même initiale qu’Azimov, a suivi son intuition sachant qu’il existe pédés virils, certains d’entre eux étant bouchers. Ils peuvent saigner goys comme Khamzat. Enquête de police ne nous le dira pas, mais nous ne voulons pas nous faire assassiner par freluquets pédérastiques.

Le criminel est parti de Nice avant de monter à Strasbourg, dans le quartier pauvre et tchétchène d’Eslau, puis à Paris en quartier musulman du dix-huitième arrondissement, rue Pujol. Vous ne croyez pas qu’on devrait éliminer cette racaille ? Son père, son inspirateur, n’a pas obtenu nationalité française, renvoyez-le en Russie, Poutine saura s’en occuper. Tel fils tel père. Moins il y aura de musulmans à Paris, mieux nous nous porterons.

Azimov était discret. Il envisagea de partir en Syrie en 2016 mais n’en parla pas. Une des raisons pour lesquelles DGSI le jugea peu dangereux. Erreur, car le gars discret peut être plus périlleux que le fort en gueule. Il ne dit rien, laisse monter la pression jusqu’au jour où elle éclate, surtout s’il cache son attirance pédérastique interdite par Allah en théorie mais pas en pratique. Il devient ensuite ivre de sang. Il tue un homme et blesse deux femmes, une trentenaire et une quinquagénaire. C’est presque comique, mais une fois de plus DGSI a montré sa nullité car il s’agit de se méfier des gens discrets.

12 mai 2018

SORAL MENT

Filed under: mis en avant — guionnet @ 12:04

Alain Soral parle trop vite et fait semblant de réfléchir après. Non, plateau du Golan ne fut pas usurpé pas Israël à Syrie en 1966, pays ne lui ayant pas déclaré guerre, mais en 1967. Oui, Soral a eu raison de protéger ses couilles avec sa main droite dans un film.

Car tu mens Alinou, Revision reprend mot de Jacques Moulin qui a parfois raison. Si tu veux, Alain, monte à Issy. Je vais buter bloc noir et no boarders mais je n’y arriverai pas tout seul.

Tu seras déçu comme ton pote Ruffin, mais j’autoriserai bloc noir à péter Mac Do’ de Corentin Celton. Tu vois, Soralinou, on peut négocier. Tu es bête, ce n’est pas de ta faute, ta maman t’a pondu ainsi, mais si tu veux exceller, monte à Issy. Alain invite tout le monde en ce moment mais personne ne vient. Il souhaite allumer les sept brigandes mais aucune ne vient. Rançon de sincérité, quand on est franc on s’en prend plein la gueule. Demande son avis à Frank, héros niçois ayant culbuté le camion dit fou sur son modeste scooter, il sera plus éloquent que moi.

Tu prétends vouloir égalité et réconciliation. Tes autocollants se trouvent parfois en plaine mais pas en montagne. Si tu veux alliance de plaine et montagne c’est à toi de prendre l’initiative.

Il y avait plein de jeunots pont d’Austerlitz dont beaucoup n’étaient pas nés en 2001. Il faut tout leur apprendre, ce qu’est le Mossad et le sayan. Quel boulot ! Tu devrais leur donner bonne parole Soral, ton public est en partie jeune. Voyes, vieux con a défilé à Paris le 5 mai, c’était facile pour lui car il habite presque à côté d’Opéra. Disons près de 35 minutes de métro, mais il a défendu honneur de sa race. Certes, il se méfie de Ruffin comme de la peste.

Alain fut longuement photographié sur le trottoir à Bastille, mais sa photo n’est pas passée en presse car le sujet est tabou. Alain bouffe du juif midi et soir, mais pas au petit déjeuner. Il baisa juives dans sa jeunesse, surtout allemande et polca. Mais vedettes sont Dieudo’ et Soral. Il s’en fout pourvu qu’il continue son travail de sape. Il n’est cependant pas taupe. Israël désire troisième guerre mondiale ? C’est son problème, Alain pense à demain, après messe maronite il ira se faire bronzer à poil au bois de Vincennes.

Il en est capable ? Oui, répond DGSI. Sauf que météo l’en a dissuadé. Elle avait annoncé il y a quatre jours qu’il fera très beau dimanche. Faux, température n’excéda pas 16° ce jour-là à Vincennes. Or on se fait pas geler les couilles pour pas un rond.

10 mai 2018

D.G.S.I.

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:59

Ça va, petit homme d’ultragauche d’Issy, 1,80 mètre, 95 kilos, ne t’attaque pas pour l’instant mais tu es dans son collimateur et tu le sais. C’est bien de se trouver en compagnie, on se fait guerre tous deux mais il n’y a pas de victime à cette heure.

Ce serait bien d’exploser Israël. Je ne suis pas trop antisioniste mais bombe atomique sur Tel-Aviv ferait partie du ménage. Je vais conseiller cette recette à mon pote Poutine. Tu ne me crois pas, lecteur ? Tu penses que je suis vieillard de 64 ans ? comme dit propagande de Revision. Mais détrompe-toi, le vieux est couillu, il peut allumer ribambelle de femelles, même si c’est incertain.

Et puis on pourrait pactiser. Alain a déterré hache de guerre quand DGSI était dirigée par le Squale dit Squarcini. Il n’avait pas digéré les attentats de janvier et du 13 novembre 2015, ni l’attentat au camion dit fou de Nice, pourtant prévisible. Mais DGSI n’a pas voulu écouter confession d’un repenti quelques mois avant le 13 novembre car elle fut jugée peu fiable. Forcément, elle ne venait pas d’un pantouflard de la grande maison, ou grand maison.

Bon, nous pourrions échanger nos pantoufles. Alain prévient seulement qu’il chausse du 47, taille souvent difficile à trouver dans le commerce. Il est gars du nord, il serait mieux à sa place en Scandinavie à côté de ses potes vikings, alors qu’il se sent souvent paumé en France vu qu’il n’aime pas les Latins. Nouveau racisme, mais Alain est polyraciste.

Vous pigez maintenant pourquoi Alain extermine volontiers Nordahl Lelandais ? Parce qu’il est faux scandinave. Alain donne ordre à tout matard de tuer Lelandais. Lui n’en a rien à foutre. Jetez-le en prison, il se radicalisera. Vous l’avez poussé en mate, ça n’a pas marché. Tuer fille de 7 ans ne se fait pas, c’est écrit en code de procédure taularde.

ISRAËL ATTAQUE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:52

Troisième guerre mondiale est partie. Israël vient de bombarder positions du hezbolah en Syrie, bilan provisoire 23 morts. Yisraêl a fait le même coup il y a quelques semaines, 26 morts, Perses ont assuré qu’ils allaient se venger. Darius fut certes minable au plan militaire, il fut écrasé par le Magog, ancêtre du Magyar, en Pannonie. C’est François Ady qui l’a dit.

Ady fut pote de Revision à Montparnasse. Il monta maintes fois côte du monticule Edgar Quinet. Il était contemporain d’Alfred Jarry, sinistre bretoc qui tira coup de revolver sur un contradicteur à la Coupole. Assis en face de lui, il le loupa. Il abîma le mur, plus haut. Puis bourgeois lui vint en aide, il paya réparation.

C’était le bon temps, mais troisième guerre mondiale approche. Russie donne missiles S-300 à Syrie, 3 avions israéliens détruits en ciel syriaque ces derniers mois. Hezbolah ne peut pas lutter, c’est défense antiaérienne syrienne qui fera le boulot. À chacun le sien, Alain liquidera Hamont pendant qu’artillerie syrienne explosera chasse israélienne, vaches seront bien gardées.

Prétexte à l’opération, Iran aurait tiré 20 roquettes sur le plateau Golan sans faire de victime. Ce n’est pas totalement impossible puisque la zone tampon tenue par ÉI, par el Nosra en l’occurrence, a disparu. Mais il s’agit peut-être plutôt d’obus de mortier qu’un illuminé du hezbolah aura tiré sur Israël. Vous avez illuminés dans toutes les armées du monde. Bougnouls de France sont à peu près seuls à ne pas avoir compris qu’ÉI bosse pour Israël.

Quels idiots ! Pourquoi attentats le soir du vendredi 13 novembre 2015 ? Parce que c’est shabbath et que tout religieux juif doit rester planqué chez lui en théorie. Musulmans durs sont venus tuer du goy, pas du juif. Revision l’a tout de suite compris, mais pas presse judéo-maçonnique.

Bougnoul de France chasse maintenant le juif, à chacun ses distractions. Si bloc noir explose le Mac Do’ de Corentin Celton, coco bretoc, libre à lui, indigènes ne s’y opposeront pas. Mais il demeure interdit de frapper le juif. Nétanyahou nous y incite, c’est certain, surtout que Netanya et Nétanyahou sont villes francophones d’Israël. Car France perd ses batoches au Proche-Orient. Elle a perdu ses possessions, Syrie, maintenant Liban, et va devoir abandonner sa colonie israélienne.

Terroriste Ulcan est malheureux. Il regrette Paris, ville où loyers sont presque moins chers qu’en Israël. Il fume pétard sur pétard. Viens à Issy Ulcan, j’ai trente ans de plus que toi, mais ça ne m’empêchera pas de t’exploser.

Jacques Moulin maugrée : « Alinou, tu n’es pas centre du monde, ne te prends pas pour Jupiter ou plutôt pour Zeus car tu détestes les Latins. Sache raison garder. » Mais je n’y peux rien. Je suspecte François Ruffin, sans preuve, sauf mes esgourdes, d’avoir fait apologie des No boarders. J’ai tort ou raison, c’est l’un ou l’autre.

Désolé de jaser argot pour l’étranger, mais péquenauds d’Issy causent argot. Leur degré d’évolution est de loin inférieur à la moyenne. Jojo, vas-tu enfin réagir au nom de NSA ?  Alain cogne bloc noir et No orders, mais il ne peut pas y arriver tout seul. Il ira certes à église maronite dimanche matin, avant de se faire bronzer à poil à Vincennes. Il n’a pas peur, ce n’est pas son genre  Il peut se taper une ou deux gonssses sans plus car à 64 balais on n’est plus champion du plumard.

9 mai 2018

MAISON POULAGA

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:24

Maison Poulaga communique : « Méfiez-vous d’Alain Guionnet, il n’a pas l’air méchant à première vue mais il ment comme il respire. Il se plaint d’avoir marché 8 kilomètres samedi 5 mai, mais il peut aisément en parcourir le triple ou le quadruple. Il se prétend vieillard, ne le croyez pas. En revanche il a raison quand il dit pouvoir liquider Hamont d’une manchette dans la nuque. Sa formation aux sports de combat est vérifiée. Nous ne pouvons pas protéger monsieur Hamont 24 heures sur 24. Et voyez la situation, si monsieur Guionnet frappe monsieur Hamont d’une manchette au cou, nous n’aurons pas le temps d’intervenir.

« Nous ferons cependant notre boulot. Nous interpellerons le présumé coupable, mais ce n’est pas cadeau. Ayant usé ses frocs dans un tas de commissariats il niera tout. Selon lui Hamont sera tombé tout seul. Il est mort de crise cardiaque. Ses vertèbres cervicales brisées ? Forcément, dans sa chute.

« Et c’est nous, flicards, qui nous tapons le sale boulot. Si vous savez comment faire parler une carpe, dites-nous la recette. Nous n’avons plus le droit de torturer comme au bon vieux temps. Gardez votre Guionnet avec vous, nous n’en voulons pas. »

Flics ont parfois raison, ils ne sont pas tous abrutis. Alain va descendre dans son fief, dévaler sa colline ou son monticule. Il ne tuera pas Hamont ce soir. Regret, dernier message de Nestor a disparu sans qu’on sache comment. Nestor jasait des autonomes, bonne idée, car autonomes sont en partie derrière bloc noir.

Nous matons bloc noir. Crussiez-vous qu’ultragauche, la vraie, roupillât pendant que vous faisiez votre farandole ? Nenni. Elle songeait seulement à votre connitude. Attardés, vous n’avez pas pigé qu’histoire contemporaine part de l’imposture d’Auschwitz avant d’être relayée par les attentats du 11 septembre 2001. Il y a jeunes parmi vous, mais ce n’est pas excuse, enseignement d’histoire élémentaire s’impose.

Vous trouverez bon prof’ barbu à Issy, où vous pourrez casser le Mac Do’ de Corentin Celton pour vous distraire. Ce sera bien fait pour la gueule d’Olivier, presque voisin d’Aigle Noir, métis américano-corsicaud entre autres qui va souvent bouffer au Mac Do’. Il est gras du bide et n’a pas compris qu’il s’empoisonne au Mac Do’. Désir de l’empoigner ce soir mais il n’est pas à son domicile. Voyez que ça chauffe en banlieue huppée, on ne fait pas que casser du juif.

Tout le monde n’est pas souple comme Alain. C’est sa prof’ de body tonic qui a traité Alain de souple. Elle est mariée à un armingo, ce qui ne plaide pas en sa faveur. Imaginez, 3 000 armingos à Issy face à 300 bretocs, bretocs ne font pas le poids. Mais les deux races s’entendent sur un point, on ne frappe pas juif parce qu’il est juif.

On peut se coltiner petit juif arabe Zemmour en revanche, mais il n’habite pas le quartier. On lui filerait une rouste sans chercher à le tuer, car on est libéral à Issy à notre manière.

Cas du petit « frondeur » Hamont est différent. Sa vie est en sursis. Prochaine fois qu’il dira du mal du Lion, comprenez Assad, le social-traître risque d’avaler son bulletin de naissance. Même ligne politique à Moscou et Issy, le grand Assad n’est peut-être pas parfait mais il est moins dégueulasse que Nétanyahou. Le monstre veut pousser Trump à guerroyer contre Iran, mais ça coûte cher. Trompe a symboliquement déchiré accord avec Iran mais il compte ordonner à ses boys en Syrie de rentrer à la maison, sage décision. Et il claque la porte au nez d’un ministre israélien.

Pour plus de détails écoutez propagande moscovite. Elle est carrée, verse rarement dans la nuance, mais efficace. Elle tranche avec les minauderies de presse dite française avec son féminisme et ses histoires de pédés. Sa grande spécialité est armement. Elle vous raconte en détail pourquoi deux frégates françaises ont foiré en Méditerranée. C’est  propagande, mais souvenez-vous du précepte léniniste propagandieren, studieren, organisieren, que tout le monde est supposé comprendre à Moscou comme à Paris. Si vous ne mouftez pas studieren, cliquez sur ce mot, sa signification est toute bête.

7 mai 2018

QUI EST REVISO ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:12

Majorité des François, même si certains n’en ont pas conscience. Pétainiste et fachos en premier lieu, secondairement skins, mot employé pour raisons pratiques. Quand on jase des crâneras gens ont du mal à comprendre, mais mettez Alain au milieu d’une foule de crâneras, il s’en sortira. Inquisiteur dira Nous savons que tu viens d’ultragauce, ce n’est pas ça qu’on te reproche, mais tu as cassé notre rêve. Nous croyions auparavant que tonton avait gazé juifs en CC, bon ménage. Mais toi et ton maître Faurisson prétendent que c’est faux. Tu nous casses notre baraque.

Pour sa défense Alain a infiltré manifestation des 100 000. Il n’a rien appris qu’il ne savait déjà. Hélas pour l’accusateur, skins d’Issy sont alliés d’Aigle Noir, voilà réalité.

DISPARITION DE FRANCE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:31

France disparaît au Proche-Orient. Elle avait autrefois deux bastions, Liban et Syrie, mais c’est fini. Élections législatives au Liban donnent hezbolah gagnant. Deux écritures de ce mot, avec un l ou deux, mais notre parti est francophone, pourquoi écrire deux l qu’on ne prononce pas ?

Allah, dont il est question, et Alain, nom bretoc, tout le monde aura fait le rapprochement, mais il n’y en a sans doute pas. Les Alains furent exterminés en Panonnonie, ou bassin danubien dit aussi des Carpates, par le barbare magyar. Certains d’entre eux ont-ils fui jusqu’en Bretagne ? Nous ne savons pas. Mais Alain et science pataphysique sont créations bretoques dont Montparnasse continue d’être infecté.

Curiosité, le Magyar adore se balader à Montpar’ sur les pas du grand poète Ady qui a osé dire « moi je suis fils de Gog et Magog ». Quel culot ! Le gars est mort de syphilis, maladie que lui a inoculée guenon juive car poison maçonnique n’est pas seule arme pour tuer. Ady était réformé plus ou moins transylvain de Debreczen, écriture moyenne hongroise, la meilleure, car donnant au François idée de la prononciation du nom. À dix minutes à pied de Montpar’ institut hongrois, rue Bonaparte, à cause de mégalomanie du Magyar. Guionet dépasse Ady, il dit je suis Magog, et vlan, passe moi l’éponge.

Ce n’est pas lui qui liquidera Macron, sauf si le monstre se pointe à Issy, coup de fusil à pompe suffira. Trump prétend que citoyens français sont désarmés mais c’est en partie faux. Flics ont rendu scrupuleusement son fusil à pompe à Alain il y a septaine d’années, et si Macron ose se balader à Issy, il sera tué.

À tous les coups Macron descendra à Issy et Alain ne le zigouillera pas. Forcément, toute maison Poulaga sera mobilisée, et vous croyez qu’on cache fusil à pompe sous sa jarretière ? Si c’est vrai, Alain se convertit au féminisme.

Rabbine libérale de race juive allemande pleure sur le sort des juifs d’Aulnay-sous-Bois obligés de faire leur alya. En pays anglo-saxon, en Israël ou plus souvent en France. 600 familles juives à Aulnay il y a peu, maintenant 100. Selon elle, Créteil, Livry-Gargan et quatorzième arrondissement sont attaqués. Ouf, Montparnasse est épargné mais danger approche. Issy serait-elle prête à accueillir réfugiés juifs ? Nenni. Issy est partisane de politique de Saint-Louis, on ne frappe pas le juif, on l’oblige seulement à porter rouelle rouge et jaune.

Réviso dur serait-il défenseur du juif ? Oui, pourquoi pas ? Il veut avant tout tête de Macron qu’il réduira selon technique amérindienne et qu’il exposera au musée des Horreurs.

300 bretocs à Issy dont plusieurs dizaines d’hommes valides. Nous ne comptons pas femmes car nous sommes machistes. Nous exploserons petit assaut de chiens djihadistes, mais s’ils sortent kalatchnikovs il n’y aura plus personne. En Harley-Davison ajoute perfide Jane Birkin. Mais qu’est-ce que tu fous là ? Reste dans ta niche à Montpar’.

Alain défend son domaine, Paris, accessoirement ses colonies en Amérique et au Proche-Orient. Pourquoi chercher embrouilles au Proche-Orient ? Assad n’a jamais attaqué France. France a passé décennies à magouiller au Liban-Syrie, et vous voudriez foutre tout cela en l’air ?

C’est petit Alain bord de Seine qui cause. Il protège pour l’instant juif arabe des morsures du chjen djihadiste, mais cela ne durera pas éternellement. Guiot, Guillon, Guionnet ont même origine boche selon le linguiste, juif devrait être content d’être défendu par un un descendant de boche souvent jugé valeureux soldat. Voulez-vous tout savoir ? Oui, Revision bosse pour la cinquième colonne et pour Issy, capitale d’univers selon elle. Nombreuses gens ne sont pas d’accord. Idiot Ryssen s’imagine que Levallois-Perret est capitale d’univers tandis qu’il y eut au moins un Niçois qui écrasa pavé de Paris le 5 mai.

Bravo Niçois, tu fais honneur à ta race ritalingue. Voyes parigos, tous ou presque trouducs. Alain relève honneur de la race, mais il combat pour Issy, pas pour Paris.

Brigandes, nous vous avons invitées à Issy mais vous n’avez pas répondu. Je vous garantis énorme succès Vous vouliez que votre sécurité fût garantie, elle le sera. Fusil à pompe d’Alain n’est pas là pour le décor mais pour usage.

François Ruffin, on ne parle plus de vieille carcasse maçonnique Mélenchon, a été soutenu par Attila bord de Seine le 5 mai, il le sera par Magog le 26 mai. C’esti pas artillerie lourde ? Quand vous avez cavaliers d’Attila et du royaume de Magog dans votre camp vous êtes pratiquement sûr de gagner. Bien sûr juiverie résistera, elle brandira son pantin Mélenchon opposé au CRIJF pour la vitrine, mais nous passerons en force, au cri de ça ira, ça ira, ça ira, Macron et juif à la lanterne !

Pourquoi Alain s’entend-il bien avec le skin ? Posez la question à Ayoub. Si ça ne vous suffit pas, skin admire formation littéraire du maître, qui dit tantôt on vous cassera la gueule, tantôt la gueule on vous cassera. Là s’arrête élévation spirituelle du skin et du guide. Pour le 26 mai je fais fonds de tiroir, j’ameute les skins, petit mais précieux rendort.. Certains d’entre eux, on l’a vu, rejoignent bloc noir. Je te propose, François, de les inviter dans ton cortège où il sera souhaitable d’éviter toute apologie des migrants.

Pour FO c’est loin d’être gagné. Gars de la secte furent longtemps trotskisés, mais il y a braves parmi eux. Si tu conquiers FO, Ruffin, tu seras sur le point de gagner. Il y avait plusieurs centaines de révisos à ta manif’ du 5 mai. Ajoutes-y skins le 26 mai, certes peu nombreux, et gars de FO dont nombre est pour l’instant impossible à estimer. Ensuite Macron, cerné de toutes parts, sera cuit.

Modeste Revision te propose renfort de skins et d’anarcho-fachos Ruffin, tu ne vas pas lui cracher dessus. C’est Issy qui tient Paris, ne l’oublie pas.

France a conquis Liban et Syrie en 1918, beaucoup de poilus sont morts pour ça, hélas bande des trois, Sarközy, Hollande, Macron, a tout gâché. Hezbolah autorisera de jaser françois à Beyrouth, d’aller en boîte de nuit et boire bière, c’est harki qui nous le dit. Mais désolé, défense de France ne repose pas uniquement sur ses skins et sur harkis. Il y a Issisois tendance pilier BN.

Malheur à ceux qui ne pigent pas tendance BN, comme à la péquenaude qui croyait se trouver boulevard Richard Lenoir alors que son cul était sis avenue Parmentier.

F∴ Mélenchon est crapule. Il n’arrête pas de prétendre élection de Macron légitime, or c’est faux, il a cassé Élysée, palais indéfendable n’importe comment.

On est mieux à Issy. Au Temps des Cerises dans l’enceinte de l’ancien fort, ou dans la plaine, où on peut tuer Hamont quand bon nous chante. Alain a songé le frapper d’une manchette à la nuque vendredi après-midi, Hamont serait aussitôt passé de vie à trépas. L’idiot n’en a pas conscience, aussi nous l’informons. Alain, vieillard de 64 ans, passé maître de savate, boxe anglaise et autodéfense a songé te faire la peau. Prochaine fois que tu soutiendras bombardements injustifiés de Syrie par France tu crèveras.

Aux assiettes, s’il est trouvé, flics étant parfois bigleux, Alain jouira de circonstances atténuantes, ne serait-ce qu’en sa qualité de séminariste d’études juives. Ce n’est pas tout le monde qui porte ce titre. Petit Hamont, nous savons où tu crèches. Si ce n’est pas moi d’autres feront le boulot.

26 MAI

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 05:04

Date trop tardive car nous voulons exploser Macron le plus vite possible. François Ruffin, au prénom honorable et au patronyme sarrazin, est né à Calais en 1975. Il dirige Picardie debout. Est-ce lui qui a ordonné à ses affiliés de faire apologie des no boarders à Paris le 5 mai ? Nous ne savons pas.

Mais attends mon coco, Issy est en partie picarde car toujours respectueuse du duc de Conty, dauphin du roi de France. Artiste, ton idée de faire fête à Macron fut géniale. Vieux réviso a craqué, il est venu festoyer bien qu’il fût bousculé par femelles en chaleur. Ce n’est pas ta faute, ton idée fut bonne.

Tu as réussi à joindre réviso dur à ta cause, mais suivra tralala. En premier lieu avec FO. Alain te garantit soutien d’Issy, place-forte de Paris. Il a croisé Benoît Hamont vendredi mais ne l’a pas tué, bien que ce soye facile. Manchette dans la nuque du petit Hamont, zou ! personne ne le pleurera.

Mais Guionnet pense au 26 mai, manif’ trop tardive à son œil. Si vous voulez mettre le paquet dites sus à l’eunuque ou au putois, tout le monde pigera.

Ruffin, tu fus élevé par jésuites enjuivés comme Hamont, bretoc bidon. Tu sais l’importance du soutien du réviso dur. Alain compte conduire brebis de FO dans ta bergerie, ce n’est pas gagné, mais qui tient Issy tient Paris comme on dit.

5 mai 2018

OPERA-BASTILLE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:59

Ce fut succès. Il n’y eut pas 38 500 manifestants mais peut-être un peu moins de 100 000 car infirmes et vioques ne tinrent pas la route à l’exception d’un petit vieux dans sa chaise roulante motorisée. Nombreux enfants au départ accompagnés de leurs parents, surtout de leur maman. Mais elle a vite compris que sa progéniture pouvait marcher quelques kilomètres sans plus. Elle a quitté le cortège avec sa marmaille au plus tard à République.

Seul un papa idiot descendit boulevard Voltaire en tenant par la main ses deux enfants de près de 6 ans. Un de ses pas signifiait trois pour chacun de ses mouflets. Il n’avait pas soif et était démuni d’eau tandis qu’il marchait au soleil. Voilà France insoumise. Bilan des pompiers est inconnu, combien de gens ont-ils secouru sur le macadam ? Mystère.

Si bien qu’il n’y avait quasiment plus de mômes et de vioques à l’arrivée à l’exception du brave Alain d’Issy. Grand gars lui demanda à Bastille « comment ça va ? » — Pourquoi me demandez-vous ça ? » « Parce que vous n’avez pas l’air en forme. » — Mais non, c’était promenade de santé » dit Alain en tournant ses talons, vraie et fausse vantardise. Alain est venu à la manif’ car il juge Ruffin plus subtil que F∴ Mélenchon, ennemi en second du genre humain. Il s’est dit je vais faire du sport et me faire bronzer. Résultat, venu en short noir, mode bloc noir oblige, il retroussa ses manches et marcha uniquement là où il y avait soleil, autrement dit tantôt sur la chaussée tantôt sur le trottoir.

Autre cause de sous-estimation par le flicard du nombre des manifestants, il ne compte que gens défilant sur la chaussée, tenant singes et guenons sur les trottoirs pour badauds ou curieux, mais c’est à 90 % faux. Boulevards étaient trop étroits et organisateurs commirent deux fautes. Ils avaient annoncé que manif’ partirait à 2 heures, faux, elle s’ébranla vers 3 heures, puis cortège avança d’abord lentement.

Retour en arrière. Alain arriva place Opéra à 1,05 heure, il y avait près de 5 000 personnes dont certaines s’étonnèrent que bretocs semblaient surreprésentés. Mais non, Paris est capitale de Bretagne avec près d’un million d’âmes, plus grosse minorité raciale (en comptant la région). Et souvenez-vous de la chanson bretoque disant « ma mie dit que c’est folie de faire la guerre aux Francs ». Il y a bien sûr la suite, mais France sans Bretagne et vice-versa n’existeraient pas.

Affluence des rétros portant drapeau rouge soi-disant marxistes-léniniste, en réalité néostaliniens et surtout bureaucrates en ce qui concerne PCF entretenu par État qui adore opposition bidon. Auxquels s’ajoutent quelques gauchistes d’inspiration maoïste, plus encore staliniens. Et CGT, mais pas FO. Pourtant deux ou trois cheminots FO tinrent audacieusement tête jeudi dernier à cordon de CRS. L’un d’eux a dit à un CRS « viens-y, retire ton uniforme, on va se battre d’homme à homme ! » Il ajouta « tu fais ça pour 1 200 euros ». Faux, car CRS est encaserné, nourri et blanchi. Sa solde est tantôt argent de poche, tantôt en grande partie destinée à sa famille.

Soit dit en passant cheminots s’appellent ainsi en toutes lettres à l’exception du t muet, et c’est insulte de les dire ch’minots comme presse judéo-maçonnique. Comme s’crétaire au lieu de secrétaire, car son boulot consiste en partie à garder secrets.

Mais gars de FO étaient absents de la manif’ de France insoumise, qui veut nous imposer de souscrire au plan d’immigration invasion. En défilé le pire fut char de Debout Picard, où amienois, comme Macron, braillait en faveur des sans papiers et se déclara solidaire des actions de No boarder. C’eût pu passer mais réviso dur t’a entendu, va te faire foutre par Somaliens à Vintimille !

Autre absent à Opéra drapeau noir, habituel en manifs gauchistes. Il y eut certes deux drapeaux rouge et noir, normal car ils sont emblèmes de CNT, minuscule racket syndical. À Bastille autocollant des FF∴ qui dirigent Fédération anarchiste « Contre le racisme  contre le nationalisme  contre l’antisémitisme », mais il fut peut-être apposé avant arrivée du cortège.

Agrégé des lettres Michelet remarqua la présence d’Issisois dans combats qui suivirent  révolution de 1789, plus maçonnique que juive. Nouvelle invariance, Issisois est monté à Paris hui (surtout pas sur Paris), pour parfaire révolution qui s’annonce.

Alain a demandé à Opéra signification du logo de France insoumise. Françoise accompagnée d’un étranger lui a répondu que c’est lettre grecque phi, abréviation de France insoumise. Alain lui demanda son interprétation cabalistique, femme lui répondit que lobe droit de la lettre pouvait correspondre à poing ; mais pourquoi trait gauche est-il fléché ? Gueuse ne sut pas. Selon Alain, unique et hunnique manifestant lisant kiènguigeois, c’est parce que flèche signifie tantôt vie tantôt destruction.

Gueuse lui demanda pourquoi il était là. Alain répondit « je ne fais pas de politique, mais Macron est calamité et je veux lancer le slogan « Sus à l’eunuque ! » » Fille fit mine de ne pas comprendre. Alain répéta avant que femelle précisât qu’on appelle Macron putois en Australie. Information de première main.

Alain s’attendait à ce que bloc noir intervînt peu avant fin du défilé, ce qu’il tenta de faire. Il remarqua deux gars entrés dans le cortège vêtus de noir près de Filles du Calvaire. Un grand skin peut-être novice accompagné d’un gars à blouson de cuir à double face, verte à l’extérieur, noire à l’intérieur, se sachant attendu et facilement repérable. À Bastille, Alain vérifia que phi avait bien désigné 150 hommes pour son service d’ordre. Vieux con le bouscula car il avait repéré trois hommes en kaki qu’il jugeait suspects. Puis il laissa poliment passer Alain tout en faisant son rapport.

Différence entre homme et femme, Alain fut plusieurs fois légèrement bousculé, deux mâles s’excusèrent mais aucune femelle. Déduction femme est plus violente qu’homme.

Bastille, vieil Alain s’assoit, comme il l’avait fait trois fois pendant le défilé, à Bourse, Arts et métiers et boulevard Voltaire. À Arts et métiers il vit manifestant déserter toutes les cinq secondes, il était jeune au sens large, sans enfants. Avenue Parmentier il s’assit à côté de deux greluches qui croyaient se trouver à Richard Lenoir, erreur de leur part. Mais il y a deux coupables, phi de Mélenchon, qui a affrété au moins 30 cars en province pour monter ou descendre à Paris et garce espingouine Hidalgo qui n’impose malheureusement pas apposition de plaque nominative à tout coin de rue. Si bien que péquenauds se paument parfois en capitale, comme Issisois dans son domaine.

Manif’ du 26 mai, Issisois monteront à Parisalem. Pas tous, loin de là. Issisois forme-t-il race ? Rien n’est moins sûr. Mais un d’eux a monté à Temps des Cerises vendredi soir pour écouter concert rock de Fil rouge. Note 15 sur 20. Alain fut discriminé, mais il y est habitué. Sa barbe de mage chaldéen ne plaît pas à tout le monde, pourtant c’est lui qui impose sa loi.

Fil rouge se produira le 21 juin dans un café de Meudon, jadis propriété d’Issy, avec ses musiciens dont beaucoup sont déplumés, tandis que son chanteur se teint cheveu en noir. Autoritaire, il ne veut pas causer avec Aigle Noir, bien que le volatile lui fasse réclame. Tu es imparfait Fil rouge, comme Revision, nous pouvons nous entendre. Dans son but de conquérir hégémonie du monde Guionnet a besoin d’alliés. Imaginez un instant ce que peut donner alliance de Fil rouge et Aigle Noir, elle sera catastrophique pour juiverie.

Aigle ou Alain peut donner conseils à Fil rouge comme parolier. Voleur, dealeur, tueur est insuffisant, on peut y ajouter casseur, comme Macron, ou braqueur. Ou bien remplacer dealeur, barbarisme, par un de ces mots. Casseur est conseillé. On pourrait aussi dire cameur au lieu de dealeur, langue françoise sachant rebondir.

On prend la balle au bond comme on dit au tennis, plus souvent au rebond. Alain hésite à participer à été sportif comme chaque année. Si prof’ de tennis est musulman dur comme année dernière il boudera, il ira se faire bronzer à poil au bois de Vincennes. Sa barbe aura poussé, gens croiront qu’il est derviche-tourneur. Faux, Alain étant mage chaldéen.

Chantage ? Issy était fière de son vioque qui cognait parfois trop fort en boxe anglaise, mais il n’y pouvait rien. Quand vous pesez 95 kilos et lancez petite patate, ça déménage. Alain est innocent de tous les crimes dont on l’accuse. Criminel de la pensée ? Oui, il le revendique, mais plus de poursuites judiciaires depuis plus de vingt ans car FF∴ ont compris que cela desservait leurs intérêts.

Politique dominante est celle d’ignorance qu’applique scrupuleusement Soral. Mais Issy est supérieure à Sèvres. Nous trouvons plus de cadavres en lit de Seine que vous sévrois. Enquêtes ne mènent à rien, eau ayant tout effacé, mais Issy pêche plus de macchabées que Sèvres.

Ruffin est-il braillard du chariot Debout Picard ? Non, il semblait plus jeune que lui et avait du coffre. Ruffin est illuminé, il donne grande partie de son salaire de député au PCF, pas étonnant qu’il y eut plein de drapeaux rouges près de son char. Tu vois l’Amiénois, joli nom, nous te matons. Ton idée de faire la fête à Macron fut géniale, mais pas celle de conseiller à un de tes esclaves de faire apologie de No boarder. Nous haïssons  No boarder. Tu te crois peinard à Amiens, mais invasion musulmane continue et tu la soutiens.

« Page précédentePage suivante »