Alain Guionnet – Journal Revision

25 avril 2017

MIGNONS DE MACRON

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 11:46

Ce n’est malheureusement pas casserole judiciciaire, mais photos de Macron nu sur la plage à côté de ses mignons vont bientôt être publiées par Wikileaks, si ce n’est déjà fait, source NSA. Ce serait scandale en Amérique, mais pas en France.

Macron pourra facilement objecter que les clichés ont été pris dans camp de nudistes et, qu’en cherchant bien, on doit pouvoir trouver Alain d’Issy à poil en compagnie d’enfants des deux sexes. Il argüera qu’ils ne sont pas ses mignons. Et puis, pédérastie et infanticides sont largement tolérés en France, pays où de nombreuses femmes aiment bien les pédés, qu’elles comprennent parfois mieux que les mecs.

Tyran Santini se tape mignons, qu’il paye avec argent d’État. Maintenant surtout dans son imagination. Tout le monde le sait et fait mine de s’en foutre. Pédales sont partout, pas seulement dans le cyclisme. Prenez Ruquier, Philippot et Macron, trois célèbres collègues, ils se pavanent. Philippot est sans doute plus intelligent que Ruquier, mais Macron est énarque comme lui.

Macron est toujours prêt à rebondir et à faire mine d’être d’accord avec tout le monde. Avantage du pédé, il sait s’adapter à son public. Photos choqueront France rurale, où se trouve grande partie d’électorat de Marine, mais pas France métropolitaine.

Notez tics langagiers de Revision. Elle préfère maintenant jaser du métropolitain plutôt que de métro, ce souterrain, même si ce n’est pas toujours le cas. Elle appelle la peinette Marine, mode que la gueuse vient d’adopter.

Gueux ou gueuse ne sont pas mots péjoratifs mais argotiques. Idiome dans lequel bretoc a lacunes. Et l’idiot va voter Macron, qui promet nouvelle loi mémorielle en faveur de l’armingo, qui n’en tirera aucun bénéfice contrairement aux institutions juives avec leur prétendu judéocide.

Bretocs, inspirez-vous d’Issy, où on se coltine depuis un siècle armingos, ne baissez pas votre chapeau rond. Métis y défendent votre culture ainsi que leurs moutons, ne votez surtout pas Rothschild.

Rumeur éclate en Parisien ce jour. Non, Macron ne serait pas gigolo ou misogyne parce que marié à femme plus âgée que lui, qui lui servirait de pendantif ou de cache-sexe. Nous écouterons ses argus en défense, bien que comportements pédérastiques soyent singuliers. Revision voit en Macron tantouze par instinct.

Proposer en outre pénalisation de contestation du prétendu génocide des Arméniens jour anniversaire du 24 avril est en outre confirmation de sa pédérastie. T’as eu tort, Macron, de chercher ainsi le soutien de l’armingo, dont avis est partagé.

Armingo est avant tout anti-ottoman, mais pas antiréviso de la dernière guerre. Son avis est partagé à ce sujet. Voyes Issy, 1 500 armingos contre 300 bretocs et quelques dizaines de Turcs, aucun incident notable. Mais tu veux y foutre la merde, Macron, tu es coupable.

Tu te défends maladroitement en Parisien, tu t’imagines que verbe est roi, mais c’est loin d’être toujours le cas.

Revision dérisoire ? C’est en partie vrai, mais la revue appelle armingos et bretocs à ne surtout pas voter Macron. Sans causer de Marine, car la blondasse est assez bête. Elle aurait besoin de nouveaux conseillers pour améliorer son programme, mais elle est bornée, c’est en partie sa race qui veut ça.

Plus tu te défends, Macron, plus tu t’enfonces.

Agenda, le premier mai Wikileaks continuera d’exploser Macron en reproduisant ses échanges de courrier avec salope Hillary Clinton (source NSA).

Vous éprouvez difficulté à vous y retrouver entre CIA et NSA ? C’est simple et compliqué à la fois. Gars de CIA, de père amerloque et de mère françoise, est né à Miami, en Floride, par malchance. Gars de NSA est quant à lui physicen miamisois  de cultrure supérieur par rapport au premier, ce qui ne l’empêche pas de commettre parfois faute de françois.

Mode française est répandue en renseignment amerloque comme britannique, françois passant pour latin en miniature d’engluche. Et John n’arrête pas de se déchaîner en faveur de Marine contre Lesquen, sans s’apercevoir que les deux bêtes sont grosso modo de la même race, même si Lesquen à quart de sang espingouin.

Le pire peut-être est que Marine se fait rétamer en grande Bretagne, y compris à Nantes et Rennes, cons bretocs votant Macron. Nul n’est prophète en son pays, c’est connu, mais si la peinette veut séduire France, qu’elle commence par essayer de séduire plus grande partie de Bretagne, ce à quoi son père n’est pas arrivé.

Ruse, son idée d’embaucher pédé Philippot comme bras droit fut excellente, et elle ferait bien de recruter métis bretoc pour gagner Bretagne, cible plus essentielle que Provence-Côte-d’Azur, pays de ritalingues.

À Issy, métis bretoc très minoritaire combat pied à pied l’armingo, ce qui n’est pas mince affaire. En Bretagne, il glorifiera Guillaume le Conquérant, de race normande alliée au bretoc, car il s’agit de séduire l’animal par la bande.

Marine, tu as eu raison d’abandonner direction du FN pendant ta campagne, mais songe au fait que beaucoup de tes plans sont foireux, comme proportionnelle totale ou interdiction de port d’insigne religieux. T’es athée stupide et tu perdras. Ne crache pas sur religion car politique lui est liée.

Tu vas combattre comment l’extrémiste musulman sans brandir le crucifix ? Ne renonce pas à notre tradition chrétienne, c’est pour ça que tu perds la Bretagne.

Conseils ne sont pas raison, mais nous proposons d’intervenir dans le conflit au nom de Poitou-Bretagne, excusez du peu.

23 avril 2017

SUS A MACRON !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:12

Plan des sages d’Issy, dégommer Macron, Marine étant insoutenable. F∴ pédé a réussi son hold-up. On dit aussi braquage, mais mode amerloque va de plus en plus s’imposer.

6,9 millions de voix pour Le Pen, nombre érotique. Il n’est pas certain qu’elle perde avec son électorat jeune et ouvrier. 6,73 % des voix pour Marine à Issy, c’était prévu, mais pas la branlée d’Hamon, 6,3 % en France, 8,45 % à Issy, sa nouvelle ville d’adption. Le plus inquiétant est l’éclatante victoire d’Emmanuel Macron (37,03 %), confirmation que la vergne est surtout peuplée de bobos.

Nous la croyions filloniste, mais non, Fillon atteint péniblement 26,47 %. Fillon a perdu à cause de sa double casquette, prétendu F∴ catho, or on est ou l’un ou l’autre en théorie. La lavette vient d’appeler à voter Macron contre la peinette, elle veut aller plus vite que la musique. Ali Jupette aussi appelle à voter Macron.

Fillon, ma bite, t’es méprisable. Mais Macron n’obtiendra pas de majorité parlementaire. On se tapera encore gouvernement de coalition, qui accueillera migrants et terroristes musulmans les bras ouverts. Nombre de tes récents souteneurs, Macron, vont vite t’abandonner. Comme le hongre Hue, Villepinette, etc.

Franceinfo est consciente de la situation intenable, ruse consistant à dénigrer un peu Macron sans faire l’apologie de la peinette. Idéal serait de flanquer au cul de Macron casseroles judiciaires, il y en a sans doute. Nous ne supporterons pas nouvelle victoire d’Hollande. Nous, montagnards, descendrons éventuellement dans la plaine pour tuer Macron. Homme averti en vaut deux.

DSRI se préoccupe de la radicalisation du sarrazin, beaucoup moins de celle du François. Marine parle assez bien, entre autres de l’outremer, tandis que barbare Macron cause des outremers, il est à liquider.

Ultragauchiste se dit Linksradikaler en boche, radical de gauche. Et c’est partie d’ultragauche françoise qui soutient maintenant la peinette. Au moins, Mélenchon n’est pas con. Antijuif et anti-Bruxelles, il n’appelle pas à voter contre la peinette. Il paraît moins bête que les autres. Il a du bagage l’ancien trotskard maudit par le CRIF.

Forcément, trotskisme est école semi-talmudique. Initiez-vous à cette doctrine, vous serez attiré par l’antijudaïsme si vous êtes goy. Nombre de ses électeurs voteront blanc ou s’abstiendront car ils ne veulent pas choisir entre la peste et le choléra

Alain a tenu discours racistes dimanche après-midi à Derry ; ils passent, même si grande majorité des électeurs lui est opposée. Mais qui a tort hui a raison demain. Macron à la fosse ! Nous sommes prêts à l’y conduire.

Franceinfo et Europe1 n’arrêtent pas de causer d’Issy-les-Moules, où Macron a fait des ravages. Annonce du résultat du second tour. Nous allons nous taper Macron pendant cinq ans sans majorité parlementaire. À Issy comme en Bretagne, pays des ploucs. Pourtant Issy est capitale d’Argos du révisionnisme de la dernière guerre dite mondiale.

Nous résisterons avec peu d’espoir. Issy est perdue, pas de refuge derrière nos moutons visibles du RER. Physiciens surtout amerloque, secondairement parisois, feignent de plus ou moins s’imaginer que Marine peut gagner, nous n’y croyons pas.

Issy lancera bien sûr ses moutons dans l’attaque en faveur de Le Pen. Mais elle devrait améliorer son programme, trop rigide. Elle pourrait se vanter d’être soutenue par partie d’ultragauche, truc souhaitable pour recruter partie d’électorat de Mélenchon. Elle se fait maintenant appeler Marine, bien, en partie à cause de son hostilité pour son père qui la juge trop molle. Mais sa sortie sur les pourris du front républicain coalisés avec Macron sonne bien.

Macron s’est réjoui trop vite. Il s’est pavané dimanche soir à La Rotonde, brasserie de Montparnasse en semi-banlieue d’Issy. N’oubliez pas, Vaugirard dépendait du diocèse d’Issi il y a plus de mil ans, pas Montparnasse, mais ce quartier se trouve à côté de rue Vaugirard, une des plus longues de Pantin, hameau de Vaugirard ayant jadis dépendu d’Issy avant qu’y fût construite une église.

Europe1 en rajoute sur Issy, mais ce n’est pas de la faute des Issisois si de nombreux bobos ont voté Macron. Europe1 assure qu’Issy a voté Charkeuzy en 2007 et 2012 aux premiers tours, mais pas au second tour de 2012, où Hollande fut majoritaire après que Revision eut conseillé de voter en sa faveur.

Feuille négligeable que Revision ? Peut-être, mais après plus de quarante ans de combat réviso, son directeur est toujours en vie. Et il emmerde le juif. Il est moins vulgaire que le filloniste, il ne dit pas qu’il encule la presse. Bien sûr à Vaugirard.

Macron vient de cirer les pompes de l’armingo, d’abord à Paris puis peut-être à Issy où se trouve église apostolique arménienne. Il perd ses pédales et est en perte de vitess. Issy est ville révisote, discrètement antiarmingote. Aucun incident racial à signaler à ce niveau. Le larbin de Rothschild a promis à l’armingo pénalisation de toute contestation du prétendu génocide arménien. Avec lui, si vous doutez du million de morts, vous filerez droit en prison, comme si vous observez qu’aucun ordre écrit du triumvirat jeune turc de massacrer systématiquement l’Arménien ne nous est parvenu.

Quel démagogue ! Macron espère ainsi obtenir quelques centaines de milliers de voix supplémentaires, car lobby armingo est puissant, en Bas Hauts-de-Seine et à Marseille notamment.

Faisons le point. Partie des chrétiens d’Orient fut persécutée pendant la guerre par gouvernement jeune turs, arméniens et assyro-chaldéens, au nom de l’islam triomphant. Nous ne parlons pas des centaines de milliers d’Arméniens morts dans toutes sortes de conditions, étant entendu que marches forcées et partie des Kurdes, surtout sunnites, moins souvent alévites, ont fait ravages. Mais des 200 000 assyro-chaldéens, sur 400 000, ayant disparu. Source Aubervilliers.

Ligne numéro 12 du métropolitain conduit maintenant de Mairie d’Issy à Aubervilliers, ou vice-versa, c’est pratique pour étudier dans annexe des Langues 0′. Or les 200 000 assyro-chaldéens disparus sortent de là. L’armingo les appelle syriaques chacun ayant son patois.

Car il y a dialogue et affrontement à Issy entre révisos et armingos, sans qu’aucune goutte de sang n’aye coulé. Mais Macron cherche à vous entuber ou vous enfumer, armingos. Rappelez-vous,pourquoi arméniens et assyro-chaldéens d’Empire Ottoman furent persécutés, mais pas les Grecs à ce moment-là ? Parce que Grecs formaien énorme force de l’empire en leur qualité de marins ? Ils pouvaient défendre mer Noire contre tentative d’invasion maritime par Russie. Nous ne savons pas.

Sous le regard bienveillant de l’ambassadeur juif amerloque Morgenthau, tandis que Jeunes Turcs furent formés par Grand Orient de France. Résultat, ils ont tué Arméniens au nom de l’islam, mais armingo est redoutable. Nous, issisois, ne songeons pas un seul instant à lui faire la guerre.

Nous vous conseillons, armingos, de ne surout pas croire Macron, cette lopette de Rothschild.

Macron, t’es foutu, Issy est dans la rue ! Près de 50 % des voix favorables à la sécession avec Bruxelles, qu’Issy soutient.

18 avril 2017

FILLON, Ô MA BITE !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:32

Rachid Fillon aurait failli se faire descendre ce jour par deux sarrazins acoquinés en mate du Haut-de-France. Ce fût bonne nouvelle pour cabinet noir et pour Revision. Fillon est diminutif de fille. C’est comme ça en françois, on emploie diminutif pour parler d’un mot à rallonge. Ne cherchez logique dans aucune langue, c’est Tibor, pote informaticien magyar d’Alain, qui fut champion d’Europe de go, qui nous a confié ce secret.

Poursuivons, Fillon, ô ma bite, lorsque je souligne mes deux batoches au crayon bleu, je m’imagine que ce sont deux papillons bleus. J’ai peut-être tort, mais j’admets le contredit.

Il nous a fallu des années pour assembler les preuves que le prétendu holocauste n’a pas existé. Nous avons réuni Canadiens, Australiens, voire Néo-Zélandais pour ce faire. Mais c’est qui qui a fait le boulot ? C’est nous, gars d’Issy.

Nous représentons peu de chose, mais demandez son avis à DSRI. L’issisois est redoutable, il est martalék, mot qu’on traduit souvent du hongroie par proie ou kamikaze, mais Alain est vrai martalék. Il combattra jusqu’à sa mort et après. DSRI cause d’ultradroite, mais ultragauche est plus saignante. Au moins en théorie.

Baston opposant ultragauche et ultradroite est conflit local. Il est interdit de dire à Issy Chatillon nous allons te châtrer. Surtout que le gars est innocent. Il a fait sept gosses à sa grosse, contre huit pour Reynouard, le champion, à deux grosses il est vrai. Si ultragauche et ultradroite veulent se castagner, libre à elles, mais pas à Issy.

Ultragauche est mot galvaudé dans la presse, mais vraie ultragauche se trouve à Issy. De culture marxiste, elle peut balancer la baisse du taux de profit, contrairement à l’idiot Soral qui radote sur sa baisse tendancielle, et ta sœur ? Le plus simple serait d’opposer les deux bandes, celles d’Issy et de Sèvres. Pas besoin du renfort du ritalingue Castagno, celle d’Issy triomphera.

C’est parfois dur de toujours gagner, mais on en prend l’habitude. Merci toutefois, Julot, pour le soutien de Ménilmuche. Sans toi, je pourrais avoir parfois la trouille le soir, pourchassé que je suis par DGSI et cabinet noir. Mais non, Alain, tu ne risques rien, corrige CIA-NSA, nous n’avons pas reçu ordre de te nettoyer. Encore que nos consignes puissent rapidement changer avec Trump. Mais tu le sais comme moi, Trump ne dirige pas vraiment l’Amérique.

Rumeur se répand que Trump est malade mental, mais il va gagner la présidentielle avec sa création, Bruxelles et ses lobbystes. À quelle sauce ? Fillon, Macron ou Mélenchon ? La rosse stalinienne sera sans doute éliminée, car c’est indécent d’élire un F∴ Restent le catho et le candidat de Rothschild. Espérance de vie du catho est faible, voyez vitesse avec laquelle Kennedy fut descendu pour avoir dit ich bin ein Berliner, je suis un Berlinois.

23 et 29 ans, les taulards ont partagé la même cellule pendant deux mois en 2015. Et Rachid Fillon, comme Ali Jupette, vont répéter qu’islam est religion comme les autres, comme tous les FF∴, naturellement épargnés par État Islamique. Hamon et Mélenchon n’étaient donc pas ciblés. Fillon l’était en revanche plus que Marine Le Pen, car le musulman répugne à tuer une femme. C’est un caïd, il persécute pédés, comme en Tchétchénie. Il est opposé au mariage pour tous.

Seul sujet d’étonnement, pédés fabriqués en France soutiennent souvent islam, superstition il est vrai de nature pédérastique. Pas vrai Macron ?

Dernières nouvelles d’Issy, despote Santini fait maintenant tondre pelouses du stade Jean Bouin dans la poche les écolos. Idem avec les bus municipals hybrides. Santini touche subventions. Issy est de plus en plus envahie par les bobos, quelle horreur ! Heureusement, Hauts d’Issy résistent, la plupart des prospectus en faveur de Mélenchon ont fini à la poubelle, action de CIA.

Reste une affiche pour Macron sur la place, Alain va l’arracher. Il ne descendra pas tuer Hamon dans la plaine, c’est inutile. Le gars est tellement con qu’il coupe la branche de l’arbre sur laquelle il est assis. Reculée Issy, comme disent cons bretocs ? À voir.

Tendance à traiter tout le monde de con est signe de notre époque, nous en avons marre de Fillon, Hamon, Macron, Mélenchon. Nous nous trouvassions à Ménilmuche, nous les jetassions rue de la Mare, à côté des rues des Cascades et Enviergée, dans le triangle d’or. Mais nous n’avons pas la chance de disposer de noms de rues aussi prestigieux à Issy, ni  même d’un triangle d’or. On ne peut pas tout avoir.

Camp de nudistes à Issy sur île Saint-Germain ? C’est possible. Cascade à Issy, dans le quartier des Épinettes également. Despote rencontre d’incroyables difficultés à fabriquer son tapis roulant, entre autres à cause de la pluie, qui fout tout en l’air. Ce n’est pas de la faute de Santini s’il est idiot, il est né comme ça. Bouygue lui donne mallettes qu’il ramasse. Santini ne se pose pas de question. Sauf quand son balcon s’effondre.

Santini respecte mage d’Issy, c’est tout à son avantage. Mais que va-t-il faire de tout le fric qu’il a accumulé ? Il est évadé fiscal comme presque tous les parlementaires, mais où ira son pèze après sa mort ? Sans doute dans le coffre d’une banque suisse, car son compte sera en déshérence comme disent pudiquement banquiers suisses, ces voleurs.

CIA jase maintenant du pèze, sans savoir peut-être que ce mot est d’origine hongroise, nullement espingouine. Il a fallu du temps pour lui apprendre la signification de Ménilmuche et des deux triangles d’or de Paname. Mais ça marche apparemment. Collège d’enseignement technique d’Issy n’est pas meilleure école, mais associez collège d’enseignement technique et école pratique des hautes études, leurs élèves peuvent faire ravages.

C’est tout le mal que nous souhaitons. CIA et Alain sont d’accord pour exploser Macron et Mélenchon. Ensuite leurs avis divergent. Personne ne soutient ultragauche, sauf arriérés mentals. Pourtant nous allons déborder, comme disoit le ritalingue niçois Guy Debord, Guy étant abréviation de Guionnet.

Dessinateur de Revision fils de polytechno, ou bête de Massy, comme le fieffé Lesquen, a autrefois outragé Alain Guionnet, qu’il a osé appeler Guy-au-nez. C’est à nous de régler l’affaire, ne vous en occupez pas. Le gars a fait deux filles à sa femme amerloque, charmantes au demeurant. Dites à fille qu’elle est charmante, ça marche à tous les coups.

Alain l’a dit jeudi matin à Bec Dur, ça a un peu chauffé. Alain, vous êtes mal rasé. Oui, mais mon rasoir vient de Lidl. Je n’ai plus de chaudière, je me gèle les couilles en ce moment. Je porte mon gilet et ma veste du matin au soir, ne comptez pas sur moi en matière d’hygiène. Mais vous êtes chanceux, Alain, DGSI ne vous tuera pas et nous vous venons en aide. Et ta sœur, bonne sœur ?

Bof ! je vas ou vais déchirer l’affiche de Macron sans tuer Hamon. À chacun son sens de l’honneur.

Je n’y arrive pas pour l’instant. Elle a été collée par des pros sur boîte postale sans verre pilé. Signe qu’agitateurs ne veulent pas déclarer guerre aux Hauts d’Issy. Ils ont raison, car si montagnards descendent dans la plaine, il y aura massacre, Hamon mourra parmi d’autres plantureux, tandis qu’Arte France et Canal + seront enfin saccagées.

Solution seau d’eau. Le guide va déchirer l’affiche de Macron avec seau d’eau. Il ne sera pas héros pour autant. Il aura seulement été mec. Macron est détestable, tandis qu’autres candidats ne valent souvent qu’à peine mieux. Hystérique Marine, avec son allié Collard, de la perfide Albion, homme présumé pédocriminel, en est un exemple.

Souviens-toi Marine dans les années 90, tu as refusé de défendre Alain devant la onzième chambre la cour d’appel de Paris. Vu tes lacunes, Alain a songé à te tuer, mais il ne l’a pas fait. Rends-lui hommage Marine, c’était tellement facile de te tuer. Mais tu as été épargnée grâce à Aigle Noir.

Et Alain va voter pour toi dimanche à contrecœur, car tu n’atteindras pas 8 % des voix à ssy, avant tout pour emmerder Santini et Fillon. Le sarrazin est stupide, il achète une balle pour tuer Fillon, alors que nous avons appris à tuer à mains nues à la caserne de gendarmerie du fort, méthode plus économique. Nombreux gendarmes voteront pour toi, dans une proportion peut-être plus élevée que gardes républicains.

Car Issy est envahie par les bobos, mais aussi par gendarmes et gardes républicains. Mettez-vous dans la tête de l’indigène, le gars a envie d’imploser ou d’exploser, il ne sait pas trop. Piller et dévaster la plaine, il y songe, ne le provoquez pas Macron et Mélenchon, gars de la bande des maudits.

Quant à Fillon, il ferait mieux de citer Villon, mais il ne l’a pas lu le cancre étudiant en droit. Aux Hauts d’Issy, CET et ÉPHÉ sont alliés, cas quasiment unique. C’est marrant de voir comment l’ancien collégien de Duruy respecte le maître d’ÉPHÉ, ce peut pourtant être tentant de lui couper sa tête sorbonnarde.

Leçons, Villon écrivoit moyen françois, langue beaucoup trop compliquée pour Fillon. Marre a homophone hongrois, már, déjà. Mais aussi Marr, patronyme d’une superbe sauteuse francophone que renseignement hongrois a envoyée dans les pattes d’Alain au début des années 2000. Renseignement hongrois était persuadé qu’Alain préfère les blondes, c’est vrai et faux à la fois.

Il y a beaucoup de blondes à Issy, plus qu’ailleurs, mais ne croyez pas renseignement hongrois, Alain ne préfère pas toujours les blondes.

Nous jasons d’Alain, discours direct. Nous sommes avant guerre, faut-il vous le rappeler. C’est Alain qui déchirera l’affiche en faveur de Macron. C’est Alain qui décidera l’heure d’attaquer les plantureux.

Même s’il s’est déballonné. Mélanie a sonné chez lui ce soir. Alain lui a répondu attendez, je mets ma culotte, car on ne se présente pas devant femme avec sa zigounette à l’air. Encore que tout peut arriver à Issy. Et on encule, et on encule, et on encule Paris seizième, avec ses orgies merdiques et sa cocaïne.

Vous traitez Issy de plum, bretocs de merde, mais on vous fout purement et simplement. C’est vrai, vieil Alain d’Issy commence à radoter, mais il enquête. Il vient d’avoir confirmation que moutons broutent pelouses du stade Jean Bouin. Comme quoi tuyaux de CIA sont souvent fiables.

Il est observateur, c’est son boulot. Il ne fait pas confiance à Donald Trump, comme maints amerloques mais pas seulement. C’est pourtant lui qui gagnera la présidentielle, aussi ne vous étonnez pas de notre lassitude.

Fillon a refusé de porter gilet pare-balles, il n’a pas eu tort. Il n’empêche pas de se prendre farine au visage ou balle dans la tête. Fillon fut le plus beau quand il fut enfariné, image qui restera gravée dans les esprits. La gifle à Valls aussi était pas mal. Encore et toujours le même axe unissant Bretagne et Strasbourg, c’est dans les vieux pots qu’on cuisine les meilleures soupes.

Mais trêve de banalités, arrive le moment de fermer sa couenne. Nous nous emmerdons en France, voilà la réalité, tandis que le sinistre sarrazin nous casse les couilles, il fallait que cela fût dit.

Pendant ce temps, France a prouvé l’existence de la chambre à gaz homicide d’Auschwitz en 1945 grâce à aveux arrachés sous la torture, spécialité de l’armée, tandis que maintenant renseignement français pourrait prouver qu’Assad aurait employé gaz sarin en Syrie, alors que son usage du chlore est banal et connu de tous. Dixit Ayrault, médiocre bochisant méprisé par Erdogan.

France risée de tous ? Bien sûr, tandis que nous sommes cernés aux Hauts d’Issy par affiches en faveur d’Hamon, Mélenchon et Macron. C’est même équipe de mercenaires qui les colle, tandis que panneaux sont détournés. Moustache et crocs de vampire sont ajoutés au portrait de Fillon, léger rictus à celui de Marine. Signes que cabinet noir craint plus Fillon que Marine.

Histoire à la Flaubert, dont récit qu’il fit de la révolution de 1848 dans Éducation sentimentale demeure ancré dans les mémoires. Anecdotes peu passionnantes, beaucoup moins que révolution hongroise de 1848-1849 dont les deux dirigeants les plus célèbres étaient slaves. Kossuth fut plus tard initié à l’Orient de Cincinnati, une des raisons de la célébrité de ce parlementaire, qui n’a jamais utilisé comme armes que des mots.

À Issy, nous continuons de vénérer le chêne, son guy, les druides et la source, avant que la villa devînt romaine. Puis Clovis et sainte Clothilde. Plus tard le duc de Conty, nos avis ayant été partagés sur le conflit des jésuites et jansénistes, bien que nous admirassions Lancelot et Pascal. Suivirent révolution de 1789, premier vrai traumatisme, avant les durs combats de 1870 et surtout de 1871. Mais révolution de 1848 a laissé peu de trace.

Bien sûr, ateliers nationaux furent précurseurs de la politique prônée par le bisexuel John Maynard Keynes moins d’un siècle plus tard, mais personne n’était dupe, car on ne paye pas gens à rien foutre. Sauf bien sûr s’ils sont sarrazins incultes, comme c’est maintenant le cas en France.

Autre nouvelle, venant cette fois de Pantin : une volaille tuée, deux poulets blessés aux Champs-Élysées, une touriste légèrement blessée par un éclat de balle qui lui permettra de toucher des dizaines de milliers d’euros en réparation, par le sarrazin Abu Youssef Belgiki. Comprenez qu’il est belge quelque part.

Blessures de flics sont très peu indemnisées. Que volaille se fasse tuer par voyous est risque du métier, jugettes sont intransigeantes là-dessus. Et nous, argotiers, n’allons pas plaindre la volaille. Flicaillons de la gare de Lyon-Perrache ont foutu petits coups de pied aux tibias d’Alain pour distribution de feuilles volantes, il ne leur pardonnera jamais

Alain est beaucoup plus indulgent avec flics strasbourgeois. Ils l’ont invité à boire une bière à la brasserie. Ils savaient Alain menacé, qui distribuait seul ses feuilles révisotes dans manif’ ottomane prétendument pro-palestinoque. Seule protection, sa casquette de marin, il n’avait pas emporté son nuntchaku.

On se connaît, vous flicards, nous argotiers. Le mieux est évidemment de renvoyer criminels maghrébins dans leurs pays d’origine. Ils découvriront alors que mates marocaines, algériennes et tunisiennes sont moins confortables que celles de France, pourtant mal réputées. C’est au taulard de causer au taulard, pas au maton. Vous en avez un à Issy, un vrai criminel de la pensée. Saisissez cette chance.

Sinon on vous encule, c’est à peu près tout ce qu’on sait dire. Degré d’évolution d’Issy selon vous ? Sans doute moins de 1 %. Abou Youssef avait 39 ans, confirmation du vieillissement de la population terroriste. Récidiviste né en Seine-Saint-Denis habitant en Seine-et-Marne, l’idiot a tiré dans le gilet pare-balles de deux flics avec son fusil d’assaut. Hollande, Taubira, Fabius récoltent ce qu’ils ont semé avec leur soutien d’el Nosra. Et maintenant Ayrault, suspect d’avoir été l’instigateur de l’attentat.

Le Pen et Fillon seront bénéficiaires de l’opération. Bravo quand même à ÉI, avec sa revendication de l’attentat près de deux heures après, signe que communications existent entre France et ÉI que DGSI n’intercepte pas, ce service étant trop occupé par opérations du cabinet noir.

On rigolerait presque, mais ce n’est pas nouveau. Les Parisois se sont tapés les propos antisémitiques de Jean Jaurès et les miasmes du médecin laïcard vendéen Clemenceau il y a plus d’un siècle. Il avait cependant raison sur un point : poilus blessés au front furent conduits dans des conditions lamentables à l’hôpital dit de Corentin Celton, maintenant hospice gérontologique.

Avantage du juif prétendument assimilé Jean-François Copé, il envisage l’expulsion d’une partie des fichés S sarrazins ayant double nationalité, il a raison. Pas tous les fichés S, bien sûr, ce fichier étant bordélique.

CIA est tentée de voter Jean Lassalle, elle n’a pas tort. Surtout que le prétendu vote utile Le Pen est douteux. Mais nous aurions contribué à faire élire Hollande à Issy contre Charkeuzy dans tous les bureaux de vote en 2012 selon CIA, dont informations sont souvent fiables. Moutons de Jean Bouin sont vrais. Hypothèse que mercenaires collent affiches en faveur d’Hamon, Macron et Mélenchon n’est pas prouvée, mais nous avons lancé nos chiens sur cette piste.

Marine est toutefois bonne. Son durcissement est salutaire, sus au sarrazin ! Femme ne signifie pas qu’elle soye faible. Tuer volaille n’est pas problème. Que sarrazins en tuent, pas de souci, mais nous défendrons empire français, Frankreich comme on dit en boche. Nous tuerons le sarrazin.

Manif’ prévue de flicards ce soir au Trocadéro. Le parcours est connu, direction place Beauvau via Champs-Élysées. Nouveauté, détachements issisois se joindront au cortège, ils crieront Hollande t’es foutu, la volaille est dans la rue !

Historiographe Michelet a exagéré le rôle des Issisois pendant la révolution de 89. Mais flicards seront heureux de recevoir renfort d’Issisois, comme ils le furent lors de leur manifestation de Notre-Dame à Bastille. Ils sont en désaccord avec les argotiers, mais ils peuvent s’entendre avec eux.

Et nous appelons François de toutes races à participer à l’assemblement. Cognes décideront, c’est eux les chefs. Russia today couvrira l’événement. C’est bon de lui signaler qu’il y aura au moins un hussard dans le défilé, plus respecté en Russie que dans de nombreux pays.

Un hussard issisois, quel luxe ! Si les cognes font la gueule, ils seront les derniers des cons. Encore cette manie de traiter tout le monde de con. On ne se refait pas, nous pouvons donner au flicard leçons sur techniques d’insurrection. Fils de polytechno viendra ce soir, il sera à côté d’Alain, de l’ÉPHÉ, deux mastondontes en miniatures.

20h30 Alain arrive en retard au Trocadéro, il y a près de 200 poulets sur le parvis qui caquettent en petits groupes. Surtout des mâles au teint pâle, peu de femelles. Quelques-uns d’entre eux se font la bise, nouvelle mode. Non-flics sont ultraminoritaires. Conformément à leur tradition, ils ne se mélangent pas avec la volaille, ils observent la basse-cour, c’est à elle de prendre l’initiative.

Il y a aussi des journalistes de BFM, TF1 et peut-être de Russia today. TF1 ne s’est pas cassée la tête, elle a envoyé deux jeunettes couvrir l’événement. C’est l’une d’elles qui apprend aux comploteurs que le groupement est statique et pacifique, il ne bougera pas. Dommage, mais il commence à faire frisquet, les comploteurs décident de décamper et la volaille leur emboîte le pas avant de les dépasser direction Étoile. Ils sont à peine une centaine à l’arc de triomphe. Aucun doute, dizaines de volatiles vont prendre le RER.

Gendarmes assuraient le maintien de l’ordre, ils se sont tournés les pouces, tandis que touristes asiatiques n’ont rien compris, ni Ping ni Pong. Le simulacre d’insurrection policière était bidon. Maison Poulaga s’inquiète surtout pour ses heures supplémentaires impayées et s’interroge sur le déroulement de l’élection présidentielle, car l’attentat fut opéré dans cette perspective, pendant l’émission de France 2.

Proposition, que France arrête de nous donner leçons de morale démocratique laïque, quasiment impensable en terre d’islam. Le nom du tueur de Chelles était bidon, d’où question de savoir qui dirige vraiment État Islamique. L’Occident suggère un comploteur, mais c’est qui et quoi l’Occident ? Si vous connaissez la réponse, bravo.

Comploteur a évoqué ce soir signe de reconnaissance maçonnique de Fillon publié par le Point : main droite placée sur son cœur au niveau de la poche intérieure gauche de sa veste, bras gauche pendant roide le long de son corps. Voyez qu’on connaît des trucs, ou des trucmuches comme dit l’enfant d’argotier ne sachant pas encore trucher sur le toutime.

Volaille a été renforcée vendredi soir par un hussard, un vrai, événement n’étant pas passé inaperçu. Au moyen seizième, place du Trocadéro, là où son pote juif astrologue germano-argentin Halbronn a un jour payé un café à la terrasse à Alain., avant qu’ils prissent ensemble le métropolitain et qu’apparût la haine du juif israélien du musulman.

Halbronn est polyglotte et bavard. Il cause mieux engluche, hébreu et arabe que françois. On ne lui fait pas le coup du couscous et de la harissa. Sa haine du musulman est en partie fondée.

Pendant que flicards caquetaient de leurs heures supplémentaires impayées, comploteurs ont jacassé de plein de choses. Écoles polytechnique et pratique des hautes études ne sont pas identiques. À Bude se trouve école polytechnique ainsi que banques dites françaises. Mais cherchez école pratique des hautes études, il n’y en pas, même à Pest, car c’est spécialité maçonnico-sorbonnarde liée au Collège de France.

Tu piges, volaille ? Tu as reçu renfort vendredi soir d’un hussard et du Collège de France, ne leur crache pas dessus. Tu ne l’ignores d’ailleurs pas. Tu as suivi Alain comme un toutou quand il a quitté la scène. Tu t’es tout de suite aperçu que les deux comploteurs n’étaient pas flics. Tu fus ravi de leur soutien, qu’Alain avait annoncé sur toile. Poulet, ne joue pas au con avec l’argotier, tu ne gagneras pas toujours.

Nous t’annonçons notre prochain plan tiré du Protocol des sages d’Issy. Nous dévasterons la plaine. Hamon peut d’ores et déjà avaler son bulletin de naissance. Nous épargnerons Bec Dur et les moutons de Jean Bouin, mais serons sans pitié avec Arte France et Canal + du métis juif Bollorée. Nous épargnerons peut-être le capitaine de police Lebec, s’il ne nous cherche pas les crosses. Avec Lebec et Bec Dur nous pouvons nous entendre, affaire d’oiseaux nullement oiseuse.

Souvenez-vous de 1871, quand ancienne mairie était annexe du couvent des Oiseaux, ça a saigné. J’étais plutôt du côté du poulbot bien que je ne vécusse pas. Mauvaises langues m’accusent d’être faux issisois car né à Paris quatorzième, mais je les emmerde. Je défends oriflamme d’Issy avec ses couleurs royales bleu et jaune, tout en me foutant des Moulineaux. Vous me direz que comme symbole avion est maigre. Mais nous, Isssisois, cherchons élévation, même si notre actuel héliport est menacé par salope Hidalgo.

Elle veut ouvrir camps de nudistes presque partout à Paris, mais nous allons la niquer à Issy, où nous inaugurerons camp de nudistes avant elle île Saint-Germain. Emplacement n’est pas évident car île est assez petite, mais nous allons essayer de le trouver avec le tyran. Sur la pointe ou sur une berge de l’île ? Sur la pointe, cela attirera touristes fluvials, d’où réduction du déficit de France. Sur la berge, nudistes pourront se planquer derrière les fourrés s’ils le souhaitent, femmes adorant se balader à poil.

Bon moyen en tout cas pour conjurer péril islamiste. Vous voulez voir homme non-coupé et femme à poil ? Rien de plus simple, venez à Issy.

Franceinfo jase de l’assemblement de plusieurs dizaines de poulets au Trocadéro, c’est assurément vrai, mais il y eut turn-over, tous n’achevant pas leur service à la même heure. Et une poignée de citoyens. Près de 200 manifestants est bonne estimation, même s’ils n’ont pas manifesté à proprement parler. C’était veillée d’armes. Poulets et citoyens se reconnaissent facilement. Tout le monde se posait questions car on ne sait pas de quoi demain sera fait.

Nouveau groupement prévu samedi après-midi au Champ de Mars, enfin sur rive gauche de la Seine, il était temps, mais hussard ne viendra pas. Il est organisé par une centaine de poules. Au moins elles ont compris que rive gauche est capitale dans la conquête de Paris, contrairement à leurs mâles, maniaques de rive droite.

Prochaine étape prévue Porte de Versailles, avant descente sur Issy, vergne dont trop rares habitants ont soutenu le flicard courroux au Trocadéro. Manque d’intleligences tactique et statégique.

Samedi 12h30, Franceinfo évoque maintenant l’assemblement de quelques centaines de flicards, confirmation que toile est lue. Nous avons dit 200 avec faible marge d’erreur, estimation d’insurrection technique ou scientifique. Car on dit les deux en France, même si scientifique est mot prétentieux.

Suivra dimanche, 54 000 flics et gendarmes devront protéger 70 000 bureaux de vote, mission impossible. Paris et Issy seront ultraprotégées, mais ça craint en province. Ritalingues niçois ont la tremblote, ils ont raison, mais d’autres villes sont depuis longtemps menacées, Reims, Nancy et Strasbourg par exemple, car islamistes appliquent un plan. Champs-Élysées étaient idéals en leur qualité d’avenue judéo-maçonnique.

Bon préambule, mais autres cibles suivront. Sans doute ni Nantes ni Rennes pour l’instant, mais Strasbourg est dans le collimateur des terroristes. DSRI va s’inspirer de nos propos, mais elle est incapable de tout prévoir. Sans oublier que la cathédrale de Strasbourg fut ciblée et qu’elle pourrait l’être encore ce dimanche, jour du Seigneur. Le poulet, y compris du renseignement, est incapable de tout prévoir, sa tête est trop minuscule.

Vous pouvez diminuer effectifs policiers à Issy dimanche, envoyez-en plutôt dans l’est. Nous assurerons la sécurité, sans militaires et sans flicards. Cabinet noir vient de remplacer gueule de Macron, que nous avions à peine déchirée sur la place, par celle d’Hamon, quelle provocation !

Alain propose de descendre dans la plaine entre autres pour faire avaler à Hamon son bulletin de naissance. Ce n’est pas lui qui riposte, mais DSRI, qui affiche outrageusement son portrait aux Hauts d’Issy. Mais tu obtiendras moins de 8 % des voix, Hamon, comme Marine à Issy.

Toutefois je voterai pour elle la première fois, et il n’est pas impossible qu’elle dépasse 8 % des voix à Issy, contrairement à toi qui n’atteindras pas ce chiffre en France. Peut-être 8,2 ou 8,3 %, nous ne savons pas, mais ton score sera catastrophique pour Parti socialiste dit français et pour Grand Orient de France.

Avantage du discours direct, nous causons à l’ennemi, et vous allez voir branlée que F∴ Hamon va prendre demain dimanche, quand nous protégerons bureaux de vote d’Issy contre les attaques des sarrazins. Avec arme à feu ou à main nue, nuance étant inconnue à Issy.

Flicards aiment discours direct. Ils dévoraient Emmanuel Ratier de son vivant. Ils sont plus interloqués par Alain d’Issy dont ils se demandent s’il est lard ou cochon. Seulement voilà, Alain vous soutient, poulets, avec arrière-pensées, car c’est donnant-donnant. Occire le sarrazin est excellente idée, mais avec discernement. Franc-maçonnerie et juiverie sont nos ennemies, mais ce n’est pas raison pour navrer tout F∴ ou juif.

S’agit de négocier, de se montrer diplomate selon Villepin, ignoble supporteur de Macron. Il est théoriquement interdit maintenant d’intervenir dans la campagne électorale, mais Revision s’en fout. Elle encule FF∴ Fillon, Hamon, Macron et Mélenchon. Elle protégera les moutons de Jean Bouin, c’est tout ce qu’elle peut assurer.

En même temps elle protégera bureaux de vote d’Issy dimanche contre éventuels assauts sarrazins, pas par passion de la démocratie, difficile de lui demander plus.

Mieux vaut ne pas s’énerver. Presque vieillard, comme Fillon, c’est anniversaire d’Alain le 22 avril. Il ne craint pas la mort, il est trop bête pour ça. Et nous enculons, nous enculons, nous enculons État Islamique. Pardon pour violence du propos, mais nous chions dans la gueule des FF∴ Fillon, Hamon, Macron et Mélenchon, car nous avons sens de l’honneur.

Voyez situation, cabinet noir ne cesse d’attaquer Hauts d’Issy, qui résistent conformément à leur tradition. Petite bourgade ne tuera sans doute jamais Hamon, quel dommage ! Mais elle aura résisté en s’appuyant sur Maison forte et église saint Étienne, bien que ne partageant pas l’avis des jésuites.

Alain se sent plutôt janséniste, simple intuition. Il combattra Sigaut jusqu’à sa mort et après, garce est au courant. Nous allons t’ôter tes jarretières Sigaut, avant de te sauter sans pitié. À toi de choisir entre île Saint-Gemain et Hauts d’issy. Hauts d’Issy sont plus snobs, bien que prix des loyers y soyent de près de 20 % inférrieur que dans la plaine.

Et tu souhaites que nous descendissions, nous montagnards, dans la plaine ? Mais flicards nous descendront. Tu veux qu’on se batte, Sigaut ? d’accord. Au stade Jean Bouin, je ne tuerai pas les moutons, ce n’est pas dans mes règles Mais ne calomnie pas le janséniste, qui est respecté en Hongrie, pays barbare civilisé.

Tu ne le sais peut-être pas. Foyers jansénistes furent hollandois, belges et surtout françois, mais ils eurent échos en Hongrie. C’est à histoire monde qu’il s’agit de penser en permanence, notion lancée par le corrompu Fernand Braudel, à ne surtout pas citer en exemple. Mais quand même, tu as tort de t’imaginer que jansénisme est courant d’idées français. Cette matière fut sujet d’agrégation d’histoire il y a une demi-douzaine d’années.

Tu diras, confirmation de l’étendue du complot judéo-maçonnique. Tu trouveras sur Google maps que j’habite à côté de la rue de l’Abbé Grégoire, de sinistre mémoire. Faux, car je continue de l’appeler rue de l’Église.

Et puis, je ne suis pas musulman, pour moi, tuer un homme ou une femme est presque pareil. Tu peux bander avec loi du genre. Nous, Issisois, sommes plutôt vieille école. Nous supportons mal de voir flicards se faire la bise.

T’as vu ? Femmes de flics furent ridicules samedi après-midi. Qu’elles aillent se faire bronzer à poil  île Saint-Germain. Et toi avec, nous te pardonnerons ton gros cul et te laisserons paisser avec les moutons. Tu vois, Hauts d’Issy sont coules, ils laissent couler Seine dégueulasse, ils ne veulent même pas ta peau pour leur lampadaire. Mais arrête de taper sur les jansénistes s’il te plaît.

Fillon, ô ma bite, t’as pigé ? Ne dis surtout pas mot de travers sur les jansénistes que Revision est une des rares à défendre.

Alain va descendre rue de l’Abbé Derry voter dans bureau dont il assurera la protection contre le sarrazin. Terroriste pourra se pointer avec son fusil d’assaut, il sera zigouillé.

Retour du bureau nullement protégé. Il y a bien vigile, jeune normandaud d’1,87 mètre, officiellement agent d’accueil, payé 10, 53 auros de l’heure pendant cinq heures. S’il voit sarrazin armé débarquer, il lui dira bonjour. Il a raison car on ne ne se fait pas tuer pour dix euros de l’heure. Tribune de Genève et le Soir donnent gagnants Le Pen et Macron. Ce n’est peut-être pas plus mal. Nous exploserons Macron sans cirer les bottines de Marine.

17 avril 2017

SUS AU SARRAZIN !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 07:51

Victoire d’Erdogan était prévue. Supporteurs lyonnois sont assaillis par barbares turcs, c’est bien si ça leur fait plaisir. Pour nous, tête de sarrazin ou de poulet c’est pareil, on la tranche.

Plan judéo-amerloque ? C’est possible. Mais vous trouverez haine du sarrazin à Issy, bourgade reculée.

L’amerloque ne comprend pas grive, mot d’argot signifiant guerre. Il s’imagine que l’attaque au gaz incapaciant d’Alain est peut-être imputable à la bande de Mélenchon présente dans la plaine. Mais encore fallût-il qu’elle disposât du gaz.

Alain laisse distribuer papillons en faveur de Macron. Le gars n’est pas supercostaud, mais ça passe. Alain n’est pas Erdogan, sultan de toutes les Turquies.

Erdogan cherche la baston. Viens à Issy, tu la trouveras, ville où nous dévorons le Turc avec nos crocs magyars. Ville et fille, il nous a fallu encore expliquer à CIA que les deux noms sont presque pareils. L’idiot prononce filon. Diagnostic, chambre à gaz directe.

Je sais, chambre à gaz d’Auschwitz n’a pas existé, mais on pourrait en construire une spécialement pour Marc ou Olivier, il sera ravi de cet honneur.

Quant à Jules de Ménilmuche, il est vraisemblablement d’origine boche. C’est simple avec ses propos antiboches Revision attire surtout dessinateurs et boches. N’attendez pas d’elle subtilité, elle en est incapable. Alain va manger choucroute, qui prête à sourire, dit-on.

Villepin redoute éclatement de troisième guerre mondiale, avec empereur Trump et sultan Erdogan, elle est sur ses rails. Elle commencera par explosion de Corée du Nord, qui ne laissera pas indifférent le chinetoque et son empire du Milieu, mot n’ayant pas même signification dans les boches de Santini et du Chinois.

On finit par se mélanger les pinceaux avant guerre, comme en 1913 et en 1938-1939, périodes riches au plan des idées. Puis on se fiche des idéologies. Taper sur la caboche du boche, comme le prônent les Issisistes, d’Angelle Merkel en particulier, devient secondaire.

Grive est annoncée, ce n’est pas raison pour se montrer grivois. Nous imaginons John Smith, notre pote floridois, en train de feuilleter ses dictionnaires d’argot. Mais oui, on jase de Ménilmuche et de grive à Issy. Tu peux écrire les deux, Issy ou Issi, mais surtout pas Ici.

En temps de grive, seuls comptent ses alliés. Or Ménilmuche et Issy le sont à présent. Notre parti est celui des hauteurs, nous surplombons Paris. Merci à Julot de nous l’avoir rappelé.

Pourtant ça chauffe à Issy, où argotiers sont minoritaires. CIA votera Fillon, le mage Le Pen sans espoir de gagner. Mental françois est petit bourgeois, aucun remède en perspective. Si Trump attaque Corée du Nord, le François s’en fout car il songe à ses pénates. Faiseur ou feseur de guerres pendant un millénaire, le François fuit maintenant comme veuve effarouchée.

Il est loin le temps où il souhaitait conquérir hégémonie du monde. François a certes contribué à enfanter États-Unis d’Amérique, mais voyez le résultat, John Kerry se casse la gueule à vélo. Même pas renversé par une bagnole, mais routes de montagne sont traîtresses.

Et nous songeons à Johannes, notre pote floridois. Le gars est déconcerté par notre argot issisois, tout le monde ne connaissant pas Ménilmuche outre-Atlantique.

Explication, triangle d’or de Ménilmuche se trouve entre rues de la Mare, des Cascades et Encviergée. Mots inconnus à Issy. Pourtant nous avons même tradition viticole. Quel est le meilleur pinard, celui d’Issy, qu’on continue de produire, ou celui de Montmatre ? Nous ne savons pas, c’est au gourmet de juger.

Enfin sarrazin, tu n’as pas compris que nous te tuerons parce qu’étant de race supérieure à la tienne. Personne n’ose le dire dans le microscome politiquement correct, mais c’est certain. Si ultradroite se déballonne, ultragauche montera au feu.

Bah ! elle en a habitude, mais si le mage d’Issy disparaît, projet envisageable du cabinet noir risquant d’être mis à exécution. Si le guide est assassiné, tout le monde sera dans la panade. Pas lui, il sera soulagé de la vie, mais vous autres cons.

Alliance de Ménilmuche et Issy n’aboutira pas, dommage. Moi, Alain, hussard d’Issy, combattrai jusqu’au bout pour Marine à l’élection. Je sais que je suis perdant, mais ça ne me gêns pas, j’ai la bite rude. Magyars me boudent, je suis françois selon eux. Mais donnez du lard au cochon, il le mangera.

Idem pour le Magyar, il dévore le latd. Mais ne nous laissons pas emporter par notre antihoungvarisme ou anti-ungvarisme, on peut écrire les deux. Hongrie est fille d’Argive ou d’Argos, même si elle n’en a pas l’air avec son parler turk. Comme le sait toute fille, mieux vaut avoir un Magyar dans sa jarretière.

Anti-ungvariste, antiboche, Revision a tout pour déplaire à Bruxelles. Pourtant elle tient. Elle asperge Bruxelles de sel, de Guérande de préférence.

Le Hongrois appelle le sultan Zoltan, c’est devenu prénom en Cis- et Transdanubie, signe de l’influence ottomane d’où le François a tiré le semi-barbarisme harem, tandis que le neveu du mage appeloit son chien Pacha, général en ottoman ou en osmanli. Avec i sans point, lettre introuvable sur le calculateur chinetoque. Mais l’armingo comprend. Il n’est pas hostile au réviso d’Issy. Lui, au moins, tape sur l’Ottoman.

CIA vient de reprocher à Alain son étude de l’ottoman à Aubervilliers, mais on n’a rien sans rien.

Qui est la plus forte ? Issy ou Bruxelles ? De nombreux parieurs jouent Bruxelles gagnante, mais Issy a tenu face au prusco en 1870-1871, elle est en même temps capitale mondiale du révisionnisme de la dernière guerre mondiale.

C’est peu de chose. Mais demandez à l’Issisois qui est le seigneur d’Issy. Près de 3 % des gens répondront le mage, avec proportion plus élevée aux Hauts d’Issy. Mais vous croyez comment que Napoléon a débuté sa carrière ? Il a d’abord ramé, c’est du bon grain qu’on tire l’ivraie.

Issy perdante contre Bruxelles ? Nous n’y croyons pas. Qu’Issy et Bruxelles se battent à la loyale à armes blanches, Issy triomphera. Ses troupes sont peu nombreuses, mais elles seront renforcées par légion étrangère ménilmucheoise. Nous ne comptons pas sur armingos et corsicauds, très nombreux à Issy, qu’ils aillent cueillir des pâquerettes. Nous, au nom des 300 bretocs de la vergne et des Magyars qui n’existent quasiment pas, ferons le poids.

Même pas une centaine d’hommes, Alain, tu ne fais pas peur.  Joue un peu carte politiquement correcte. Tu connais la recette, tu l’as étudiée à Jussieu.

T’es pas bretoc, Alain, seulement métis,  comme tu l’avoues. Les tueurs sarrazins veulent se faire la peau de ton ennemi Rachid Fillon, seigneur et maître de Paris quinzième et d’Issy, contrairement à toi. Tu prétends que Vaugirard fait partie d’Issy, mais c’est faux. Tu vas te taper la tour triangulaire de Porte de Versailles, à côté de ta glaisière chérie. Nous le savons, tu écris glaisier et simetier. Tu te trouves presque entre les deux.

Dieu aurait créé homme avec glaise avant de l’envoyer au simetier, comme tu dis. Nous t’épargnons car tu es pittoresque, contrairement aux ordres reçus du cabinet noir. Nous n’avons jamais touché un cheveu de Debord, ton poivrot maître, source d’inspiration du facho.

Il n’y a pas loin entre Jussieu et Assas, dont rue Bonaparte est proche. À Bonaparte se trouve Institut hongrois pour les gens qui ne seraient pas au courant, et il nous a fallu apprendre le magyar, à DGSI, pour espionner Alain d’Issy. Ce n’est pas de la tarte, heureusement nous disposons d’une bonne école à Strasbourg.

Chanson que devraient revoir les gauchos. Mieux serait pour eux de dire à Paris, Budapest, Strasbourg  et Berlin, prenons le pouvoir bataillons ouvriers, il faut gagner le monde. Alain est à peu près seul à gober cette sornette, pitié pour lui. Il impressionna la foule à Strasbourg quand il distribua ses feuilles révisotes avec sa casquette de marin pêcheur, dite tantôt hambourgeoise, tantôt vendéenne.

Elle venait des Sables-d’Olonne, une de ses lointaines origines raciales (12,5 %). Vous comprenez à présent sa haine de Clemenceau ?

16 avril 2017

ALLIANCE MONTMATRE-ISSY

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:12

C’était fatal qu’elle arrivât, mais elle fut signée le 16 avril 2017 par Jules, ambassdeur de Montmartre, et par Alain, ambassadeur d’Issy. Tout Montmartrois ou Issisois est autorisé à dire conneries, nous le soutiendrons.

Rappelez-vous autrefois, qui tenait Montmartre et Issy tenait Paris, mais c’est fini, avec une bombe non nucléaire toute résistance peut être anéantie. Bah ! c’est mieux d’être tué par le souffle d’une bombe qu’à la maison de retraite, idéal étant de mourir en foutant.

Jules nous apprend l’étymologie d’Israël : is, lune, ra, soleil, el, seigneur, mais cela signifierait-il que les Issisois seraient lunatiques ? C’est possible.

Selon lui, mère de Poutine est juive, Trump le serait également. Alain maugrée. Mais Jules bosse peut-être pour DSRI. Il lui propose alliance d’Issy et de Montmartre, d’accord.

Mais cela n’empêhera pas les Issisois de dire et on encule, et on encule, et on encule les Montmartois. Complexe issisois, Alain étant  inaccessible à toute thérapie.

Problème langagier et politique. Mage cause à vrai faux issisois, agent de CIA né en Floride. Il lui traduit la Conv’, Convention, l’olibrius comprend, tout baigne. Mais il n’ose pas parler avec lui de Ménilmuche, mot issisois qu’il rend par Ménilmontant. Pour CIA, Ménilmontant ne se trouve pas à Paris, quel idiot !

Vingtième arrondissement, Belleville, Ménilmuche se trouve sur le coteau de la butte. On y trouve artistes et triangle d’or, car il n’y a pas un seul triangle d’or à Paris, celui des Libanais du coin d’Opéra dont l’un d’entre eux aurait payé trois costards à Fillon, non deux, et celui de Ménilmuche, sans doute le plus ancien.

Ménilmuche, engluche, greluche, même suffixe nullement péjoratif, mais si vous traitez une fille de greluche, elle ne sera pas flattée. Uche ne la dérange pas, c’est grêle qui l’indispose.

Jules a 63 ans, cheveu blanc, il est vif et svelte, il fait du yoga, m’étonnerait pas qu’il soye artiste. N’importe comment, Revision recrute surtout dessinateurs, mais ce n’est pas avec cette cohorte qu’elle va conquérir le monde. Jules a teint pâle de montagnard, il offre galette et cidre au guide. Il est descendu à Issy car il venait voir une grosse.

Jules est au jus de plein de choses, bien qu’il n’aye pas répondu sur sa race. On peut la supposer germanique ou scandinave sous toutes réserves, mais alliance de Ménilmuche et Hauts d’Issy nous sied. Elle est quelque part naturelle. Pour nous, tour Eiffel est appendice, colifichet.

Problème avec Montmartre, électeurs ménilmuchois auraient élu Clemenceau, ce fieffé imposteur. Vieille histoire, mais présente dans tous les esprits, Issy ne pardonne pas.

10 avril 2017

PROMENADE DU RÊVEUR

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 05:57

Promenade du rêveur est titre inccomplet, c’est de promenade du rêveur solitaire d’Issy dont nous allons vous chaloir.

Descente de la butte, soir de pleine lune. Deux filles en jean écartent leurs cuisses face à un mecton place de l’église. Avantage du relief, il y a marches à l’ouest du parvis, où jeunes s’assoyent, piaffent ou touitent, comme dit le barbare. Parc du séminaire, théoriquement interdit au public à cette heure, 23h25, blasphème retentit : « putain de merde ! »

Le gars n’a pas conscience de la pertinence de son propos que le grammairien juge souvent vulgaire isséen. Mais pas son homologue issisois, qui devine aussitôt que le blasphémateur est goy d’éducation chrétienne, même s’il est un brin païen. Ni le juif ni le sarrazin ne diront jamais putain de merde, car cette locution est quintessence des deux sexualités, anale et vaginale.

Vanter le génie de l’Issisois est tâche de Revision. Putain de merde s’entend ailleurs en France, mais cette locution est typiquement issisoise. Comme parler de miresse au lieu de femme médecin, quel barbarisme ! De mate au lieu de taule, etc.

Arrivée à Corentin Celton, le coco. Le commerçant bougnoul prie le mage de se déplacer dans le magasin car il obstrue l’allée à un client avec son gros bide. Le bicot a raison, mage s’exécute.

Suit métropolitain, direction la Conv’, comprenez Convention. Le bar-tabac vient de fermer. Il était encore tenu il y a quelques années par des Français, mais c’est fini. Vous y trouvez maintenant garçons pakistanais payés cinq euros de l’heure, une fortune au Pakistan.

Retour au métro, comme on dit vulgairement. Vision attentive des graffitis au sol, fond noir lettres blanches, dont nous ignorons le nom. Pro-Fillon, bien sûr. Il n’y a d’ailleurs pas photo, Paris quinzième et Issy voteront Fillon. Si Marine obtient miraculeusement près de 10 % des voix au premier tour à Issy, elle le devra en partie au soutien d’une fraction d’ultragauche.

Dans le tube, comme dit le goujat rosbif, Alain écoute jaser Turks d’Asie centrale d’une oreille discrète. Il a raté sa vocation. Magyarisant, il était destiné à écouter Ouzbeks, Kirghiz, etc., en entravant leurs patois respectifs turks islamisés. Renseignement français a loupé belle occasion.

Retour au pied de la butte. Femme lui dit bonjour, truc inhabituel. Alain la corrige : bonsoir. La gueuse en prend acte. Indice de l’estime grandissante d’Alain, seigneur d’Issy, qui protégera les rares vestiges du château du duc de Conty et le séminaire Saint-Sulpice jusqu’à sa mort, même si jeunots tiennent propos blasphématoires.

Jacquot râle, lui aussi a choses à dire. Campagne électorale entraîne son ron-ron. Il a noté que le nom de nombreux prétendants se termine par on : Fillon, Hamon, Macron, Mélenchon, quatre des cinq favoris selon le turfiste. Fillon a de fortes chances d’être présent au second tour malgré ses casseroles judiciaires, justice étant dépréciée, tandis que dans la Grand Paris tout le monde connaît l’existence du cabinet noir depuis des décennies peut-être plus qu’en province.

Sous toutes réserves, car cabinet noir est connu au moins au Pays basque et en Corse. Au Pays basque, un tueur du SAC a commis erreur sur la personne. Il a liquidé un homme, mais ce n’était pas le bon, bavure parmi d’autres. En Corse, enfants ont éducation mafieuse, ils deviennent souvent flics ou truands. Ils ne parlent pas du cabinet noir mais de camorra, sorte de chambre.

Nous le savons car Issy est colonie corsicaude (1 500 âmes). Heureusement, aucun incident racial corsicaud-réviso n’est à signaler à ce jour, mais cela n’empêche pas les belligérants de se faire la gueule. Nouvelle allant forcément monter. 300 bretocs contre 1 500 corsicauds, ils ne font évidemment pas le poids. Mais devise de France devrait être liberté, égalité, tolérance. Avis partagé par le corsicaud et le réviso.

Voyez que nous cherchons à avancer.

Tu dis banalités, me reproche le chef, le public attend mieux de toi. Bon, je me lance, Hamon et Mélenchon sont FF∴ du Grand Orient de France ou assimilés, mais Mélenchon est de grade supérieur. Il a notions de magie et surtout de spiritisme. Il fut Chevalier Rose-Croix, grade que n’a sans doute pas atteint Hamon dont la spécialité est d’enfoncer portes ouvertes en faveur de Bruxelles et de l’OTAN. Hamon tient même bla-bla que Mélenchon sur fausse laïcité et sur liberté, égalité, fraternité, devise qui nous casse les couilles.

Liberté, oui, Franc étant libre par définition. Égalité est douteuse. D’aucuns proposent de remplacer ce mot par équité, mais il n’y a pas de justice en France. Et pourquoi pas par équitation ? Spécialité hongroise, François arrivant au mieux en deuxième position. Attila partage mon avis sur ce point. Mais le pire est fraternité, imposture maçonnique. Vous avez vu tous les frères qui se sont tués entre eux depuis l’antiquité ?

Nous rejettons catégoriquement fraternité. Pour égalité c’est différent. É-gal signifiait grand maison il y a cinq mille ans, et qu’on défende notre grand maison est naturel. Voyez le chef, quand il combat pour la Grand Issy, il songe à é-gal, mot devenu église.

Cerise sur le gâteau, je soupçonne Mélenchon de pédocriminalité, sans preuves. Mage me remonte les bretelles, mais voyez combien Mélenchon ment bien, il est champion. Et puis, enquête d’Alain sur les juges pédocriminels n’avance pas, d’où ma décision de lancer caillou dans l’eau. Mélenchon a le profil de pédocriminel, c’est mon intuition.

Peau de banane glissée sous les pieds du F∴, procédé bien connu en loge. Juiverie se déchaîne en ce moment sur Marine, mais la garce chasse les révisos depuis des années, nous pouvons en témoigner. Problème des despotes, ils ne savent pas quand s’arrêter.

Avantage du despote d’Issy, il ne menace personne et sait appuyer sur la pédale du frein. Il est de plus en plus populaire. Gens qu’il ne connaît pas personnellement le saluent de plus en plus souvent dans la rue. Il est ancien poulbot, avant de devenir gars puis papy d’Issy. Il défend sa commune, mais pas seulement. Il défie Silicone Valley avec sa verve rogue.

Le chef est trop prétentieux. Il comprend bomba en ouzbek ou en kirghiz, mais c’est à peu près tout. Il identifie le Slave après qu’il eut dit quelques mots, mais il est incapable de dire son origine. Issisois et Moulineausois, j’y tiens, méfiez-vous du seigneur d’Issy.

Il veut conquérir hégémonie du monde sans protocole qu’il juge superflu, mais il est papy. Je lui fais cependant confiance. Il a cogné Auschwitz dans sa jeunesse, il eût pu trucider Marine au palais de justice de Paris mais ne l’a pas fait. Marine, reconnais évidence. Alain est seigneur d’Issy, capitale mondiale du révisionnisme. Il est sans peur et sans reproches.

Tu cherches un mec, Marine ? tu l’as trouvé. Il te pardonne ta bretonnitude, surtout qu’il est lui-même métis bretoc. Mais améliore-toi, mets de l’eau dans ton chou-chen. Premier degré a incontestables avantages, mais tu as été deux fois baladée à la télé par les langues de serpent de Macron et Mélenchon.

Sur histoires des races, rappelez-vous. Nous, Issisois, avons voulu défriser le prusco en 1870-1871, nous avons gagné bataille d’Issy avant que honteux FF∴ du 4 septembre capitulassent.

Nous,  Issisois, ne pouvons être que modérément racistes antiboches car franc est d’origine germanique, tandis que boches ont envahi France depuis longtemps. Ils ont fait semblant de rouscailler françois, avant leur dernière offensive, ils font mine de jouer carte révisote.

Le boche rouscaille même parfois bigorne, car il cause argot. Avant les calculateur de CIA-NSA, dont Revision est terrain d’entraînement pour leur intelligence artificielle, à qui défriser le prusco pose problème. Calculateur connaît frisé et fridolin, mais il fait tilt devant nous allons défriser le prusco.

Et si nous défrisasissions Donald Trump, à cœur issisois rien d’impossible. Si nous imposions enfin loi du seigneur d’Issy, enfants ne seraient plus violentés, violés ou tués.

J’y vais fort. Mage a la trouille de traiter Mélenchon de pédocriminel, moi pas. Je le sens, j’en suis persuadé. Ma parole a moindre valeur que celle du seigneur dont je suis laquais, mais elle n’est pas fausse. Justice existât, il y eût enquête à ce sujet. Sénateur Mélenchon peut parfaitement avoir été un des bourreaux de ladite Marie.

Tu te lances encore une fois sans parachute, Jacquot, dit le chef. Ne t’étonne pas si les juges pédocriminels te font assassiner. Certains d’entre eux en meurent d’envie. Et je ne serai plus là pour m’occuper de ton cadavre, ni pour faire brûler tes cendres que je crois tu souhaites voir jeter dans la Seine à hauteur des Moulineaux, ton patelin.

À Debord, poivrot pape situationniste, île de la Cité, à toi les Moulineaux, entre îles Saint-Germain et Seguin, mais tu sais à quel point Seine est dégueulasse. Tu t’en fous. Soit, mais si tu es occis je suis marri en même temps que toi. S’il te plaît, évite désormais de te lancer dans les airs sans parachute. Passe pour cette fois, disons que ton accusation de Mélenchon d’être pédocriminel est facétie de ta part, mouvement d’humeur.

Mais ça ne passera pas, tu le sais. Papiers et brouillons de Revision sont lus en temps réel, avant qu’ils soyent publiés. La revue passe pour sérieuse. Si Jacques Moulin accuse Mélenchon de pédocrimiminalité, il doit avoir du biscuit, bien qu’il soit hâbleur et provocateur comme Rassinier.

Mais ne nous mettons pas dans la tête de l’ennemi, la balle est dans son camp. Pédocriminel que Mélenchon ? Cadeau empoisonné. S’il dit non, ce sera semi-aveu. S’il feint d’ignorer l’accusation, public de Revision étant ridicule, ce sera confirmation.

Alain et Jacques

9 avril 2017

TERRORISME, MODE D’EMPLOI

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 01:47

1989, chute du mur de Berlin, remous au Pentagone, il va falloir trouver nouvel ennemi. On connaît la suite, Israël et Amérique ont décidé ce sera islamistes. Avant de les encourager, de les armer et de favoriser leur financement, braquages étant insuffisants.

Vieille histoire, car France a maintenant son Pentagone, le ministère des armées. Où ? Dans la grand Issy, à Balard. Malheureux issisois, surtout quand il est mal-pensant. D’où régime spécial de Guionnet, victime de gaz incapacitant mardi 21 mars.

Juif attache énorme importance aux dates. Or Mélanie fut cambriolée lundi 20 mars, jour du printemps, Alain gazé lendemain, au cas où il n’aurait pas compris. Le gaz contenait vraisemblablement du chlore en dose minime car Guionnet ne souffre pas de boursouflures, mais son hématome au bras gauche subsiste un peu moins de trois semaines après l’incident.

Selon ultragauche, CRS n’employèrent plus simplement grenades lacrymogènes dans leurs opérations de maintien de l’ordre un peu dures à la suite de mai 68, mais projectiles munis de chlore. Source Jussieu ou Paris VI. Chlore n’est pas destiné à tuer, mais à amoindrir capacité de résistance de l’ennemi. Usage du chlore est banal en temps de guerre civile.

Assad est maintenant accusé d’utiliser pêle-mêle gaz sarin et chlore largué par hélicoptère, mais ces armes ne sont pas du tout comparables. Quant aux rebelles, ne croyez pas un instant qu’ils en ignorent l’existence, État Islamique a attaqué des troupes kurdes au gaz moutarde, plus efficace en zone urbaine que dans les grands espaces. On parle maintenant de troupes kurdo-arabes, car des Arabes en font partie. Ou encore des bédouins traditionnellement opposés à ÉI, mais très peu nombreux.

Géographie humaine du terrorisme : les ordures furent longtemps algériennes en France, en souvenir des crimes antifrançais commis pendant les « incidents ». Mais tout change. Mode du camion est tunisienne, simple 4×4 à Londres, voiture assez performante à Anvers. Elle se répand en Asie centrale. Ouzbek a tué quatre personnes à Stockholm.

Nous assistons à orientalisation et vieillissement de la population, tueur de Londres avait 52 ans. Bientôt papys d’Issy se mettront à tuer. Juif ou musulman, pour eux c’est pareil. Ne cherchez pas nuance à Issy, vous ne la trouverez pas.

Point de départ des musulmans durs en France, Algérie, avec possibles manipulations comme dans beaucoup d’affaires terroristes. Contamination de Tunisie eut surtout lieu en 2016, même si elle fut annoncée en 2015. Découverte avec Tunisie de l’arme extraordinaire qu’est le camion. Le 14 juillet à Nice fut le fleuron. En deuxième position vient Berlin. Et la mode se répand, avec le vieux nègre ou mulâtre à Londres, avec le presque vieux Ouzbek à Stockholm.

Extension en Asie centrale, mais le phénomène est depuis longtemps connu en Russie, c’est un Kirghiz qui fut l’auteur de l’attentat de Saint-Pétersbourg. À la bombe, méthode classique, mais renseignement russe devrait envisager attentat au camion, à Moscou en particulier.

Le Tunisien a renoncé à la tradition kamikaze, il a fui à Berlin. Mais étape suivante est envisagée : employer armes à feu ou explosifs quand le camion est immobilisé.

Suède a imité politique du Royaume-Uni. Elle surveillait les musulmans durs mais les laissait dire, espérant ainsi être épargnée. Cela a marché pendant des années en Grande-Bretagne et en Suède, mais c’est heureusement fini. On ne vit pas en France, se pavanaient engluches et Suèdois, mais c’était hier.

L’Ouzbek de 39 ans était l’objet d’un mandat d’expulsion, mais Suède souffre de bureaucratie, cette maladie n’étant pas uniquement russo-française. Du coup, il sera logé et nourri gratuitement en prison royale suèdoise, beaucoup plus confortable que les mates de France. Il aura tout gagné.

Hostilité de Revision à la mate se comprend. Son guide s’est farci Bois-d’Arcy, assez pourrie, construite à titre provisoire sur marais renfloué, où mouettes et moustiques pullulent ; Nanterre, établissement moderne passable, malheureusement dirigé par deux greluches ; Fresnes, enfer en raccourci, où il est souhaitable d’être jeune et en bonne santé pour supporter la détention. Là encore, caïds sarrazins sont privilégiés. Ils s’amusent en torturant pigeons, tout en adorant rats qui se trouvent partout.

Idem pour son hostilité à armée. Guionnet n’est pas d’accord avec Prévert bien qu’il le comprenne, mais il est pris dans un étau. Il est coincé entre Pentagone et commandement de gendarmerie nationale, c’est trop pour un seul homme.

Armée feint d’être généreuse avec lui. Nous t’avons administré gaz incapacitant mardi 21 mars, nous ne t’avons pas tué alors qu’avis des membres du cabinet noir étaient partagés. Nous savions que tu allais tenter de te réfugier dans les jupes de ta juive d’Asie, ta plantureuse miresse N’Guyen que tu rêves de sauter. Mais ce n’est pas elle qui va s’opposer à l’État, elle n’en a pas la force. Toi, en revanche, tu en as l’insolence.

T’as compris que notre gaz contient chlore, bien, mais tu ignores ses autres composants. Demande son avis à ce sujet à ton ami ingénieur chimiste Reynouard, il est plus compétent que toi. Tu t’imagines que ton témoignage est probant, mais qui te croit ? Tu comptes sur femmes, ta nouvelle politique, mais femmes sont assez nulles au combat.

Fillon fût intelligent il assurât qu’Alain Guionnet fut victime le 21 mars d’une attaque au gaz incapacitant, confirmation de l’existence du cabinet noir.

Nous avons fait partie du boulot et irons jusqu’au bout. À vous, hiérodules, de le poursuivre. Si Fillon accuse cabinet noir d’avoir malmené Guionnet le 21 mars, il aura raison et chance de gagner.

C’est toujours bien d’évoquer homme étranger à sa secte à l’appui. Quand Revision est dans l’embarras, elle invoque La Bruyère ou Corneille, ruse malheureusement méconnue du juriste, qu’il s’appelle Fillon ou Le Pen. Accessoirement, vous avez vu comment natios corsicauds viennent de faire pub’ à Marine à Ajaccio ? CRS tirèrent gaz lacrymogène dénué de chlore. C’était spectacle, chlore étant réservé aux élites.

Et voilà, dit Jacques Moulin, que le chef se prend pour l’élite, il ignore la signification de modestie. Je fusse là, le mardi fatidique, je vinsse à son secours, mais j’étais avec ma gonzesse de Chatillon. Et qui va croire sa fable ?

Bon, Alain fut formé par gendarmerie nationale. Pas n’importe laquelle, à caserne du fort d’Issy, mais ne le croyez pas. Comme sa quasi-amante N’Guyen, qui vient de le renvoyer chez le cardiologue. Elle croit Alain sur les conditions dans lesquelles il fut terrassé le 21 mars, mais doute de la cause de l’incident.

Gaz incapacitant ? Je n’en ai jamais été victime, mais qui croire ? Alain, négateur en chef de la chambre à gaz d’Auschwitz ayant notions médicales, car ayant autrefois aimé miresse essonnoise, ou la voix publique ? Je défends voix publique, c’est mon parti. Je doute de l’attaque d’Alain au gaz incapacitant. Voyez l’hématome de son bras gauche, il s’estompe. Comme dirait Shakespeare, croire ou ne pas croire, là est la question.

Je suis cependant hiérodule, je crois le chef. De toute façon pareille anecdote ne s’invente pas. La cardiologue a diagnostiqué le mage apte aux sports d’endurance, et voilà le benêt qui tombe foudroyé au sol. Bien sûr, Français ayant été victimes de gaz incapacitant sont rares, d’où côté saugrenu de sa doléance. Mais plus nouvelle est surprenante dans les romans, mieux elle marche.

Aveu de mensonge pour le juriste idiot, mais non, simple constatation. Le mage nous invite à pénétrer dans le temple d’histoire. Je voulais écrire histoire avec majuscule, mais le chef me l’interdit catégoriquement. Et pourquoi sa passion du despotisme oriental ? Parce qu’il est lui-même despote.

31 mars 2017

J’EN AI MARRE DU BAS ISSY

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:00

Je m’emmerde devant le stade Jean Bouin jusqu’au jour où je vois débarquer Alain, malpropre et mal rasé. Conseillère d’insertion, je ne lui ai pas demandé quels sont ses deux bacs plus cinq. Il parle allemand, anglais,  hongrois et italien, ça me suffit pour le ranger dans la catégorie touristique.

Il se vante d’être excellent guide d’Issy, mais cet emploi ne figure pas dans notre nomenclature. Alain a tout avoué, il est criminel de la pensée, avant d’ajouter réviso, sa nouvelle méthode pour draguer les filles.

Mais pas toutes, s’il rencontre Marion Sigaut dans la plaine, il l’exterminera. Sigaut a eu tort de soutenir que jansénistes ont dirigé Hôpital Général, c’est archifaux. Le montagnard habite au-dessus de l’ancien château du duc de Conty, semi-picard dont il respecte la mémoire.

Si Alain me viole le 6 avril, je résisterai, ne vous inquiétez pas pour moi.

Longue discussion avec lui sur Bédu et Bec dur. Je soutiens que Bédu n’a pas de rapport avec Bec dur, mais Alain est convaincu du contraire. C’est pour ça que je l’aime, le mec, il est indécrottable.

Bien sûr, Alain en veut aux juges pédocrimenels.  Rapport entre Hôpital Général et juges pédocriminels est évident, même pour la garce Sigaut. Mais il se trouve comme un con quand il cherche juges pédocrimiels sur Google. Rien du tout. Soit, j’inventasse l’existence des juges pédocriminels, se dit-il, mes deux bras sont blessés, mais je ne renoncerai pas.

Il est comme ça Alain, il est casse-cou. Pour ne pas dire casse-couilles. Je suis obligée d’être féministe, mais je préfère le mec à la gonzesse.

Alain ne m’a pas parlé de Mao-Tsé-Toung, Mao Zedong en pinyin, qui traversa Issy. Ni de Lin Piao. C’est de la faute à la régie Renault de l’île Séguin, toujours contestée. Appartient-elle à Issy ou à Boulogne ? Je ne sais pas. Selon le mage, elle est propriété d’Issy, mais ne le croyez pas. Il est impérialiste. César, Mussolini, Hitler, Mao sont rigolos comparés à lui.

Je suis étrangère et me casse les ovaires au Bas Issy, mais j’aime Alain, c’est truc qui ne se commande pas.

Je n’entre pas dans les guerres d’Alain à Boulogne et à Paris, c’est trop compliqué.

Emmanuelle Bédu

26 mars 2017

VERITAS HUMANUM EST

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:19

Pardon pour mon latin de pacotille, mais moi, Jacques Mouin, je ne prétends pas dire toute la vérité contrairement à Faurisson et Reynouard, qui ont cette sotte prétention de juriste. J’étais à Chatillon mardi après-midi avec une de mes greluches, mais je visse le chef terrassé, je le secourisse et appelasse SAMU. Contrairement à volonté du guide, qui préfère mourir sur place. Il a pour devise on meurt mais on ne se rend pas.

Tentez de lui expliquer que ce mot d’ordre n’est pas toujours fondé, il ne comprend pas. Mais je fusse sur place mardi, quand il était paralysé au sol, j’appelasse SAMU et il ne put point s’y opposer.

Mage avoue qu’il se plante parfois, c’est tout à son honneur, mais récapitulons. Cambriolage du deux pièces de sa voisine d’en face, françoise de petite classe dite moyenne, en réalité prolétarienne, a peu d’intérêt. Pour voyous présumés du coin, c’est possible, mais pas pour pros qui firent peu de bruit, qui n’explosèrent pas vitre de son appartement par laquelle ils entrèrent, conformément à ruse tenue secrète.

Mage s’est encore une fois planté. Le ou les coupables ne sont pas voyous sarrazins du coin, comme il l’a d’abord cru, mais vrais professionnels. Et il fallait le voir vendredi quand mademoiselle Mélanie le menaça de lui mettre son poing dans la figure, il était déconfit, penaud. En revanche, la gueuse a joui, ravie de son succès et de l’absence de résistance.

Vous direz que damoiselle et Aigle Noir sont faits pour s’entendre. Mais non, secte interdit au guide de copuler avec elle, peut-être à tort. Bah  zou ! franchissons les bornes. T’es chic fille, Mélanie, t’en as dans le cigare. Alain est brave de banlieue n’ayant pas usurpé son titre d’historien, copulation est envisageable.

Ce n’est pas moi qui cause, mais Alain. Notez la finesse de sa déclaration d’amour, bah zou ne s’invente pas. On imagine qu’il montera Mélanie à la hussarde.

Pros dévalisant prolétaire, disons en chef pour lui faire plaisir, c’est étrange. Lendemain attaque d’Alain au gaz incapacitant, ça l’est tout autant. Selon moi, les deux affaires sont liées. Cambriolage de Mélanie ne l’aurait pas visée directement. Agents auraient voulu signifier à Alain nous approchons de toi et nous te nettoyerons quand nous voudrons. Lendemain deuxième avertissement avec l’attaque dont Alain fut victime au gaz incapacitant.

Message : tu n’as toujours pas compris Alain, Alanou ou Anus ? Tu continues de frétiller, mais nous sommes les plus forts. Deux avertissements, tu piges ? Il n’y en aura pas trois, prépare ton cercueil.

Le chef se prétend lâche, mais c’est faux. Il ne guerroyera pas seul contre le sage de Sion ou le juge pédocriminel. Il n’a ni force ni moyens pour ça, il prétend faire boulot d’historien, mais ôtez-lui Hérodote des mains, il est paumé. Il voit en Mélanie muse, ses pensées n’évoluant parfois pas depuis des milliers d’années. Il joue au modeste, mais c’est faux, car il soutient qu’Issy est capitale de l’univers, thèse abracadabrante.

Il a phoné hier au bretoc Jean-Michel, coupé fils de gendarme, pour lui demander ce qu’il savait du gaz incapacitant. Mais le plouc est ignorant sur ce thème. On en parle peu en presse, mais gaz incapacitant est arme redoutable permettant d’anéantir toute capacité de résistance de l’ennemi pendant près de deux heures, temps suffisant pour le massacrer. D’après en partie dires du chef, qui en fut victime.

Mais mode va se répandre. Déjà ÉI emploie drones contre armée française et manie internet. Étape suivante sera emploi de gaz incapacitant. Déversez-en à Bercy, vous pourrez massacrer tout le monde. ÉI lit Revision, c’est pour lui source d’inspiration. ÉI veut tuer Alain Soral, prétendu islamisant, mais pas Alain Guionnet, anti-islamiste. Notez identité des prénoms.

Pas de hasard en histoire, dit le chef. Concours de circonstances, oui, qu’il appelle pompeusement circonstanciation. Mais pourquoi diable université lui a-t-elle ouvert sa porte ? Parce que fils de semi-haut fonctionnaire ? À cause de son talent de contestataire ? Je ne sais pas. Résultat, il est dragué par Action Française, bien que ses agents sachent qu’il appelle Maurras Le Marrane et qu’il déteste le sourdingue. Diable, politique est très compliquée.

Et je n’entre pas dans histoires d’Issy. Plus on vieillit plus on est égoïste, voyez petits bourgeois de la plaine qui mourront avant de subir méfaits d’invasion négro-sarrazine surtout musulmane. Ils sont rentiers et fiers de l’être. Mais le chef, ce jeunot selon eux, combat pied à pied invasion contrairement à eux.

Des Hauts d’Issy, le mage passe pour montagnard et il est vrai qu’il traite les plainards de plantureux, mot péjoratif. Il résiste à invasion sarrazine du coin, mais Issy est foutue pour élection de Marine, bien qu’elle y bénéficie du soutien d’un commandant en chef ultagauchiste réviso d’inspiration prolétarienne.

C’est vote des jeunes et des ouvriers qui fera gagner Marine le cas échéant. Je n’ai rien à reprocher au maître là-dessus. Vioques d’Issy voteront souvent Macron dans l’intérêt du capital financier, mais la ville s’enorgueillit d’avoir poche de résistance avec Alain, le mec.

Je ne me mets pas à sa place, mais le gars ne craquera pas. Mettez-le face à face à Frédéric Chatillon dans un ring, tout le monde jouera Chatillon gagnant, mais Alain sortira son coup du nougat, truc foudroyant.

Je n’en dirai pas plus car j’ appartiens à la secte Aigle Noir et suis tenu au secret. Pas un mot sur le top secret coup du nougat. En revanche, futures victimes goyes, préparez-vous à attaques par ÉI au gaz incapacitant, opération se déroulant en deux temps, d’abord gazage puis massacre.

DGSI n’a pas prévu ce coup. À moins que si. Elle aurait utilisé Alain comme cobaye et caisse de résonnance. Elle se serait dit qu’Alain n’en mourra pas, qu’il lui faudra quelques jours pour comprendre qu’il fut victime d’attaque au gaz incapacitant, avant de foncer comme un taureau. Objectif, augmenter budget de DGSI, supposée prévoir toute attaque au gaz de combat, mais pas au gaz incapacitant, arme subtile et quasiment imprévue.

Mais nous, en très petite partie ploucs issisois, avons pigé le truc. J’aime le chef en dépit de son racisme anti-moulineausois. Je ne suis pas plouc personnnellement, mais je vois en Bretagne pays civilisé, c’est mon droit.

Autre hypothèse tirée par les cheveux, les coups viendraient de Charkeuzy qui haït Alain depuis des décennies. D’abord parce qu’il magyarise beaucoup mieux que lui, envoyez-le à Judapest, il s’y trouve comme un poisson dans l’eau, locution du grand chinetoque francophone Mao Zedong, qui est passé par Issy.

Alain accuse aussi Charkeuzy d’être diabolique, mais tout le monde le sait. S’ajoute à cela l’affaire de Toulouse, to loose dit le rosbif. Elle est perdante. Avoir laissé tuer trois enfants juifs en vue de sa réélection est fort de café, juifs sont d’accord sur ce point avec Revision. C’est tellement rare qu’il fallait le signaler.

D’où accessoirement innocence présumée du juif dans les incidents de lundi et mardi. Charkeuzy rêve d’avoir peau d’Alain pour son abat-jour, mais le monstre ne dispose plus de son cabinet noir depuis près de cinq ans. Il n’a sans doute pas les moyens de mener pareilles opérations, surtout qu’il a la trouille car il traîne quantité de casseroles judiciaires à ses fesses.

Alain a croisé la dernière fois Charkeuzy sur l’aéroport d’Issy. Ne lui dites pas qu’il n’existe plus depuis longtemps, c’est inutile. Le vieux con croira toujours à l’existence de l’aéroport. Fier à bras comme un voyou, Charkeuzy n’en menait pas large. Alain ne fut pas fouillé, il aurait pu navrer Charkeuzy, mais ne l’a pas fait.

Tu vois, Charkeuz, on l’appellê ainsi en langage familier, le brave ne t’a pas nettoyé. Aux assises il bénéficiât de circonstances atténuantes. À son âge, il se fiche même de la peine de mort. Vioques sont égoïstes, mais pas Alain. Plus il vieillit, plus il devient pusillanime.

Il vient de se mettre sur piste des juges pédocriminels, mais elle avance toute seule, sans lui. Il apporte sa caution de commandant en chef réviso, c’est bien dans la vitrine, mais son enquête est au point mort. Il laisse aux autres le boulot. Il va falloir nettoyer les institutions n’importe comment, tout le monde est d’accord là-dessus. Bien sûr en théorie, pas en pratique.

Mage prétend enquêter sur affaire dite Marie. Je sais qu’il bosse. Il ferme sa gueule car il n’a pas de résultat. Selon lui, historien est supérieur au flic, mais ce n’est pas sûr. Idéal serait d’associer flic et historien passablement initié dans l’enquête. Mais c’est impossible en France, pays d’hommes de Cromagnon.

Centime semble cependant tomber. Quand le chef dit bah zou, il est sérieux, quand il annonce attaques au gaz incapacitant, il l’est tout autant. Mettez un peu de gaz incapacitant dans les narines de Chatillon, l’escogriffe va s’effondrer. Ce n’est pas coup du nougat, arme hypersecrète de Revision.

J’admire le chef. De ses Hauts d’Issy il combat Sèvres, ville du fieffé Soral, et Meudon, autrefois ville du coupé bretoc Céline. Il n’a pas peur. Il rêve de se balader à poil sur l’île Saint-Germain. Il méprise les Moulineaux, ma patrie, mais je le pardonne. D’habitude je suis boudé, mais pas cette fois. Car on se bat à Issy, c’est à peu près tout ce qu’on sait faire.

Pour les ceusses qui n’auraient pas pigé, effet du gaz incapacitant est instantané  Alain est entré chez lui avant de tomber roide au sol. Il n’eut pas le temps de se protéger, d’où ses blessures aux bras. Il n’en parle pas car il n’a rien de cassé, mais voyez ses hématomes six jours plus tard, ils sont énormes.

Autre piste des Hauts d’Issy, antifas seraient auteurs du gazage d’une victime toujours fidèle à sa tradition ultragauchiste, qui a dit aux flics de la brigade criminelle au quai des Orfèvres « Je n’aime pas les flics ». Propos suivi d’un silence d’une dizaine de secondes dans le bureau avant que le chef avisât. Ce n’est pas délit, cette opinion étant autorisée par la loi, mais le témoin était sacrément gonflé. Selon le cogne extrême-gauche et extrême-droite étaient proches, même détestation du pouvoir politique, il n’avait pas tort.

Mais passons. Antifas peut-être, cabinet noir élyséen en disposant derrière son tablier, mais qui possède gaz incapacitant ? Nous pouvons témoigner, Alain, Attila et moi, nous n’avons jamais vu aucun démarcheur vendre gaz incapacitant. Même les vieux gauchistes ignorent souvent cette arme.

Antifas en carton-pâte, peut-être, résidus de sous-gauchistes, en réalité hommes de main du cabinet noir. Tu vois, Fillon, Hauts d’Issy te donnent parfois raison. Sauf qu’Issy est au feu et au moulin, comme j’aime dire.

Pour le reste, c’est routine. Alain est en pleine crise d’antiféminisme. Il occirait volontiers sa miresse juive d’Asie N’Guyen, notez coïncidence initialique et syllabique entre Guyen et Guionnet. La gueuse lui prescrit Viagra générique et il l’en remercie. Sans Viagra, Alain bande mou. Mais quand Alain se plaint d’avoir été attaqué au gaz incapacitant il y a une semaine et lui montre ses blessures, elle s’en fout.

Généraliste, gaz incapacitant ne figure pas dans sa nomenclature. Quel remède à apporter ? Mystère. Alain a la réponse, il faut attendre quatre jours avant de se remettre vraiment sur pied. Bien sûr Attila a gagné au poker jeudi soir. Ce n’est pas de sa faute s’il a parfois éclairs de génie, tandis qu’Attila n’est pas Alain, même si les connards du club confondent les deux.

Antiféminisme d’Alain ne s’arrête pas là. Il vient de s’accrocher avec Bec dur dite Bédu, un peu comme Bérurier. Ça a chauffé dans le bureau. Emmanuelle a reproché à Alain d’être malpropre. Le malheureux a répondu je n’y peux rien, je suis au feu. Je viens de me faire dégommer au gaz incapacitant, voyez mes blessures.

Qui croyez-vous ? Mesdames N’Guyen ou Bédu ?

Avantage à Bédu, elle est jeune et frétillante. Et qui pensiez-vous que le montagnard violera en premier ? C’est Bédu le 6 avril, date du poisson. Crime annoncé, à moitié pardonné. C’est Bédu qui a choisi la date, le montagnard ne faisant que son boulot.

Montagnards d’Issy enculent la plaine, c’est comme ça selon le chef. N’attendez pas de subtilité de sa part.

Violer Bédu le 6 avril, tout un progrmme lié au chiffre magique 666. Flics ne seront pas là pour empêcher le crime, qui aura lieu vers 12h10. Flics ne croient plus aux bobards de Guionnet depuis longtemps, mais quand il dit quelque chose, il le fait généralement. Or dame Bédu est succulente, le monstre la sautera avec ou sans Viagra, elle sera ravie.

La gueuse aime Alain, c’est truc qu’on n’empêche pas. Ce ne sera même pas viol jeudi 6 avril. Alain descendra de sa montagne dans la plaine. Il sautera sa monture avec ou sans Viagra. N’Guyen a joli cul, c’est vrai, mais Bec dur est la plus belle.

Elle est à la fois flattée et courroucée qu’on l’appelle Bec dur, c’est comme ça la femme, elle est versatile. Alain lui a avoué qu’il est deux fois bac + 5, la jeunette ne lui a pas demandé pourquoi. Il est pourtant maître de hongrois et séminariste d’études juives. Vous en connaissez beaucoup de séminaristes d’études juives ? Moi pas.

Attention cabinet noir, ne desend pas Alain qui veut.

Qui croit le plus à l’attaque d’Alain au gaz incapacitant mardi dernier, N’guyen ou Bédu ? Nous ne savons pas. Mais dires d’Alain passent pour sérieux.

Je vais tout vous dévoiler sur le frimeur. Le « montagnard » habite en réalité à 45 mètres d’altidude par rapport au niveau de la Seine. Mettez le face à Mélanie et Emmanuelle, il va se déballonner. Il préfère Emmanuelle, certes, dont il est tombé fol amoureux mardi matin.

Elle lui a remonté les bretelles, elle est fortiche. Tu es malpropre, Alain, c’est mal. Tu te laisses gazer, c’est mal. Pense à ta pomme Guiillaume. On confond parfois Guillaume et Guionnet.

Comme Bec dur, qui conteste l’origine de son nom, mais Alain l’appelle bec dur. Ça risque de saigner au Bas-Issy jeudi 6 avril, tout le monde est prévenu. Drame beaucoup plus important que l’élection présidentielle.

On se fiche un peu de savoir qui va gagner. Jument Marine Le Pen ? C’est possible, nous misons sur elle, mais sans soutenir les droites nationales. Vous avez pigé ? Si Marine gagne, il vous faudra négocier entre autres avec ultragauche, de tradition antijuive plus marquée que vous, connards.

Le chef n’est pas tendre, c’est pour ça que je l’aime. C’est lui qui vient de causer, personnellement je n’oserais pas tenir ses propos. Qu »il veuille pénétrer le vagin d’Emmanuelle, je le comprends, c’est elle qui l’a provoqué. Conseillère d’insertion, oui, mais la bite au cul.

Mage me rabroue sans cesse. Je ne devrais pas être vulgaire selon lui. Mais c’est qui qui violera Emmanuelle le 6 avril ? Ce ne sera pas moi.

Le chef va violer Emmanuelle ? Personnellement je n’y crois pas. Elle lui foutra un pin dans la gueule, le monstre sera terrasssé Il pesait cent kilos hier, mais c’était avant, il n’atteint plus que péniblement 98 kilos. Demandez à N’Guyen son opinion, elle connaît son zizi, il n’est pas fameux.

Demandez son avis à Emmanuelle, l’ustentile d’Alain n’ a peut-être pas servi depuis longtemps, mais Alain t’aime, Bec dur. Histoites d’amour n’existent quasiment plus de nos jours, mais tu n’es pas venue à Issy par hasard. Tu savais que là-haut, sur la montagne, combat un splendide cavalier noir.

Nous le savons tous, Alain t’a déçue parce que malpropre. Mais quand on est au feu, on ne pense pas trop à se laver.

Alain a tort, c’est vrai, il se nettoyera la bite avec savon de Marseille avant de venir te voir le 6 avril, promis juré. Mais ne lui en demande pas plus. Salope Martine Ract-Madoux traite Alain de subtil, mais c’est faux, je peux en témoigner.

Je m’arrête là car je ne veux pas casser la baraque. Outrage à magistrat est limite, outrage à agent dépositaire de l’autorité publique tout autant. Nous n’avons pas  peur de le dire : et on encule, et on encule, et on encule la dix-septième chambrette.

Je dépasse là pensées du mage, mais je sais qu’il est d’accord avec moi Vas-y, guide viole Bédu, elle sera contente.

Pardon pour ma vulgarité, mais fréquentation de la dix-septième chambrette est insaine. Je me mets presque à causer rosbif. Quant à la Seine, elle est dégueulasse, témoignage issisois pur jus.

Je récapitule. Alain violera Emmanuelle le 6 avril dans la plaine, crime avoué à moitié pardonné. Il envoye chier les antifas et les no borders, lui est vrai gars d’ultragauche. Il a admiré chinetoques ayant balancé barrières métalliques sur les CRS près de Goutte d’Or. mais il ne l’avoue pas. Emmanuelle Bédu lui a reproché son manque de diplomatie. Toi, Alain, le malpropre, tu accuses les flics de tous les mals, mais ils peuvent t’aider.

Jacques Moulin

25 mars 2017

CABINETS NOIRS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:18

Fillon est fustigé pour avoir osé incriminer cabinet noir d’Hollande, mais cette institution existe au moins depuis des décennies. Souvenez-vous du Service d’action civique, branche armée de plusieurs régimes gaullistes ou prétendus tels. Mais les présidents champions dans l’usage de leurs cabinets noirs respectifs furent incontestablement La Francisque et Charkeuzy, même si Hollande tente de les égaler.

Innovation de Mitterrand, il impliqua directement gendarmerie et services secrets dans ses opérations, alors que les régimes précédents faisaient mine que fonctionnaires n’y participaient pas. À son tableau de chasse, Irlandais de Vincennes sortis du zoo, tentative de génocide des Toutsis par les Houtous, affaire Mazarine qui lui tenait aux batoches. Bilan incomplet.

À celui de Charkeuzy, surtout les affaires Merah. Vendredi 16 mars 2012, Charkeuzy donna carte blanche à Merah pour navrer entants dans école juive de Toulouse lundi suivant en vue de sa réélection. Son cabinet noir, se doutant que Revision allait flairer le coup, cambriola alors le malheureux banlieusard Alain Guionnet et lui vola uniquement son calculateur. Preuve par la bande de la responsabilité du cabinet noir de Charkeuzy dont Fillon fut forcément complice.

Lacunes subsistent sur œuvre du cabinet noir d’Hollande, mais tentons d’élucider cette question. Août 2013, tandem Hollande-Fabius voulait entrer en guerre contre Assad. Heureusement, Chambre des Communes de Westminster, quartier de Londres maintenant célèbre, et Palais des Congrès amerloque ont refusé la proposition dite française. Hollande rencontrait en France à l’époque deux vraies oppositions : Alain Guionnet, au public ridicule, et Frédéric Chatillon, plus jeune et costaud, qui ratisse plus large.

Les gars sont acoquinés depuis longtemps. Normal, car Chatillon est proche d’Issy. Le mage, qui marche lentement, y arrive en vingt minutes à pied de son domicile. Certes, Issy boude Chatillon car il y a inégalité des banlieues, comme inégalité des races. Remarque incidente, mais si Issy et Chatillon s’allient contre Fabius-Hollande, Hollande sait l’ampleur de la menace en sa qualité d’ancien apprenti despote local.

Toile de fond indispensable avant de lire récit des événements qui suivent. Mélanie ne fut pas cambriolée par amateurs sarrazins, mais par pros. Exit thèse des voyous sarrazins montés d’Abbé Derry. Mélanie a dit à Alain hier, je vais te mettre mon poing dans la figure. Résultat, le mec a fermé sa boîte à camembert.

La garce sait l’Issisois lâche, il ne défendra Issy que si son honneur et son oriflamme sont menacés. Peine perdue, car nous ne défendrons jamais les trois moulins des Moulineaux, qui n’ont pas existé.

Mélanie, de race sans doute méridionsale, excessive en tout, comme le juif, admet une des premières hypothèses de notre enquête : les criminels, sans doute deux, l’auraient vu partir pour Lidl.

Poursuivons. Alain Guionnet fut victime lendemain d’attaque au gaz incapacitant. Il entra dans son domicile et chuta. Paralysé au sol, sa voisine du deuxième étage peut en témoigner. Elle appelle sa fille Sarah, quelle horreur ! Mais conflits racistes issisois sont à éviter.

Poursuivons. Cassage de Mélanie fut à peine audible par Guionnet parce que silencieux. Guionnet n’est pas intervenu par ignorance. Et encore eût-il fallu qu’il saisît son couteau de nageur de combat, ce qui n’est pas sûr, Alain étant lâche. Hongrois le juge brave, mais il a tort.

Mardi, Alain fut victime d’empoisennement. Pas par voie buccale, méthode classique, ni par injection. Il ouvrit porte de son domicile avant d’être cloué au sol par gaz incapacitant pendans près de deux heures. Paralysé sans perdre conscience, il croyait comprendre que DGSI n’a pas voulu le tuer, car si elle avait voulu le faire, c’eût été facile et rapide.

Ne comptez pas sur lui pour dire les horaires. Il remembre heures, mais pas minutes. Sa miresse N’Guyen l’a diagnostiqué vendredi en forme, mais c’est faux. 36,7 ° de température, c’est inhabituellement faible selon lui, mais son cas n’est pas désespéré. Quant à ses hématomes aux bras à proximité de ses aisselles, ils semblent clairs : le gars est tombé. Mais comment peut-on être meurtri au niveau du haut des deux bras alors que d’habitude on se protège avec ses coudes en tombant ? Parce que chute fut soudaine et foudroyante.

Revision est le pire pour cabinet noir de Hollande, elle souhaite victoire de Marine, bien qu’elle la déteste.

Page suivante »