Alain Guionnet – Journal Revision

14 novembre 2017

VIKING NORDAHL

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:37

Sa mère a choisi de le prénommer ainsi, Nordahl, avec suffixe boche.

Il n’a sans doute pas navré Maelys car tuer enfant est indigne du Viking.

Même mentalité du bretoc, qui a trouille de la mer. Vikings ont conquis plein de pays, bretocs plus tard aussi. On trouve même champions de voile dans cette race, alors qu’on ne voit plus drakkars naviguer jusqu’à Terre-Neuve et Amérique. Bref, laissez-nous nous cogner entre descendants de vikings et bretocs, personne ne sait qui va gagner.

Enquête aurait dû partir de là, au moins après une semaine. Nordahl est prénom viking, il s’agit de se mettre dans la tête de l’olibrius, en recordant son ancestrale culture païenne. Mais la jugette était trop bête. Lectrice de presse pipole, elle croit que races humaines n’existent pas comme le proclame Grand Orient de France. Mais non, ma fille, écarte tes jambes et mouille.

Viking a droit à régime spécial, comme le condamné pour délit de presse. Le menacer comme un voyou de banlieue ne sert à rien. Domassin se trouve certes en banlieue de Pont-de-Beauvoisin, mais ledit pont est trou.

Interrogatoire possible de Nordahl : « vous êtes viking », le gars sera flatté. « Vous n’avez pas tué Maelys, nous le savons, mais à qui l’avez-vous livrée ? » Pas de réponse. « Nous ne vous menaçons pas, mais commerce obéit à lois, il s’agit à certains moments de balancer, saisis l’occasion. » « Taulards t’ont condamné à mort, tu le sais, évite qu’ils mettent leur sentence à exécution. »

C’est presque caricature de Vidocq face au Viking, mais sans doute Vidocq aurait été plus malin.

Brute épaisse qu’Alain, qui n’a pas compris en temps et en heure que Nordahl est prénom néoviking, ce qui change tout. Nordahl est nom de lieu ou toponyme, vraisemblablement situé en Norvège, mais ce prénom est aussi porté en Suède. Les gens célèbres appelés ainsi, dont c’est parfois patronyme, ont surtout vécu aux deux derniers siècles, d’où impression que mode Nordahl n’est pas très ancienne.

Caractère de Nordahl se trouve sur toile, il correspond assez bien à celui de Lelandais. D’intelligence moyenne il est sexuellement conquérant ou harceleur comme on dit en novlangue. Son chiffre est 9, 6 inversé, ce qui n’autorise pas à conclure qu’il soye diabolique. Pour un esprit juif ou sataniste si, impressionné par le chiffre 666.

Enquêteurs auraient dû explorer cette piste. Que dit son disque dur ? Lelandais lit-il ouvrages sataniques ou bien est-il passionné de Black Metal ? Si oui, il peut avoir torturé et tué Maelys, nous ne savons pas.

Pendant ce temps Linternaute, blog nullissime, après avoir longtemps soutenu que Maelys fut enlevée le 26 août, alors qu’elle disparut dimanche 27 août vers trois heures du matin, écrit Nordhal ! Ses laquais n’ont rien compris, ou bien ils font semblant.

Ils ne valent pas mieux que journalistes de télé. Après M6, WW prétend enquêter, mais encore eût-il fallu qu’ils connussent le dossier, ce qui n’est pas le cas. Nordahl est nom aryen de lointaine origine prétendument vikigne. Il faudrait qu’ils partissent de là. Car on ne traite pas descendant de Viking comme un autre homme, Normand vous le confirmera.

Rappelez-vous de jadis, barbares du nord pillèrent monastères, violèrent bonnes sœurs, mais aucun récit connu ne relate qu’ils tuèrent enfants. Comme dans les sociétés primitives d’Europe, qui voyaient en enfants butin. Nordahl a peut-être suivi cette tradition.

17 novembre, affaire Lelandais s’annonce mal pour accusation, mieux pour lui. La requête en annulation de ses trois auditions déposée fin octobre par le président de la LICRA parce que n’ayant pas été filmées sera jugée mardi 21 novembre par la cour d’appel de Grenoble. Résultat prévu : se deux dernières auditions en garde à vue seront annulées, mais pas la première, quand il fut entendu comme témoin par un officier de gendarmerie assermenté et qu’il signa sa déposition. Or ce document suffit à faire apparaître à quel point Lelandais est mythmonane et incohérent.

La suite a été relatée de façon approximative dans la presse, mais la mise en examen du prévenu ne sera sans doute pas annulée, car il reste ADN de Maelys trouvé dans sa voiture, le film de la façon scrupuleuse dont il a lavé son véhicule le soir du crime, la floue silhouette blanche discernable sur le siège passager de son Audi A3 la nuit du crime.

Revision ajoute le disque dur de son calculateur, ses conversations téléphoniques et leur bornage, Lelandais ayant pu n’être qu’une seule fois en communication avec l’éventuel commanditaire de l’opération, surtout après le 15 août, élargissement du périmètre des recherches.

Deux crimes semblent liés, celui du sataniste David Paterson, commis le 15 août, jour de fête chrétienne. Sous l’emprise d’un stupéfiant, comme en vend et en consomme Lelandais. Paterson fut agent de sécurité, Lelandais militaire. Le premier roulait en BMW, le second en Audi. Tous deux étaient en manque de grosse au moment des faits, alors que leur mental est conquérant. Ils portent prénoms étrangers, même si grenouilles de bénitier sont persuadées que David est françois. Paterson s’est fait tailler les cheveux à l’iroquoise, Lelandais avait coupe semi-iroquoise le 27 août.

15-27, nombres impairs, mais numérologie semble d’un faible secours. Trois fois 9 = 27 disent les astres, 9 étant chiffre sacré de Nordahl. C’est comme ça en histoire, il faut chercher le sacré, même si cette science n’est pas enseignée à l’université. Astres ne parlent pas à l’historien, mais au mage si.

Coquillat objecte : « Isère n’est pas Seine-et-Marne. » Mais laissez tomber absurde départementalisation. France a écrasé FLN ou maquis en Algérie quand elle s’est affranchie des limites départementales. Et toi, Jean-Yves Coquillat, procureur de Grenoble, n’es-tu pas originaire du nord ? Si oui, fais honneur à ta race. Lelandais est bon poisson.

Le faire parler sous la torture est impossible. Seule recette, le flatter. Car instruction va devoir repartir, Jakubowicz conseillera au prévenu de ne rien dire, il causera à sa place.

Affaire Maelys, maintenant Lelandais, est devenue affaire d’État. Elle est marquée par l’incohérence des déclarations du prévenu et par celle des enquêteurs militaires ayant obéi aux ordres d’une jugette dite madame Pipi. Trois juges d’instruction nommés à Grenoble pour éviter bavures judiciaires comme dans l’affaire Grégory, mais ils se paralysent mutuellement. Il faudra bien sûr filmer leurs futures auditions du prévenu, même si ce n’est pas prévu au budget du ministère de la Justice.

Mégalomane Macron va intervenir dans l’affaire car il se mêle de tout. Il jaugera vite les deux camps : d’un côté Issy, de l’autre LICRA et Lelandais. Il jugera qu’État n’a pas à prononcer, enquête étant à approfondir. Y compris en examinant piste de Revision.

Avantage d’un président eunuque, il se fiche des bites coupées ou non.

18 novembre, « Affaire Maelys » est récent papier ayant le plus de succès, pourtant icelui est actualisé, bien qu’il demande petit effort de réflexion. Pourquoi le suspect se prénomme-t-il Nordahl ? Question qu’on se pose à la quatrième section, histoire et philologie, d’École pratique des hautes études. Puis on comprend mieux pourquoi le clan Lelandais est surtout composé de trois membres : Nordahl, son frère aîné Sven et leur mère.

Parisien publie photo non floutée du suspect, mieux vaut tard que jamais. 34 ans, physique de maître-nageur, coupe de cheveux semi-iroquoise. Paterson aussi est sportif, il pratiqua body building, pardon pour ce barbarisme (on dit musculation). Points communs entre Paterson et Lelandais sont trop nombreux pour être négligés.

Parisien, ou LVMH, serait-il complice de Revision ? C’est possible, quand on vend produits de luxe on ne crache pas sur le peuple. Or affaire est mal ficelée depuis le début et Parisien, sans doute bientôt Paris-Match, s’en mêle. Avis est unanime : on ne va pas libérer Lelandais pour vice de procédure à la con. Jakubowicz ne le demande d’ailleurs pas car c’est prématuré.

Piste à suivre, Nordahl Lelandais est copier-coller de David Paterson, tous deux sans doute d’origine étrangère nordique. C’est certain en ce qui concerne Paterson de père rosbif, moins pour Lelandais dont nous n’arrivons pas à trouver prénom et nom de jeune fille de sa mère. Mais supposons-là d’origine suédoise. Avec du mal, François sont parvenus à domestiquer le Normand. Ennemi Google recommence à indiquer papiers de Revision sur Maelys car elle comble un vide.

21 novembre, enfin consultation de l’addictologue. Le gars s’appelle Carré et il a mis la tête d’Alain au carré. Vous restez des semaines ou des mois sans boire une goutte d’alcool, mais vous êtes alcoolique, vos ferritine et gammas l’attestent, et je le vois. Trouvez la vérité. Je vous indique accessoirement que je suis historien de formation. Je le sais car j’ai lu Wikipédia. C’est Faurisson qui m’a traité d’alcoolique car il ne supporte pas le contredit. C’est insulte, a jugé le médecin. Il a raison.

Carré a à peine évoqué ego surdimensionné d’Alain, car ce n’est pas son boulot mais celui du psychiatre. Il s’appelle Do, et est asiatique. Comparée à Lozère Issy est idéale. On y trouve toutes sortes de médecins spécialisés dont consultations sont gratuites. Ah ! si Alain avait interrogé docteur Mengele, son diagnostic fût différent de celui du tribunal militaire international.

Mais c’est faux, Carré n’a pas lu en Juifkipédia qu’Alain est titulaire d’une maîtrise de hongrois ni bien sûr qu’il fut séminariste d’études juives. Médecins et psychologue étrangers à Issy sont fiers d’avoir à examiner cas antijuif aigu, impassible devant poursuites judiciaires. C’est gageure pour eux, du coup ils se concertent, ils complotent et mentent.

Moralité, Alain n’a pas fumé cibiche en montant la butte, il a suivi conseil de Carré. Mais nous ne découvrirons pas vérité sans fumer ni boire. In vino veritas, disoient nos ancêtres, expression que le Galois comprenoit.

9 novembre 2017

ATTENTAT DE MEYLAN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:00

Les huit voyous suspects de l’attentat de Meylan ayant tenté de brûler gendarmes et gengarmettes, pour faire plaisir aux féministes, ont été vite relâchés. La piste, selon presse, serait anarcho-libertaire. Tu parles, gens qui brûlent flics ou gendarmes sont certains de leur impunité.

Ils sont agents provocateurs de DGSI ou bossent pour services secrets étrangers. Ils sont filmés par vidéosurveillance à Nantes comme à Paris, mais youdestice ne les arrête pas car elle fait son boulot. Brûleurs de gendarmes viennent  en partie de l’étranger, notamment de ritalie dans le coin de Grenoble.

C’est contraire à tradition ultragauchiste, qui tape sur le képi mais ne le brûle pas. Pas plus que le juif, même s’il meurt d’envie d’être brûlé.

12 novembre, States boudent Revision à cause de sa défense des thèses ultragauchistes qu’ils feignent ne pas comprendre, mais natios amerloques raffolent des élucubrations du juif ticouniste Noam Chomsky lié à ultragauche. Elle vit, él disait Béla Bartók, compositeur du magnifique opéra « Le château de Barbe Bleue », même s’il fut trop enjuivé dans ses vieux jours en Amérique.

Solution est là, ultradroite et ultragauche ont intérêt à collaborer en voyant en services secrets des pestes.

14 novembre, pas besoin de tuer ou brûler flics et gendarmes, ils se tuent tout seuls, 62 depuis le début de l’année dont 6 la semaine dernière. Nouvelle inconnue des vains discoureurs de Franceinfo. De la faute à état d’urgence, qui aboutirait au surmenage des forces de l’ordre dont heures supplémentaires sont payées avec beaucoup de retard quand elles le sont, énervées de voir sortir libres délinquants allogènes récidivistes qu’elles ont serrés ?

Non, c’est en partie dû à leur arme de service qui leur offre l’occasion de se tirer balle dans la tête à la moindre déprime. Or leur boulot est ingrat. Confrontés à la misère sociale, obligés d’obéir à ordres parfois stupides, la peur au ventre, leurs ancêtres étaient souvent esclaves à Athènes.

Et puis record de 2014, quand état d’urgence n’existait pas, n’est pas encore battu : 55 flics et une trentaine de pandores suicidés.

7 novembre 2017

AFFAIRE MAELYS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 05:16

Elle est au point mort. Le procureur de Grenoble n’a pas cité à comparaître Lelandais la semaine dernière pour lui demander à quoi correspond la silhouette blanche filmée sur le siège passager de sa voiture la nuit du crime, le 27 août. Ce qui lui laisse temps pour réfléchir à sa réponse.

Coquillat a accusé gendarmerie d’avoir divulgué information sur l’enquête sans preuve, mais elle peut avoir fuité du greffe du tribunal de Grenoble. Journalistes sont futés, ils peuvent corrompre un gendarme comme une greffière. Surtout pour obtenir information capitale.

Lâcher de ballons dimanche 5 novembre en Isère pour fêter le neuvième anniversaire de Maelys, espérons qu’elle soye encore en vie.

Entre 400 et 500 disparitions d’enfants par an en France, mais celle-ci est devenue affaire d’État. Gendarmes visionnent tous les films tournés par caméras de vidéosurveillance, mais le criminel a pu changer de véhicule, il en possède deux. Et puis un gendarme a pu être distrait en regardant un film. 7 correcteurs se succédaient pour corriger Journal officiel, sans doute moins maintenant. Mais c’est à gendarmerie de faire le boulot, c’est son honneur qui est en jeu. En songeant bien sûr aux pédo-criminels maçonniques, piste à ne surtout pas écarter.

12 novembre, Lelandais n’a pas été entendu car Jakubowicz a déposé une requête pour vice de procédure, première audition du gardé à vue n’ayant pas été filmée. Mais on peut l’annuler car sa seconde audition ayant conduit à son inculpation fut sans doute filmée. BFMTV a parlé des cas de trois meurtriers libérés pour vice de procédure, mais à chaque fois magistrats étaient coupables.

Croyez-vous que toute audition d’un gardé à vue soye filmée comme le veut la loi ? Nenni. Ni au trou de Pont-de-Beauvoisin, ni  à Issy, en pointe en industrie numérique. Cette loi est en partie fondée car flics ne reproduisent pas vos propos, ils les interprètent comme traducteur et journaliste, parfois plus mal. Alain ne signe pas la moindre dépositions sans l’avoir lue attentivement et fait corriger.

Conseil aux criminels de la pensée comme Zemmour, 17 fois cité à comparaître devant la dix-septième chambrette, où il fut tantôt relaxé tantôt condamné. Ses auditions par les flics ont-elles toutes été filmées quand il fut condamné ? Sinon vice de procédure et annulation du jugement.

En septembre Sven Lelandais, frère du présumé coupable d’enlèvement de Maelys, a menacé de mort un cousin de la fillette, et voulussiez-vous que nous nous soumissions au diktat de LICRA ?

Interprétation exagérée car Sven Lelandais a dit « je vais pas te louper », locution typique d’enfant et de voyou. Quand un jeune provoque un autre en proclamant « je vais pas de louper, tu vas voir ta gueule à la récré », c’est menace de coups et blessures  souvent mineurs. Mais la signification de cette locution s’alourdit avec l’âge, elle est particulièrement forte chez les trentenaires, surtout quand ils sont voyous ou grands voyous. Les plus dangereux étant ces derniers et les mafieux, dans la bouche desquels c’est menace de mort, même si mafia ne prévient pas toujours ses futures victimes.

Le cousin répond à l’invective en traitant les Lelandais de « famille de cons ». Con est euphémisme, tout le monde étant parfois con. Comme famille, car c’est clan composé de Nordahl, Sven et sa mère qui le menace au moins de coups et blessures, les plus intéressants à entendre étant le père et la sœur du prévenu, qui préfèrent ne rien dire car pris entre deux feux. D’un côté la populace, y compris gendarmes et taulards, hostile au clan, de l’autre la bande des trois.

On en était là en septembre, clan Lelandais menaçait membre de la famille Araujo. Fille de huit ans fut victime, clan du présumé enleveur l’invective. Je m’appelasse Araujo j’abandonnasse mon éducation catholique romaine, pas de pardon !

Nordahl Lelandais va sans doute bientôt être libéré, mais plaise n’explosez pas sa maison pour le tuer, car sa sœur et son père sont à épargner. Même son frère et sa mère, seulement suspects de complicité clanique autorisée par la loi communautariste. Balle dans la tête est moyen recommandé pour le nettoyer, gendarmerie n’enquêtera pas sérieusement pour trouver le coupable.

Presse jase de la « veuve noire de l’Isère » injustement libérée pour vice de procédure. On approche peut-être du schmilblick. Veuve est surnom de franc-maçonnerie, noire parce que diabolique.

Veuve noire s’appelle en réalité Manuela Gonzalez. Elle est mignonne, elle ressemble à vache espagnole. Cheveu et œil noirs, elle aurait tué deux de ses compagnons et deux de ses maris pour ramasser leur héritage. Voyez féministes, femmes peuvent être parfaites salopes.

Mais vous le saviez, c’est dans vos gènes. Votre leader.in Scrumb souhaitait autrefois castrer les mecs, avis que partage Macron car il est eunuque. Gonzalez fut libérée en septembre 2015 après cinq ans de prison pour vice de procédure, puis de nouveau condamnée en 2016 à trente ans de réclusion criminelle, signe que justice n’oublie pas.

Tu es mort Nordahl Lelandais, à moins que tu avoues à qui tu as éventuellement livré la fille. Comme Sven, Nordahl est prénom d’origine scandinave bien que son suffixe soye teuton. C’est sa mère qui a décidé d’appeler ses enfants ainsi. Sans doute d’origine vikigne, elle est dure au mal. Nordahl signifie accrocheur, comme Alain tête de granit.

Lecteurs de Revision te jugent coupable d’enlèvement de Maelys et mythomane. Même si ta première audition est effacée pour vice de procédure, ta seconde restera. Enlèvement d’enfant est impardonnable. Tu prendras au moins dix ans de réclusion criminelle pour ce chef d’inculpation. Rappelle-toi, veuve noire d’Isère fut libérée en 2015 pour vice de procédure, puis réincarcérée en 2016, la salope n’est plus aussi séduisante qu’avant.

Elle vieillit en mate comme toi Lelandais. Mais c’est peut-être mieux ainsi, car si tu es libéré, tu seras descendu.

13 novembre, lectrice suggère qu’enquêteurs auraient dû commencer par suivre piste pédocriminelle au lieu de sonder étangs, ce qui a coûté une fortune. Mais la procureuse a d’abord pensé à fugue conformément à la routine. Pour un enfant pubère soit, mais pas pour une fillette de 8 ans. Puis elle a écarté piste la plus vraisemblable en partant du principe que l’enleveur était le tueur. Elle s’est dit 1 + 1 = 2. Mais non, un Viking ne tue pas enfant, son âme étant celle du marin commerçant.

Lelandais voyait sans doute en Maëlys marchandise avec sa cervelle d’oiseau voyou. Plus de deux mois ainsi perdus en vaines recherches. Il fallait dès le début en élargir le périmètre, mais l’idiote l’a restreint avec ses supputations imbéciles.

Serait-ce enfumage de mouches ? se demande la lectrice en employant mot moins poli. C’est possible. Comploteurs sont partout, surtout en Isère, département de veuve noire.

3 novembre 2017

GENIAL OUZBEK

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:51

Quand ennemi est génial il faut savoir le reconnaître. C’est le cas de l’Ouzbek de Jew-Pork, qui a fait huit morts étrangers, et une dizaine de blessés en attaquant piste cyclable à Manhattan, innovation. Il est génial car il a occis ses victimes dans le smog. Pardon pour cet anglicisme, mais il n’y a pas de mot françois pour désigner brouillard urbain.

Contre bagnole le cycliste est sans défense, c’est membre de la secte qui vous parle. Le tueur a forcément songé à attaquer Wall Street, rue superfliquée où il eût été vite descendu d’une balle dans la tête. Le malin a préféré attaquer touristes à Manhattan. Ce n’est pas innovation, terroristes l’ont fait il y a quelques mois à Londonbridge, où ils ont tué deux François, un serveur et un chef cuistot.

L’Ouzbek a zigouillé cinq Argentins et une Belge, sans doute flamande. C’est moins grave pour Revision de tuer flamand que wallon, que radio d’État commence à prononcer vallon, mieux vaut tard que jamais.

Alain envisage de créer boîte de coches, nom d’origine hongroise. Il baladera touristes devant masures des gardes républicains et devant commandement général de gendarmerie nationale.

À ce  propos, où en sommes-nous dans l’enquête sur Maelys ? 20 % de chance qu’elle soye encore vivante. Mettez limiers sur sa piste. Alain n’est pas alpha et oméga, mais il en veut. Maelys, il te demandera de baiser sa joue au cas où tu serais libérée. Alain était prêt à pendre le procureur de Grenoble pour sauver ta peau. Quant à l’Ouzbek, il a tout réussi. Chapeau. Il va couler beaux jours en mate, beaucoup plus confortable aux States qu’en Ouzbékistan.

Alexandre le Grand conquit le pays, plus tard le mongol Gengis Khan dont l’Ouzbek se souvient comme le maire de Londres. De telle sorte que c’est le khan qui a frappé Jew-Pork mardi sans se soucier du qu’en dira-t-on.

Habitant Nouveau-Jersey, le tueur de 29 ans a utilisé même méthode qu’à Londres, une camionnette, il a eu raison. Il a ciblé touristes étrangers, il a encore eu raison. Pas besoin d’avoir été formé à université marxiste-léniniste pour savoir que prétendues démocraties tiennent avant tout à leur porte-monnaie.

France a devancé États-Unis cette fois. Apprenti tueur sarrazin de Levallois-Perret Benlatreche était chauffeur d’Uber, comme son pote ouzbek.

Originalité de l’Ouzbek, sa coupe de barbe semi-chaldéenne, car chauffeur d’Uber doit être propre et bien sapé. Et le monstre a choisi de raser sa moustache afin de ne pas paraître musulman pur et dur. Mais il a oublié sa mouche.

Attention flicards, si vous voyez Alain barbu dans le métropolitain ne le conduisez pas à la chambre à gaz, difficile à construire pendant la dernière guerre, plus facile maintenant. Il rasera sa moustache et sa mouche. Il sera opposé à islam. En argot policier vous pourrez l’appeler mouche du coche.

Revision est lue en commissariat. Poulets matent un peu les poulettes mais ils s’en lassent. Alain veut pendre le procureur de Grenoble et le juge retraité du tribunal pour enfants de Bobigny. Il est d’accord sur ce point avec les islamistes, pédés criminalité entraîne peine de mort.

Ne cherchez pas, Alain lit sites islamistes en rosbif et en français, il n’est pas coupable pour autant. Vous voulez attaquer l’ennemi ? Allez le chercher dans son nid. Nous cuisinons brochettes de djihadiste à Issy, spécialité locale.

Le tueur s’appelle Sayfullo Saipov, SS pour ses intimes. Il a attaqué les croisés, proclame fièrement ÉI. Les barbus n’ont pas évolué depuis 13 siècles. Ou plutôt depuis 11 siècles puisque la première croisade, partie de France, eut lieu au onzième siècle. Tu veux remettre ça État Islamique ? Le croisé a vaincu le sarrazin musulman car il lui est supérieur. T’as vu la branlée que tu as prise à Mossoul et Rakka ?

Chasse à l’Ouzbek est ouverte aux States, France ferait bien de les imiter. Vous êtes de nationalité ouzbèque, demandera le flic ? Oui. Le malheureux filera derechef à la chambre à gaz pour un voyage aller sans retour.

Suite est prévue, musulman commencera à navrer le juif aux États-Unis, jusqu’à présent spécialité sarrazino-française. France sera en avance, comme souvent.

Ce n’est pas avec camionnette mais avec break que l’Ouzbek a cassé touristes. Désolé pour ce barbarisme, mais break n’a pas d’équivalent françois. Break est difficile à définir en rosbif, casser, briser conviennent au mieux, mais véhicule cassé ou brisé a fait de nombreuses victimes. Pas vrai, miaou ? On t’appelle ainsi maintenant. Tu es agent de Revision à Miami, et on ne va pas t’appeler minet.

2 novembre 2017

IESOUS GALATE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:39

Revision soutient que Jésus, ou Iesous, était de père galate. Ainsi tout s’explique. Iesous a fustigé marchands juifs du temple, Alain, son petit descendant, l’holocauseur.