Alain Guionnet – Journal Revision

4 mai 2017

MACRON HITLERIEN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:08

Allez-y, vous pouvez traiter Macron d’hitlérien, c’est libre et gratuit. Bras droit de Marine Philippot a d’abord remarqué que Macron a accusé FN d’être antiFrance, mot du jargon de Vichy. Puis Macron a explosé. Il a traité mercredi Marine de parasite, avant de proposer jeudi matin d’éradiquer FN.

Doué en germain au lycée, dit-on, Macron connaît son jargon politique, à défaut des noms d’arbres et d’oiseaux. Or éradiquer se dit ausrorotten, c’est mot du jargon hitlérien souvent traduit à tort par exterminer. Comme parasite, qualificatit que maquereau a employé pour dénigrer Marine, Hitler n’ayant jamais cessé de dénoncer le juif, cet animal nuisible selon lui, mammifère ou insecte, comme rat ou termite. Surtout dans sa jeunesse, car il savait antijudaïsme populaire, Hitler ayant toujours été plus populiste que raciste à proprement parler.

Mieux peut-être, Macron attaque le clan Le Pen. Il revendiquerait ainsi l’énorme attentat à la bombe ayant détruit grande partie de l’immeuble de cinq étages des Le Pen, objectif n’ayant pas été de tuer le vieux, mais son clan.

Plan intolérable en théorie et peut-être qu’autorités françaises ont averti Mossad pour qu’il n’employe plus pareilles méthodes. Mossad a assassiné François Duprat, c’est passé au compte pertes et profits, mais clan Le Pen allait être utile plus tard. François Mitterrand a commencé à le manipuler, maintenant establishment juge Marine excellent repoussoir pour faire élire Macron, candidat dictateur du capital financier et peut-être roi des eunuques.

Car on peut être eunuque et aimer se faire enculer, ce dont Macron a le profil. Trop poli pour être honnête au début de la campagne, Macron annonce son intention de dictateur souhaitant gouverner par ordonnances.

Hitler père Israël, tout le monde est d’accord là-dessus. Il négocia jusqu’à fin de guerre avec les sionistes, avait recruté 5 000 soldats juifs caraïtes dans ses armées, le caraïte étant antitalmudique, Hitler n’ayant jamais été qu’antijuif talmudique contrairement à ce qu’on prétend. Hitler employa juifs dans ses services de renseignement jusqu’à fin de guerre, ce que rescapés israéliens n’ont pas oublié.

Aussi le culte de l’Holocauste fut bienvenu en Israël au plan intérieur pour calmer les tensions entre juifs. Encore en 1944, sur le front russe, certains juifs déportés pour motif racial étaient auxiliaires privilégiés des armées du Reich. D’abord ceux qui travaillaient dans l’administration, mais aussi et surtout les traducteurs-interprètes qu’employait l’armée pour nouer contacts indispensables avec population et autorités locales.

D’autres gens auraient pu accomplir cette mission, comme les Germains de la Volga, mais armée a jugé plus économique d’employer déportés juifs prompts à proposer leurs services pour accomplir cette mission.

Le meilleur spécialiste de ces questions est Jean-Christophe Attias, Alain d’Issy ayant surtout étudié histoire du service du travail hongrois, où se trouvaient surtout des juifs, mais aussi des cocos, des témoins de Jéhovah, etc., sorte de copier-coller de la population concentrationnaire de Germanie. Ce phénomène fut aussi observable en France, où des juifs participèrent à la construction du Mur de l’Atlantique. Or nulle part travailleurs auxiliaires, même forçats, ne furent tués délibérément. Ce fut même mesure de protection du juif que la décision de Hitler de le déclarer apte au travail, même s’il y eut casse en 1942 à Auschwitz ou exécutions de juifs sur le front russe.

Avantage du hongrois, le mot auxiliaire, peu usité dans les autres langues, mais toutes les armées alliées au Reich fonctionnaient sur le même modèle. Sur le front ukrainien, d’assez nombreux auxiliaires moururent du typhus, maladie qui fit ravages dans les armées régulières, quelques-uns furent exécutés. Puis deuxième armée hongroise fut explosée, car elle devait combattre sur une trop longue ligne de feu. Issue de la guerre était déjà presque pliée.

Attias n’est pas seul à connaître ces anecdotes, Valérie Igounet dite zigounette en a entendu parler. Elle a même explosé à École supérieure de gestion quand elle a entendu Alain d’Issy évoquer le rôle joué par les auxiliaires juifs des armées du Reich en Russie. Preuve de l’efficacité du mot. À déguster dans son gouillache, avec paprika frais de la couleur que vous préférez.

Secte FN est enfin parvenue à recruter lieutenants intelligents, mieux vaut tard que jamais, même si Philippot fait figure de commandant. Nous sommes d’accord, toi et moi, Macron est hitlérien, mais peu de gens l’ont compris. Ton calme est remarquable. Tu es allié à Christine Boutin, bien qu’elle aye été condamnée pour homophobie selon médias, bravo.

Pédés ne dérangent pas le hussard, qui se fait bronzer à poil en leur compagnie au bois de Verrières en été. Mais il déteste le pédéraste arrogant voulant imposer sa loi. Montre que t’en as dans le cigare, Philippot, évoque les auxiliaires juifs de Hitler. Je ne te demanderai pas de droits d’auteur, ni même de préciser que ce mot sort de Pannonie, pays du lac Palatin, c’est trop compliqué pour le François attardé du bocal.

Dis-toi bien que même l’armingo d’Issy respecte le vrai Turk, le Magyar. Note aussi comment nous avons mouillé g de moger ou mogor, contrairement au prétendu turc islamisé, comme sultan Erdogan, qui l’a purement et simplement supprimé.

Tu es sensible à l’usage des mots, Philippot. Défends honneur de ta race. Tu n’es pas né à Issy, mais personne n’est parfait. Nous combattons juif, surtout arabe, sarrazin, armingo, portos, corsicaud, etc. Nous, hussards, tranchons aussi bien têtes avec notre sabre que guillotine. Z’y vas, Philippot, mets pied à l’écuyer.

Plus de 40 % des voix pour Marine ? C’est possible, mais Issy aura beaucoup ramé pour la grosse contre Macron, ennemi du genre humain. John Smith, de basse Floride, s’imagine que la peinette va gagner. Mais non, ce sera l’hitlétien. Elle plafonnerait même à 38,5 % après sa prestation ratée de mercredi. Moralité, FN doit affiner sa propagande. Au lieu de chercher à se dédiaboliser, qu’il diabolise Macron !

Il aurait fallu une semaine de plus à la campagne, le temps de parler des auxiliaires juifs de Hitler dont on ne sait même pas si Macron fait partie, bien qu’il en soye partisan. Nous ignorons en même temps s’il est eunuque ou pédé, ou les deux à la fois. Nous ne tenons pas Issy, seulement quelques rues des Hauts d’Issy, là où eurent lieu durs combats pendant Commune de Paris. Et nous allons nous retaper cinq ans de Hollande en pire. Marine sera contente avec ses 40 % des voix, dont une partie ne viendra pas de ses partisans.

Nous nous préparons à insurrection armée. Macron étant enfer, sans parler de la grand rue parisoise d’Enfer. Tu piges, Philippot ? Terroristes islamistes vieillissent ces derniers temps, et il se pourrait que haut Issisois descende dans la plaine tuer Macron avec sa sulfateuse. Macron sera obligé de passer par Issy, il n’en ressortira pas vivant.

Florian Philippot, on t’appelle florin, petite fleur, en hongrois, ce que tu ne sais peut-être pas. En théorie tu es originaire de Florence, en rialie, ville artistique.

Fais un tour à Hajdúnánás, en Orient de Hongrie. On y trouve ploucs comme en Bretagne, il y en a même qui jasent françois. Alain d’Issy a hésité entre demander droit d’asile comme réfugié politique à Écosse ou à Hongrie en 2002, mais on se gèle les couilles en hiver en Écosse. Du coup, il s’est rabattu sur Hongrie, mais juif Urbain a répondu niet, car vous n’habiez pas pays limitophe de Hongrie.

Voila pourquoi Alain d’Issy est dans la merde. Il put être excellent guide touristique de Judapest, de Debrczen, ancienne écriture, de Szeged, avec son île des Sorciers. Alain a couru de nomtreuses fois à côté de l’île des Sorciers, mais il ne comprend toujours pas l’énorme emprise du juif sur la culture hongroise. Elle fut certes d’abord imposée par les Habsbourgs de la maudite Autriche juive, tandis que Marie-Antoinette fut remarquable, à Paris, pour son courage.

Marie-Antoinette a révélé l’énorme puissance des FF∴ à Versailles et la naïveté de Louis XVI à leur égard, qui ne voyait pas le ver dans le fruit. On connaît la suite, son propre frère le duc d’Orléans vota la mort du roi, ce qui en dit long sur la foutue fraternité maçonnique. Puis les révolutionnaires appliquèrent leur culture clanique, celle de Macron, ils raccourcirent en même temps le roi et sa femme.

Broutille, Marine vient d’être conspuée à Reims, ancienne capitle de France. Marine est conne, d’accord, mais ce n’est pas raison pour la tuer, comme vous appelez, macronistes, à le faitre sur toile. Nous, vrais ultragauchistes, la défendrons malgré ses défauts.

Sujet de polémique à Revision. Nantois Toto maudit la peinette que direction soutient. Mais il n’y avait qu’elle contre Satan Macron, nous n’avions pas le choix. Placée en retraite anticipée, elle se consacrera aux législatives dans sa soif de pouvoir. Pronostic : quinzaine de députés FN, pas de quoi former groupe parlementaire. C’est peu avec près de 40 % des voix, mais instaurer proportionnelle totale est stupide proposition FN, car elle rend le pays ingouvernable pour la plus grande joie des FF∴ apparatchiks.

Ce qui tombe mal en temps de guerre aux musulmans durs, dont gauche caviar se fiche. Djihadisme contemporain est création israélo-amerloque. Aucune synagogue et aucun temple maçonnique n’ont été attaqués à ce jour en France. Bobos sont certes tués, mais ils ont ce qu’ils méritent. D’ailleurs ils votent Hitler-Macron.

Bonne idée qu’Hitler-Macron. Nous ignorons ce que masse retiendra, mais Hitler-Macron sonne bien et est en même temps justifié.

Petite fleur est de mauvaise foi épatante, au moins il a appris quelque chose à ÉNA. Ce présumé gaulliste souverainiste était présent à Reims avec Marine. Pour le curieux, Reims passa pour capitale de France sous Lothaire il y a plus de mil ans. C’est là qu’officia le rustre savant Gerbert d’Aurillac avant qu’il revêtit la tiare pontificale et qu’il inventât Europe catholique romaine en l’an 1000 ou 1001 sur la base de l’axe franco-germano-hongrois, sans oublier Italie naturellement. C’est à Reims que Napoléon a tenu à se faire sacrer empereur. C’est de Reims dont les crâneras ayant tué un bougnoul bord de Seine en 1995 étaient originaires.

Mélange des genres. Reims capitale de France passe bien, mais que viennent faire les crâneras dans cette affaire ? Bah ! il s’agit d’être complet. Les Reimsois ne songent pas uniquement à se rincer l’œil en matant ce que cache le jupon des filles, ils sont plus évolués. On jase officiellement des Rémois, mais les Reimsois qui se rincent l’œil nous a paru mieux, surtout qu’on prononce s de Reims, tradition tirée d’ancien françois.

Puis petite fleur aurait diffusé un faux, on dit fake new en novlangue, selon lequel Macron inviterait à tuer Marine, ce dont il est parfaitement capable. Il l’a avoué à demi-mots.

Revision a d’abord été dupe. Pas besoin d’être féru de spiritisme pour comprendre que tel est le plan de Macron. Florian n’a fait que dire ce que de nombreuses gens pensent tout bas. Comme tout le monde, il a vu Marine se planter mercredi, bien qu’il prétende le contraire. Puis, sachant que nature a horreur du vide, il aurait diffusé petit faux, on peut le pardonner.

Closer publie maintenant ses unes sur lui. Très bien, il s’agissait de faire diversion. Accusation de faussaire est bénigne. Philippot se sait sur siège éjectable. Nombreux sont apparatchiks du FN qui le jalousent, car il est parfois talentueux et courageux. Parfois seulement, bien sûr, car accuser Macron de vouloir tuer Marine est un peu gros, son plan étant secret.

Invitation à Marine et Florian. Vous pleurerez dimanche soir, venez vous consoler à Issy. Ville de bobos, elle est votre ennemie, mais il s’y trouve indigènes qui vous soutiennent, votre sécurité sera assurée. Et ce pourrait marquer un tournant car il va vous falloir rebondir. Hitler-Macron est bon thème, plus subtil que d’accuser Macron de vouloir zigouiller la peinette, ce qui n’est pas prouvé. Surtout qu’il la méprise tellement qu’il ne veut peut-être pas la nettoyer.

Sur l’affaire des Bahamas, des îles Caïman dans la version lettone, Florian s’étonne de la déclaration patrimoniale de Macron qui sous-entend qu’il aurait dépensé le salaire d’un mois de travail de smicard par jour avec l’artiche que Rothschild lui a donné. C’est Macron qui parle du smicard, mot péjoratif. Mais on ne dépense pas un SMIC tous les jours en bouffant à La Rotonde midi et soir. Il y a trou d’air, Florian a raison, mais vous allez élire Macron, bande de cons.

Tu as tiré tes dernières flèches, Florian. Tu fais partie du dernier carré de la garde auquel certains François rêvent d’appartenir. Mais il s’agit d’envisager le tournant, la nouvelle politique disait Lénine. Améliorer renseignement FN est indispensable, comme le doter de moyens supplémentaires. Ce à quoi Silicone Valley France est naturellement destiné (au masculin bien sûr).

38,5 ou 40 %, peu importe, mais refuse de boire le vin jusqu’à la lie. À Mairie d’Issy, tu te trouveras à proximité du domicile d’Hamon, que les indigènes ne tuent pas car ils le jugent négligeable. Puis ça chauffera, tu auras rôle à jouer avec ton intelligence. S’agit de viser haut de la pyramide, pas sa base, un des défauts de Marine.

Enfin histoire d’amour, peut-être la plus importante, car on se fout un peu des conneries de Florian et Marine. Alain d’Issy t’aime Valérie Igounet ; de même race que lui, il rêve de te sauter. Propos qui ne se tient généralement pas, mais sur toile presque tout est permis. Valérie sait le désir d’Alain de copuler avec elle, c’est pour ça qu’elle ne craint pas le monstre.

Et vous êtes tous deux au feu, observe Jacques Moulin. C’est excitant au plan sexuel. Rappelez-vous de Hongrie 1944, quand soldates soviétiques violaient mâles hongrois sans défense. Alain a avantage du terrain, Issy étant grande puissance, avec ses Moulineaux, je tiens à l’ajouter, alors que Valérie habite provinciale profonde, ce qui fait encore plus bander le chef.

Et moi, et moi, émoi ? Élection est pliée. Alain-Marine n’obtiendra peut-être pas plus de 30 % des voix à Issy, nouvelle défaite en perspective. Mais je serai là dimanche soir à la mairie, je protégerai Florian et Marine à côté du chef. Encore qu’ils soyent bégueules, ils ne répondront peut-être pas à notre invitation. Dommage pour eux s’ils ratent le tournant. Mais j’en bénificierai, quand le chef n’a rien à dire, il fait appel à moi.

Rappelez-vous d’une de ses anciennes publications, Revue française de go, j’étais source principale de ses « Potins de la commère ». Je pourrai raconter plein de choses sur les moutons d’Issy plaine, sur le pinard du coteau, sur ses champignonnières ou sur la source. La vraie, celle des Hauts d’Issy, les deux autres étant apparues plus tard.

Or le maître habite à côté. Son canal souterrain, creusé par le Galois, passe à une dizaine de mètres de chez lui. Vous pouvez vérifier toutes ces informations. Quand le chef dit qu’ausrotten signifie éradiquer, il a raison. Quand il assure que Macron est dangereux, il a encore raison, même si peu de gens l’ont compris.

Sa haine du bobo est elle aussi compréhensible. Dans ma jeunesse j’ai souffert de boboïsme, heureusement pas aigu. Puis le chef m’a ouvert les yeux. Il m’a dit tu crois que Paris s’arrête à Montparnasse, c’est faux. Tu crois que Moulineaux ont joué rôle important en histoire, c’est faux. Bien sûr, future S∴ Louise Michel s’y est promenée en 1871, mais elle n’a pas arraché un pouce de terrain à l’armée de Thiers.

Louise était infirmière selon la légende, gagner terrain face à l’ennemi n’était pas son boulot. Moulineaux tombèrent vite avant l’attaque du gros morceau, Issy, ville de 5 000 habitants. Là, combats furent les plus durs. Ensuite, Issy tombée, ce fut formalité pour armée régulière de massacrer communards et derniers fédérés qui résistaient encore à Paris.

Tout le monde est supposé connaître cette histoire, dont Issy continue de souffrir dans sa chair. Le chef habite là où eurent lieu les plus durs combats. Il n’était pas partisan à l’époque, il pensait quel gâchis de vies humaines ! Mais ne voilàti pas que Macron veut remettre ça ? Non, Macron, tu devras faire face à poche de résistance déterminée et organisée à Issy. Tu ne nous rejoueras pas le coup d’Hitler ou de Commune.

Je suis totalement d’accord avec le chef sur ces points.

Marine est tombée en panne au mauvais moment pour trois raisons. 1°) Elle ignore tout du régime hitlérien dont les strucures furent plus complexes qu’elles semblent à première vue. Il disposait de plusieurs commandements, comme son ministère des Finances qui imposait ses directives à la SS. Marine a préféré tirer un trait dessus, persuadée d’être forcément résistantialiste. Du coup, éradiquer-ausrotten-exterminer lui passent loin au-dessus de la tête.

Mais pas de celle de Macron qui, quand il dit vouloir éradiquer FN pense l’exterminer en langue vulgaire. Ce qui rappelle le slogan judéogauchiste « Exterminons la vermine fasciste ! » dont Alain d’Issy s’est toujours méfié bien qu’il fût opposé au facho. Il ne comprenait pas non plus « Un bon flic est un flic mort », deux slogans typiquement juifs. Pour lui un bon flic, s’il existait, était quelqu’un ne cassant pas les bonbons à tout le monde pour un oui pour un non.

2°) À ignorance de Marine s’ajoute médiocrité de son service de renseignement ayant tendance à gober tout ce qu’il lit sur toile, quelle horreur et quelle feignantise ! Mettez-vous dans la tête que toile est celle d’une araignée, elle est piégée. Même Revision colporte fausses nouvelles, le plus souvent sous forme de citations. Mais aussi coups d’intox’. Quand la revue assure qu’elle va attaquer DGSI à Levallois-Perret en passant par les souterrain, c’est littérature bidon, surtout que se trouve Seine entre les deux vergnes. Quand elle jure que Macron ne sortira pas vivant d’Issy s’il y met les pieds, c’est aussi littérature.

Si Macron se pointe en capitale de l’univers, chiens de DGSI courront aux trousses d’Alain au cas où il tenterait de mettre son projet à exécution. Chance de succès nulle, ce sera à d’autres de faire le boulot.

Politique identique à celle de Macron. Il ne tuera pas personnellement le clan Le Pen, mais il appelle gens à le faire, comme le comprend le professeur Faurisson, spécialiste d’analyse de textes. Voilà enfin révisos d’accord sur un point, en même temps avec le commandant Philippot.

3°) Culte du chef des droites nationales a souvent eu effets catastrophiques. Vous avez vu comment Boulanger s’est rétamé ? Comment Drumont fut dépouillé par l’araignée juive ? Ou encore comment Hitler a perdu la guerre, dominé qu’il fut par le renseignement pédérastique de Cambridge ? Le chef, maintenant la cheftaine, a toujours raison selon le droito natio, quel idiot !

Vous avez mesuré la taille du cerveau de Marine ? Il est plus gros qu’un pois chiche, mais plus petit que celui du mâle. C’est de mecs dont France a besoin. Nom tiré du magyar dont g mouillé est difficilement prononçable.

On verra ce soir. Marine sera vaincue à Issy, presque écrasée, mais Hauts d’Issy voteront sans doute plus en sa faveur que les plainards, tandis que moutons s’abstiendront.

Alain Guionnet et Jacques Moulin

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :