Alain Guionnet – Journal Revision

26 mars 2017

VERITAS HUMANUM EST

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:19

Pardon pour mon latin de pacotille, mais moi, Jacques Mouin, je ne prétends pas dire toute la vérité contrairement à Faurisson et Reynouard, qui ont cette sotte prétention de juriste. J’étais à Chatillon mardi après-midi avec une de mes greluches, mais je visse le chef terrassé, je le secourisse et appelasse SAMU. Contrairement à volonté du guide, qui préfère mourir sur place. Il a pour devise on meurt mais on ne se rend pas.

Tentez de lui expliquer que ce mot d’ordre n’est pas toujours fondé, il ne comprend pas. Mais je fusse sur place mardi, quand il était paralysé au sol, j’appelasse SAMU et il ne put point s’y opposer.

Mage avoue qu’il se plante parfois, c’est tout à son honneur, mais récapitulons. Cambriolage du deux pièces de sa voisine d’en face, françoise de petite classe dite moyenne, en réalité prolétarienne, a peu d’intérêt. Pour voyous présumés du coin, c’est possible, mais pas pour pros qui firent peu de bruit, qui n’explosèrent pas vitre de son appartement par laquelle ils entrèrent, conformément à ruse tenue secrète.

Mage s’est encore une fois planté. Le ou les coupables ne sont pas voyous sarrazins du coin, comme il l’a d’abord cru, mais vrais professionnels. Et il fallait le voir vendredi quand mademoiselle Mélanie le menaça de lui mettre son poing dans la figure, il était déconfit, penaud. En revanche, la gueuse a joui, ravie de son succès et de l’absence de résistance.

Vous direz que damoiselle et Aigle Noir sont faits pour s’entendre. Mais non, secte interdit au guide de copuler avec elle, peut-être à tort. Bah  zou ! franchissons les bornes. T’es chic fille, Mélanie, t’en as dans le cigare. Alain est brave de banlieue n’ayant pas usurpé son titre d’historien, copulation est envisageable.

Ce n’est pas moi qui cause, mais Alain. Notez la finesse de sa déclaration d’amour, bah zou ne s’invente pas. On imagine qu’il montera Mélanie à la hussarde.

Pros dévalisant prolétaire, disons en chef pour lui faire plaisir, c’est étrange. Lendemain attaque d’Alain au gaz incapacitant, ça l’est tout autant. Selon moi, les deux affaires sont liées. Cambriolage de Mélanie ne l’aurait pas visée directement. Agents auraient voulu signifier à Alain nous approchons de toi et nous te nettoyerons quand nous voudrons. Lendemain deuxième avertissement avec l’attaque dont Alain fut victime au gaz incapacitant.

Message : tu n’as toujours pas compris Alain, Alanou ou Anus ? Tu continues de frétiller, mais nous sommes les plus forts. Deux avertissements, tu piges ? Il n’y en aura pas trois, prépare ton cercueil.

Le chef se prétend lâche, mais c’est faux. Il ne guerroyera pas seul contre le sage de Sion ou le juge pédocriminel. Il n’a ni force ni moyens pour ça, il prétend faire boulot d’historien, mais ôtez-lui Hérodote des mains, il est paumé. Il voit en Mélanie muse, ses pensées n’évoluant parfois pas depuis des milliers d’années. Il joue au modeste, mais c’est faux, car il soutient qu’Issy est capitale de l’univers, thèse abracadabrante.

Il a phoné hier au bretoc Jean-Michel, coupé fils de gendarme, pour lui demander ce qu’il savait du gaz incapacitant. Mais le plouc est ignorant sur ce thème. On en parle peu en presse, mais gaz incapacitant est arme redoutable permettant d’anéantir toute capacité de résistance de l’ennemi pendant près de deux heures, temps suffisant pour le massacrer. D’après en partie dires du chef, qui en fut victime.

Mais mode va se répandre. Déjà ÉI emploie drones contre armée française et manie internet. Étape suivante sera emploi de gaz incapacitant. Déversez-en à Bercy, vous pourrez massacrer tout le monde. ÉI lit Revision, c’est pour lui source d’inspiration. ÉI veut tuer Alain Soral, prétendu islamisant, mais pas Alain Guionnet, anti-islamiste. Notez identité des prénoms.

Pas de hasard en histoire, dit le chef. Concours de circonstances, oui, qu’il appelle pompeusement circonstanciation. Mais pourquoi diable université lui a-t-elle ouvert sa porte ? Parce que fils de semi-haut fonctionnaire ? À cause de son talent de contestataire ? Je ne sais pas. Résultat, il est dragué par Action Française, bien que ses agents sachent qu’il appelle Maurras Le Marrane et qu’il déteste le sourdingue. Diable, politique est très compliquée.

Et je n’entre pas dans histoires d’Issy. Plus on vieillit plus on est égoïste, voyez petits bourgeois de la plaine qui mourront avant de subir méfaits d’invasion négro-sarrazine surtout musulmane. Ils sont rentiers et fiers de l’être. Mais le chef, ce jeunot selon eux, combat pied à pied invasion contrairement à eux.

Des Hauts d’Issy, le mage passe pour montagnard et il est vrai qu’il traite les plainards de plantureux, mot péjoratif. Il résiste à invasion sarrazine du coin, mais Issy est foutue pour élection de Marine, bien qu’elle y bénéficie du soutien d’un commandant en chef ultagauchiste réviso d’inspiration prolétarienne.

C’est vote des jeunes et des ouvriers qui fera gagner Marine le cas échéant. Je n’ai rien à reprocher au maître là-dessus. Vioques d’Issy voteront souvent Macron dans l’intérêt du capital financier, mais la ville s’enorgueillit d’avoir poche de résistance avec Alain, le mec.

Je ne me mets pas à sa place, mais le gars ne craquera pas. Mettez-le face à face à Frédéric Chatillon dans un ring, tout le monde jouera Chatillon gagnant, mais Alain sortira son coup du nougat, truc foudroyant.

Je n’en dirai pas plus car j’ appartiens à la secte Aigle Noir et suis tenu au secret. Pas un mot sur le top secret coup du nougat. En revanche, futures victimes goyes, préparez-vous à attaques par ÉI au gaz incapacitant, opération se déroulant en deux temps, d’abord gazage puis massacre.

DGSI n’a pas prévu ce coup. À moins que si. Elle aurait utilisé Alain comme cobaye et caisse de résonnance. Elle se serait dit qu’Alain n’en mourra pas, qu’il lui faudra quelques jours pour comprendre qu’il fut victime d’attaque au gaz incapacitant, avant de foncer comme un taureau. Objectif, augmenter budget de DGSI, supposée prévoir toute attaque au gaz de combat, mais pas au gaz incapacitant, arme subtile et quasiment imprévue.

Mais nous, en très petite partie ploucs issisois, avons pigé le truc. J’aime le chef en dépit de son racisme anti-moulineausois. Je ne suis pas plouc personnnellement, mais je vois en Bretagne pays civilisé, c’est mon droit.

Autre hypothèse tirée par les cheveux, les coups viendraient de Charkeuzy qui haït Alain depuis des décennies. D’abord parce qu’il magyarise beaucoup mieux que lui, envoyez-le à Judapest, il s’y trouve comme un poisson dans l’eau, locution du grand chinetoque francophone Mao Zedong, qui est passé par Issy.

Alain accuse aussi Charkeuzy d’être diabolique, mais tout le monde le sait. S’ajoute à cela l’affaire de Toulouse, to loose dit le rosbif. Elle est perdante. Avoir laissé tuer trois enfants juifs en vue de sa réélection est fort de café, juifs sont d’accord sur ce point avec Revision. C’est tellement rare qu’il fallait le signaler.

D’où accessoirement innocence présumée du juif dans les incidents de lundi et mardi. Charkeuzy rêve d’avoir peau d’Alain pour son abat-jour, mais le monstre ne dispose plus de son cabinet noir depuis près de cinq ans. Il n’a sans doute pas les moyens de mener pareilles opérations, surtout qu’il a la trouille car il traîne quantité de casseroles judiciaires à ses fesses.

Alain a croisé la dernière fois Charkeuzy sur l’aéroport d’Issy. Ne lui dites pas qu’il n’existe plus depuis longtemps, c’est inutile. Le vieux con croira toujours à l’existence de l’aéroport. Fier à bras comme un voyou, Charkeuzy n’en menait pas large. Alain ne fut pas fouillé, il aurait pu navrer Charkeuzy, mais ne l’a pas fait.

Tu vois, Charkeuz, on l’appellê ainsi en langage familier, le brave ne t’a pas nettoyé. Aux assises il bénéficiât de circonstances atténuantes. À son âge, il se fiche même de la peine de mort. Vioques sont égoïstes, mais pas Alain. Plus il vieillit, plus il devient pusillanime.

Il vient de se mettre sur piste des juges pédocriminels, mais elle avance toute seule, sans lui. Il apporte sa caution de commandant en chef réviso, c’est bien dans la vitrine, mais son enquête est au point mort. Il laisse aux autres le boulot. Il va falloir nettoyer les institutions n’importe comment, tout le monde est d’accord là-dessus. Bien sûr en théorie, pas en pratique.

Mage prétend enquêter sur affaire dite Marie. Je sais qu’il bosse. Il ferme sa gueule car il n’a pas de résultat. Selon lui, historien est supérieur au flic, mais ce n’est pas sûr. Idéal serait d’associer flic et historien passablement initié dans l’enquête. Mais c’est impossible en France, pays d’hommes de Cromagnon.

Centime semble cependant tomber. Quand le chef dit bah zou, il est sérieux, quand il annonce attaques au gaz incapacitant, il l’est tout autant. Mettez un peu de gaz incapacitant dans les narines de Chatillon, l’escogriffe va s’effondrer. Ce n’est pas coup du nougat, arme hypersecrète de Revision.

J’admire le chef. De ses Hauts d’Issy il combat Sèvres, ville du fieffé Soral, et Meudon, autrefois ville du coupé bretoc Céline. Il n’a pas peur. Il rêve de se balader à poil sur l’île Saint-Germain. Il méprise les Moulineaux, ma patrie, mais je le pardonne. D’habitude je suis boudé, mais pas cette fois. Car on se bat à Issy, c’est à peu près tout ce qu’on sait faire.

Pour les ceusses qui n’auraient pas pigé, effet du gaz incapacitant est instantané  Alain est entré chez lui avant de tomber roide au sol. Il n’eut pas le temps de se protéger, d’où ses blessures aux bras. Il n’en parle pas car il n’a rien de cassé, mais voyez ses hématomes six jours plus tard, ils sont énormes.

Autre piste des Hauts d’Issy, antifas seraient auteurs du gazage d’une victime toujours fidèle à sa tradition ultragauchiste, qui a dit aux flics de la brigade criminelle au quai des Orfèvres « Je n’aime pas les flics ». Propos suivi d’un silence d’une dizaine de secondes dans le bureau avant que le chef avisât. Ce n’est pas délit, cette opinion étant autorisée par la loi, mais le témoin était sacrément gonflé. Selon le cogne extrême-gauche et extrême-droite étaient proches, même détestation du pouvoir politique, il n’avait pas tort.

Mais passons. Antifas peut-être, cabinet noir élyséen en disposant derrière son tablier, mais qui possède gaz incapacitant ? Nous pouvons témoigner, Alain, Attila et moi, nous n’avons jamais vu aucun démarcheur vendre gaz incapacitant. Même les vieux gauchistes ignorent souvent cette arme.

Antifas en carton-pâte, peut-être, résidus de sous-gauchistes, en réalité hommes de main du cabinet noir. Tu vois, Fillon, Hauts d’Issy te donnent parfois raison. Sauf qu’Issy est au feu et au moulin, comme j’aime dire.

Pour le reste, c’est routine. Alain est en pleine crise d’antiféminisme. Il occirait volontiers sa miresse juive d’Asie N’Guyen, notez coïncidence initialique et syllabique entre Guyen et Guionnet. La gueuse lui prescrit Viagra générique et il l’en remercie. Sans Viagra, Alain bande mou. Mais quand Alain se plaint d’avoir été attaqué au gaz incapacitant il y a une semaine et lui montre ses blessures, elle s’en fout.

Généraliste, gaz incapacitant ne figure pas dans sa nomenclature. Quel remède à apporter ? Mystère. Alain a la réponse, il faut attendre quatre jours avant de se remettre vraiment sur pied. Bien sûr Attila a gagné au poker jeudi soir. Ce n’est pas de sa faute s’il a parfois éclairs de génie, tandis qu’Attila n’est pas Alain, même si les connards du club confondent les deux.

Antiféminisme d’Alain ne s’arrête pas là. Il vient de s’accrocher avec Bec dur dite Bédu, un peu comme Bérurier. Ça a chauffé dans le bureau. Emmanuelle a reproché à Alain d’être malpropre. Le malheureux a répondu je n’y peux rien, je suis au feu. Je viens de me faire dégommer au gaz incapacitant, voyez mes blessures.

Qui croyez-vous ? Mesdames N’Guyen ou Bédu ?

Avantage à Bédu, elle est jeune et frétillante. Et qui pensiez-vous que le montagnard violera en premier ? C’est Bédu le 6 avril, date du poisson. Crime annoncé, à moitié pardonné. C’est Bédu qui a choisi la date, le montagnard ne faisant que son boulot.

Montagnards d’Issy enculent la plaine, c’est comme ça selon le chef. N’attendez pas de subtilité de sa part.

Violer Bédu le 6 avril, tout un progrmme lié au chiffre magique 666. Flics ne seront pas là pour empêcher le crime, qui aura lieu vers 12h10. Flics ne croient plus aux bobards de Guionnet depuis longtemps, mais quand il dit quelque chose, il le fait généralement. Or dame Bédu est succulente, le monstre la sautera avec ou sans Viagra, elle sera ravie.

La gueuse aime Alain, c’est truc qu’on n’empêche pas. Ce ne sera même pas viol jeudi 6 avril. Alain descendra de sa montagne dans la plaine. Il sautera sa monture avec ou sans Viagra. N’Guyen a joli cul, c’est vrai, mais Bec dur est la plus belle.

Elle est à la fois flattée et courroucée qu’on l’appelle Bec dur, c’est comme ça la femme, elle est versatile. Alain lui a avoué qu’il est deux fois bac + 5, la jeunette ne lui a pas demandé pourquoi. Il est pourtant maître de hongrois et séminariste d’études juives. Vous en connaissez beaucoup de séminaristes d’études juives ? Moi pas.

Attention cabinet noir, ne desend pas Alain qui veut.

Qui croit le plus à l’attaque d’Alain au gaz incapacitant mardi dernier, N’guyen ou Bédu ? Nous ne savons pas. Mais dires d’Alain passent pour sérieux.

Je vais tout vous dévoiler sur le frimeur. Le « montagnard » habite en réalité à 45 mètres d’altidude par rapport au niveau de la Seine. Mettez le face à Mélanie et Emmanuelle, il va se déballonner. Il préfère Emmanuelle, certes, dont il est tombé fol amoureux mardi matin.

Elle lui a remonté les bretelles, elle est fortiche. Tu es malpropre, Alain, c’est mal. Tu te laisses gazer, c’est mal. Pense à ta pomme Guiillaume. On confond parfois Guillaume et Guionnet.

Comme Bec dur, qui conteste l’origine de son nom, mais Alain l’appelle bec dur. Ça risque de saigner au Bas-Issy jeudi 6 avril, tout le monde est prévenu. Drame beaucoup plus important que l’élection présidentielle.

On se fiche un peu de savoir qui va gagner. Jument Marine Le Pen ? C’est possible, nous misons sur elle, mais sans soutenir les droites nationales. Vous avez pigé ? Si Marine gagne, il vous faudra négocier entre autres avec ultragauche, de tradition antijuive plus marquée que vous, connards.

Le chef n’est pas tendre, c’est pour ça que je l’aime. C’est lui qui vient de causer, personnellement je n’oserais pas tenir ses propos. Qu »il veuille pénétrer le vagin d’Emmanuelle, je le comprends, c’est elle qui l’a provoqué. Conseillère d’insertion, oui, mais la bite au cul.

Mage me rabroue sans cesse. Je ne devrais pas être vulgaire selon lui. Mais c’est qui qui violera Emmanuelle le 6 avril ? Ce ne sera pas moi.

Le chef va violer Emmanuelle ? Personnellement je n’y crois pas. Elle lui foutra un pin dans la gueule, le monstre sera terrasssé Il pesait cent kilos hier, mais c’était avant, il n’atteint plus que péniblement 98 kilos. Demandez à N’Guyen son opinion, elle connaît son zizi, il n’est pas fameux.

Demandez son avis à Emmanuelle, l’ustentile d’Alain n’ a peut-être pas servi depuis longtemps, mais Alain t’aime, Bec dur. Histoites d’amour n’existent quasiment plus de nos jours, mais tu n’es pas venue à Issy par hasard. Tu savais que là-haut, sur la montagne, combat un splendide cavalier noir.

Nous le savons tous, Alain t’a déçue parce que malpropre. Mais quand on est au feu, on ne pense pas trop à se laver.

Alain a tort, c’est vrai, il se nettoyera la bite avec savon de Marseille avant de venir te voir le 6 avril, promis juré. Mais ne lui en demande pas plus. Salope Martine Ract-Madoux traite Alain de subtil, mais c’est faux, je peux en témoigner.

Je m’arrête là car je ne veux pas casser la baraque. Outrage à magistrat est limite, outrage à agent dépositaire de l’autorité publique tout autant. Nous n’avons pas  peur de le dire : et on encule, et on encule, et on encule la dix-septième chambrette.

Je dépasse là pensées du mage, mais je sais qu’il est d’accord avec moi Vas-y, guide viole Bédu, elle sera contente.

Pardon pour ma vulgarité, mais fréquentation de la dix-septième chambrette est insaine. Je me mets presque à causer rosbif. Quant à la Seine, elle est dégueulasse, témoignage issisois pur jus.

Je récapitule. Alain violera Emmanuelle le 6 avril dans la plaine, crime avoué à moitié pardonné. Il envoye chier les antifas et les no borders, lui est vrai gars d’ultragauche. Il a admiré chinetoques ayant balancé barrières métalliques sur les CRS près de Goutte d’Or. mais il ne l’avoue pas. Emmanuelle Bédu lui a reproché son manque de diplomatie. Toi, Alain, le malpropre, tu accuses les flics de tous les mals, mais ils peuvent t’aider.

Jacques Moulin

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :