Alain Guionnet – Journal Revision

24 décembre 2016

BILAN ET ITINERAIRE D’AMRI

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:51

Tableau de chasse d’Anis Amri : 12 gibiers tués, 6 hommes, 6 femmes. Il aura respecté la sainte parité, ainsi que la règle des deux tiers de boches, un tiers d’étrangers, l’otage héros polac et 3 grosses touristes étrangères, une Israélienne, une Italienne, une Tchèque.

On s’en doutait en ce qui concerne l’israéloque et la ritale. Dépouille de l’Israélienne fut transportée en Israël il y près de deux jours, car le juif tient à enterrer ses morts au plus vite, de la même manière qu’il met vite l’argent dans sa poche. Idem pour la ritale, dont on connaissait le nom et partie du pédigrée. Mais Polizei a tenu à montrer son sérieux, elle n’a pas voulu dire qu’elle avait établi liste des victimes avant de les avoir toutes identifiées, et c’est la tchéquette qui lui a peut-être posé le plus de problème.

Parmi les victimes une seule Françoise blessée. C’est moindre mal : israéloque tuée, croisée blessée. Ce qui est contraire au commandement d’ÉI, qui dit : « Tuez le croisé, mais pas le juif. »

Circonstance atténuante pour Amri, qui a prêté serment de fidélité au calife : il a tué gens devant église du Souvenir, mais il ne savait pas qu’il y avait juifs parmi eux (le mari de l’israéloque faisant partie des blessés et sans doute d’autres juifs).

Forcément, youtres tentent de reconquérir Berlin, mais leurs victimes devraient leur suggérer d’arrêter leur berline. Ils ne le feront cependant pas en leur qualité de femmes excessives.

Voyez accessoirement dernier film de Ryssen sur le juif incestueux, il est bien. Certes, le gars fut gauchiste jusqu’à l’âge de 25 ans, il lui en reste stigmates. Propagandiste, il est simpliste. Il n’existe pour lui, comme pour la presse, que juifs ashkénazes ou sépharades, or c’est faux. Il y a juifs indiens, autrefois esséniens, berbères ou khazars (le juif arabe se disant berbère Zemmour en témoigne). Juifs nègres, accessoirement nippons. Au temps moderne juifs du Yiddishland ont envahi Germanie, Amérique et Hongrie. Enfin France, où partie d’entre eux tiennent haut du pavé médiatique.

Liste non exhaustive des races juives. Hélas ! Ryssen ne discerne pas l’énorme dangerosité du juif hongrois, qui n’attaque pas de front, mais en loucedoque. C’est lui le principal artisan de la mythologie holocaustique.

Puis vient fuite d’Amri lundi soir 19 décembre. Après son attentat il est parti à son foyer berlinois où il disposait d’argent ou de carte de crédit à nom usurpé. Il était persuadé qu’il allait être vite identifié, car il avait presque tout laissé dans le camion, ses papiers d’identité et son portable permettant de localiser son propiétaire a tout instant.

Le gars aurait dû fuir à l’étranger à ce moment-là. Il avait récupéré son sac à dos au foyer et argent, liquide ou sous forme de carte bancaire sous un faux nom. Mais non, on l’aurait vu devant mosquée extrémiste fermée quelques heures après. Sachant ligne de train Berlin-Paris superfliquée, Amri aurait fui en car ou en ligne secondaire de train en direction du sud-ouest.

Peut-être passa-t-il par Autriche, pays de faux-culs, même si Marie-Antoinette fut courageuse et sincère, avant d’arriver en France, où il ne connaissait pas de planque. Pourtant il aurait pu en trouver, peste islamiste y pullulant grâce à Obama, Sarkozy et Hollande.

Amri prit train à Chambéry pour Turin avant d’aller à Milan, où il serait arrivé vers une heure du mat’. Deux carabinieri l’auraient interpellé vers 3 heures près de la gare Sesto San Giovanni, car Amri manquait sans doute d’argent et cherchait peut-être à cambrioler.

Son métier a toujours été celui de voleur, même s’il a vendu chapeaux sur des marchés en Germanie, vol et commerce étant liés. Mais il était pauvre, il a toujours habité en foyer en bochie. Chance pour lui, tout bon musulman ne boit pas d’alcool ni ne fume, deux grosses sources de dépense pour certains Européens, surtout pour les pauvres.

Et puis, prix des attentats d’ÉI en Europe est généralement assez élevé. Le coût de chacun d’entre eux est calculé par experts. Or ceux des Tunisiens de Nice et de Berlin au camion ont le meilleur rapport qualité/prix. Quelques milliers d’euros à Nice pour 86 morts, beaucoup moins à Berlin pour 12 morts. Et encore, à cause de l’intervention héroïque de Lukasz, qui a mis fin au carnage. Boches seraient bien inspirés de lui élever monument place Breitscheid.

Bien que réputé ballot, le boche l’a compris. Devra figurer épitaphe en cinq langues au pied de sa statue : germain, polonois, anglois, françois et russe. Russe n’est pas coutumier à Berlin-Ouest, mais nombreux soldats soviétiques sont tombés à Berlin en 1945. Toutes parleront de Lukasz Urban (1979-2016) sauf la françoise, qui évoquera Luc Urbain.

France est maîtresse des croisades. Elle fut attaquée à Cologne, maintenant à Berlin, laissez-lui le privlège de jaser de Luc Urbain. Le sculpteur sera invité à amaigrir discrètement l’homme de 120 kilos. Bien sûr pas à la soviétique, mais il peut réduire sa corpulence à 110 kilos. Truc de faussaire, mais histoire appartient aux faussires.

Par la suite cavale, qu’Amri n’avait pas prévue, coûte incroyablement cher. Elle confirme accessoirement qu’ÉI ne dispose pas de vrai réseau en Europe pour l’instant. Bien sûr, il a cellules dormantes et s’appuie sur imams acquis à sa cause. Ou sur alliés, comme Tarék Ramadan.

Pour se protéger des attentats islamistes, perfide Albion a recruté Ramadan à Oxford comme maître de conférences. Londres a raison, sa politique anti-terroriste est beaucoup plus économique et efficace que celle de France, qui proclame qu’islam est religion comme les autres, en feignant d’oublier qu’islamisme a pour racine islam, d’où en partie faillite de France.

Point de vue que soutient bien sûr Soral, valet du système selon Conversano. Ce dont Soral est persuadé, car il a cogné deux fois Conversano à Main d’Or, convaincu qu’il bénéficiera du privilège d’impunité car il frappait présumé facho.

Pourtant les propos du prétendu suprémaciste blanc ritalingue ne cassent pas trois pattes à un canard. Écoutez-le sur Facebook, car on est supposé lire de moins en moins. Conversano est fiché S, d’où ses retards à passer douanes d’Ukraine et de Roumanie. Surtout avec sa barbe noire, douaniers le suspectent d’islamisme. Mais non, il est fiché S pour nationalisme. Ce que douaniers ukrainiens mettent près de trois heures à apprendre, contre environ une heure pour leurs confrères roumains. Ils lui disent alors « passez », parfois ils rigolent.

Image de France dans le monde, où gens voient en natio’ français rigolo, surtout quand il porte nom à coucher dehors comme Conversano. Le ritalingue ne jase pas impeccablement françois, phénomène dû à sa race ritalo-bretoque, mais il ne parle pas avec ses mains. Il a choisi le parti françois, qui existe avant tout dans son imagination. Il n’est apparemment pas formé à sport de combat et sort énorme nombre de banalités. Il ne prendra jamais Élysée.

Jugement de Revision, maintenant respectable puisque Juifkipédia en cause.

Mais revenons-en à Amri, doublement suspect à Milan, tué vendredi vers trois heures du matin, parce qu’il rodait dans les rues et à cause de son faciès. Quand flics voient sarrazin roder dans les rues à trois heures du matin, ils ont raison de vérifier son identité. Mais Amri tira balle à l’épaule d’un flic, sortie de l’arme de petit calibre qui se trouvait dans son sac à dos, avant d’être abattu par le collègue de la victime. Moralité, Amri se trouve maintenant au paradis, où il se tape 120 vierges.

Notez accessoirement qu’ultradroite monte maintenant jusques au Haut d’Issy, où ses papillons « Chassons les islamistes ! » sont souvent arrachés par supporteur du F∴ bilderbergiste Mélenchon. Et nous projettons de défendre église Saint-Étienne cette nuit avant et pendant messe de minuit. Bien sûr, nous sommes païens, mais le site fut jadis lieu de cérémonies druidiques.

Inutile, car église est d’ores et déjà protégée par plantons miltaires, puis elle le sera par flics, autorisés à tuer, quand despote Santini arrivera. Aide des païens semble superflue, ce qui n’est pas partout le cas en France, car sarrazin musulman radical veut attaquer fête de Noël. Il le fera sans doute quelque part.

À Issy l’indigène ne peut que proposer ses capacité en matière de renseignement, mais si on les refuse il risque de s’énerver. Vieux con ultragauchiste que Guionnet ? C’est possible.

Toutefois le vieux con juge qu’il n’y a pas un islam mais des islams. Récemment ÉI a assassiné soufistes au Pakistan, or Revision ne fera jamais guerre aux soufistes ou aux bektachis. Elle ne condamnera pas mysticisme musulman, surtout qu’elle fait elle-même grand écart ; elle s’appuie sur mythologies d’ultragauche et d’utltradroite.

Revision est issue de capitale française du numérique, elle est start up comme on dit, ce qui ne signifie pas qu’elle soye la plus forte. Revision doute de tout. Selon elle, énorme nombre de mythologies nationales ou politiques existe. Elle n’est pas universaliste ou bilderbergiste, mais raciste dans l’acception noble du mot. Elle défend avant tout François. Ce n’est pas elle qui l’a décidé, mais dieu, qui a choisi de faire naître Guionnet dans le quatorzième arrondissement de Paris.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :