Alain Guionnet – Journal Revision

30 novembre 2016

CHASSONS LES ISLAMISTES !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:37

Slogan de Génération identitaire écrit en blanc sur fond noir. Mais comment ? Sans les tuer, en les internant en camp de concentration selon Revision.

Génération identitaire appose ses autocollants depuis des années à Issy, mais avant c’était uniquement dans la plaine, rue Diderot notamment. Cette fois, un de ses militants a monté bas du coteau pour coller son papillon, sans apparemment monter la butte.

Deux hypothèses : le gars est feignant, ou bien il estime que site druidique devenu église Saint-Étienne est acquis à sa cause. Une chose est sûre, le mec habite la plaine.

Sur flèche de Saint-Étienne il y a coq, animal païen, et croix curvilignée, mélange de croix du Christ et de croix celtique. Le mieux serait de la dessiner. Il s’agit d’une croix augmentée de quatre courbes rentrantes entre ses branches, incurvées en direction du croisement, dessin apparemment introuvable sur toile.

26 novembre 2016

STRASBOURG BLUES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 04:15

Strasbourg fut cible annoncée des futurs attentats d’ÉI par Revision, surtout lors du marché de Noël. Sans oublier Metz et Nancy. Metz au cas où le calife aurait notions d’histoire, ce qui n’est sans doute pas le cas. Nancy, parce que le nom de cette ville fut apprécié des amerloques. Mais commettre attentat à Nancy est beaucoup moins évident qu’à Strasbourg pour le cafife.

Strasbourg reste cible possible, mais c’est Paris qui aurait été visée par le groupe le premier décembre, deux bâtiments symboliques du ministère de l’Intérieur, selon l’aveu d’un suspect. Aveux ne sont pas fiables en général. L’arsenal découvert en possession de Yacina B. et Zakaria M. est assez modeste, mais leur intention de mourir en martyrs du califat est avérée.

D’autre part, la consultation par le groupe de plans Google pourrait étayer cette hypothèse, mais ils n’avaient pas encore décidé quels seraient leurs deux objectifs. Parmi les vingt plans examinés, un commissariat de police, un bâtiment de la justice, mais aussi Champs-Élysées, plus grande avenue juive du monde, ce qui ne cadre pas avec politique d’ÉI, même si flicards adorent y défiler pour montrer leur pétendue toute-puissance, tranports en commun et bar. On revient là aux classiques, ces objectifs étant facilement attaquables avec un armement pour l’instant médiocre. (Informations s’inspirant du Parisien du 25 novembre, car agents de DGSI font fuiter certaines nouvelles sans doute parfois pour arrondir leurs fins de mois.)

Mais terroristes comptaient vraisemblablement renforcer leur armement avant le jour fatidique. Trafic d’armes est plus libre à Bruxelles qu’en France, mais on doit pouvoir trouver fusil-mitrailleur et munitions à Strasbourg, sans doute d’un coût plus élevé qu’à Marseille, secondairement en banlieue parisoise. Mais pas à Paris, ville surtout peuplée de fonctionnaires, de juifs et de pédés. Vous ne trouverez pas pistolet-mitrailleur à Saint-Germain-des-Prés ou dans le Triangle d’Or, quartier libanois d’Opéra adoré par Le Pen père et fille. Il y a en revanche marchands d’armes en gros appartenant surtout à deux sectes, GLNF et Loge Opéra, dont certains adeptes font volontiers signe de quenelle cher à Dieudo’.

On finit par s’habituer aux déclarations du proc’ de Paris Molins. Il ment, comme tout le monde, car il ne veut pas dévoiler secrets d’instruction. Il dénigre journalistes qui balancent secrets défense, mais tout le monde sait que c’est Poutine qui a appris à DGSI à décrypter Telegam, ou encore que les établissements de Médecins sans frontières sont antennes de DGSE.

Cinq sarraizns serrés dans la nuit de samedi 20 novembre, quatre à Strasbourg, peut-être trois à Marseille, dont un établi au Portugal depuis 2013, de nationalité marocaine, utilisant faux papiers, prétendu SDF qui avait 4 281 euros dans ses fouilles pour acheter des armes selon Molins.

Cellule dormante de Strasbourg compte quatre vieux copains de près de 35 ans, tous de nationalité française, dont un de nationalité franco-tunisienn, un autre franco-marocaine. Quand on vous disait qu’il y eut d’abord terroristes algériens, mais qu’épidémie se répand au Maroc et en Tunisie, accessoirement chez les nègres, surtout du Mali en France, du Sénégal aussi en Irak-Syrie. Deux appartiennent à la racaille, leurs casiers judiciaires comptent six et sept condamnations. Mais un des plus dangereux est Yacine B., animateur social en école, comme le tueur Kassim, au casier judiciaire vierge.

Un autre s’appelle Zakaria M., de nationalité française au casier judiciaire vierge. Or ils semblent les plus dangereux. Comme quoi il faudrait peut-être plus redouter le sarrazin BCBG que racaille musulmane. Encore secret défénse.

À propos de défense, Attila s’est fait rosser hier au poker parce qu’il gagnait trop. Ses ennemis l’ont conduit aux chiottes pour le bastonner. Ad Vitam l’a avoué, sauf qu’il a parlé des toilettes en présence d’une grosse aux sens propre et et figuré. C’est elle qui avait fait demander à Attila l’origine de sa blessure au-dessus de son arcarde sourcilière droite. Mais elle ignorait la béquille qu’il avait prise dans la cuisse de sa jambe droite.

Pourquoi joueurs de poker frappent-ils surtout flanc droit de leur victime ? Mystère. Histoire n’explique pas tout.

Que vaut aveu d’Ad Vitam à votre avis ? Vous n’avez pas besoin de vous appeler Hercule Poirot pour soupçonner entourloupe. Mais Attila confirme véracité de ses dires, or deux témoignages valent preuve en droit romain. Tout ce qui vient d’être dit est prouvé, Poirot doit l’admettre.

21 novembre 2016

JUPPE = CLINTON

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 06:54

Tout le temps donné gagnant par les instituts de sondage, comme Clinton, Jupette s’est pris une branlée, comme Hillary.

Jupette bénéficiera du soutien de la juive Kociusko-Morizet. Normal, car il est maire de Bordeaux, autrefois capitale des juifs portugais, et parce qu’il est sioniste, comme tout le monde ou presque dans le microcosme politique. Jupette est pute du premier trottoir, du bois de Boulogne ou des grands boulevards. Non seulement il fait mine de causer verlan, mais il est soutenu par les pédés. Ou encore par les crouilles, car Jupette n’est pas hostile au totalitarisme musulman comme Fillon.

Bien sûr, Fillon n’est pas parfait. Il a eu tort de comparer islamisme et nazisme, coupables de tentatives de génocide selon lui, mais génocide étant mot galvaudé, pourquoi pas ? Et Fillon s’est ouvertement opposé à la coterie pédérastique quand il a dit soutenir les manifestants opposés au mariage pour tous et à ses dérives en matière de trafic d’enfants.

Il ne songe pas à interdire union des pédés, c’est impossible, mais à réfréner le trafic d’enfants et peut-être à modérer les apologies de la pédophilie, comme celle de Frédéric Mitterrand. D’ailleurs, les pédés sont hostiles à Hitler à cause de la Nuit des longs couteaux, car les SA, membres d’une organisation jugée innocente par le TMI de Nuremberg, étaient initialement composés en partie de pédés jugés trop gauchisants par le guide suprême.

Jupette espère secrètement rallier gauchistes à sa cause, outre juifs, pédés et francs-maçons. Voyez sa photo quand il sort de l’isoloir. Sa tête apparaît dans le triangle formé par le haut du rideau qu’il écarte. Tout est bleu, le rideau, son costume et sa cravate, c’esti pas signe d’allégeance maçonnique ? Quant à son regard éberlué, il est celui d’un apprenti ayant signé son testament à la vie profane.

Juif Sarkozy, contre la loi du genre, soutient Fillon au second tour au moins pour quatre raisons. 1°) Il l’a nommé premier ministre à cause de sa relative petite taille, le passé guide ne veut pas se déjuger. 2°) Fillon sait beaucoup de choses sur lui et sur ses lubies. 3°) Sarkozy traîne à son cul casseroles judiciaires, si Fillon est élu il se pourrait qu’il soye moins indulgent avec lui que Hollande. 4°) Fillon a accents populistes modérés, moindre mal, car il s’agit d’empêcher Marine d’arriver au pouvoir.

Différence homme/femme. Le juif raisonne, juge que Fillon est meilleur obstacle face à Marine. La juive dit son émotion, elle soutient la rosse Juppé, comme elle était convaincue que Clinton allait être élue.

Poisson et Copé ne se prononcent pas pour l’instant. Le démocrate chrétien anticlinton feint d’hésiter, il demande garanties aux deux candidats. Sans suspense, car Poisson appellera à frétiller pour Fillon. Pour le minable escroc juif de Meaux c’est moins évident. Fort de ses 0,3 % des voix, il appellera sans doute à voter Fillon à contrecœur, parce qu’il feint d’être assimilé et par souci d’efficacité, comme Charkeuzi, tout le monde sachant que Jupette ne vaut pas une branlette.

Importun a envoyé message aussitôt détruit s’interrogeant sur le sionisme comparé de Juppé et Fillon. Mais ces anciens ministres applquent protocole de France, appelé constitution, aussi sont-ils laïques pour la galerie. Quand Juppé dit son attirance pour Tel-Aviv, il sait Tel-avivois plutôt laïcards, opposition entre juifs religieux et plutôt laïques, ou néologues, étant vive en Israël. Dommage que les antisémites n’en parlent quasiment jamais. Juppé et Fillon sont tous deux sionistes, car France a voté en 1948 à l’ONU pour la formation de l’État juif, ainsi qu’Ukraine et Union Soviétique.

Au moins Engleterre s’est abstenue. Selon Protocole de France, ses ministres ne soupçonnent pas un instant que conflit religieux oppose Israël et ses voisins, voilà où conduit absurde laïcité. En même temps à faire enculer France par Erdogan.

Fillon a raison de vouloir porter le nombre de places en prison à 80 000, dont 5 000 ultra-sécurisées, surtout destinées aux islamistes. Préalable à ouverture prévue de camps de concentration. Fillon veut réduire le nombre de fonctionnaires, or son projet de prisons ne colle pas. Un maton pour trois détenus, c’est beaucoup trop. À comparer avec un SS pour 50 emmatés à Auschwitz, il n’y a pas photo. Toutefois transigeons, préconisons un gendarme pour 20 taulards, gardiennage étant plus du ressort du gendarme que du maton.

Contrairement à Juppé, Fillon s’est revendiqué catholique en Israël, quel culot ! Car catholique sous-entend antijuif. Il n’a pas usurpé son surnom Napoléon, illustre antijuif depuis 1808. Surtout que Napoléon n’était pas bien grand, comme Fillon, bougre marié à une Celte galloise, contrairement aux nombreux hommes politiques mariés à une juivasse sur ordre du Kahal.

Sur l’écriture galois ou gallois, nous maintenons les deux sans avoir avancé. Idem pour Galate et Gallilée, sans parler de galette, galerie, galimatias, etc., mots d’origine présumée galoise, racine gal ayant vraisemblablement signifié grand comme il y a cinq mille ans. Le Galate, qui s’est jadis installé en Anatolie et peut-être en Gallilée, est venu de Gale, c’est sûr.

Thème à développer maintenant que Fillon propose au François de se dire fier, ou au descendant du Gaulois, comme dit le barbare. Idiot Fillon, plus passionné de sport que par ses études de droit, n’a pas compris l’arnaque du Moyen-Âge, quand lettrés féodals ont ajouté u après a. Comme pour Paul au lieu de Pal, pour féodaux au lieu de féodals. On appelle ce truc coup de ligature.

Fillon veut renforcer renseignement dont le service est souvent déplorable, il a raison. En sa qualité d’ancien premier ministre, il fut choqué par l’ampleur du massacre de Nice, par l’apparente nullité de DGSI, par l’absence d’un escadron de gendarmerie ou d’une compagnie de CRS, toujours là les années précédentes sur la promenade des Anglais le soir du 14 juillet. Entre autres, car un ancien premier ministre a connaissance d’une partie des intrigues secrètes qui se déroulent au sommet de l’État.

Quai d’Orsay a envoyé linguiste hongrois francisé et archéologue en Syrie et au Liban il y a quinzaine d’années, comme attachés culturels, quand situation était tendue au Proche-Orient. Ce qu’elle est toujours, au moins depuis Houmbaba, monstre de la forêt des Cèdres qui sévit il y a plus de 4000 ans. Le procédé n’est pas nouveau. Avant signature d’accord de Trianon, le commandant de l’armée française Vix préconisa d’employer les ensignants français en Hongrie comme auxiliaires du renseignement, maigre renfort, comme tout le monde peut s’en douter. En comparaison, le magyar Szende (nom qui signifie ingénu) et l’alsaco Butterlin fonr partie de la crème des crèmes de l’université parisoise.

Sans doute gâchis de matière grise. France veut imiter renseignement britannique, qui appelle au secours conservateurs du British Museum quand il est en panne. Et BM a réussi joli coup en démontrant que Protocole des sages de Sion est plagiat d’un livre de Maurice Joly, ce qui est à la fois vrai et faux, disons à 50-50 %. Étant entendu que public n’aime pas les nuances, pas plus que l’internaute, ce drogué.

C’est plus compliqué en réalité, car ce serait un Russe blanc réfugié en Turquie qui aurait vendu la mèche selon la légende, mais méfiez-vous des révélations des tabloïds britanniques, même si le titre du journal semblait prestigieux.

Dernier et premier des cons que l’internaute, qui ne jure que par l’immédiateté. Il ne remonte jamais le temps tandis que passé explique présent.

Sur politique extérieure du renseignement français, non seulement il décapite l’université en envoyant certains de ses meilleurs professeurs faire des ronds dans l’eau au Liban, ou élever tas de sable dans le désert en Syrie, mais il mise sur le caritatif, truc typiquement maçonnique, tout établissement de Médecins sans frontières étant antenne de DGSE. Nous ne trahissons pas là secret défense car tout le monde le sait, en premier lieu à Moscou, heureusement alliée de France.

Même reproche fait par Clinton à Trompe que par Juppé à Fillon. S’allier à Poutine reviendrait à trahir le pays. Mais non, le ruscof gagnerait certes un peu à être dégrossi, mais mieux s’entendre avec un maître espion plutôt qu’avec un politicien.

Nous nous interrogeons cependant sur les possibles déclinaisons d’ancien françois ville villon, fille fillon. Comme gars garçon ou copain compagon. Hélas ! réponse est introuvable sur toile, c’est au rat de bibliothèque de la trouver. Missiez-vous l’animal au défi d’y parvenir, il la découvrît.

Dernière nouvelle, Copé soutient Jupette, il affirme ainsi son appartenance au parti juif. En CC (camp de concentration), Copé sera affecté au service des chiottes. Il appréciera chambre à gaz d’une odeur particulière.

Trois juifs candidats à la primaire des Républicains. Tous sont partisans de Jupette à l’exception du sataniste Sarkozy qui songe à son prépuce, qu’il n’a peut-être pas. Surtout quand on observe qu’il est à ce point petit, sec et nerveux. Ce dont l’assimilé juif portugais se vante. L’idiot se réjouit du soutien de la juive Morizet, comme il le fera sans doute du soutien de Copé. Ce faisant, Jupette scie la branche sur laquelle il est assis.

Record battu des étoiles plus basses accordées à ce papier. C’est bon signe. Pendant que le chat joue, souris dansent.

Lundi soir, ton monte, il tourne à guerre de religion opposant prétendus laïcs. Juppé s’appuie sur petit électorat juif bordelais, Fillon sur Bretagne, qui l’a plébiscité. Jupette se dit plus proche du pape François que Fillon, qu’il accuse d’être de famille « traditionaliste ». Ce faisant, Jupette s’imagine rallier tout le monde, juifs, pédés, francs-maçons, cocos, gauchistes, prétendus écologistes, réformés, etc. Mais merde au jésuite François ! dont superstition est inspirée des marranes, ces porcs juifs catholiques à l’extérieur, juifs à l’intérieur, comme Valls et tant d’autres.

C’est Jésus que juifs et crouilles, représentés par Jupette, veulent à nouveau crucifier. Soit, mais stupides païens se joignent aux traditionalistes dans ces conditions. Même le mage issisois claquera deux euros dimanche prochain pour voter Fillon, pour te faire boire, Jupette, la lie du tonneau. Sus à Jupette et Bayrou, ce bruxelliste !

Bretoc demande nouvelles de Paname à l’Issisois. Tu vois, on combat comme on peut. T’es au FN, mais en même temps grillé car semi-réviso, truc tabou. Apparatchiks sont impitoyables sur ce point, tandis que le match Fillon Marine s’annonce indécis. Revision n’est pas partisane sur son issue, mais il est grand temps qu’antijudaïsme retrouve ses lettres de noblesse.

Fillon est peut-être plus capable de le décider que Le Pen. Trompe n’a jusqu’à présent nommé aucune femme dans son futur gouvernement, car il ne s’emmerde pas avec féminisme et idéologie politiquement correcte. Comme en Israël, où Golda Meïr régna sur le papier pour court-circuiter francs-maçons, eux aussi accusés de machisme.

Avantage de Fillon sur Marine, il est mâle. Bretocs votent traditionnellement peu Le Pen, à qui ils préfèrent maintenant Fillon. Et si le bretoc, avec sa tête en toc, n’avait pas tort…

Mardi 22 novembre, Fillon retourne à Viry-Châtillon pour montrer qu’il comprend le courroux d’une partie de la volaille face au laxisme de justice envers la racaille. Il est cohérent, ce que les gens attendent d’un chef d’État. Interrogé par Europe 1, Fillon dit « jamais je n’aurais pu penser que mon ami Alain Juppé tombe aussi bas », ayant sous-entendu que Fillon serait opposé à l’avortement. Or Fillon n’a jamais dit mot contre interruption volontaire de grossesse.

Agréable surprise que cette primaire. Avant, appareil bureaucratique du parti désignait son candidat, intrigant s’appuyant sur un réseau. Cette fois, les trois juifs ont été éliminés de belle manière, étant entendu qu’un peu moins de la moitié des électeurs de Juppé auraient voté pour lui par refus de Sarkozy, ancien ministre de l’Intérieur qui passa grande partie de son temps à intriguer contre son gouvernement. Du président Chirac pour les plus jeunes, peut-être d’origine marrane.

Ceci expliquerait cela, car sinon pourquoi Chirac aurait-il nommé son ennemi juif sataniste au poste-clé de ministre de l’Intérieur ?

Exceptions à la dictature des partis : les nominations à la tête de l’État de Pétain en 1940 et De Gaulle en 1958 par l’assemblée nationale. À chaque fois quand France était en péril, en 1940, menacée, en 1958, à cause des incidents dans les départements d’Algérie. Or ne l’est-elle pas en ce moment par la racaille islamisée, composée de sobres barbus n’ayant qu’une passion : décapiter.

D’où suspense, qui sera l’homme providentiel en 2017, Fillon ou Marine Le Pen ? Voteront Fillon tous les opposants au FN, parti souffrant du syndrome bureaucratique. Avantage donc à Fillon, mais de qui Napoléon va-t-il s’entourer ? Sans doute pas de francs-maçons condamnés par l’église, bien qu’il y ait de rares exceptions à cette règle comme Roland Dumas. Gens d’éducation jésuitique sont également déconseillés. Transfuges du FN comme Philippot sont en revanche recommandés, car il est brillant.

Ce ne sera pas la première fois que Plilippot virera sa cuti. Chevènementiste, gaulliste de cœur, il peut devenir bonapartiste du jour au lendemain. Démocrate chrétien Poisson aussi est pas mal. Mieux vaut un démocrate chrétien, dont le parti est puissant en Germanie, qu’un bigot, car Fillon ne renoncera pas à la laïcité du régime, même s’il évitera de la mettre en avant parce que piégée. Il lui est en même temps conseillé de recruter un argotier qui le corrigera : on dit que Juppé tombât aussi bas.

Avantage de Fillon, Philippot et Poisson, ils savent garder leur calme, contrairement à Marine Le Pen, suspecte de tendances hystériques, femme n’étant pas destinée à diriger grand pays. Comme Trompe l’a compris, car il n’a pressenti que des mâles comme ministres à ce jour. Pour la galerie, il nommera sans doute quelques ministrettes, chargées de la famille, de l’écologie ou de l’urbanisme, femme étant maîtresse incontestée de maison. Rappelez-vous préhistoire, aux mâles chasse, aux femelles, cueillette, cuisine et enfants.

Campagne sera longue, mieux vaut que Fillon sorte chacune de ses flèches en son temps. Trompe a gagné en fustigeant prétendues élites et idéologie politiquement correcte, bravo. Fillon pourra égratigner Veuve, surtout que certains FF∴ sont tentés par l’apostasie. Il pourra dénigrer discrimination positive, horreur prônée par Sarkozy, mais il le fait déjà de façon implicite. Il pourra envoyer paître le Frère Musulman Tarék Ramadan, contrairement à Sarkozy qui a déroulé sous ses pieds tapis rouge. Comme Hussein Obama, propos de Ramadan étant étudiés dans au moins 80 universités américaines.

Raccourci, car l’Africain, dit hamite ou chamite dans Ancien Testament, parce qu’égyptien, n’est pas officiellement Frère Musulman, mais petit-fils par sa mère du fondateur de la secte. Il est dans la lignée des Frères Musulmans, comme a dit justement un de ses éditeurs.

Veuve de France a décidé de lui couper le sifflet. Même politique que quand elle ferma chaire d’études païennes. Si Marine a tendances hystériques, Veuve souffre de cette maladie. Mulâtre Obama est lui aussi dans la lignée des Frères Musulmans.

Si tu veux être appelé Napoléon, Fillon, fais preuve d’autorité, partie d’ultragauche te soutiendra. Surtout celle nostalgique d’art roman, respectueuse des bénédictins. En même temps d’Attila, son roi comme Grand Coësr, ou encore des païens normands appelés vikings.

Annonce enfin ton rejet de la parité hommes-femmes dans ton futur gouvernement, ce sera signe de probité. Tu peux aussi promettre d’amnistier les criminels de la pensée Dieudonné, Reynouard et Soral, sans oubier le halt-seinois dit Ryssen, pour leurs conneries et d’abolir cruelle loi Gayssot. Donne un peu d’oxygène au François descendant du Galois, c’est ce que ton électorat réclame.

Soudaine montée des étoiles filantes, sans doute due à agent de DGSI ayant voté en boucle. Car maison Poulaga et DGSI sont divisées. Que faire face à Revision, dont l’animal s’appelle aigle, rat, souris, etc. ? Ce n’est pas prévu dans le protocole. Mais partie de DGSI aura voulu attirer l’attention sur la pertinence de ses glatissements (on ne sait pas comment on appelle cris du rat et de souris).

Partie de DGSI cherche à attirer attention de Fillon. Veut-il, oui ou non, jouer à Napoléon ? Là est la question. Bien sûr, Napoléon s’est fait mettre, entuber ou enfumer par le Kahal. Ses campagnes d’Égypte et surtout de Russie furent désastreuses, mais il a séduit Italie, Hongrie et Rhénanie, en un mot grande partie de l’axe vieille Europe.

Nous ne ferons pas d’effort pour propager discours de Revision. Intendance suivra, comme disoit Napoléon, stratégie avérée en partie erronée. Nous avons tort ? Oui, sans doute, mais c’est à vous, lecteur, de faire le boulot. Aide-toi, le ciel t’aidera.

Raz-de-marée, surtout pas tsunami, déferlera dimanche en faveur de Fillon. Union de parties d’ultragauche et d’ultradroite n’est pas nouvelle, même si elles n’ont pas couché dans le même pieu, mais c’est tout comme. Ne les déçois pas, Fillon. Laisse tomber les osties, appuie-toi sur ultragauche et ultradroite, deux forces minoritaires redoutables. Abandonne ton mentor menteur Sarkozy. Laisse le frangyar d’Issy dire son avis sur Charkeuzi.

On appelle Guionnet  Guillotine à Budapest, signe qu’il ne craint pas sa décapitation par Frères Musulmans. Marocois, patron du tabac de la Ville de Saint-Flour, le soutient, comme écrasante majorité des prétendus Arabes d’Algérie ayant voté pour France. Bretoc veut savoir situation à Issy, par extension à Pantin, une de ses colonies, elle est chaude. Mais Issisois ne se laissera jamais niquer par islamistes barbus. Il défendra jusqu’au bout ses vignes, ses champiginonnières, son argile et son grès de Meudon. Son industrie numérique maintenant.

Plus con qu’un Issisois, deux Issisois, dit-on parfois. Mais si l’animal envisage de soutenir modérément Fillon, son soutien peut être capital..

Dernière nouvelle selon Jupette, extrême-droite soutiendrait Fillon. Merde, ce courant de pensée serait moins con qu’il paraît. Préféter Fillon à Le Pen semble aller de soi. Dans les années 90 Marine a refusé de défendre le réviso Guionnet accusé de crime de la pensée réviso, alors que la onzième chambre de la cour d’appel de Paris l’y invitait. Quelle lâche ! Crussiez-vous que nous l’eussions oublié ? Nenni.

Il lui eût pourtant suffi de balbutier quelques mots avant d’être répudiée par l’accusé, qui ne supporte pas circonstances atténuantes. Quand il dit quelque chose, il le fait. Il votera dimanche Fillon pour défendre honneur d’ultragauche. Deux euros, ça va, ce n’est pas trop cher. Marine est seulement capable d’écarter ses jambes comme sa mère, qui a posé nue dans Paris-Match pour espèces sonnantes et trébuchantes et par haine de son mari.

Depuis préhistoire femmes adorent se montrer nues dans le but d’être admirées. On ne reproche pas à Marine ce désir, mais refuser de défendre ultragaucho réviso dépasse les bornes.

Jupette, ravise-toi avant de succomber, parties d’extrême-droite, mais aussi d’ultragauche, soutiennent candidature Fillon à la présidenteille, à condition qu’il se montre plus malin que Napoléon, qui s’est fait empapaouter par le Kahal.

Tout petit guide Guionnet fut toujours honoré par ses professeurs de français. C’est comme ça, il ne jase pas bretoc ou magyar, langue dans laquelle il demeure apprenti, mais françois de Corneille plus que de Voltaire. Il invite Fillon à mettre un peu de Corneille dans son vin. Fillon et Guionnet ont même âge et même proportion de cheveux blancs. Si tu dérapes, Fillon, Revision ne te pardonnera pas. Si tu poursuis plan Napoléon, tu seras applaudi.

Je jase au nom d’Issy, capitale de l’univers dont je suis seul porte-parole, mais chance sourit aux audacieux. Qui ose gagne, comme on dit en hongrois et en armée, surtout chez les hussards.

Jupette est maintenanant appelé Ali Juppé pour sa vénération du crouille, très bien. On joue enfin cartes sur table. Mais défendons honneur d’Alain. Alain, prénom bretoc, est appelé Attila à Issy, il n’a pas de rapport avec Ali, vénéré par les chiites. On a dû se farcir Alain Krivine, Alain Geismar, Alain Finkielkraut, etc., mais ne tapez pas sur Alain, qui n’a aucun rapport avec Ali er n’a pas visité la grotte d’Ali Baba et des quarante voleurs. Jupette a eu tort de porter ce prénom, comme de nombreux juifs prétendument assimilés. Mais on dit ah l’Hun ! à Issy.

Acculé, Jupette compte sur sa dernière arme : démoniser Fillon. Truc ayant assez bien réussi au PS face à Le Pen, le vrai, avec le renfort de sa propre fille. Mais parler de la famille traditionaliste de Fillon est coup bas. Tradition politique veut qu’on ne parle pas de la famille de son adversaire ou ennemi, qui n’a rien à voir. Sauf dans les tabloïds de perfide Albion. Bordeaux fut certes pendant longtemps propriété des Plantagenêts, ces engluches que leur nom ne suggère pas. Plus tard, capitale juive portugaise de France.

Heureusement, F∴ Montesquieu à relevé honneur de Bordeaux, ou Bordels. Jupette nous apprend que partie d’extrême-droite soutiendrait Fillon. Ah bon ! extrême-droite serait moins stupide qu’elle paraît. Spetctacle tout ça, car principal ennemi de Juppé vient d’ultragauche. Remembrez-vous 1987, qaund tailleur goy de Pest fit caedau à Guionnet d’un livre françois sur Désaguliers du dix-huitième siècle. Alain fut ravi, surtout qu’il aime bien FF∴ Désaguliers et Montesquieu. Mais Guionnet se montra ingrat, comme presque toujours, car il est nul en diplomatie.

Pourtant il envisage de dompter le Magyar, truc peut-être plus difficile que dompter le juif.

Vous verrez demain à la télé. Si Juppé parle des perfides attaques portées contre lui par ultragauche, nous aurons gagné.

Poisson a sorti sa tête de son bocal le 22 novembre pour soutenir Fillon, comme prévu. Ce député des Yvelines demeure opposé au mariage des pédés, contrairement à Fillon, qui reconnaît son impuissance sur ce thème, car il est vain et inutile d’interdire accouplement des pédés. Même Hitler n’a pas osé le faire, il exigea seulement qu’ils restassent discrets, tandis que sa justice condamna surtout pédophiles à porter triangle rose en CC.

Pédés ont toujours existé. Pour eux, trou noir puant de mâle ou femelle, est comparable. Inversement, voyez lesbienne Mauresmo, elle s’apprête à pondre son deuxième enfant, ce n’est pas une gouine qui l’a fait. Tout est relatif, comme disoit Mirabeau. Mauresmo; dite La Maure, a foiré en finale de Fed Cup bien qu’elle possédât un atout; Garcia ou Garce. Voilà France hui, pouvant assimiler ritals ou espingouins, mais pas sarrazins sunnites.

Correspondance de Poisson et Fillon se trouve en Figaro. Lisez-là, vous aurez impression de boire vin de messe. Mais rappelez-vous d’Issy, où lutte opposant païens et curés fut dure à Saint-Étienne, site druidique avant de devenir catholique romain.

Poisson défend État-nation, vieille idée. Puis il fustige Jupette, qui prônerait «France multiculturelle que je refuse et très fédéraliste pour ne pas dire mondialiste ». Poisson a raison. Le pape produit bulles, le poisson parfois aussi.

Il y aura deux grands gagnants de la présidentielle de 2017 : Poutine et Assad. Poutine pourra poursuivre sa politique d’alliance indéfectible avec France, traité d’amitié indéfectible franco-soviétique de décembre 1944 demeurant à nos yeux valable, même si Union Soviétique est devenue Russie. Comme traité d’amitié franco-écossoise du dix-septième siècle auquel Trompe est lié par sa mère. Non, cow-boy Trompe, rassure-toi, France ne compte pas envahir Amérique avec ses escargots et ses cuisses de grenouille.

Lion Assad sera lui aussi ravi. Il n’aura plus à s’emmerder avec le paltoquet impuissant Hollande et avec son sbire Fabius, milliardaire juif prétendument converti au protestantisme. Il n’y a pas de mot pour l’appeler. Juif prétendument converti au catholicisme est porc marrane, mais nous ne savons pas le nom donné au juif soi-disant converti à la réforme.

Autre problème, études de droit de Le Pen et Fillon ne cassent pas trois pattes à un canard. Fillon semble cependant plus intelligent que Marine, il évoque histoire dans sa réponse à Poisson, science redoutable.

Despote Santini a invité Guionnet à métingue du B’nai Brith au Palais des Congrès d’Issy lundi. Il n’y est pas allé par peur de s’emmerder.

Poisson a raison quand il voit en Jupette un partisan du chaos ethnique. À noter qu’Ali est soutenu par le juif et par le crouille, comme le fut Obama il y huit ans. Retard à l’allumage de France sur States est souvent estimé à cinq ans, mais il est de huit ans cette fois. Et puis, Ali Jupette va se prendre une râclée, tandis que messie Obama fut élu dans un fauteuil.

Complicité du judaïsme avec islam ne date pas d’hier, ce qu’idiots français comme Guénon; Garaudy, Soral, etc., n’ont jamais compris, contrairement au juif Edgar Morin, sans doute métis, pour une fois d’intelligence supérieure. Islamistes combattent en réalité dans l’intérêt d’Israël, mais allez leur dire, vous serez décapité par ces « gauchistes ». C’est le groupe Bilderberg qui traite les chariatistes de gauchistes. Le sujet du calife Bagdadi ignore qu’il soutient Israël en réalité, car le prophète n’a pas envisagé ce cas de figure dans le Coran.

À ce sujet la médiocrité de l’enseignement du plus grand nombre est en partie responsable des nombreuses conversions de jeunes à l’islam radical. Quinzaine d’adolescents écroués ces derniers mois pour leur engagement terroriste, mâles et femelles de toutes races ; Veuve, qui tient école, en est en partie responsable. Dommage que Poisson n’aye pas soulevé ce thème dans son courrier à Fillon, qui a toutefois bredouillé élément de réponse en parlant d’histoire.

Il faudrait citer Morin dans les manuels scolaires et sa thèse selon laquelle juifs ont créé islam. Dans sa tombe, F∴ bordelois Montesquieu ne trouvera rien à y redire. Bonne idée pour ce soir, nous sommes maintenant jeudi après-midi, Fillon devrait balancer au visage d’Ali une ou deux citations de Montesquieu. Il n’a pas le temps de lire œuvres complètes du philosophe, mais ses Lettres persanes suffiront. Elles sont vivier.

Fillon élévera ainsi le niveau du débat. Pendant qu’Ali Jupette tentera de lui donner coups bas, Fillon l’attaquera à coups de Montesquieu, de préférence dans sa version originale moyenne françoise

20 novembre 2016

JUIFS LAPIDES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:33

Nous espérions secrètement victoire de Fillon dit Napoléon, mais pas à ce point. Bon choix, car il est ennemi le plus redoutable pour Marine, avec son juif et son pédé.

Juifs furent lapidés, Sarkozy, 24,4 % des voix selon résultat provisoire, Kociusko-Morizet, 2,1 %, Copé, 0,3 %, tandis que Napoléon, qui vante fierté du François, rayonne à 42,8 %.

Second tour est plié. Jupette, avec ses 26 %, a reçu soutien de la juive, c’est en sa défaveur. Morizet veut « abattre » FN, tandis qu’autres gens ne font que le combattre.

Comme prévu, élection de Trompe a de l’effet. Comme dit Dieudonné, Asie aux Asiatiques, Afrique aux Africains, juifs en prison.

9 novembre 2016

POLITIQUEMEN CORRECT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:06

Victoire attendue de Trump, de père boche de mère scotuche, mélange expolsif (voyez Faurisson, de père français de mère scotuche), va changer les règles d’idéologie politiquement correcte. Flicards pourront désormais dénoncer la racaille musulmane surtout composée de bougnouls mais aussi de nègres et maintenant de Français souvent d’origine étrangère.

Deux pétroleuses sont d’origine espingouine et bocho-ritale, mais deux bretocs aussi auraient brûlé leurs passeports en Syrie-Irak selon CIA. Question de savoir si Bretagne se trouve en France n’est toujours pas résolue, cette région étant peuplée de doubleplus François, majoritaires, et de ploucs irrédentistes, Bretagne demeurant duché dans les esprits des uns et des autres.

Mardi, avant le triomphe de Trump, volaille a serré trois gars de Grigny, à côté de Viry-Châtillon, ayant filmé l’assaut des deux véhicules de police le 4 octobre avant de le diffuser sur toile. Ils ont 16, 19 et 22 ans. Évolution des mœurs. Argotier n’a jamais aimé l’argousin, mais n’a pas tenté de le brûler vif, holocauste n’étant pas sa tasse de thé. Ni sa coupe de champagne, CIA l’Isséen s’étant engagé à offrir et à boire bouteille de champagne cet après-midi en compagnie de l’archisupôt issisois pour fêter la victoire de Trump.

Français sont supposés avoir soutenu Clinton selon idéologie politiquement correcte d’hier, mais c’est en partie faux selon sondage d’opinion, 37 % ayant été partisans de Trump. Plus hui, maintenant qu’il a gagné.

Victoire du populisme, jugeaient il y a peu Issisois montant la butte. Nouveau plantage des sondeurs d’opinion. Lesquels donnent Jupette gagnant, mais le Girondin, maintenant dit occitan, a de fortes chances de perdre face au juif Sarkozy. Jupette emmerde tout le monde avec ses leçons de morale de repris de justice, comme celle qu’il a donnée mardi au 250 flicards assemblés à Évry. Charkeuzy est plus fort quand il traite Hollande d’impuissant, ce que tout le monde sait, ou quand il préconise que pour les enfants musulmans rechignant à manger du porc à la cantine, il faudra doubler leur portion de frites. Le monstre se paye même le luxe fe dénoncer la pensée unique.

Argus populistes, mais ça marchera de plus en plus. Quinzaine de « sauvageons » coupables de tentatives d’holocaustes à Viry, mot de Cazeneuve, sur les personnes de quatre flicards. En parlant de sauvageons, Cazeneuve savait que la plupart de la quinzaine d’assaillants sont âgés de 15 à 20 ans, comme les apprentis terroristes. Et il applique consignes de Veuve, sans être focément veuvard.

Revision avait prévu le premier coup de filet lundi matin, il a eu lieu mardi. Avec le film et vu que l’identité des sauvageons est maintenant connue, il va être plus facile de savoir qui a fait quoi. Les gars auraient cassé les vitres des bagnoles avant de jeter à l’intérieur cocktails molotov puis « bloqué » les portes quand les voitures brûlauent, scène difficile à imaginer que le film éclaire sans doute. Avec tous ces éléments l’affaire sera sans doute bientôt bouclée en dépit de la lenteur de l’institution judiciaire dirigée par Veuve.

Bougnouls sont privilégiés dans les cités. Ils sont moins contraints de payer leur loyer que les Français. Ils vivent souvent des prestations sociales. Leurs couples font multitude d’enfants entre autres pour toucher allocations familiales. Veuve s’en réjouit, car ils augmentent taux de natalité des prétendus Français, avant que bougnouls laissent leurs enfants gagner sous avec racket et trafic de drogue.

Ce dernier a énorme succès en France, avec café et Coca-Cola, alcool, médicaments, calmants, somnifères, neuroleptiques, amphétamines, drogues douces et dures. Et élus de France sont incroyablement hypocrites, ils persistent à interdire officiellement commerce des drogues douces alors qu’ils le tolèrent en réalité.

Et il ne faudrait pas serrer les criminels de Viry afin de ne pas enflammer les cités selon Veuve. Mais cette politique va peut-être s’achever arec victoire du sotcho-boche en Amérique, implicitement soutenu par grogne du flicard.

Populisme va apparemment gagner en Autriche, en France puis en Europe, après l’avoir emporté en Hongrie et en Russie, certes sous forme alambiquée. Le Slave ne marche pas droit car il abuse d’alcool, bien qu’il soye mélomane et qu’il adore secrètement Napoléon. Quant au Hongrois, il s’imagine parfois que son État enjuivé et emmaçonné le protège, mais Urbain a loupé son référendum à cause du grand nombre d’absentions, avant de se planter de deux voix au parlement où grouillent francs-maçons. (On dit parlement et libres artisans de la pierre en magyar.)

Russie est alliée de France au moins depuis Catherine II, tandis que France a cousins en Amérique. C’est sur la base de cette union trilatérale qu’il s’agit de construire.

Se farcir Marine Le Pen ne sera pas cadeau, mais on fera avec. Pédés et juifs de Frisco auraient manifesté en apprenant victoire de Trump. Ils auraient même cassé bouteilles, quel scandale ! Clinton a conquis Vermont et Illinois, provinces françoises, mais elle a été vaincue dans les deux Louisianes, orientale et occidentale, et à Des Moines, en Iowa.

On estime gens de race françoise à 2 % de la population à San Francisco, dont certains sont pédés, mais gageons que peu d’entre eux ont cassé bouteilles, acte sacrilège. C’est comme le Grec qui casserait amphore, c’est impensable.

Éventuelle victoire de Charkeuzi dit sarko en révolte plus d’un. Voyez commentaire de Pfister dit Brebis Galleux. Notez au passage mélange du genre des mots, truc de normalsupien lettres Cachan de race bochofrançaise. Mais c’est qui qui espérait et avait prévu victoire de Trump ? Aiglon issisois.

Modeste petit volatile, certes, esseulé depuis que Nanterre est passée à l’ennemi, qui résiste néanmoins, qui défend valeurs du royaume d’Argot. Si Jupette était moins con, il ne dirait pas le moindre mot verlan, mais son cas est irrémédiable. S’il se fait niquer par Sarko’, il l’aura cherché, même si c’est Marine qui remportera sans doute la présidentielle.

Pfister reprend du service car DGSI avait prévu victoire de garce Clinton. DGSI s’est plantée, comme d’habitude. Contrairement à Revision, qui savait Trump de père boche, mais pas de mère scotuche, ce qui est capital pour comprendre son mental. Il n’aime ni le sarrazin ni le latino. Il part du principe que le latino d’Amérique du Nord provient souvent de la lie des sociétés hispaniques, du Mexique en particulier. Idem en France, où l’immigrant sarrazin est souvent racaille.

Marine est plus tyrannique que son père, elle prend pour lieutenants un juif et un pédé. L’idiote se croit maligne. Cols bleus, comme on dit aux States, la suivront. Même Revision risque de voter pour elle. Mais qu’elle ne se fasse pas d’illusion, Revision lui sera toujours hostile.

Trump a gagné, il prendra le pouvoir le 20 janvier 2017, mais le combat ne fait que commencer. « À Londres, à Paris, Budapest et Berlin », comme disoient marxistes-léninistes, marxistes syphylitiques, comme on dit maintenant.

Amerloque francophone partisan de Trump joue sur les mots trump et trompe. Il a raison, car trump est tiré du françois. En rosbif, ce mot signife trompette, atout, couper (aux cartes). Le cow-boy ne joue quasiment jamais au tarot mais surtout au poker, jeu plus primitif. Pourtant Trump a coupé court à l’idéologie de l’establishment. C’est un atout.

7 novembre 2016

ROBERT PATUREL

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 21:08

Robert Paturel est né en Hauts-de-Seine, à Rueil-Malmaison. Il est de race romane bretoke. Six fois champion de France de savate, il fut champion d’Europe en 1984, année fatidique. Hauts d’Issy soutiennent sa candidature à la présidence de la future association des flics colère même si avis des habitants sont partagés.

Gras du bide CIA, ignorant la savate, hésite, tandis que vieil Issisois, formé à la savate, est partisan de Paturel. Quand on joue de la savate, on se respecte, affrontement opposant Aigle Noir et Paturel n’auta pas lieu. Ni dans la plaine, ni sur le côteau, ni sur la butte.

Paturel parlera enfin des flics courroux, car flics en colère est semi-barbarisme. Il a répondu aux questions de Breizh-info, breizh étant aussi imprononçable que magyar. Encore que vous puissiez dire Bretz, à la bochine, tout le monde comprendra, alors que magyar est plus bordélique. Une armingote dit magiar, elle n’a pas tort, mais cela froisse un peu la feuille du magyarisant.

Nous ne savons pas ce que vaudra Paturel au combat. En tout cas, il n’attquera pas le réviso des Hauts d’Issy, païen supporteur de saint Êtienne.

Pour mémoire, on peut être colère, comme dieu, sans raison, mais courroux quand on a été outragé, mot devenu kuruc en langue barbare. Relisez Corneille à ce sujet. Il adorait subjonctifs passé simple et plus-que-parfait, il vénérait Attila et sympathisait avec le janséniste, comme Revision. Au point qu’il faudra écrire en épitaphe de Guionnet, s’il est descendu par DGSI, comme c’est possible : il est tombé par terre, c’est de la faute à Corneille. Pas de la bouteille, sa danseuse.

Erreur, dit Mohatch en commentaire, Racine était janséniste mais pas Corneille. Il a raison, normand Corneille était avant tout réviso. Il préconisa alliance du royaume de France, qui n’existoit pas, avec Attila roi des Huns. Pièce de théâtre difficilement compréhensible jouée ces dernières années à Aubervilliers, près d’université des langues orientales.

Complexe du réviso, qui craint de dire Corneille réviso, mais il le fut bel et bien, avant que le mot fût inventé.

Manque de plus en plus marqué d’étoiles des papiers est rassurant. Il suggère que DGSI a viré son normalsupien Luc Pfister pour incompétence. Forcément, il fut chargé d’infiltrer Revision avec ses histoires de cul, mais ça n’a pas marché, sa pute polaque, ou polake, ayant quasiment été identifiée.

Élire roman bretoc à la tête d’association des flics courroux est bonne idée, car il n’est pas loin du pays d’Oïl, sutout que François ne supporteront jamais d’être dirigés par un Occitan, comme Juppé dit La Jupette.

Défendons Oïl les gars. Paturel dit qu’il a grandi à Nanterre, alors que Guiillaume est flic nanterrois. En réalité, seules deux villes comptent aux Hauts-de-Seine, Nanterre, vraisemblablement ancienne Lutèce, et Issy, modeste villa toujours plus performante. Même si mafieux Santini favorise boxe anglaise, avec l’issisois Tiozzo, au détriment de savate, que le despote appelle boxe française, locution novlangue.

Hélas ! Paturel abandonne sa place. Il se retire parce que supposé d’extrême-droite, pour la laisser à gueuse fliquette des Yvelines. Commandement de Veuve. Encore hélas ! si bretocs et Halt-Seinois plient bagages, France est sans défense.

Point, magazine de petite-moyenne bourgeoisie, a parlé le 4 novembre des flics courroux, il a eu raison. Il a vu en manif’ flicarde devant pyramide du Louvre manifestation antimaçonnique, il a encore eu raison. Mais si Nanterre tombe aux mains de l’ennemi, il ne restera plus qu’Issy dans le département, frêle poche de résistance au judaïsme, à l’islam et à la Veuve. Bah ! on a ce qu’on mérite. Issy combattra jusqu’au bout avec ses vignes, ses champignonnières et son industrie numérique.

Paturel a le mérite d’être clair quand il prédit que majorité des Français seront musulmans en 2050. D’où tentante équation racaille = musulmans, bien sûr en partie fausse. Mais derrière les manifestations policières, il y a refus des képis non dit de voir entrer racaille musulmane dans la police, où lois laïque et coranique sont incompatibles. Erdogan fait semblant de croire le contraire en dirigeant Turquie, pays de constitution laïque, à la tête d’un parti sunnite. Or si cette situation se reproduit en France, bonjour les dégâts, musulmans de France étant en grande majorité sunnites.

Seul espoir, victoire du boche Trump prochaine nuit aux States. Si salope Clinton gagne, on est reparti pour un tour en culte d’Holocauste, en adoration du monstre Nétanyahou, et tout le toutime. Si Trump gagne, on lui expliquera qu’il a doubleplus cousin germain vivant en France et que le boche n’est pas vrai ennemi du François. On lui rappellera qu’Amérique du Nord est ancien département françois, bien qu’il y en eût plusieurs.

En évitant d’entrer avec Trump en questions d’histoire compliquées. Comme avec le flic fabriqué en France : droit à légitime défense, certes, mais ne joue pas au cow-boy, ultragauche t’observe.

Communication entre flicards et Revision est certaine, comme l’a avoué IGPN. Avec méfiance réciproque. Mais on s’allie parfois avec ses ennemis plutôt qu’avec ses prétendus amis. Flic veut cogner Veuve, libre à lui. Il était temps que quelqu’un fît le boulot. Politique recommandée depuis des années par l’aiglon d’Issy.

Si Trump gagne, ce sera petite surprise, car résultats seront trafiqués, comme l’a constaté télé Poutine. Vote électronique est répandu aux States. Or, au moins dans un État, si vous élisez Trump, votre suffrage est enregistré Clinton. Ouï-dire de CIA l’Isséen sans valeur et sans confirmation.

9 novembre, 2 heures du mat’, Revision a des frissons, car Trump, ennemi d’idéologie politiquement correcte, semble sur le point de gagner. Si c’est le cas, mercredi sera jour de fête aux Hauts d’Issy, CIA payera bouteille de champagne. Il s’avérera que femmes amerloques, sauf féministes, n’auront pas voté pour la salope parce que détestable. Le boche est  certes assez con, bien que bon fraudeur fiscal, mais n’allez pas attendre finesse de la part de l’animal

3 heures du mar’, Trump va vraisemblablement gagner avec le soutien des Hauts Issiois, ne l’oubliez pas. Leur rôle est souvent tenu pour mineur, mais Trump gagnera élection grâce à Floride, racialement liée à Issy.

5 heures, Donald Trump a quasiment gagné, ce que nous avions prévu. Reste la suite, plus compliquée, que States s’entendent avec Poutine en n’attaquent pas France. Que States n’attaquent pas tradition ultragauchiste françoise, qui repose entre autres sur le bon pinard. Nous avons soutenu ta candidature, Trump, malgré nos préjugés antiboches, simulacre d’insurrection des flicards également, ne l’oublie pas.

PROTOCOLE DES SAGES D’ISSI ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 01:34

Sa publication viendra conformémént à adage quand Issisois dit quelque chose, il le fait. Juifs ont eu tort de chercher poux à Guionnet, ils vont le regretter. Il a pu se croire peinard aux Hauts d’Issy, mais non, juifs sont venus lui chercher crosses, et le mec se révolte.

Surtout qu’il est magyarisant, crime de la pensée qui lui est reproché. Mais ne descend pas Nordau qui veut. Maximilien Simon Südfeld dit Max Nordau, né à Pest en 1849, mort à Paris en 1923, est auteur du Protocole des sages de Sion. Finis guillemets et emploi du conditionnel, car nous en sommes convaincus.

Juifkipédia ment odieusement au sujet de Südfeld, car il a étudié en lycée calviniste à Pest, pas en lycée catholique romain. Juifkipédia est réputée un peu sérieuse dans ses articles sur hébreu et judaïsme, mais elle a foiré. Et puis, le père Südfeld n’était pas juif orthodoxe, mais néologue, etc. C’est d’ailleurs comportement typique du juif néologue d’envoyer son gamin au lycée calviniste.

Südfeld s’est dit épaté par l’apparent libéralisme calviniste. C’est nous qui ajoutons apparent. Lisez ses œuvres, trouvables en bibliothèque au nom de Max Nordau. La meilleure est celle d’Alliance israélite universelle, d’où rat Guionnet fut exterminé après y avoir butiné pendant deux mois.

Il s’est tapé Entartung, Dégénérescence, en boche et en français. Il fut horrifié. Il a parcouru œuvres théâtrales et journalistiques du médecin faussaire juif hongrois. L’ordure a vécu près de 30 ans à Paris, sur la rive droite, que les flics préfèrent, près du parc Montceaux. Et le polyglotte a toujours fait mine de ne pas jaser français.

Et pour cause, car c’est lui qui a écrit Protocole des sages de Sion en 1899 ou 1900 en français. Nous ne savons pas exactement la date, mais pas avant juin 1899. C’est Nordau le véritable père d’Israël, pas Herzl, cet idiot. Hitler aussi est père d’Israël, mais il ne boxa pas dans la même catégorie que Nordau.

Voyez que sages d’Issy en ont plus dans la caboche que le poulet. Protocole des sages d’Issy sera à éditer sur papier, car ce sera petit livre. Pas semi-plagiat, comme l’a fait Nordau avec l’ouvrage de Maurice Joly, avocat qui se serait suicidé alors qu’il fut vraisemblablement assassiné.

Il n’y aura pas dialogues bidons comme en Protocole des sages de Sion. Vieil Issisois envisage de descendre Kassim avec son fusil à pompe. Moderniste floridois lui propose d’utiliser colt 17. Il y a vrai débat.

Pendant ce temps, ça saigne à Rakka et Mossoul. Si Kurdes arrivent à former pays aryen au Proche-Orient, personne ne s’en plaindra. Sauf sunnites et wahhabites. Mais, comme on dit à Issy, et on encule, et on encule, et on encule sunnites et wahhabites.

N’allez pas chercher élévation d’esprit à Issy, vous ne la trouverez pas. Spécialités des indigènes sont champignon et vigne, industrie numérique secondairement.

L’issisois s’apprête à retourner à bibiothèque d’AIU, où il y a trésors. Même Partouche, avocate juive dont famille est propriétaire de casinos, sera modérément hostile à sa venue. Voyez, Issisois ne se dégonfle pas, si biblothèque d’AIU lui ouvre ses portes, il se calmera.

Issisois attaquera AIU, promis, juré. Il a lacunes sur les Esséniens, se demande toujours si juif est originaire d’Inde, comme le tzigane. Contrairement à Reynouard, Auschwitz ne le fait pas bander depuis longtemps. Il préfère Austerlitz, en notant que Napoléon n’a pas fait guerre au Magyar. Napoléon a eu raison.

(Rat qui butine est innovation, mais tout est permis en littérature.)

5 novembre 2016

INTERROGATOIRE DE GUILLAUME

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:22

Par IGPN, dont procès-verbal nous est miraculeusement parvenu. Le voici :

« M. Guillaume Lebeau, vous avez commencé par fouler au pird le sacro-saint chandelier à sept branches de la place de l’Hôtel-de-Ville, à Paris. »

— Je ne le savais pas. »

« Puis vous avez outrepassé votre devoir de réserve en parlant à des journalistes. »

— Il fallait bien que quelqu’un le fît. »

« Vos propos furent diffusés en direct par RT France, audibles par espions étrangers et français. »

— Bof. »

« Espions français nous préoccupent le plus, savez-vous qu’il est interdit au policier de s’entendre avec l’argotier ? »

— Oui, mais impossible de faire notre boulot sans avoir notions d’argot. »

« Espion français M. Alain Guionnet vous a tout de suite identifié, vous êtes de la BAC de Nanterre, de race chinetoque ou juive d’Asie selon lui. »

— Il n’a rien inventé. Rumeur selon laquelle Chinois seraient juifs d’Asie ne date pas d’hier. Quant à sa connaissance de l’administration policière des Hauts-de-Seine, elle vient de son expérience de criminel de la pensée. »

« M. Guillaume, vous venez d’être déchu de vos postes de vacataire à l’École nationale des officiers de police et à l’École centrale de la magistrature, bien que vous demeuriez délégué syndical d’Unité SGP, ceci a-t-il rapport avec cela ? »

— Oui, je défends l’honneur des syndicats de police. Tout le monde n’est pas bureaucrate corrompu ou franc-maçon dans nos organisations. »

« Êtes-vous contre la répression des criminels de la pensée ? »

— Non, pas forcément, seulement et surtout quand ils sont islamistes. Je me suis engagé dans la police pour chasser malfrat ou racaille, pas criminel de la pensée. Et puis, vous m’accusez maintenant de crime de la pensée. Mes collègues picards, bretons, normands, du midi me soutiennent, en un mot de France métropolitaine, mon pays d’adoption. »

« Espion Guionnet vous a soupçonné d’avoir parlé aux journalistes car vous jouiriez de discrimnation positive, qu’en pensez vous ? »

— Guionnet est raciste. Il n’aime pas les Chinois, ni quasiment aucune race. Il n’a peut-être pas totalement tort. J’ai mouillé ma chemise pour les Hauts-de-Seine, et je protège l’Isséen, même si l’idiot n’en a pas conscience. »

« Donc vous êtes allié de Guionnet, M. Guillaume ? »

Guillaume ne répond pas, il en a marre de ces questions à la con. Guillaume ne lit pas Revision, sinon il aurait pu dire qu’il est d’accord avec la revue sur un point : Rachid Kassim est dangereux criminel de la pensée, en outre criminel tout court. Son flair lui indique que c’est Kassim le principal responsable des attentats commis en France depuis celui de juin, à Magnanville, point de départ du sentiment d’insécurité qui se répand dans la police. Mais Guillaume ignore les affaires d’espionnage en cours.

Place de l’Hôtel-de-Ville, un flic a demandé à un journaliste de RT France pour qui il travaillait. Le gars lui a répondu tranquillement, en précisant Russia today, mots se passant de traduction. Le flic s’est satisfait de cette réponse. Ensuite, DGSI aurait longtemps été incapable de décrypter Telegram, et ce serait un service secret étranger qui lui aurait appris comment s’y prendre. Or Telegram étant application ou logiciel russe, c’est sans doute Poutine qui a vendu la mèche.

Confirmation de la médiocrité du renseignement. Avis de De Gaulle en personne, qui jugeait renseignement français presque nul en temps de paix. Or Hollande crie à tue-tête que France est en guerre, mais DGSI continue de fonctionner comme en temps de paix.

Voyez l’interrogatoire de Guillaume, c’est l’action de l’espion français Guionnet qui tracasse IGPN. Ennemi bidon, contrairement à Kassim. Il n’y a pas besoin d’être un aigle pour rapprocher Guillaume et Guionnet, noms de même origine. Et si Guillaume avait jasé aux journalistes non parce qu’il pensait jouir de discrimination positive à cause de sa couleur citron, mais parce qu’il s’appelle Guillaume. Homme de la BAC 92, tandis que Guionnet est gibier de potence du 92. Nouvelle théorie du complot possible.

Flic est rusé. Après avoir dit son intention de prendre Élysée, il a marché sur Bastille, où il n’y a plus qu’une colonne et un opéra maçonnique qui s’écroule. Et son idée de s’assembler devant pyramide du Louvre fut géniale, espion français n’y ayant pas songé. Il ne reste plus beaucoup de lieux de groupement sur rive droite de Paris. Trocadéro, Champs-Élysées, place Beauvau, Opéra, Louvre, Notre-Dame, Bastille, République, tous ces sites ont été visités. À noter attirance de la volaille pour rive droite et île de la Cité, tandis qu’elle dédaigne rive gauche. Le poulet voudrait-il montrer ainsi que son cœur penche à droite ? C’est possible.

En voyant petite tête du poulet, on se dit qu’il n’y a pas grand chose dedans, mais il est rusé, ce que nous n’avions d’abord pas soupçonné.

Vous allez devoir attaquer rive gauche, flicards, mais où ? Jardin des Plantes est bonne idée, surtout que vous vous appelez vous-mêmes plantes quand vous opérez garde statique et que le jardin se trouve pas loin de gare d’Austerlitz, nom d’une grande victoire de Napoléon. Il y a  bonapartistes parmi vous, pas seulement corses, nous le savons. Vous éviterez quartier Latin car trop ambigu, vous ne voudrez surtout pas être confondus avec les enragés de 68.

Place Soufflot est idéale, devant le Panthéon, lieu symbolique du pouvoir de Veuve, en même temps discrètement païen. Puis votre cortège évitera de passer devant le sénat, que vous détestez autant qu’Assemblée nationale. Il passera d’abord devant université d’Assas, où certains d’entre vous ont étudié, puis empruntera rue Bonaparte, avant de s’achever place Saint-Sulpice.

Que de symboles ! Rue Bonaparte se trouve Institut hongrois dont le drapeau tricolore est peut-être plus beau que son homologue français, question de goût. Et puis, le président de Hongrie juif autoproclamé Victor Urbain refuse entrée du musulman en Europe. Il a raison selon feuille de chou Revision.

Arrivée à Saint-Sulpice, dont il est trop long d’écrire histoire du séminaire, mais il est catholique romain. Or vous, flicards, défendez certaines valeurs du catholicisme romain, que vous le vouliez ou non.

Vous éviterez Montpar’, car ne voudrez pas être suspects de bretoquitude, même si vous élisez Paturel, au nom roman bretoc, président de votre future association. Il y a lutte en Bretagne depuis des siècles opposant romans bretocs et bretocs pur jus. Pas une goutte de sang n’a coulé, c’est foire d’empoigne.

Vous laisserez tomber place d’Italie, quartier chinetoque, mais vous songerez à Denfert-Rochereau, héros de Belfort. Pourtant tous les Belfortois ne sont pas héroïques. Même Rassinier, führer du mouvement réviso, a tué cycliste en 1947 au volant de sa voiture. La victime, sans doute ronde, sortait du Café de Paris.

Révisos avouent leurs crimes contrairement au juif.

Suivra forcément descente à Porte de Versailles, stade ultime avant insurrection. Mais Veuve fera tout pour l’empêcher.

Imaginez un peu si flics défilent devant Gerbe d’Or, bijouterie, ancien fief réviso, puis devant ancien tabac de la Mairie, maintenant appelé Comptoir d’Issy, ancien fief réviso, en passant au pied de la butte, encore et toujours fief réviso depuis Clovis et même avant, ce sera la totale. Liste des seigneurs est claire : un chercheur au CNRS, un géographe, un historien. Dans petit triangle, adoré par Veuve.

Nos objectifs sont clairs. Comme le flicard, nous ne songeons pas à violer Veuve, peu ragoûtante, mais à relever ses soutifs. Propos raciste dira peut-être justice, mais nous nous comprenons entre argotiers et flicards, et nous emmerdons balance maçonnique.

1 novembre 2016

POLICIERS COURROUX

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:27

Vague du mouvement a paru dégrossir avec l’annonce de négociations ayant abouti à la promesse du gouvernement d’augmenter de 250 millions le budget de la police, goutte d’eau dans la mer au regard des revendications des manifestants, qui jugent leur sécurité menacée, ainsi que grande partie de leur hiérarchie et leurs syndicats incompétents.

Or que s’est-il passé à Viry-Châtillon le 8 octobre ? Apparemment, un adjoint de sécurité  et une fliquette auraient été envoyés à un carrefour opérer une garde statique de surveillance de la caméra de police, régulièrement démolie. Fliquette et adjoint sont à occuper selon leurs chefs, qui jugent que mieux vaut ne pas leur confier mission sensible.

Gardes statiques sont déconseillées en lutte antiterroriste, mais aussi maintenant en droit commun, car esprit islamiste se répand dans les cités et tuer flic devient glorieux pour des racketteurs, plus que pour des trafiquants de drogue. Hiérarchie policière est donc suspecte d’être en partie à l’origine de ces deux tentatives de meurtre.

Rachid Kassim également, roannois de 29 ans, ancien semi-fonctionnaire, animateur social passionné de rap, commanditaire de plusieurs attentats et tentatives d’attentat en France ces derniers mois. Sachant parler aux jeunes, il leur donne l’exemple : le 21 juillet, le barbu a décapité un prétendu espion en se faisant filmer.

Et ça marche, trois jeunes de 15 ans écroués ces derniers jours, un autre de 18 ans, qui furent en liaison avec Kassim. Désavantage, la source est unique et finira par s’épuiser alors qu’il existe d’autres foyers de radicalisation islamique

Mais que fait État ? Kassim est parti en Syrie en 2012. En 2013, Hollande et Fabius soutenaient ouvertement Daech et Nosra. De telle sorte que Kassim est en quelque sorte fils de Hollande et Fabius.

Depuis la première vague, deux étapes ont été franchies. D’abord à Versailles, où 500 flics ou assimilés ont manifesté, bien joué. Ils ont ainsi assailli les trois centres symboliques du pouvoir. D’abord Élysée, même s’ils marchèrent sur place Beauvau située à côté, puis Bastille, enfin Versailles, car ils savent que nation françoise est de très longtemps antérieure à Révolution française, dont ils s’inspirent en chantant Marseilloise et en appelant citoyens à l’aide.

Étape suivante fut Béziers, sous-préfecture de Hérault, ville de 78 000 habitants où 500 personnes s’assemblèrent. Près de 250 de police nationale, 30 de police municipale, rejoints pas des pompiers, comme avant à Toulouse, et par des citoyens.

Nouvelle indication : policiers courroux ne veulent surtout pas sembler directement liés au Front national. Avantage de Robert Ménard, maire de Béziers, il n’est pas encarté FN, mais élu des droites nationales. Cet ancien chef de Reporters sans frontières obtient victoires, comme sa réduction du prix du gaz de 15 % pour les Biterrois, tandis qu’il critique sobrement la racaille.

Elle est souvent en France d’origine musulmane sunnite maghrébine, tandis que flic courroux ne comprend pas pourquoi France se prosterne devant islam, Sarkozy et Hollande en tête, ni pourquoi France livre armes à Daech avant de guerroyer contre État Islamique. Il n’est pas le seul dans ce cas. Il appelle masse à lui venir en aide, mais assez peu de citoyens rallient ouvertement son mouvement.

Béziers est bien trouvée car signe de radicalisation modérée, mais quelle peut-être prochaine étape symbolique ? À notre avis Issy-les-Moules, car il y eut trois centres du pouvoir au dix-huitième siècle, Paris, Issy et Versailles. Lieu d’assemblement Porte de Versailles, devant le parc des Expositions, puis descente à Issy. Coins illustres défileront, notamment séminaire Saint-Sulpice, qui fut lieu de foi et de débauche au dix-huitième siècle, quand France fut dirigée d’Issy par le cardinal Fleury pendant près de quinze ans, par ce roturier régent de Louis XV. Fleury était peu belliciste, Voltaire en a témoigné.

Sitôt après, cortège passera devant ancienne et nouvelle mairies, la première de style néoclassique révolutionnaire, la seconde moche. En même temps au pied de la butte, cœur historique de la vergne. Or c’est là, dans l’ancienne villa d’Issi consacrée par Clovis, que se distingua le comité de salut public Issy-l’Union en 1793, réputé pour sa modération.

Mouvement policier appelle citoyens à la rescousse, mot respectable parce que d’origine grecque, mais peut-être trop lié à Révolution française. Modérés serait peut-être mieux.

En plaine, ancienne mairie, où eurent sans doute lieu les plus sanglants combats de la guerre civile dite Commune de Paris, Parisois ayant proportionnellement beaucoup moins souffert que les 5 000 Issisois, dont beaucoup d’origine provinciale ou étrangère, ville ayant alors été industrielle.

Puis défilé passera devant poste, où eut lieu braquage d’OAS, tandis que flics furent tués à Issy par FLN. Ensuite, devant palais des Congrès, où se déroulèrent métingues capitals, du Parti socialiste notamment, et match de boxe, Issy étant réputée pour qualité de sa boxe.

Peu après, cortège arrivera devant commissariat, immeuble moderne mais dont cellules se trouvent en sous-sol, où il y a insectes rampants se faufilant dans les bouches d’aération. Pas de rat comme à Fresnes, en revanche, détenu d’Issy pouvant se croire privilégié.

Mais c’est donnant-donnant, flicard. Parle notre langage, nous t’attaquerons à l’issisoise, mais préviens-nous si tu montes ou descends à Issy, il faudra que nous te renforçassions. Vous pigez maintenant pourquoi, baltringues, Issy-Union est capitale de l’inivers ?

Visage pâle flic a croisé monstre d’Issy hier place de la Mairie, il semblait l’estimer. Il n’était ni fliquette ni adjoint de police. Il est fier de sa race, il ne craint pas d’être assailli par racaille à Issy. Il a raison, car ultragauche locale lui vînt aussitôt en renfort. Issy est une des dernières villes peuplées majoritairement de pâles, y compris de François, cerise sur le gâteau.

Revision est accusée d’égotisme, issisisme ne faisant pas recette et suscitant jalousies. Paris capitale de l’univers, thèse du révolutionnaire juif allemand Anacharsis Cloots, a mis longtemps à passer, mais Issy capitale de l’univers est indigeste. Cloots a fini guillotiné en 1794. Mais que reste-t-il en région parisoise comme lieu symbolique du pouvoir ou de résistance de nation françoise ?Selon Juifkipédia Cloots n’aurait pas été juif mais baron prussien d’origine hollandoise, pourtant rumeur circule dans partie d’ultragauche qu’il était juif, peut-être entretenue par son éditeur juif espion roumain Lebovici, de Champ Libre, assassiné dans un parking parisois en 1984, dont le ou les tueurs n’ont pas été identifiés. Surtout qu’il ou eux appartenai(en)t peut-être à service de renseignement de La Francisque. Euphémisme que renseignement, comme intelligence en rosbif, car ces services disposent de tueurs professionnels.

Autres possibilités : Vincennes, avec son fort ? Mais c’est site militaire, alors que c’est Ivry qui s’est illustrée dans les combats de tranchée pendant le rude hiver 1870-1871. Et puis Ivry est devenue cocote. Invalides ? mais la place est trop grande. Assemblée nationale ? mais le mouvement est hostile aux hommes politiques corrompus. Place de la République ? mais manifestation policière y a déjà eu lieu. Quartier Latin ? Bonne idée, flicards suggérant ainsi qu’ils feraient leur Mai 68, mais ils pousseraient le bouchon un peu loin.

Issi a avantage de porter nom galois de signification inconnue, et quand on remonte dans le temps, avant Versailles on tombe sur le druidisme, dont églises catholique romaine et gallicane furent héritières. Adverbe ici est sans doute tiré d’Issi, même si le mot latin hic n’est pas à écrarter, pas plus que langues arabes et touraniennes où i est suffixe locatif.

Premier novembre, flicards courroux ont préféré le Louvre, peut-être pour quatre raisons. 1°) Le musée se trouve au centre de Paris, ce qui est recommandé, car les manifestants viennent de toute la région. 2°) Dans l’ancien palais des Tuileries, allusion à Révolution française, bien qu’un peu obscure, car on ne sait pas quelles idées passent dans la tête du poulet. Est-il légitimiste, bonapartiste ou républicain ? Bah ! il ne le sait pas lui-même. 3°) Volaille se rapproche d’Élysée dont elle sait le palais quasiment indéfendable au plan militaire. 4°) Poulets se sont assemblés devant la pyramide bidon, indiquant ainsi leur volonté de combattre Veuve, leur maîtresse.

Il fallait y penser. Nous crussions tête de poulet demeurée, mais comment attaquer Veuve de façon symbolique ailleurs que devant pyramide du Louvre ? Idée géniale à laquelle Revision n’avait pas songé. Surtout qu’ÉI n’a jamais attaqué juiverie ou Veuve, dont il est laquais.

La plupart des gars étaient visage découvert afin de montrer à IGPN qu’ils n’ont pas peur d’elle. Révolte est partie de Marseille avant de contaminer Paris. Cognes, pandores, argousins, etc., partirent ensuite en cortège. Ils défilèrent devant préfecture de police de Paris avec pancartes où on pouvait lire : « La police à bout de souffle », «  Touche pas à ma police », « Je suis flic et fier ». Difficle d’attendre niveau de réflexion plus élevé de la part d’un gallinacé.

Peut-être signe de ses arrière-pensées insurrectionnelles, poulet bossant dans les forces régaliennes. Sans son concours, État est presque coquille vide. Ou comme sans celui des militaires, qui eux aussi se plaignent d’avoir peu de moyen de s’entraîner, Hollande ayant envoyé troupes en opérations extérieures. Surtout aviation et forces spéciales, mais aussi marine, unique porte-avions escorté de plusieurs frégates se trouvant en Méditerranée orientale, France étant dépourvue de moyens de défense au cas où salope Hillary Clinton, si elle était élue, l’attaquerait. (Si elle l’attaquait ou si elle l’attaquerait, on peut dire les deux.)

Obsession langagière est reprochée au guide, mais idée de nation françoise fut d’abord suggérée par les druides, ces mages comme on les appeloit au Proche-Orient et en Bible, dans Ancien et Nouveau Testaments. Il est vrai que mage issisois est gonflé, car employer subjonctif passé simple après futur défie novlangue. Il faudra que nous les renforçassions ne se trouve nulle part à notre connaissance. Nous allons relire Grevisse à ce sujet.

Mohatch nous a mis sur la piste du comité de salut public Issy-l’Union de 1793, excellente idée, car c’est union que mouvement policier réclame, sinon flics pourront frétiller, ils seront pêchés comme des sardines.

Information en partie fausse, car décret instituant qu’Issy s’appellera désormais Issy-l’Union date du 9 juillet 1793, avant que Napoléon restituât à la commune son nom. Nouvelle communiquée sur toile en 2013 par Historim, site historiographique du despote Santini. Mais flicards chantent Marseilloise et appellent citoyens à la rescousse, qu’ils assument conséquences de leurs propos. S’ils souhaitent sérieuse union avec les citoyens, c’est à Issy qu’ils la noueront.

Nul égotisme dans nos dires. Différences avec Lebovici et Debord, Guionnet n’est pas juif coupé comme Lebovici, ni ritalingue niçois comme poivrot Debord. Il est certes poivrot, mais modéré. Il sait en outre reconnaître ses torts, contrairement à Faurisson qui cause ex cathedra sans accepter le moindre contredit.

Au sujet d’il faudra que nous renforçassions Grevisse parle de discordance des temps, tout à fait tolérable, sans apparemment donner exemple d’emploi du subjonctif passé simple après futur. Mais voyagez dans le temps, il faudra est clair, puis trouvez-vous à ce moment-là, que nous eussions renforcé flics prétendument insurgés. On est dans le virtuel ou l’hypothétique, tandis que subjonctif passé simple ou plus-que-parfait correspond parfois au conditionnel passé. Nous songeons à soutenir flicards sans leur donner la moindre garantie de notre intervention.

C’est marque de correctitude, comme dit Royal. En revanche, si volaille manifeste à Issy, indigènes, peut-être plus nombreux qu’à Béziers, se joindront au cortège. Ce sera un peu embêtant, car il nous faudra fabriquer banderole des Hauts d’Issy, propos carrément égotiste.

26 heures après parution de première version du papier, absence d’étoile. Première hypothèse : il déconcerte, car il passe du coq à l’âne, il donne impression de fouillis, il échappe au style journalistique. Deuxième hypothèse, il fait peur, car radicalisation d’une partie de la volaille et des apprentis terroristes, maintenant souvent âgés de 15 à 20 ans, n’annoncent rien de bon.

Il dit quelques mots de Rachid Kassim, vedette incontestée de ces derniers mois, en s’inspirant des derniers papiers du Parisien, dont le pisse-copie a d’abord écrit énormité en prétendant que Kassim serait impliqué dans les affaires terroristes depuis l’été. Faux, car le marocain Larossi Abdalla a assassiné à coups de couteau un commandant de police qui rentrait à son domicile en civil, puis sa femme, fonctionnaire au ministère de l’Intérieur, lundi 13 juin à Magnanville. Or Kassim est soupçonné d’avoir inspiré le tueur.

Double meurtre dont le souvenir est ancré dans la tête du flic. Agressions de poulets hors service dans la rue ne datent pas d’hier. Reconnus par certains de ses clients, le flic se fait insulter, cracher au visage. Il y a parfois horion, bagarre, mais rarement traquenard à proprement parler. Or le tueur de Magnanville a prémédité son double meurtre.

Entrée en piste d’un Marocain, suivie de celle de la bande des Tunisiens de Nice le 14 juillet, dont la vedette s’est apparemment elle aussi inspirée de Kassim, qui avait préconisé de tuer les infidèles par tous les moyens, y compris en les écrasant. D’ailleurs Boulhel adorait films d’ÉI où on voit décapitations, cinéma-réalité ayant été pour lui plus jouissif que fiction.

Tout le Maghreb est maintenant infecté. C’était prévisible. Le prétendu terroriste du Talys était d’origine marocaine, bien qu’une seule chose soit sûre, c’est qu’il est dérangé mental. Puis il y eut les incidents de la nuit dite de Saint-Sylverstre à Cologne, où les délinquants arrêtés furent souvent originaires des trois plus grands pays du Maghreb. Mais épidémie ne s’arrêtera pas là, surtout si État ne cherche pas sérieusement à la combattre.

2 novembre, Cazeneuve ordonne fermeture de quatre mosquées dites salafistes en région parisoise, que ne l’a-t-il pas fait plus tôt ? En riposte à rebellion des képis, hostiles à racaille, pourtant grande partie de leur gagne-pain.

Importante précision que références au Parisien, journal juif bon marché, car Juifkipédia ne donne pas les mêmes dates. Selon Parisien Kassim serait parti en Syrie fin 2012, selon Juifkipédia fin 2015. Il y a trou entre les deux dates, gap comme disent odieux partisans du novlangue.

Nous voulons peau du barbu Kassim pour notre lampadaire, bien qu’eunuque magouilleur Hollande soit soupçonné de le protéger dans l’intérêt d’Israël, dont ÉI est marionnette.

Calife Bagdadi, agent présumé de CIA et d’Israël, aurait appelé ses sujets à défendre jusqu’au bout Mossoul. Nombreuses de nos nouvelles sont étrangères à histoire, seulement témoignages reposant sur ouï-dire.

Mais nous essayons de rectifier le tir. De l’ébauche bordélique d’article sur Kassim de Juifkipédia nous concluons que juifs ont abandonné ce thème aux bobos, résultat est catastrophique. Nous retenons toutefois que Kassim est d’origine algérienne, dont une partie des habitants est raciste antifrançoise. La faute à qui ? D’abord à Veuve, puis au juif Mendès-France, qui foutit merde en Afrique du Nord.

Pourquoi faute à Veuve ? C’est long à expliquer, mais tout Algérien remembre ignoble décret Crémieux de 1870, juif grand-maître de Veuve.

Pauvre Kassim, avis du vieux pédé niçois qui donna 2 000 balles à Boulhel pour qu’il obtînt son permis de chauffeur poids-lourd, arme des crimes du 14 juillet. Kassim aurait été traumatisé par divorces successifs de ses parents sortis du bled. Ayant voulu faire carrière dans le rap, il se serait planté. Ensuite, nous apprenons que le pieux barbu déteste le chien, ce haram, interdit ou maudit, devenu harem en français, langue perverse.

Il n’existe pas de mot plus fort que haram pour le musulman, herem pour le juif, ou plutôt l’inverse, car c’est du juif dont s’inspire le musulman, noms que le François a cru synthétiser en jasant de harem. À tort, car il aurait dû dire heram au regard d’histoire. Eram est nom de marque de chaussures sans doute juive. Voyez que juif et Revision sont d’accord sur certains points.

Conseil technique à suivre lors d’interrogatoire de suspect d’islamisme, sans violence. Faites-le se mettre à poil, même l’amerloque l’a pigé, surtout la femme, puis confrontez-le à un clébard, berger allemand en général, pitbull pour spécimens plus résistants. Gars se mettra à table. Pas besoin de le torturer, sachant qu’aveux ainsi obtenus ne valent souvent rien.

Ultragauche idéaliste ? Oui. Ultragauche naïve ? Oui. Mais elle sait comment arracher aveux du suspect d’islamisme en douceur. Elle n’est pas alpha et oméga, mais seule à affronter flicard courroux.

Vous, flicards, avez presque épuisé votre répertoire à Paris. Va falloir que vous alliez Porte de Versailles, avant de descendre à Issy, capitale du monde médiatique, où se trouvent Canal +, Arte France, Microsoft entre autres. Sans parler du commandement de gendarmerie nationale, votre rivale. Mais c’est peut-être prématuré.

DGSI lit Revision 24 heures sur 24, y compris ses brouillons avec toutes leurs coquilles, conseils policiers aussi maintenant. Causez du flicard, il vous lira, proposez-lui alliance en vue d’insurrection est plus compliqué. Mais nous sommes là, bourgeois et ultragauchiste des Hauts d’Issy, prêts à prêter main forte à assaut d’Élysée. Le premier s’appelle CIA, le second Aigle Noir. Le premier a 41 balais, le second 62 berges.

Le boche considère qu’on devient inapte au combat à 45 piges, il envoie les soldats de cet âge dans les troupes de réserve. Comme au Havre en 1944, mais cela n’a pas empêché qu’ils fussent massacrés par aviation alliée, ainsi que civils, naturellement.

Bref, CIA est encore apte au combat malgré son régime alimentaire (le gars mange burgers). Aigle Noir aussi, en dépit de sa vieillesse. Pour officier supérieur retraite est plus tardive que pour soldat.

Impossible pour conseil policier de rejeter renfort de CIA et Aigle Noir. Au commissariat du quinzième arrondissement il y a plus de vingt ans, officier de police s’est vanté devant le petit réviso d’avoir désarmé braqueur muni d’un superflingue, qu’il lui a montré. Il était égotiste.

Hollande réussit à rallier volaille et argotiers contre lui, bravo !.Emparons-nous d’Élysée, c’est facile, mais après ? C’est sans doute prématuré, goys de France n’ayant pas formé unité de combat ni idéologique. Heureusent, sages d’Issy résistent, ils projettent de sortir leur protocole dans pas longtemps.

Remarquez, Hollande n’a pas toujours tort, comme quand il traite les juges de « lâches ». Manque d’élégance de sa part, juges étant de plus en plus souvent femelles. On les appelle dames pipi en langage familier. Avantage du parler de Revision, le flic comprend. On dit je suis flic et fier de l’être en jargon littéraire ampoulé. Poulet courroux dit simplement je suis flic et fier.

Son mouvement nous rappelle entre-deux-guerres en Hongrie, quand goys voulaient conserver le monopole de sécurité d’État et quand juifs devenaient de plus en plus puissants. Il y eut accroissement d’antisémitisme mais aucun pogrom, porc-grome disait Jarry. Juifs essuyèrent crachats au visage lancés par radicals de droite. Ils se prirent parfois horion, mais le radical de droite se faisait honneur de ne pas frapper homme à terre. Il avait tort selon racaille et Kassim, vassals du juif..

Hollande aurait dû donner ordre de nettoyer Kassim depuis longtemps, mais ne l’a pas fait car il sert ses intérêts. Et puis DGSE en est-elle capable ? Elle a tué deux gendarmes et une femme en Afrique, mais liquider Kassim, qui se trouve à Rakka selon Revision, est plus difficile. DGSE s’appuie sur Médecins sans frontières dans ses opérations, mais MSF ne lui est d’aucune utilité dans ce cas.

3 novembre Arras, troisième manifestation flicarde dans la ville. Près de 150 manifestants, dont certains venus du Béthunois, du Lensois, d’Avion ou de Lille. Deux pancartes : « Nous sommes Guillaume » et «Sauvageons en prison ». Preuves que même poulet picard n’est pas con. Guillaume est sans doute nom donné par ses parents au chinetoque de BAC 92, nanterrois. Guillaume, Wilhelm en boche, est en même temps proche de Guionnet. Sauvageons en prison est plus fin que racaille en prison, car ce slogan attaque Cazeneuve, ce baltringue.

Récapitulons en termes de géographie humaine. Rebellion flicarde est partie de région parisoise avant de se répandre dans le midi et à Nancy, où fut conçue théorie de relativité restreinte ; avant de se propager au nord de Loire, de Brest à Strasbourg, y compris en Picardie, où le slogan sauvageons en prison est remarquable.

Issy-l’Union est grosso modo neutre dans l’affaire, sauf qu’elle avait accueilli le prince picard Conty, dauphin du roy de France. Conty était plutôt janséniste, comme majeure partie de noblesse éclairée. Hauts d’Issy sont toujours hostiles au jésuite et plutôt favorables au janséniste. Mais remembrez-vous, 400 habitants d’Issy en 1789, que voulussiez-vous qu’ils fissent ?

Dernière nouvelle, Issy va être envahie par coupés musulmans sunnites nègres, ces gibiers de potence.

Ultragauche idéaliste et naïve ? Ça va cinq minutes, mais elle fourbit ses armes contre l’invasion des sunnites soudanois, érythréens, éthiopiens, etc. Elle n’est pas botote. Vieux pédé niçois a payé 2 000 balles à Boulhel pour son permis de conducteur poids lourd, ultragauche issisoise ne l’eût jamais fait.

Mais il est difficile de se battre contre juifs, féministes et pédés réunis. Nous sommes minoritaires.

Flics d’Arras ont repris le mot de Revision, fier. Preuve que communication est établie. On dit büszke en langue barbare, mot qui n’avance à rien car nous en ignorons l’origine, même s’il est dérivé de poitrine, frangyars n’étant pas totalement cons.. Mais si, flicard, tu veux rejouer spectacle des nationalistes hongrois d’entre-deux-guerres, issue du combat est connue, tu seras vaincu par le juif. Tu as chance de pouvoir t’appuyer sur antijuif hongrois à Issy, mets sa flèche dans ton carquois.

Maître d’histoite et de hongrois, séminariste d’études juives, sa flèche est redoutable.

Encore égotisme, mais le message passe. Vendredi 4 novembre, nouvelle manifestation de 500 personnes à Béziers, ville de l’ancien directeur de Reporters sans frontières, car volaille espère soutien médiatique. Elle cherche en même temps à s’organiser en formant association admettant pompiers et gendarmes, peut-être dirigée par Robert Paturel, ancien du RAID. Il dit n’avoir pas vu la couleur des 250 millions promis, qui suffiront à peine à payer une voiture neuve par commissariat. Cazeneuve a en même temps reculé sur les gardes statiques, dont celle de Vivy-Châtillon fut catastrophique. Au moins il a compris une chose. Autres manifestations, 700 personnes à Lyon, 200 à Avignon, 100 au Mans.

Pompiers ont participé au rassemblement d’Avignon, coutume de plus en plus répandue. Lyon a brillé par son manque d’imagination, « La racaille en prison » et « Citoyens avec nous » ayant été mille fois entendus. À comparer avec « Sauvageons en prison », locution picarde plus subtile, car c’est toujours plaisant de retourner contre lui les mots de son ennemi. En supposant ministre de l’Intérieur ennemi du képi, ce qui est impensable partout dans le monde, sauf en France ; seul pays où vieux cons parlent encore des képis.

Flic va un temps, mais on ne va pas tout le temps employer ce mot pour désigner l’animal. Or flic, comme képi, est neutre. Argousin aussi nous plaît bien, mais ce mot est ittéraire trop recherché. Pourtant, quand argousin argote, on dit quand il parle bigorne en argot classique, poulet ergote.

On va s’arrêter là, c’est déjà shabbat, moment de trêve. Aigle a perdu des plumes dans l’affaire, partie de son public n’ayant pas compris son soutien au simulacre d’insurrection flicard. Mais ultragauche est championne en matière de réclame ; et puis, quand visages pâles se rebellent, elle les soutient.

Cazeneuve a-t-il compris qu’il lui faut interdire à la racaille d’entrer dans la police ? Ce n’est pas sûr, car place de racaille est aussi dans la police selon gouvernement mondial.

On l’appelle aussi Big Brother en hommage à notre pote George Orwell, ou Grand Frère, bien que big ne signifie pas stricto sensu grand. Résultat du remous des flicards, nous ne savons toujours pas si Eric Blair, ou Limouzin, est descendu à Issy quand il fut garçon de café à Paris. Nous en sommes convaincus, mais n’avons pas de preuve. Voilà vraie question d’histoire, qui nous rappelle accessoirement grève victorieuse des garçons de café pour être autorisés à porter moustache.

Hélas ! remous flicard nous a distrait de notre enquête, historien étant comparable au flic, leurs boulots consistant à enquêter et à douter de tout, au moins en théorie. Il y a bons et mauvais parmi les cognes comme parmi les histrions. Mais Revision te garantit, flicard, que ton mouvement entrera en histoire. Tu manques de perspective et tu cherches à rebondir, sans savoir où.

Citoyen historien te propose Porte de Versailles, direction commissariat d’Issy, à deux bornes. Éventuellement tu pourras assaillir Arte France et Canal +, presque bord de Seine. Marche de trois kilomètres au total, mais elle ne te fait pas peur avec tes gros souliers. Ultragauche des Hauts d’Issy se joindra à ton cortège. Pour CIA c’est moins sûr, le gars étant parfois dégonflé. Il soudoye actuellement Aigle Noir. Il lui a payé place à Bercy 18 euros, où le gars a vu Stan fustiger le ministre Placé.

Guionnet n’a pas compris sur le moment, mais Wawrinka est bon cheval francophone, bien qu’il fût marri par boulets de canon de son adversaire boche ce soir-là.

Règne des petits est fini au tennis, il faudra mesurer plus d’1,90 mètre à l’avenir, taille d’Andy Murray, qui se montra parfois minable face à Fernando Verdasco, 1,89 mètre. Le vieux routier a finalement vaincu Verdasco au mental, en poussant cris, comme une femme.

Corrompre Guionnet en l’invitant à Bercy, puis à Rolland-Garros année prochaine, est plan de CIA bien trouvé, mais le bougre restera toujours fidèle à sa magyaritude.

Que signifie magyaritude ? À vous de deviner, à vous de vous taper tous les articles sur ce thème de Revision. C’est à coups de magyaritude, entre autres, que nous vaincrons coterie juive.

On laisse tomber branleurs d’ÉI, ces suppôts de Yahvé, on se bastonne entre Europois ou Argotois, on peut dire les deux. Qui sont les plus forts ? On ne sait pas, mais argotiers défendront leur toyaume jusqu’à leur mort. Ils ont adopté plus foi que loi. Ils peuvent écraser islamistes comme des punaises, boulot présumé d’État; qu’il n’assure pas.

Et ce serait à nous; argotiers, d’exterminer à la fois juif et sarrzin On veut bien, mais on est seulement haut issisois. On ne peut pas cogner en même temps juif et sarrazin même si idée est bonne.

Pendant ce temps, enquête sur tentative d’holocauste de Viry avance. Police paye mal ses informateurs, fonds secrets allant surtout dans la poche de ses hiérarques. Mais pas cette fois, Cazeneuve ayant débloqué crédit. Dispense de peine des balances est règle, mais c’est affaire d’État, artiche est proposé aux indics. Volaille connaît les noms de plusieurs membres de la bande, mais c’est trop tôt pour les serrer, car difficile de savoir qui a fait quoi. Surtout que garde à vue de 48 heures est insuffisante en pareil cas.

Tout le monde attend le coup de filet. Le mieux est d’accuser barbus d’être les instigateurs du crime, salafistes selon presse, sunnites selon Revision. Même si c’est faux, politique reposant sur des mensonges.

Manifestations de flicards sont prévues semaine prochaine. Or c’est ça que volaille attend de toi, Cazeneuve, fais serrer les présumés coupables de tentative d’holocauste lundi à l’aube, car histoire est impatiente. Porte leur garde à vue à quatre jours, car ils peuvent être tenus pour terroristes. Imagine un peu, si poulets volètent à Issy, ton gouvernement est foutu.

Mélange de styles sérieux et dérisoire est tradition littéraire magyare. Mais réveille-toi, Cazeneuve, tu ne veux surtout pas qu’on t’appelle La Tapette.

C’est bien de s’adresser directement à ses protagonistes. Wawrinka a perdu son match contre le boche mercredi soir, mais il l’a gagné contre Placé.

Quasiment personne n’adhère aux thèses de Revision, mais cela ne l’empêche pas de persévérer. Elle est respectée en Floride, à Pest plus qu’à Bude, à Tel-Aviv plus qu’à Yiérouchalaêm.

Attendez qu’on sorte notre Procotole des sages d’Issi, vous ne serez pas déçus. Hélas ! c’est apparemment trop tôt, mais Protocole des sages d’Issi aura énorme succès.

Tu lis Revision, Cazeneuve, comme les conseils de maison Poulaga. Fais serrer les sauvageons de Viry lundi matin, c’est ta dernière chance, sinon flicards et argotiers s’allieront contre toi.