Alain Guionnet – Journal Revision

23 octobre 2016

FLIC ET ULTRAGAUCHE ISSISOISE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 14:56

Ultragauche issisoise est différente des autres à cause de son atavisme. Actuel séminaire Saint-Sulpice fut lieu de foi et de débauche au dix-huitième siècle, ce qui est entré dans les gènes de la populace, qui associe depuis lors les deux. Quand CIA d’Issy se passionne pour histoires de cul, c’est naturel. Quand ultragauchiste d’Issy proclame son prétendu messianisme et affirme qu’il fait partie des derniers sujets du royaume d’Argot, c’est tout aussi naturel.

Encore qu’ils habitent Hauts d’Issy, pas dans la plaine, dont ils ont tendance à mépriser les habitants. Ancienne Issi, devenue villa sous les Romains, village et bourgade en titre sous Clovis, joua rôle capital en histoire, ce qui est entré dans l’atavisme de l’Issisois, qui rêve de dominer le monde comme le sage de Sion. D’où différence entre ultragauche locale et les autres, dont certaines sont marionnettes du renseignement.

Quant au bourgeois de CIA, qu’il se démerde ! C’est à lui de plaider sa cause, mais le feignant se repose sur l’ultragaucho, ouvrier du livre nul en informatique. Pourtant cul n’est pas tout, un peu de foi est bienvenu.

Passons sur histoire locale, cul et foi étant ancrés en mental issisois, y compris dans celui des rares spécimens d’ultragauche, dont un a étudié techniques d’insurrection. À la sauce hongroise, ou gouillache, comme vous voudrez, avec paprika frais vert ou rouge, dont saveur est incomparable avec l’ignoble poudre de paprika vendue en France.

Ce qui nous ramène à la question : comment voulussiez-vous qu’insurgés hongrois tuassent plus de 650 soldats soviétiques en 56 ? Il étaient armés, certes, et avaient formation militaire, ils auraient pu résister quelque temps. Mais c’est partie d’armée hongroise qui a fait grosse partie du boulot, obus étant plus meurtrier que balle.

Ce dont flicard insurgé d’un jour, même si c’est de cinq, a à s’inspirer. Corps-francs de Revision ne valent rien au combat, sauf peut-être en petite guerre à la hussarde. Mais si Hillary Clinton attaque France, comme prévu, hussards ne pourront pas résister.

Histoire fiction, mais public adore ça. Affaire Poisson a succès aux States. Sot amerloque se fout pas mal que Clinton menace Europe et France, mais si elle menace Amérique, il va la descendre.

Issy est un peu comme Amérique, elle aime raisonnements simples. Supposons qu’amerloque sorte son colt et descende Clinton, François hésitera à sortir son flingue, car Hollande va bientôt mourir. François n’est pas lâche et en a dans le cigare. Il cogne le flic à l’occasion, mais ce n’est pas sa tasse de thé. Quand il est d’ultragauche il cherche à rallier flics et militaires à sa cause, mais ce n’est pas gagné.

Il y a eau dans le gaz, comme on dit. Si collaboration entre ultragauche issisoise et flicards se produit, elle ne se fera pas sans heurts.

Voilà, flicards, vous êtes prévenus.

Avantage de toile, on intervient en direct. Personne ne s’est plaint des racismes anti-Lugdununum et anti-ritalingue entre autres de la revue. CIA est un quart corse, il se fiche du racisme anti-ritalingue de Revision, même si peines de prison infligées aux jeunes nationalistes corses semblent trop lourdes. Point de vue d’Issy, du bourgeois et de la plèbe. Bien sûr, attaquer préfecture de Corte à la voiture bélier est répréhensible, mais c’est menace symbolique de sécurité d’État.

En 1793 Issy aurait été appelée Union, car elle aurait évité à des suspects d’aller à abbaye Cinq-Pierres selon Sissi, admirez finesse du jeu de mots, comparable à garde des Sots. Le juif fustige le goy, Revision le sot, à chacun sa bête noire.

Samedi 0h30, Bastille, nous savions que pause allait suIvre. Défilé de 800 personnes, dont quelques centaines de citoyens, s’achève au cri de « Cazeneuve démission ! » Bonne idée du flicard d’avoir appelé citoyen à le soutenir.

Flic est mot de Clemenceau tiré du bruit que faisait sa pèlerine, flicard de Revision, ard étant suffixe péjoratif. Volaille aussi est invention de Revision, qui devrait déposer brevet pour sa trouvaille, comme pour son idée de faire se balader Faurisson en kilt à Issy. Où ? devant ancienne mairie, autrefois couvent des Oiseaux.

Car on n’oublie pas à Issy, au point qu’ultragauche issisoise est d’abord issisoise, secondairement d’ultragauche. En même temps experte d’insurrection hongroise de 1956.

Danny vient d’envoyer faux document en commentaire du précédent papier. Il est mal tombé pour au moins deux raisons : Revision connaît Budapest comme sa poche (plus Pest que Bude), tandis que montage photographique est grossier.

Non, le juif n’a pas participé à l’insurrection, il était du côté du pouvoir politique. Insurrection hongroise fut modérément antijuive ; à tort ou à raison ? Ce n’est pas à nous de prononcer.

Conséquence imprévue par les médias du retour de volaille au poulailler, faussaires de Revision se crêpent le chignon. Objet du litige : qui sera la plus belle danseuse qui séduira le guide d’Issy, le vieil anarchiste nantois ou le médecin massisois ?

Avantage au toubib, indispensable pendant insurrection. Le sachant frangyar, le guide lui donnera ordres en hongrois, qu’il ne comprendra pas, mais avec gestes à l’appui. Il sera ravi, gens peuvent se faire tuer pour moins que ça. Le gars s’appelle Mohács, nom de ville hongroise à proximité de laquelle auraient eu lieu deux batailles capitales, une seule selon Revision. Mais Mohacsounet, qui déteste qu’on l’appelle ainsi, préfère être dit Mohatch.

Il a raison, francisation étant souvent bienvenue, mais Mohatchounet y va fort quand il s’appelle Sissi puis Sisi, comprenez zizi. Il ne vole pas haut, mais il vit, comme dirait Barbe Bleue. Bref, dimension magyare du combat de Revision n’est pas à oublier, Magyar étant à la fois barbare et civilisé. Beaucoup plus que le Kabyle, par exemple.

Qui aurait pu prévoir que simulacre d’insurrection du flicard se terminât par danses du ventre des faussaires de Revision ? Personne. Qui a cru un seul instant à propagande de la revue selon laquelle ses forces seraient énormes ? Personne. DGSI sait qu’elles sont composées de deux hiérodules, esclaves sacrés, âgés de plus de 60 ans, et d’un médecin capricieux n’obéissant aux ordres qu’en hongrois. Quant à CIA, le guide ne compte pas sur lui au combat.

Forces dérisoires ? Nenni, car Revision est souffle. Tout le monde s’en apercevra quand les gens appelleront police volaille. Ariens crurent réfuter sainte trinité, mais Revision est Saint-Esprit  (lil en prétendu sumérien, lél en hongrois).

Mais que les gars de Lille ne se montent pas la tête. Quand on ouvre tiroir en histoire, affaires débordent partout. Nous ne disposons pas de preuve pour l’instant que le Lillois soye spirituel.

Spectacle que donnent Danny et Zizi en commentaires n’est pas spirituel en revanche. Ils se donnent coups de torchon recouvrant rouleau à pâtisserie, car ils sont rusés les bougres. Plus jeune, le médecin a l’avantage, surtout qu’il connaît les cinq points vitals. Mais il ne profite pas de son savoir à cause de son serment d’Hippocrate. Il est du genre à donner coup de « torchon » sur la tête du « fossile » avant de soigner sa blessure. Dans ces conditions, difficile pour Revision de faire croire à son sérieux.

Pourtant on vénérait Enlil il y a cinq mille ans, littéralement seigneur du souffle, que sumérologues appellent parfois dieu du souffle vital. À l’époque on attachait moins d’importance que maintenant au cœur et à circulation sanguine. Tout semblait simple, on écrivoit homme en schématisant bite avec son méat, pourtant invisible, femme en schématisant son sexe avec son vagin, lui aussi invisible. Gens ne s’arrêtaient pas aux seules apparences, ils ne regardaient pas la télé.

Exposé destiné aux belligérants, invités à élever leur esprit. Contenu du paragraphe qui précède devrait être connu de tous, pas seulement des étudiants de médecine. On dit généralement en médecine, mais argotiers, surtout leurs archisupôts, peuvent tout reformer. Archisupôt et reformer sont écritures recherchées. Inspirez-vous un peu d’Enlil ou du Saint-Esprit quand vous vous crêpez le chignon, Danny et Zizi.

Mais Revision vient d’être de nouveau coincée par « Zizi ». Sissi ou Sisi est en réalité surnoms d’Élisabeth, impératrice d’Autriche réputée magyarophile. Son nom n’a pas de rapport avec zizi. Ostracs sont trop souvent antimagyars. Pour une fois qu’ostraque aurait été promagyare, François ne va pas s’en plaindre.

Que vient foutre François là-dedans ? Touriste, il est promagyar. Son niveau d’élévation spirituelle s’arrêre là. Il adore gouillache et paprika frais, son esprit ne vole pas plus haut. Il fait semblant de ne pas être radical. On dit ailé en hongrois, et crussiez-vous un seul instant qu’Aigle Noir ne fût point ailé ? Malheur à ses prochaines victimes.

21 commentaires »

  1. Je me dévoile : Sisi = le bon vieux mohatch. Tout en finesse, comme mes jeux de mots !
    Adieu, vieux schnock ! Reste avec ton Danny, que tu as préféré à moi, et ses faux docs à la con !

    (J’ai tout de suite vu en toi un faussaire, mais ai fait semblant de gober chacune de tes conneries. Je ne m’étais même pas aperçu que tu avais changé l’écriture de ton nom en passant de Sissi à Sisi, comprenez zizi, ce qui n’est pas d’une finesse extraordinaire. Ou bien je n’ai pas voulu m’en apercevoir, mon objectif étant de donner impression que Revision représente énorme force. J’ai été plus rapide en ce qui concerne la photo de Danny. J’ai tiqué en la publiant, avant de vite découvrir le subterfuge. Je connais bien ce boulevard et le type racial du Magyar, homme au cheveu noir est presque toujours juif, tzigane ou Français de passage, maintenant aussi chinois. Cheveu noir est frangyarisme, mais tu comprends car tu es toi-même frangyar, tu sais lire les dicos de cet idiome barbare. Je vais te balancer, NDLR.)

    Commentaire par Sisi-la-famille — 24 octobre 2016 @ 07:19 | Réponse

    • Mais bien sûr ! Tu as toujours su, maintenant que je te l’ai dit ! Tu es pathétique, vieux débris !

      (J’ai toujours su que tu es faussaire, mais je ne t’avais pas identifié. Je t’ai d’abord pris pour Fofo avant de me raviser. Je n’ai pas un instant fait le rapprochment entre Sissi, Issy et Massy. Je me suis arrêté à celui entre Sissi et Issy. Etape suivante eût été que je songeasse à Massy, mais j’étais loin d’y être arrivé. Nous fesions joujou tous les deux. Tu m’as coincé sur la Louisiane. J’ai tout de suite douté de ton aveu quand tu as dit bosser pour le Shin Beth, mais t’ai laissé faire en sachant que le sot gobe facilement les bobards qui restent gravés dans sa mémoire. Je ne me vante pas, je dis ce qui m’est venu à l’esprit pendant ces cinq jours d’insurrection policière, première du monde à ma connaissance, quand j’étais prêt à descendre dans les rues du bassin. T’en connais beaucoup des vieux débris comme moi ? Peuchère ! NDLR.)

      Commentaire par Sisi-la-famille — 24 octobre 2016 @ 09:36 | Réponse

  2. Il s’agit de l’insurrection hongroise de 1956, bordel !
    Des horions pour la révolution, Danny est prêt à en prendre, une habitude, mais il ne se résigne jamais.
    http://www.fszek.hu/56/Tematikus_HTM_ek/Pest_HTM_ek/Nagykorut_HTM_ek/SztIstvan.htm

    (Ces photos du boulevard Saint-Etienne montrant chars et véhicules de Croix-Rouge sont authentiques. Tu as maintenant raison de chercher ta doc’ sur sites hongrois. Propagande d’Urbain est mensongère, comme partout dans le monde, mais elle évite de falsifier les documents, tic judéo-français. Même Mohacsounet est d’accord avec moi, il est faussaire mais toi aussi. Ou bien tu as été dupé par un faussaire, ce qui est pire, NDLR.)

    Commentaire par danny — 24 octobre 2016 @ 08:51 | Réponse

  3. Mohatch joue les danseuses éconduites. Le haut de l’affiche aux côtés du führer, ou sinon rien. Il a l’insulte fluide. Et il a tort.

    Ce que ne comprendra jamais mohatch, c’est que sa vaine bataille d’ego, son amour contrarié pour le guide ne prendront jamais avec Danny au cœur anarchiste, bronzé par des années de combats perdus d’avance.

    Tu peux reprendre la place que tu imagines à tort ou à raison être la tienne, je ne mange pas de ce pain-là, et l’ultragauche sait se montrer magnanime.

    (Pas étonnant que tu perdes tes combats si tu prends des vessies pour des lanternes en diffusant faux document. Mohatch a énorme avantage sur toi, il est toubib. Or médecins sont indispensables pendant insurrection. Mon plan : je lui donnerai ordres en hongrois, qu’il ne comprendra pas, mais avec gestes à l’appui. Vous vous crêpez le chignon maintenant que volaille est retournée au poulailler. Ne vous entretuez pas, s’il-vous-plaît, notre propagande consistant à faire croire que nous formons groupe uni. Compact, dit le joueur de tennis, NDLR.)

    Commentaire par Danny — 24 octobre 2016 @ 09:48 | Réponse

    • Je n’ai même pas besoin de t’affronter, cher fossile ultragaucho de Danny. Guionnet le fait à ma place ! Sans rancunes, en ce qui me concerne ! Je sais que j’ai gagné !

      (On écrit généralement sans rancune au singulier, mais faculté de médecine n’est pas littéraire, je te pardonne, NDLR.)

      Commentaire par Sisi-la-famille — 24 octobre 2016 @ 11:13 | Réponse

    • Arrête ton char Aigle Noir, on peut se gourer. Et question gourance tu te poses-là ! Pas toujours il est vrai. Putain, que t’es chiatique, comme d’habitude. T’es du Haut d’Issy, retournes-y !

      J’ai rectifié le tir et vérifié la cible comme tu l’as constaté. Et après ? La belle affaire. L’insurrection hongroise était à honorer, voilà tout. Nous l’avons fait, nous sommes des braves, nous avons tout compris, l’enculé de mohatch sans doute aussi.

      (Non, je ne suis pas du Haut d’Issy, mais des Hauts d’Issy, appellation toponymique. Butte du lycée Michelet et le lycée appartenaient à Issy. Son versant occidental le demeure. Encore maintenant il y a deux Hauts à Issy, pluriel s’impose. Tu t’entends avec Mohacsounet pour dire que je suis chiatique, mais tu aimes ça. Je n’ai en outre pas besoin de retourner aux Hauts d’Issy car je m’y trouve en ce moment. Personne ne me cherche poux car c’est vain. Tout le monde sait que je suis sujet du royaume d’Argot, je bénéficie à ce titre du privilège d’extraterritorialité, NDLR.)

      Commentaire par Danny — 24 octobre 2016 @ 12:21 | Réponse

      • Tu multiplies les erreurs, ces temps-ci ! Je n’en ai jamais fait de ce genre, car je vérifie avant la provenance des documents que je partage. Tu as encore beaucoup à apprendre, fossile ultragaucho de Danny.
        Haut d’Issy, au lieu des Hauts d’Issy ! C’est comme de dire Épinette au lieux des Épinettes. Tu as perdu en rigueur ce que tu as gagné en aigreur, cher Dayân-El.

        Commentaire par Sisi-la-famille — 24 octobre 2016 @ 21:12 | Réponse

        • Sissi fait son impératrice. Elle tance, elle distribue les rôles – les bons et les mauvais –, elle corrige et dénigre, elle reprend l’imprudent. Sissi est fatigante et je l’emmerde.

          Sissi ne sait peut-être pas que les soi-disant fossiles ont pour eux l’éternité, comme Jack Barron. Leur structure est bonne.

          Enfin Sissi devrait savoir qu’il est préférable de laisser croire à l’ennemi que nos forces sont débiles, particulièrement lorsque l’on avance en territoire hostile.

          Commentaire par Frankie — 25 octobre 2016 @ 07:57 | Réponse

          • Les fossiles ne sont pas éternels, Dayân-El. Encore une bourde, d’ordre paléontologique, en l’occurence ! Les cas de fossilisation intégrale sont extrêmement rares. Seules 6% des espèces animales ayant peuplé la planète ont laissé des fossiles durables. Preuve que la plupart se sont effacés avec le temps. Seul 1% des fossiles ont plus de 545 millions d’années, alors que la vie est apparue 3 milliards d’années avant.
            Ces infos sont à la portée de n’importe qui, pour peu qu’il se donne la peine de les chercher. Et dire que ton prénom signifie « Dieu (Attila) est mon juge ». Pourtant, tu n’as pas accepté son verdict sans appel sur ton incompétence à dénicher des docs authentiques.
            @Guionnet : Comment as-tu pu faire confiance à un tel propre-à-rien ?

            (Je n’ai jamais faut confiance à Danny, mais certains de ses propos m’ont semblé intéressants. Et puis je fais cinéma, j’essaye de donner impression que tous les propos des lecteur ne sont pas à niveau au dessous de la ceinture, BNLR.)

            Commentaire par Sisi-la-famille — 25 octobre 2016 @ 14:00 | Réponse

            • La paléontologie, évidemment gros bêta+. Ta manie de prendre les gens pour des cons, ou de faire ta gouvernante dépasse l’entendement d’un goy sain d’esprit qui aime se marrer.

              CURÉ !

              Et la poésie, Sissi impératrice ? Que pouic !

              Commentaire par Frankie — 25 octobre 2016 @ 15:59 | Réponse

              • Guionnet avoue qu’il ne t’a jamais fait confiance, parce que tu n’es qu’un branquignol, qui s’est discrédité par son incompétence. Et tu prends ça à la rigolade, parce que tu ne peux pas faire autrement que de rire de ta propre bêtise.
                Je n’ai pas besoin de te prendre pour un con ; tu te débrouilles très bien tout seul. En revanche, vu l’origine hébraïque – je ne dis pas juif, à dessein – de ton prénom, j’ai de gros doutes sur ta « goyité » !

                Commentaire par Sisi-la-famille — 25 octobre 2016 @ 20:40 | Réponse

                • Preuve que tu es mauvais larron, ma poulette, la comparaison avec Jack Barron ne t’a pas un seul instant effleuré. Si infâme que tu puisses être, tu n’es jamais au fond qu’une modeste canaille qui croit à l’envoûtante beauté de nuire et aux préméditations infinies.

                  Commentaire par Frankie — 26 octobre 2016 @ 07:21 | Réponse

                • Guionnet n’avoue jamais rien, Guionnet lance des leurres.

                  Commentaire par Frankie — 26 octobre 2016 @ 07:26 | Réponse

              • Savais-tu, ignorant, qu’impératrice était alternativement surnommée Sissi ou Sisi ? Elle était par ailleurs passionnée par la Hongrie et sa culture, ce qui devrait plaire à Attila. En reconnaissance pour sa magyarophilie, État hongrois offrit à Erzsébet château des Grassalkovitch, sis à Gödöllő, dans la banlieue septentrionale de la perle du Danube.

                (Tu m’épates Sisi. Tu m’as coincé sur Louisiane, maintenant sur Elisabeth, dont tu écris impeccablement le nom en hongrois. Je vais faire mon mea culpa, NDLR.)

                Commentaire par Sisi-la-famille — 25 octobre 2016 @ 20:56 | Réponse

                • Ton mea culpa passera forcément par la vaporisation du propre-à-rien hystérique, qui se fait appeler Danny (prénom hébreu), qui n’apporte rien de concret sur le fond et qui passe le plus clair de son temps de poivrot à me balancer ses frustrations à la gueule.
                  Il nous cause de Jack Barron, alors qu’il s’agit de discuter sur ses réelles compétences, au demeurant, inexistantes. Il élude toujours, ce vieux fou !

                  Commentaire par Sisi-la-famille — 26 octobre 2016 @ 10:20 | Réponse

                  • Sissi s’énerve.

                    Nous conseillerons à l’impératrice de réviser sa littérature – en l’occurrence Norman Spinrad – et de revoir ses ratures, sinon les éradiquer. La pauvrette pratique à outrance l’inversion accusatoire, cette caricature. Ce qui indiffère Danny.

                    Contrairement à Diogène, Sissi obéit à mille passions et à mille maîtres dont elle est esclave. Quels ravages !

                    Pire encore, son mode opératoire, construit sur le même mode provocateur depuis des mois, épuise même les meilleures volontés. Elle devra en répondre auprès de ses chefs qui ne manqueront pas de la rétrograder.

                    De mille tyrannies, Danny certes plutôt voyou, a su se préserver.

                    (Mieux, Danny, tu te calmes, tu renoues avec tes tics littéraires d’autrefois, car ça a chauffé entre vous ces derniers jours. Va falloir maintenant laver vos torchons maculés de sang. Tu t’avoues plutôt voyou anarchisant parfois assimilé à ultragauche, tandis que Sisi est plutôt d’ultradroite, votre bagarre n’est pas étonnante. Mohatch est idiot, il s’intéresse au Magyar, mais n’a toujours pas compris que ce barbare jase l’idiome connu le plus proche dudit sumérien. J’vas lui expliquer, j’vas lui mettre points sur I, NDLR.)

                    Commentaire par Danny — 27 octobre 2016 @ 11:11 | Réponse

  4. Il semblerait qu’attribuer à Enlil la fonction de souffler le vent printanier pour favoriser l’éclosion de la végétation serait une forgerie a posteriori. En réalité, il serait dieu suprême, sans « spécialité » connue, immatériel et omnipotent. Une sorte de « Maitre de la maison », comme le prouve d’ailleurs l’étymologie de son nom originel « En-é » et non « En-líl ». Ce qui est assuré, en revanche, c’est que son sanctuaire de Nippur (le Tell Nuffar irakien) est le fruit d’une usurpation, au détriment du dieu guerrier Ninurta, son propre fils.

    (T’es toileux, Mohatch, avoue-le. Tu racontes n’importe quoi sur Seigneur Souffle Enlil, dont le nom ne fut jamais tiré d’en-é. Propos de toileux foireux comme toi. Equipe a cherché ta source sur le comité de salut public Issy-l’Union qui date de 1793. C’est Hisorim, blog de la salope ancienne directrice d’Historia vendue à Santini, qui ose maintenant écrire histoire d’Issy. Et puis on écrit Nippour en françois, et tell, pas Tell. Salope veut montrer qu’elle bosse à son chef mafieux, presse papier étant en chute libre, forgerie est horrible anglicisme, insurgés vont te faire la peau, Mohacsounet, NDLR.)

    Commentaire par Sisi-la-famille — 26 octobre 2016 @ 12:29 | Réponse

    • Je ne connais pas Hisorim. Première fois que j’en entends parler ! Pour ce qui est d’Enlil, j’ai raison, mais tu refuses de l’admettre. Interroge n’importe quel sumérologue, qui te confirmera mon propos, y compris sur la toponymie irakienne.
      Tu as tourné casaque pour faire plaisir à propre-à-rien, que tu ne veux pas perdre, malgré son incompétence. Je te comprends, mais tu me remercieras bientôt de t’avoir aussi coincé sur Nippur et En-é !
      Décret du 9 juillet 1793 ; https://books.google.fr/books?id=0pkxAAAAIAAJ&pg=PA9&lpg=PA9&dq=issy+union+1793&source=bl&ots=gAkDZIXPew&sig=-BIoZGmungkexP3hXNpyNnr7mNw&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj28tO79_jPAhVMAxoKHYFtACwQ6AEIITAB#v=onepage&q=issy%20union%201793&f=false

      Je te soupçonne de ma capacité à touver doc pertinents;

      (Ta liste de documents est longue et on n’y comprend rien. Ta vélocité à répondre à mes propos est suspecte. Tu peux bosser pour DGSI. J’ai déclaré guerre à ton service, normal qu’il riposte. Mais j’ai trois territoires : Issy, magyarie et Basse-Mésopotamie. Je ne me battrai pas tant pour Issy, surtout pour sa plaine, ni pour magyarie, pays en partie peuplé de faux-culs, mais pour Kièngui, que je suis seul à écrire en françois. Tu as profané Enlil, je ne te le pardonnerai jamais, NDLR.)

      Commentaire par Sisi-la-famille — 26 octobre 2016 @ 17:55 | Réponse

      • La vélocité procède de mon génie ! Le reste n’est que littérature de cocu. Je compatis sincèrement à ta déception d’avoir été trompé par des générations de sumérologues, mais je n’avais aucun intérêt à dire la vérité sur Enlil. Que tu refuses de me le pardonner est secondaire ; l’important étant la vérité historique !

        Là, tu verras mieux : https://frda.stanford.edu/fr/catalog/yc460db1075_00_0465

        Commentaire par Sisi-la-famille — 26 octobre 2016 @ 18:43 | Réponse

  5. Sur l’origine de l’étymologie d’Enlil : https://books.google.fr/books?id=eRFcAQAAQBAJ&pg=PA64&lpg=PA64&dq=en.%C3%A9+enlil&source=bl&ots=r5xh-e4Zhc&sig=kXKwvyUmDu7d4oAc4v1qag21m0E&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjDveD–_jPAhUFmBoKHT8FBPkQ6AEINTAD#v=onepage&q=en.%C3%A9%20enlil&f=false

    (T’es minable, il y a trois grandes écoles de sumétologie boche, engluche, française. Cow-boys amerloques sont arrivés après. Ne nous emmerde avece eux. Ce n’est pas simple de se farcir boche et engluche à la fois, mais c’est querelle de spécialistes. Défends vieille Europe, NDLR.)

    Commentaire par Sisi-la-famille — 26 octobre 2016 @ 18:27 | Réponse

    • Excuse-moi de dire la vérité, et peu importe d’où elle vient (engluche, amerloque, boche ou françoise). Je défends la race blanche, avant toute considération bassement nationaliste ou étatique. Je croyais que ta quête de la vérité passait par la révision de toutes les idées reçues, même les plus ancrées. Si ce n’est pas le cas, change le nom de ton blog, car il y aurait publicité mensongère. De toute façon, je ne vois pas trop le rapport entre la défense du Vieux Continent et un obscur dieu mésopotamien, dont tout Européen digne de ce nom devrait se foutre comme d’une guigne.

      (Fais un peu de gymnastique comme le gymnosophiste. Il y a 5000 ans climat et répartition des races dans le monde étaient très différents. Il y avait grandes forêts au sud d’Irak, c’est maintenant désert, transformation s’étant produite quelques siècles avant notre ère. Ses habitants d’alors sont venus du nord. Ils étaient visages pâles d’après traces archéologiques, éleveurs et chasseurs. Ils chassaient le lion et adoraient taureau barbu ; Arabes, fils du désert, étant apparus beaucoup plus tard. Encore que vrais et premiers fils du désert fussent bédouins, c’est eux qui assuraient le commerce entre Mésopotamie et Egypte il y a 5000 ans. Plus tard, il y a plus de 2000 ans, Galates venus de Gale s’installèrent au Proche-Orient, y compris en Gallilée ; Jésus, au nom grec, ayant vraisemblablement été au moins en partie galate. Suivirent les Vikings il y a un peu plus de 1000 ans, dont on trouve traces au Groënland et à Terre-Neuve, mais aussi en Russie et en Egypte, sans parler de Normandie, que ces barbares ont conquise. Pillard et commerçant, activités proches, Viking et ses descendants sont visages pâles et parfois industrieux. Tu comprends maintenant pourquoi je défends Enlil ? Je dis et répète au flic, arriéré du bocal, que je ne l’aime pas, pour qu’il comprenne, et je te donne coup de torchon, NDLR.)

      Commentaire par Sisi-la-famille — 26 octobre 2016 @ 20:21 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :