Alain Guionnet – Journal Revision

9 septembre 2016

RYSSEN, ROUILLAN ET HOLLANDE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 03:40

Dix-septième chambrette de Paris a fait coup double mercredi 7 septembre en condamnant Ryssen à un an de prison et Rouillan à huit mois. Lourdes peines, Paris étant réputée plus clémente que la province. Ryssen s’est cru malin il y a une quinzaine d’anées en ne s’engageant pas dans le combat révisionniste mais antisémtique, qu’il trouvait moins risqué et peut-être en partie plus riche. Jugé par défaut, car il n’a pas les moyens de payer un avocat, que l’aide juridictionnelle refuse au réviso et au prétendu antisémite, Ryssen ne s’emmerderait plus en justice.

En sa qualité de polémiste, il grossit certains événements, tandis qu’il en omet d’autres. Il ne cite pas presse juive, la vraie, qui communique des nouvelles intéressantes en Israël, où les juifs laïques seraient majoritaires et où juifs francophones ont de plus en plus d’influence. Il commet aussi menues erreurs. Lénine n’était pas juif, mais kalmouk, seul un de ses grands-pères fut juif converti au christianisme. 100 % du commerce d’ecstasy dans le monde n’est pas tenu par les juifs, contrairement à ce que prétend Ryssen.

Ryssen a raison de dénigrer loi du genre, comme les pédés qui défilent à poil à Paris avec quelques colifichets, même si nudité était respectée dans l’antiquité, la haute antiquité et avant. Il a raison d’accuser le juif de vouloir détruire les nations, car c’est le plan de ses sages. Mais retour en force d’identité nationale s’annonce. Les Français furent humiliés, stigmatisés au moins à partir de 2005, quand le juif sataniste de race paternelle inconnue Sarkozy chercha à séduire musulmans durs et scientologues. Communautarisme, culte d’État de droit et d’égalité multiraiale ont fait énormément de mal à la civilsation. Qu’on ne nous parle plus d’galité des religions dont les fidèles sont supposés croire à un même dieu, car il existe rapport entre islam et islamisme, ces nuisances.

17 juillet, Ryssen s’est trompé et a exagéré. Il a préconisé génocide des musulmans, femmes et enfants en particulier, mais l’idiot ne s’est pas demandé si l’attentat de Nice n’avait pas été commandité par Hollande, question que nous nous sommes posée le 14 juillet avant minuit. Ryssen déverse sa haine des musulmans, mais nation arabe n’existe pour ainsi dire pas, tandis que musulmans sont surtout capables de se massacrer entre eux.

Cet ancien gauchisant devenu gudard à l’université de Créteil cherche à séduire les droites nationales, il défend sa boutique.

Le même jour, Jean-Marc Rouillan,  ancien d’Action directe, s’est pris huit mois de prison pour avoir qualifié les terroristes islamistes de « très courageux ». Supposé délit de presse commis à Marseille, l’affaire fut déportée à Paris, tribunals de province n’ayant pas le sens de la mesure. La chambrette, où il y a majorité de jugettes, fut assez clémente avec lui. Elle le condamna à verser 300 euros à chacune des 30 victimes des attentats du 13 novembre 2015 ayant porté plainte, car elle savait que les terroristes sont lâches dans la version officielle mais courageux selon eux.

Rouillan se serait montré lâche lors de son arrestation, d’où son apologie du courage des terroristes musulmans. Mais sa peine de prison sera peut-être réduite des trois-quarts en appel pour ce délit de presse douteux ; Rouillan, après ses 24 ans de prison, ne représentant plus aucun danger, sauf d’emcombrer prisons surchargées.

Traiter l’ennemi de lâche est stupide, car cela aboutit à le radicaliser Tactique de France traditionnelle depuis 14-18, qui a entraîné la mort de centaines de milliers de Français. En 1914, l’État judéo-maçonnique a suspendu l’enseignement du boche, tandis que la propagande de guerre contre l’ennemi fut odieusement mensongère pendant le conflit et dans les années qui suivirent. Sur le terrain, en revanche, les soldats savaient le boche rusé et redoutable. Bobos, de nombreuses femmes et pédés partagèrent cet avis, tentant en apparence, bien qu’énorme faute militaire.

Idem en 1939-1940, quand l’armée française judéo-emmaçonnée fut écrasée en quelques semaines par les armées d’Adolf, dont l’armement était à peine supérieur. Mais le commandemnt militaire français fut nul. Voilà où conduit politique maçonnique. Or nous n’allons pas remettre ça. Rouillan fut stupide de traiter l’ennemi islamiste de très courageux, surtout avec son passé, mais le prétendre lâche est faute stratégique.

Cas de Ryssen est plus compliqué, l’historien accusant le musulman de méchanceté, donc de dangerosité, et, comme tout le monde, de n’avoir rien inventé, mais il semble ne pas avoir conscience de l’islamisation accélérée des nègres, ni de la multiplicité des sectes musulmanes et du grand nombre de races qui les composent. Au point qu’il semble se faire le porte-parole des sages de Sion. Mais accuser le terroriste musuman de lâcheté, ou propager la haine du muslman sont décommandés.

Nous venons de stigmatiser Hollande, peut-être criminel ayant commandité l’attentat de Nice. Hollande est en outre menteur et fraudeur fiscal, c’est prouvé sur Youtube, mais il est aussi gazeux, pétant plus souvent en public qu’il ne rote, commettant énorme quantité de lapsus. Nous prévoyons sa disparition en 2019.

Hollande accuse Revision de le stigmatiser. Nous avions cru comprendre le soir du premier septembre qu’il envoyait ses chiens de Levallois aux trousses de Revision en court-circuitant son site ; mais non, apparemment situation est rétablie, car tout le monde sait que l’eunuque est incapable de combattre menace islamiste, alors qu’une once de nationalisme identaire est recommandée.

Sarkozy vient de traiter Hollande de président de l’impuissance. Il a raison, et il remportera sans doute l’élection primaire des Républicains, car ses concurrents Fillon ou Juppé sont mièvres grenouilles de sacristie. Or les Français aiment les formules frappantes, comme les Hongrois, champions d’escrime et de natation, son père étant de race inconnue, mais lui et ses ancêtres ont vécu plusieurs siècles en Hongrie. À la fois de race juive, sataniste, aimant les tziganes, maqué aux Frères Musulmans et aux scientologues, partisan de la politique de l’empire américain, traître que Sarkozy.

Bobos auraient apparemment été visés le week-end dernier au quartier Latin, sur la rive gauche de Paris, par une tentative d’attentat aux six bonbonnes de gaz pleines sans détonateur dans le coffre d’une voiture, que deux garces musulmanes sont présumées avoir eu pour mission d’incendier. Mais elles ont sans doute eu peur, car elles se sont dégonflées. Pas à cause des flics, inexistants, mais des passants. Un d’eux les aurait vues mettre le feu au véhicule, il aurait pu les alpaguer, au moins une d’elles. Et puis, cet acte était difficile pour les greluches. Bidon d’essence et briquet peuvent incendier un véhicule, mais elles manquaient d’expérience.

Nullité des flics est confirmée. Quai des Orfèvres est proche, sur l’île de la Cité. Mais aucun flicard n’a remarqué cette bagnole aux feux de détresse allumés, sans plaques d’immatriculation. Il aurait fallu attendre deux heures après qu’un garçon de café l’eut signalée pour que maison Poulaga débarquât. Elle fit alors venir démineurs, informa palais de justice de Paris, qui confia vite l’affaire à DGSI.

Confirmation qu’État ne protège pas les François, ce dont il est incapable, Valls comme Hollande. Informations douteuses parce que tirées de la presse.

Le feuilleton continue. Garce de 19 ans, fille du propriétaire de la voiture, ayant identifié agents de DGSI en Essonne, à 35 kilomètres de Paris, aurait attaqué et blessé flic à l’épaule, avant d’être blessée par balles à la cheville et à l’épaule, flic n’ayant pas tiré pour tuer. Ila raison, mais elle aussi, meilleure défense étant attaque.

Hollande aura non seulement réussi à créer des martyrs d’Allah, mais aussi des martyes longtemps inconnues. Même si une salope aurait fait exploser sa cellulite en 2005. Loi du genre oblige, mais on ira où comme ça ?

Guionnet a autrefois pris pin dans la gueule dans le coin par officier de police pour révisionnisme, mais il vît bougnoules tenter d’incendier voiture bord de Seine, il intervînt. Meilleure protection de l’indigène repose sur lui-même. Il combat rarement l’argousin par peur, pas tant de lui que des foudres de justice maçonnique. En revanche il déteste le sarrazin et le juif.

Vendredi, 17h50, conférence de presse du procureur François Molins, qui parle mal français. Comptes rendus paraissent peu après dans la presse, mais, comme toujours, aucun journaliste ne reproduit intégralement ses propos. Molins cause notamment des warnings, il fait honte à France. Pour lui les apprentis terroristes présumés sont français, il ne précise pas leur origine raciale, sans doute pour la plupart algérienne, nous le saurons peut-être plus tard.

Droit du sol et regroupement familial sont calamiteux de toute façon. Mais nouvelle thèse se dessine. Un homme aurait été vu descendre de la voiture vers 2h30 après avoir allumé ses feux de détresse car il l’avait garée en stationnement interdit, avant de fuir dans un quartier où il y a quantité de caméras de vidéosurveillance. Juste avant il aurait allumé cibiche déposée auprès d’une couverture imprégnée de liquide inflammable destiné à faire exploser bonbonne de gaz, car une seule aurait apparemment suffi à faire exploser la Peugeot 607 et à l’anéantir selon police technique.

D’où plusieurs hypothèses. 1°) tentative d’attentat serait bidon ; 2°) greluches sarrazines n’auraient jamais eu mission d’incendier le véhicule dont l’explosion aurait fait peu de victimes ; 3°) il pourrait s’agir d’opération d’intoxication. C’est le nom du chauffeur de la voiture que nous voulons connaître.

Plus drôles sont les conditions d’arrestation par DGSI d’Inès, Sarah et Amel à Boussy-Saint-Antoine. Inès Madina serait la cheftaine, elle aurait porté casquette, sans que le proc’.précisât sa mode. Elle fût mao, cela nous ravit, car les terroristes islamistes en France ne sont parfois pas reconnaissables par leurs signes distinctifs, comme Merah et Boulhel, qui buvaient alcool, se droguaient, fumaient accessoirement et aimaient frimer, au body building ou/et en boîte de nuit.

C’est Sarah, 24 ans, fichée S et voilée comme Amel, qui a démasqué le flic de DGSI dans sa voiture et qui lui a donné coup de couteau de cuisine à l’épaule; vitre de sa voiture étant baissée. Sarah a demandé à ses copines de s’écarter avant de foncer sur la voiture tout voile dehors. La lame mesurait environ 20 centimètres précise Molins. La mousmé manque de force, certes, mais quand même, ça doit faire mal. Seul, vitre ouverte dans sa voiture, contrairement aux règles policières, cela indique que le fonctionnaire pensait sa mission de routine. Sans doute franc-maçon, peut-être tantouze, il ne se vantera ni ne se plaindra de sa blessure.

Suivit rencontre d’Inès Madina, 19 ans, fichée S, avec autre flic de DGSI. Elle aussi sortit couteau de cuisine et voulut l’éventrer, mais le flic lui tira deux balles dans la jambe, dans la cheville et dans la cuisse.

Couteau de cuisine est arme de prédilection de la femme pour tuer son mari partout dans le monde. DGSI a longtemps eu tort de mépriser les mousmés d’Allah, mais elles aussi sont dangereuses.

Vioque Amel, 39 ans, portant voile depuis deux ans, prétendue boussisoise, ne résista pas, mais elle aussi devrait être renvoyée au bled.

À moins qu’il s’agisse d’un coup monté. Rappelez-vous des pétroleuses accusées d’avoir incendié bâtiments de Paris en 1871 pendant la Commune. C’était bobard de guerre, les édifices ayant été le plus souvent brûlés par des obus versaillais. Mais révisionnistes bonapartistes et monarchistes l’ont répandu, mot révisionniste étant pris dans son acception de l’époque. Ce qui a assez bien marché, le Français retenant mieux les mensonges que les vérités.

Mettez-vous ensuite dans la tête des FF∴ du cabinet du ministre de l’Intérieur. Ils ont pu penser : on va rejouer le coup des pétroleuses. On fera ainsi d’une pierre trois coups. On montrera l’efficacité de nos services, tout en démontrant le bien-fondé de la loi du genre et que la France est en avance dans l’histoire.

Résultat, aucune arme trouvée chez les suspectes pour commettre leurs attentats : quelques jerrycans ayant contenu essence, du papier roulé pouvant servir de mèche. Au plan documentaire, lettre d’engagement d’Inès auprès de Bagdadi, sans qu’elle sache que Bagdadi est soupçonné d’avoir bossé pour CIA, testament de Sarah, bien qu’elle comptât épouser un fiché S l’an prochain. Et bien sûr traces de leur consultation de la propagande d’ÉI, tout ça étant ridicule.

Leur éventuelle innocence expliquerait leur rage de jeudi soir, quand elles attaquèrent deux agents de DGSI avec leurs couteaux de cuisine. Geste peu évident chez une femme.

6 commentaires »

  1. Je l’aime pas beaucoup ce Jean-Marc Rouillan, il écrit des livres alors qu’il n’a que cinq mots à son vocabulaire ; mais peut-être qu’en tant que terroriste, il s’y connait en termes de manipulation des personnes.
    Peut-être qu’il pense que les coupables désignés ne sont pas les vrais responsables ? Peut-être que tu pourrais replacer cette citation dans son contexte ?
    Bisous,

    (Rouillan est selon moi superficiel et ça m’étonerait qu’il se doute que les vrais responsables des attentats restent dans l’ombre, c’est trop compliqué pour sa tête de moineau. Je vais dire pourquoi il est idiot d’obliger tout le monde à traiter l’ennemi de lâche. Dire qu’il est courageux n’est pas malin, mais le guerrier doit partir du principe que son ennemi est rusé et courageux. Ancien extrémiste gauchiste, Rouillan fut manipulé au moins quand Action directe assassina Besse et Audran, NDLR.)

    Commentaire par Tante Yvonne — 9 septembre 2016 @ 08:16 | Réponse

  2. Nous avons bien sûr d’excellentes raisons de voir en Rouillan et les membres d’AD de bien piètres suiveurs de Marx, sans aucune stature, incapables de comprendre qu’en dézinguant Besse et Audran qui leur furent livrés en pâture, ils ne faisaient qu’obéir à l’agenda diplomatique et militaire de la France, elle-même sous influence judéo-maçonnique.

    Devoir s’appuyer sur ces noms du passé, qui font encore frémir dans certains milieux, montre à quel point la radicalité d’aujourd’hui est en piteux état.

    (Radicalisation des gauchistes appartient à lointain passé en France. C’est différent en Germanie, où quelques anciens membres ou partisans de la bande à Baader se sont convertis au terrorisme anti-israélien, d’autres au révisionnisme dit pompeusement historique. Rouillan n’a clairement pas lu Marx, contrairement à moi. Je peux t’assurer que Marx n’avait pas tort sur tout, mais j’ai rejeté ses élucubrations depuis longtemps au nom de la philosophie de l’histoire. Sans partager les idées de Voltaire et Hegel sur cette science. Selon moi, radicalité contemporaine consiste à compter sur ses propres forces. Folles d’Allah veulent maintenant nous tuer, elles ne sont pas à emprisonner mais à exterminer, à ausrotten comme on dit en boche, qui signifie plutôt éradiquer. Elles n’ont pas à bénéficier des coûteuses prérogatives que va leur offrir l’Etat de droit, qu’elles aillent se faire foutre par les coupés wahhabites à leur sortie de mate ! Rouillan est sorti de prison où il a passé 24 ans tout aussi con, sinon plus, que quand il y est entré, ce sera pareil avec les fous et les folles d’Allah. Je ne crois pas aux bobards sur leur prétendue déradicalisation, NDLR.)

    Commentaire par Frankie — 9 septembre 2016 @ 15:00 | Réponse

  3. Robert écrit mousmé nonobstant son genre.

    (Je corrige. Ne sachant pas comment on dit jeune fille en arabe, j’ai sorti le mot qui me venait à l’esprit sans ouvrir le dico et sans m’apecevoir que ce mot est tiré du japonais en 1887 et signifie jeune fille. Mais il colle, car nana nippone était réputée docile à l’époque. Qualifier les prétendues pétroleuses de jeunes filles ou femmes dociles n’est pas insultant, tandis que je ne les juge pas. Elles sont certes fanatisées, mais semblent tout au plus marginalement impliquées dans la prétendue tentative d’attentat à la voiture piégée. Ravi de voir qu’il existe lecteurs attentifs à mes difficiles investigations, sur lesquelles je suis en pointe, NDLR.)

    Commentaire par Damien — 11 septembre 2016 @ 09:25 | Réponse

    • Il existe bien la moukère (ou mouquère), mais qui est moins jouvencelle.

      (Merci du tuyau. Les deux championnes du couteau de cuisine ont 19 ans et 23 ans. On voyait autrefois en elles jeunes femmes, maintenant jeunes filles. Idem pour les bourgs d’autrefois, maintenant appelés villages. Mousmé me semble mieux que moukère à la réflexion, surtout que je suis allergique à l’arabe, NDLR.)

      Commentaire par Damien — 11 septembre 2016 @ 13:13 | Réponse

    • À la carre la moukère, mais moucaire nous dirons pour jaser du laideron.
      http://www.russki-mat.net.page.php?I=FrFr&a=M

      Commentaire par Frankie — 12 septembre 2016 @ 07:23 | Réponse

  4. Pour moucaire…
    http://www.russki-mat.net/page.php?I=FrFr&a=M

    Commentaire par Frankie — 12 septembre 2016 @ 07:29 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :