Alain Guionnet – Journal Revision

1 septembre 2016

J’ACCUSE ETAT FRANCAIS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 07:04

Je, soussigné Alain Guionnet, issisois de race françoise, accuse État français d’avoir commandité l’attentat de Nice du 14 juillet 2016. Je ne fuirai pas dans la perfide Albion comme Zola et Reynouard. Je suis trop vieux pour ça et n’ai pas la compétence de Reynouard. Vous pouvez enseigner physique partout dans le monde, mais pas histoire ni magyar.

Ce que je dis est réputé vrai, mais précisons. L’asiate Antoine, ayant envoyé balle de tennis dure, en pleine volée, dans la couille gauche de Guionnet, est partisan du Katar. Sur son maillot de sport bleu marine figure fly Emirates, comment voulussiez-vous que nous ne lui fissions pas la guerre ?

Quant à la prétendue innocence de Dreyfus dit Schweinfuß, elle ne fut jamais prouvée. Dreyfus fut certes amnisitié sous pression des juifs amerloques, mais antidreyfysisme demeure en France, y compris à l’ultragauche.

Réveillez-vous les gars, c’est un ultragaucho qui accuse État français d’avoir commandité attentat de Nice. A t-il raison ou tort ? Difficile de savoir, mais ultragauche s’avance rerement sans biscuits.

C’est elle qui a combattu Hollande au collège Paul Bert, c’est elle qui défend l’intégrité de l’île Saint-Germain, bien sûr issisoise.

Qui est le plus fort ? Sans doute pas nous. Mais viens à Issy, Snowden, tu seras bien accueilli, à côté de George Orwell dont nous n’avons toujours pas trouvé de preuve qu’il vécut à Issy, à côté de Froom, champion cycliste, français d’adoption.

Propos badins, mais accusation centrale demeure. État français a-t-il ou non commandité l’attentat du 14 juillet ? Nous attendons réponse.

7 commentaires »

  1. Pourquoi as-tu supprimé ton article consacré à Sigaut ? T’as eu peur des menaces de cette « vieille ménopausée », propos de son acolyte Grosal lui-même ? T’as perdu tes couilles ?

    (Niet, je suis loup solitaire. J’accuse Etat français d’avoir commandité l’attentat de Nice, tu connais beaucoup de braves comme moi ? Seule ma couille gauche fut frappée par Antoine la semaine dernière, d’où ma haine des asiates qui ne date pas d’hier. Je suis allergique aux chinetoques, surtout aux femmes, qui envahissent subrepticement Meudon et Issy. Je ne leur fais pas la guerre à toutes au gymnase Guillaume. Mais mets-toi à ma place. J’habite à côté de la maison de Saint-Etienne, je fais du sport chez Guillaume et parfois footing sur île Saint-Germain, comment voulusses-tu que je ne fusse point taquiné par les thèses nationalistes ? Situation semble plus grave au fond. J’accuse Etat français d’avoir commandité l’attentat de Nice. Tout le monde le soupçonne à l’étranger, mais apparemment pas en France, où règne l’omerta. Réjouis-toi qu’ultragauche existe, c’est elle qui lance le tuyau niçois, pas Debord, paix à ses cendres, NDLR.)

    Commentaire par Sisi-la-famille — 1 septembre 2016 @ 08:44 | Répondre

    • Tu ne réponds pas du tout à mes questions ! Sigaut n’a pas la moindre goutte de sang asiate. Elle a une dent contre Voltaire, parce qu’il a eu le courage, à l’époque, de dénoncer l’Infâme, à savoir le fanatisme catholique. Même sa pièce intitulée « Le Fanatisme ou Mahomet le Prophète » (1739) n’est qu’une attaque déguisée de l’Église. D’ailleurs, Benoit XIV ne fut pas dupe, quand Arouet la lui a dédicacée.

      (Je me fous de tes questions, je me trouve à Nice en ce moment. Sigaut est idiote, pas besoin d’avoir étudié histoire pour s’en apercevoir, tandis que Voltaire est personnage douteux, ce sur quoi Sigaut a raison, même si elle instruit uniquement le dossier à charge, maladie dont souffrent de nombreux juges, pas uniquement membres du Syndicat de la magistrature. Je n’ai jamais soupçonné Sigaut d’asiatisme, surtout qu’elle porte nom galois. Sigaut, Gauthier ou Gallois sont patronymes de même origine, même si on se demande si Gauthier n’a pas de rapport avec le Goth. Tu bosses peut-être pour DGRI, Sissi. Alarme sonne dans ta crèche : monstre d’Issy accuse l’Etat d’avoir commandité l’attentat de Nice. Cols blancs s’inquiètent, mais pas hommes de terrain, qui savent qu’avec Guionnet il n’y a rien qui puisse le faire changer d’idée. Il vénère Attila et les dieux sumériens, dont il connaît les noms mieux que quiconque. C’est lui qui a établi que nana est tiré d’Ea parfois appelée Inanna, déesse de la terre. De telle sorte que le mec est maître selon lui, la nana déesse. Nous ne sommes pas formés à ces sciences occultes dans le renseignement, diras-tu. Nettoyer Guionnet est envisagé, mais à quoi bon ? Idée qu’attentat de Nice fut commandité ou diligenté par Etat français est répandue à l’étranger. Tuer Guionnet ne résoudra rien. Il est pote de Snowden, comme il vient de l’avouer, nous nous en doutions. Le mieux serait peut-être d’employer avec lui la méthode Guizot, enrichissez-le ! C’est ça que tu dis, Sissi, à Levallois ? Ta confusion entre l’affreux asaiate Antoine et vioque Sigaut est aveu. Tu t’es trahie, Sissi, l’espion étant à la fois homme et femme, mais tu t’attaques maintenant à la noble banlieue plus pascalienne que voltairienne. C’est à Issy que prospère industrie numérique plus qu’à Silicone Valley au kilomètre carré, pas à Levallois, ville du juif hongrois Balkany. Guerre des Hauts-de-Seine, depuis longtemps annoncée, n’aura pas lieu demain. Mais si elle éclate, les sudistes vaincront les nordistes, NDLR.)

      (Ajout, L’amerloque a compris que le boche est excellent soldat, comme légion étrangère qui recrute Magyars en Hongrie, tandis que Faurisson a parfois raison. Lors du dernier accrochage avec lui à Main d’Or, Faurisson a accusé Guionnet d’être buveur de bière, avant de se raviser, ou de whisky. Mais on dit whiskey dans les langues celtiques. Ainsi, non seulement Faurisson a trahi France en employant jargon judéo-amerloque, mais aussi sa mère scotuche Aitken. A Issy, on ne jase que du whiskey, Issy étant ville plus celtique que les Celtes. Bien que romaine, il faut l’avouer. Mais on peut mélanger Celtes et Romains, comme ce fut le cas en France. Au Romain, imagination et beaux arts, auC elte art de la guerre. encore que ce ne soit pas toujours vrai, légions romaines ayant vaincu les Galois à Alésia, après que César eut corrompu mercenaires boches. Pfisrer, normalsupien de Cachan, le sait. Alsaco, il vante les mérites de sa race. Il a raison quand on écoute le champion automobile Loeb, mais que faitil des anciens maquignons juift d’Alsace ? Guionnet a autrefois manifesté à Stasbourg contre le lobby juif, on disait comme ça à l’époque. Avec sa casquette vendéenne bleu marine dite hambourgeoise en bochie. Cognes de Stasbourd furent polis avec lui, ils lui conseillèrent de fermer sa gueule afin d’éviter troubles avec kes musulmans. Message reçu, Guionnet ayant diffusé la plupart de ses feuilles, tandis qu’il porte peu d’estime à l’islam. Tu vois, Pfister, monstre d’Issy est allé chez. Il regrette seulement d’avoir trop peu diffusé ses feuilles volantes à Pest, où langue française est raputée superchique. On commet erreurs dans sa vie. on ne peut pas êtte réviso pur et dur jusqu’à sa mor, surtout quand on ne croit pas les fadaises de Faurisson. Attention, journalistes ne vous précisent rien. Quand Faurisson prétend que chambres à gaz pour massacrer le juif n’ont pas existé, il a raison. Hélas, le bavard en rajoute. Nice-matin, appelé Nice-putain, dit qu’une enquête a été ouverte par le parquet de Nice en août pour violation de la vie d’autrui. Pas contre l’Etat est impossible à accuser, mais il faudrait qu’on puisse un jour déférer en justice l’Etat pour ses crimes. Vous êtes plus ritals que grecs, Niçois, mais Grecs et ritals sont rusés. Quand Niké se fait niquer par Hollande, impuissant depuis des anées, vous n’aimez pas. A vous de vous démerder, vous serez soutenus, ritalingues, par les vraies Paris et Issy. Floridois a maintenant compris rital, comme Pfister boche, mais ritalingue est plus compliqué, ce mot désigne homme parlant ritalingua en argot, science qu’ignore le Floridois, NDLR.)

      Commentaire par Sisi-la-famille — 1 septembre 2016 @ 12:42 | Répondre

      • Tu te fiches tellement de mes questions que tu as pris la peine de les publier. Oui, Voltaire était une crapule, mais pas pour les raisons qu’invoque Sigaut. Voilà où je voulais en venir !
        Je te remercie, malgré tout, de m’avoir apporté la preuve que tu es un baltringue, qui a peur de la « vioque », qui n’a d’ailleurs que 4 ans non révolus de plus que toi ! Quant à cognome Sigaut, il vient du boche Sigwald, patronyme répandu en Alsace-Lorraine, bien que Sigaut se prétende burgonde de souche.

        (Ton courrier est bienvenu, car je suis maintenant coupé de mon blog, un comble pour un incirconcis. Je ne peux même pas corriger antidreyfysisme. Faute bénigne pour le bochisant, comme toi, qui sait que y grec se prononce u. Mais tout le monde n’est pas bochisant à Paris Saint-Germain et surtout à Issy, où on n’a trouvé que noms latins sur les sépultures d’il y a mille ans. Dans l’ancien cimetière de la villa, qui se trouve maintenant dans le parc des expositions de la Porte de Versailles, en territoire odieusement envahi par Paris. Mais Issi fut fondée au cinquième siècle par Clovis et par l’abbaye de Saint-Germain, Issi est donc fille de Saint-Germain, sans que ses habitants n’aient goutte de sang teuton. Contrairement à toi, boche fonctionnaire, qui prétends à tort que Bismarck annexa Alsace-Lorraine, alors qu’il annexa Alsace-Moselle. Et tout le monde est d’acord là-dessus. Moselle, avec ses traditions architecturales romaines, appartient à France, comme le parc des expositions de Paris à Issy. Cas d’Alsace est plus compliqué. On jase d’alsaco en issisois, nom qui désigne l’indigène mais aussi parfois le descendant de maquignon juif. On n’a toujours pas digéré l’affaire Dreyfus. Membre de la cinquième colonne, tu nous apprends que Sigaut serait tiré de Sigwald. On dit Siegwald en issisois, mais il nous arrive d’être vulgaires, bien que nous nous prétendions plus pascaliens que voltairiens. Rappelle-toi, Pascal et Guionnet ont soutenu les jansénistes sans partager leurs idées. Guionnet fustige maintenant ton service, mais quand on dénigre Soral en l’appelant Grosal, on appartient à maison Poulaga. Si tu veux qu’on se cogne, libre à toi. Antoine voit en Guionnet vieux con, il n’a pas tort. Mais il ne viendra pas se frotter à l’as d’Issy, NDLR.)

        (Pauvre ultragauche est très minoritaire. Comme prévu, médias juives feignent de ne pas avoir entendu l’accusation de l’Etat français qui aurait commandité l’attentat de Nice. Dans tout pays étranger, elle marche bien. Nous croyons savoir que demain, lundi, équipe du Semit, Times en langue vulgaire, descendra à Issy pour en savoir plus sur le fond du dossier, qui repose surtout sur l’intuition de Guionnet, deux fois bac plus cinq. Notre accusation repose là-dessus. Il n’y a pas à discuter avec les rosbifs, n’importe commenent, alors que l’étude du dossier est compliquée. Je dispose d’éléments de preuve mais ne peux pas assurer pour l’instant que France est coupable. Même si Levallois tente de m’en dissuader. Sur quoi repose notre intuition ? Nous avons été surpris le 14 juillet en entendant Hollande annoncer prochaine suppression de l’état d’urgence qui sert ses intérêts. Le soir, en apprenant la nouvelle de l’attentat de Nice au camion, prévu depuis longtemps, nous avons aussitôt envisagé la thèse du complot d’Etat. Mais nous n’avons pas partagé les thèses des complotistes de la toile, qui racontent n’importe quoi. Nous avons attendu le premier septembre pour dénoncer Etat français. Avons-nous eu tort ou raison ? Nous ne savons pas, mais il fallait qu’un François soutînt cette thèse. Floridois nous apprend que bretocs Lesquen et Le Gallou se déchirent en ce moment sur le contrôle de radio Courtoisie, maintenant décimée. Idéal serait intervention d’Issy, qui se trouve à côté, mais Issi est mal vue, surtout à Versailles. Forcément, les Issisois sont hostiles aux Versaillois depuis 1871. Notre ami floridois a du mal à comprendre cette subtilité. Pourtant on t’appelle forint en hongrois, petite fleur, on n’est pas méchant avec toi. Et, petite fleur, fournis-nous le texte d’Argot ou iargon réformé conservé à Washington, bien qu’on le possède peut-être déjà. Panamza commence à accuser mollement Etat français d’avoir commandité l’attentat de Nice, sans indiquer sa source, thèse évidente pour tout complotiste, mais ceux de France sont bidons. Le Floridois est crétin, c’est maintenant prouvé, NDLR.)

        (J’en rajoute encore mardi 6 septembre, car je me sens victime d’une injustice. Semit n’est pas venu hier. Nice-matin, appelé Nice-putain, annonce que le parquet de Nice a ouvert une instruction pour violation de la vie d’autrui en août. Pas contre l’Etat, c’est impossible, mais l’absence d’une compagnie de CRS ou d’un escadron de gendarmerie le 14 juillet prouve que l’attentat a été commandité par l’Etat. Par modestie, j’ai prétendu ne pas disposer de preuve irréfutable, mais en voilà une. Tout flicaillon comprendra. Je ne m’adresse pas à la flicaillerie a priori, mais elle lit Revision. Elle est intéressée quand je jase de l’enquête bidonnée ayant visé Pascal ou de Vidocq, maître d’argot. Comme une femme, elle aime qu’on parle d’elle. Sissi me traite de baltringue, mais il cause de Grosal au lieu de Soral, preuve qu’il bosse pour maison Poulaga, pour le renseignement en l’occurrence. Car les flics ont leur argot, comme les militaires et un tas de professions. On reconnaît les gens par les mots qu’ils emploient. On jase plus souvent du flicard que du flicaillon, qui signifie petit flic. Il y avait peut-être douzaine de flicaillons sur la promenade des Anglais le 14 juillet, jeunes flics stagiaires non diplômés, autre preuve que l’Etat a préparé le terrain pour la tragédie. Nous avons dû étudier géographie de Niké pour comprendre son déroulement. Trajet entre aéroport, promenade des Anglais et vieille ville n’est pas simple, contrairement à Issy, où aéroport, promenade des révisos, ancien village sont beaucoup plus proches. On s’accroche toujours à Issy. Le vieux a interrogé samedi jeune fille qui semblait regarder les ruines de l’ancienne maison forte. Non, elle matait les papillons. Le guide lui a dit mot de la maison forte, et informée qu’Issy domina pendant des siècles grande partie de Paris, un tiers de sa superficie pour l’amateur de statistique. Comment voulusses-tu, Floridois, que l’Issisois se soumît à Paris ou Versailles ? Impossible, NDLR.)

        (Je serai accusé d’issisime, accessoirement de magyarisme, mais ça ne marchera pas. Issy se trouve maintenant dans le Grand Paris, comme on dit en novlangue, au lieu de grande Paris en françois. Frangins soutiennent mollement les jansénistes, mais attaquent jusqu’à plus soif le genre des mots, que nous, François, n’avons pas choisi. Mais nous avons fait avec, un jour, une journée, un an, une annéee, un ou une après-midi. Genre des mots est en partie absurde, mais ce n’est pas aux frangins de nous faire la leçon. Qu’ils descendent à Issy, nous les exterminerons sur la promenade des révisos. Presse engluche s’inquiète. Elle connaît promenade des Anglais depuis longtemps mais pas promenade des révisos. On va lui indiquer son parcours. Promenade des révisos part de mairie d’Issy, passe devant l’école nationale de musique et la médiathèque avant de déboucher sur l’aéroport. Trajet que n’a peut-être pas suivi Guionnet quand il accompagna son ami suisse Berclaz à la station RER Val de Seine, boulevard Galliéni étant lui aussi tentant. Beaucoup de révisos sont passés par Issy, comme Mattogno, mais pas Graf, excellent francophone ayant fui en Russie. Vous pigez maintenant qu’Issi n’est pas trou paumé ? NDLR.)

        Commentaire par Sisi-la-famille — 1 septembre 2016 @ 15:42 | Répondre

  2. Aigle, prenons radio Courtoisie en coup d’Etat, et déclarons radio Revision.

    (Mais je n’ai aucune chance de triompher. Tu connais un peu la stupidité des droites nationales ? Moi si, NDLR.)

    Commentaire par Johannes Schmidt — 6 septembre 2016 @ 03:18 | Répondre

  3. Tu bois trop Burne vide.

    (Burne est nom vulgaire de batoche, mais j’éjacule tous les jours depuis mon mois d’août sportif, et j’encule les bougnouls coupés. Propos peu diplomatique, c’est vrai, mais je ne suis pas formé dans cet art, NDLR.)

    (C’est jeudi 25 août qu’Antoine attaqua ma couiile gauche, il y a plusieurs témoins. Il ne l’a sans doute pas fait exprès car elle est dure à viser, mais il tape dans la balle comme une bête, sans réfléchir et me méprise. J’ai conseillé à Smith de joindre le normandaud John de Nugent de Pittsburg, né en 1954, comme moi, à Providence, mais il ne l’a pas fait. Nugent accuse Daniel Cohn-Bendit de pédophilie, preuve qu’il lit presse des droites nationales, mais ce n’est pas prouvé. Il bochise maintenant, après s’être aperçu que public francophone ne rapporte pas un kopek. Il jase seulement de la rentrée de Reynouard il y a deux semaines en français. Il a raison, Reynouard s’améliore. Il fait maintenant les liaisons, mais ses fautes subsistent. Il se plante sur l’emploi de deux prépositions, il prononce Wesel au lieu de Wiesel, n’indique pas qu’Ida est prénom hongrois, jase de Lesqun au lieu de Lesquouen, dit ainsi souhaitait-il au lieu d’ainsi il souhaitait, etc., mais ses films sont conseillés aux nuls en révisionnisme. Reynouard ne cite pas le Document URSS-008, mais commence à lui faire allusion. Nous l’accueillerions volontiers sur la promenade des révisos, mais chipos viendraient le serrer. Tu piges, Floridois, argot est compliqué. On appelle le flic tantôt argousin, pandore, schmit ou chipo, entre autres. Argousin est mot peut-être le plus riche, car il pourrait signifier que le flic est cousin d’argot. Autre faute de Reynouard, il cause de droite nationale au lieu des droites nationales, grave erreur. Smith propose de nommer Revision à la tête de radio Courtoisie, pourquoi pas ? Mais elle imposerait aux journalistes d’employer subjonctif passé simple et de prononcer correctement noms hongrois, mode de plus en plus répandue dans la presse juive. Comment réunir droites nationales ? En nommant ultragaucho à leur tête. Chevènementiste gaulliste Philippot fait fureur au FN. Il a bagout et ne se laisse pas marcher sur les pieds. On se fout de sa sexualité. Nanas presque à poil se baladent à Issy en été, personne ne proteste, NDLR.)

    Commentaire par Aziz — 6 septembre 2016 @ 12:05 | Répondre

  4. Reynouard est perfectible, certes. Le pôvre ne se rend même pas compte qu’il joue, qu’il est très mauvais joueur au demeurant, car trop stupidement démonstratif, et qu’il est, de surcroît, coagulé au Spectacle. Il est seulement méritant.

    Quelle tristesse d’observer qu’une tronche de « Louis le… » est totalement inapte à saisir l’enjeu de ses digressions, ou plutôt, cela semble logique. Il y a un manque/vide profond chez Reynouard, comme chez la plupart des natios, aux réflexes pavloviens.

    La richesse est la communication, parce que la communication est le principe de l’espèce. La richesse est un mouvement de la pensée dont le principe est le jeu, dont le travail est exclu. Le réviso Reynouard travaille à la mise en place du jeu, serviteur zélé, qui n’y participe pas par ses actes, mais par sa livrée, qui est celle de son Maître Adolf : il prépare les mets, il dresse la table et il y sert, mais il ne mange pas.

    Reynouard travaille à son anéantissement. Pitié pour Reynouard.

    (Tu es peut-être un peu vache avec Reynouard, polémiste gros lapin, NDLR.)

    Commentaire par Frankie — 7 septembre 2016 @ 10:08 | Répondre

  5. LA CAUSE DU PEUPLE Holocauste : La vérité révélée par un écrivain initié juif.
    http://numidia-liberum.blogspot.fr/2016/08/holocauste-la-verite-revelee-par-un.html#more

    (Je ne partage pas cette apologie de Burg, que j’ai rencontré en 1989 à Paris. Je n’ai pas supporté d’entendre un juif allemand donner une leçon de révisionnisme en anglais. De mémoire, il parla de lui, de son engagement et des sionistes, incontournables quand on évoque le régime hitlérien, NDLR.)

    Commentaire par Frankie — 7 septembre 2016 @ 11:25 | Répondre


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :