Alain Guionnet – Journal Revision

30 août 2016

COMPLOTISME DE BANLIEUE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:55

Il y a deux banlieues, celle, historique, qui se trouve à près d’une lieue des fortifications de Paris, comme Issy pour ne pas la citer. Et celle des bougnouls, des nègres, des asiates, etc., même si asiates sont souvent supérieurs aux autres races. À l’exception toutefois des pakistanos et d’autres.

Entrez complot Nice, vous trouverez tas de salamalecs de banlieusards dans le sens vulgaire du mot. Seule Revision soutient que Hollande en est l’instigateur. Tout le monde le sait mais personne n’ose le dire, sauf l’Issisois. Il a combattu citrouille Hollande sur le terrain, ami kabyle lui suggètre melon. Mais Hollande n’est pas jaune, bien qu’il souffrît de coupe-rose en sa qualité d’alcoolique.

Peu importent les légumes, cependant affaire d’État. 86 morts à Nice, nombre révisé à la hausse, alors que les 130 morts du 13 novembre à Paris n’ont pas bougé d’un pouce. Loi des nombres oblige : 13 novembre, 130 morts, tout colle. Mais Sécurité socaile tire la gueule, car c’est elle qui paye fortune pour maintenir légumes en vie.

Champion incontesté du complotisme signe Panamza, mais il ou elle est nul sur le complot niçois. Il est plus prolixe sur affaires israélienned, qu’il cherche laborieusement à relier à l’attentat de Nice. Mais non, l’affaire oppose François et judéo-français Hollande, destinés à s’entretuer.

Ledit Panamza est communautariste, comme dit Obs’. Il défend islam aseptisé, qui autorise le musulman à boire du pinard ; il est partisan de l’islam de France à la sauce chevènementiste, hélas marié à une juive.

Ayant peut-être été victime d’une tentative de meurtre, le voltairien, qui se fait passer pour musulman, ne vaut pas un kopek. Fils présumé d’un médecin jacobonisé, il n’est pas adepte d’Averroa.

Voltaire, éternelle source d’hostilité. Mettez Sigaut et Guionnet dans l’arène, il y ayra du sang. De Larouet dit Voltaire fut parfois lâche, comme presque tous les intellectuels, ce que personne ne lui reproche. Voltaire est passé par Issy, ce que la gougniafieuse ignore peut-être.

Il y a presque vingt ans Thierry Meyssan, guide autoproclamé du Réseau Voltaire, a attaqué Aigle Noir pour ses infiltrations à fête du FN, où Le Pen lui a toujours serré la serre. Meyssan bosse maintenant pout le Lion (el Assad). Le pire est maintenant qu’il jase langue barbare, rosbif. C’est à nous françois de relever le défi, d’accuser, preuves à l’appui, rn démontrant que Hollande est l’instigateur de l’attentat de Nice.

Meyssan est giton, nom d’un personnage de théâtre répandu par Voltaire ; Panamza sans doute bougnoul, sarrazin en langue savante. Mais ni giton ni sarazin ne sauraient donner leçon de savoir-vivre au François. Vous avez loupé Nice à cause de vos handicaps, nous pas.

Ancien poivrot d’Issy d’origine judéo-normande Hollande est instigateur de l’attentat de Nice. C’est nous qui l’assurons, modestes indigènes, avec notre maîttise d’histoire et deux fois bac plus cinq. Voyez à quel point voltairiens sont nuls. Complotiste de Panamza est parfaitement au courant de l’affaire, mais il ne veut pas se mouiller avec son stupide voltairianisme. Panamza ment, Panamza ment, il ou elle bosse pour Haïfa juive.

Tout musulman civilisé sortirait se ses gonds face à cette insulte, mais pas lediit Panamza, qui bosse sans doute pour Grand Frère. Big Brother fabriquant oppositions bidons, c’est lui le maître.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :