Alain Guionnet – Journal Revision

30 août 2016

COMPLOTISME DE BANLIEUE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:55

Il y a deux banlieues, celle, historique, qui se trouve à près d’une lieue des fortifications de Paris, comme Issy pour ne pas la citer. Et celle des bougnouls, des nègres, des asiates, etc., même si asiates sont souvent supérieurs aux autres races. À l’exception toutefois des pakistanos et d’autres.

Entrez complot Nice, vous trouverez tas de salamalecs de banlieusards dans le sens vulgaire du mot. Seule Revision soutient que Hollande en est l’instigateur. Tout le monde le sait mais personne n’ose le dire, sauf l’Issisois. Il a combattu citrouille Hollande sur le terrain, ami kabyle lui suggètre melon. Mais Hollande n’est pas jaune, bien qu’il souffrît de coupe-rose en sa qualité d’alcoolique.

Peu importent les légumes, cependant affaire d’État. 86 morts à Nice, nombre révisé à la hausse, alors que les 130 morts du 13 novembre à Paris n’ont pas bougé d’un pouce. Loi des nombres oblige : 13 novembre, 130 morts, tout colle. Mais Sécurité socaile tire la gueule, car c’est elle qui paye fortune pour maintenir légumes en vie.

Champion incontesté du complotisme signe Panamza, mais il ou elle est nul sur le complot niçois. Il est plus prolixe sur affaires israélienned, qu’il cherche laborieusement à relier à l’attentat de Nice. Mais non, l’affaire oppose François et judéo-français Hollande, destinés à s’entretuer.

Ledit Panamza est communautariste, comme dit Obs’. Il défend islam aseptisé, qui autorise le musulman à boire du pinard ; il est partisan de l’islam de France à la sauce chevènementiste, hélas marié à une juive.

Ayant peut-être été victime d’une tentative de meurtre, le voltairien, qui se fait passer pour musulman, ne vaut pas un kopek. Fils présumé d’un médecin jacobonisé, il n’est pas adepte d’Averroa.

Voltaire, éternelle source d’hostilité. Mettez Sigaut et Guionnet dans l’arène, il y ayra du sang. De Larouet dit Voltaire fut parfois lâche, comme presque tous les intellectuels, ce que personne ne lui reproche. Voltaire est passé par Issy, ce que la gougniafieuse ignore peut-être.

Il y a presque vingt ans Thierry Meyssan, guide autoproclamé du Réseau Voltaire, a attaqué Aigle Noir pour ses infiltrations à fête du FN, où Le Pen lui a toujours serré la serre. Meyssan bosse maintenant pout le Lion (el Assad). Le pire est maintenant qu’il jase langue barbare, rosbif. C’est à nous françois de relever le défi, d’accuser, preuves à l’appui, rn démontrant que Hollande est l’instigateur de l’attentat de Nice.

Meyssan est giton, nom d’un personnage de théâtre répandu par Voltaire ; Panamza sans doute bougnoul, sarrazin en langue savante. Mais ni giton ni sarazin ne sauraient donner leçon de savoir-vivre au François. Vous avez loupé Nice à cause de vos handicaps, nous pas.

Ancien poivrot d’Issy d’origine judéo-normande Hollande est instigateur de l’attentat de Nice. C’est nous qui l’assurons, modestes indigènes, avec notre maîttise d’histoire et deux fois bac plus cinq. Voyez à quel point voltairiens sont nuls. Complotiste de Panamza est parfaitement au courant de l’affaire, mais il ne veut pas se mouiller avec son stupide voltairianisme. Panamza ment, Panamza ment, il ou elle bosse pour Haïfa juive.

Tout musulman civilisé sortirait se ses gonds face à cette insulte, mais pas lediit Panamza, qui bosse sans doute pour Grand Frère. Big Brother fabriquant oppositions bidons, c’est lui le maître.

9 août 2016

NARCISSISME NICOIS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:56

Boulhel était narcissique, là est raison de son crime. Il fréquentait un pédé de 73 ans qui adore se faire foutre, mais il ne le touchait pas. Il l’avait rencontré en salle de sport où il pratiquait body building, locution intraduisible, confirmation que Boulhel était fou d’Allah bidon.

Pour le futur CC des fous d’Allah, c’est simple. Place du détenu ne coûtera pas 100 000 euros comme en système pénitentiaire, car on appliquera loi islamique. Ce ne sera pas le luxe comme à Auschwitz. Pas de piscine ni salle de sport, honnies par le fou. Pas de concert, car il déteste la musique. Pas de vierge non plus, qui lui donnerait l’impression de se trouver au paradis. Seul espoir pour le taulard, travail rend libre, remarquable slogan hitlérien.

Le camp pourra être dirigé par tandem Guyonmarc’h Guionnet. Une femme, un homme, pour plaire aux féministes.

Alain n’est pas traduction d’Allah comme prétendent mauvaises langues, mais a est sacré depuis haute antiquité égyptienne. Ah ! aigle Alain, mais pas Allah.

Alain a dû se farcir un mois hôpital suisse pour obtenir certificat sportif omnisport de la cardiologue, avec son cœur et ses poumons blindés. Crussiez-vous qu’il aimât les Suisses ? Nenni. Sa miresse Nguyen l’y a envoyé. Elle a même refusé de prescrire viagra au malheureux, pourtant il l’honorera le cas échéant.

Mot sur le racisme anticlamartois. L’Issisois n’est pas seulement antiniçois, mais aussi anticlamartois. Manchette, auteur de romans policiers ayant frayé avec ultragauche habita Clamart. Les deux sont initiés en matière de flicaillerie. 37 CRS signifie compagnie, 60 gendarmes escadron. Alain n’a pas voulu la ramener avec sa science, car il est modeste. Alain est désigné pour diriger camp de concentration des fous d’Allah avec sa bonne connaissance dAuschwitz, nom commençant par a en boche, mais pas en polac.

Deux grandes négations de Charles Marx sont impostures : il a nié les rôles capitals du despotisme oriental et de la coupure. Pan sur la gueule d’Hercule, car discipline s’impose, c’est par ici que tout commence.

Narcissique le coupé Boulhel ? qui a pris sa décision un mois avant sa mort, en tout cas cinq jours avant son geste fatal selon vieille tantouze. Dommage que le Tunisien n’aye pas connu Alain, lui aussi narcissique. Ou prométhéen, mot inconnu du barbare. Camp de concentration est solution finale du problème islamique. Accessoirement du problème juif, bien que ça craigne de le dire.

Vous pouvez taper sur islam mais pas sur judaïsme, quelle injustice ! alors que c’est judaïsme qui a créé islam, ce chancre.

Colonel armingo vient de saluer aiglon. Tous deux savent que troupe ne se forme pas en un jour, mais ils y songent.

Faites l’addition : conseil ouvrier de Vanves, malheureusement pas d’Issy, flanqué d’ailiers armingos parfois légèrement basanés, s’appuyant sur anciens séminaristes de Saint-Sulpice, plus souvent de race bretonne que normande, ne fait pas le poids. C’est à vous, gars et filles, de les renforcer.