Alain Guionnet – Journal Revision

19 juillet 2016

IN MEMORIAM

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 01:29

Bouhlel aurait écrasé musulmane mère de six enfants, mais se serait arrêté devant un engluche marron, vraisemblablement de race pakistanoise. Sur les 84 morts, Panamza estime à une trentaine le nombre de musulmans. Femme témoin prétend que le camion roulait à 200 à l’heure, archifaux. Après avoir écrasé des gens sur l’avenue, il aurait pénétré dans la zone piétonne en montant sur le trottoir.

L’affaire des lacunes policières à Nice éclate maintenant au grand jour via Libération. Mieux vaut tard que jamais. L’écriture du nom du tueur varie avec le temps, on parle maintenant de Mohamed Lahouaiej Bouhlel. Molins a indiqué que le tueur s’est documenté sur le captagon, drogue du djihadiste. L’évocation de drogue était prévisible, mais Boulhel n’en a sans doute pas consommé ce soir-là (elle serait apparue lors de son autopsie). Quatre hommes et une femme sont soupçonnés de complicité. Un couple d’Albanais et trois Nord-Africains ont été identifiés grâce aux écoutes téléphoniques et à leurs échanges de SMS. Les types étaient bavards au téléphone. Ils ne se doutaient pas que leurs propos allaient être écoutés des mois plus tard. Signe d’amateurisme.

Molins s’améliore, il en cite des extraits convaicants. L’un d’eux s’est réjoui de l’attentat contre Charlie le 10 janvier 2015, comme sans doute des millions de Français pour différentes raisons. Souvenez-vous de je ne suis pas Charlie. Seule différence, les Français ne l’avouent souvent pas, tandis que des bougnouls le proclament au téléphone.

Nice marque un tournant car c’est acte de guerre à laquelle l’État n’est pas préparé. Pas plus que les hommes politiques. État d’urgence est bidon, la démonsrtation vient d’être faite. L’arrestation de quelques dizaines d’apprentis terroristes ne suffira pas. D’autres, inconnus comme Bouhlel, surgiront. État Islamique va sans doute bientôt être vaincu, mais son onde de choc ne fera que commencer. D’autant plus que le prosélytisme musulman, pour l’essentiel sunnite et wahhabite, se poursuit en France, ravalé au rang d’idéologie. Or on ne combat pas une idéologie par des peines de quelques années de prison. Journalistes prévoient que Nice va diviser les gens entre eux après une période d’incubation.

Boulhel n’aurait pas eu de lien direct avec État Islamique, ce qui le rend inquiétant car il aura des imitateurs. Situation politique en Tunisie l’a forcément influencé. Peut-être plus que celle au Proche-Orient, bien qu’il écoutât la propagande de Daech.

Valls annonce qu’il y aura répliques, mais combien ? Avec un gouvernement qui n’assure pas la sécurité publique, un communautarisme sunnite entretenu à dessein, coterie juive cherchant à faire passer le musulman, ennemi en théorie d’Israël, en réalité souvent son allié, pour l’ennemi de la civilisation, tout s’assombrit.

Surtout pour le gouvernement. L’absence de flics d’État au deuxième point de passage est confirmée par Figaro, qui corrige Libé’, car les képis qui s’y trouvaient auraient quitté les lieux à 21h00, pas à 20h30. Leurs collègues les plus proches étaient à 370 mètres de l’entrée. Il n’y avait que deux flics de la police municipale, mal armés, qui faisaient circuler les passants et quelques automobiles. Estrosi a vite réagi, car la mairie peut elle aussi être accusée pour ses lacunes. Mais Estrosi n’est plus maire de Nice, seulement maire-adjoint, et il n’a pas participé aux quatre réunions préparatoires des festivités. En revanche, Hollande, Valls et Cazeneuve sont dans le collimateur. Ils ont voulu nier la thèse de Libération, ils ont eu tort.

Nice-matin assure que Boulhel fut « longtemps éloigné de la religion, il consommait alcool, se droguait et avait une vie bisexuelle débridée ». Difficile de trouver mieux pour dénigrer un fou d’Allah. Nice-matin cherche peut-être à rallier à sa cause ses lecteurs sunnites se prétendant modérés. À moins que ce soit vrai, cette nouvelle étant colportée dans la presse depuis quatre jours.

Il peut s’agir de propagande de guerre, car France est en guerre, et on a vu en 1914-1918 les ravages de cette propagande dans la presse française.

2 commentaires »

  1. Face à Molins (le négationniste et le moins que rien) – celui qui nie énucléations, éviscérations, émasculations dans l’enfer du Bataclan –, les musulmans ricanent.

    Pas de pitié non plus pour la pouffiasse Benbassa qui bouffe à tous les râteliers. Privée de dessert pendant un an pour le pot à tabac qui prétend que port de la minijupe est aussi aliénant que celui du voile.

    Patrick Calvar, bête de cirque, pédale dans la semoule ne sachant plus à quel « saint » se vouer. Les reptiles n’ont pas toujours la vie facile.

    (Tu te crois où le Nantois ? Sur le zinc ? Fanatiques musulmans ricanent face à Molins, ils ont raison. Il faudrait leur opposer le petit Attila, qui cartonne. Il gagne presque toujours à la belote comptoir. Benbassa a gros cul, il peut en témoigner. Il traite les Niçois de ploucs, injure infamante, tu peux le confirmer. CIA m’a dit hier que la prochaine cible ne sera pas Metz ou Strasbourg, mais Nantes. Je ne la crois pas, les casseurs sont des branleurs, ils pètent une vitrine de banque ou de Macdo’ et puis s’en vont. Natios détestent aussi Macdo’, mais ils sont maigrelets, ils ne font pas le poids en France. T’as pas vu comment les flic ont désarmé autrefois les natios à la librairie Ogmios ? Moi si. Flics m’ont laissé sortir de la librairie avec mon passeport d’ultagauche, puis ils se sont rués sur les natios, NDLR.)

    Commentaire par Frankie — 20 juillet 2016 @ 10:37 | Réponse

  2. Bien sûr qu’ils ont raison, Molins est brêle et bonimenteur, personne n’est dupe.

    Nantes est pétaudière, je confirme, note bien que Rennes n’a rien à lui envier. Ton informateur déraille.

    Tu te dis tantôt communiste, tantôt anarchiste, bien, mais y a deux trucs mortels, l’antisémitisme et l’anarchie, personne ne suivra un taureau dans l’arène. Ça file la chiasse aux plus hardis.
    D’un autre côté tu viens de me prouver qu’il est commode d’être de l’ultragauche anarchiste, c’est des poètes. Poètes, vos papiers !

    Les casseurs ne cassent pas des briques, c’est connu. L’ennui avec ces dingos c’est que ce sont des donneuses, complètement infiltrés par les flics. Je m’en méfie et je les hais. J’aimerais les voir se faire étripailler dans l’arène et moi dans les gradins, ça changerait.

    Pôvres natios ! Courageux mais têtes de pioche.

    Commentaire par Frankie — 20 juillet 2016 @ 21:49 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :