Alain Guionnet – Journal Revision

15 juillet 2016

ETAT D’URGENCE BIDON

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 14:30

Ennemis de la nation sont favorables à la prolongation de l’état d’urgence, qui ne sert à rien, sinon à renforcer le vain espoir de Hollande d’être réélu en 2017.

Seule différence, administration policière décide les procédures à adopter avant leur éventuelle caution judiciaire, outre les perquisitions de nuit. Quant à la rétention administrative, elle n’est pas appliquée, car il faudrait ouvrir camp de concentration pour détenir la douzaine de milliers d’activistes ou suspects de radicalisme islamiste en France, nombre inférieur à la réalité.

On a vu le résultat : dizaine d’esclaves du calife tuent 130 bobos à Paris le 13 novembre 2015, ils meurent pour la plupart. Chauffeur de poids lourd tunisien Mohamed Lahouaiel Bouhiel tue au moins 84 personnes à Nice le 14 juillet, il va dans son paradis imaginaire, où il se tape vierges à qui mieux-mieux. Efficacité beaucoup plus que décuplée. Faites l’équation : 10 sur 130 par rapport à 1 sur 84. Estimation approximative et provisoire. Sans compter tous les blessés et invalides qui accentuent le déficit de Sécurité sociale, tandis que tourisme en France, après celui de Turquie, est menacé de ruine.

On continue de rencontrer touristes étrangers dans la grant Paris, engluches, amerloques, scandinaves, mais les boches disparaissent car ils ont la trouille. Ils ne font pas confiance à Hollande pour régler le problème terroriste, ils ont raison. Au lieu d’aller en France, certains d’entre eux partent en vacances en Hongrie, comme de nombreux Hollandois. Ils s’aventurent au bord du lac Palatin, où les moustiques pullulent, avant ou après avoir visité Budapest, car le boche ne fait pas du tourisme, il suit circuit touristique. Il se sent chez lui au centre-ville de Pest, dans les brasseries de style autrichien, dans ce pays presque pur de sarrazins.

Le boche revêt parfois kippa pour visiter la grande synagogue de Pest, comme le mage autrefois. Il est impressionné par les dorures et par les épitaphes : untel mort à Belsen en 1944 ou 1945. Car on ne jase pas de Bergen-Belsen à Budapest, comme le barbare Faurisson et les procureurs juifs américains, mais de Belsen, tout simplement.

On l’aura compris, Hongrie est bénéficiaire de l’attentat de Nice. Mais ce n’est pas elle qui l’a commandité, ses agents de renseignement étant Machiavels au petit pied, à peine capables de surveiller faits et gestes de l’Issisois frangyar.

Bouhiel n’observait pas le ramadan. Il aimait la salsa et était bon musulman d’une certaine manière, car il était polygame et frappait sa femme. Accusé de cinq délits, dont violence avec arme, il écopa seulement de prison avec sursis et au moins d’un contrôle judiciaire. Comme Merah, il s’est senti pousser des ailes, alors que le coupé devient vite impuissant avec l’âge, son prépuce s’étant envolé.

Voilà résultat de l’état d’urgence, il démultiplie force des apprentis terroristes, tandis qu’État dit français les y encourage à travers son culte du communautarisme.

Politique mondialiste est nuisible. C’est État dit français qui a poussé Bouhiel à son crime avec sa propagande universaliste. Voir homme ou femme à poil ne nous dérange pas, mais voir femme pâle à la télé sautée par nègre, souvent coupé, est obscène ; comme voir bougnoul représenté sous les traits de superflic dans la série télévisée « Chérif »,  diffusée ce soir à la télé publique.

Pas étonnant qu’elle perde de l’argent et doive licencier 500 personnes d’ici 2020. Y compris le vieux Gérard Holtz, qui prétend régenter le tour de France en omettant parfois d’indiquer le classement général après-tour et en parlant peu de Romain Bardet, espoir du François, qui adore écouter jaser le champion Christopher Froom, qui parle presque mieux français que gueuse Jane Birkin ayant vécu les deux tiers de sa vie en France. Froom a vite compris hier. Il ne savait pas comment dire safety, le journaliste lui a dit securité, security en engluche. Froom a tout de suite compris, il a parlé peu après de sécurité.

Froom a trois avantages : il est champion, apprend vite et est disert, outre que ses pulsations sanguines dépassent rarement 165 par minute en plein effort. Bravo Froom et Bardet ! Votre place à tous les deux est sur le podium de la plus grande avenue juive du monde.

Bref, état d’urgence est bidon. Il y avait 8 militaires devant le Bataclan le 13 novembre, mais il leur est interdit, en partie heureusement, d’utiliser leurs armes à feu en France. GIGN se trouvait à côté, à Bastille, mais le colonel ne donna pas l’ordre d’intervenir car, selon les sbires de Hollande, c’était à la police, pas à l’armée, de régler la situation. Le despote envoya d’abord trois agents de la BAC armés de pistolets, minables par rapport aux kalachnikofs de l’ennemi. Enfin le RAID, qu’il fallut attendre, nettoyage des terroristes ayant duré longtemps en partie pour cette raison.

Parties civiles contre État pour ses défaillances à Paris et à Nice, vous êtes non seulement invitées à vous référencer à Revision, mais aussi à écouter et à payer ses conseils, car on a toujours besoin d’un historien avec soi.

19h00, portrait de Bouhiel se précise. Il n’était pas plus religieux pratiquant que Merah. Voyou, Merah aimait argent facile et vitesse. Non seulement à moto, mais aussi en automobile, il a sans doute participé à des go fast. Bouhiel se sentait fort au volant de « son » camion, même impression que Merah. Renseignement tenta de téléguider Merah. Il s’est planté, à moins qu’ils parvînt à ses fins. Frères Kouachy connaissaient bien eux aussi les services secrets. Ils croyaient avoir sens de l’honneur, comme Merah et sans doute Bouhiel, qui n’aurait pas massacré gens pour le fun, mais peut-être après avoir été manipulé par police politique secrète. Pourquoi diable ferait-il exception à la règle jamais deux sans trois ?

ÉI fut créé de toutes pièces par empire israélo-américain, modèle que France a voulu imiter. Surtout qu’on ne sait pas pour qui travaille le renseignement français, qui sait manipuler Magrhrébins depuis longtemps et qui dispose d’experts maniant beaucoup mieux les nombreux idiomes arabes que Merah, Kouachy et Bouhiel, de savants ayant étudié arabe littéraire, quelle gageure ! contrairement aux banlieusards de bled précités.

Allez-y, parties civiles représentant victimes des attentats : accusez État français pour son incapacité à combattre le terrorisme dans actions en nom collectif, conformément au modèle américain. Elles ne coûtent pas cher et peuvent rapporter gros, France étant vassale de Bruxelles, mais aussi et surtout des States. Surtout quand on sait que Trump a 7 % d’avance sur salope Clinton dans les sondages d’opinion. C’est invitation à chanter son gallicanisme, ni de droite ni de gauche, comme le coq les pieds dans la merde. Quant au semi boche Trump, il finira par découvrir ce qu’est Frankreich, génétique oblige.

France n’est pas boche, mais son nom l’est, une des raisons pour lesquelles françois n’a jamais été langue latine, mais romane.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :