Alain Guionnet – Journal Revision

23 juin 2016

KIEL ET GUERRE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:22

Poches de résistance au nouvel ordre mondial subsistent. Comme à Issy, ou plutôt dans le ou la grande Issy, qui groupe Issy, Vanves, Clamart et Meudon, Issy étant bastion, diocèse majeur depuis Clovis, villa puis village d’Issy ayant longtemps rayonné sur une superficie correspondant à un tiers de la surface de Paris. Ce qui se comprend, car Lutèce se trouvait sans doute à l’ouest, dans le coin de Nanterre, les Parisis, dit-on, ayant jugé préférable de s’installer dans un coin moins inondable que le bassin parisien. Conseil ouvrier a été formé au Grand Issy il y a quelques mois. Un de ses buts : défendre nation et langue françoises, massacrées par hommes politiques et journalistes.

Ississois sont racistes, ils snobent Clamartois, Meudonois et Vanvois, car seules trois agglomérations ont fait l’histoire : Paris, Issy et Versailles. Issy, ou Issi, on peut écrire les deux, a dominé le monde pendant quinze ans, au temps du cardinal Flerury, premier ministre de Louis XV. Au point que le désir de l’Issisois de dominer le monde est fondé.

DGSI et coterie juive furent inquiètes. Elles envoyèrent agent enquêter sur le terrain : Kiel, que les Vanvois prononcent Kill. Druide ou mage lui demanda s’il s’appelait Kill. Non, dit-il, Kiel, comme Ezéchiel. Mage observa qu’Ezéchiel parla de Magog. Kiel crut corriger : de Gog et Magog ; comme le musulman Mehdi après lui, esclave du juif parce que coupé, Talmud ordonnant au juif de couper ses esclaves.

Tout était connu sur Guionnet, dit Guy au nez par mauvaises langues : il n’est  pas dangereux. Il se prétend ultragauchiste, mais c’est étiquette. Il a toujours attaqué de façon subreptice, à la hussarde, rarement de front. Les youtres ne lui cassent pas les batoches car ils ont peur des coups qu’il peut sortir de sous sa jarretière. Il  est hostile aux pédés qui s’affichent et  comptent en tirer profit. Surtout à ceux de Paris, ville de fonctionnaires où pédés pullulent.

Hélas ! c’est à nous, issisois, de faire le boulot. Nous emmerdons les tos (on ne jase plus des portos dans la vergne) et nous souhaitons victoire à l’Euro non de la Hongrie, de la grande ou grand Hongrie. Grand ou grant, c’est pareil. De nombreux armingos se prénomment Grant, comme le général nordiste de l’armée amerloque, car mots voyagent. Parlez de grand prix au plus con des vachers texans, il comprendra.

Cela dit, on ne sait pas jusqu’où l’équipe hongroise ira dans la compétition. Avoir nommé entraîneur boche, bonne décision, bien que françois magyarisant fût plus judicieux. Hélas ! il n’en existe quasiment pas, sauf à Issy. Ses consignes : arrêtez vos fautes idiotes, quand vous avez été driblé par l’adversaire, ne le faites pas tomber en saisissant ses jambes avec vos bras, spécialité hongroise. N’imitez pas les nègres de France Evra et Sagna, qui commettent fautes stupides dans la surface de réparation. Ni l’idiot Sissoko, lui aussi nègre, qui a empêché le brave Payet de marquer un but sur coup franc parce qu’il s’est trop avancé, n’ayant pas compris qu’il se trouvait sur la trajectore idéale du buteur. Le nègre est réputé bête, même si ce n’est pas toujours le cas. Et quand vous marquez un but, préparez-vous aussitôt à défendre bec et ongles.

Lacune de l’imaginaire coach françois, il ne sait pas comment on dit surface de réparation en hongrois, expression un peu étrange. Il sait tout en revanche sur coach, mot d’origine magyare. Les voyageurs se déplaçaient autrefois dans de lourdes voitures tirées par six chevaux. Puis un Magyar de Kocsi inventa voiture légère, plus rapide, d’où coche en espingouin, coach en langue barbare, homme qui dirige, conduit.

Mercredi, Portugal Hongrie. Tout le monde ou presque joue les tos gagnants. Barman Rabah soutient les tos, assez grande partie de sa clientèle. Seul le guide crie hura Hungaria! après chaque but marqué par l’équipe magyare, au nom difficilement prononçable.

Pronostic du mage : le Magyar est capable du meilleur comme du pire, il peut être génial ou imbécile. Il est toutefois champion de petite guerre. De guérilla, croit corriger Mehdi. Non, guérilla et petite guerre ne sont pas identiques.

Brèfle à quatre feuilles, comme on dit, Kiel est vingt-huitième matheux de France. Il a obtenu 19,2 sur 20 au baccalauréat S, dont 20 en latin. Truc assez facile, car les profs de latin ne parlent pas l’idiome qu’ils enseignent. Il aurait pu avoir 16 sur 20 en philosophie, mais il a bluffé. Il a prétendu que Sartre s’inspira de Heidegger. Faux, car Sartre était opportuniste, autrement dit carpette. Et Kiel a obtenu 20 sur 20 grâce à son arnaque. Bravo.

Kiel a dit Magog est en nous. Pute vierge ! Esprit magog ne serait pas uniquement celui du goy, il aurait pénétré tête du juif. C’est possible, même si tout ce que dit le juif est suspect.

Kiel a sans doute raison quand il dit en substance tu regardes la merde du juif, mais regarde la tienne.

Kiel pose questions au plan racial. De teint pâle, nez roide, nullement lippu, oreilles peu ou pas décollées, poils de barbe clairsemés, son œil est noir, comme son cheveu. Pardon pour ces magyarismes, mais on a un œil en Hongrie, pas des yeux, un cheveu, pas des cheveux. Après avoir visité et bossé en Hongrie, Kiel a notions du jargon. Il sait dire köszönöm széppen, merci beaucoup. Druide lui répond je vous en prie en hongrois : volontiers, littéralement avec cœur. Mais il n’aurait sans doute pas obtenu 20 sur 20 au bac en hongrois, car il semble avoir du mal à distinguer voyelles longues et courtes, hantise de l’Issisois.

Mystère demeure cependant : pourquoi Kiel a-t-il été coupé à l’âge de 6 ans, pas à 8 jours ? Ce qui fait de lui juif injuste. Hypothèse vraisemblable : sa famille étanr pauvre, elle n’aura pas voulu payer le mohel et surtout le banquet pour la cérémonie shoatique, alors que l’excision du prépuce est remboursée à 100 % par la Sécurité sociale pour prétendu phimosis ou paraphimosis ; rien n’étant plus simple que de soudoyer médecin, surtout juif en pareil cas.

Ainsi tout s’expliquerait. Magog serait en Kiel car il a souvenir des six premières années de sa vie, quand il était indemne, intact disent les amerloques. Conseil ouvrier doit pouvoir le retourner, faire de lui un dönme, comme on dit en turc.

Surtout que race juive n’existe pas, il y a seulement races juives. Le mage fut autrefois invité au restaurant par un officier de Tsahal dans le Triangle d’Or, près d’Opéra. Le gars était blond aux yeux bleus. Forcément, il était d’origine lituanienne. Idem au Maroc, dont Kiel est vraisemblablement originaire, où on trouvait autrefois juifs arabes blonds ou roux. Pour la plupart, ils sont partis vivre en Israël, où ils peuplent les prisons pour délits de droit commun. Or mère de Kiel est blonde, tout semble coller.

Tu es antijuif sans haine, remarque le tenancier du bar vanvois situé dans le domaine d’Issy. Juges de la cour d’appel de Paris ont fait la même observation quand ils  condamnaient le malheureux pour provocation à la haine raciale : il est antijuif sans haine. Ils avaient raison pour une fois. Et le bouc émissaire se prenait mois de prison ferme, en réalité années, pour crime de la pensée, tandis que clowns Soral et Dieudonné, ces privilégiés, se tapent amendes et prison avec sursis, y compris pour apologie du terrorisme en ce qui concerne le mulâtre emmaçonné.

Quelle injustice ! Heureusement, le guide remet pendules à l’heure au grant Issy. Il débine Bibi, qu’il vient d’appeler Bibinette. Ou François, que son père souhaitait appeler Franco, mais le fonctionnaire d’état-civil n’a pas cédé il y a 31 ans, il l’a appelé François. Bibi est donc françois malgré lui, comme les nombreux alsacos et quelques Mosellans engagés dans la SS.

Druide a appelé François Bibinette mercredi soir car il se faisait gonfler le moût par fille aux jambons appétissants. Femme, cette plante, ne parle que de deux choses : chiffons et féminisme. Bibi était dans le pétrin. Il subissait le martyre, car il est hostile au féminisme. Pour se venger, il s’en est pris au druide. Il lui a dit qu’il n’a pas complètement lu le numéro de Revision et qu’il donnera son avis après. Quel retard à l’allumage ! François est comme une femme. Lire petite cinquantaine de pages est formalité pour Kiel et le druide, mais c’est très difficile pour l’informaticien bossant à l’étranger, à Boulogne.

Deux semaines ou plus pour lire numéro double de Revision, quelle foutaise ! Même le dernier des cons de DGSI est plus véloce. Bibinette subit la dictature de sa femme comédienne Laurence, nous le plaignons. Mais regarde les gars du conseil, ils ont souvent peu de graisse, contrairement à toi, qui commences à bedonner.

Tu lis propagande de Revision, bon point pour toi, mais tu as défauts, comme moi. J’ai lâchement traduit document URSS-008 du boche, pas du russe, langue que j’ignore. Ma version n’est pas parfaite. Au BDV, gars jasent russe, armingo, portos, etc., pas moi. Bon truc de feindre d’être modeste, qu’apprennent tous les espions, mais je suis seul, à ma connaissance, à jaser tant bien que mal boche et magyar au Café du Lycée.

Je balance tout, je suis pire qu’une commère. Si Café du Lycée n’existait pas, il fallût inventer ce bistrot victime d’un complot. Gars a pissé à côté de la cuvette du vécé, écriture hongroise, comme l’a vite remarqué un chauffeur de taxi à chemise blanche. Qui ? Mystère. Le mage était là, accoudé au comptoir, il a forcément vu le coupable, mais son témoignage ne vaut pas une cacahuète, pas plus que ceux de la plupart des témoins. Ce n’est pas Bibi, c’est certain, c’est tout ce qu’il peut dire.

Führer Rabah comprend que le gars prépucé, grande partie de sa clientèle, verse parfois gouttes d’urine à côté de la cuvette, même quand il n’est pas pété, inconvénient du prépuce. Mais le comploteur a délibérément versé toute sa pisse à côté de la cuvette. Enquête est en cours, étant entendu que dans la grant Issy on n’accuse jamais quelqu’un sans preuve, contrairement à l’usage au palais de justice.

Mais revenons-en à Kiel, né en 1982, qui jase tas de langues, dont arabe, hébreu et tchèque. Son 20 sur 20 au baccalauréat en latin était mérité, mais il avait peur d’obtenir 16 sur 20 en philosophie. Du coup, il a judacé ou bluffé, bien joué.

Mais il n’a obtenu que 19,2 sur 20 au bac, car il a eu menues lacunes en physique et en mathématique. Issy peut lui opposer son mage, avec son 18 sur 20 en histoire-géo au bac littéraire, mais c’est peu de chose, surtout qu’il est nul dans plein de domaines. Remarquez, Kiel n’est pas mieux ; quand il est rond, il traite presque tout le monde de fils de pute. C’est comme ça, juge Rabah : quand les cerveaux se prennent coup dans la gueule, ils se déchaînent.

Coup dans la gueule est ambigu, problème du langage familier, obstacle pour le calculateur. Coup dans la gueule au sens propre ou figuré ? Machine ne sait pas.

Mémoire de maîtrise d’histoire de Guionnet dans les années 70 était intitulé Les innovations technologiques, leur incidence sur le procès de travail. Guionnet parlait de procès, pas de protsess comme la radio-télé juive BFM, mais il était demeuré. Selon lui, il y a trois étapes : outil, automate, automation. L’anthropologue objecte qu’il y a d’abord la main, accessoirement le cerveau, qui a permis de fabriquer l’outil, mais on s’en fout en histoire.

Guionnet ne jasait pas de robotique, mot à la mode, mais robotique n’a jamais été que branche d’automation. Il était branché sur l’industrie numérique, en particulier sur les machines à commande numérique, mais il doutait de l’existence d’intelligence artificielle. Il a maintenant changé d’avis. Quand le calculateur a battu le juif armingo Kasparov aux échecs il y a quelques années, il a haussé les épaules. Mais quand le calculateur a écrasé le champion du monde coréen de go, il a fui en abandonnant armes et bagages.

Car il s’agit de savoir fuir et attaquer au bon moment, de livrer petite guerre. Nous, résistants au nouvel ordre mondial, lui opposerons coups de main, de sabre ou de sulfateuse.

Le moribond, ou musulman comme on disait à Auschwitz, Hollande, est sans défense, tout le monde l’abandonne. Ancien PCF, via CGT et UNEF, se casse la gueule, en même temps que les trotskards emmaçonnés de CGT-FO, car CGT-FO est vraie abréviation de Force ouvrière.

Unique résistance, le conseil ouvrier de la grant Issy (fantaisie littéraire). Mais il est jeune et frêle. Ne croyez surtout pas que le maçon portos a gros biscotos, ou le nègre grosse bite, car ce n’est pas toujours vrai. Mage a entrepris de former conseillistes à la hussarde. Ils ont entendu parler du paprika, mais ce n’est pas demain qu’ils apprécieront paprika frais, jaune, vert ou rouge, assortissant leurs plats.

Surtout chez le despote Rabah, dont les ancêtres furent sujets ottomans, qui ignore tout de cet idiome. Selon lui, les Ottomans se trouvaient sur la côte, loin de la Kabylie, grande ou petite. Comme la plupart des goys, il ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

Heureusement, il existe druide, mage, sage, etc., comme on voudra, qui indique voie à suivre. Paprika frais est conseillé dans l’alimentation des conseillistes. Ensuite, Hongrie peut aller loin dans le tournoi, jusqu’en demi-finale, car le Magyar a été longtemps maltraité. Il a revanche à prendre. Il fut dénigré, houspillé, surtout en France par la salope Sorbonne, ancien fief des jésuites.

Vieux conflit resurgit, opposant jésuites et jansénistes. Sigaux, salope de Soral, soutient les jésuites, Revision plutôt les jansénistes. Impossible d’aller plus loin, car Revision n’est pas janséniste. Mais Issy fut lieu d’affrontement entre ces deux écoles, et les Issisois bien membrés, c’est-à-dire ayant cinq membres, ce qui exclut les femmes, prennent le parti du duc de Conty, dauphin du Roy de France.

Mehdi demande au mage où se trouvent maintenant les jansénistes. Réponse est simple : il n’y a plus de janséniste. La mode a autrefois marché en Belgique, Hollande et Hongrie, outre en France, mais elle est cuite depuis longtemps.

Historien perspicace peut trouver traces de jansénisme dans la littérature de Guionnet, réputé athée stupide, ou en allant à église gallicane, surtout fréquentée par des nègres à Paris.

Nonobstant, dis-moi qui t’espionne, je te dirai qui tu es. Bravo à Kiel ! qui a su distinguer la masse imbécile des supporteurs de Dieudonné et Soral et les vrais antijuifs, beaucoup plus calmes. Primate Soral veut draguer nénette, il lui envoie photo de sa bite, quel idiot !

Ces propos sont à relativiser. Le guide n’emmerde pas le portos en général, mais il lui en veut car le tos fut la plupart du temps mené par le Magyar sur le terrain. Tos a réussi à faire match nul à l’arraché, ce qui est en partie dû à la faiblesse psychologique du Hongrois, qui a peur de gagner. Forcément, il a perdu toutes ses guerres et révolutions depuis deux siècles. Il se sent proche du François et du boche, mais pas de leurs gouvernements. Le vieux portier, quarante balais, s’appelle Roi. Au moins deux joueurs portent patronymes boches, tandis que Nemeti, nom hongrois, signifie Lallemand. Au moins un joueur porte nom slave. Chaos ethnique est partout répandu.

Quant à emmerder les tos Daniel et David, aux noms juifs, le mage n’est pas contre. Minable escroc, David emprunte du fric qu’il ne rend pas. Le mage a ainsi perdu 5 balles cette semaine. Kiel leur est incontestablement supérieur. Si on parvient à le retourner, on aura décroché le pompon. Kiel est dur au combat, il persiste à employer le barbarisme de Memmy judéité au lieu de judaïté. Pour raisons obscures, peut-être en partie par antijudaïsme, vu que Magog serait en lui.

Magog, mage, magyar, liaison va de soi, mais elle passe au-dessus de la tête des tos et des brebis françaises. Heureusement, populisme a triomphé outre-Manche. Grands Bretons emmerdent Bruxelles, sentiment justifié. Houle populiste monte partout en Europe, contre l’immigration des coupés allogènes en particulier. Banquiers et dirigeants politiques feignent de ne pas comprendre, aussi vérifierons-nous sans doute bientôt la pertinence de la pensée de Hegel, qui a écrit concept et discernement entraînent une telle méfiance à l’égard d’eux-mêmes qu’il faut les justifier par la violence, c’est alors seulement que l’homme s’y soumet.

Samedi 25 juin, 3h30. Nuit fut chaude au Bas-Vanves, où le mage était presque le seul François. Tos Fred lui proposa d’aller se taper putes polaques à Saint -Ouen. Elles feraient la totale, suceraient, se feraient baiser et enculer pour 50 euros. C’était trop cher pour le vieux de 62 balais, qui n’avait pas de viagra dans sa poche. Il pouvait éjaculer une fois, mais pas trois fois.

Soirée karaoké avec deux musiciens. Guide dit à Rabah que kara signifie noir en ottoman et en turc. Il a embauché deux musiciens et un serveur kabyle. Il se frotte les mains, car sa soirée a du succès. Il y a jupons frénétiques.

Après s’être emmerdé en écoutant l’amerloque Marco jaser de foot, mage alla au comptoir payer l’addition. Là, il fut assailli par le kabyle Akli, converti au christianisme, susceptible d’être exécuté an Algérie, pays créé de toutes pièces par les Français. Akli aurait songé à voter FN, mais il en aurait été dissuadé par le poids dominant que joue famille Le Pen. Pourtant jeune députée frontiste est mignonne, objecta mollement le sage. Akli aurait jugé le chrétien d’Orient Gollnish préfarable à Marine.

Puis leçon d’histoire, spahis ont combattu dans la grande armée de Napoléon et par la suite pour la France. Akli bosse à Carrefour, mais il crée sa société start up en pâtisserie. Son but : mélanger cuisines kabyle et française. Pourquoi pas ?

Complot kabyle est possible. Rabah et Akli souhaiteraient avoir réclame, ils se diraient que le mage est bon cheval. Son antijudaïsme sans haine est génial. Issy fut envahie par vagues successives de migrants, d’abord par les armingos au début du siècle écoulé (environ 3 000), puis par les Slaves (plus de mille) et les Corses (1 500). Par les juifs arabes dans les années soixante (près de 1 500), enfin par les portos, sans doute près de mille.

Comment voulussiez-vous que les François se défendissent ? Il y a à peine 300 bretocs à Issy, ils ne font pas le poids. Même le mage, qui brandit le flambeau, n’est pas bretoc mais métis bretoc. Et elle va où la France si personne ne la soutient ? Akli a peut-être raison, c’est aux étrangers de se battre pour la France, aux hussards hongrois, aux gardes suisses, aux spahis, etc.

Contrairement aux idées reçues, tos d’Issy sont souvent  grands, plus d’1,90 mètre. Mage est autorisé à dénigrer tos et Kabyles, mais fais gaffe, bobo parisois, nous sommes prêts à te trancher la gorge au cas où tu le ferais. Grand tos Fred a accroché fille que le mage croyait tahitienne. Non, elle est native de Bora-Bora. Mignonne, elle ignore la Sorbonne. Mais que foutent les enseignants en Polynésie française à part se branler ?

Visitez Issy et apprenez à reconnaître les races de la vergne. C’est simple pour les rares bretocs dont la tête est carrée. Comme pour le tos, parfois grandissime grâce à la médecine française. Corsicaud est plus petit. De teint pâle, il craint le soleil. Portos n’est pas toujours grand, mais c’est souvent le cas. Quand vous voyez un grand à Issy à cheveu brun, il y a beaucoup de chances qu’il soye portos. Armingo est facile à reconnaître avec son teint légèrement basané. Il critique parfois France pour sa prétendue politique de discrimination négative, il fustige les révisos de la dernière guerre mondiale, qui ne lui ont rien fait, tandis qu’armingo est antijuif comme tout le monde. Voyez, colonel armingo paye coup au mage. Opposez armingos et révisos à Issy, il n’y aura pas de sang versé, l’affaire se finira au bistrot.

Restent les Kabyles, dernière vague d’immigration. Nous nous méfions du Kabyle, qui l’admet, tandis que despote Santini feint de le courtiser. Teint pâle, nez roide, il porte parfois tee-shirt avec inscription barbare engluche. Vient ensuite juif arabe, sujet plus délicat.

Guerre se poursuit rue d’Alembert  Nous n’avons pas occis le podologue juif arabe du 7 rue d’Alembert, bien que cela nous fût facile. Il est parti vivre en Israël, où il est résident. Le type vient de temps en temps faire quelques opérations chirurgicales en France, où il ne paye pas un centime d’impôt.

Cette information vient de Marco, né en Amérique, agent présumé de CIA. Et c’est à nous, modestes couillons, de nous battre pour la France à Issy. Nous y sommes prêts. Voyez, l’ultragauchiste devient nationaliste, c’est le monde à l’envers.

Nous allons plus loin : tous les joueurs de l’équipe de Hongrie sont pâles, c’est en partie ça qui fait leur force.

10 commentaires »

  1. kiel est un agent drs car il aime la musique kabyle et bibi porte un bonnet de taille c au lieu de a.

    (Charabia, tu es identifié Marco, amerloque floridois fils de capitaliste. Tu cherches crosses du haut de tes 40 balais. Attends un instant, vieil Issisois de 62 piges va te savater, NDLR.)

    (Idée, site étant saboté sans doute par DGRI. Voyez le papier, mage commet parfois coquilles, mais jamais autant que dans cet article, surtout à la fin catastrophique. Et nous envisageons maintenant de dire choses nous tenant à cœur en commentaire. Issy est championne au badminton, mais aussi en boxes angloise, ou engloise, et françoise, Tiozzo étant issisois. Mais pas du combat à la hussarde, incroyablement compliqué, spécialité de la Haute Issy dite Haut d’Issy. Soral souffre de la rage et ne jasera jamais françois avant sa mort. Il n’a plus un cheveu sur le caillou et a les pétoches, comme Blanrue, qui se dit maintenant royaliste monarchiste. Il a sans doute réfléchi longtemps avant d’inventer cette idiotie. Metzois, le Mosellan fait tant bien que mal honneur à sa région. Il n’est pas amoureux fou de Hitler, contrairement à d’autres. Mage d’Issy n’adore pas non plus Hitler, une des raisons pour lesquelles les youtres lui foutent la paix en ce moment. Il a failli casser en deux deux flicaillons et plusieurs fliquettes hier à l’entrée de la fanzone, sous prétexte qu’il sentait l’alcool à trois bornes, selon un faux témoin flic. Quand fliquette le menaça d’être placé en cellule de dégrisement, il a fui, fuir n’étant pas lâche pour le hussard. Ce n’était pas plus mal, car il eût été marri en voyant les Magyars se faire écraser 4 0 par les métis belges. Il a conté ses malheurs à supporteurs français dans le métro, qui ont confirmé qu’il ne sentait pas l’alcool à trois kilomètres. Seule la fille n’a pas compris magyar prononcé à la française en ce qui concerne les a mais pas la lettre gy, les gars si. Or si le François connaît un peu le Magyar, tout espoir n’est pas perdu. Encore et toujours le lobby hongrois, comme a autrefois diagnostiqué le Monde, mais que voulez-vous ? Quand on a mangé du paprika frais, on a du mal à s’en passer, NDLR.)

    Commentaire par sas de vanves — 27 juin 2016 @ 12:04 | Réponse

  2. Mais vous êtes actuellement atomisé par la vodka ; je ne suis pas Marco, je suis saint Paul.

    (Et ta sœur ? NDLR.)

    Commentaire par Paulo — 27 juin 2016 @ 15:04 | Réponse

  3. La citerne de magyar de Dijon a perdu sa cargaison face aux diables rouges.

    (Constitution hongroise est chrétienne, Magyar n’a donc pas peur du diable. Cela dit, magyar de Dijon n’est pas fin, dis plutôt que ton moutard te monte parfois au nez. Idées géniales du druide sont rares, mais il vient d’en avoir une. Hongrie élève escargots destinés au marché français, si bien que Français mangent parfois escargots sans savoir qu’ils sont de race magyare. Et si agriculteurs français cultivaient paprika, meilleur que harissa. Rungis et Issy sont proches, tandis qu’il est plus facile de transporter paprika frais à Paris, Lyon et Marseille de province que de Hongrie, à près de 1 500 kilomètres. Ajoutons Lille, Nantes, Strasbourg, Toulouse, Grenoble à la liste pour ne pas faire de jaloux. Surtout que le maire de Grenoble est écologiste, il préfère donc paprika frais à harissa. Ensuite, mangeur de paprika frais est souvent accroché, le produit étant très différent du paprika en poudre rouge vendu dans le commerce. Idée à saisir, car le vieil Issisois approche du naufrage. Il compte dévorer les quelques raisins qui apparaîtront sur la demi-douzaine de ceps de vigne proches de l’église, plan secret, mais il est en manque de paprika frais depuis des années. Depuis 2003 sans doute, bien que sa mémoire soye comme celle du gruyère. Tu commences à bedonner Marco. Moins que Bibi et surtout que le postier Mehdi, c’est vrai, mais dis-toi que paprika fait maigrir. On peut être magog et démagogue. Causez à Magyar francisant de Magog, il répondra démagogue. Plus con qu’un Hongrois, deux Hongrois ! Mais l’animal n’a peut-être pas tort. Il se pourrait qu’il en aye plus dans le cigare que Santini, membre d’honneur de la LICRA, mafieux invertébré. Bah ! c’est le druide qui le prétend, qui fuit à toutes jambes devant flicaillons et fliquettes. C’est un comique n’ayant jamais été enculé par le juif. Il a certes enculé un juif autrefois à Clamart, mais il a vite débandé. Le pire, c’est que presque tout ce qu’il raconte est vrai. Fred, escogriffe tos mesurant 1,96 mètre, semble le moins bête des tos du BDV. C’est lui qui a appelé le druide papy. Il est gonflé en dépit de sa maigreur. Sa moustache est plus petite que celle de Hitler. Nous nous arrêtons là. Vrai-faux bretoc Yannick, de Concarneau, a compris l’âpreté de la situation, qui n’en restera pas là. Coterie juive peut écraser Soral et Dieudonné, proies faciles, mais surgiront ensuite régiments de hussards, NDLR.)

    Commentaire par Eden sans le hazard — 27 juin 2016 @ 15:13 | Réponse

    • Fondée en 1945, à Poligny (France), par M. Georges MAGYAR, l’entreprise G. MAGYAR se consacre d’abord à la fabrication de matériels pour l’industrie alimentaire.

      Dans les années 1950 elle devient rapidement spécialiste des citernes de collecte de lait. Son expérience dans le soudage des aciers inoxydables et de l’aluminium lui permet de développer sa gamme de produits vers les citernes pour le transport de tous les liquides: alimentaires, chimiques et pétroliers.

      Avec cinq usines de production en France et une en Allemagne, et plus de mille deux cents citernes produites par an, l’entreprise s’est hissée au rang de leader européen des citernes routières pour les produits liquides.

      L’entreprise G. MAGYAR dont le siège social est à Dijon (France), dispose d’une structure de vente européenne. Elle propose des solutions techniques et économiques adaptées au transport des liquides par route, sur le rail ou par mer.

      Dotée de moyens de production modernes, et soucieuse de fournir à ses clients un produit et des services de qualité, l’entreprise MAGYAR entretient un système de management de qualité pour la conception et la fabrication de ses citernes selon la norme EN ISO 9001:2008.

      (Pourquoi pas, Marco ? Tu progresses en françois, toi floridois dont le père possédait grande partie des maisons rue d’Alembert. J’ai laissé passer ton MAGYAR, barbarisme, ainsi que tes deux points accolés au mot qui précède. Règle de toute langue civilisée mais pas en français, afin de faire apparaître ton amerloquitude. Tu es issisois d’adoption, mets-toi bien ça dans le crâne, tandis que j’ignore pourquoi le Floridois est amerloque le plus accro’ à Revision, inconnue en Californie et dans la Silicone Valley. Ton père a combattu en Algérie, pendant les incidents, sous uniforme français. Tu peux jouir de la nationalité yankee, mais tu y rechignes. Tu prétends que les juifs sont très puissants à Miami, je te crois bien que je n’aye pas visité cette bourgade, mes villes de prédilection étant Jew-Pork, San Francisco, Vancouver, Montréal en Amérique du Nord, seule partie du continent qui compte. On jase françois au Québec, nom bretoc, presque comme à Issy au dix-huitième siècle. Il a fallu un temps pour que Rabah comprît signification de Jew-Pork, mais à intelligence kabyle personne n’est tenu, pas plus qu’à l’amerloque. Je suis descendu au Café du Lycée hier soir, peu après ton départ, bien que les astres me le déconseillassent. J’ai tout gagné, belote de comptoir et 421, car je suis plus intelligent que la masse. J’ai payé 1,50 euro presque une barrique de bière. J’exagère, certes, mais Rabah m’a filé une 1664 après que j’eus écrasé l’armingo ruscof Grant au 421, marié à une Algérienne lui ayant pondu deux filles. Grant m’aima bien, mais je lui ai foutu raclée au 4-21 et lui ai parlé de sa femme bougnoule. Sa grosse, algérienne, est fille de commandant du FLN ayant tué harkis et Français d’Oran. Vous pouvez pardonner la bougnoule, moi pas. La gueuse n’a rien à foutre en France. A Issy, deux blondes sont importunées pas deux malotrus. Le druide assure : l’Issisois vous protégera. Les gars clament qu’eux aussi sont d’Issy, mais ils n’ont qu’à fermer leur gueule. Le guide attaque Vanves, il va montrer au Vanvois que l’Issisois a belle paire de batoches. De race supérieure, l’Issisois ne craint pas le juif, contrairement à Blanrue, Soral et Dieudoné, médiocres proies. Il l’exterminera en douceur, sans haine. Akli signifie nègre en kabyle. Bizarre, car ak veut dire blanc en turc. Problème avec l’Issisois, il pense en françois, boche, rital, magyar, accessoirement en turc. Il n’est pas doué comme Kiel en langues étrangères, dont il regrette l’absence hier. Il a envie de combattre gars comme lui. Pas Jérôme, prétendu champion de Vanves de belote comptoir, pulvérisé deux fois hier. Pas le pianiste bedonnant ruscof armingo Grant, fonctionnaire se plaignant de bosser 40 heures par semaine jusqu’à mercredi prochain, tandis que le réviso ne prend pas de vacance, il est tout le temps au four et au moulin. Il ne construit pas citernes comme Georges Magyar, mais il a soutenu à fond l’Islande hier contre l’Engleterre, cette salope. Rabah a dit au mage : tu as le droit d’être raciste, vu qu’il l’est lui-même. Voyez, c’est chaud à Grant Issy. C’est nous qui liquiderons le juif, personne d’autre, NDLR.)

      Commentaire par Tu connais rien de la citerne — 27 juin 2016 @ 23:22 | Réponse

  4. T’as raison de condamner le FLN, il a confisqué la révolution aux Algériens, donc t’es un vrai ultra gauchiste même si Guy Debord écrit que ça veut rien dire. Pour Paul Rassinier, l’Algérie était un fonds de commerce où l’affaire de la banque Rothschild, d’après ses articles journalistiques trouvés en parcourant le mémoire que lui a consacré Jean Plantin et en allant sur les archives de la vieille taupe qui a supprimé le plus gros de son travail (archives P. Rassinier, courrier, liens, textes, Edgar Poe). Mais je vois aussi qu’avec toi il vaut mieux être juive que bougnoule.
    Tu vas pas la violer et la balancer dans une citerne, au moins ?

    (Rassinier, fils de poivrot coco, n’a pas toujours dit la vérité. Rassinier a jasé des causes des incidents d’Algérie, affaire de banques, mais je n’ai pas souvenir qu’il parlât de Rothschild. Quant à Plantin, il est lecteur de Rivarol. Cela ne signifie pas qu’il est con, mais qu’il a pris parti. Jeter la bougnoule dans une citerne, pourquoi pas ? On peut tout faire à Issy, NDLR.)

    Commentaire par Hercule- comite feignasse — 28 juin 2016 @ 11:47 | Réponse

    • Je ne connais pas Marco mais vous êtes injuste avec lui . Moi je connais son histoire par un ami indirect déjà son père etait de New York dans l’or noir . Pour l’Algérie, c’est bidon, vous vous êtes fait manipuler. Art de l’université de Boston. Mais je vois surtout que vous êtes jaloux d’une réussite outre Atlantique. D’ailleurs pour finir mes frères blacks, juifs, arabes et américains vous emmerdent poliment, vous le raciste fachiste mak dans votre peau votre place est à saint Anne, pauvre fou d’âne que vous êtes.

      (J’étais sur Mac, comme tout directeur de publication, sur un calculateur m’ayant été vendu par un armingo des Moulineaux, au-dessus de l’église apostolique arménienne. Je ne comprends pas ton mot mak, pauvre niais. Tu me traitasses de mark, je fusse courroux. Tu m’aurais menti sur ton père qui serait originaire de Jew-Pork, ancienne New-Amsterdam ? C’est possible, mais je suis commère, je répète presque tout ce que les idiots disent sans vérifier. Je serais maintenant réputé ultrafacho au BDV, c’est possible car je n’ai jamais caché ma magyaritude. J’ai causé hier à un barbier, dit coiffeur, du Bas-Issy, rue Auguste Gervais. Sa coupe de cheveux est magnifique. Son patron facture la coupe par l’artiste 27 euros. Forcément, gens d’Issy ont du fric selon lui. Mais il oublie les p’tits pâles de la vergne dont je fais partie. Tu as raison de me voussoyer, NDLR.)

      Commentaire par Usa — 28 juin 2016 @ 15:08 | Réponse

  5. Maintenant vous avez l’étiquette d’un gros facho extrémiste au bdv, vous l’avez cherchée.

    (Apprends à écrire Marco. Je t’ai corrigé, on dit je l’ai cherchée en pareil cas. Quoi ? L’étiquette, complément d’objet direct féminin placé avant l’auxiliaire avoir, qui n’existe pas en magyar, pas plus qu’être, vestige de la déclinaison d’ancien françois. Tu devrais savoir, cas sujet, cas objet, pute-putain, copain-compagnon, etc. Puristes prononcent parfois la e muette de cherchée, comme la e muette de patrie. On dit allons enfants de la patri-e dans la Marseilloise, pauvre con ! NDLR.)

    Commentaire par Saint anne — 28 juin 2016 @ 14:55 | Réponse

  6. L’ultragauchiste, obsédé de démocratie directe avec son « conseil ouvrier » – cette passoire à la con sans cesse infiltrée par ses ennemis, agents provocateurs et flics –, n’a jamais valu tripette où que ce soit; en Russie, en Germanie, en Hongrie, en Iran et même en Chine. En tant que structure vivante de décision, le conseil ne vécut partout que quelques mois tout au plus avant de se transformer en organe de gestion ordinaire forcément contre-révolutionnaire.
    Dessine-nous un ultragauchiste Hercule, particulièrement en 2016, tu serais ultra-fortiche tant ce titre éblouissant est désormais usurpé et galvaudé.
    Debord avait raison au sujet de l’ultragauche, même si les situationnistes s’essayèrent en vain au ramassage des bureaucrates, comme des feuilles mortes, en créant un éphémère « Conseil pour le maintien des occupations » en 1968.
    On ne peut pas non plus laisser dire que le Führer d’Issy, bien trop autoritaire pour cela, soit féru de conseillisme, malgré ses dires et ses vantardises. L’étiquette commode d’ultragauchiste qu’il se donne présente au moins l’avantage de le démarquer radicalement de ses concurrents, adversaires et ennemis, et ce n’est point que dalle. En ce sens Aigle Noir a raison car il en connaît plus qu’un rayon dans ce domaine, comme dans bien d’autres, malgré ses lacunes.

    On ne dira jamais assez de mal des ordures du FLN, adversaires victorieux du MNA de Messali Hadj de sinistre mémoire, et tout aussi pourri, instigateur des assassinats commis en Kabylie à partir de mai 1945 contre les colons et fonctionnaires européens. Pour tous, la fosse à purin.

    Issy est notre phare, Aigle Noir notre guide, la coterie juive n’a qu’à bien se tenir et peut chier dans son froc.

    A Hercule l’hydre de Lerne.

    (Bravo sergent, tu défends le chef de la horde. Il ne s’est jamais fait d’illusion sur pertinence et viabilité du conseil ouvrier, mais quand on est dans la merde, on crée conseil. On peut presque tout faire avec barbier, informaticien, chauffeur de taxi, postier, vendeur de Carrefour, etc. Si le guide est réputé ultrafacho, ce n’est pas plus mal. Il ne croit pas au conseil, mais il en crée un de toutes pièces, car il n’est pas enjuivé et poivrot comme le niçois Debord. Toutefois Issy n’est peut-être pas phare, mais veilleuse, NDLR.)

    Commentaire par Frankie — 28 juin 2016 @ 16:55 | Réponse


  7. Relax, on se détend un peu avec Jehan Jonas (Gérard Béziat) et pour le dessin, il faut l’envoyer 11 rue d’Alembert à Issy les Moulineaux, là ou le chef de la horde planque ses DVD de Catherine Ringer ?

    (Pas mal trouvée, Marco, ta chanson de Jonas, mais tu ignores sans doute que Jonas, avec o et a accentués, est nom hongrois, tandis que Ringer est boche, mot lié à ring et rocade, comme si on tournait en rond sur un ring. Mais tu sais distinguer races humaines, amerloque produit du melting-pot. Je ne traduis plus le rosbif, c’est inutile et pas toujours évident. Papy-footeuse a dit always ready cette nuit en ta présence, quelle horreur ! tandis que taxi Antony a énoncé membre de phrase en langue barbare. Je ne me rappelle plus quoi car son engluche n’était pas impeccable, ni d’Oxford, ni de Cambridge. Forcément, il a appris le rosbif sur le tas, au boulot. Quand il se lâche, il appelle le patron ma bite et encule presque tout le monde. Il a le mérite de ne fucker personne. Bien sûr, les oreilles chastes des papy-footeuses font mine de ne pas l’entendre. Quand je te traite d’amerloque, tu ne bronches pas car c’est vrai et tu me respectes. Mais moi aussi je peux te balancer. Tu habites rue du Moulin de Pierre, de Clamart, au Haut d’Issy, qui croise rue d’Alembert. Que vient foutre Clamart à Issy ? Mystère. Nous savons que jargons d’Issy, Clamart et Meudon étaient différents au dix-huitième siècle grâce à un séminariste sulpicien inconnu. Ils étaient assez proches du québecois. Mais l’auteur ne jasait pas de Vanves, ce hameau dont seul le moulin, sur la butte, est connu en histoire. Il a maintenant disparu, comme celui d’Issy, lui aussi sur la butte, géré par des curés qui prélevaient leur dîme sur les paysans. Moulin d’Issy n’a aucun rapport avec les Moulineaux, peut-être plus petit hameau que Vanves, où combattit gueuse Louise Michel pendant la Commune de Paris, plus tard emmaçonnée au GODF, après avoir été déportée en Nouvelle-Calédonie. Gueux ou gueuse n’est pas péjoratif dans ma boche, bouche en novlangue. Je te vois bien parmi les snobinards d’Oxford, moi à Cambridge, où université plutôt scientifique a département d’histoire. L’Oxfordois jase du Moyen-Orient, comme toi et presque tous les amerloques, Cambridge et moi du Proche-Orient. Floridois John Smith, de ta race, pige, physique et histoire étant étroitement liées. Mais tu t’es arrêté au collège du Bas-Issy, Marco, car tu savais ta fortune assurée pae ton père, alors que Smith s’est tapé physique, moi histoire. Smith nie l’existence du trou noir cher à la crapule Einstein, ultraplagiaire, notamment du lorrain Poincaré, moi celle des bains spéciaux d’Auschwitz. Et c’est qui qu’a raison ? Les deux, mon général. C’est qui qu’a est horrible, j’essaye d’interdire l’emploi de cette locution au conseil, mais c’est duraille. Je tente de te former à histoires d’Issy et d’Auschwitz, en même temps que la petite foule des lecteurs, quelle gageure ! Tu es au courant de plein de choses, tu m’as dit cette nuit qu’Evelyne, ancienne maîtresse du méridional François, peut-être coco à qui le mage a foutu pin dans la gueule, suspecte de bosser pour DGSI, n’habite plus en face du chef de horde dit parfois Attila. Ce n’est donc pas elle qui l’espionnerait tous les jours, contrairement à ce qu’a paru suggérer un informateur, mais qui ? Sergent Danny a raison, Dieudo’ et chauve Soral sont petite bière, tandis que si hussards descendent butte d’Issy, ça va saigner. Non seulement le juif, mais aussi ses complices. Cette nuit, le druide n’a jasé que des deux pins dans la gueule qu’il a décochés à François et à un antiquaire juif en 1986 ou 1987 au club de go, mais il a gazé juif à Montparnasse, tandis qu’il est champion de boucle de ceinture. Pas étonnant, quand on manie nuntchaku, boucle de ceinture est simplissime. Mage a mis en fuite juifs en dégainant sa ceinture devant La Sorbonne face à trois petits juifs, sans doute arabes. Druide était accompagné de Pierre Guillaume, lorrain valeureux au combat, mais il s’en foutait, car il voulait exploser les salauds. Mage a aussi mis en fuite nègre judéocidiste au métro Mairie d’Issy quand il a sorti sa ceinture. Sage a également donné coup de pied au ventre du commissaire de police d’Issy dans sa jeunesse, délit prescrit. Preuve qu’il n’est pas ultragauchiste bidon ou d’étiquette. Grant est appelé Brontosaure au Bar de Vanves. Ce nom lui va bien, car il est homme-animal préhistorique. Mais ne tapons pas sur le brontosaure, il peut être utile. Il peut mettre en musique sérénades de Revision, qu’il lit comme toi et Bibi. Rappelez-vous la règle de go, on attaque en assurant sa base de vie. Hussards d’Issy sont prêts au combat, à dévaler la colline sans être héros. Tu as pigé, Marco, guerre déclarée à DGSI de Levallois-Perret s’annonce sanglante. Le dessin dont tu jases montre comment hussards d’Issy, avec leur sabre et leur carquois, vont exploser le juif hongrois Balkany et valetaille de DGSI. Nous ignorons l’issue du combat. Qui va gagner ? Mystère. Mais vous pouvez miser un kopeck ou un fillér sur la victoire des hussards d’Issy, ces braves. Même Jérôme, qui perd tous ses paris au foot. Mais tu ne m’as pas appelé, Marco, ce soir au bigophone. Je comptais rendre visite à ta femme Nadia, tunisienne, ce que son nom n’indique pas, fumeuse de pétards. J’aime bien Nadia, j’ai songé à te tromper avec elle comme je te l’ai avoué, mais elle a refusé. Elle m’aime bien. Elle voit en moi vieil Issisois solide, elle a peut-être raison, NDLR.)

    Commentaire par Hercule- la-maxi-tête — 29 juin 2016 @ 10:30 | Réponse

  8. Bravo Hercule-la-maxi-tête pour avoir dégotté cette perle musicale que toute la horde devrait connaître par cœur et chanter à tue-tête. Pas de danger avec pareille ritournelle de voir la horde tambouriner à l’huis des abattoirs de l’esclavage juif, le naseau écumant et la queue frétillante, contrairement à d’autres dont il serait presque indécent de prononcer le nom…. la chiasse du genre humain.

    Ce n’est donc pas encore aujourd’hui que tu revêtiras la fatale tunique imbibée du sang de Nessos

    (Je te laisse à tes psalmodies Au conseil, Alain s’est plaint de discrimination kabyle cette nuit, car il a avoué avoir enculé un juif et frotté fesses de femmes dans le métro il y a vingtaine d’années. D’où l’accusation t’es un pointeur, pouvant être fatale en taule, surtout lancée par le chauffeur françois de taxi Antony, qui parle mal rosbif. Rabah prend sa défense, il prétend qu’il est sincère, contrairement à de nombreuses gens. Surtout qu’attouchements sexuels et viols ne sont pas comparables, comme dit Alain, ayant passé un an en taule sans se faire violer. Soral prétend que prisons françaises sont confortables, quel idiot ! Quand on va au placard pour révisionnisme, maton nègre balance : c’est un raciste ! Puis juifs détenus pour commerce de drogues dures montent la tête des bougnouls et des berbères. Du coup, réviso allant à la promenade doit être très courageux. Ce qu’a fait Guy au nez. Pardon pour les lauriers, mais il les mérite. Kabyle Mehdi, cadre de Banque postale, se barre quand Alain lui dit que Gog et Magog sont surtout connus des francs-maçons et des profanes initiés. Kabyle Akli approche le guide, il lui dit qu’il l’adore et l’admire, ça ne s’invente pas. Mais il lui reproche d’aller trop loin. Il montre son torse ventru, peu poilu, Alain le sien, plus viril en apparence. Akli connaîtrait superbe suceur de bites à Carrefour. Il bande quand il approche les fesses d’Alain, assis sur un tabouret. Voilà réalité, chose qu’on ne dit pas généralement. Alain n’est peut-être pas génial, mais il a combattu en taule et raconte vérité différente de celle de Faurisson. Il emmerde tout le monde, il n’épargne aucune race. Juifs, voulussiez-vous le tuer ? C’est trop tard, votre coup a foiré. Coupés juifs, amerloques, musulmans sont obsédés sexuels, leurs abus de filles, mais aussi parfois de garçons, surtout au sommet de la hiérarchie en Ababie Séoudite, sont connus. Jour de L’an à Cologne, plus d’une vingtaine de pointeurs d’Afrique du Nord ont été identifiés. Demandeurs d’asile en bochie, ils touchent au moins 750 euros par mois et sont logés en foyer. Dans leur pays d’origine, ils ne célébraient pas les fêtes chrétiennes, mais ils se sont déchaînés cette nuit-là. Peu d’entre eux ont violé des femmes, mais ils en ont agressé de nombreuses sexuellement. Ils ne leur ont pas seulement mis la main aux fesses, car ils voulaient humilier ces croisées. C’est d’ailleurs simple, quand vous rencontrez un terroriste barbu musulman, voyez en lui un obsédé sexuel refoulé se fardant de pudibonderie et de millénarisme, NDLR.)

    Commentaire par Frankie — 29 juin 2016 @ 19:45 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :