Alain Guionnet – Journal Revision

1 mai 2016

HITLER SIONISTE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:51

L’ancien maire de Londres Ken Livingstone a été suspendu ces derniers jours du Parti travailliste pour avoir déclaré « Hitler soutenait le sionisme » au micro de BBC. Tempête dans un verre d’eau, car il précisait en 1932.

D’autre part, c’est Herzl qui demanda « la permission de soumettre plan de solution finale pour la question juive ». Plusieurs références sont en ligne en engluche, comme celle de ses Dairies, page 19. Invention du juif hongrois Tivadar Herzl, juriste qui dilapida son argent pour le sionisme avant d’être tué par les sionistes, selon sa femme.

À noter que Herzl parlait du plan sioniste, contrairement à Nordau, qui évoqua le protocole sioniste à la fin du dix-neuvième siècle, mot pris dans son acception française, car les sionistes s’appuyaient sur l’Alliance israélite universelle, en grande partie financée par l’État français.

Mais l’idée se répand : Adolf Jacob Hitler soutenait le sionisme, même si seule Revision l’appelle Père Israël. Cependant événements se précipitèrent après 1933, persécution des juifs ayant été prouvée. Hitler voulut toujours « déménager » les juifs, verbe de Livingstone, sans les tuer, mais il y eut casse ou bavures, autrement dit massacres, sur le front judéo-bolchévique, où la guerre devait être sans pitié selon le plan Orient. Ils furent ordonnés par le commandement militaire pour réduire poches de Résistance, qui posèrent de sérieux problèmes aux troupes du Reich et de ses alliés.

Histoires auxquelles révisos français ne font pas ou rarement allusion. En partie par ignorance, peu de gens sachant que quand Herzl préconisa sa Endlösung, il songeait en même temps au megoldás, synonymes légèrement  différents au plan sémantique. En frangyar on est tenté de rendre le mot hongrois par solution du mec.

Sur les grandes lignes de la politique antijuive du régime hitlérien, révisos sont grosso modo d’accord. Mais les faurissoniens oublient toujours de parler de ses alliés. En outre, Fofo embrouille tout le monde avec ses élucubrations. Quant à la judaïté et au sionisme de Hitler, ils se gardent d’en parler. Mais qu’ils lisent papiers sur toile en rosbif, il y en a énormément sur Hitler zionist.

Cas depuis peu singulier, Blanrue, historien-journaliste maniéré, pendant des années toutou de Fofo. Lui aussi ment et cherche à tromper. Ce Metzois fait semblant d’ignorer boche et culture germanique, il feint de n’avoir d’œils que pour l’Italie, son architecture, ses arts, bien qu’apparemment moins pour ses écrivains, car il préfère citer auteurs français, souvent classiques. Blanrue est snob, que voulez-vous ?

Heureusement il est peut-être un peu raciste, quand le Lorrain traite Faurisson de «révisionniste vichyssois ». Mais il pense avant tout à la capitale de la collaboration sous l’Occupation et peut sous-entendre que le professeur cherche à séduire les pétainistes, qui étaient plus nombreux que maintenant dans les années 70, quand Faurisson se lança dans sa carrière révisote.

Ce n’est pas Blanrue qui a pris l’initiative de rompre avec Faurisson, mais un de ses amis ayant assisté au banquet de Rivarol, Louis Égoïne de Large, qui a traité Faurisson de menteur dans une tribune le 14 avril 2016. La description qu’il donne du banquet et de sa vedette semble fiable. Seul reproche peut-être, il insiste sur le grand âge du professeur qui aurait tendance à radoter. Mais non, il demeure vif d’esprit et calibre ses propos à son public. Ensuite, il est bavard à dessein, dans le but de ne pas avoir à répondre à d’éventuelles questions, avant de filer à l’anglaise, c’est dans sa nature. Ce que Large a bien compris.

En 1994, Blanrue a tout de suite vu en Fofo un narcissique, c’est tellement évident, mais il s’est sans doute dit que cela n’avait rien d’étonnant, car mener son combat apparemment désespéré depuis plus de vingt ans devait avoir justification. Faurisson confia un jour que c’est pour la postérité, autrement dit la célébrité.

Or, avec la toile, elle lui monte à la tête, tandis que le blog de Soral touche public beaucoup plus nombreux que celui de Blanrue. Et Fofo abandonne Blanrue avec l’eau du bain, comme il l’a souvent fait avec gens l’ayant soutenu.

Afflux des étoiles a tardé, avant de soudain tomber du ciel. Elles ne proviennent pas de particuliers, mais d’un as en informatique ou d’une institution, qui aura dû vérifier chaque allégation avant de prononcer. Nous avons rendu la préposition engluche for par pour dans la solution finale pour la question juive, après avoir hésité avec à, marque du datif, surtout qu’on parle d’une solution à une question. Truc grammatical auquel le régime hitlérien a substitué de en français, mot qui ne sert souvent plus qu’à établir rapport entre deux mots ou groupes de mots. De telle sorte que nazebroques peuvent soutenir que solution finale de la question juive fut inventée par leur guide, puisque le père d’Israël Herzl, selon la propagande sioniste, avait parlé de solution finale à la question juive !

Humour compréhensible dans toutes les langues, qui confirme sionisme mais aussi enjuivement de Hitler, qui avait pour livre de chevet Protocole des sages de Sion.

Renseignement français est soupçonné d’être à l’origine de cette pluie d’étoiles. Sur le nom d’état-civil d’Adolf Jacob Hitler, il n’a aucun doute, puisque c’est note des RG qui l’indique. Fat Blanrue tient note d’audience pour « irrécusable », mais n’allez surtout pas imaginer qu’elle soit fiable, parce que laconique. Quand il est question d’une page d’histoire que le greffier ignore, de noms propres ne figurant pas dans la procédure dont il n’a jamais entendu parler, il coupe. Quant aux notes des RG, ne les prenez surtout pas pour argent comptant.

Tout propos oral est volatil et susceptible de nombreuses interprétations. En revanche écrits restent et leur teneur est à vérifier avant de rédiger note. Gros problème dans ce papier, Herzl.

Maître de hongrois, ancien séminariste d’études juives, l’auteur est présumé fiable. Il ne s’agit toutefois pas seulement de retrouver la citation sur la solution finale de Herzl, peut-être inédite en français, mais d’étudier sa biographie et la totalité de son œuvre, y compris son journal. Tâche affreusement compliquée, car Herzl, comme Soral, a tout dit et son contraire en une dizaine d’années, peut-être principale cause de sa mort.

De surcroît, solution finale est étroitement liée aux affaires Dreyfus et Protocole. Voyez concordance des dates, en cherchant à les préciser, car chronologie est capitale. Mettez-vous à la place du renseignement. Il n’est pas versé en histoire, surtout les FF∴ énarques qui le dirige, trouducs n’ayant jamais étudié cette science.

Pas plus que philologie comparée. Revision soutient que le pestois Tivadar Herzl pensait à megoldás quand il évoqua Endlösung, et que ces mots ne sont pas de construction identique. Tant et si bien qu’on pourrait voir en megoldás l’origine de solution finale. Hélas ! meg est bordélique, comme à en français, le plus tentant étant de jaser de solution trouvée à la question juive, ou en cours d’accomplissement, meg marquant entre autres le futur.

Souvenez-vous du combat sur l’esplanade de mairie d’Issy il y a près de vingt ans. F∴ commissaire divisionnaire énarque des RG, après avoir été démasqué, a foutu pin dans la gueule du guide. Le druide a fait mine de capituler, bien qu’il fût mieux formé aux sports de combat que son ennemi du jour. Il ne voulait pas ajouter à son casier judiciaire  coups et blessures volontaires à agent dépositaire de l’autorité publique. Le poivrot n’était sans doute pas en service, mais son administration aurait prétendu le contraire, de  façon irrécusable selon Blanrue.

Perspective de dialogue semble toutefois réapparaître, Revision quittant champ clos d’histoire pour verser dans la politique, science de l’énarque. Il comprend les liaisons que nous faisons entre Dreyfus, protocole sioniste et solution finale à la question juive. Ou encore avec inauguration de la première ligne du métropolitain en 1900, ou exposition universelle de Paris de 1903. Il pense qu’il s’agit de profiter de l’avantage des Français jusqu’à novembre 2016, quand Obama quittera le pouvoir. Après, on ne sait pas ce qui va se passer.

Tout le monde cause de Hitler sioniste à l’étranger, mais pas en France, à l’exception de Revision, qui connaît mieux le Protocole que l’affaire Dreyfus, toujours pas élucidée. Et le Français devrait pouvoir dire mot, comme autrefois Tocqueville sur l’Amérique et Custine sur la Russie. Manque Hongrie, mais papy comble cette lacune.

Comme le lorrain Blanrue, Magyar et Issisois vénèrent la double croix poitevine dite lorraine, héritée des chrétiens d’Orient. Sa signification symbolique est inconnue du renseignement, mais ses chefs en déduisent que Lorraine et Hongrie sont liées, c’est le principal. Comme Blanrue et l’Issisois. Hélas ! par haine de soi, Blanrue écrit de Gaulle, quel barbarisme !

À son âge, avec ses cheveux blancs qui se multiplient, difficile de le rééduquer. Mais renseignement, au moins une partie, lui indique voie à suivre : sionisme de famille Le Pen est petite bière, sionisme de Hitler est plus intéressant. Mais peut-être que Blanrue est lié au renseignement. Son ancien faurissonisme est suspect, comme sa lenteur à réagir, comme quand il juge notes administratives irrécusables, parmi d’autres indices.

Lundi soir, tour au conseil ouvrier. Discussion avec l’armingo Grant, qui partage l’avis du guide : église apostolique arménienne n’est pas orthodoxe, elle est à cheval entre christianisme oriental et orthodoxie constantinoploise, tandis qu’il existe de nombreuses chapelles en Arménie, premier État chrétien fondé au quatrième siècle. Turcs, mais aussi Kurdes et yézidis ont tué Arméniens pendant la première guerre mondiale. Nous le savions en ce qui concerne Kurdes, d’origine aryenne, mais ignorions les crimes des yézidis, eux aussi de race kurde.

Le gars d’Union Soviétique a visité trois fois Hongrie avant chute du Rideau de fer. Il distingue Buda et Pest, comme n’importe qui. Il est allé aussi au bord du lac Balaton, il juge les Hongroises belles. Le guide le corrige : « On dit Bude en français et on parle du lac Palatin, on ne dit pas que les Magyares sont belles, mais mignonnes. » Grant tente de prononcer Bastion des pêcheurs en magyar, le guide le corrige pour faute de prononciation majeure, nom hongrois de Bastion des pêcheurs étant de toute façon difficilement prononçable.

Suit conversation sur les langues. Le guide soutient que magyar est langue turke. L’armingo rétorque : « Non, elle est unique entre toutes. » Il a raison. Arrivé en France il y a 25 ans, âgé de 47 ans, Grant bosse peut-être pour le renseignement armingo. Et que pense ce service d’armingo ? « C’est plus facile à prononcer. » Il a raison, nien ou niun étant disharmonieux. Rusé, le Magyar dit örmény, mot conforme à harmonie vocalique dont personne ne conteste le bien-fondé.

Puis inévitable question : « Tu es d’origine hongroise ? » Non, mais j’aime bien ce peuple pour son caractère révolutionnaire.

Soixante-huitard, parce que né en 1968, gars demande au guide jusqu’à quel point les Français voient les ficelles du spectacle. Il ne sait pas, mais il continue son chemin. Quand historien dit je ne sais pas, c’est qu’il n’est pas bidon.

Encore que réponse aye été esquissée dans les paragraphes qui précèdent. On jase toutes sortes de langues au grand Issy, on ne se pose pas question de savoir qui a la plus grosse bite. Maisons et bâtiments autour de l’aéroport furent explosés en 1944 par l’aviation alliée. Comme tout le monde, on se soumet à la loi du plus fort. On fait mine d’être dupe du spectacle, mais on déteste l’escroc.

Issy n’est pas France, objectera-t-on, mais elle forme son avant-garde, en partie composée de martaléks, comme on dit en hongrois, kamikazes en japonais. Fous d’Allah ne lui font pas peur, c’est leurs chefs qu’elle veut dégommer.

Que Herzl inventât solution finale de la question juive n’est pas une découverte. Entrez Hitler sioniste, vous trouvez vite version française de « Sionisme et le Troisième Reich », par Mark Weber, Journal of historical review n° 13/4, de mai-juin 1993. La traduction est scolaire, le gars flanque des majuscules partout, comme le boche, le rosbif et le frangin. Mais quelle horreur que Sionisme ! car c’est idéologie, rien de plus. Le gars ne sait pas non plus qu’une page a une tête et un pied, comme le lit. Ni haut ni bas, feuille et lit étant plats. L’idiot signale qu’il a supprimé notes en pied de page, quel fumier ! Heureusement il donne lien permettant d’accéder à IHR, où on trouve vite le papier de Weber en amerloque.

Suite dans le papier suivant.

4 commentaires »

  1. Arménie, premier état chrétien ? Avant que Constantin ne décrète le christianisme comme religion d’état en Italie ?

    (Je cite Grant, je ne me prononce pas. Quant à Constantin, il a abandonné Rome au profit de Byzance, ensuite appelée Constantinople. Qu’Arméniens créassent état chrétien à ce moment-là n’est pas exclu, NDLR.)

    Commentaire par super inculte — 3 mai 2016 @ 09:48 | Répondre

  2. Grant a peut-être raison.

    Arménie, le premier État chrétien.
    https://www.herodote.net/Armenie-synthese-2025.php

    Commentaire par Frankie — 3 mai 2016 @ 12:05 | Répondre

  3. https://m.youtube.com/watch?v=ysHp4Czmhfk Kgb

    Commentaire par Rue de La Défense — 3 mai 2016 @ 20:21 | Répondre

  4. Étant doté d’un cervelle d’ovin, et n’ayant aucune passion pour l’histoire humaine ennuyeuse, moi, ne rien comprendre ou presque… Hitler sioniste, d’après ce que j’ai lu en italien, oui… c’est la seule solution qui vaille, non ?

    Commentaire par mina mina (Le Brebis Galleux) — 5 mai 2016 @ 12:34 | Répondre


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :