Alain Guionnet – Journal Revision

18 avril 2016

PROCHAIN PROCES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:00

« Monsieur Alain Guoinnet, vous êtes accusé de tentative d’acte terroriste, car vous  étiez porteur d’un couteau de nageur de combat quand vous êtes allé voir Monsieur Bolloré. Vouliez-vous le tuer ? »

« Je ne savais pas, mais je suis toujours armé quand je rencontre Balladurian, Bolloré ou Charkeuzy. »

« Pendant votre garde à vue de quatre jours à Levallois-Perret, au traitement spécial, vous n’avez rien dit, pourquoi ? »

« Parce que je suis carpe face à police politique. »

« Vous haïssez Levallois-Perret, qui ne vous a rien fait, pourquoi ? »

« Entre autres parce que quatre jours de garde à vue au régime spécial, c’est duraille, même Reynouard n’a pas subi ce supplice. »

« Nous savons que Reynouard est un de vos disciples, plus encore du professeur Robert Faurisson, mais votre conseil ouvrier d’Issy inquiète tout le monde. Il attaque maintenant Reggiani, quand va-t-il s’arrêter ? »

« Quand il aura triomphé. »

Décision en délibéré. Deux verdicts sont possibles, car nous sommes en cour d’assises : acquittement d’Alain Guionnet pour insuffisance mentale ou prison à perpétuité.

Aucune ne convaincra, car le guide tape à coups de Littré et Grevisse sur la gueule d’État français. Accessoirement à coups de magyar, mais cette affaire est trop compliquée pour en jaser.

Trianon, Trianon, Trianon, nous aurons notre revanche. Reváns, pas visszavagó. Papy n’ouvre plus les dictionnaires depuis longtemps, ses mots germains et hongrois ne sont peut-être pas impeccables, mais il les dit comme il les sent. Reváns est babarisme en hongrois, car le Magyar prononce e françois. Le barbare demande aussi parfois pardon, autre incongruité.

Dites en Hongrie que nous, françois, allons prendre notre revanche sur l’accord de Trianon, tout le monde  comprendra. Même si c’est Gollnisch, paumé à Budapest, qui le dit. En dénonçant un des coupables, le juif allemand Mandel, cerise sur le gâteau.

Affaire compliquée que la magyaritude ? Certes, mais le guide a craqué, il déteste Versailles et Trianon, maladie génétique.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :