Alain Guionnet – Journal Revision

15 avril 2016

CONSEIL OUVRIER D’ISSY

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:02

Il va bientôt s’affirmer, le divin enfant. Conseil ouvrier ou soviet, comme on dit en russe, est mal vu dans certains milieux, mais le guide d’Issy sort de la cuisse d’ultragauche, comme ne cesse de le rappeler Marco, en réalité Olivier, assez riche héritier de la butte. Discussion eut lieu hier sur la lutte des classes. Expression signifiant quelque chose dit le guide, favorable à la lutte de classe au singulier.

Bibi a semblé tout de suite  comprendre, bien qu’il ne se soit pas farci littérature ultragauchiste. Il s’agit de toujours se méfier des jeunes doués, mais Bibi est rassurant. Non seulement il est complotiste, mais il traite parfois sa femme de putain, signes de lucidité.

Et le conseil va. Papy est réputé en avoir dans le cigare. Élément important,  car les conseils ont besoin d’un chef. Sa race semble secondaire, mais l’Issisois est apprécié, car il saura transmettre les traditions latines et germaniques de l’ancien hameau. Outre magyares, que personne ou presque ne connaît.

Nous construisons à Issy, en sachant que conseil ouvrier ne se crée pas en un jour à partir de troupes cosmopolites.

Hier, le guide a dit son intention d’attaquer Levallois-Perret. Les puceaux, ou prétendus tels, ont cru comprendre Balkany. Mais non, le guide se fout du juif hongrois Balkany, qu’on prononce balcagne, c’est DSRI qu’il veut dégommer.

Peut-être jeunes issisois et vanvois ont-ils compris le schmilblick : le guide veut liquider DSRI, mais il sera seul et vaincu.

Bibi a voyagé sur plusieurs continents, où il a appris à identifier juifs et francs-maçons, comme Le Petit et Guionnet avant lui. Sauf que les frangins n’existaient pas officiellement au dix-septième siècle, quand vécut Le Petit, poète victime d’un holocauste, un vrai, en 1664 place de Grève, pour crime de la pensée. Mais son propos, « La synagogue, c’est l’enfer en raccourci », demeure gravé dans les esprits.

En novlangue, on dit mémoires, mais nous avons âme et esprit dans le grand Issy, qui comprend Vanves, Meudon et Clamart. Mais pas Sèvres, où Bibi est né, ville où Soral a sévi.

Peut-être par affinités raciales, Bibi aime bien Soral quand il se pointe au palais de justice avec son tee-shirt noir où est écrit en grosses lettres blanches goy. Il n’est cependant pas sûr que ce franco-suisse soit totalement gentil. C’est l’évangéliste qui parla du gentil jeudi soir, mode à laquelle nous ne sommes pas habitués, goy nous paraissant limpide.

Regarder la bite de Soral, qu’il a exhibée, permettrait de se faire une idée à ce sujet, mais attention ! tous les juifs ne sont pas coupés.

Banlieusards ne sont pas tous demeurés. Issy  a tenu face aux pruscos et à leurs auxiliaires bavarois en 1870-1871, avant d’être maudite par les bourgeois pour sa résistance à l’armée du F∴ Thiers pendant la Commune de Paris. Même Louise Michel a combattu aux Moulineaux, cette enseignante ensuite déportée en Nouvelle-Calédonie avant d’être emmaçonnée au Grand Orient de France.

Papy dit : ce n’est pas à Cadet, nid d’athées stupides, de faire et défaire les lois. Filles du grand Issy jouent au papy-foot, dont une, sexy, porte jupe noire et culotte blanche. Pourtant personne ne tente de la violer. Politique et religion marchent ensemble, c’est sur ces deux fronts qu’il s’agit de combattre.

Grand kabylois Raba juge que le guide n’est pas dangereux, comme les magistrats de cour d’appel de Paris. Il peut cependant ameuter la foule, crier sus à Levallois-Perret ! même s’il ne se fait pas d’illusions. Il prend part au spectacle auquel il est hostile.

Et Bibi dans tout ça ? Il a deux handicaps, de grand-mère slave, il est né à Sèvres. Slave Sèvres, notez l’identité des initiales, qui ne font pas de lui un SS. Papy a l’âge de son père, tout le monde lui dit Monsieur au Bas-Issy et l’appelle Attila sur la butte. Attila est-il père est autre question. Atya signifie père en hongrois, tandis que le guide est père du conseil d’Issy, ce que personne ne conteste.

Revision est lue à Issy, même le grand kabylois a vu le guide à la télé. C’est aux lecteurs du grand Issy que Revision s’adresse en premier lieu. Ils sont sa base de vie, comme on dit au jeu de go ou weï-chi. Pardon de jaser chinetoque, mais certains Issisois sont versés dans l’histoire à la Chine. Eh oui, on disoit comme ça en moyen françois.

C’est aux grands Issisois que les derniers papiers sont adressés en premier lieu. Qu’ils se démerdent ensuite ! Papy timonier ne continuera pas éternellement à diriger le navire, chaque chose ayant une fin. Il vient d’inventer papy-foot, c’est déjà pas mal.

Papy ou Attila va bientôt attaquer Canal + au Bas-Issy, plan qui devrait peut-être rester secret, mais le prétendu bretoc Bolloré semble ennemi à la hauteur de papy. Ils peuvent se crêper le chignon tous les deux, comme le faisait autrefois Bécassine.

Bavard, Bibi a parcouru le Talmoud, dont il cite extraits. Talmoud est prononciation juive de ce recueil de vaticinations orientales. Pourquoi emploie-t-il ce barbarisme ? Pour montrer qu’il est enjuivé ? Mais tout goy, ce bétail, devient enjuivé quand il se tape le Talmud. Surtout quand il est informaticien, hanté par  la logique, hélas! binaire.

Bibi a coupé le sifflet au guide après qu’il eut dit que Balcagne est juif hongrois. Il voulait ajouter que son voisin de Neuilly-sur-Seine Charkeuzy est lui aussi juif hongrois. Bibi fut ensuite surpris quand le guide lui apprit que Sarkozy se prononce Charkeuzy. Truc indispensable à savoir si Bibi postule au poste de secrétaire général du Parti frangyar, comme de connaître les noms des hommes politiques et des journalistes français de race juive hongroise.

Complotistes pullulent sur toile. Journalistes s’en inquiètent, les plus pédants les traitent de conspirationnistes. Or il s’agit de réhabiliter le complotisme en l’appuyant sur éléments tangibles.

Un commentaire »

  1. Marco c’est oncle Sam ?

    (Peut-être, l’hypothèse commence à être envisagée, NDLR.)

    Commentaire par Comar — 19 avril 2016 @ 01:15 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :