Alain Guionnet – Journal Revision

21 février 2016

GUERRE EN FRANCE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 05:33

Calais, la semaine dernière, un peu avant une heure du matin,  interpellation musclée de sept hommes soupçonnés vouloir commettre des violences sur des migrants, potentiellement armés. Délit d’intention présumé donc, qui n’existe pas en droit romain. Aucune arme n’a été trouvée en leur possession. Menottés, ils auraient été frappés au sol sous une pluie d’insultes : fachos, enculés, nazis. Curieux quand on croit savoir que plus de la moitié des flics votent FN, mais il est vrai qu’il n’y aurait aucun facho, enculé ou nazi dans ce parti selon Marine.

Les présumés coupables ont de volumineux hématomes sur le corps, les jambes, le visage, les yeux, le nez. Le tympan de l’un d’entre eux a vraisemblablement explosé, des côtes de deux autres ont été fracturées, blessures typiques d’un homme frappé à terre à coups de pied. Le médecin larbin les ayant brièvement examinés au commissariat a jugé que leur état de santé n’était pas incompatible avec leur placement en garde à vue, bien qu’il soit recommandé d’aller à l’hosto quand on a côtes cassées ou tympan explosé.

Ces hommes n’ayant commis aucun délit ont  été emprisonnés, contrairement à la plupart des voyous sarrazins d’Ajaccio, soupçonnés de tentative de meurtre.

Perpignan, un enseignant d’arabe ferait prosélytisme coranique, sinon salafiste. À Migennes, en Yonne, le maire républicain vient de suspendre les cours d’arabe et de turc pour raison sécuritaire. Il s’appelle Boucher. Après vote du conseil municipal, bien sûr, Boucher étant sans doute frangin. Car politique maçonnique est celle de l’autruche en temps de guerre.

Pendant la première guerre mondiale, les FF∴ suspendirent l’enseignement du germain. Ainsi tête noire ou poilu ne comprendra pas un traître mot de l’ennemi, pensaient-ils, bien que nous vénérions les FF∴ Goethe et Mozart dans nos ateliers, où nous sommes en sommeil en temps de guerre. En théorie, évidemment pas en pratique. Nous sommes responsables de nombreux désastres de l’armée française, le plus grand étant consécutif à notre inepte déclaration de guerre à la Germanie aux côtés de la perfide Albion en 1939.

Pendant la première guerre mondiale, le sorbonnard Lavisse, d’ancienne culture jésuitique, dénigra odieusement le hongrois, langue dont il dit pis que pendre. Il n’imaginait alors pas que des François allaient se révolter un siècle plus tard pour exiger réparation de l’injustice.

En toute guerre, il s’agit de commencer par étudier langue de l’ennemi, renseignement étant capital. Comme sa propre langue. Nous disons en Yonne, pas dans l’Yonne, car u grec est devenu beaucoup plus souvent consonne que voyelle en français, comme dans Yonne, sauf en position finale, u grec demeurant voyelle dans Nancy, Issy ou Massy. Et les responsable de l’émission « Des chiffres et des lettres » nous cassent les couilles quand ils prétendent qu’y est voyelle, car u grec est le plus souvent devenu consonne ou semi consonne (comme dans il iy a).

Précisions langagières intéressant modérément la masse. En revanche, Revision prétend créer soviet en Bas-Hauts-de-Seine soutenant Poutine avec pondération. Normal, car Hollande cire les bottes du Royaume-Uni et des États-Unis à Bruxelles, en dénigrant Russie. Hollande est jugé apathique et machiavélique par la presse, ne s’adressant pas au peuple mais seulement aux prétendues élites. Normal, car cet homme présumé en partie d’origine juive est impuissant depuis des années à cause de son cancer de la prostate.

De telle sorte que France est dirigée par un eunuque, ce dont pédés et féministes ne s’inquiètent apparemment pas. Au contraire, Hollande s’appuie sur les nombreuses minorités, comme Hillary Clinton, d’où sa politique communautariste en faveur de l’islam. Comme La Francisque, il rêve d’une opposition politique spectaculaire nullement dangereuse. Mitterrand a beaucoup contribué à la montée du Front national, tandis qu’Hollande fabrique de futurs fachos à Calais, en faisant blesser des jeunes n’ayant commis aucun délit.

C’esti pas scandaleux ? Non, quand on considère la baisse de visites de Revision cette semaine. Son soutien à Moscou a déçu, même si Poutine est apprécié des natios. Mais la politique étrangère, la laborieuse étude du bombardement de l’antenne médicale du bâtiment de deux étages de MSF à Maraat-el-quelque chose, découragent le lecteur. Le natio a entendu jaser du métis juif Marat, révolutionnaire français assassiné dans sa baignoire par une femme, honte suprême pour le takfir, convaincu que Marat se trouve maintenant en enfer, où il brûle constamment selon la tradition chrétienne tirée de la mythologie hittite de Turquie, dit-on.

Pour l’antique Arabe ou sarrazin, qui n’existaient pas, l’enfer est descente sous terre au pays sans retour, où le macchabée est progressivement dénudé ou dépouillé. Ce que sait l’armée américaine, qui torture des islamistes en les foutant à poil, avec leur ridicule bite coupée, devant des femmes-soldats. Ça marche parfois, car le renseignement s’inspire de l’histoire, y compris antique.

Quand propagandes commerciale et médiatique ne causent que d’immédiateté, elles cherchent à vous tromper. Armée dispose d’un service historique car c’est une arme.

Revision a surtout suivi Moscou cette semaine, car il est capital de soutenir Damas et Moscou en ce moment, ce que comprend parfaitement l’ennemi juif, moins le goy.

Issy ou Issi forme conseil ouvrier ou soviet, car elle est en avance dans le temps, dans le département français peut-être le plus performant du monde aux plans industriel et numérique. Il a pour concurrent redoutable Silicone Valley et il n’est pas sûr qu’Hauts-de-Seine domine le monde. En tout cas, Hollande ne se permettrait pas de brutaliser le Hauts-de-Seinois comme il l’a fait avec le Calaisois.

20 février 2016

COMMERCE D’ARMES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:01

Au niveau international et à grande échelle s’entend, Hermant étant piètre amateur. États-Unis sont arrivés en tête l’année dernière, tandis que Russie et France se disputent la deuxième place. France parvient à rivaliser avec Russie car il faut avoir imagination pour tuer des hommes. 28 écoliers tués en Irak en décembre par un seul missile français, c’est pas mal.

En revanche, les rosbifs sont nuls car inféodés à la City, au féminin en rosbif, car City de Londres est commune de financiers indépendants depuis 1315, de mémoire, sous les Plantagenêts. Roi ou reine du Royaume-Uni doivent toujours demander l’autorisation de la City avant d’y pénétrer. Il n’y avait plus de juif en 1315, car ils furent exterminés de Grande-Bretagne en 1290, à la suite de la décision en 1248 de Jean Premier le Roux, duc de Bretagne, et de son parlement, d’expulser les juifs pour concurrence déloyale.

Hélas ! cupidité du Normand et de l’engluche est souvent comparable à celle du juif, John de Nugent peut en témoigner (Nugent, de race amerloque, est d’origine noble normande, autrefois françoise).

Réultat, inféodé à City, Cameron a fait réclame pour les derniers missiles made in britain, 100 000 dollars pièce, qui ont tous raté leur cible depuis plus de deux mois, bien qu’ils soient prévus pour exploser un véhicule roulant à 110 kilomètres/heure à 11 km de distance, car les avions Torpedos britanniques ne sont pas faits pour tirer ces missiles.

En plus de deux mois, les engluches auraient tué sept combattants d’État Islamique, à l’aide de bombes et de missiles classiques coûtant nettement moins cher. Voilà ce que Moscou raconte. C’est propagande. Moscou se prétend plus forte au plan militaire que les engluches, elle a en partie raison. Mais les engluches sont forts en espionnage, plus avec leurs pédés de Cambridge qu’avec leurs putains.

Répartition des tâches possible : ruscoffs, occupez-vous des amerloques. Nous, François, de notre ennemi héréditaire que nous avons toujours cherché à ménager. « Messieurs les Anglais, tirez les premiers », phrase partout connue. Les salopards nous ont volé notre « tiens », du jeu de paume, qu’ils ont transformé en tennis ! Mais Grande-Bretagne est ancienne colonie françoise, ou normande, bien que Bretons prirent part à la conquête de l’île. Résultat, François et engluches peuvent se détester, mais ils ne se feront pas la guerre.

Amérique n’attaquera pas non plus Russie, même si elle renforce son équipement militaire en Scandinavie. Troisième guerre mondiale ne devrait pas débuter en Syrie mais ailleurs. Union contre ÉI est capitale, conseil ouvrier d’Issy la soutient. Accessoirement de Vanves, Clamart et Meudon, car il s’agit de ne blesser personne.

ALLO MOSCOU

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 06:02

Allo fait partie des rares mots français tirés du hongrois sans rapport avec le langage des hussards, auquel on peut rattacher coche, coach disent les footeux, et mec, le Magyar étant réputé pour ses dons en escrime et en équitation, ainsi qu’en élève du cheval, comme disait Aurélien Sauvageot. Alló, se tenant debout, à l’écoute par extension, n’est plus en usage téléphonique en hongrois. Anecdote contée car Orbán s’est entretenu cette semaine avec Poutine à Moscou. Que se sont-ils dit ? Mystère, mais tous deux détestent l’islam, la plus bête des religions selon Houellebecq.

Guerre de propagande fut gagnée par Moscou cette semaine. Impossible d’accorder foi à tous les propos de Meyssan, qui bosse pour Moscou et Damas. Mais lisez ou voyez Rt, comprenez Russia today. Les ruscoffs ont d’abord pensé qu’engluche était langue dominante, d’où les efforts de propagande qu’ils ont faits dans ce dialecte. Avant de prendre conscience, il y a près de cinq ans, que le français n’est pas à négliger. Français est langue concurrente avec l’anglais au parlement européen, germain arrive en troisième position. Le français de Rt n’est pas impeccable. Elle écrit Royale Navy au lieu de Royal Navy, Médecins Sans Frontières au lieu de Médecins sans frontières.

Guerre de propagande se déroule maintenant sur toile  plus que dans la presse. C’est presse boche qui a prétendu citer Medvev, Dimitri pour ses intimes, qui aurait déclaré que guerre au sol signifierait nouvelle guerre froide, faute de traduction à dessein, Medvevev ayant dit guerre permanente, autrement dit enlisement, bourbier.

Du coup, tout le monde a embrayé sur la troisième guerre mondiale en perspective, comme Revision ou le Parti antisioniste. Nouvelle petite Entente, groupant bochie, France et Royaume-Uni, continue de se prétendre partisane de l’opposition musulmane modérée en Syrie. Mais Nosra, branche du Caïdat, est tout sauf modéré.

Rt, opposée à Revision, qu’elle lit, vient de traiter Erdogan de sultan, ce qui tombe sous le sens. Mais il faut un peu d’imagination pour le dire et goût du raccourci historique, capacités que n’a pas le renseignement russe. Revision a traité Erdogan de sultan, Rt l’a imitée peu après.

Conseil à Poutine, laisse tomber Lesquen, il ne vaut pas un clou pour le succès de ta propagande. Cherche à trouver appui dans les forces vives de la nation françoise.

150 Kurdes brûlés vifs par l’armée turque à Sirmat, dont ne nous disposons hélas pas des signes d’écriture, avant que des soldats turcs donnassent bonbons à enfants kurdes. Amérique a tué près de quarante hommes d’État Islamique en Lybie, sans en avertir L=l’ONU. La plupart sont tunisiens. Militaires jugent souvent prioritaire de détruire État Islamique, aussi bien le chef d’état-major de l’armée britannique de 2006 à 2009, qu’officiers boches et sans doute grande partie de l’état-major américain. Kurdes ont créé unités féminines dans leur armée, les soldates ne portent ni le voile ni l’horrible bourka.

Menace pour les partisans d’ÉI, car s’ils sont tués par une femme, ils iront en enfer. Guerre serait confessionnelle et raciale. Elle opposerait non-Arabes et Arabes selon presse juive (Guysen), qui prétend que les alévites syriens voudraient massacrer les sunnites, mais c’est faux.

Problème du laïcisme de la constitution syrienne, nous ne savons pas les proportions de chrétiens, d’alévites, de chiites, de sunnites, accessoirement d’athées ou d’agnostiques, qui combattent dans l’armée syrienne. Mais il y a sunnites, qu’Assad ne fera évidemment pas tuer.

Récente.guerre entre sunnites et chiites fut création des États-Unis à partir de 2003. Israël joue son rôle de fouteur de merde universelle.

Comme France, parti Baas et Assad emmerdent tout le monde avec leur prétendue laïcité. Il y a sunnites dans le gouvernement syrien comme dans son armée, qui ne projettent évidemment pas de tuer les sunnites. Propagande d’Israël destinée à Arabie Séoudite (de la tribu Séoud) et à la Turquie. Damas et Moscou ont intérêt à la réfuter avant qu’armées d’Ankara et Riyad n’interviennent au sol en  Syrie.

Le kamikaze de l’attentat d’Ankara de mercredi n’est pas né en Syrie du nord, comme l’a prétendu la polis d’Erdogan, mais à Van, à l’ouest de Turquie. Il avait 26 ans et appartenait à une fraction divergente du PKK, Parti des travailleurs kurdes. Au TAK, faucons de la liberté du Kurdistan, peut-être trompe l’œil du PKK destiné aux amerloques qui dominent prétendument le monde.

Van signifie il y a en hongrois, Azaz, ville du nord de Syrie, c’est-à-dire, et on ne regrettera jamais assez le refus par Mustafa Kemal de s’inspirer des thèses de François Lenormant, comme le lui conseillaient nombre de ses académiciens. Mais hongrois, turc et sumérien appartiennent à une même famille de langues ayant évolué au fil du temps. Au dernier millénaire sultan est devenu Zoltan en hongrois, prénom, tandis que le croissant lunaire de l’islam, qui figure en blanc sur le drapeau rouge turc, est devenu notre croissant à la boulangerie, après que nous eûmes libéré Hongrie du joug musulman ottoman, dit à tort turc.

Opposition entre Turcs et sarrazins de Turquie est à exciter. Il y a très peu d’Arabes en Turquie, mais de nombreux sarrazins arabisés grâce au Coran. L’électorat d’Erdogan est populaire, car le sultan est généreux, il ouvre ses écoles coraniques gratuitement à tous les enfants. Mais le nabab va à l’encontre des intérêts de la bourgeoisie turque, qui ne veut pas s’enliser dans une guerre wahhabito-sunnitique.

Propos franco-néomarxistes que comprendra Moscou, dont l’actuelle propagande est plus fine que celle de l’époque soviétique.

Reportage promis par Rt sur les soldates de l’armée kurde est maintenant en ligne. Après qu’une Kurde eut dit son intention de faire enseigner français à son enfant, on voit début de la formation militaire des jeunes femmes dont aucune ne porte le voile. Un mois de formation avant d’aller au combat comme troupe auxiliaire. La plupart sont pauvres. À leur arrivée à la caserne, elles hésitent parfois sur la façon de se faire la bise entre elles. Trois fois ou quatre fois ? Les coutumes ont partout de tout temps varié. Deux fois ont fini par juger la plupart des Français avec leur rationalisme parfois imbécile.

Puis on s’aperçoit que le métier de soldat ne leur est pas destiné. Les novices ont du mal à se mettre en rang. Nouvelles amazones que les kurdesses ? Nous ne savons pas. Leur teint est légèrement basané, comme celui des armingos, et leur nez toujours roide. Diablesses pour État Islamique, elles seront efficaces, même si elles combattront peu.

Kurdes aimeraient être indépendants, libre à eux, mais les États leur sont hostiles. Selon Revision, Kurdes et Turks peuvent s’entendre. Hongrois soutiennent souvent les Kurdes, bien que peau soye incroyablement pâle et leur langue touranienne.

Bravo au renseignement russe et vive la France !

En situation tordue, il s’agit de créer diversion. Nous, François et Magyars soutenons les Kurdes nolens volens. Et que ni les uns ni les autres se rebiffent, car latin fut langue officielle des deux peuples, qu’on le veuille ou non..

18 février 2016

POINT ALARMISTE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:39

Le Point parle des quatre guerres qui se déroulent en Syrie : de Russie, d’Ankara contre les Kurdes, d’Arabie Séoudite contre Iran, de Russie contre Turquie ? avec point d’interrgation. Auxquelles s’ajoute nouvelle guerre froide envisagée à Moscou.

La tension monte d’un cran tous les jours. 17 février, Ankara, sur une place entourée de bâtiments ministériels, une voiture explose à la hauteur d’autocars militaires à l’arrêt au feu rouge. Bilan au moins 28 morts et 61 blessés. Le pouvoir a identifié le prétendu coupable : un Kurde né en Syrie du nord, car PKK et Kurdes de Syrie formeraient un seul et même parti selon lui. En représailles, l’aviation turque a bombardé des Kurdes en Irak.

Dans le prétendu hôpital soutenu par Médecins sans frontières explosé en Syrie, il y eut finalement 25 morts. MSF ne parle d’ailleurs plus d’hôpital mais de centre de traitement. Les hésitations persistent sur les engins utilisés. S’agissait-il de quatre roquettes ou de quatre missiles ? Mystère. Mais la thèse selon laquelle l’établissent aurait été détruit par un avion russe semble de plus en plus douteuse. D’aucuns pensent que l’attentat a pu être commis par un groupe indéterminé de la coalition pro-Assad. Pourtant la petite ville est encore aux mains des rebelles, tandis que toutes les forces qui s’affrontent disposent de roquettes et de missiles au sol, ayant pu être tirés d’un bâtiment plus élevé.

Première salve de deux engins, des secouristes arrivent, survient alors deuxième salve, les pertes humaines sont maximisées et l’attentat délibéré. Par qui et pourquoi ? Par volonté de frapper la France avec sa politique ambiguë, qui a longtemps armé et secouru les rebelles, avant de partir en guerre contre État Islamique. Ce n’est pas exclu, mais toutes sortes de pistes sont à envisager, tandis qu’on ne doit surtout pas accuser quiconque sans preuves. Méfiez-vous quand AFP et presse française disent vraisemblablement ou probablement, c’est souvent faux.

Mais une chose est sûre, la guerre à coups de propagande atteint des sommets, tandis que France et sa presse se sont toujours illustrées par leurs mensonges en temps de guerre et après.

.

17 février 2016

FRANCE ACCUSEE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 03:58

Syrie accuse France. Selon elle, Médecins sans frontières serait officine du renseignement français, elle a sans doute raison, FF∴ de DGSE n’ayant rien trouvé de mieux que jouer la carte humaniste pour dissimuler leur espionnage. Syrie parle du « prétendu hôpital » construit sans autorisation du gouvernement. Elle a sans doute raison, voyez la photo de l’édifice totalement détruit où il y eut au moins 11 morts aux dernières nouvelles.

Il était petit, ce n’était pas un hôpital mais un dispensaire de soins. Syrie persiste à accuser l’aviation amerloque d’avoir fait le coup. Forcément, les amerloques ont l’habitude de combattre le renseignement français, ou l’intelligence française comme ils disent, en bombardant Médecins sans frontières. Pas parce que les FF∴ leur sont sérieusement opposés, loin de là, mais parce que DGSE est rivale s’occupant d’affaires qui ne la regardent pas.

Opposition entre les deux services ne date pas d’hier, mais du 11 septembre 2001, bien que le renseignement français n’ait distillé par la bande des informations sur le montage des attentats qu’après 2003, comme l’a remarqué Chomsky à mots à peine couverts, année de la sinistre guerre à l’Irak menée par amerloques et rosbifs à laquelle France a refusé de participer, car Hussein ne disposait pas d’arme de destruction massive. À moins de voir en gaz de combat arme de destruction massive, mais même État Islamique emploie gaz moutarde qui fit fureur pendant la première guerre mondiale.

Pomme de discorde existe entre les deux services, car Amérique et Royaume-Uni sont responsables de l’actuel chaos au Proche-Orient. Moins la France, même si elle n’est pas totalement innocente.

Sous Fabius, tout était clair. Partisan d’État Islamique, comme Israël, il était aimé des faucons et d’Erdogan. Mais Ayrault complique tout. Non seulement il se fait rabrouer par le gouvernement turc, mais il aurait été explosé par les amerloques, c’est beaucoup pour un seul homme en deux jours, à moitié plouc au demeurant.

Pourquoi Revision se mêle-t-elle de ces histoires ? Parce qu’elles sont nôtres et que les mal-pensants sont inscrits aux abonnés absents sur ce thème. Faurisson est encore et toujours dans sa chambre à gaz d’Auschwitz, Blanrue botte en touche, il fait uniquement réclame pour son film merdique sur la franc-maçonnerie. Seul Soral donne la parole à l’ancien haut fonctionnaire Vernochet et au sarrazin Youssef Hindi. Vernochet commet fautes de français dont il n’a pas conscience. Hindi moins, car il est jeune et a esprit plus vif (il ne commet qu’une mauvaise liaison après cents).

Création israélo-américaine qu’État Islamique ? Tout le monde le sait, l’important étant de savoir comment le combattre. Enfoncer portes ouvertes ne sert à rien. C’est le cœur de la bête notre cible. Vernochet a tendance à radoter, Meyssan est plus intéressant. Il bosse pour le renseignement syrien qui semble lui laisser la bride sur le cou, que pense-t-il de cet imbroglio, mot que Vernochet prononce mal ?

Meyssan est prolixe, il ne trouve pas personnellement toutes les informations qu’il communique, c’est impossible. La semaine écoulée, il n’a pas parlé de MSF antenne du renseignement français. En revanche, il a cru établir que les fusils mitrailleurs utilisés le 13 novembre à Paris furent fabriqués en Serbie, avant d’être démilitarisés puis remilitarisés par un trafiquant d’armes français,  Claude Hermant, qui a invoqué le secret défense pour sa défense. Les juges antiterroristes ne l’ont pas inquiété. Seuls leurs homologues lillois l’ont emprisonné pour trafic d’armes.

Autrement dit, renseignement français aurait pris part au bobocide. Nouvelle capitale ayant échappé à Panamza. Mais si renseignement français a participé au carnage du 13 novembre dans l’intérêt présumé supérieur de la nation, c’est inquiétant ma bonne dame.

Meyssan évoque au passage le DPS, service d’ordre du Front national, dont le présumé coupable a fait partie. Sigle que Meyssan rapproche de DPSD, renseignement militaire ayant supervisé la profanation du cimetière de Carpentras en mai 1990.

Moralité : si vous ouvrez la boîte à espions vous ne serez pas déçu, tandis que Damas est grande banlieue parisienne, une des raisons pour lesquelles il nous la faut défendre.

Paris est en retard sur Damas au sujet de Claude Hermant, qui est bien en prison, où il ne risque pas d’être assassiné comme deux profanateurs de Carpentras. Paris nous apprend seulement que cet homme de 52 ans est marié à une Congolaise. Mais s’il a travaillé pour le renseignement français en fournissant aux terroristes armes à feu qu’ils utilisèrent le 13 novembre, sa vie est en danger.

Imaginez l’ampleur du scandale. Le directeur de CIA a dénoncé il y a quelques jours les « lacunes » du renseignement français le 13 novembre, car il était informé de l’affaire, qui éclate au grand jour plus à l’étranger qu’en France.

Meyssan a révélé l’affaire de façon documentée il y a six jours, Revision maintenant. Avec retard sur Damas, mais en avance sur Paris.

Imaginons un instant qu’Hollande ait contribué à faire tuer 130 bobos pour sa pomme, ça craint. Lâche Paris ferme sa couenne à ce sujet, mais Issy ouvre son bec. La rumeur gonfle, enfle et brûle la façade grise des maisons mortes, comme on disoit en 68. Si tu nous fais tuer, Hollande, pour ta gueule, bien que nous ne soyions pas tous bobos, ça change tout. Insurrection cessera d’être un droit pour devenir devoir.

Vous avez tort, diront tout espion ou journaliste juif, Hermant prouve en réalité la collaboration d’ÉI et du FN, comme nous l’avons dit il y a quelques semaines quand éclata l’affaire. Vous pourrez ajouter Israël à cette liste, Israël soutenant ouvertement Nosra, comme Fabius. Non seulement nos sages dominent le FN, comme l’a décrit Blanrue, mais notre roi devrait bientôt être maître du monde, car nous tenons les manettes de la politique internationale. Il subsiste petites poches de résistance, comme Syrie et Meyssan. Mais Meyssan est crispé, voyez son visage ces derniers jours. Il a peur.

Soral ne relaye d’ailleurs plus ses fadaises, car lui aussi pète de trouille. Il ne fait que poser pour la photo. Quant à Hermant, son espérance de vie est courte, sauf s’il avoue avoir agi sur ordre de Marine Le Pen en personne, alliée d’Israël. Et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Nous tolérons Revision car ce brûlot nous fait réclame. Il dit que nous sommes les plus forts en notre qualité de bêtes spéculatrices, il a raison.

Qui est Hermant ? Au patronyme sans doute d’origine germanique. Un champion de sport de combat, un nationaliste s’étant engagé dans la légion croate d’obédience catholique romaine pendant la guerre en ancienne Yougoslavie.  Car les nationalistes français, comme de nombreux nationalistes hongrois, accessoirement comme Hitler, sont liés à cette église. Même s’il parle vulgairement et ne verse pas dans les bondieuseries, disons  qu’Hermant est croisé contemporain, ennemi présumé d’État Islamique, traité de barbouze par Libéation.

« Les attentats de Paris ont fait tilt dans ma tête », propos qu’aurait tenu Hermant lors d’une de ses gardes à vue. Rien à voir avec le vocabulaire châtié du directeur de la publication Revision, même s’il persiste à traiter la directrice de publication d’Historia de salope au commissariat.

Hermant serait impliqué dans les attentats de janvier et novembre 2015 pour trafic d’armes. Soupçonné d’avoir fourni fusils mitrailleurs aux frères Kouachy, qui connaissaient bien le renseignement à leurs dires, il fut emprisonné le 23 janvier pendant plusieurs mois, puis placé en garde à vue avant d’être libéré à la mi-décembre, enfin  incarcéré par des juges lillois selon Meyssan.

Hermant est personnage-clé des deux ou trois affaires. Justice est opaque, il n’y a rien à attendre d’elle. L’idéal serait qu’Hermant se confiât à Revision, publication neutre parce qu’ultragauchiste, bien qu’elle ne rêve pas du paradis sur terre, idée à ne toutefois point renoncer.

Lil, sans doute líl en sumérien, signifie souffle, initiation du Lillois, qui sera ravi d’apprendre qu’il a du souffle. En garde à vue, Hermant prétendrait bosser pour la DGSE et être en liaison avec la gendarmerie nationale. Notez que gendarmerie intervient parfois à l’étranger, même si l’espionnage n’est pas de son ressort. Voilà les forces sur lesquelles Hollande s’appuie pour régner.

Hollande fut élu à cause de la détestation des Français pour Charkeuzi et la façon ridicule dont il a voulu superviser les affaires Merah. Mais si Hollande a fait tuer près de 150 Français l’année dernière, il est plus dangereux encore. Sans le faire monter dans la charrette, nous le verrions volontiers porter camisole de force.

Et qu’Hollande n’ordonne pas de nettoyer Hermant, car c’est trop tard. Il est le lien entre les attentats de janvier et novembre, tandis que Belgique est place tournante. Ses déclarations valent de l’or. L’historien veut écouter Hermant pour essayer de comprendre le schmilblick.

Il y a gens parmi vous qui le connaissent personnellement, lecteurs. À vous de lui demander son avis sur son expérience et sa situation, Revision reproduira intégralement ses propos.

14 février 2016

MONSTRE ERDOGAN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:41

Monstre Erdogan bombarde en ce moment Kurdes et présumés alévites de l’armée régulière syrienne dans la région d’Alep. Il a du mal à cacher qu’il est en réalité partisan d’État Islamique, comme Fabius. États-Unis tentent de le rappeler à l’ordre, mais c’est difficile, sinon impossible, car Erdogan croit savoir que son plan d’annexion de la Syrie par la Turquie a le soutien d’Israël, comme le lui suggèrent espions juifs.

Principal obstacle : l’armée russe.

Presse francophone russe soutient les États-Unis, mais les autorités de ce pays sont divisées. Obama et son état-major militaire veulent éviter la politique du pire. Selon eux, Assad est moindre mal, tandis que chrétiens et alévites kurdes sont efficaces combattants contre ÉI. Il y a aussi parmi eux des sunnites, comme dans l’armée régulière syrienne. Ce qui rend le projet d’Erdogan, d’unir sunnites et wahhabites contre Kurdes et alévites, assez fou.

Mais il croit bénéficier du soutien des faucons américains, ces vrais cons chrétiens sionistes, et surtout de celui d’Israël. Conseil aux amerloques : essayez de liquider Hillary Clinton dans sa course à l’investiture. Quant à Erdogan, il a tort de croire les bobards d’espions juifs. Il peut compter sur le soutien de Fabius, c’est clair, mais Hollande aura fait une bonne chose dans son quinquennat, il a viré Fabius, pour le remplacer par un bochisant de Loire-Atlantique du niveau de Merkel.

Car France a mot à dire dans le conflit qui risque de s’amplifier. Syrie fut et reste dans notre esprit sous mandat français, surtout pas russe ou amerloque. Quand Erdogan attaque Syrie, il attaque les Français.

Conseils ouvriers, préparez la charrette où nous ferons monter Balkany, Erdogan et Fabius avant de les raccourcir.

Comme prévu Erdogan a poursuivi ses bombardements en Syrie, tout en recentrant le tir, il ne viserait plus que les Kurdes qui, s’ils forment un État au nord-est de la Syrie, menaceraient l’unité nationale de Turquie en renforçant le PKK, parti kurde de Turquie initialement d’inspiration marxiste ne représentant pas une sérieuse menace militaire pour l’empire.

Car nous en sommes là, l’empire Ottoman n’a disparu qu’à la fin de la première guerre mondiale, des années après que les Jeunes Turcs eurent pris le pouvoir, massacré des chrétiens arméniens et assyro-chaldéens, avant d’exterminer les Grecs (seuls les juifs furent épargnés et bien sûr les Levantins, dont le père d’Édouard Balladur, directeur de la Banque turque d’Izmir, qui cessa d’être arménien pour devenir citoyen français).

L’alliance multiséculaire franco-ottomane fut un échec, car en 1914 deux des trois Jeunes Turcs décisionnaires décidèrent d’entrer en guerre contre la France. Auparavant il n’y avait qu’un homme, le sultan, qui dirigeait l’empire, le grand-vizir, esclave, n’ayant que voix consultative. Après la guerre il n’y en eut de nouveau qu’un, Mustafa Kemal dit Père turc. Puis plusieurs, et ce fut la décadence à cause de la corruption des élus nationalistes. Au demeurant, démocratie et islam sont incompatibles. Maintenant enfin, l’empire est reconstitué, il n’y a plus qu’un sultan ayant trafiqué le résultat des élections, Erdogan.

Erdogan juge que Syrie n’aurait jamais dû être détachée de l’empire. Nul en histoire, il ne jure que par le Coran. Comme Hollande, il est persuadé que guerre fait monter sa popularité. Il est peut-être prêt à abandonner l’Algérie, mais toute la partie occidentale du Proche-Orient lui appartient, jusqu’au Yémen, à l’exception d’Israël, son allié.

Voilà ce que croit ce grand malade, qu’il est impossible de raisonner. Un de ses ministres parle déjà des Turkmènes, prétexte à ingérence de Turquie dans les affaires syriennes. Ces Turkmènes sont petite population du nord-ouest de Syrie. Certains ont pris les armes contre Assad, avant d’être rejoints par des combattants volontaires venus de Turquie. Assez bien équipés, de missiles américains notamment, c’est eux qui ont tué de sang-froid deux pilotes russes à la fin de l’année dernière, tandis qu’Erdogan traite les Russes de terroristes.

Début de troisième guerre mondiale ? C’est possible. D’abord Turquie, Arabie Séoudite, Katar, État Islamique contre Kurdes, alévites, chiites, mais aussi sunnites, Syrie, Iran, Russie. Le gros morceau étant Russie, alors que Turquie fait partie de l’OTAN.

Artillerie turque bombarda dimanche le coin d’Azaz, à une dizaine de kilomètres de la frontière, à coups de mortier. C’est gentil un mortier, ses obus tuent souvent peu de personnel, mais escalade est en route, guerres étant beaucoup plus faciles à déclencher qu’à terminer. Voyez celle de 39-45, elle n’est toujours pas finie.

Presse française fait diversion en causant du bombardement d’un hôpital soutenu par Médecins sans frontières dans le nord de Syrie vraisemblablement par un avion russe ayant fait 9 morts. Bof ! quand les amerloques ne bombardent pas Médecins sans frontières, les ruscoffs les remplacent. Et puis le judéo-stalinien Kouchner est détestable, dommage qu’il ne fasse pas partie des victimes.

Signe peut-être que diplomates se démènent, car on ne va quand même pas se taper une troisième guerre mondiale à cause des humeurs d’Erdogan, qu’il retourne dans sa niche !

Dernier bilan des frappes préumées russes en Syrie, 50 morts, dans au moins deux hôpitaux, dont un pour enfants, et une école. Nouvelle tombant au mauvais moment pour Poutine. Ayrault dénonce ce crime de guerre, il a raison, car c’est comme ça qu’on l’appelle au tribunal militaire international, signe que ce germaniste s’est informé sur les nombreux procès de Nuremberg. Et puis, les morts se fichent de savoir s’ils ont été victimes de crime de guerre ou de crime contre l’humanité.

C’est une bavure, avouera peut-être Moscou. Mais l’opération de diversion est réussie, la presse ne parle plus des bombardements en Syrie par l’artillerie turque. Il va peut-être bientôt falloir les oublier, bien que monstre Erdogan soit toujours menaçant.

Lundi 22 heures, RT traîne. Le site évoque le bombardement de l’hôpital lié à MSF par quatre roquettes ayant fait 9 morts et 8 disparus, sans préciser qu’il est imputé à l’aviation russe (roquettes, au lieu de missiles, est anglicisme de la presse russe). Renseignement militaire russe est sur les dents. Il vérifie les enregistrements des missions pris par la chasse russe. Turquie et Arabie Séoudite se prépareraient à intervenir au sol, Medvevev prévient que Russie ne laissera pas faire, tandis que Poutine et Obama se rapprocheraient dans leur lutte contre le terrorisme.

Le familier de la propagande soviétique d’autrefois apprécie à sa juste valeur celle de Russie, qui n’est pas très différente. Kiev serait foyer de corruption, ce qu’il croit volontiers, Russie combattant sur plusieurs fronts, y compris intérieur, car un attentat à la bombe vient d’être revendiqué au Daghestan par ÉI. Remarquez, Daghestan ne fait plus partie de l’ancien empire soviétique. Mais l’important est la démocratisation du terrorisme, tout le monde s’y met, les États comme les particuliers. Belgique verserait allocations à 120 djihadistes, directeur de CIA dénonce les lacunes du renseignement français dans les attentats du 13 novembre. Il peut se le permettre, car CIA est lui aussi impliqué dans ces affaires.

Nouvelles que les FF∴ d’AFP ne communiquent pas ou peu, car si  les Français savaient, avec leur esprit complotiste, que renseignements français et amerloque sont suspectés d’être impliqués dans les attentats du 7 janvier et du 13 novembre 2015 à Paris, ils pourraient faire sauter la baraque. Peut-être pas dans les cinq meurtres du nègre Coulibaly en revanche, dont nous savons seulement que police avait reçu l’ordre de le tuer.

Kurdes ne sont pas toujours aimables. Aryens, ils sont plus féministes que les sarrazins, ce qu’on pourrait leur reprocher, mais ils incarnent union d’Orient et d’Occident, Erdogan étant quant à lui turc bidon.

Bombardements des avions russes auraient eu lieu à Alep et Idlib, ce qui complique les choses. En 1944-1945, les alliés commencèrent par détruire l’industrie pharmaceutique de bochie. Ôtez à l’ennemi ses médicaments, il sera énormément affaibli. Truc que n’a sans doute pas voulu appliquer Poutine, moins machiavélique que Churchill et Roosevelt. mais que son aviation ait détruit établissements hospitaliers à dessein est possible, cela arrive parfois quand nous atteignons niveau de guerre supérieur.

À moins que la chasse syrienne soit impliquée, ce crime ayant de toute façon pu être délibéré, comme en est convaincu Ayrault, les militaires du monde entier ayant étudié les techniques militaires employées par les alliés pour anéantir la bochie en 1944-1945. Rusés, ils ne bombardaient pas officiellement les hospitals mais l’industrie pharmaceutique, le résultat étant comparable.

Moralité, ne secouez surtout pas l’ours russe. Les Français ont la chance d’être liés par l’accord d’amitié indéfectible signé avec les Russes en décembre 1944. Si les amerloques veulent se cartonner avec les ruscoffs, ça ne regarde pas les Français, qui tenteront de se faufiler entre les gouttes de pluie, ou entre les nuages radioactifs.

La Russie dément enfin toute implication dans les bombardements d’établissements hopsitalier et d’écoles se trouvant dans les villes ou les quartiers tenus par les rebelles, et ajoute qu’ils ne sont souvent pas prouvés. Sauf qu’il existe photos de l’hôpital soutenu par MSF détruit par quatre missiles tirés par un avion non identifié. Il pourrait être américain selon des sources syriennes.

Le nombre de morts est vite monté, de 9, 7 en réalité et 8 disparus, à 19 puis à 50 civils. Mais personne n’imagine un seul instant que des civils ne sont pas tués par les frappes aériennes, les tirs d’artillerie ou d’armes à feu. Vu le grand nombre de camps en présence, outre que des rebelles se tuent parfois entre eux.

Erdogan projette clairement d’envoyer des troupes au sol, pour combattre les Kurdes et renforcer État Islamique, mais il assure qu’il ne le fera pas unilatéralement. Or rien de plus facile pour lui. Des avions de chasse d’Arabie Séoudite sont maintenant positionnés sur une base aérienne en Turquie.

Le prétendu nouveau sultan est minoritaire en Turquie. Kurdes et alévites, parfois les deux à la fois, lui sont souvent opposés (plus de 20 % de la population), auxquels s’ajoutent nationalistes et occidentalisés, parfois francophones. Des juifs font mine de le soutenir pour mieux le trahir ensuite. Athéisme et agnosticisme sont répandus chez les bourgeois, dont nombre est en augmentation à qui politique hégémonique du sultan déplaît généralement, surtout quand ils n’en profitent pas directement. Presse turque est censurée plus qu’en France, ce qui est difficilement imaginable. Quant aux vrais Turks, très minoritaires, leur mental est celui du soldat. Mais il y a tellement d’opposants en Turquie, même s’ils sont muselés, que leur détermination risque de faillir.

Comme celle des soldats magyars en 1866 à Sadowa face aux Prussiens. Ils ont laissé les Autrichiens se démerder tout seuls face à l’ennemi. Du coup, ils ont perdu. Les Turks qui subsistent ne sont pas ennemis des Kurdes, surtout qu’ils n’habitent pas les mêmes régions. Les Turks se sont autrefois convertis à l’islam parce que leurs chefs l’avaient décidé, mais ils n’ont pas abandonné pour autant leur culture chamanique. Or l’actuel sultan est plus sarrazin que turc en dépit de son patronyme, avec g dit mouillé en français, qui ne se prononce pas en turc. Erdogan est assurément nom turc, mais il emploie de préférence mots sarrazins.

12 février 2016

GENIE GAUTIER

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:50

Le médecin Jean Gautier était génial, ce qui rend difficile d’en parler, car nous ne sommes pas à sa hauteur.  Et Revision avoue ses fautes. Elle n’a pas lu Gautier, dont elle avait entendu parler par Dommergue, car elle accordait peu de crédit à Dommergue et à la Vie Claire  ;  Dommergue, mort en 2013, étant confus dans ses démonstrations. Il avait peut-être hérité sa confusion de sa mère juive.

En revanche, Revision donne à Jean du Chazaud la note 18 sur 20 pour son allocution sur ERTV avec le mulâtre. C’est au début de la troisième bande que se trouvent les propos de du Chazaud sur l’excision juive. Ils sont ceux de Gautier, mais Chazaud est enclin à les augmenter.

Revision est déconfite avec ses deux Bibles : Victor Doiteau, interne des hôpitaux de Paris, urologue, Élie Reclus, frère d’Élisée Reclus, réformé. Or tous les réformés ne sont pas bidons, comme le croit Fabrice Bourbon. Quand Élie Reclus décrivit les durs combats ayant opposé gavroches ou poulbots (près de 14 ans de moyenne d’âge) au couvent des Oiseaux en 1871, les ayant opposés aux Versaillais et à leur artillerie, son témoignage est fiable. Entre chassepot et canon, il n’y a pas photo.

Pour le profane, couvent des Oiseaux est ancienne mairie d’Issy.

Les champions de la revue ne le sont pas pour rien. Reclus a écrit préhistoire et histoire d’excision, tandis que Doiteau  a jasé de sa nuisance au plan médical, secondairement historique, ou plutôt esthétique, à travers les représentations artistiques du prépuce. Il prôna la posthectomie, excision partielle du prépuce, en cas de phimosis ou de paraphimosis marqué, qui sont rares, tandis que le prépuce d’une statue grecque de la faculté de médecine de Paris a été coupé en toute impunité par un juif.

Toutes les catastrophes subies à la suite de l’excision n’ont jamais été vraiment évoquées. Parmi elles, il y a nécrose et mort subite. Mort subite peut être rendue par arrêt cardiaque, mais il s’agit de distinguer les deux.

Corps et esprit forment un tout. Notre cerveau est appareil ou instrument, mais nos émotions viennent de notre glande thyroïdienne, comme notre détermination de notre glande génitale.

« Il est glandu le mec », dit la masse, bien que tout le monde s’en foute, car Guionnet est jugé n’avoir aucune chance de succès

Du coup, il est autorisé à créer autant de conseils ouvriers qu’il veut, car ils n’existent pas officiellement, n’étant pas déclarés à la préfecture. Provincials, imitez l’exemple hauts-de-seinois, département le plus performant de France. Qui ose gagne.

Reprenons, quatre ou cinq glandes majeures dans le corps humain : hypophyse dans la tête, thyroïde dans la gorge, surrénales, dont on devine l’emplacement, génitale. Or le juif attaque la génitale de son bébé à l’âge de huit jours, début de sa puberté, qui dure trois semaines. Raison pour laquelle du Chazaud dit huit jours ou « peu après ». L’initié comprend le cartésianisme de Chazaud, mais il aurait mieux fait d’évoquer la puberté du nouveau-né, sans s’attarder sur le lait de sorcière d’une partie des filles.

Résultat de l’excision juive, le juif serait intelligent. Archifaux. Après l’attaque de sa glande génitale, le juif est moins volontaire. Il devient femme, prêt à s’adapter à toutes sortes de milieux, réceptacle comme disent les Chinois, espion par vocation.

Chazaud souffrait dans sa jeunesse d’hyperthyroïdie, il était mauvais élève, jusqu’au jour où sa mère l’amena à consulter le docteur Gautier, qui s’exclama : ah !   hyperhyroïdienne, on va régler ça en deux coups de cuiller à pot. Sans guillemets, car le médecin n’a pas dit ça, mais c’était tout comme. Gautier utilisait graisses animales pour y remédier, maintenant ondes électro-magnétiques.

Puis Chazaud étudia trente ans durant l’œuvre de Gautier, comme Guionnet le petit révisionnisme. Notez l’identité des initiales de Gautier et Guionnet, 77, leur plan étant cabalistique.

Reynouard ferait bien de s’en inspirer pour sa défense, même si c’est trop tard, car il s’est réfugié dans les jupes de Sa Gracieuse majesté britannique. « Je souffre d’hyperthyroïdie, pourrait-il argüer (écriture de Littré). Mes émotions sont exacerbées. Je n’ai jamais compris l’existence des chambres à gaz prêtées à Hitler, elle m’ont toujours paru absurdes. Jusqu’au jour où Guionnet m’a appris qu’elles n’ont pas existé. De telle sorte que je suis innocent des crimes de la pensée dont vous m’accusez. Je n’ai fait que donner la bonne parole, comme un agneau. »

Les FF∴ seront forcés de reconnaître que son argu contient part de vérité, tandis que tous les révisos sont invités à consulter leur médecin pour savoir s’ils sont atteints de thyroïdie.

Affaire Chazaud ne fait que débuter. Trente ans d’étude ne se rattrapent pas en un jour. Quelle est la distinction entre glande et hormone, par exemple ?

Mohacsounet peut apporter éléments de réponse, mais il a disparu corps et âme. Et comment voulussiez-vous qu’un gars formât conseil ouvrier tout seul ? C’est impossible. Sauf peut-être un lonely cow-boy, comme Lucky Luke, ou un sailor man, comme Popeye. Attila s’est fait passer pour Popeye hier au poker, ça lui a réussi.

Renseignement pris, hormones sont généralement sécrétées par les glandes, même si chacune a son propre rayon d’action. C’est par ce biais qu’elles agissent dans tout le corps et jouent rôle déterminant dans la formation de notre caractère ou de notre esprit (lél  en hongrois, quasiment comme en sumérien, lélek en novlangue). Mais lél a pour sens premier souffle, car c’était le souffle qui caractérisait la vie des êtres animés il y a cinq mil ans, pas les battements du cœur, dont la promotion ne date que du dernier millénaire.

Et Chazaud a raison dans son exposé de parler des glandes majeures en laissant de côté les glandes mixtes, tantôt endocrines, tantôt exocrines, sujet de complications. Comme il a raison d’envoyer paître les endocrinologues, ces faux matérialistes formés à l’école du Grand Architecte de l’Univers, incapables d’imaginer qu’il existe rapport dialectique entre corps et esprit.

C’est un bretoc coupé qui a branché Revision sur Chazaud. Il se fout un peu des chambres à gaz, mais il regrette son défunt prépuce, tout en sachant la rage de la revue contre la prépucectomie. FN, il a appelé Ploncard d’Assac, dit Plomplomb,  pour lui parler de Chazaud, mais le vieil idiot l’a envoyé couper du gui. Du coup, il s’est rabattu sur Gui au nez.

Juive tunisienne trouve les propos de Jean-Michel intéressants et a fait mine de l’inviter à s’exprimer au micro de radio juive. Normal, car les juives sont plus souvent opposées à l’excision que leurs mâles. Peut-être aussi en partie par jalousie, car Yahvé ne les a pas élues..

En tout cas, conseil ouvrier marche. Jean-Michel est 100 % ouvrier du livre. Il connaît les bas de casse, il a versé dans la typographie. À Paris, Charles Marx a feint de découvrir que les ouvriers français n’étaient pas idiots, il avait en partie raison.

Conseil ouvrier halt-seinois dit : mettons le paquet sur l’excision juive.

Mais force est de reconnaître que le conseil assemble surtout coupés goys avides de revanche. L’amerloque Smith, dit Schmidt, en fait partie. Il s’en prend à Lesquain, comme disent les natios, au lieu de Lesquen. Il accuse la tortue d’avoir dit « j’aimerais que vous parlassiez » ; à tort, car locution de Lesquen est juste et parfaite.

Revision soutient Grevisse, le vieux maintenant décédé, pas son fils, en même temps que La Bruyère, Racine, etc. Subjonctif parfait après conditionnel est super chic, françois étant seule langue au monde à l’employer. J’aimerais que tu vinsses est beaucoup plus fort que j’aimerais que tu viennes. Il y a snobs au conseil ouvrier halt-seinois.

Le semi germanisme halt-seinois est lui aussi fort de café. L’enfant peut le comprendre : Vous arrivez bord de Seine, halte-là ! Nos argousins vont vérifier si vous êtes en règle, c’est-à-dire prépucé. Le grammairien voit quant à lui al dans la lettre au, quand il est magyarophone, langue dans laquelle une lettre peut être formée de deux ou trois signes d’écriture, parfois de deux en français, comme ch ou au, exceptionnellement de trois (eau). Et force est de reconnaître que le Magyar a raison quand il jase de Pál au lieu de Paul, et que les Français sont ridicules quand ils prétendent que leurs ancêtres étaient gaulois, au lieu de galois. Cherchez l derrière u d’au, vous ne serez pas déçu : oisel, oiseau, castel, château, étal, étau, avec dérivation sémantique, chapelle, chapeau, etc.

En boche, alt signifie âgé, vieux, ce qui tombe bien car Paris fut autrefois ville franche germanisée. Au premier millénaire, son cœur ne se trouvait pas île de la Cité, mal protégée des inondations, mais à Saint-Germain-des-Prés, abbaye à laquelle Clovis rattacha le diocèse d’Issy. De telle sorte que l’Issisois est présumé adorer saint Germain.

Problème des conseils ouvriers, ils ont besoin d’un chef, comme on dit en hongrois. Soyiez calmes, coupés goys, ce n’est pas demain que nous prendrons le pouvoir, il va vous falloir attendre. Sergent Danny se rebiffe. Il dénonce la prétention du guide à diriger les conseils, mais ils ont besoin d’un chef, sinon ils se taperont dans les mandibules.

Ça chauffe en ce moment entre Issy et Miami. La plupart des parieurs jouent Miami gagnante. Guerre opposant Issy et Miami ? Il n’y a pas photo, Issy sera explosée. Mais Gui au nez aura défendu jusqu’au bout l’honneur de France, d’Issy et de Navarre.

Tuez Guionnet, mille autres vont surgir.

Dernière nouvelle, guerre entre Miami et Issy n’aura pas lieu, car le Miamisois se dégonfle. Il est heureux que l’Issisois l’appelle ainsi, à la mode janséniste, méconnue des barbares d’outre-Atlantique. Le Miamisois commence à étudier ancien françois, mieux vaut tard que jamais.

En commentaire Jean-Pierre Gaillard communique un entretien filmé avec Dommergue, énervé et confus. Taubira a raison, on écoute plus attentivement murmures et chuchotements que déclamations intempestives. Dommergue avait un peu étudié la problématique révisote, mais quelle confusion ! C’est toujours curieux de voir un juif se perdre dans les chiffres. Quant à « la glande génitale interne », pardon, mais Chazaud a raison de juger interne superflu.

En revanche, Dommergue est sincère quand il dénonce la nuisance de la finance juive qui tire son origine de l’excision du huitième jour, début de la puberté du nouveau-né, qui dure 21 jours selon Dommergue, trois semaines selon Doiteau. Et voilà qu’apparaît la bande des 44, d’accord sur ce point.

11 février 2016

DECHEANCE DE NATIONALITE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:34

Comme de nombreuses gens Revision est tombée dans le piège. Vous avez commis crime de sang par haine de France, on vous déchoit ou on vous déchet de la nationalité française. On dira aussi bientôt, si la mesure se répand, déchoir la nationalité, conformément à la mode maçonnique.

Jusque là tout est clair. Plus on se débarrassera de musulmans stupides, mieux ce sera. Mais les FF∴ compliquent tout et rendent ce projet de loi inique, en ajoutant délits. Ce qui dénature la volonté des Français. N’importe comment, le projet de loi n’aboutira pas, il n’aura fait qu’accroître le déficit de France.

Pour combattre État Islamique, dont Fabius est partisan, essayons d’entrer dans la tête et le corps de l’ennemi. Il a lointain souvenir du temps où il était homme, quand son prépuce n’avait pas été déchiré.

Enseignement de « déradicalisation » devrait débuter par ce thème. Toi, sarrazin, tu n’es pas coupé comme le juif. Meilleurs spécialistes d’excision du prépuce sont français. Sous toutes réserves, car il y en a au Danemark et dans d’autres pays d’Europe.

En Europe et aux États-Unis, où le docteur Swadey, d’origine boche, a correspondu avec Guionnet dans un français impeccable. Au point qu’ils formassent conseil ouvrier. L’un parlait de muqueuse, l’autre de repli épithélial squameux stratifié, il y avait débat.

À vous, partisans d’État Islamique, de vous demander comment et pourquoi vous avez été coupés. De découvrir les conséquences de cette mutilation sur votre mental, qui ne sont pas identiques à celles qu’elle a chez le nourrisson juif, coupé huit jours après sa naissance. C’est la seule chose que les juifs ont inventée, afin de spéculer de façon animale.

Eh oui, sujet du calife, nous te maudissons, tout en sachant que tu fus homme dans ta dite tendre enfance. Or l’ayant été, pourquoi ne le redeviendrais-tu pas ? Nous partageons ton hostilité à la caste politico-médiatique judéo-française, pour ses mensonges et son hypocrisie. Mais l’absolu que tu recherches n’existe pas, sauf peut-être dans la mort. Mirabeau a dit que tout est relatif, c’était pour lui banalité.

Dommage que Taubira ait démissionné, sinon Guionnet posât sa candidature comme déradicalisateur payé par l’État ; investissement productif, car enseigner avatars du dogme maçonnique aux fous d’Allah est vain. En revanche, frapper les coupés au-dessous de la ceinture avec respect marche bien. Guionnet a allumé deux amerloques, près d’une demi-douzaine de Français, un juif et demi. Sans forcer, excision du prépuce étant shoah pour le juif. Pas que pour lui, comme quoi le juif n’a pas toujours tort.

Nakba disent les sarrazins, naqba corrige le juif, qui adore parler au nom du monde arabe, qui n’existe pas.

4 février 2016

PROPRIANO MON AMOUR

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 02:55

Boucherie halale et chiche-kebab ont été mitraillés à Propriano. Normal, car l’enquête sur le sacrilège d’Ajaccio traîne. Deux clubs de golf ramassés sur le lieu du crime et différentes armes par destination, n’y a-t’il pas adrénaline là-dessus ? Quand le fils d’Hollande se fait voler son scooter, police technique identifie le coupable en moins de 48 heures. Or  l’affaire d’Ajaccio date du 25 décembre, nuit de Noël.

Le mitraillage de Propriano est lié au manque de zèle de la police pour arrêter les auteurs du guet-apens tendu aux pompiers la nuit de Noël, sur ordre d’État Islamique. Bilan sept parsonnes mises en examen dont trois placées en détention, c’est maigre. Mais Cazeneuve cherche à minimiser l’importance du traquenard, car s’il apparaît que plusieurs dizaines de jeunes de la cité y ont participé, dont beaucoup sans antécédent judiciaire, la plupart des habitants musulmans des Jardins de l’Empereur se sentiront directement concernés. Ils se demanderont si leurs enfants on raison de haïr la France.

État Islamique ne cache pas ses plans. Après son succès du 13 novembre, il veut étendre son action en Europe en commençant par attaquer les croisés. D’où son choix de la nuit d’Excision à Cologne, quand se déchainèrent des sarrazins musulmans devant la cathédrale. Absence de Turcs en revanche, un seul ayant été serré. Dans sa marche d’ouest en est ÉI assaillira Hambourg, et il y eut violences et agressions sexuelles à Hambourg cette nuit-là dans le grand port, mais beaucoup moins nombreuses qu’à Cologne.

Puis vint l’idée géniale, bien qu’elle allât de soi, c’est Munich la prochaine cible. La Prusse viendra plus tard. Berlin et Leipzig sont dans le collimateur. Or nous venons d’apprendre que deux gares ferroviaires de Munich ont été évacuées le soir du réveillon, après la menace d’attentats à la bombe commis par sept suspects formés en Irak, dont sans doute au moins deux kamikazes.

Information transmise par un service ami. Le Parisien croit savoir qu’il fut américain, avant d’être imité par son caniche français. Pourquoi pas ? Tous les espions français ne sont pas nuls et il y a d’excellents arabisants dans le renseignement.

Voyez le scénario. Outrages portés aux bochines de Cologne, outre vols et violences légères, feu de joie à Munich, quel mépris du croisé de la part d’ÉI ! Il sera forcément vaincu en Irak et en Syrie, sans qu’on sache qui le remplacera, l’empire israélo-américain ayant tout cassé en Irak et bousillé grande partie de l’antique Syrie, qui regrette un peu l’époque où elle fut placée sous mandat français.

Journée de jeudi, les schmidts ont cueilli apprentis ou terroristes d’ÉI, afghans notamment. Ils ont pigé la double politique d’ÉI, qui vise à humilier les croisés, hommes et femmes, tout en les tuant. Mais il se pourrait que nouvelle croisade parte de France samedi 6 février. De Montpellier, devant la préfecture à 15 heures, où de nombreuses délégations étrangères seront là. Hélas ! pas de toute l’Europe. Manquent Britanniques et Hongrois par exemple, dommage ! Pas pour les engluches, dont espions seront présents, mais pour les Magyars, qu’Orbán commande d’une main de fer.

État Islamique était présent à Ajaccio, comme il le fut à Cologne et à Munich. Conviction de Revision. Ses prédicateurs ne se trouvent sans doute pas parmi les assaillants des pompiers car ils restent dans l’ombre. Hélas ! politiciens et renseignement français sont infectés par la Veuve. Renseignement cherche depuis le début à identifier ces agents de Satan (nom d’origine sarrazine). Il y est peut-être parvenu. Mais il ne veut pas les arrêter car il cherche à les retourner, conformément aux directives maçonniques. On a vu ce que ça a donné avec Merah, comme avec les tueurs de Charlie-hebdo.

Camarades goys, ouvriers, français, n’abandonnez surtout pas le renseignement aux professionnels !

Aux dernières nouvelles, les schmidts n’excluraient pas qu’un attentat islamique fût en préparation à Berlin. Ils suivent la piste indiquée par Revision, tandis qu’Algériens sont nombreux parmi les criminels présumés. Viendra ensuite Leipzig, qui n’est pas métropole, selon nos prévisions, ville agréable de Prusse selon le François. Ce qui est rare dans sa bouche, car il déteste l’alliance du poète Fichte avec le juif contre Napoléon. Sans parler de Bismarck, en partie d’origine huguenote.

Son hostilité à Napoléon III était justifiée, mais c’est Bismarck et la Veuve qui sont en grande partie responsables de la destruction d’Issy en 1871, lors de la Commune de Paris. Car c’est Issy qui a proportionnellement beaucoup plus souffert des combats que Paris, contrairement à ce que prétend Veuve.

Nous nous éloignons de Propriano, mais pas tant que ça. 1 500 corsicauds à Issy, qui tentent de jaser françois. Ils ont abandonné leur accent génois. Mais pas tant que ça, car Propriano est ville propre des Corses du sud, dont ils revendiquent la propriété, ils ont raison.

2 février 2016

PÂLE COTERIE MAGYARE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:54

Elle existe en France selon le Démon, qui parle de lobby. Mais excusez du peu, il ou elle n’a qu’un seul porte-parole. Il est pâle, surtout pas de race blanche, qui n’existe pas. Pâle est mot singulier d’où fut tiré Paul. L’apôtre juif dit Paul s’est singularisé quand il dénonça dans son Épître aux Galates l’excision du prépuce des garçons. Des garçons, car les filles aussi ont minuscule prépuce  qu’on appelle capuchon.

Bien sûr, coterie magyare est doubleplus révisote. Elle maudit accord de Trianon et chambres à gaz. Mais tout le monde s’en fiche un peu. En revanche, c’est sur excision que situation semble sur le point d’exploser, avec le soutien de juifs et surtout de juives libérales, les uns et les autres étant peu représentatifs du Cahal.

Luc Ferry fut pas mal à ce sujet, dit-on, face à l’enjuivé Julliard. Et il est de tradition thermidorienne, n’en déplaise aux Brigandes, de rejeter toute mutilation sexuelle.

Changement de stratégie possible, laissons de côté Trianon, les chambres à gaz, le 11 septembre, pour nous concentrer sur l’excision. La bite d’Hollande est-elle coupée ? Voilà question qui intéresse les conseils ouvriers.

Pardon de parler de stratégie à haute voix, mais conseils ouvriers ont besoin d’un chef à l’écoute des éventuelles objections, car nous ne croyons pas à la République des conseils.

Maléter a cependant eu tort dans un de ses messages, car les conseillistes hongrois ne furent pas tant massacrés en 1956 que mangés à petit feu.

Histoires de France et de Hongrie sont liées, mais nullement identiques. À preuve, conseils ouvriers n’ont quasiment jamais existé en France, il s’agit de les inventer. Contre les syndicats, bien sûr. On jase depuis des siècles de coterie juive, mais syndicat juif est apparu au dix-neuvième siècle, lobby juif en novlangue.

Il va vous falloir longtemps, lecteur, pour saisir que l’arme d’excision, jadis le silex, est redoutable. Et pour comprendre qu’on peut la retourner dans la gueule du bourreau, n’en déplaise à Élie. Sans parler des répercussions de la mutilation sur le système glandulaire, mais des gens commencent à en jaser sur la toile. Le métis judéo-bretoc Polacco de Ménasce causait du système glandulaire interne. Entendait-il par là qu’il existât système glandulaire externe ?

Dans son ignorance, Revision joue à la carpe, mais pas à la carpette. Bavards pérorent de plus en plus sur ce thème, tantôt médecins, tantôt endocrinologues, ils en ont dans le cigare. Révolution marche ou tourne, comme on voudra, des savants rejoignant la cause des conseillistes ouvriers. Comme sous Napoléon, qui doit une partie de sa gloire à Champollion, bien que sa campagne d’Égypte fût désastreuse.

Page suivante »