Alain Guionnet – Journal Revision

31 janvier 2016

PRÊTS POUR LES CONSEILS OUVRIERS ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:08

Il n’y a presque pas d’espoir, conseils ouvriers ne valent pas un rond. Mais le démagogue Attila d’Issy appelle la masse à former conseils ouvriers. N’oubliez pas 1956, nous avons perdu et gagné.

Manque apparent de succès, conseil ouvrier, soviet en russe, n’a pas la cote. Mais il est en cours de formation. Il  assemble deux races : les Vanvois et les Issisois, dont certains habitent avenue du général De Gaulle, ligne de démarcation dont Occident se trouve à Issy, Orient à Vanves.

Bien que convaincu de la supériorité d’Issy sur Vanves, Attila ferme son clapet à ce sujet. Les conseillistes disent qu’il habite le quartier de l’église, car il n’y en a qu’une seule à Issy et Vanves, Saint Nicolas, le plus glorieux des saints.

On appelle Nicolas Miklos en hongrois, il a place singulière dans le panthéon magyar. Mais comment peut-on perdre et gagner une insurrection ? C’est magique. Attila d’Issy avait deux ans quand il a pris les armes en 1956. Il fut vaincu, mais il a gagné. Il a massacré police politique et préparé le terrain pour la chute du mur de Berlin  en 1989.

Si vous vous branchez sur le magyar, vous mettez pied en Orient, où on peut perdre et gagner à la fois.

Tout le monde songe à Pyrrhus à ce sujet, homme au regard perçant, mais il n’y a pas que des aryens en Orient, dont Kurdes, Iraniens et Indiens font partie des plus célèbres, sans parler des Russes ou des Arméniens. Et ce sont des aryens, kurdes et russes notamment, qui foutent actuellement la pâtée à État Islamique. Car connaissance des races humaines, de leurs langues et de leurs religions est indispensable pour comprendre histoire, ce que nie la Veuve thermidorienne, elle aussi ennemie du genre humain.

Un commentaire »

  1. Saluons ici la vaillante ultragauche conseilliste, en dépit de ses dérives et de ses illusions. Elle eut beaucoup de mérite. Dans la Hongrie insurgée de 1956, elle fit merveille – Attila d’Issy au premier rang, malgré son jeune âge.

    http://www.hungary1956nyc.org/historical-photos.html

    (Maléter est joli nom. Le François a du mal à comprendre que j’ai pris les armes à l’âge de deux ans. Mais toi, Magyar, tu sais que c’est vrai. Bienvenue au club, NDLR.)

    Commentaire par Pál Maléter — 1 février 2016 @ 08:48 | Répondre


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :