Alain Guionnet – Journal Revision

12 janvier 2016

ATTENTAT D’ISTAMBOUL

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:50

Istanbul en turc. Forte explosion ce matin dans la partie européenne de la ville. Un kamikaze d’État Islamique a tué dix personnes et en a blessé quinze, dont deux dans un état grave. Huit des dix morts étaient de nationalité germanique. Ils participaient à un voyage organisé. Ils étaient sans doute la cible. Surtout que neuf Germains ont été blessés.

De la part d’ÉI, c’est beaucoup plus tentant de frapper à Istamboul qu’à Ankara : l’ancienne Byzance, puis Constantinople, puis capitale de l’empire, visitée par de nombreux touristes. C’est le cœur de Turquie qui a été visé, en même temps que son économie.

En la personne de Germains, confirmation que la nuit de Honte n’est que le début d’une vaste offensive contre la plus grande puissance économique européenne, qui est attaquée à l’intérieur et à l’extérieur.

Ce que grand presse dite française refuse d’admettre. Elle soutient que c’est pratique courante dans les pays arabes de harceler les femmes dans les foules, en bandes d’une vingtaine d’hommes à Cologne. C’est certain en Égypte, mais le peuple égyptien n’est pas arabe. Il n’y a d’ailleurs aucun Égyptien parmi la cinquantaine de suspects, dont seuls quelques-uns ont été placés en détention. Il y a un Turc en revanche, exception qui confirme la règle de l’absence de Turcs.

ÉI avait donné aux malfaiteurs l’ordre de ne tuer personne, et le coup a marché, puisqu’ils bénéficient de la présomption d’innocence. Mais voilà qu’ÉI tue des boches, dans l’intérêt présumé de l’empire israélo-américain selon Bagdadi.

Encore que Bagdadi tienne double langage. Il reconnaît de façon confidentielle qu’il défend les intérêts de l’empire israélo-américain, mais il ne peut pas l’avouer devant ses troupes. En août 2015, ÉI a menacé Istamboul et le diable Erdogan vendu aux Américains, qu’il avait autorisés à utiliser bases aériennes turques pour bombarder ÉI. De façon symbolique à l’époque.

ÉI n’est pas bête. Quand il attaque Turquie, il vise Istamboul, pas Ankara, capitale administrative peu fréquentée par les touristes. De surcroît le cœur d’Istamboul, grand place de la Mosquée bleue et de musée Sainte-Sophie. Le mardi matin, quand les touristes affluent, le musée étant fermé le lundi.

Notez la coïncidence : grand place de Cologne, flanquée de deux monuments, comme à Istamboul, c’est signature. Homme blessé dépense trésors d’imagination. Tuer boches aussi est signature. Revision l’avait annoncé : nuit de Honte est répétition générale, ÉI va tuer des boches.

Mais à force de tirer sur la corde, à la fin elle se casse. ÉI dispose d’un semi allié dans la région, la Turquie d’Erdogan. Mais si ÉI veut lui voler son porte-monnaie, représailles sont possibles.

Les Germains n’ont pas tardé à réagir. Deux avions de chasse Tornado ont décollé peu après l’attentat d’Inciklik, en Turquie, base proche de Syrie, pour filmer territoires contrôlés par ÉI, équipés de caméras à haute précision. Merkel, critiquée de toutes parts, y compris dans son parti, ne pouvait pas faire autrement.

N’importe comment, Merkel est potiche, elle ne décide rien. Elle doit son poste de chancelière au fait qu’elle est originaire d’Allemagne de l’Est, elle incarne la réunification réussie de Germanie, ce qui n’est qu’en partie vrai. Outre la réconciliation entre Prusse et Bavière, qui étaient encore en guerre en 1877, car il n’y a pas une Allemagne, mais des Allemagnes.

Germanie, devenue nation grâce à Bismarck et Hitler, laissera vite tomber sa tradition non-interventionniste, déjà entamée.

Hollande se frotte les mains : moins de touristes en Turquie et dans les pays arabes = plus de touristes en France ; chasse allemande n’est pas très bien équipée, Allemagne va relancer son industrie d’armement, mais entretemps je pourrai peut-être lui vendre quelques Rafales. Et si j’arrivais ainsi à tenir ma promesse de réduire le chômage avant 2017, ce serait merveilleux.

22 heures, lecture de Magyar idök conseillée par Arte. Pas d’article de fond, c’est trop tôt. Temps magyar nous rappelle seulement qu’il y a un Péruvien parmi les morts, que Revision a omis de signaler. Mais qui est le dixième macchabée ? Peut-être le kamikaze, que Turquie croit avoir identifié. Il s’appellerait Fadli.

Race de Fadli est incertaine selon autorités turques, mais Fadli, sans point sur i, peut être turc. Fadli serait rattaché à fleur selon source toilique, mais il disposait d’un puissant explosif pour faire autant de victimes à ciel ouvert.

Deux hypothèses sont à envisager : ou bien Fadli bossait pour ÉI, ou bien pour Erdogan, nous ne savons pas.

Renseignement turc est intervenu en bochie pour que Turcs musulmans ne participent pas au sacrilège de Cologne. Il a réussi, puisque les suspects sont presque tous sarrazins. Erdogan a pour ennemis Kurdes et alévites. Il est obligé de tolérer les alévites de Turquie, qui ne constituent pas un danger militaire. Contrairement aux aryens kurdes.

Comme Merkel, nabab Erdogan va devoir faire le grand écart, ce qui est difficile à tous deux.

Sans oublier troisième force suspectée de l’attentat, les loups gris, nationalistes turcs persécutés par Erdogan. Car l’explosif de Fadli est militaire, tandis que choix du lieu, heure et cible est du style loup gris.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :