Alain Guionnet – Journal Revision

3 janvier 2016

DECHEANCE DE NATIONALITE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:29

Déchéance de nationalité pour les terroristes est mesure préconisée par le gouvernement à laquelle les Français sont le plus favorables, près de 90 %. Elle devra être limitée, selon nous, aux sarrazins et aux nègres coupés musulmans dans un premier temps, sans exclure les Asiatique, comme Tchétchènes et Ouïghours, rares en France. Mais aussi Afghans et Pakistanais, qui affluent actuellement en Europe à cause de la sordide politique d’Erdogan et Merkel.

Au départ, cette mesure ne visait que les binationaux, mais Nouvel obs’ du 2 décembre vient de rappeler que France a émis réserves sur l’interdiction par l’ONU de faire des gens des apatrides. Or les terroristes français, qui posent sur leur quatre-quatre en Syrie, ne doivent-ils pas être expulsés de France, même s’ils ne jouissent pas tous de double nationalité ?

Par exemple, aux îles Caïman, dont le nom est joli, ou chez les zoulous, qui furent vaincus par les pâles Afrikaners, qu’ils respectent, et qui seront informés que les sarrazins musulmans détestent les nègres. On estime à trois millions le nombre d’esclaves nègres dans l’empire Ottoman. Ils ont disparu, car toute reproduction leur était rigoureusement interdite. Ce qui était facilité par le fait que beaucoup d’entre eux furent châtrés avant de devenir gardiens de harem, par exemple. Il n’y aurait qu’au Yémen où quelques esclaves nègres auraient eu des enfants.

France est décadente depuis Charkeuzi, qui a promu « discrimination positive », sinon avant. Puis elle fut alliée à État Islamique, sous Hollande. Hollande, ton espérance de vie est courte, pas seulement à cause de ton cancer de la prostate.

Un commentaire »

  1. Qu’est-ce que tu me fais me marrer !!!

    (Et moi, et moi, et moi ! Je suis tout nu dans mon bain avec une fille qui me nettoie, j’y pense et puis j’oublie. Mar est sujet à controverses en hongrois, nous en ignorons l’origine, mais mar, déjà, avec accent aigu indisponible en courrier des lecteurs, est mot fort en magyar, dont Marr est variation patronymique. Imagine-toi le truc, le Magyar arrive à rouler six fois son r palatal dans sa bouche, il faut être musicien pour y arriver. Essaye de prononcer brrrebis pour commencer, je te fais confiance pour gal-leuse, facile à prononcer. Mais tu n’arriveras pas à dire marrer à la hussarde, NDLR.)

    Commentaire par labrebisgalleuse2014 — 3 janvier 2016 @ 17:05 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :