Alain Guionnet – Journal Revision

29 décembre 2015

FAURISSON ESPION ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 04:41

ÉOn ne sait pas. Mais cette question est désormais plus intéressante que l’affaire d’Ajaccio, dont les fats Blanrue et Soral se lavent les mains, car il s’agit selon eux d’un fait divers. Faux, car c’est action de guerre civile, comme Revision l’a tout de suite compris.

Le truc consiste à se mettre dans la tête de l’ennemi. ÉI combat les croisés, rien de mieux pour lui que  d’attaquer la nuit de Noël dans un lieu difficilement prévisible. Ajaccio fut bien trouvée. ÉI montre en même temps sa faiblesse, car il attaque appendice de France. Trouver jeunes branleurs sarrazins dans la cité des Jardins de l’Empereur était facile, mais il a fallu ensuite monter le coup, dénicher pneus pour les enflammer. Et dame Nature fut froissée, car elle n’aime pas l’odeur du caoutchouc brûlé. Elle aussi fait partie des victimes.

ÉI parle mal français, il aura confondu Corse et croisé, explication enfin trouvée de l’opération. Elle ne viendra pas à l’esprit du pandore, trop stupide. Ensuite, l’Issisois ne dit pas tête de Corse tête d’écorce, seuls les gamins le disent sur le chemin des Vignes ou sur l’île Saint-Germain, car Issy a sa grande île, comme la France avec la Corse, en laissant de côté les départements d’outre-mer.

Elle s’appelle Saint-Germain, car Saint-Germain est lié à Issy depuis plus de 1500 ans. Vous pouvez vérifier, Revision n’avance jamais sans biscuits. Ne vous étonnez pas par la suite que l’Issisois, placé sous les auspices de Saint-Germain, soit modérément antiboche.

Coup de fil d’un bretoc ce matin, il s’appelle Morin. Il assure que son patronyme est répandu en Bretagne. Mais il est d’origine mauresque ou maurisque, on peut dire les deux, qu’on peut aussi écrire avec o. L’historien préfère souvent mauresque à moresque, mais c’est histoire de cuisine.

Morin se sent concerné par l’affaire d’Ajaccio, il a vu que Gui au nez a saisi la balle au bond, mais il a fait seulement son boulot d’agitateur. Il a conseillé aux Corses de taper sur les Maures plutôt que sur les Arabes, c’est tout.

Affaire Faurisson est plus compliquée, est-il oui ou non espion britannique ? À charge, sa propension à parler des Britanniques, dont l’existence est douteuse. De père français autoritaire, petit Fofo s’est réfugié dans les jupes de sa mère écossaise, qui s’autocensurait. Elle ne causait pas scotuche, uniquement engluche, car elle voulait que son fiston réussît dans la vie.

Résultat, Faurisson est vedette mondiale. Ce Narcisse se paye le luxe de jaser rosbif avec une pointe d’accent français, quel snob ! Alors qu’il est engluche et a appris le français comme langue étrangère. Il a commencé par apprendre l’argot, comme tout étranger, mais il a lacunes en argot du dix-septième siècle, celui des puristes.

Quand fut-il recruté par MI5 ou MI6 ? Nous ne savons pas. Sans doute à la fin de ses études supérieures, comme le veut la règle. Bosse-t-il pour le 5 ou le 6 ? Autre énigme. Faurisson est sujet britannique vivant en France, il peut avoir été recruté par l’un ou l’autre service. Surtout que France est territoire britannique depuis la guerre de Cent ans. Mettez-vous toujours dans la tête de l’ennemi si vous voulez le combattre efficacement.

On dit rosbif fora ! à Issy, vergne au jargon évolué. Quant aux deux ou trois pelés qui seront poursuivis pour le saccage de la salle de prière musulmane d’Ajaccio, ils pourront dire qu’ils sont soutenus par Issy, grande partie de la vraie Paris.

Nous n’allons pas répéter choses que nous avons mille fois dites. Issy fut créée pour dominer le monde, nous ferons la besogne pour qu’il en soit ainsi.

Faurisson a-t-il voté pour l’indépendance de l’Écosse au référendum ? Sans doute n’a-t-il pas bougé son cul. Il aura préféré rester dans ses pénates plutôt que d’aller voter à Paris, sans doute à Lyon aussi. Et qu’eût-il voté ? On ne sait pas. Le vrai écossois ne veut pas faire sécession avec Grande-Bretagne, pas plus que le Corse avec France.

Écoutez un peu les élus nationalistes corses sur les ondes. Ils causent français, c’est tout ce qu’ils savent faire. Et combien de FF∴ parmi eux ? Issy a soutenu Ajaccio, à Ajaccio de renvoyer la balle.

Ignare Faurisson ne sait sans doute pas que rit écossais ancien et accepté est création française. Revision et lui, peut-être espion, ne mangent pas dans la même gamelle.

Propos guerrier, certes, mais nous sommes prêts à guerroyer à Issy. Toujours cet ethnocentrisme. Peut-être, mais c’est nous, gars d’Issy, qui allons bientôt dominer le monde.

Merci Clovis.

Même le Corse a entendu jaser de Clovis. Il ne sait cependant pas que l’Issisois est en ligne directe avec Clovis, et qu’il est prêt à massacrer le juif. Sujet tabou.

Il aura fallu longtemps le persécuter pour qu’il en arrive là, le goy n’étant pas spontanément antijuif. Mais quand il arrive à ce stade, c’est fini, il ne pense plus qu’aux bûchers pour supprimer le problème juif. C’est ça que vous voulez ? Que nous criions bûcher pour le juif ! Nous en sommes capables.

Si vous voulez navrer Faurisson, appelez-le Aitken, nom de sa mère, en prononçant toutes les lettres, scotuche étant langue barbare. Les boches ne comprennent d’ailleurs pas le coup des lettres lettres muettes, mais nous les prononçons parfois à Issy, quand nous disons long ou vingt. Encore que nous trichions, car le g  de vingt est à peine audible. Mais ça marche en public.

Entraînez-vous, Corses, à jaser ississois, c’est tout le mal que nous vous souhaitons. Dites et répétez il est vain le vingt, et le stade d’Ajaccio sera bien gardé.

Pourquoi ne nous avez-vous pas invités à Ajaccio ? Nous criassions l’Issisois est là ! sans vouloir uniquement la peau du musulman, mais aussi celle du juif.

Gui au nez a trop jasé, guerre éclatera bientôt. Nous sommes prêts à la livrer, nous, modestes profanes goys.

Un commentaire »

  1. et pendant que tu massacres le juif, je m’occuperai de la juive, je l’attacherai à ma moto, je l’inonderai de bière et j’en ferai ma putain d’esclave.

    (Je ne massacre pas le juif, je ne fais que le brûler. Et attends, tu n’as pas tout vu, je vais lyncher teub-ira, NDLR.)

    Commentaire par un hells qui t'aime bien — 29 décembre 2015 @ 20:51 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :