Alain Guionnet – Journal Revision

19 décembre 2015

BLANRUE PEUT MIEUX FAIRE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 06:07

Première moitié du film de propagande de Blanrue sur la Veuve enfin visible sur son blog. Il a écouté partie de nos conseils, il jase confusément d’histoire. Merde ! d’Alembert était F∴. Mauvaise nouvelle pour les gens qui habitent rue d’Alembert, sauf que Guionnet habite à l’angle des rues d’Alembert et Sainte Clothilde, ancien nom, femme de Clovis, qui a conféré à Issi ses énormes prérogatives.

Blanrue parle d’ailleurs de Clovis, preuve qu’il lui reste vernis de ses études d’histoire à Metz en dépit de sa crinière de plus en plus blanchâtre. Selon lui, Voltaire se serait fait initier deux mois avant sa mort. Faux selon nous, quinze jours avant sa mort, qui fut lamentable selon Sigaut, car Voltaire aurait eu peur bleue de mourir. Ensuite, Bible ne se trouve pas en loge, comme prétend Blanrue. Ou bien si, mais elle est ouverte aux pages d’Apocalypse de Saint Jean. Voilà comment F∴ Blanrue cache sa haine de Magog, au sujet de laquelle il est sans défense.

Lesdits Magogs ont peut-être tué quelques centaines ou milliers de juifs, mais aucun chrétien ou franc-maçon, car ils n’existaient pas.

Blanrue a baissé son caquet par rapport aux déclarations préliminaires de Blet. Combien a-t-il été payé pour ça ? On ne sait. Blet joue apparemment du Farine (Liszt) au piano, nettement préférable au F∴ Mozart. Blanrue donne peu la parole à Blet dans son film. Remarquez, rivalité entre Blanrue et Blet se comprend. Et bla, et bla, et bla, ou et blé, et blé, et blé (blé n’étant pas argent).

Nous fussions hongrois, non écrivissions et ble, et ble, et ble. Mais histoire des e accentuées ou non est trop longue à raconter. François retiendra cependant que liszt signifie farine, il aura appris un truc, ou un trükk, comme disent les barbares hongrois.

Les barbares ont cependant du mal à traduire trucher sur le toutime, bien qu’ils en soyent capables.

Fais gaffe, Blanrue, les frangyars te surveillent, dis un mot de travers sur les Magogs, tu es mort.

Réaction à chaud, Blanrue ne dit que généralités et pas un mot sur les juifs. Il s’est senti obligé de citer le nom de Barruel, mais rien sur le complot que l’abbé dénonça. Il assure que les francs-maçons jouèrent rôle important dans les révolutions de 1830  et 1848, sans donner la moindre précision. Il oublie la révolution contre l’empire révisionniste du 4 septembre 1870, suivie de la manifestation maçonnique pendant la Commune de Paris, car les FF∴ parisiens voulaient se faire pardonner leur défaitisme face aux FF∴ qui commandaient les armées de Bismarck. Pas un mot non plus sur Isaac-Jacob Crémieux, grand manitou de la Veuve.

Ni sur l’affaire Dreyfus, qui s’acheva sur la victoire de la Veuve et des révisionnistes dreyfusards, comme les appelaient Renseignements généraux. De telle sorte que France vit sous régime révisionniste depuis la réhabilitation du capitaine, qui ne fut jamais innocenté. En un temps où les juifs étaient souvent pro-allemands.

Le Gallou relève le niveau quand il évoque l’affaire des fiches de 1905, quand des FF∴ dressèrent liste des officiers de l’armée qui allaient à la messe afin de les évincer ou de les conduire sur une voie de garage. Pour les remplacer par des membres de la coterie, souvent nuls au plan militaire. Résultat, des milliers de morts parmi les poilus, sans doute au moins des dizaines de milliers. Le Gallou porte bien son nom, qui signifie grand Breton roman. Breton roman est certain, mais grand est déduction controversée. Le Gallou est clair en tout cas, il jase bien, contrairement à Blanrue, ce fat.

Première moitié du film s’arrête là. Blanrue est parvenu à interroger grand-maître de la Grande Loge Nationale Française, qui lui aussi dit banalités. Pour raison diplomatique, car puissances étrangères interviennent en politique maçonnique française. Or GLNF bosse pour Grande-Bretagne, tandis que renseignement britannique feint depuis toujours d’être respectueux de France. Avec hypocrisie, comme on l’a vu à Trafalgar.

Côté américain, ses implantations en France sont beaucoup plus faibles. Nous en connaissons deux, d’abord l’Ordre rosi-crucien, qui n’est pas secte maçonnique à part entière et qui semble ouvert au paganisme. Ordres maçonniques hongrois sont sans doute sous influence amerloque, car ils n’hésitent pas à faire prosélytisme à coups de paganisme. Non seulement à cause du révolutionnaire hongrois Kossuth, qui fut initié à Cleveland, mais parce que France est détestable pour le Magyar à cause de Trianon. Elle est parfois aussi aimée, mais le Magyar se méfie du François comme du charbon, comme le François du Britannique.

Puis la Loge d’Orient et d’Occident, peu connue parce que rachitique. Le vénérable assure que g maçonnique signifie god, dieu, nous nous en doutions. Que fait-il cependant du godemichet ? Il assure que les femmes sont accueillies en atelier comme les hommes. Pourtant les femmes introduisent le sexe partout où elles passent, a dit Jean Verdun.

Ultime et peut-être plus puissante force maçonnique étrangère en France, le ou les Bney Brit, on peut dire les deux. C’est avant tout elle que Revision combat.

Chabbat 23 heures, trois votes excellent. Il se sent seul, le meg. Il se prépare à réattaquer NSA. Il ne sera pas accusé d’être traître à l’Amérique comme Snowden, mais sa peau ne vaut pas cher. Il pète de trouille quand il voit un drone dans le ciel, mais il y a surtout hélicoptères à Issy.

Dimanche 4 heures, 12 votes excellent. Il s’agit de l’encourager, le meg. Il ne combattra jamais seul les monstres du Loch Ness et Mephresté, il est trop lâche pour ça. Papier a été corrigé. Blanrue est branleur, tout le monde le sait, mais nous ajoutons quelques précisions sur la nuisance politique de la Veuve.

En dépit de nos recherches, nous n’avons pas trouvé affiches de 1870 appelant à la capitulation par des FF∴ parisiens devant les FF∴ qui commandaient les armées dites prussiennes. Mais elles ont existé, nous en sommes sûrs. Voyez, nous renonçons à la légende suivant laquelle loups prussiens auraient envahi Paris pendant le rude hiver 1870-1871, car Ivry et Issy n’ont pas cédé, même si c’est là que se déroulèrent les plus durs combats. Toutes proportions gardées, car on se tuait peu à l’époque. En janvier 1871, il y eut près d’une vingtainine de tués et de plus nombreux blessés dans la garnison du fort d’Issy par l’artillerie boche. Pertes admissbles, tandis que les artilleurs du fort ont tué soldats ennemis, souvent bavarois.

Nous jasons souvent de guerre franco-prussienne, en partie à cause de Fichte, allié aux juifs contre Napoléon. Mais nous pouvons reconnaître erreurs de Napoléon.

Éclairage, des juifs allemands ont rallié des Prussiens contre Napoléon. Pendant que des nationalistes prussiens combattaient la grande armée, des juifs empochaient les bénéfices. C’est maintenant officiellement oublié, mais ça ne l’était pas lors de l’éclatement de l’affaire Dreyfus, dans laquelle renseignement militaire germanique semble a joué rôle important. Le dossier n’est pas nouveau, nous l’avons souligné à Issy il y a demi-douzaine d’années ou plus, lors de l’inauguration du petit  parc Alfred Dreyfus, rue Diderot.

« Les issisois sont tous des héros », comme a dit jadis le petit juif Yirmeyahou des Magogs. Mais c’est faux, l’Issisois pète de trouille devant CIA et NSA. Ce qui ne l’empêchera pas de les massacrer le cas échéant. Il est comme ça l’Issisois. Comme une femme, il a ses humeurs.

Un commentaire »

  1. J’aime beaucoup ton blog ! Mon préféré 😉 et la concurrence est rude ! C’est dire !

    Commentaire par plaques immatriculations — 24 décembre 2015 @ 10:31 | Répondre


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :