Alain Guionnet – Journal Revision

18 décembre 2015

PROBLEME LESQUEN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 09:35

Radio Courtoisie est plus écoutée en Amérique qu’à Issy. Forcément, boulevard Murat, du bas seizième, se trouve à l’étranger. Rappelez-vous, il y a mille ans et plus, diocèse d’Issy dirigeait près d’un tiers de la superficie de Paris. Vanves était ridicule, les hameaux Clamart et Meudon placés sous son autorité, comme les berges boulognoises de la Seine, le quinzième arrondissement de l’actuel Paris lui appartenait, y compris l’appartement où habite l’ancien chef de la DST Yves Bonnet, rue Lecourbe.

Rappel destiné à John Smith, qui s’appelle maintenant Johann Schmidt, floridois, agent de NSA. Il ne sait peut-être pas que le nom de son pays est en rapport avec forint, monnaie hongroise, petite fleur. Il se doute en revanche du rapport entre Floride et Florence, que les barbares appellent Firenze.

Selon lui, Lesquen coulerait Radio Courtoisie, organe de presse maçonnique. Et alors ? On s’en fiche. Lesquen est polytechnicien, militaire formé pour obéir aux ordres. S’il juge que Marine Le Pen ne parviendra jamais au pouvoir, il a raison.

NSA et DSRI ont besoin d’ennemis déclarés. Pour DSRI, c’est simple, petit Attila d’Issy fait l’affaire, même si son plan d’attaque de Levallois-Perret est bidon, car il ne connaît pas le tracé des galeries souterraines. Bien qu’il faille s’en méfier, vu qu’il peut le chercher aux Archives nationales. Pour NSA, c’est plus compliqué, il n’a pas d’ennemi déclaré, État Islamique étant un de ses instruments.

Attaquer Lesquen, coupable d’avoir eu une grand-mère présumée espingouine, pourquoi pas ? Mais c’est léger. Il est mauvais animateur, car son boulot consiste à donner la parole à ses invités, pas à prétendre avoir raison sur tous les sujets, à commencer par ceux qu’il connaît mal. Tic maçonnique, l’initié ayant tendance à se foutre de la gueule du profane, plus en France qu’en Amérique.

NSA est précieux en revanche. C’est lui qui nous a communiqué en ligne Rivarol du 17 décembre juste après sa publication, au sujet de Donald Trump, né Drumpf, encore un présumé boche, qui veut interdire l’entrée des musulmans sur le territoire américain. Bourbon y pleure misère et appelle au soutien des abonnés, mais presse papier est depuis longtemps condamnée à mort, sauf bien sûr le Journal officiel, corrigé par sept correcteurs, la plupart anarchistes. On ne trouve plus maintenant Rivarol en kiosque à Mairie d’Issy, or quand Issy tombe, Paris est cuite.

Conseil à Smith, plutôt que de chercher poux à Lesquen, trouve tuyaux sur le monstre de Mephrestémagog. Tu habites loin du Vermont et du Québec. En tant que physicien, tu doutes de l’existence des monstres Mephresté et du Loch Ness, mais elle est attestée en histoire. Ah ! pataphysique, quand tu nous tiens…

Presse des droites nationales est dans de sales draps, aussi bien Radio Courtoisie que Rivarol. Leurs responsables attachent trop d’importance à leur propre opinion, même si Bourbon semble avoir mieux compris que Lesquen qu’elle est secondaire. Le peuple réclame information et excès littéraires mesurés. Pourquoi le bobocide du 13 novembre eut-il lieu pendant le chabbat ? Pourquoi chrétiens et francs-maçons haïssent-ils à ce point le peuple magog, qui ne leur a rien fait ? sont vraies questions.

Une autre se pose maintenant : alliance entre physiciens et pataphysiciens est-elle possible ? Oui, car ils s’entendent sur le fait que chaque médaille a son avers, locution peut-être plus subtile que la litote pataphysique, majorité des Français ayant notions de cette science sans le savoir, qui s’exporte mieux en Hongrie qu’en Germanie ou en Amérique. Tu as entendu jaser de pataphysique, Schmidt, cette science étant parfait exemple d’excès littéraire mesuré, mais tu n’en as jamais causé.

Pourtant tu as choisi de t’appeler Schmidt au lieu de Smith, en sachant qu’en argot Schmidt est une des très nombreuses appellations du flic. Tu as quasiment avoué bosser pour NSA, en regrettant d’avoir été grillé par Snowden. Le diocèse d’Issy d’il y a plus de mille ans existât encore, il accordât à Snowden le droit d’asile, n’en déplaise aux néocons.

Ton badin de Revision cache mal qu’elle n’avance jamais sans biscuits. Quand elle accuse Geogeo de bosser pour NSA, elle dispose maintenant de trois éléments de preuve : Smith a avoué dans un message que NSA a tenté de le recruter à sa sortie de l’université. Même politique que partout ailleurs, services de renseignement cherchent des têtes, pas des gros bras dont ils disposent à profusion. Mais Geogeo aurait refusé, car il aurait préféré rester vivre en Floride plutôt que de se déporter dans l’État de Washington. Raison tout à fait compréhensible pour l’Issisois, qui n’a jamais mis les pieds en Floride, mais qui garde assez mauvais souvenir de son passage en stop dans l’État de Washington à cause de son climat, sans parler des races qui l’habitent.

Il est hors sujet maintenant d’évoquer les questions raciales en Amérique, mais les colons françois furent plus respectueux des Amérindiens que les sanguinaires réformés. Puis Geogeo ne peut s’empêcher de dire son admiration pour Snowden, agent du NSA traître à l’Amérique. Ensuite, il s’appelle maintenant Schmidt, mais argot est un des premiers jargons qu’on apprend dans les langues étrangères. Enfin  il nous envoie le dernier numéro de Rivarol en PHP, avant qu’il fût disponible en kiosque. C’esti pas suspect tout ça ?

D’autres petits éléments de preuve ont été réunis, mais ils sont tenus secrets. Francs-maçons ont leurs secrets, Revision aussi.

Bourbon, tu devrais de nouveau te maquer avec le mec antijuif d’Issy. Tu sais qu’il est plus grand que le grand Attila. NSA te vise, au cas où tu ne t’en doutasses pas. Tu n’as pas d’allié possible autre que petit Attila d’Issy, seul gars pouvant vendre Rivarol à la criée à Mairie d’Issy, à condition que tu ne publies pas que banalités. Qui tient Issy, tient Paris, ne l’oublie pas.

Schmidt botte en touche, comme à son habitude, il ne peut pas avouer qu’il bosse pour NSA, mais il maintient le contact.

Pour l’anecdote, Attila d’Issy est plus costaud que Smith. Pour une fois, le François vainc l’amerloque, ce qui est à signaler, car nous subissons depuis trop longtemps l’occupation des coupés américains.

Qu’ils commencent par nous restituer nos provinces, Maine, Vermont, Grande Louisiane, quartiers de Boston, accessoirement de Frisco, nous négocierons éventuellement ensuite. Merde ! se disent chefs des CIA et NSA, nous n’avons pas prévu attaque de France. Mais la voilà. En théorie, vous êtes les plus forts, moins en réalité. Silicon Valley est en partie propriété française.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :