Alain Guionnet – Journal Revision

14 décembre 2015

FRONT NAT’

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:57

Font nat’ s’est ramassé parce qu’il est bidon. Pécresse est pas mal, elle a promis de défendre l’Issisois. Tant que les connards du Front nat’ n’appelleront pas les takfirs par leur nom, ils se ramasseront sans cesse des gamelles. Tant que les salopes du FN mélangeront point de détail et histoires de cul, elles emmerderont tout le monde.

Marion est belle pimbêche. Elle a fait meilleur score que Marine, avocate branleuse qui se masturbe moins souvent que dans le passé.

Soyiez moins cons front nationalards, votre propagande ne marche pas à Issy. Dans la vergne, Attila n’a gagné que le troisième prix au tournoi de poker hier. Il a notamment explosé un bureaucrate qui l’appelle Alain. Mais non, c’est Attila son nom. Il lui a fait le coup du con. Il avait paire d’as et s’est contenté de « limper ». L’idiot s’est cru gagnant avec as dame, il a joué son tapis. Puis il a balancé ses jetons avec rage, car il ne pouvait l’emporter qu’avec deux dames au flop, au tournant et à la rivière.

Pardon pour le jargon. Il y a deux catégories de pokeristes à Issy, les cons, qui appellent Aigle Noir Alain, les bons, qui le nomment Attila. Parmi lesquels la gendarmette Jude, femme respectueuse des noms propres conformément à son métier, et l’organisateur, qui avait pronostiqué la victoire d’Attila, ce désherbant. Il a eu tort, mais au pok’ il faut être chatard.

Sans conviction, Attila a voté Saint-Just au second tour. Il s’est pris raclée, il est passé de 19 % à 14 %. Les franciens ont eu raison d’élire Valérie Pécresse, qui jase bien. Elle a promis de défendre les intérêts d’Issy, sans être juive ni sataniste. Elle nous changera du socialo Jean-Paul Huchon, ancien des Jeunesses étudiantes chrétiennes de Jean-Bapt’. Que Pécresse commence par dire à DGSI, qui se trouve sous sa juridiction, de ne pas faire n’importe quoi. Surtout ne pas profiter de l’état d’urgence pour emmerder écolos et révisos, en particulier franciens.

À chacun ses compétences, mais sache Pécresse que mal-pensants issisisois t’aiment bien.

Endemain 16 heures, absence d’étoile. C’est vrai, le papier est narcissique ou prométhéiste. Attila est fortiche en petite guerre, c’est son rayon, pas sa gondole, n’en déplaise à Blanrue. Revision a surtout pour public des droitos. Son mental est proche de celui des hussards, pour rassurer les gars d’Action française. Louis XVI envoyât un régiment de hussards défendre Bastille, il n’y eut point révolution comme on l’a connue, selon Michelet.

Plaire à Bloc identitaire est plus compliqué. Mais voyez, nous avons construit grille en Hongrie pour nous protéger de l’invasion des musulmans.

Plaire à Front nat’ est impossible en revanche, car ce groupe est trop bordélique. Ne jurant que par les bobards médiatiques, il n’arrivera jamais au pouvoir. Marion, si tu nous lis, Attila compte sur toi pour secouer le joug des apparatchiks. Surtout pas sur Collard, qui est dans le coltard, ni sur Marine, viande faisandée. Le néogaulliste Philippot tient mieux la route. Non seulement parce qu’il est pédé, mais parce qu’il ne tombe pas dans les pièges médiatiques.

Vous attendissiez peut-être ces précisions, lecteur, rassurez-vous, Attila est là. Il peut donner conseils sur la façon de négocier avec Jobbik, ou encore avec les finlandois, bien que ce ne soit pas sa spécialité. Mais Attila d’Issy a fréquenté des finlandoises, parenté finno-ougrienne oblige, elles ne sont pas rosses. Jeu de mots frangyar, rosse signifiant mauvais cheval en hongrois comme en français.

Mais il faut sortir le soir pour ne pas causer uniquement langues aryennes. Contrairement à la plupart des apparatchiks du Front nat’, qu’on peut désormais dire soviétiques, car ils feignent d’adorer Poutine.

Même demain 18 heures, toujours pas d’étoile. Retard à l’allumage. Quand Attila veut pendre Marine avec les tripes de Philippot, il en a tout à fait le droit, pourtant menace de mort punie par la loi. Mais il passe pour comique, il a piqué la place de Dieudonné, maintenant à la retraite.

Les deux sont cependant sérieux, quand Dieudo’ vante le talent de Fofana, tortionnaire nègre du petit juif Halimi, quand Attila dit son amour de Valérie. Partisane de la race blanche, prétendent des socialos. De la race pâle, corrige Revision.

Un sarrazin vient d’appeler Attila Alain. Cela se comprend, il n’est pas joueur de poker. D’ailleurs Alain ou Ha l’Hun ! sont synonymes. Attila et Alain, c’est pareil. Ce que devrait savoir tout Alain, ce qui n’est pas le cas en Bretagne, région arriérée.

Nous avons hésité à parler de région ou de pays, mais les bretocs ont élu F∴ Le Drian, que leur merde chiasseuse coule de leur cou !

Vous commencez à piger maintenant vraie nature de l’irrédentiste issisois ? Il est comme le Magog.

Mercredi 15h30, 12 votes 5 étoiles maintenant, le message est passé. Que merde chiasseuse coule du cou des bretocs est locution pataphysique, mais elle passe. Et vous connaissez beaucoup de Magogs ? Ils sont pourtant là, à Issy. « À Issy, à Issy, à Issy », mais nous ne voulons pas paraphraser la chanteuse métisse juive Rita Mitsouko,  dont « Étienne, Étienne, Étienne » est remarquable.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :