Alain Guionnet – Journal Revision

15 novembre 2015

BONNES QUESTIONS DU N.S.A.

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 17:12

« Est-ce l’intelligence Française qui a permis l’attaque du Bataclan ? Une sorte de 11 septembre français ? Qui profite ? »

« Je ne sais pas », rétorque Guionnet.

« Peut-être certains éléments savaient », dit NSA. Il a raison, car que trois tueurs liquident 82 personnes  et fassent plus de cent blessés  en salle de spectacle est difficilement compréhensible.

Les attentats de République furent les plus meurtriers, mais c’est à Saint-Denis que le scénario est bizarre. Trois explosions retentissent successivement à l’extérieur du stade de France, où se trouve François Hollande, venu assister au match de football France Allemagne. À 21h20, 21h30, 21h53. Les trois kamikazes portaient chacun une ceinture d’explosif, augmenté de boulons, dit-on. Engin destiné à tuer une foule, qui se trouvait dans le stade, pas à l’extérieur. Explosions eurent lieu sur l’esplanade dans un cas, vraisemblablement dans un café dans l’autre, à 400 mètres du stade en ce qui concerne la dernière, selon BFM. Résultat 4 morts, outre les 3 kamikazes. Plusieurs blessés, dont un ayant eu le bras arraché au bistrot, bien qu’il soit peut-être mort.

Autre possibilité, les entrées du stade étaient bien gardées en plein match en présence du président de la République, sans doute équipées de détecteurs de métal et d’explosif. Et le coup aurait manqué en raison de l’heure tardive.

Beaucoup de bruit pour pas grand chose en tout cas. Un chef du renseignement a donné explications vaseuses à ce sujet. Hollande a vite quitté le stade pour aller place  Beauvau, or là était peut-être le but de l’opération : mobiliser les plus hautes autorités de l’État, Hollande, Valls, Cazeneuve, Le Drian, Taubira, pendant que de vrais massacres se déroulaient à République. Opération de diversion vraisemblable, en même temps avertissement à Hollande.

Qui profite des crimes ? Hollande en janvier, dont la popularité a monté à la suite des attentats, déjà qualifiés de 11 septembre français. Il compte recommencer. Il a décrété 3 jours d’état d’urgence, lequel interdit toute manifestation. Il souhaite le prolonger pendant trois mois, de telle sorte que la dictature du chef de guerre ne sera plus déguisée.

Mais tant que le musulman radicalisé, comme on dit, aura statut de citoyen français à part entière, il pourra tuer quand il voudra avec armes de plus en plus puissantes, fusils mitrailleurs et ceintures d’explosif au Bataclan.

État Islamque a peut-être épargné les spectateurs du stade de France pour encourager Hollande dans sa haine d’Assad, qui lui est profitable. Thèses complotistes se répandent déjà forcément, à lire avec modération.

ÉI est création sioniste amerloque. Il veut tuer des croisés, tout en épargnant les juifs. Bataclan fut longtemps juif, de 1976 au 11 septembre 2015, quand la famille Touitou, partie vivre en Israël, a vendu sa salle de spectacle au groupe Lagardère, information de Panamza. Pourquoi attaquer République ? Parce que c’est quartier réputé goy, où se trouve la mission catholique hongroise. Prochaine cible possible Bastille, où les cinémas juifs seront épargnés.

Et qu’a foutu le service d’ordre de Lagardère ? Parmi les bénéficiaires des crimes, il y aura vigiles armés qui seront embauchés. Avec leur pétard contre un fusil mitrailleur, ils ne feront pas le poids, sauf qu’ils connaîtront  mieux les lieux que les assaillants.

Marine Le Pen bénéficiaire des attentats ? C’est possible. Elle met ses candidats sarrazins et nègres en avant dans sa campagne électorale, quand son suppôt Theil commence à fustiger les francs-maçons, car tout va vite en temps de guerre.

Hommes politiques français de tout bord souhaitent profiter des massacres, y compris le monstre Charkeuzi, mais Guionnet est incapable de te répondre pour l’instant, Smithounet. Il a été gentil de reproduire ton double barbarisme « intelligence Française », car on jase de renseignement français. Mais qui a commandité les massacres de vendredi ? Bagdadi ? Peut-être, sauf qu’on ne sait pas pour qui il bosse, CIA ou Mossad, les deux rumeurs étant répandues.

Lundi 16 novembre, Hollande vient de confirmer à Versailles son projet de s’assurer les pleins pouvoirs en prolongeant de trois mois l’état d’urgence et en  modifiant la constitution. Son dernier projet n’aboutira pas, car Christian Jacob s’est prononcé contre. Premier échec annoncé de l’apprenti despote. État d’urgence autorise perquisitions administratives, y compris la  nuit, assignation à résidence, mais à quoi servent des lois si elles ne sont pas appliquées, comme le contrôle judiciaire ? Hollande envisage aussi de punir plus sévèrement les gens tenant un discours de haine. Ce qui ne concerne vraisemblablement pas que  les seuls militants musulmans durs, et ce qui subsiste du peu de liberté de presse risque de subir un nouveau coup.

Au demeurant, les blogs des takfirs domiciliés à l’étranger sont intouchables. Car les auteurs des attentats étaient ou sont takfirs. Plusieurs venaient de Belgique, ainsi que l’artificier du groupe, vite arrêté car sans doute connu des services de police. Comme vraisemblablement les six fusils mitrailleurs utilisés, car le trafic d’armes de guerre  marche bien en Belgique, pays emmaçonné.

C’est surtout des jeunes qui ont été victimes a dit Hollande, de 19 nationalités, et une chose est sûre, état d’urgence sera mauvais pour le tourisme. Illuminer tour du F∴ Eiffel en bleu blanc rouge n’y changera rien.

La page de Panamza ne répond plus en ce moment, peut-être contrecoup de l’état d’urgence, car de nombreuses gens étaient persuadées que Bataclan était encore juif. Mais non, Panamza l’a démenti, suivi par Revision, puis par NSA, après qu’il eut vérifié la nouvelle. Aussi juge-t-il qu’il y eut « bobocide » au Bataclan.

Smithounet a saisi l’interprétation cabalistique sur les initiales des mots, comme Blair dit Orwell, qui a inventé Big Brother, nom qui sonne mieux que Grand Frère, et bobocide du Bataclan risque d’entrer dans l’histoire. C’est mieux que goyicide ou croisécide.

Mais cela change beaucoup de choses. Si des bobos, goys ou croisés, mot des takfirs, furent les principales victimes des attentats, c’est preuve qu’ÉI est en réalité au service de Yisraêl. Et voyez les noms des cafés-restaurants Comptoir Voltaire, La BelleÉ ou Le Carillon, ils sont françois, pas juifs.

Le sarrazin belge qui s’est fait sauter la caisse au Comptoir Voltaire n’a tué personne, car l’explosif primaire fabriqué par un de ses potes était merdique. À base de nitrate, mais quand police politique parle d’explosif puissant fabriqué avec cette substance, comme aux États-Unis, c’est propagande, car elle sait qu’il est médiocre.

Police belge connaissait sans doute l’artificier du groupe depuis longtemps. Elle l’a laissé faire, car elle s’intéressait à ses contacts et le savait peu dangereux.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :