Alain Guionnet – Journal Revision

10 novembre 2015

MASSACRE D’ORAN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:51

On en parle peu, car il n’appartient pas à la liturgie gauchiste ou utragauchiste, mais il y eut massacre de Français à Oran le 5 juillet 1962. L’armée française a laissé faire, car De Gaulle était homme politique plus que militaire. Ce massacre ne servait à rien, puisque les accords d’Évian avaient été signés le 18 mars, mais ouvrez vos bras au musulman, il vous tuera.

Europe est actuellement envahie par deux millions de coupés musulmans, africains ou asiatiques, bientôt par trois millions. Ils semblent sages quand ils arrivent, puis ils tueront les Européens conformément à leur rit satanique. 7 novembre, un suppôt de Revision a reproché au guide sa mollesse dans sa dénonciation de l’immigration-invasion. Mais c’est fini, trop de nègres et de sarrazins ont abusivement été naturalisés français. Voyez les trafiquants de drogue de banlieue qui roulent en Mercedes sous le regard bienveillant de teub-ira, c’est scandaleux.

Danny fut le premier à jaser du massacre d’Oran, maintenant Joseph Castano (ou José, car Castano fut sans doute un des nombreux espingouis à avoir participé à la colonisation d’Algérie, territoire français.) Qu’ils se rassurent, on n’oublie pas. On peut être antijuif et anti-islam, c’est presque pareil. Mais antijudaïsme vient en premier, car le musulman est esclave du juif.

Vous  connaissez beaucoup d’ultragauchos tenant pareil discours ? Moi pas.

J’ai dit quelques mots à un suppôt le 7 novembre sur les traditions maçonniques antijuives plus vivaces à Lyon qu’ailleurs. L’idiot ignorait l’existence du Triangle d’Or à Paris, quartier libanais, où se trouve la loge Opéra, dont quatre FF∴, déguisés en ananas, ont fait le signe de quenelle dans un atelier à Lyon, qui se trouve à côté de Paris par le TGV.

Toujours le même problème avec les suppôts, il faut tout leur expliquer. Pas besoin de dire à un être normal que Lyon se trouve à côté de Paris par le TGV, mais le suppôt n’est pas né de la dernière pluie. Avec ses cheveux blancs et sa barbe blanche, il a sournoisement remarqué que le guide a quelques cheveux blancs.

Histoire de famille supposée n’intéresser personne. Sauf que c’est faux, car on sait, depuis Hérodote, que le lecteur raffole des anecdotes. Mot proche en hongrois, qui l’aurait piqué au latin, le Magyar étant pillard. Il vole plein de mots étrangers, souvent français, et comment voulussiez-vous qu’on ne lui tapât pas dessus ?

Cela nous éloigne d’Oran, mais ingénieurs hongrois ont bossé en Algérie, socialisme oblige, où ils ont forcément appris un peu le français. Mais l’un d’eux fut toujours correct avec Guionnet à Budapest et à Paris, il jasa toujours magyar avec lui. Son prénom est Zoltan, sultan, car l’occupation de Hongrie par les Ottomans a laissé des traces, pas seulement les bains turcs de Budapest. Mais aussi le kave, café, kapu, portail, ou oroszlán, lion, car il n’y a pas de lion en Hongrie, sauf au zoo et au cirque.

Renseignement hongrois n’autorise pas la presse à appeler Assad Lion, quel dommage ! Revision ne s’en prive pas, elle appelle parfois Bachar l’Assad le Lion, ce qui le rend presque humain, même si ses crocs sont redoutables.

Faites gaffe cependant jeunes intrigants. Renseignement hongrois vous écoutera partout.

Cérémonie à Issy en hommage aux poilus. Comme toujours au coin de ma rue. Je vous quitte. Déception, car elle n’a pas duré longtemps. Deux Marseillaises jouées par orchestre de police nationale, et puis s’en va. « En bas », a dit un suppôt. Petit embouteillage au pied de la rue Auguste Gervais, mais rien sur place de l’Esplanade. Seulement un marché, car affaires sont privilégiées à Issy.

1962, d’après nos informations, est année où aurait été braqué par OAS principal bureau de poste d’Issy.

Où on n’en rajoute pas, on ne dit pas « le meilleur des sarrazins, tue-le ! » Faux, mais pourquoi as tu dit, Aboda Zara, le meilleur des goys, tue-le  ? Tu t’imaginais qu’on allait pas lire le Talmud ?

On ne le trouve pas à la médiathèque, certes, bien qu’on estime à 1 500 le nombre d’envahisseurs juifs de la vergne, presque tous juifs arabes. Et que voulussiez-vous qu’on fît, nous, 300 bretocs, contre 3 000 armingos, 1 500 juifs arabes, 1 500 corsicauds ? On est sans défense.

Drame racial d’Issy, mais les Issisois ont pour livres de chevet Protocol des sages de Sion et Talmud, plus que Mein Kampf, qui emmerde tout le monde. Message destiné entre autres à Smith, qui soutient Marine contre Lesquen. Le gars n’a rien compris.

Ce papier commence à avoir succès, tant mieux. Mais Revision ne cherche pas uniquement à avoir succès auprès des pieds-noirs, qui devraient leur nom aux bandoulières noires que portaient les marins bretocs au-dessus de leurs chausses, dit-on.

Islam est ennemi, incompatible avec la république, il s’agit de s’en débarrasser. Propos d’Issisois minoritaire.

Petite montée des étoiles, vous pigez maintenant le dur combat qu’on mène à Issy ? On n’a aucune chance de gagner, mais on le livre pour le fun. Pardon pour ce barbarisme, bien qu’on y croye.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :