Alain Guionnet – Journal Revision

7 novembre 2015

TRISTE 7 NOVEMBRE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:58

Entre 200 et 300 personnes au rassemblement de SIEL, souvent âgées, peu de Hongrois, aucune personne identifiée de l’Institut hongrois. Deux compagnies de CRS. Des journalistes, souvent dissidents, mais agences de presse étaient représentées, ainsi que police politique française et renseignement hongrois. Pas de chaîne de télévision hongroise.

Hongrie a tenu à prendre ses distances avec la manifestation, qui n’eut pas lieu devant son ambassade mais à l’écart, sur le terre-plein longeant avenue Foch. Sur l’estrade de nombreux orateurs se sont succédé. Certains d’entre eux ont étalé leur ignorance de l’histoire de Hongrie, accessoirement de Turquie et de Syrie. En parlant du traité de Trianon, quelle horreur ! car il n’a jamais existé.

Il s’agit d’un accord, comme il est indiqué dans le document, susceptible d’être révisé. Trianon rattacha le Burgenland à l’Autriche. Majorité des habitants se prononça en faveur du parti germanphone, mais pas ceux de Sopron, qui plébiscitèrent et obtinrent rattachement à Hongrie. L’accord de Trianon fut ainsi modestement révisé, tandis que traité, supposé avoir caractère définitif, est réputé signé entre États consentants.

Autre erreur, c’est presse juive de France qui colporte le barbarisme sarrazin alaouite, alors que l’alévisme est d’origine ottomane (voyez Wikipédia). Racine possible alev, flamme, puis alevi, aleviik, etc. Par la suite, on jase en français d’alévite, car e non accentué est troublant au milieu d’un mot tandis que t est parfois factitif. En outre, on s’y retrouve plus facilement entre alévites, chiites, sunnites et wahhabites.

« L’ignorance c’est la force » ne cesse de répéter Big Brother. Mais il s’agit d’écouter les alévites syriens, dont le nom tire son origine de la haute antiquité. Ils ne causent pour ainsi dire plus turc, mais ils connaissent  alevi.

Erreur de Revision, renseignement hongrois n’est apparemment pour rien dans le rassemblement, même s’il était présent. Quant à crier « Vive Victor Orbán ! » désolé. Urbain fut la deuxième fois élu peu après vote de la cruelle loi antirévisote au parlement de Budapest, il ne l’a pas abrogée. Elle n’est certes pas appliquée, car il n’y en a pas besoin, renseignement tenant tout en Hongrie, où la presse lui est inféodée.

Deux Magyars brandissaient drapeaux hongrois au début du rassemblement, dont un beau reproduisant la couronne du roi Étienne. Ils sont partis assez vite, en s’apercevant qu’ils n’étaient pas chez eux. Ils n’ont même pas entendu crier deux fois « Nous sommes tous frangyars ! » Jeu de mots que le Pannonien peut apprécier, mais pas le Français stupide à la sauce Marine,

Si Orbán est soutenu modérément par les Magyars, ou Mogers, ou Magors, comme on voudra, que cela signifie-t-il ? Que le Hongrois serait moins bête que le Français ? C’est possible.

Gallic et Chard furent présentes au rassemblement, ce qui ne nous rajeunit pas. Un suppôt a demandé à Guionnet :  « Où sont tes hordes ? » Elles n’étaient pas là.

Il nous a semblé que jeunes du renseignement, plutôt français que hongrois, car ils avaient cheveu brun, ont maté Guionnet. Jeunes, c’est-à-dire d’une vingtaine d’années ou de la petite trentaine. Impression n’est pas raison, mais mage ne se plante généralement pas.

Presse hongroise se déchaîne maintenant, à 22 heures. Revision estime entre 200 et 300 personnes les gentes présentes au rassemblement, les flics à 250. Pour une fois, ils ne sont pas loin de la vérité. Ils sont équipés. Ils ont pris photos sur les immeubles voisins, avant de les soumettre à leurs calculateurs. Il s’agit en plus d’ôter tous les journalistes et agents de renseignement de la statistique. Cependant  Revision estime à plus de 400 les gens qui se sont pointés, dont beaucoup se sont vite barrés, car SIEL est minable.

Courroux, Kuruc en langue barbare, se joint à la partie. On devine la suite, Magyar hírlap et Népszabadság vont pariciper à la fête. Ils feront semblant d’ignorer le slogan « Nous sommes tous frangyars ! » scandé deux fois à Parisalem le 7 novembre 2015.

Blog Mandiner est un peu plus explicite. Il dit que Souveraineté, indépendance et libertés est petit parti, antenne du Front national, et qu’il a manifesté le 24 septembre devant l’ambassade de Germanie contre Merkel. « Contre truie Merkel, car c’est comme ça qu’on l’appelle en boche », a corrigé Guionnet dans l’assistance, quand un orateur causa de la bête. « C’est gentil une truie », a rétorqué un auditeur.

Fin de rubrique de presse hongroise, car Google est trop bordélique. Revision entre SIEL parizs november 7. mais le moteur traduit parizs par Paris et november 7 par 7 novembre, de quoi se mêle-t-il ? Google devrait indiquer en premier lieu les papiers correspondant à l’écriture indiquée, sans se préoccuper de la langue vernaculaire du commanditaire. C’est presse hongroise que Revision veut lire, magyar sajtó. Ce qui lui donne idée, elle va entrer SIEL parizs november 7 magyar sajto.

Que de boulot pour pas grand chose, car c’est le renseignement qui tient presse hongroise en dépit de sa prétendue diversité. Orbán tolère argot et jeux de mots, impossible pour lui de faire autrement. « Soutenez Orbán ! » est un de ses titres, mais on se fiche de la gueule d’Urbain, même s’il est tombé dans sa jeunesse dans le bain d’Our. Exemple de jeu de mots difficile à traduire en hongrois.

Quant au Front nat’, il semble minable. Langue française n’est pas universelle, contrairement à ce qu’a prétendu La Francisque. Ses partisans devraient un peu étudier langues étrangères, surtout pas seulement le rosbif, ce françois dégénéré. Novlangue hongrois aussi ne vole pas haut. Il pique plein de mots français, souvent via le boche.

Ajout de magyar sajto marche sur Google, car papiers sur la manif’ sont nombreux en hongrie. Ils causent de l’extrême-droite ou de la droite radicale, car c’est pareil er en hongrois. Revision ne va pas tous se les farcir, c’est au-dessus de ses forces. Mais soutenez Orbán revient souvent, Hongrie étant menacée par Bruxelles de réduction de ses subventions, Orbán ferait mieux de soutenir financièrement le « lobby hongrois » de France, locution du Démon.

Le lobby était là le 7 novembre. Il emmerde Marine. Pas besoin de lire Zohar pour se douter qu’emmerder Marine ne doit rien au hasard.

Presse hongroise parle des « Français islamophobes » ayant manifesté à Paris, mais ce n’est pas à Revision de se taper rubrique de presse. Revue est seulement navrée par l’énorme nombre de barbarismes occidentals ayant infecté langue magyare.

Magyar doit être propre et heureux, comme l’Issisois, c’est tout ce que nous souhaitons.

Lundi 9 novembre, rubrique de presse pourrait être augmentée car magazines se joignent à la partie, mais l’essentiel a été dit. Sauf que le führer de SIEL devrait apprendre à prononcer correctement FIDESZ, c’est facile, mot qu’il prononce comme les journalistes juifs.

De telle sorte que Front national prétend enseigner histoire de Hongrie en employant mots juifs, ça ne va pas. En plus, le gars est vraisemblablement bougnoul, car il y a plein de bougnouls et de nègres au Front national. Comment voulussiez-vous qu’ils parlassent langues civilisées comme français ou hongrois ? L’idiot a même fait liaison avec t après sera à la forme affirmative. Il a dit « sera-t-appelé ».

Les Hongrois ont vite foutu le camp, comme de nombreux Français, car ils ont découvert l’imposture.  Certains plus rapidement que d’autres, car ils avaient meilleure intelligence raciale. Et Guionnet a renoncé à sa marche sur Étoile, car il savait qu’il était cuit.

Il y alla cependant accompagné d’un de ses suppôts, car le trajet Étoile-Mairie d’Issy est plus rapide en métro qu’en passant par les boulevards extérieurs. Eh oui, Guionnet n’a pas de horde pour l’instant, mais des suppôts.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :