Alain Guionnet – Journal Revision

12 octobre 2015

LOBBY MAGYAR

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 05:02

Il existe en France selon le Démon, son principal organe de presse serait Revision, qui ne partage pas la cause des Kurdes, ces aryens stupides s’étant pour la plupart convertis à l’islam. Les Kurdes coupent ainsi le prépuce de leurs gamins. Ils sont plus sauvages que barbares, nom parfois honorifique.

La manif’ d’Ankara n’était pas kurde, première imposture. Ensuite, les journalistes font d’incroyables efforts pour prononcer correctement Erdogan. Ils disent Erdo’an, sachant que g mouillé ne se prononce pas. Mais pourquoi sont-ils incapables de prononcer les noms hongrois, dont la phonétique est proche du français ?

Remarque de lobbyiste magyar, qui est habilité à envoyer chier les Kurdes pour les attentats d’Ankara et à accuser le nabab Erdogan. Les Kurdes traitent bien sûr Erdogan de meurtrier, mais c’est vague, tandis que Revision l’accuse d’avoir commandité les attentats. Guinonet se fera-t-il descendre par le renseignement turc pour cette information ? C’est douteux. Il se balade à DGRI et DGSE comme s’il était chez lui. France vend maintenant plein d’armes au Proche-Orient, elle est sur le point de niquer les amerloques. Et renseignement turc n’osera pas faire opération homo en France. C’est plutôt Erdogan qui est menacé.

Lobby magyar de France l’accuse d’avoir commandité les deux attentats d’avant-hier samedi à Ankara, à lui de prouver son innocence.

Lobby magyar de France est en même temps attaqué par Orbán et par sa grosse, mais Guillotine, comme on l’appelle à Budapest, ne craquera pas. Le stambouliote Erdogan est en revanche menacé. Au point qu’il commence à chier dans son froc, dit-on.

6 commentaires »

  1. On compte 42 millions de Kurdes à travers la planète, dont près d’un tiers en Turquie. Les Kurdes ne sont pas tous musulmans (80% de sunnites). Les Kurdên Xirîstî d’Irak sont au nombre de 150 000 pour 500 000 yézidis.

    Pour ce qui est de l’attentat, j’en ai rien à foutre. C’est pour ça d’ailleurs que je n’ai rien dit jusqu’à présent ! Je tenais simplement à préciser que les Kurdes n’étaient pas tous coupés.

    (Tu es superficiel. Il n’y a pas que des Kurdes sunnites en Turquie, il y a aussi des alévites, alaouites disent les barbares, qui sont coupés, eux aussi, mais qui ne veulent surtout pas faire la guerre au Lion. Tu devrais sortir de Massy de temps en temps. Parisalem n’est pas loin, tu peux y aller à vélo par la coulée verte. Vas voir les Libanais de la loge Opéra, par exemple. Voilà frangins qui n’aiment pas les termites. Tu es en outre narcissique, tu ramènes tout à toi. Tu te fous de savoir si Erdogan a commandité les attentats d’Ankara, heureux les simples d’esprit. A chacun son truc, pendant que j’attaque des Etats, tu songes à te faire plaisir, NDLR.)

    Commentaire par Récence — 12 octobre 2015 @ 13:27 | Répondre

    • Encore heureux qu’il n’y a pas que des Kurdes sunnites en Turquie. Je t’ai dit qu’il y avait aussi des chrétiens, mais je n’ai pas les statistiques pour ce pays. J’ai pris l’exemple de l’Irak pour montrer que tu dis bêtise en prétendant que les « Kurdes coupent ainsi le prépuce de leurs gamins. » Fais attention à employer le bon article, Attila !

      Massy, cette ancienne léproserie surplombant le mont Gaudon, me dégoûte presque autant qu’Issy : https://books.google.fr/books?id=Uf4AatWPHvIC&lpg=PA337&ots=9-x9MJ9Hwd&dq=eglise%20%20macy%20abbe%20lebeuf&hl=fr&pg=PA338#v=onepage&q=eglise%20%20macy%20abbe%20lebeuf&f=false

      Ce qui se passe à Ankuva m’intéresse moins que la décadence de mon pays !

      (Soyions clairs, Massy et Issy sont villes rivales. Issy a l’avantage de son antiquité, mais elle n’héberge pas les bêtes de polytech’. Il y a seulement commandement de gendarmerie nationale et gardes républicains à Issy, qui se baladent parfois à cheval sur l’aéroport. Il y aurait beaucoup de choses à dire sur le crottin de leurs bêtes, de couleur jaune-marron. On envoyait autrefois les lépreux d’Issy à Massy, merci de nous l’avoir fait remembrer. Mais nous combattons tous deux la décadence de France en nous rabattant sur le magyar. Comme quoi il peut y avoir accord ou entente entre Massy et Issy, guerre serait évitable, NDLR.)

      Commentaire par Récence — 12 octobre 2015 @ 17:36 | Répondre

      • Confirmation qu’Issy a un passé antique, vu qu’on a découvert, en 1967, un cimetière gallo-romain, contenant 38 sépultures, non loin de l’actuelle rue Séverine – sise de l’autre côté de la D50, par rapport à chez toi. Quant à Massy, elle ne fut habitée que vers 300, au plus tôt (villa agricole d’un légionnaire nommé Maccius). Mais ce n’est qu’au Xe siècle que le domaine fut érigé en baronnie.

        (Tu m’apprends des trucs. J’ignorais l’existence de la D5O. Rue Séverine me parle en revanche, elle n’est pas loin de l’aéroport. Elle fut peut-être bombardée en 1944 par les barbares anglo-américains. Je pousse là peut-être le bouchon un peu loin, mais les Issisois ont morflé en 1944, contrairement aux Massisois, ces planqués. On a enterré la hache de guerre, d’accord. Mais Issy fut assaillie par les Prussiens en 1870-1871, avant d’être dévastée par les durs combats de la Commune de Paris, avant d’être bombardée en 1944 par l’aviation anglo-américaine, tandis que les Massisois furent à chaque fois épargnés. Tu comprends mieux à présent l’hostilité de l’Issisois envers le Massisois. Il n’est pas haineux. Il se demande seulement pourquoi il s’en est pris plein la gueule. Issy fut maudite pendant des dizaines d’années après la Commue de Paris. De nombreux gavroches de 13 et 14 ans furent tués par l’artillerie versaillaise à l’emplacement de l’hôtel de ville, qui fut précédemment couvent. Ils étaient venus de Paris, comme les chefs irresponsables des fédérés. C’est cependant Issy, ville industrielle de cinq mille habitants, qui fut principale victime de la Commune de Paris, NDLR.)

        Commentaire par Récence — 12 octobre 2015 @ 19:43 | Répondre

        • Je suis vexé que tu aies censuré mon dernier commentaire à propos des guerres de Charlemagne contre les Avars, et ce, au profit d’un troll inculte (Pfipfi) qui se fait passer pour moi ! Si c’est çomme ça, je ne commenterai plus !
          Ça fait des plombes que tu végètes à Issy, et tu ne connais toujours pas ta ville sur le bout des doigts ? Issy n’était qu’un pis-aller pour l’aménagement de l’héliport, qui n’est plus un aérodrome depuis 1956. Il est grand temps de mettre à jour des connaissances ! Avant 1889, l’armée occupait le Champs-de-Mars, du moins jusqu’à ce que la Tour Eiffel fût érigée.

          Pour ton information, les Alliés ont bombardé Massy à 4 reprises, détruisant, entre autres monuments, sa gare et son église !

          (Pour moi, héliport d’Issy n’existe pas. J’ai vu atterrir gros avion à freinage court sur l’aérodrome peu après 1968. Je ne connais pas ma vergne sur le bout des doigts, c’est vrai, je n’ai pas participé aux vendanges cette année. Je n’ai pas coupé ton commentaire sur Charlemagne et les Avars, j’ai seulement châtré Pfister qui se faisait passer pour toi, NDLR.)

          Commentaire par Récence — 13 octobre 2015 @ 09:02 | Répondre

          • Officiellement, c’est un héliport ! J’ai déniché une vidéo proposant une découverte interactive dudit Fort d’Issy : https://www.youtube.com/watch?t=202&v=gyWs8mOCOb4

            Les Fédérés évacuent le Fort le 8 mai 1871, en début de soirée, et n’est investi par les troupes versaillaises que le lendemain, dans l’après-midi. Issy tombe le 13 du même mois !

            A propos des enfants-soldats sous la Commune de Paris (1871) : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00573760/PDF/Les_gamins_de_Paris_au_combat_.pdf

            C’est bon, tu m’as reconnu, vieux débris ! Je vais donc dévoiler ce qui n’est, somme toute, qu’un secret de Polichinelle, à savoir que je suis bien mohatch. Je sais ce qui t’a mis sur la piste : ma culture étendue ! N’est pas moi qui veut ! Je m’ennuyais de toi, d’autant que je n’ai pas réussi à me faire une place sur Stormfront. La section française est, en effet, beaucoup trop médiocre !

            (On peut écrire Mohacs ou Mohatch, c’est pareil. Comme Massy ou Macy. L’idiot a cru un moment que le guide n’allait pas l’identifier avec ses gros sabots. Même le niais Pfister l’a fait. Son pseudonyme Mohacs de Massy ne doit rien au hasard, car il se prend pour la maman de Revision. Elle apprend à sa fille que l’aéroport d’Issy n’existe plus depuis longtemps, c’est maintenant un héliport. Mais crussiez-vous que l’Issisois l’ignorât ? Sa maman lui envoie film interactif sur le fort d’Issy, cela tombe bien, car Guionnet va bientôt faire de l’aquagym dans la piscine du fort, dont il connaît uniquement la caserne de gendarmerie. On lui a dit que la piscine se trouve à gauche. Après la douve et la muraille, dont une partie a été préservée. Mais la douve a sans doute disparu, comme le pont-levis que l’Issisois connaît grâce aux plans du dix-neuvième siècle. Puis maman prétend enseigner à sa fille le déroulement des combats de la Commune de Paris, mais elle tombe mal, car Guionnet habite le quartier où il y eut sans doute le plus de morts en 1871. Il connaît les détails de l’affrontement mieux que quiconque. Sur les gavroches tués à Issy, il se fie à Elie Reclus, car il y avait Bibliothèque nationale avant internet. Mohatch écrit les Fédérés avec une Cap’, Revision ne le corrige pas bien qu’elle déteste les capitales, mais lesdits communards furent initialement fédérés, ce que le marxiste a tendance à oublier, contrairement au boche, qui a compris la dimension nationaliste de la Commune de Paris. Même l’idiot Maillarakis, de Troisième voie, d’origine grecque, l’a pigée. Maman de Revision, dont l’initiale est la même que celle de Maillarakis, se plaint ensuite que Stormfront France l’emmerde. Il a raison, seul Pfister se pavane sur Stormfront, à qui le guide a fait la guerre il y a plusieurs années. Stormfront fut écrasé. Mohacs feint d’être gourmet. Il est friand d’antijudaïsme à la sauce Guionnet. Comme DGRI, Mohacsounet veut maintenir le guide en vie, il a raison, NDLR.)

            Commentaire par Récence — 13 octobre 2015 @ 13:49 | Répondre

            • Schmidt a ressuscité d’entre les morts. Je me casse. Il prendra le relais !
              Content d’avoir été ton bouche-trou, le temps que l’autre rapplique ! Si c’est pour avaliser les bêtises qu’il a dites sur Jésus, ça ne sert à rien que je reste et que je commente dans le vent.
              En guise de cadeau d’adieu, un dictionnaire d’argot françois du XIXe siècle : http://www.russki-mat.net/page.php?l=FrFr&a=A

              (Mais j’ai dictionnaire d’argot du dix-neuvième siècle dans ma bibliothèque, qui m’a été offert par Yann-Ber Tillenon, métis alsaco-bretoc, plus alsco que bretoc, soupçonné d’avoir bossé pour les RG. Rends ton tablier. Je ne crache pas sur Tillenon ni sur toi, bien que tu soyes en pleine crise de jalousie. Je vais jaser de Jésus galate ? car point d’interrogation s’impose. Ton concurrent floridois est passable en françois, car il cause engluche tous les jours. Il connaît moins bien histoires de Masssy et d’Issy que nous, mais il faut lui pardonner, NDLR.)

              Commentaire par mohacs — 13 octobre 2015 @ 19:03 | Répondre


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :