Alain Guionnet – Journal Revision

29 septembre 2015

QUE FAIRE SANS REVISION ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 19:35

Histoire continuera, Revision sera remplacée. Surtout qu’elle emmerdait tout le monde avec son ultragauchisme et ses sumérismes. De son vivant, Revision emplissait vide. On la savait courageuse sans comprendre son houngarophilie maudite par La Sorbonne. On regrettera moins sa disparition que celle du F∴ Emmanuel Ratier.

Cloportes juifs et leurs subalternes maçons dominent. Alain Guionnet aura été petite poche de résistance. En 1986, quand il a soutenu Faurisson, il estimait ses chances de victoire à 1 %, beaucoup moins en réalité.

Guionnet est looser, loser en novlangue. Il parle mieux anglais qu’hongrois, une des raisons de sa dangerosité. Il voit en Georges Theil franc-mac. Il l’appelle. Theil est aimable, quelques jours après avoir été insolent. Theil, avec son nom boche, est frangin, c’est sûr.

Guionnet bientôt exterminé ? C’est possible. Mais il aura résisté comme une sardine. BB et Veuve cherchent à trouver vraie opposition. Ils l’ont eue avec Revision.

Revision soutient en ce moment politique des néologues juifs Christian Jacob et Victor Ubain. Elle défend intérêts de Yisraêl à son corps défendant. Antijuifs se défilent, comme souvent.

Si Guionnet est tué, il se dira je suis content, il ne faut pas attendre niveau de réflexion élevé de sa part.

Vous pouvez parler désormais du F∴ Theil, boulevard Murat, à Paris 16e, adresse qu’on peut citer car il n’habite plus là depuis longtemps. Sa politique est un pas en avant, deux pas en arrière. Il a plein de livres dans sa bibliothèque qu’il n’a pas lus. Forcément, l’initié a science infuse. À quel ordre ? Bineau, maintenant Pisan ? Sans doute. En théorie, on n’est pas là-haut athée stupide, mais Theil l’est.

À mi-chemin entre Theil et Issy se trouvait radio Courtoisie, nid de francs-maçons. Ainsi va histoire, les lascars ont tendance à s’agglutiner. D’abord les juifs au Marais, puis les pédés, sachant qu’on peut être les deux à la fois, les antijuifs en bas Hauts-de-Seine et en bas seizième. Nouveau témoignage sur la géographie humaine à la Reclus. Bretocs sont assez rares dans le coin antijuif, mais virulents, boches très minoritaires, à l’exception de Theil.

Theil a parfois fait mine d’être outré par les propos antiboches de Guionnet, dont le patronyme serait lui aussi d’origine bochine. Querelle de polichinelles. Mais Guionnet n’a pas de tablier, lui.

Enquête continue. Il s’agit de démasquer tous les FF∴, pédés et juifs du milieu mal-pensant.

Il n’est pas certain que Theil soit frangin, mais de nombreux éléments le donnent à penser. Guionnet connaît l’animal depuis plus de vingt ans. Tantôt Theil envoie le débile léger Bonnefoy dans la gueule de Guionnet, tantôt il avoue qu’il ne le fréquente pas. C’est ça ÉNA, école du mensonge.

C’est toutefois inquiétant pour la juiverie. FF∴ Blanrue, Theil et feu Ratier l’attaquent modérément. Ratier pas à coups de révisionnisme, car ça lui a été interdit par Pisan, mais de façon peut-être plus sournoise. Blanrue avec ses pêts révisionnistes Napoléon III, Theil avec sa große Bertha faurissonienne. Ils se croient tous plus malins les uns que les autres.

Du temps du Protocol des sages de Sion pareils FF∴ étaient tués. C’était simple, vite et bien fait. C’est différent maintenant. Révisionnisme faurissonien de Blanrue et Theil est toléré car Robert Badinter a dit qu’il faisait son jeu. En revanche pas celui de Guionnet, qui estime à un million le nombre de juifs morts pendant la guerre pour raisons diverses en liaison avec la politique antijuive du Reich et de ses alliés.

Ce qui fait sauter Theil sur son trône, qui appelle Guionnet Le Millionnaire, car cette estimation irait prétendument à l’encontre de celle des révisos. Mais c’est faux, car elle est celle de Rassinier, Graf et Guionnet. Notez l’initiale de Graf, chic type, qui fut prof’ suisse boche de français.

Partie du clan réviso est opposée à Faurisson ainsi qu’aux FF∴ Blanrue et Theil. L’énarque sait que Guionnet a raison, mais il feint de lui donner tort. Quel idiot ! Ses bêtises n’aideront pas Mahler à sortir de taule. Quoi qu’on pense des rescapés de la bande à Baader, dont certains, hélas ! sont devenus faurissoniens.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :