Alain Guionnet – Journal Revision

28 septembre 2015

ASSASSINAT DE RATIER ECARTE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 10:26

Résultat de dix jours d’enquête, assassinat de Ratier semble à écarter, n’en déplaise aux complotistes. Ratier n’avait plus de problème d’élocution, pas seulement en août, quand sa librairie était fermée, mais aussi en juillet, après deux AVC. Ratier est vraisemblablement mort d’arythmie cardiaque et de son goût pour la bouffe.

Rectification nécessaire, car complotistes pullulent. Enquête se poursuit néanmoins, vu qu’il subsiste léger doute. Mais tuer Ratier parce qu’il a réédité Montandon en 1993 ne tient pas, c’est thèse imbécile de Revision, qui ferait mieux d’aller se coucher sans femme ni poupée gonflable.

Autre rectification, Serge Thion a traité en 2010 Blanrue de « gros plein de soupe », or c’est faux. Blanrue n’est pas gras du bide, preuve que les révisos sont faussaires.

Que Blanrue soit fat semble le cas en revanche, ce que Thion a sans doute voulu dire. Blanrue est en outre révisionniste comme l’était Napoléon III selon Victor Hugo, car Napoléon III réduisit le nombre des électeurs après son coup d’État afin que succès de l’alliance des bonapartistes et des légitimistes fût assuré. C’est cette alliance que soutient Blanrue en la personne de Faurisson, pape du révisionnisme, prétendu athée d’éducation jésuitique pendant cinq ans.

8 commentaires »

  1. C’est le journal de Gala, ici ? Ou c’est le journal Révision ?
    Elle en est où la recherche sur les bonnes soeurs avorteuses ? T’en as parlé, Aigle Noir, à Gustave Tridon ?

    (Les bonnes sœurs ne sont pas avorteuses, mais j’ai soupçonné Eglise d’avoir tué leurs bébés. C’est possible dans certains cas, mais nouveau-nés abandonnés étaient nombreux. Dans leur charnier découvert à Issy on ne saura jamais le nombre d’enfants de bonnes sœurs, peut-être deux ou trois sur quarante. Je te soupçonne d’être à la solde de l’ennemi. C’est plus fin de m’accuser de blanquisme que de doriotisme. Je ne reproche rien à Blanqui et Doriot, mais Doriot me semble avoir été un peu con, NDLR.)

    Commentaire par HERCULE - COMITE FEIGNASSE — 28 septembre 2015 @ 12:07 | Répondre

  2. Quel est ton opinion sur le récentisme, qui est une forme de révisionisme ?

    (Récentisme est excessif comme toute idéologie, surtout qu’il fut assez récemment lancé sur le marché. Il prête aux jésuites influence culturelle qu’ils n’ont pas, même si l’actuel pape semble leur donner raison. Mais François est une potiche ou un pantin. Ce qui tombe bien, car Pantin signifie Paris, tandis que choisir de s’appeler François est fort de café. Je suis d’accord en revanche avec les récentistes quand ils soutiennent qu’histoire d’antiquité a été mal interprétée par les historiens. Suivait passage maintenant supprimé à la suite d’une remarque de Bob. Il était narcissique et portait sur un point de détail, NDLR.)

    Commentaire par Bob — 28 septembre 2015 @ 14:40 | Répondre

    • Sauf qu’il existe plusieurs courants au sein même du récentisme (Fomenko, Dortiguier, François de Sarre et le Mouvement matricien). Ils ne sont pas toujours d’accord entre eux. Tu devrais pondre un article sur ce sujet qui intéresse de plus en plus de monde. A moins que tu ne sois qu’un révisionniste de pacotille !

      Un petit article sur l’origine du nom Le Gall : http://legall-bzh.blogspot.fr/p/differents-noms_25.html

      Arrête de chinoiser sur des peccadilles, et intéresse-toi aux vrais sujets de fond.

      J’ai remonté un peu l’historique de tes articles, et j’en suis arrivé à une conclusion : L’entité polynyme n’est autre que Danny ! Style ampoulé et pédant, souvent hors sujet. On reconnait là sa patte ! Si ce n’est pas lui – ce qui m’étonnerait -, alors, c’est son frère jumeau !

      (Merci pour le papier que tu communiques sur Le Gall. Il me rappelle qu’un de mes potes bretocs émigré en banlieue parisienne s’appelle Legrand. Legrand fut agglutiné à la mode française, mais c’est traduction d’ar Gall. C’est le bordel chez les récentistes, tout le monde le sait. Et tu voulusses que je les combatisse ? Que je montrasse que je ne suis pas réviso de pacotille ? Tu te fous de ma gueule. Fais attention à ne pas mépriser les chinoiseries, qui sont redoutables. Je ne comprends pas ce que tu dis sur sergent Danny. J’ai fait mine de te nommer aspirant officier, mais ne te fais pas d’illusions. Tu seras exterminé si tu n’obéis pas à Attila, Aigle Noir en novlangue, NDLR.)

      Commentaire par Bob — 28 septembre 2015 @ 20:31 | Répondre

      • Je ne t’ai pas demandé de les combattre, mais de faire un article de synthèse dessus, ce d’autant que je suis moi-même récentiste ! C’est un fait que tu t’attardes sur des détails secondaires. On en a rien à branler de l’origine d’un nom bretoc à la con ! Tu radotes comme les vieux fossiles atteints de débilité sénile. Rappelle-toi que tu n’as « que » 61 berges, pas 79 ans !

        Si tu continues à tourner en rond, je me casserai et tu te retrouveras seul à subir les assauts les crétins incultes qui nourrissent ta parano (L’entité polynyme, Hercule…). Enfin tous les contributeurs autres que moi ! Je suis le seul ici à t’apporter des informations intéressantes.

        En clair, L’entité polynyme et Danny, ton lèche-cul officiel, c’est la même personne ! Toi comprendre maintenant ?

        (Moi ai du mal à comprendre. Toi récentiste, mais qu’entends-tu par là ? J’en suis resté à écriture d’histoire sous Big Brother. Elle est récentiste, car la vérité change tous les jours pour que la foule perde tout repère et n’écoute que la propagande du moment. L’ennemi d’hier est maintenant ami, la guerre c’est la paix, etc. C’était avant en gestation. La vérité fut monarchique puis révolutionnaire, après que le pape eut liquidé les jésuites. Puis impériale, puis de nouveau monarchique sous forme aseptisée et emmaçonnée, puis révisionniste sous Napoléon III, avec l’alliance des bonapartistes et des légitimistes, et tutti quanti, NDLR.)

        Commentaire par Bob — 28 septembre 2015 @ 22:12 | Répondre

        • Je pense que le haut Moyen Âge est pure invention. On n’a retrouvé que très peu de constructions en dur de cette époque. Quant aux généalogies mérovingiennes et carolingiennes, j’ai quelques doutes sur leur authenticité : https://fr.wikipedia.org/wiki/Faux_M%C3%A9rovingiens

          (Haut Moyen Âge n’existe pas en histoire, c’est locution étrangère. Que généalogies mérovingiennes et carolingiennes soient douteuses, c’est certain. Faute de documents, historiens ont extrapolé. Histoire est science humaine, médecine prétendue science exacte, mais historiens et médecins disent parfois conneries. J’habite à angle de rue d’Alembert et Clotilde. Le coin, situé à côté du quartier Voltaire, est infecté de noms de philosophes des Lumières et de révolutionnaires, comme Danton, mais petite rue Clotilde subsiste. Femme de Clovis aurait été sanctifiée dans le passé. Aucune rue n’est appelée Clovis, mais c’est hommage discret qui lui est rendu, car Clovis a donné à Issy ses énormes prérogatives. Que je regrette en ma qualité d’irrédentiste, mot adopté en hongrois. D’où l’affinité entre irrédentistes issisois et magyars, NDLR.)

          Commentaire par Bob — 29 septembre 2015 @ 20:09 | Répondre

  3. Si Ratier n’avait jamais rien bouffé de sa vie, il est certain qu’il serait mort avant même d’avoir vécu !

    Commentaire par Professeur Tournebroche — 28 septembre 2015 @ 17:46 | Répondre

  4. Les étrangers ne pratiquent-ils pas l’histoire ? Elle existe, donc je l’emploie ! D’ailleurs, si l’on suit ta logique chauviniste, on ne devrait pas parler de Renaissance – mot inventé par deux engluches, William Dyce et Charles Heath Wilson dans leur Letter to Lord Meadowbank … on the best means of ameliorating the arts and manufactures of Scotland in point of taste (1837). Jean-Jacques Ampère a repris ce terme dans son Histoire littéraire de la France avant le XIIe siècle (1840). 15 ans plus tard, Jules Michelet en fera le titre de l’un des volumes de son Histoire de France.

    S’il existe encore des rues au nom de Clothilde, ce n’est pour son prétendu rôle historique, mais parce qu’elle a été sanctifiée par l’Église. Moi, je dis que ça pue l’arnaque jésuite ! Cela dit, ce qui me surprend le plus, c’est ton peu d’entrain à creuser la question. On dirait que tu as peur de ce que tu risques de découvrir…

    (Le premier historien connu est étranger. C’est Hérodote, d’Argos. Ladite Renaissance fut flamboyante en Italie, sinistre en France. 1350, fin de l’ancien françois, début de sa relatinisation par les lettrés féodals, pas par les jésuites, qui n’existaient pas. Je dis 1350 un peu au pif, mais la date a du succès car elle est facile à remembrer. Puis tu m’apprends des trucs. Récapitulons. 1840, sous la monarchie emmaçonnée, Ampère reprend le barbarisme Renaissance de deux engluches, qui ne l’est pas en ritalie. 1855, sous le régime révisionniste, Michelet en rajoute une couche sinon deux. Michelet a jasé du rôle des Issisois dans son Histoire de la Révolution française, bravo. Tu dérapes ensuite. Je ne suis pas chauviniste, mais irrédentiste, surtout que je perds toutes mes dents. Rue Clotilde est petite et privée, raison pour laquelle elle subsiste. Clotilde sans h boche, que les frangins ont supprimé en même temps que sainte. Elle fut créée il y a nettement moins de deux siècles. Mes voisins de Clotilde ont récemment fêté l’anniversaire de la mort de Louis XIV, tandis que le diplomate portos de Clotilde, arrivé il y a quelques années, s’est inquiété de mon état de santé car mes fenêtres sont ouvertes jour et nuit en été. Le portos a abîmé ma maison avec les vibrations des marteaux-piqueurs ayant servi à construire sa grand maison. Gaz de France vient de remettre ça. Détails, diras-tu. Je partage cependant avis de Veuve, car j’écris Pest, pas Pesth. Et t’as loupé le coche avec arnaque jésuite, barbarisme, car on dit arnaque jésuitique. Qu’il y ait historicons à DGRI, soit, mais ils sont peu nombreux et maladroits. Ultime provocation, j’aurais peur de ce que je risque de découvrir, mais je suis trop bête pour ça, NDLR.)

    Commentaire par Bob — 30 septembre 2015 @ 08:56 | Répondre

    • Jésuite est aussi adjectif selon le Larousse : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/j%C3%A9suite/44865
      Je n’ai donc point commis de barbarisme.

      L’ancien françois a laissé la place au moyen françois vers 1340 (date officielle). Au début du XIVe siècle, il avait déjà perdu la moitié de ses locuteurs natifs, sans doute à cause d’une chute brutale de la démographie et d’une grande instabilité politique – début catastrophique de la guerre de Cent Ans. Hasard ou pas, cette année-là, Geoffrey Chaucer vit le jour. Or, il est considéré comme l’un des pères de la littérature et de la grammaire engluches (moyen anglais).

      (Je t’avais répondu précédemment, mais ce n’est pas passé. 1340 ou 1350 importe peu, car relatinisation du françois fut longue, ardue et inachevée. On dit hui à Issy, comme je remembre ou je recorde. Gars d’Oïl n’ont pas disparu, ils avaient au contraire beaucoup d’enfants. Mais c’est le royaume de France qui a gagné, avec ses lettrés, jésuites ayant débarqué plus tard. Je ne vais pas attaquer le royaume de France, car ses représentants ne sont plus là, mais, dès la fin des années 1610, j’ai pris le parti du royaume d’Argot, NDLR.)

      Commentaire par Bob — 30 septembre 2015 @ 15:02 | Répondre


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :