Alain Guionnet – Journal Revision

29 août 2015

DELIRIUM TREMENS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 05:04

Locution souvent employée par les étudiants en médecine. Jacques Moulin parle lui de délire très mince. Il dit : « Chef, tu déclares guerre à Levallois-Perret sans nous demander notre avis, tu ne vas quand même pas la livrer tout seul. Tu vois comment tu te fais rétamer. Et tu ne vas pas enculer les Marseillais, tu en es incapable. Pfister agent du renseignement, tu as sans doute raison, vu ce qu’il dit de Prélorenzo. Sur Hollande juif, tu mets du beurre sans les épinards. Pour le massage thaïlandais, tu as peut-être raison, les chinetoques étant juives d’Asie. Avec les catholiques romains, t’es un peu dur, il faut les ménager, même si les francs-maçons les vilipendient à tours de bras. Tu es suspect de calvinisme, tu le sais. T’as lu, en réalité parcouru, sa version de la Bible à la Nationale, moi pas. Tu as assisté à une messe calviniste à Szeged et serré la paluche du prêtre, moi pas. Tu n’arrives pas à prononcer correctement Szeged, avec ses deux è courts, alors que j’essaye de le faire, t’es magyarophone bidon. Et sumérologue doubleplus bidon. Tu causes issisois, c’est tout. »

Accusations en partie fondées. Le guide n’a nulle envie d’enculer le Marseillois, mais il regrette le peu de bretocs à Issy. Il fut désolé par la mort du présumé normandaud Ratier. Il s’est dit que si tout le monde crève, c’est à lui de passer à l’action. Il sait son influence. Mohacs serait son caniche selon Pfister, mais n’a pas pour caniche Mohacs qui veut.

Guionnet vient de balancer Pfister et Hollande, accessoirement le vieux gaucho d’Issy complice de l’occupation judéo-amerloque. Guionnet combattra jusqu’au bout l’actuelle invasion d’Europe par des coupés africano-asiatiques, car on peut être ultragaucho sans être con. Hongrie, déjà en péril, l’est plus encore. Nous, Issisois, défendrons frontières d’Issy et de Hongrie jusqu’à la mort.

Flicards lisaient Ratier. Le pote Prélorenzo fut nageur de combat de DGSE, Guillaume et Pressac anciens de La Flèche, État français ne saurait se couper les couilles. S’il le fait, nous tuerons Pfister et Hollande.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :