Alain Guionnet – Journal Revision

30 avril 2015

FOUTRE LE KHAZAR !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:48

Revision vient de subir attaque téléphonique d’un Lorrain antisémitique, ami du pote mauresque de Bretagne. Il a sorti la fable du peuple juif à 75 % d’origine khazare. Faux, Shlomo Sand et Alain Guionnet sont d’accord là-dessus. Et puis, qui mieux qu’un Magyar ou un frangyar peut jaser de la tribu khazaro-juive ayant prétendument accompagné Árpád dans sa conquête de Pannonie vers 890 ? Personne.

Quand on cause magyar, tatar, khazar, ancien bulgare, voire turc, ces parlers font figure de patois. Sans doute aussi avar, dont le jaser a totalement disparu. Occasion de noter la syllabe ar, qui a peut-être été en partie retenue sous l’influence des langues dites indo-européennes, car elle est celle de barbare, tandis qu’ard est suffixe péjoratif.

Toutes ces langues sont d’origine turke au sens large. Elles étaient parlées par des peuples d’éleveurs, secondairement agriculteurs. Mais elles ont évolué au cours des siècles. Bulgare a presque totalement été slavisé, turc a dégénéré avec ses nombreux mots tirés du Coran et la néfaste influence des langues aryennes. 0n estime à 4 000 le nombre de mots turcs tirés du français, tandis qu’être et avoir ont sournoisement apparu dans cet idiome, ce qui n’est pas le cas en hongrois, car on peut parfaitement parler langue sans ces auxiliaires, ce que n’imaginait pas le grammairien janséniste Lancelot.

Opposez Thomas Szende et Alain Guionnet sur cette question, il y aura crêpage de chignons, même si belligérants finiront par s’accorder sur le fait que françois et magyar sont langues un peu géniales, malgré leurs défauts.

Juif à 75 % khazar est imposture. Un des auteurs de cette thèse absurde est Joseph Kessel, juif hongrois. Aussi que crussiez-vous que nous fissions ? Nous avons rembarré le Lorrain, qui nous a raccroché au nez en nous disant « Salut ! » Signe du temps, antijudaïsme devenant de plus en plus respectable. Le moger ou mogor, d’où fut tiré magyar, aussi a évolué. En se convertissant au christianisme, il a dû inventer mots pour désigner enfer et paradis, dont il ignorait l’existence.

Puis le hongrois fut victime de quatre influences étrangères, sinon cinq. Latine, car longtemps langue officielle, françoise et germanique, à peu près à parts égales, mais pas aux mêmes époques. François eut rôle prépondérant sous les ducs d’Anjou, germain aux temps modernes. Influence slave existe aussi de façon marginale. Enfin engluche, après la chute du Mur de Berlin en 1989. Mais, comme partout, poids de l’amerloque est superficiel, tandis que sa phonétique tordue emmerde tout le monde. En Hongrie comme en France, rosbif est vernis à ongles, vrai parti hongrois étant magyaro-franco-germanique.

Degré d’évolution inconnu du Khazar, qui habite pays où des gens s’enrichissent actuellement grâce aux ressources énergétiques et à leur trafic. Mais ce n’est pas parce que quelques écrits araméens datant de la seconde moitié du premier millénaire ont été découverts en Khazarie que les Khazars se convertirent au judaïsme. Leurs auteurs étaient des négociants juifs venus de Roumanie ou du Proche-Orient. Ils faisaient commerce de marchandises et d’esclaves, c’est tout.

Quant à Benjamin Friedman, dont le Lorrain a jasé, nous ne l’oublierons pas. Mais toi, Lorrain, n’oublie pas tes ancêtres partis vivre en Hongrie, qui ont fait honneur aux royaumes de France et de Hongrie. Surtout que c’est histoire datant de quelques siècles. Parmi les Souabes de Hongrie (Schwaben), il y eut lorrains francophones. Lors de son dernier voyage en Hongrie, Guionnet s’est lié d’amitié, à Bude, avec un Magyar d’origine lorraine francophone. Hasard ? Non.

On jase de Bude, pas de Buda, comme de Pest au lieu de Pesth, horrible germanisme. Les boches auraient proposé paix en 1916 à’Entente sans conquête territoriale en Occident, alors que les frisés semblaient gagner la guerre. Mais Entente aurait refusé, selon le Lorrain, sans doute en premier lieu les engluches, ces « feseurs » de guerre, comme écrivait le métis juif Marat. Car l’isolan engluche est belliciste, tandis que le François aime bien le paprika, surtout frais, et le gouillache, plat qu’il n’a pas inventé, bien qu’on trouve tradition comparable en cuisine françoise, peut-être la plus riche du monde.

Le Lorrain exagère quand il prétend que le boche, en 1916, était à trente kilomètres de Paris. L’antisémite peut parfois être séduisant, comme Dieudo’ dans son dernier film, où il semble décrontracté, sûr de lui et dominateur, mais ne vous fiez pas aux antisémites. Quant au juif khazar, c’est en grande partie mythe auquel souscrivent idiots comme Theil et le Lorrain.

L’Allemand aimait le juif au dix-neuvième siècle, soutient le Lorrain. Sur l’amour de Bismarck en partie d’origine huguenote pour le juif, c’est clair. Défaite de Sedan est résultat de la trahison juive, dit l’antisémite, ce que tout le monde sait, Hannah Arendt l’a écrit : banquiers juifs allemands ont financé la guerre de la Prusse à la France de 1870-1871. Mais c’est Napoléon III qui l’a déclarée, cet idiot ayant commis la même erreur que le tsar de Russie pendant la première guerre mondiale, en montant près de la ligne de feu pour commander ses troupes.

Idem pour Hitler, sauf qu’il est resté à l’arrière. Mais Hitler était médiocre au plan militaire. Dans le feu de la conversation, Guionnet a dit que « Hitler était nul au plan militaire », locution outrancière, médiocre étant plus juste. Le Lorrain n’a pas tiqué là-dessus, il semblait comprendre ce jugement. Forcément, dans sa politique antijuive, Hitler a tout foiré.

C’est toutefois piège de croire un instant le juif à 75 % d’origine khazare. Rares sont les juifs khazars à Issy. Il y en a quelques-uns, mais la grande majorité des juifs viennent d’Afrique du Nord. Ils sont souvent Crémieux, mais beaucoup viennent du Maroc et de Tunisie. Qu’un Lorrain ait du mal à comprendre cette situation, soit. Nancy et Issy ne sont pas pareilles. A Nancy, il y a proportionnellement moins de juifs qu’à Issy, tandis qu’ils ne sont pas de même race. A Metz et Nancy vivent surtout juifs allemands, qui semblent plus civilisés que les juifs arabes, qui pullulent à LDJ. Issy est en même temps ville d’escrocs goys et du séminaire Saint-Sulpice.

Ouvriers du livre nancisois ont inventé le mot boche, bravo ! Grand réviso Pierre Guillaume est lorrain, bravo ! Et c’est bien de nous rappeler que tradition antijuive est vivace en Lorraine. De telle sorte qu’on peut tracer frontières du royaume d’antijudaïsme réviso contemporain, qui sont celles du pays d’Oïl élargi. Elles vont de Bretagne à Alsace, en passant par Normandie, Touraine, région parisoise, Lorraine, mais aussi Moselle et Franche-Comté. Pas de trace du pays d’Oc en revanche. Il y existe antennes en Auvergne, à Grenoble et Toulouse. Mais quand on sait que l’antenne auverpifo-grenobloise se nomme Theil, énarque au patronyme boche, qui fut longtemps parigo, que celle de Toulouse apprend le ruscof, on s’inquiète. En plus, Grenoble ne se trouve pas au pays d’Oc.

Conflit entre Oïl et Oc est loin d’être achevé, indigènes des deux pays ne jasant pas même langue. Elle est plus colorée, plus musicale en Oc, plus hachée, plus rogue en Oïl. C’est ce genre de question sur lequel tu devrais te pencher, Lorrain, plutôt que de causer des juifs que tu connais mal. Il ne suffit pas de lire les deux ou trois Talmuds, celui de Vilnius étant douteux ; Zohar, ou Livre de la splendeur, est conseillé, car le juif, sans sa cabale, est à poil. Il apparaît tel qu’il est, avec sa verge déprépucée.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :