Alain Guionnet – Journal Revision

23 avril 2015

ISSI, ISCI, ISSY TE VOICI !

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 06:25

Guionnet peut craquer, mais pas Issi, conformément à tradition irrédentiste. Veuve et Taubira nous cherchent poux, mais on les encule. Voyez niveau atteint par la polémique. Guerre est déclarée. Guionnet va peut-être bientôt succomber, mais il s’en fout. Il aura fait son boulot de mec d’Issy.

Veuve et Taubira ont commis grave erreur en s’acharnant contre lui. C’est à vous, lecteur, de transmettre le message. Histoire ne nous a jamais appartenu, elle n’est propriété de personne. Mais nous allons bientôt botter en touche, à vous de vous démerder.

On imagine Rita Mitsouko métisse juive en train de chanter « Issi, Isci, Issy, tiens-le bien » ; comme elle chanta « Étienne, Étienne, Étienne, tiens-le bien », Étienne étant saint d’Issy respecté par les païens. On aimerait se farcir Rita, mais c’est interdit. Rita habitait autrefois Butte-aux-Cailles, à Paris, à quelques kilomètres de butte d’Issy. Elle fut choquée par l’aplomb de Guionnet, nul en diplomatie. Elle avait raison.

Mais c’est à elle de chanter « Issi, Isci, Issy, te voici », c’est elle qui est la plus douée pour ce faire. C’est par la juive qu’on tient le juif, comme chacun devrait savoir.

Sinon, nous ferons le boulot. Nous chanterons « Issi, Isci, Issy, te voici ! » après avoir recruté une grosse pour ce faire, Guionnet étant nul en chanson.

Rita sera sans doute séduite par notre offre car elle a besoin de relancer sa carrière. Rien de plus simple pour elle que de transformer Étiene, Étienne, Étienne, tiens-le bien, en Issi, Isci, Issy, te voici. Moyennant quoi vaches d’Issy seront bien gardées.

Mais elles sont où les vaches d’Issy ? demande l’idiot. Le sage d’Issy, hypocrite, répond : « C’est simple, vous montez la cote à partir du couvent des Oiseaux, vous les trouverez. »

Issy est ville d’escrocs, ce qui est connu dans les maisons d’arrêt de région parisienne. Cherchez les vaches d’Issy, vous ne les trouverez pas. Mais idée est bonne. Nous fabriquions autrefois bon pinard, ce que personne ne conteste, tandis que nous sommes doués pour la culture du champignon. Nous sommes aussi champions de hâlage, c’est nous qui conduisions les bateaux sur Seine. Nous n’égalons certes pas le viking, mais nous nous débrouillons.

D’où légende d’Issy qui monte. Issi, Isci, Issy te voici ! sera bientôt dans les mémoires.

Un commentaire »

  1. Bien le Bonjour !
    c’est Guesh patti qui chante « Étienne ».
    Bisous.

    (Dans ma tête c’est Rita, pute que j’adore, NDLR.)

    Commentaire par louiss — 23 avril 2015 @ 12:10 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :