Alain Guionnet – Journal Revision

22 avril 2015

PAUSE DANS LES RECHERCHES

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 06:22

Revision n’a jamais cru qu’elle devînt un jour féministe, mais c’est fait. Elle songe au sort des nourrissons des religieuses. Semaines ne suffiront pas, recherches dureront au moins des mois. A la base, les corps de quarante nourrissons auraient été exhumés dans l’actuel parc Jean-Paul II dans les dizaines d’années ayant suivi la Commune de 1871, comme aurait indiqué l’abbé Boyer. Il aurait dit « il y a longtemps », sans préciser la date. Débrouillez-vous avec ça.

Dommage que l’agent du Mossad Mohacs ait déserté le régiment. Avec ces seules informations il aurait pu trouver os à ronger. Ce serait étonnant que Diderot, par exemple, n’ait pas évoqué le désir d’enfanter dans La religieuse, toute femme étant faite pour avoir enfant. Il devrait être question quelque part en littérature, contrairement à ce qu’a prétendu Revision, d’une religieuse ayant enfanté, sinon dictature de Grand Frère serait terrifiante.

Allez Mimile, cherche, c’est toi le livrovor. Tu n’as pas à te taper bibliothèque janséniste à Nantes, car elle n’existe pas. Tu comptes sur la dispersion pour faire le boulot, feignasse. Mais imagine notre situation à Issy : près de 300 bretocs sur plus de 60 000 habitants, nous comptons pour du beurre. La communauté n’a pas de lobby, coterie en moyen françois, syndicat en français moderne. Eh oui, coterie, syndicat, lobby, c’est pareil, ce que personne ne dit dans la presse.

Mais hop ! Nous appelons hussards à former coterie. Pas besoin d’être magyar ou bretoc pour entrer au régiment, où sarrazins, nègres et chinetoques sont mal vus. On en recrute quelques-uns pour l’intendance, surtout que maints hussards aiment bien le riz cantonois. On défend cependant valeurs franco-turkes. Pour nous, itt et ici, c’est pareil, tandis que personne ne confond hic et ici.

Gendarmerie nationale nous a récemment cherché poux, nous l’avons renvoyée dans sa niche, mais nous ne pouvons pas longtemps lutter en vain. Franc-maçonnerie a voulu rayer histoire des religieuses engrossées, que nous défendons. Mauvaises langues disent que Revision verse dans le féminisme, quelle horreur ! Revision se défend : j’ai versé dans le féminisme par erreur, dit-elle ; on ne m’y reprendra plus, car féminisme est galère, il ne vaut pas un clou. Vain argu. Nous ne nous attendions pas à cette accusation, tant féminisme nous est étranger, mais nous chions sur quiconque vient nous emmerder. On jase ainsi à Issy, pas comme le clouté Jean-Marie Le Pen, qui n’arrive pas à se sortir de sa connerie de « point de détail ». En 1870, les pruscos ont conquis Saint-Cloud, ville de Le Pen (d’où clouté), sans tirer un coup de feu, avant de buter sur Issy (un peu plus de 20 morts dans la garnison du fort en janvier 1871, qui a tenu bon). Le banlieusard prend sa défense, mais pas l’Issisois, qui juge Le Pen criminel, car chambre à gaz n’est pas détail mais arnaque. Il fallait que cela fût dit.

Va pour séminaire et quartier Voltaire placés sous notre suvreillance, tandis que tout le monde comprend violence des combats opposant Historim et Revision. Entre les deux, pas de quartier. A notre avis, Historim devrait craquer, avec sa Führerin ancienne amante de Blanrue.

Pronostics sont ouverts. Vous pouvez jouer Historim ou Revision gagnante, même si Historim ne vaut pas la somme d’argent de la queue de pelle qui servira à l’enterrer. Historim ou Revision ? A vous ce choisir.

Eh oui, les gars, pendant que vous roupillez ça castagne à Issy. Historim se réjouit de l’augmentation du nombre de ses visites, mais nous allons faire une pause, car nous ne pouvons pas en même temps combattre sur tous les fronts. Nous avons cependant vérifié, le couvent des Oiseaux, rue de Sèvres, à Paris, était pensionnat de jeunes filles, comme son annexe d’Issy, car nous n’abandonnons pas le combat. Nous nous replions seulement.

22 avril, Guionnet fête ses 61 printemps. Il aura téléphone portable en cadeau, information qui ne remontera pas à la direction de DGRI, qui devrait s’occuper d’autres choses. Mais hélas ! dès que vous dites mot de travers sur la Veuve, vous êtes pourchassé en France. Il serait souhaitable de liquider franc-maçonnerie, cet archaïsme qui nous empêche de connaître le sort des enfants des religieuses.

Lourde accusation pour Veuve que celle d’entretenir ignorance. La question sera débattue, en même temps esquivée, en atelier. Au lieu de guerroyer contre Guionnet, Veuve ferait mieux d’essayer de négocier avec lui, qui connaît un peu histoire machiavélique. Nouvelle science, ayant énormément de succès.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :