Alain Guionnet – Journal Revision

22 avril 2015

JUGEMENT DE VEUVE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 15:18

Peu après le vote de la loi antirévisote en Israël, en 1986, Grand Architecte de Cadet a jugé : les révisos soulèvent de vraies questions, mais ils sont polémistes, condamnables pour leurs arrière-pensées. Lesquelles ? On ne sait pas. A commencer par Guionnet, condamné plusieurs fois pour contestation de crime contre l’humanité peu après. Par paresse, il n’avait pas d’arrière-pensée. Par paresse, il ne connaissait qu’Auschwitz, où il n’a jamais mis les pieds.

Il s’imaginait que si Auschwitz est conquise, au féminin, car c’est nom de bourgade, le judéocideur aura le nez dans sa merde. Illusion enfantine, juge(nt) la plupart des lecteurs. Mais c’est facile de juger vingt ans plus tard. L’illuminé a remporté grande victoire avec : « Auschwitz : 125 000 morts », saluée par Gazette de Francfort. Hé oui ! le boche est parfois con, mais rarement idiot.

Ça fait plaisir de rencontrer gars de race éléphantine, entre bêtes on se comprend. Guionnet a prépuce semi éléphantin, le mec mémoire éléphantine, selon lui. Nous avons vérifié, sa mémoire est semi éléphantine.

Tactique animale d’Hannibal ? Guionnet va-t-il assaillir Levallois-Perret à dos d’éléphant ? On ne sait pas, ou on fait mine de ne pas savoir. Car tu nous emmerdes, Veuve, y compris avec tes propagandistes prétendument mal-pensants. Nous voulons du wirklich, pas du Ernst, palatinois comprendra.

Veuve a désormais ennemi déclaré, ce qu’histoire retiendra. Hélas pour Guionnet, dont le décès risque d’être précipité.

Mais il se trompe peut-être. Hollande a eu la malheureuse idée de nommer la coiffeuse Taubira ministre de la Justice. Officiellement pour la parité, en réalité pour l’absence de culture de Taubira, qui la rend inoffensive pour Hollande. En trois ans de règne, elle n’est parvenue qu’à faire condamner à neuf mois de prison ferme une femme ayant donné d’elle image animalière.

Elle écoute discours de ses maîtres Hollande et Valls. Elle est convaincue des dangers de l’antisémitisme. Elle s’occupe de Dieudonné, Faurisson, Reynouard, Ryssen, Soral, accessoirement de Blanrue, mais elle s’étonne que Guionnet soit épargné. C’est pourtant simple, Blanrue, Guionnet, Ryssen ont étudié histoire à université, ils sont en quelque sorte initiés.

Inculte Taubira ne lit pas les rapports de DGSI et DGSE qui filent droit à Élysée sans passer par ministère de la Justice. Sinon elle apprît que Guionnet s’appuie sur des nounous et des infirmières en Amérique, qui luttent courageusement contre l’excision. Inversement, Guionnet s’inquiète du sort des bébés des religieuses, échange de bons procédés.

On cite aussi insuffisament le Talmud. « Ton esclave goy, coupe-le ! » Commandement ayant fait des ravages en Amérique au lendemain de la dernière guerre mondiale, quand prépuces goys tombèrent à qui mieux-mieux. La coiffeuse adore le mohel, car ils partagent même point de vue : couper.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :