Alain Guionnet – Journal Revision

4 avril 2015

PRINTEMPS NOUVEL AN

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 20:48

L’année devrait débuter au printemps, au kikelet comme on dit en jargon poétique hongrois, quand tout éclôt de façon parfaite. Hélas ! il devrait se traduire en France par le vote d’une nouvelle loi scélérate. Mais résistance s’organise. Revision a lancé l’offensive en tirant le tablier du veuvard et en allumant le député écolo-judéocideur. Elle a même fait mine d’épouser le parti ouvrier des anciens cocos ralliés au Front national, car il existe fierté ouvrière tout à fait défendable.

Accessoirement, Revision a défendu Peschanski contre Reynouard. Peschanski est payé pour savoir que la chambre à gaz d’exécution massive d’Auschwitz n’a jamais existé, Reynouard a donc eu tort de le traiter de judéocideur. Mais il feint de partir de l’équation historien = judéocideur, or c’est faux. Presque toujours fonctionnaire, l’historien obéit à son employeur, sans toutefois être le dernier des idiots. Il en sait parfois plus que Reynouard sur Auschwitz, histoire de ce camp étant archiconnue.

Pour les juges de la cour d’appel de Paris, la spécialité de Guionnet était Auschwitz. Il se foutait complètement de Belzec, Chelmno, Lublin, Sobibor, Treklinka. Il rejoignait les bordiguistes ayant publié Auschwitz ou le grand alibi, sans partager leur opinion. Et le pot de terre triompha, Guionnet fut relaxé par la CA de Paris pour « Auschwitz : 125 000 morts ». Résultat du double constat des juges : Guionnet avait été relaxé en première instance par le courageux juge Monfort, presque ami de Guionnet, tandis que force est de lui reconnaître son obsession d’Auschwitz, dont il connaît bien histoire. Forcément, il est maître d’histoire. Souvent peau de banane que ce diplôme, mais pas dans son cas.

Qui ose vainc, comme on dit en hongrois et dans l’armée. Entreprise de nouvel an printanier : empêchons vote de cruelle loi. Déjà histoire nous échappe. Nous avons produit le déclic, lancé appel à mobilisation contre le projet de loi scélérate. Elle prendra de nombreuses formes, dont certaines insoupçonnées, que seul esprit oriental peut concevoir.

Résultat des courses, Guionnet va retourner dans sa maison de retraite. Il va se refaire une santé en répudiant satanée boutanche. Jusqu’à son prochain réveil. Mais il ne faut pas réveiller le dragon qui dort, dit le chinetoque.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :