Alain Guionnet – Journal Revision

13 mars 2015

FRASQUE DE MÉLENCHON

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 22:13

Le 5 mars, dans une émission « Face aux chrétiens », Jean-Luc Mélenchon a traité le CRIJF de « clergé arrogant ». Élu politique algérien (né à Tanger), Mélenchon appartient à trois sectes : juive, trotskarde et maçonnique. Formation recommandée dans sa carrière, qui explique ses crachats répercutés par les médias.

Comme Hitler et Soral, Mélenchon ne serait peut-être que quart de juif, mais quand il demanda au CRIJF l’année dernière « vous savez qui est là ? qui parle à cette tribune ? » il sous-entendait qu’il a sang juif. Puis il passa trois ans à Organisation communiste internationale, avant d’être initié en 1985 au GODF.

Ce « philosophe » est apprécié par les médias pour son semi exotérisme et sa qualité d’ennemi du Front national. Avec ses trois casquettes, l’hostilité de Mélenchon au FN va de soi. En revanche, son exotérisme nous intéresse. Imaginons que, comme veuvard Blanrue, Mélenchon songe à l’éventualité que l’attentat contre Charlie-hebdo ait été facilité par les services secrets car non seulement il aurait visé la Veuve, mais Cadet en particulier, secte judéo-trotskardo-maçonnique.

Comme c’était prévu en Protocol des sages de Sion, qui jugeai(en)t que le moment viendra où il faudra se débarrasser de Veuve prétendument goye, thèse quasiment inconnue dans le « monde profane ». D’où réaction de l’« initié » Mélenchon, qui n’a pas envie d’être massacré et s’en prend à l’instigateur présumé de l’opération : le CRIJF.

Des antisémites furent surpris de la fâcherie de Mélenchon avec CRIJF au mois d’août dernier. Certains ont pensé que CRIJF n’actionnait pas assez pompe à phynance en sa faveur, d’où son mécontentement. Or Mélenchon remet ça. Il voit en CRIJF secte nullement représentative des juifs de France et en Cukierman maître-chanteur faisant trembler classe politique, car Mélenchon tient Veuve pour « religion de la République ».

Il ne le dit pas en son nom, mais de façon indirecte, des gens verraient en maçonnerie religion de la République. Or c’est elle qui aurait été profanée le 7 janvier à l’instigation du cahal, mot plus juste que clergé.

Danny s’étonnait récemment de l’absence de publication de Revision depuis dix jours. Elle était due au fait qu’elle n’avait rien à dire, d’autres sources d’information étant consultables. Sa seule contribution ces derniers mois fut qu’il s’agit d’explorer la piste anti-maçonnique dans l’attentat du 7 janvier. Elle porte apparemment ses fruits. Au passage, Guionnet évoqua en commentaire le tremblement de la main gauche de Valls, maladie sur laquelle Blanrue et Faurisson s’interrogent. Rien à voir avec Parkinson, juge Revizionista, qui dit quelques mots de cette maladie.

Notons en même temps l’évolution des sits antisémitiques. Coquilles des lecteurs de Propagandes-info étaient très nombreuses. Elles le sont beaucoup moins chez leurs homologues d’Égalité & réconciliation, qui adorent jeux de mots et sottises. Quant au sit élitiste, il défend Revizionista quand il traite Faurisson de pleutre, mot tiré du flamand pleute, chiffon. Supposons Revizionista médecin, ses études l’ont amené à étudier l’origine des mots, de telle sorte qu’il verrait en Faurisson un chiffonnier, excellente idée.

Ainsi vont les marionnettes. Revision a contribué à deux choses cette année : à s’interroger sur la piste anti-maçonnique et à autoriser à voir en Faurisson un chiffonnier.

Il subsiste un léger doute sur la judaïté de Mélenchon, mais elle est réelle au moins en esprit, car doctrine trotskiste est d’inspiration juive. Quant à ses ancêtres venus d’Espagne vivre en Algérie, on ne sait rien de leur éventuelle judaïté, sauf que Bayona est nom de la ville de Bayonne. Breiz atao est catégorique sur ce point : il y eut marchands juifs à Amsterdam au dix-septième siècle appelés Bayona, par conséquent la mère de Mélenchon est d’origine juive. Breiz atao ajoute que Mélenchon est pédé, d’où son appartenance à une secte supplémentaire. Juif, trotskard, franc-maçon, pédé, quatre atouts pour réussir en politique.

Record battu, trotskard n’ayant pas été envisagé précédemment. D’où le résultat, un menteur professionnel parlant au nom des Lumières, ou de Lucifer. Mélenchon verse une larme sur le sort des Palestiniens, mais il a critiqué le CRIJF fin août l’année dernière, quand la bataille était finie. De toute façon, il est opposé à la résistance armée des ottomans. Ennemi des nations, Mélenchon juge les poseurs de bombes bretocs d’extrême-droite, quelle caricature ! Il est plus fin quand il prône le mariage des pédés et des gouines ainsi que leur adoption d’enfants et leur procréation médicalement assistée. Il n’est pas aussi grossier que garce Fourest, car le veuvard fait mine d’avoir eu hésitations.

Bruxelles a pourtant depuis longtemps tranché la question. Idem sur l’euthanasie prônée par Cadet. Mélenchon est moins lourd que Caillavet sur ce thème. Il sait qu’il y aura forcément abus, si ce n’est déjà le cas, car lois non écrites sont appliquées conformément à la législation de la religion de la République.

L’apprenti résistant ou terroriste musulman sent ces choses avec son code de l’honneur, comme a dit Chérif Kouachi peu de temps avant d’être tué. En France, il s’oppose à Veuve toute-puissante, secondairement au cahal. Mais il a commencé à tuer du juif en 2012 avec Merah, dont les relations avec les services secrets sont évidentes bien qu’inconnues dans le détail. Qui plus est des enfants. Merah avait fait le rapprochement entre maçonnerie et judaïsme.

Puis il y eut Memmouche à Bruxelles, le nègre Coulibaly à Paris. Memmouche est simple d’esprit, amateur d’émissions judiciaires télévisées, en quête de célébrité. Mais il a attaqué musée juif de capitale d’Europe, signe qu’il a fait liaison entre judaïsme et maçonnerie, au moins subconsciente. Coulibaly aussi avait code d’honneur, écoutez sa conversation avec ses otages qu’il n’a pas tués au supermarché.

Code d’honneur, rapports avec services secrets, avérés en ce qui concerne Merah et Kouachi, mais après ? L’équipe de Cadet Charlie-hebdo fut zigouillée. D’où ire de Mélenchon contre le CRIJF.

3 mars 2015

CONSEILS OUVRIERS ANTIJUIFS ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 13:27

Revision est favorable à la formation de conseils ouvriers antijuifs. Sous toutes réserves, car elle sait que conseils ouvriers ne tiennent pas la route. Ils sont structure provisoire. Mais ils commencent à se former, Alain Bauer en a peur, comme des chevaliers de Magog.

Leur plan : créer conseils ouvriers avant de passer à l’attaque, car base de vie est indispensable, surtout que les Magogs sont très minoritaires. Guionnet est chevalier de Magog, mais il est apparemment seul. Sauf que tout le monde sait que ce n’est pas vrai. Guionnet n’est pas antisémite merdeux, il attaque DPSD, DGSI, etc. Il décrit opération Carpentras dans ses grandes lignes. Il étudie insuffisamment opération Charlie, mais ses dires se propagent. Il est boycotté par ses ennemis antisémitiques, mais ils le lisent.

Foutre culte de la personnalité ! ne tombons par dans le faurissonisme, conseils ouvriers antijuifs sont souhaitables. C’est Danny et Y qui nous ont incité à le clamer, ouvrier étant celui qui œuvre. Troupes de Magog sont mal organisées et équipées, mais elles sont là, pour la grande joie du juif et du chrétien, qui les attendent depuis longtemps. Elles ravissent tout le monde, le calviniste en particulier, plus fin que le luthérien. Enfin, se dit-il, approche Révélation.

Raison pour laquelle Guionnet est pour l’instant judiciairement préservé, car chevalier de Magog. Pour ses partisans, c’est difficile de savoir qui est Magog. Apprendre le hongrois ne suffit pas, il faut gratter plus à fond. Agents de DGSE et DGSI sont paumés sur cette question.

Aux States, nous créassions secte de Magog, nous gagnassions beaucoup d’argent, mais nous sommes en France, pays arriéré. État français, s’il était intelligent, financerait le parti des Magogs, création purement française. Même le chinetoque apprendrait à prononcer magog. En magyar Magog est étroitement lié hui à Gog, ce qui nous amène presque à justifier l’imposture d’Ézéchiel, quelle horreur !

Bref, nous prônons formation de conseils ouvriers antijuifs dirigés par chevaliers de Magog. C’esti pas bonne idée alors que krach bousier va éclater dans moins de deux ans ?

Question, question, question, c’est règle au conseil, on en dispute ensuite. Les croyants seront heureux en voyant que l’arrivée du Messie approche. Juifs israéliens tiennent Jésus-Christ pour le Messie des chrétiens, mais ce n’est pas si simple. Jésus fut révélation de mère juive pour les chrétiens, dit-on en Yisraêl, mais saint Jean a annoncé une nouvelle révélation, dite apocalypse, avec et après le surgissement des chevaliers de Magog, qu’on n’appelle plus cavaliers mais chevaliers.

Le sheik adoré de Soral voit en Israël et ÉU d’Amérique Gog et Magog, montrons-lui qui est vraiment Magog. Tout le monde sera ravi. Quand vie politique est creuse, once de religiosité s’impose, or il n’y a pas de peuple ou de pays plus subversif dans la Bible que Magog. Croyez-vous qu’État Islamique sera vaincu par les seules armes ? Nenni, surtout que les ÉU y sont opposés.

Attaqués de toutes parts, Orients de France combattront mollement Magog, qui est de leur côté en ce moment, Revision soutenant que l’attentat contre Charlie les visait en réalité. Leur livre sacré étant celui de Jean, qu’ils comprennent mieux que le Zohar, ils opposeront peu de résistance. Surtout s’ils savent conseils ouvriers provisoires, nullement érigés en institution. Veuve dirige police et armée, mieux vaut ne pas l’avoir pour ennemie.

Envisageons la suite. Qui dit chevalier dit ordre de chevalerie. Les Magogs auront sur leur oriflamme et sur leur blason le signe d’écriture qui signifiait prince il y a 5000 ans. Sans le modifier, car les chevaliers réforment novlangue, mais ne touchent pas à langue des mages. Faute de trouver le prince sur toile, mais ça viendra, disons que ce signe est formé d’une croix vulgairement dite de Lorraine reposant sur triangle vertical oblong, ou fin.

Peuple et pays de Magog sont plus anciens selon Genèse, mais nous en étions plus proches il y a 5000 ans. Magog correspond peut-être à Kièngui, Sumer en langue sémitique. Hypothèse, car nous n’avons aucune preuve. Mais mythologie des chevaliers de Magog remonte à haute antiquité, contrairement à celle, merdique, des francs-maçons. Un chevalier combat d’abord pour son prince, moins pour son roi, souvent âgé et ventru, ne quittant pas son palais.

Entendu pour le signe, mais il s’agit de créer rit. Beaucoup de gens aimeraient être adoubés, mais assez grand nombre ne le seront pas. Il y aura sélection, certains seront vite exclus, comme Y dont les messages sont indésirables selon la messagerie. Comme Mohacs, Pfister, etc. Danny sera adoubé à titre honorifique, vu son âge, même s’il est encore prêt à passer par les galeries d’Issy pour attaquer Levallois-Perret.

Stolz aussi peut être adoubée au titre de chevaliérine d’honneur, car elle a du Courage, comme on dit en boche. Surtout qu’elle n’est pas bête, ses argus tiennent la route. Certes, elle a vieilli, tandis que son sexe-appel n’a jamais atteint celui de Brigitte Bardot, mais le mec des Magogs l’adoube sans demander son avis au conseil.

images-1

Sylvie est bandante, mais pas toute jeune. Elle croit défendre honneur de la race germanique en buvant eau minérale, alors que boche consomme souvent boissons alcoolisées. Cheveux noirs, presque suspects en Germanie, toujours en Hongrie, alors que noirceur des cheveux ne l’est pas en France, où elle fait partie du paysage, même si anciens François avaient poil blond beaucoup plus souvent que maintenant.

Chic fille la Stolz, juge Revision. C’est horrible de la refoutre en taule pour vingt mois, surtout que le Führer d’Issy se la taperait volontiers. « Écarte tes cuisses pour que je te pénètre, Sylvie, mon amour. » Mais cette scène merveilleuse ne se produira pas si Sylvie replonge. D’où rage accrue des chevaliers de Magog.