Alain Guionnet – Journal Revision

23 février 2015

WOLLEN SIE DU SÉRIEUX ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 16:36

Pardon pour ce barbarisme, mais ça marche. Mélange de styles est conseillé. Ancien françois, argot, langage populaire font fureur. Surtout quand on montre qu’on a lu Littré et Grevisse père. Wollen Sie, voulez-vous, tout le monde comprend, tandis que le Sérieux fait bander le boche. Autre barbarisme que Cap’ de sérieux, mais le Germain en fout partout.

Visites du sit se multiplient, tandis qu’il commence à être cité presque partout. Forcément, comploteurs antisémitiques sont médiocres, ils répètent toujours les mêmes choses, tandis que ça bouge à Revision. Elle part d’Issy, ou plutôt d’Issi, elle attaque Issoudun, il n’y a pas mort d’homme ni de femme, elle s’appuie sur l’abbé Lebœuf, que peu de gens s’attendaient à trouver là, avant de poursuivre son offensive de taureau barbu. Elle n’est pas finie, blasons ou armoieries d’Issy-l’Évêque, Issy-les-Moulineaux et Issoudun n’ont pas encore tous été reproduits, mais il sont comparables, ces trois vergnes étant parentes. Elles sont galoises, peu latines.

Il y a suspense, tandis que chambre à gaz d’Auschwitz n’intéresse plus personne, comme le jugement du TMI de Nuremberg, comme la cruauté d’Innommable, dieu juif.

Gens ont envie de rigoler. Revision s’est lancée dans cette politique à coups de peau de banane, puis de bobards. Tout le monde sait maintenant que son Führer Guionnet a succombé dans la vallée de Ronceveaux sous les coups des Basques dits sarrazins. Pourquoi est-il encore en vie ? On ne sait pas, mais on s’en fiche.

Pourquoi Guionnet n’est-il pas nettoyé par Mossad, NSA, CIA, DGSI, DGSE, MI5, MI6, etc. ? On ne sait pas non plus. Pourtant il les attaque. Parce qu’il est bravache, dit Pfister en 2012, et que sa bravachitude, comme dit Ségolène Royal, impressionne services secrets du monde entier. Forcément, ils sont formés pour combattre « terroristes » vrais ou supposés, par les ventilateurs.

Plan d’attaque de Levallois-Perret et Élysée semble bidon aux services de renseignement, on se demande pourquoi, car déesséristes n’ont pas prévu assaut d’hommes sortis des galeries d’Issy à la peau noircie, difficilement repérables. Voyez le nègre la nuit, si vous le pouvez, il passe presque inaperçu et est avantagé pour commettre délits.

Brèfle à quatre feuilles, meilleure tactique du faible est rigolade, sans qu’il sorte son rigolo. Ruse de Sioux, pas d’Iroquois.

Charlie-hebdo a péri avec son humour bête et méchant, remplaçons-le par Revision, avec son humour bête et gentil. Avis aux investisseurs.

17h15, bon plan que l’attaque d’Issoudun par Issy. Entrez Issoudun Issy sur GoogleRevision se trouve en quatrième position. Extrait cité est bon, car Issy-les-Moules, Issy-l’Évêque et Issoudun sont évidemment liées. Il faudra attendre un peu pour que l’Issoldunois, dont histoire n’est pas tasse de café, le comprenne, mais ça viendra. Ce retard à l’allumage est imputable aux deux camps. À l’Issoldunois, qui ne boit pas assez de café, à l’issisois, qui passe une partie de son temps à raconter bobards. Mais c’est promis, juré, quand petit mage passe à l’attaque, il ne recule pas. Il loupera les lieux-dits Issy, abbé Lebœuf se trouvant à la bibliothèque d’Institut catholique de Paris, mais il va bientôt continuer de développer sa thèse sur l’origine galoise d’Issi et issi. Elle est relayée par Google, mais aussi depuis peu par Yahoo! Il ne va quand même pas cracher dans la soupe.

Question un peu tordue, il est vrai. Guionnet est flemmard, il n’a pas ouvert son Littré pour lire ce qu’il dit d’ici. Mais il a tellement de choses à dire avant, sur le blason d’Issy-l’Évêque par exemple. Sur la subtilité du gentilé Issymarlyssois, c’est fait, mais boulot d’historien est comparable à celui du mineur : il creuse galeries, avance, mais fait demi-tout quand il ne trouve pas de minerai. Historien a besoin d’encouragements. Filon d’Issi est bon, c’est certain, mais encore faut-il bien l’exploiter. Ça, c’est du sérieux, car nous fûmes galois avant d’être françois, tandis que le sérieux du boche nous fait parfois rigoler.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :