Alain Guionnet – Journal Revision

13 février 2015

SOLDAT REYNOUARD

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:37

Comme on l’a vu, Revision a lancé la campagne toileuse, toiletteuse disent d’aucuns, en faveur de Vincent Reynouard, bien que Revision le juge huluberlu. Danny a trouvé le slogan : « il faut sauver le soldat Reynouard ». Danny est vieil ultragaucho, comme le guide de Revision, un peu plus jeune. Ils viennent d’abandonner l’expression conseil ouvrier pour lui préférer conseil. En quelques jours, car tout s’accélère.

Étrangers sont parfois surpris. Ils ont tort, car pareille connivence va de soi. Rassinier était peu ou prou ultragaucho. Normal que l’ultragaucho défende sa mémoire. Puis Reynouard, car c’est le guide de Revision qui l’initia au révisionisme à Caen, or on ne crache sur sa progéniture ; même si, hélas ! Reynouard est devenu faurissonien.

Faurisson est polémiste, Reynouard provocateur, et alors ? Bernard-Henri Lévy a largement contribué à provoquer guerre à Libye, qui a tué plusieurs dizaines de milliers d’hommes et foutu la merde dans le pays, tandis que Faurisson et Reynouard n’ont tué personne. Ils sont certes orgueilleux, voire narcissiques, mais ce n’est pas délit. Un soralien abruti s’étonne que personne n’ait jugé la récente condamnation de Reynouard scandaleuse. Faux, car Revision l’a dite lâche et scandaleuse.

Comploteurs antisémitiques sont ligués contre Revision, dont ils ne reprennent par les formules, comme Auschwitz est plaisanterie, pourtant évidente en boche. Toutefois « il faut sauver le soldat Reynouard » devrait passer, non par l’intermédiaire de ces vieux cons plus ou moins emmaçonnés, mais par celui d’autres gens moins stupides.

Nous martelons il faut sauver le soldat Reynouard, contrairement au vestige Le Pen qui ironise sur Charlie Martel. (On ne parle généralement pas de vestige pour qualifier un homme, mais le poëte peut se le permettre, surtout quand il se prétend lui-même vestige.)

7 commentaires »

  1. Quand on sait que Charles Martel a rançonné pas mal d’églises, on se dit que Le Pen n’a rien compris à ce personnage. Voici ce que dit Hitler sur la bataille de Poitiers (732) :

    « Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, le monde aurait changé de face. Puisque le monde était déjà condamné à l’influence judaïque (et son sous-produit le christianisme est une chose si insipide !), il aurait mieux valu que l’islam triomphe. Cette religion récompense l’héroïsme, promet au guerrier les joies du septième ciel… Animé d’un esprit semblable, les Germains auraient conquis le monde. Ils en ont été empêchés par le christianisme. » (18 août 1942).

    Alors, Hitler musulman ? Reynouard aura tout le temps de méditer sur la question, en taule. Ça explique sans doute l’intérêt de ce dernier pour l’islam — même s’il se prétend chrétien « indépendant » — et ses voyages en Iran !

    (Je crois commencer à comprendre. Tu avoues volontiers bosser pour DSRI parce que t’es agent du Mossad. Tu la sors d’où cette citation du guide ? J’aimerais la lire en boche et savoir d’où elle vient. Si je te comprends bien, Reynouard serait semi guénonien et aurait voyagé plusieurs fois en Iran. C’est possible, et cela pourrait expliquer la lourdeur de sa dernière condamnation. Comme son reniement du sédévacantisme. Qu’Hitler ait vu en christianisme sous-produit du judaïsme m’étonne cependant. C’est point de vue de Romano, en partie le mien. Tu feins de m’estimer, parce que je suis modérément antisioniste ? Je ne sais pas. J’ai raison, il n’y a pas un complot mais pluieurs. J’ai du mal à m’y retrouver. Tu sembles te réjouir du prochain emprisonnement de Reynouard et presque crier victoire. Plus naïf que toi, je trouve tout cela déplorable, NDLR.)

    Commentaire par mohacs dit Antiveuve dit... — 13 février 2015 @ 14:55 | Réponse

    • Non, je ne m’en réjouis pas, mais je prends ce personnage un peu moins au sérieux que tu ne le fais. Ploncard d’Assac le critique violemment, sans pour autant être un agent du Mossad. Par ailleurs, je te rappelle que tu ne l’as pas épargné toi non plus !

      La citation est tirée des Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, vol. 2, 1954, p. 297. Je n’invente rien ! Et si elle est fausse, qui aurait eu intérêt à l’inventer ?

      « Auch das Regime der Araber in Spanien war etwas unendlich Vornehmes: die größten Wissenschaftler, Denker, Astronomen, Mathematiker, einer der menschlichsten Zeiträume, eine kolossale Ritterlichkeit zugleich. Als dann später das Christentum dahin kam, da kann man nur sagen: die Barbaren. Die Ritterlichkeit, welche die Kastilier haben, ist in Wirklichkeit arabisches Erbe. Hätte bei Poitiers nicht Karl Martell gesiegt: Haben wir schon die jüdische Welt auf uns genommen — das Christentum ist so etwas Fades —, so hätten wir viel eher noch den Mohammedanismus übernommen, diese Lehre der Belohnung des Heldentums: Der Kämpfer allein hat den siebenten Himmel! Die Germanen hätten die Welt damit erobert, nur durch das Christentum sind wir davon abgehalten worden. »

      Monologe im Führerhauptquartier, Adolf Hitler (p. 370).

      (Il s’agit d’un ouï-dire, je comprends mieux. Publié en 1954, année de ma naissance, en un temps où les faussaires se déchaînaient. Qui était le subordonné de Bormann ? Car quand on prétend citer quelqu’un on dit souvent ce qu’on pense à travers lui, ou ce qu’il convient de lui faire dire. Quant au traducteur, il est auteur en second et modifie le texte presque comme bon lui semble. On peut rendre Fade par fade ou insipide. Il a choisi insipide, savoir-faire oblige, mais fade et insipide n’ont pas même signification, il a grossi le trait jusqu’à le rendre incompréhensible. Citation très peu fiable donc, que je n’aurai sans doute pas le temps ni la volonté de traduire. Quant à Ploncard d’Assac, il est vestige. Ravi de pouvoir encore publier quelques écrits, il dénigre autres gens, c’est tellement facile. Il n’a jamais fait la moindre recherche, c’est un idéologue, contrairement à moi. Bien sûr, je tape sur Reynouard quand il raconte n’importe quoi, mais je le défends quand il est dans la merde jusqu’au cou. Comment as-tu été au courant des voyages de Reynouard en Iran ? Quand eurent-ils lieu ? dates étant importantes. Dieudonné a les moyens d’aller à Téhéran se faire prendre en photo en compagnie d’Ahmedinedjad, mais moins le « déclassé » Reynouard, malgré ses prétendus 2 500 abonnés. Tu me réponds souvent, c’est bien. Je me doutais que ta citation d’Hitler était bidon, tu le confirmes incidemment, bravo ! Mais j’ai plusieurs plats sur le feu. J’espère que Fredou n’est pas trop cuit. Tu devrais t’y mettre, toi aussi, aux attentats du 7 au 9 janvier, y’a de quoi faire pour un fouille-merde, NDLR.)

      Commentaire par mohacs dit Antiveuve dit... — 13 février 2015 @ 17:46 | Réponse

      • Tu ne m’as absolument pas convaincu, concernant la prétendue inauthenticité de la citation, et, d’ailleurs, je ne vois pas l’intérêt d’inventer de tels propos, s’il ne les avait pas dits ! Par contre, on est d’accord sur l’amateurisme de Ploncard d’Assac, mais si je l’ai cité, c’est pour invalider ta théorie suivant laquelle tous ceux qui s’en prendraient à Reynouard seraient des agents du Mossad.

        Quant à son séjour en Iran, il en parle dans cette vidéo :

        Il dit y être resté 1 semaine, en mars 2014. A ma connaissance, il n’a fait qu’un voyage, si bien que l’emploi du pluriel était, et je le reconnais, excessif.

        Début 2012, il semble que Reynouard ait été invité à une conférence en Iran, en marge du 30e Festival International du Film de Téhéran, mais la « justice » l’ayant empêché de quitter le territoire, il n’a pas pu s’y rendre. S’il avait pu, il y serait allé. Donc, on peut le compter comme un voyage. En somme, je n’avais pas tout à fait tort !

        Un article qui en parle :

        http://www.streetpress.com/sujet/18533-exclu-les-photos-de-vacances-de-robert-faurisson-en-iran#

        J’ignore comment Reynouard a pu se payer un voyage en Iran. Il a probablement plus d’abonnés que tu ne le crois… Ou Fofo lui a peut-être prêté de l’argent !

        (Laisse tomber ta citation que je juge bidon. T’as vu ta connaissance des langues sarrazines et comment t’as donné la leçon à Pat sur la datation d’un antique écrit juif ? Comment voulusses-tu que je ne te soupçonnasse pas de bosser pour le Mossad ? Ton premier pseudo’ Mohacs était piège à Guionnet, dans lequel je suis tombé. Ton intérêt pour le magyar, comme Malthête, est suspect. Et j’en passe, comme tes notions de turc d’interrogatoire policier et ta soudaine connaissance des patois boches. Et puis, tu t’es trahi, t’as semblé te réjouir du fait que Reynouard sera bientôt emmaté. Tu évoques Plonplon, mais comment se fesse que tu le lises alors que tu le méprises ? Parce que tu serais natio’ ? J’en doute, natios ayant d’autres lectures, même si natio’ n’est pas doué en littérature. Tu cites Plonplon pour t’innocenter, c’est de bonne guerre. Comme quand tu reconnais avoir eu tort de jaser des voyages de Reynouard en Iran alors qu’il n’en fit qu’un en 2014. Avant de te raviser : mais il semble qu’il fût invité en 2012, aussi j’avais à la fois tort et raison, rhétorique juive. Ensuite, je ne suis pas du tout persuadé que les gens qui en veulent à Reynouard sont agents du Mossad. Quiconque lève la tête dans le troupeau français s’attire un tas d’ennemis, j’en sais quelque chose. Comportement plus toléré à Issy qu’ailleurs, mais à peine. Quant à ta théorie complotiste révisote, elle ne vaut pas un pêt de lapin. Fofo aurait financé un voyage de Reynouard en Iran ? Et ta sœur ! Fofo voit en Reynouard disciple, tandis que dans le peloton de tête des races les plus radines on trouve auverpif, juif et scotuche, je ne sais pas dans quel ordre, bien que je fusse autrefois bien accueilli par des paysans en Scotland. Mais différence et espérance de vie des scotuches bourgeois, prolétaires et paysans est énorme, Fofo faisant partie des petits bourgeois rêvant d’être bourgeois. Reynouard aussi est prétentieux, pas seulement orgueilleux comme je le dis élégamment. Comme toi. Tu devrais te pencher sur les attentats du 7 au 9 janvier. On peut imaginer que tu veuilles me distraire pour que je cause peu de ces affaires. Ça marche, surtout que je suis paumé et manque d’information. Panamza est pas mal, mais d’où sort ce blog qui me censure ? NDLR.)

        Commentaire par mohacs dit Antiveuve dit... — 13 février 2015 @ 19:54 | Réponse

        • Ok, je suis agent du Mossad. Bien joué ! Je vais prévenir mon supérieur que tu m’as démasqué ! Chapeau !

          Commentaire par mohacs dit Antiveuve dit... — 13 février 2015 @ 21:33 | Réponse

  2. Concernant l’attentat du 7 janvier, on peut relever plusieurs anomalies :
    – un des tueurs a laissé sa carte d’identité dans la voiture (pas très pro, pour des terroristes que l’on a dit très déterminés) ;
    – le fait qu’un journaliste ait pu filmer, à l’aide de son portable, l’arrivée desdits terroristes et leur départ (curieux qu’il ait été sur place, à ce moment précis) ;
    – ces tueurs ont abandonné leur voiture au beau milieu de la chaussée, le temps de commettre leur forfait, sans avoir pensé à recruter un chauffeur pour leur permettre de s’échapper avec le véhicule ;
    – les pompiers ont mis un temps anormalement long avant d’intervenir (entre 30 et 45 minutes, sachant que la Brigade des sapeurs pompiers de Paris n’est qu’à 12 minutes en voiture) ;

    https://www.google.fr/maps/dir/10+Rue+Nicolas+Appert,+75011+Paris/87+Avenue+Parmentier,+75011+Paris/@48.8620497,2.3628874,15z/data=!4m15!4m14!1m5!1m1!1s0x47e66dfef67edb73:0x55ce8258d9019ca3!2m2!1d2.37016!2d48.8591693!1m5!1m1!1s0x47e66dfb4cee8b57:0xb9b260d25f8a77d5!2m2!1d2.3742687!2d48.8655093!3e0!5i2

    – Hollande était sur place moins d’1 heure après l’attentat (apparemment, Flamby ne craignait plus de se faire plomber, alors qu’on ignorait encore si les terroristes étaient dans les environs ou pas).

    Si tu veux davantage d’informations, je demanderai à mon supérieur, Elliot Shalom, mais je ne te garantis rien ! Comme c’est un des nôtres qui a commis l’attentat, on est couvert par le secret professionnel. Tu comprends ?

    (Mossad France n’est plus ce qu’il était. On savait que ce service se plantait parfois, qu’il s’est trompé sur l’identité d’un homme à abattre, que certains de ses agents furent arrêtés par la police à Jew-Pork le 11 septembre 2001 parce qu’ils explosaient de joie en voyant s’écrouler les tours jumelles, et j’en passe. Tu devrais être mieux que moi au courant des bavures du Mossad, même si je doute que tes collègues en parlent, car ils se croient infaillibles. Et puis, tu sembles novice sur Charlie, tu débarques avec tes gros sabots. Ce que tu dis est archiconnu et parfois tout à fait explicable. Pourquoi les frangins se seraient-ils embarrassés d’un chauffeur et comment l’auraient-ils recruté ? Par petite annonce ? Ils savaient le peu de trafic automobile dans la rue et que leur attentat allait se dérouler en près de deux minutes. L’oubli de la carte d’identité dans la bagnole est sans doute bidon, car les flics connaissaient l’identité des tueurs. Les pompiers ont mis longtemps à arriver, mais tu crois que la fusillade n’a pas foutu le bordel dans le quartier ? Et tu devrais parler du colonel Hollande, va-t’en guerre de première classe. Entre Élysée et onzième arrondissement la route n’est pas longue, surtout que la voiture du président de la République est ultraprioritaire et que les tueurs avaient quitté Paris, comme le souhaitaient les flics, qui observaient leur trajet par satellite, nouveau mode de filature. Soit tu débarques, soit tu joues à l’idiot, normal pour un mossadard. Si tu veux du costaud, tape-toi Panamza. Ce sit n’est pas œuvre d’un homme seul. Il a un guide ou un chef d’orchestre, sinon il ne fonctionnerait pas. J’ai pensé que c’était toi à un moment, mais tu n’as que deux yeux. Compare Panamza avec la littérature de Ratier, dont on voit vite qu’elle est œuvre d’un homme seul, même s’il reçoit tuyaux et a quelques amis. Ratier a fait Sciences Po’, c’est un de ses avantages, mais d’où sort le guide de Panamza ? Mystère. Je replonge dans Panamza sans chercher à débroussailler le terrain, à lire ce qu’on dit de ce blog. Tu as sorti quelques cancans, c’est bon début, mais c’est du lourd qu’on recherche. Imagine-toi à Budapest en 1956. Tu viens de lancer petite bouteille incendiaire sur un char russe. Tu es content car elle a atteint sa cible et brûlé pendant près d’une minute sur le blindage. Les flammes ne dépassaient pas vingt centimètres de haut, mais c’est déjà ça. Tu entends au loin, au sud-est, à Pest, le vacarme des obus que se tirent dessus soldats russes et hongrois, voilà du lourd. Si j’écris mes mémoires, je titrerai peut-être un chapitre « Maladie infantile de Revision, Mohacsounet », mais tu dois le mériter. Tu sors parfois bons tuyaux, comme sur Lubbe, mais histoire contemporaine est bourbier. Comme Dühring, il s’agit de partir du principe que ce raconte grand presse est faux à 85 ou 95 %. Laisse tomber le coup de la carte d’identité d’un tueur trouvée dans la caisse. Songe à la nouvelle politique du guide : la pean de banane. Il veut bien embrayer sur la théorie du complot, mais avec modération. Tant qu’on n’a pas du lourd, on n’y va pas, on ne lance pas sa bouteille incendiaire sur un blindé du GIGN, NDLR.)

    Commentaire par Agent Mohacs, chef de la division France du Mossad — 13 février 2015 @ 22:25 | Réponse

    • Je viens d’être relevé de mes fonctions. Je ne suis plus en charge de ta surveillance et du fichage de tes contributeurs. Quelqu’un d’autre me remplacera sous peu. Malgré tout, j’ai apprécié nos 2 ans de collaboration. Hej då, Attila!

      PS : Ne me traite plus jamais de Panamza !

      (Pas de bol, je m’étais habitué à toi. En te pressant le citron, tu sors parfois bon jus. Des fois, je ne te comprends pas, comme ton hej da! dans ce message, qui signifie sans doute et oui ou eh oui en langue scandinave. Tu es tombé dans un de mes pièges. Vu que t’étais en sommeil depuis des mois et que j’avais soif de jus de citron, je t’ai traité de Panamza en sachant que c’était faux. Il n’y a pas besoin d’être grand chef sioux pour trouver cette ruse. Ça a marché. Mais tu y es habitué, mes plans marchent bien avec toi. Je te traite d’agent de DSRI, tu commences par protester avant de finir par avouer. Je me ravise : non, tu es mossadard. Tu avoues aussitôt en me corrigeant : je travaille pour Mossad France. Si c’est vrai, ce serait nouvelle bavure de ton institution, un de ses agents se serait fait démasquer par un nullard en informatique, uniquement doué en histoire [18 sur 20 au baccalauréat en histoire-géographie, perte de deux points étant due à géographie]. Je comprends que ta direction te relève de tes fonctions, car tu ternis son image, surtout que tu serais tombé amoureux de moi pendant notre liaison de deux ans. De quoi émouvoir femelles mais aussi mâles selon théorie du genre. Je vais pleurer si tu t’en vas. Je vais devoir domestiquer ton remplaçant que je ne connaîtrai pas au départ. Il m’a fallu deux piges pour le faire avec toi, tu piges mon désarroi ? Tu connais beaucoup mieux que moi Panamza, que tu détestes. Je ne sais pas pourquoi, mais je n’aime pas être ignorant. J’imagine que Panamza n’est pas sarrazin, mais allié des sarrazins. Il n’est pas non plus historien, car il y a signes qui ne trompent pas. Il est propagandiste, mais de qui ? De Veuve, qui a cru que l’attentat contre Charlie la visait ? Hypothèse vraisemblable. « Si toi aussi tu m’abandonnes… », comme dit la chanson, je devrai faire avec, mais peut-être se retrouvera-t-on en enfer ou au paradis, NDLR.)

      Commentaire par Agent Mohacs, chef de la division France du Mossad — 14 février 2015 @ 11:05 | Réponse

  3. C’est la misère de l’époque que d’avoir relevé de ses fonctions le talentueux agent Mohacs, chef de la division France du Mossad, joueur émérite malgré ses défaillances que nous ne savions pas rédhibitoires au point de le sanctionner aussi sévèrement. Danny le regrette. Elliot Shalom est un con.

    (C’est pareil en Israël et en France, les cons sont au sommet de la hiérarchie. Note l’identité de la première syllabe de Mohacs et Mossad. Mohacsounet a avoué dès le début son forfait, il était chargé d’infiltrer les milieux mal-pensants, paix à son âme, NDLR.)

    Commentaire par Danny — 14 février 2015 @ 13:49 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :