Alain Guionnet – Journal Revision

7 février 2015

MUSULMANS PERSÉCUTÉS ?

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 12:18

Comme le prétend Moussa Coulibaly, mais aussi et surtout le juif américain Norman Finkelstein, les musulmans seraient persécutés. Cette rumeur se répand. Samedi matin, des sarrazins échangeaient entre eux de vifs propos sur « les juifs » à Issy, ce qui est exceptionnel. Dans le passé, Guionnet avait un peu parlé des juifs avec deux commerçants kabyles assez bien informés. Le premier avait étudié l’économie à Dauphine, le deuxième, autodidacte, connaissait beaucoup de choses. Il constatait que les Ottomans n’ont rien apporté en Algérie, contrairement au Maroc, où ils ont transmis le mot kif. Dialogues se déroulèrent toujours sur un ton calme.

Or, ce matin, la conversation s’entendait de loin, les interlocuteurs ignoraient apparemment les lois politiquement correctes, signe qu’ils étaient novices bien qu’ils ne fussent pas tout jeunes. Raison pour laquelle ils parlaient français, langue qu’ils maîtrisent mieux que le sarrazin, surtout en matière politique.

Retour en arrière. Une partie des juifs furent persécutés par le régime hitlérien. Ce n’était pas la première fois, mais Israël et les organisations juives ont su profiter au mieux de l’événement, aussi pourquoi les musulmans ne les imiteraient-ils pas ? Après le film Shoah, AIU et État tentèrent de répandre le mot nakba, catastrophe, traduction sarrazine de shoah, mais le coup a manqué, génocide ou Holocauste ayant mondialement été préférés. Sans parler de judéocide, mot franco-juif américain, employé par des spécialistes. Or voilà le musulman invité à imiter le juif en se disant persécuté, ce qui l’autoriserait à tuer. Puis il devrait singer le juif hongrois Hilberg en parlant de desctruction des musulmans. Il est également question d’anéantissement dans le jargon judéocidaire, mais destruction l’emportera.

Voyez le danger, le musulman persécuté devrait se transformer en tueur. Jeu dont on sait quand il commence, pas quand il finit. Nous voyons en Moussa Coulibaly paumé, petit voyou rêvant d’être caïd, illuminé parce que dérangé du bocal, recrue typique d’État Islamique. Il y en a beaucoup comme lui dans les troupes d’État Islamique venues de France, mais il y a du beau linge à sa direction, gens ayant étudié à l’université ou à l’école militaire, parfois dans le renseignement, capital dans toute guerre. Elles ont gagné du terrain depuis le début de l’intervention militaire américaine et de celle, à peine plus symbolique, de France.

Coulibaly reproche à Hollande son caractère va-t’en guerre, nous aussi. Nouvelles tombent à toute vitesse. Une gendarmette adjudante dans un centre stratégique est tombée amoureuse d’un pote d’Amédy Coulibaly, maintenant emprisonné. Elle porte le voile hors service, s’imaginant qu’islam est foi religieuse, ce qui est faux. Avec son renseignement à double casquette, truffé d’agents de Big Brother et de Big Architect, avec son armée en partie composée de musulmans en cours de radicalisation, France est mal barrée, après que tapis rouge eut été déroulé sous les pieds de Tarék Ramadan par Charkeuzy, qui tient en ce moment conférence à Abou Zabi.

On referait l’histoire, on commencerait par maintenir l’emploi de la transcription française de l’arabe au lieu d’emprunter celle de l’engluche. Façon de montrer au sarrazin qu’on connaît son idiome et qu’on voit en lui un homme, qu’on ne le méprise pas comme le juif. Hommes politiques et journalistes commencent à prononcer Caïdat, mais c’est trop tard. Blanrue et Soral feignent de s’extasier devant la conversion de Guénon à l’islam, Soral y ajoute celle de Garaudy, tous deux ayant évacué la Charia. Mais Charia est épine dorsale d’islam, qui est loi, pas religion. Christianisme fut aussi longtemps loi à certains égards, puisque des religieux étaient juges et commandaient la main du bourreau, mais c’est du passé, franc-maçonnerie ayant vaincu le clergé.

Surtout pour le pire, puisque les veuvards jouent maintenant aux curés en dispensant leçons de morale : pour l’avortement, pour l’homosexualité et le trafic d’enfants, pour l’euthanasie. De quoi choquer le musulman avec sa prétendue pudibonderie, et le catholique romain, lui aussi persécuté, tandis que le Canard enchaînéHara-kiri, mot nullement nippon sinon sur les bords, puis Charlie, enfin Charlie-hebdo, sont créations maçonniques. Tout au moins chapeautées et protégées par la Veuve. Curieux que personne ne l’aye remarqué.

Finkelstein n’en parle pas, mais il le sait. En traitant Charlie-hebdo de sadique, il accuse Veuve de sadisme. Ce qui fut prévu en Protocole des sages de Sion, qui disaient que le moment viendra où il faudra se débarrasser de la Veuve. Nous en sommes là. Les frères Kouachy ont attaqué la Veuve avec le soutien de Finkelstein. Acte de plus grande dimension que les attentats du 11 septembre 2001 dont les commanditaires sont de mieux en mieux connus : empire américano-sioniste avec le concours d’Arabie Séoudite.

Publications prolifèrent en engluche sur les attentats du 7 au 9 janvier. De l’avis général, le grand bénéficiaire de ces opérations serait États-Unis d’Amérique. Voyez la différence avec 2001, quand la thèse du complot a tardé à apparaître. Elle fut d’abord soutenue par des Français selon Chomsky, par l’amateur Thierry Meyssan, mais aussi par des professionnels du renseignement. Avant d’être étayée par des spécialistes européens de la nanothermite, dont les conclusions semblent incontestables. Mais il fallut attendre des années pour comprendre, dans ses grandes lignes, le déroulement des attentats. Tout va beaucoup plus vite cette fois.

« Pas de complot », avons-nous dit, mais thèse complotiste se dessine. Les frères Kouachy ont profané annexe des temples maçonniques, de Cadet en particulier, ce que les amerloques ne comprennent pas. Finkelstein prend leur parti en application du Protocole des sages de Sion. Guerre de race et de religion est prévisible, dans laquelle le François cherche à être épargné. Il ne le sera pas totalement, mais on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.

D’un autre côté, le goy franco-israélien Arno Klarsfeld est poursuivi au tribunal de Nanterre pour avoir dit sur I-télé : « Non, la France n’est pas antisémite, il y a le noyau dur de l’extrême droite qui l’est vigoureusement, une partie de l’ultragauche et les islamistes et une partie des jeunes de banlieue. » Comprenez nègres et sarrazins.

Vrai et faux. Vrai, car sans l’engagement d’une partie d’ultragauche dans le combat réviso, il n’aurait pas eu autant de succès. Faux, car antisémite est germanisme, qu’Arno tient de sa mère bochine Beate, qui porte bien son nom. Faux, car non seulement « jeunes de banlieue » sont devenus antijuifs, mais aussi adultes en ce qui concerne les sarrazins, comme on s’en est aperçu ce matin à Issy, ville où le loubavitch des Hauts dit bonjour à Guionnet. Sans doute par hostilité aux « nazis » israéliens.

Au fond, il y a bisbille entre extrême-droite dure et ultragauche révisote, mais elles arrivent à s’entendre. Même quand Chatillon se fait prendre en photo à poil à Saint-Tropez, sa frasque est tolérée, l’ultragaucho adorant le mage avec son vit en érection. D’où on peut conclure qu’ils ne sont pas très catholiques.

Notez que Klarsfeld parle vrai quand il évoque une partie de l’ultragauche. Maints ultragauchistes furent tentés par le révisionisme, mais beaucoup ont eu la trouille en voyant comment les choses dégénéraient. C’est surtout sa branche issisoise qui n’a pas craqué, avec Thion, de race parisienne depuis plus de trois générations, avec Guionnet, de race parigote par sa mère bretoke depuis trois générations, mais pas par son père, venu de province. Il y a au moins un autre ultragaucho réviso originaire d’Issy, mais nous taisons son nom car il est fonctionnaire et n’a rien publié.

Le coup juif des musulmans persécutés produira des ravages, vous voilà prévenus, cela ayant échappé à Blanrue, Fofo et Soral. Rien d’étonnant, tous trois ayant loupé Auschwitz est plaisanterie. Plus cons qu’un goy, trois goys !

21 heures, temps de réaction à ce papier est singulièrement long. Parce qu’il va trop vite, trop fort ? C’est possible. Beaucoup d’ultragauchos révisos se sont dégonflés dans les années quatre-vingts, mais les rescapés n’ont plus rien à perdre. Plus persécutés que ne le sera jamais le musulman, ils combattront comme Attila roi des Huns. C’est à Attila de combattre péril islamique, comme il le fait contre le péril juif. Corneille avait raison quand il prônait alliance du royaume de France avec Attila. Face à État Islamique et à empire américano-sioniste, seul Attila fait le poids. Interprétation romantique surannée ? Peut-être. Mais on s’y accroche. On ne craint ni le terroriste juif, ni le terroriste musulman.

Juste après notre lamentation, 50 étoiles (10 fois cinq) ont jailli. Elles viennent de Luc Pfister, qui tient une dizaine de sits et qui est allé sur chacun d’entre eux pour noter ce papier. Il n’est pas si mauvais bougre que ça, l’animal. Il croit presque tout comprendre, en partie à tort. Mais il saisit l’essentiel du plan de Finkelstein et des sages de Sion. Moins celui de Revision, peut-être plus tordu. Elle commence par asséner « il n’y a pas complot », avant de se raviser : oui, il y a peut-être complot, mais pas comme on l’imagine généralement, car la haine de Finkelstein pour Charlie-hebdo, qui le conduit à commettre apologie de crime de guerre, vise en réalité la franc-maçonnerie prétendument goye, depuis longtemps noyautée par des activistes nazis juifs. Pardon de parler comme un religieux juif pour qui le sionisme est hérésie.

Tanr que Revision n’avait pas d’eau à apporter au moulin, comme dit Jacquot, elle fermait sa boîte à camembert, comme dit Attila, ce fromage étant connu en Hongrie. Initialement fabriqué par des moines bénédictins, dont la plupart venaient de l’ancien royaume de Lothaire mais vraisemblablement aussi quelques-uns de Normandie. Hélas ! les bénédictins semblent avoir adapté leur camembert au goût de la population locale, car il est moins coulant et puant que le vrai calandos. Mais ce n’est pas sûr, car la puanteur était beaucoup plus appréciée au Moyen-Âge que de nos jours, où on a oublié certaines règles de savoir-vivre. Précisions inédites, d’où leur publication, même si le vieil Le Pen y voit détails.

Ce n’est pas dans l’immédiateté qu’il faut chercher les causes du prétendu complot des 7 au 9 janvier, car il fut annoncé en 1899 ou 1900 en Protocol des sages de Sion, comme le soutient Finkelstein.

10 autres étoiles ont suivi, mais c’est Pfipfi qui a montré la voie. Il adore quand on jase de la bochine Beate qui porte bien son nom. Il comprend sans doute qu’elle est béate devant le juif à qui elle a ouvert ses jambes. C’est vrai, mais elle a cru être béatifiée, comme on dit à Rome, élue, comme on dit à Tel-Aviv, car elle est bête. Son rejeton l’est moins, bien qu’il ne soit pas une lumière. Il a compris le poids de l’ultragauche, qui ne représente quasiment rien au plan militaire, contrairement au noyau dur antijuif d’extrême-droite.

Car nous sommes en guerre décrite dans Le dernier homme en Europe. Face à un ennemi intérieur et extérieur fabriqué de toutes pièces. Mais Orwell n’avait pas prévu l’intervention d’Attila, homme respectable en période de décadence. Laquelle s’accélère, au point que journalistes commencent à faire leur boulot en interrogeant jeunes de France engagés dans les troupes d’État Islamique, création d’empire américano-sioniste.

Vous commencez à piger le schmilblic ? mot bretoc. Si oui, propagez la thèse du complot juif contre la Veuve prétendument goye. Ne vous contentez pas d’étoiler ce papier. Ultragauche ne représente rien au plan militaire, mais pas à celui des idées. Guionnet fut appelé Erdogan il y a deux jours par un gus dans l’ancienne rue de l’Église, maintenant affreusement dite rue de l’abbé Grégoire. Le gars se foutait de sa gueule, car il partage certaines de ses idées.

Voilà que j’écris l’histoire à la Flaubert. Je témoigne de ce que je vois et entends en période révolutionnaire, voire de guerre. Anecdotes dont raffole l’historien, car elles sont fiables contrairement aux documents officiels.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :