Alain Guionnet – Journal Revision

13 décembre 2014

ADRESSE AUX PETITES MAINS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:30

Depuis longtemps les dictionnaires de langue française ne sont plus écrits par des hommes mais par des femmes qu’on appelle petites mains. Aussi allons-nous faire partie du boulot à leur place : Faurisson Robert (1929-?) bâtard franco-écossais. Devant son père français autoritaire, il se réfugia dans les jupes de sa mère écossaise. Il en est résulté son attirance immodérée pour l’anglais, bien qu’il étudiât lettres françaises à l’université. Faurisson n’a pas inventé négation des chambres à gaz, depuis longtemps connue, mais il démolit avec brio le prétendu journal d’Anne Frank. Faurisson ne fut pas tant maudit pour sa négation des chambres à gaz que pour avoir accusé les dirigeants sionistes d’avoir procédé à une gigantesque escroquerie politico-financière. Guionnet Alain (1954-?), de mère bretoke, il ne jase qu’issisois (argot et français). Tenant tous les autres parlers pour étrangers, il s’est amouraché du magyar, idiome en lequel il voit argot, contrairement à l’avis de tous les linguistes. Guionnet a relancé meg, mot concurrent de mec, il a découvert origine de la croix d’Anjou. Emprisonné en 1991, 1993 et 1994 pour délits de presse, Guionnet est plus tendre que Faurisson avec les sionistes, car il voit escrocs dans la plupart des classes politiques.

0 à 0 entre Faurisson et Guionnet, ni vainqueur ni vaincu, même si l’initiale g est plus forte que f, surtout quand g est dur. Guionnet signifie petit roseau en kiènguisois, langue inconnue des petites mains.

2 commentaires »

  1. Le ventre est encore fécond d’où sortit la bête immonde : le puritanisme anglican : http://next.liberation.fr/sexe/2014/12/10/facesitting-geant-a-londres-contre-les-mesures-anti-porno_1160881

    (T’es toujours là, Pfipfi, on avait cru un instant que Valls avait remonté tes bretelles, mais Revision aurait tort, comme il s’agit de démontrer. S’ils te recrutent, Pfipfi, c’est qu’ils sont arrivés au bout du rouleau, NDLR.)

    Commentaire par Julie Couronne — 15 décembre 2014 @ 11:03 | Réponse

  2. Fionnet et Gaurisson auraient-ils pu changer l’histoire ?

    (Pourquoi pas ? Si Guionnet avait dessiné nun et ti en couverture de Revision, au lieu d’an, ciel, sieur et ti en 1989, on n’en serait peut-être pas là, mais on ne refait pas l’histoire. Tu feins d’être à l’Our, t’es potache, t’as à peine vingtaine d’années. Laisse les vieux défendre honneur d’Our et d’Ourouk, c’est leur boulot, pas le tien, NDLR.)

    Commentaire par Karl — 16 décembre 2014 @ 10:05 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :