Alain Guionnet – Journal Revision

2 décembre 2014

GUERRE A DGSI

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 07:40

Ne fait pas guerre à DGSI qui veut. Guionnet a eu culot de lui la livrer, DGSI lui répond du tac au tac avec brio par la voix d’Antiveuve. Comment homme magamaga pourrait-il combattre boîte de renseignement d’État ? Il s’appuie sur ses places-fortes, ki en gi et royaume d’Argot, mais le combat est inégal, bien qu’é-gal eût signifié grand maison, temple ou église, dit-on en kiènguigeois.

Devant cet affrontement, Pfister s’est débiné. Ne restent plus que Magog contre DSRI. Presque tous les parieurs jugent DGSI gagnante, mais ils ont tort, car Magog peut et va rebondir.

Défi pour DGSI. C’est facile de conjurer les assauts des fous de charia, c’est facile d’intercepter courriels de Soral, c’est difficile en revanche d’arrêter rogue verve de Magog.

Ménage est fait. Il ne subsiste plus que trois interlocuteurs : Guionnet, qui attaque Levallois-Perret à coups de mag et de meg, ce à quoi la maison n’était pas préparée ; Antiveuve, porte-parole de DGSI, qui cherche laborieusement à prouver que DSRI n’est pas nulle en histoire ; Danny, qui crie « Merah ! Merah ! Merah ! » tache pour Entre-Boue.

Aussi décision est prise. Nous ne parlerons plus désormais de Charkeuz, nom ayant eu succès, mais d’Entre-Boue. Le sataniste compte à nouveau diriger France pour faire guerre à Lybie dans l’intérêt présumé d’Israël, comme il l’a faite. Comme Cazneuve, Entre-Boue aime Yisraêl, même si Cukierman s’en méfie comme de la peste.

DSRI prétend ne pas vouloir guerroyer contre Revision. Nous nous en doutions, raison pour laquelle nous lui avons déclaré guerre, car mieux vaut combattre ennemi qui ne se défend pas, ou presque. Car DGSI est retorse, comme l’indique Danny. Elle abandonne ki en giProtocol des sages de Sion, mortalité juive pendant la guerre pour toutes sortes de raisons à Revision. Elle feint aussi de se foutre d’histoire du royaume d’Argot, car tout le monde sait qu’argots militaire et flicard existent. DGSI est garce emmaçonnée, circonstance aggravante.

Pour petite histoire, visites canadoques écrasent les amerloques hui à 18 heures, 10 à 0, tandis que les Grands-Bretons se réveillent doucement. Forcément, il est question de MI5, de MI6 et de DGSI, concurrence entre ces services existant depuis des siècles, avant qu’ils fussent appelés ainsi. Comme quoi déclarer guerre à DGSI est bon choix. Public découvre ainsi qu’il existe François hostiles à DSRI, à ses opérations Merah et tutti quanti.

5 commentaires »

  1. Ces pauvres insensés de la DSRI sont tous pénétrés de l’idée qu’ils officient sur l’autel des plus grandes missions. Ils n’ont pas compris que la crapulerie est contagieuse et que leur corps en est infecté. « Merah, Merah, Merah ! »

    Ils ne sont que singes apostoliques de la République, somme toute bien peu de chose pour qui se sent affranchi de l’illusion républicaine.

    Gardons-nous cependant de sous-estimer leur pouvoir de nuisance, nous connaissons le brio de certains de leurs agents. En fait rien d’accablant pour celui qui n’obéit qu’à lui-même, à l’écart de toutes les coteries tyranniques.

    Bonjour chez vous.

    Commentaire par Danny — 2 décembre 2014 @ 11:26 | Répondre

  2. Bien que bossant pour DSRI, je n’ai aucune intention de te combattre !
    Le mot gal peut tout aussi bien venir de l’ancien françois et signifier « coq » ou « caillou ». Quant à ki, c’est la « terre » et gi signifierait « revenir » ou « faire demi-tour ». Ces mots ont, bien sûr, plusieurs traductions possibles !

    (Pourquoi me combattrais-tu, puisque tu n’en as pas reçu l’ordre ? Surtout que je suis ton gagne-pain et apprends à DSRI que renseignement ne se borne pas à l’immédiat. Ce que savent depuis longtemps MI5 et MI6. Quand ils butent sur un problème historique, matière à laquelle ils ne sont pas formés, ils s’adressent aux conservateurs du British Museum, comme ils l’ont fait pour Protocol des sages de Sion. Puis ils montent leur spectacle avec le concours de la presse, des titres réputés les plus sérieux. Times autrefois en Grande-Bretagne, Mediapart maintenant en France. Mais presse papier se porte mal, tandis que dissidents sont maîtres de la toile, sans doute plus en France qu’ailleurs. Complotistes y pullulent. A chaque nouvelle qui tombe, gens crient au complot, ce qui me lasse. Je retiens de tes prises de position, à supposer qu’elles existent, que DSRI m’abandonne Protocol, mortalité juive pendant la guerre pour raisons diverses et ki en gi, qui remonte à un temps beaucoup trop ancien pour le déessériste. Bon agent, tu te rabats sur le galois, qu’on dit à tort gaulois, or donne à ce mot étymologie sumérienne, galois signifie grand. En kiènguigeois ki signifie terre, pays, j’ai tendance à le rapprocher de ci, ki en hongrois ayant même acception que qui. Et quand le François parle de quiqui, il cause langue aussi primitive que le kiènguigeois ou le magyar. En, herrlich en boche, n’a pas d’équivalent en hongrois, sauf én, je ou moi je. Gi est en revanche inconnu au bataillon, car on appelle le roseau nád en magyar. On trouve en revanche guide, guidon, Guillaume, Guiot en français, noms liés à voie à suivre. De telle sorte qu’on pourrait traduire ki en gi par ci je suis guide, avec la variante locale Issy je suis guide. Mais trêve de pataphysique. Ki en gi me plaît à cause de l’ordre des mots, adjectif précédant nom, comme c’est toujours le cas en hongrois, de plus en plus souvent en français, question de logique. Je continue de parler des temps modernes, appellation fossile, mais on pourrait aussi jaser des modernes temps, ce qui ôterait en partie dimension historique de la locution. Et quand je lis ur mag, chien grand, je suis choqué dans ma Ford intérieure, comme disait San Antonio. Question dont se fiche DSRI, qui n’a pas mandat pour s’en préoccuper. De telle sorte qu’on en arrive à statu quo. DSRI considère pour l’instant que Guionnet a droit d’attaquer Levallois-Perret à coups de mag et de meg. Danny est plus dur en revanche quand il dit « Merah, Merah, Merah ! » sous-entendu te voilà, affaire qui renvoie à Entre-Boue dont Cukierman se méfie comme de la peste. Pour une fois, président du CRIJF a raison. C’est sans doute mieux d’appeler Charkeuz Entre-Boue, NDLR.)

    Commentaire par Antiveuve — 2 décembre 2014 @ 11:30 | Répondre

    • Que tu dis ! La DSRI veut ta tête, mais moi pas. Je ne suis pas non plus payé pour te surveiller. Je le fais avec plaisir et sur mon temps libre. Quant à Danny, j’ai trop de respect pour lui pour croire que sa précédente sortie me visait. Merah aurait été envoyé en Israël par la DGSE, en tant qu’informateur. Puis, il a été « récupéré » par la DCRI. Cette dernière aurait proposé à Merah de bosser pour elle, en échange d’un permis de voyager sans aucune restriction.

      (Tantôt tu avoues bosser pour DSRI, tanôt non, t’es pataphysicien. Me surveiller ne sert à rien, c’est fait depuis des décennies. En revanche, m’influencer est tentant. Me faire avaler le poisson d’avril que Dieudonné serait d’origine juive, par exemple, bobard que je n’ai toujours pas digéré. Cukierman dira que Dieudo’ est trop bête pour être juif, il aura en partie raison. Je ne crois pas que DSRI veuille ma tête. Elle se dit que Revision jase ancien, moyen françois et argot, libre à elle, comme elle peut librement parler de Cazevieille au lieu de Cazeneuve. Surtout que Revision propage usage de langue française dans le monde. Dernière sortie de Danny ne te visait pas. Il a une dent contre DSRI, c’est tout. Fais attention de ne pas tout ramener à toi. Permis de voyager sans aucune restriction dont aurait bénéficé Merah ? dis-tu, mais passeport français permet de voyager presque partout dans le monde, même si c’est plus difficile en Corée du Nord qu’ailleurs. Agent de seconde main de DCRI, ou plutôt informateur, que Merah ? Seule sa condition d’informateur semble avérée. Mais manipulation de Merah par Entre-Boue pour qu’il tue juifs à Toulouse ne repose sur rien, par exemple, même si Merah, parfaitement identifié, aurait pu être arrêté avant, NDLR.)

      Commentaire par Antiveuve — 2 décembre 2014 @ 15:51 | Répondre

      • Permis de voyager sans être surveillé de trop près. Voilà ce que je voulais dire. Pour ce qui est de la judéité de Dieudonné, qui n’est pas mon hypothèse, mais celle d’un généalogiste juif qui n’a, du reste,aucune raison d’accabler gratuitement sa communauté en faisant passer leur bête noire pour tel, est, pour moi, évidente. Il est peut-être bête, mais il est trop cupide pour être un goy !
        Enfin, mon boulot à DSRI est pure fiction, mais tu insistes, alors je me prête au jeu.

        (Tu feins de croire que le goy n’est pas cupide, mais regarde autour de toi. Le goy n’est pas cupide comme le juif, car il est en outre narcissique. Arrête avec tes grands mots, ton généalogiste juif est totalement bidon. Pour la DSRI, je pars du principe que c’est bien de mettre un peu de DSRI dans son vin, NDLR.)

        Commentaire par Antiveuve — 2 décembre 2014 @ 17:24 | Répondre

        • Si tu le dis…

          Commentaire par Antiveuve — 2 décembre 2014 @ 18:35 | Répondre


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :