Alain Guionnet – Journal Revision

1 décembre 2014

PROGRAMME CONTRE ENTRE-BOUE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:25

Entre-Boue est nom de Sarközy, qui signifie habitant ou natif du comitat, de la région ou du département Entre-Boue, Sárköz en novlangue, Charkeuz en français. Pat dénigre le magyar, mais il cause de Charkeuz, il connaît au moins deux mots hongrois : sár, boue, köz, entre. Le sataniste porte bien son nom.

Charkeuz prétend maintenant que le combat pour Israël est celui de sa vie, mais c’est faux. Il vaincra sans doute Fillon et Juppé, qui manquent de culot en leur qualité de grenouilles de bénitier. On pourrait ajouter petites, car Sarkozy, Fillon et Juppé sont petits. Bref, on prend les mêmes et on recommence.

Pendant ce temps, Guionnet essaye de bousiller spectacle à coups de mag et de meg. C’est promis, il ne jasera plus de mec à Issy, mais de meg. Pour mag c’est plus compliqué. Bien sûr Charlemagne, magnifique et magot sont tirés de mag, mais gens ont du mal à saisir l’origine de ces mots. Ils s’imaginent qu’ils sont tirés du latin, c’est vrai, mais les Étrusques, peuple asianique, ont largement contribué à sa formation. C’est peut être à eux qu’on doit magnus, grand, avec ses nombreux dérivés, contribution du françois consistant à avoir mouillé g et gn, g de magie, gn de magnus. Comme si françois était langue de femme, ce qu’elle est à moitié. Même en novlangue on prononce correctement magnétophone. Au point qu’il est impossible de prétendre que magie est grande ou que votre magnétophone l’est, car ce serait pléonasmes. Mieux vaut dire magie sublime, bien que pléonasme en kienguigeois, mais personne ne connaît vraiment cette langue, ou qualifier votre magnétophone ou votre magnétoscope de volumineux.

Signe de parenté franco-magyare que d’avoir mouillé consonnes, le Hongrois étant fortiche dans ce domaine. Non seulement il a mouillé g, mais aussi l, n, t et d. Phénomène surtout observable en françois pour les mots forts dieu et diable, même si d’autres comme diamant existent, mais diamant est lui aussi fort, bien que moins que dieu et diable. Le François aussi a mouillé l (lieu), n (compagne), t (tiare). Et dire que Pat se fout du magyar et de l’éclatante parenté frangyare.

Programme consiste à exploser Charkeuz à partir de bibliothèque d’assyriologie du Collège de France. C’est chasse gardée de Revision, capable de trouver n’importe quel ouvrage en moins de cinq minutes.

Il trouvera le Delitzsdh et son Ursprung, il trouvera le pictogramme de mag retracé pas Delitzsch. Il le dira sumérien classique, comme dans le milieu, parce que semi cunéiforme, signes d’écriture n’étant plus dessins mais tracés avec calame sur argile.

Mohacs, fidèle serviteur de Guionnet selon Pfister, qu’il peut maltraiter comme bon lui semble, a déniché une Ursprung, origine, de Delitzsch. Le livre se trouve en commentaire. Mais ce n’est apparemment pas la bonne Ursprung. Delitzsch était chic type, il écrivait boche universitaire facilement compréhensible pour l’étranger. Il n’est pas exclu qu’il fût au moins en partie juif, car Delitzsch est nom de ville, tandis que son père hébraïsa. De surcroît, il voulut rejeter Ancien Testament sans que Wikipédia la juive l’accuse d’avoir été antisémite.

Fin du dix-neuvième siècle début vingtième, nous sommes en bochie à l’époque de la prétendue osmose entre juifs et Germains, quand certains juifs dénigraient le judaïsme et faisaient mine de verser dans l’aryanisme, lutte des races ayant d’abord été lingusiique en Europe, qui se prétendait civilisée.

Époque à laquelle en est restée Revision, qui jase d’aryens, de touraniens et de sémites en termes linguistiques, même si ces trois mots sont bancals.

Sur le front, Guionnet vient de nouveau être relancé par ambassade d’Israël, qui l’informe sur entreprises culturelles juives, comme par Renaissance catholique, domiciliée à Issy, par courrier. Que Revision reçût propagande d’Israël n’est pas nouveau. Comme propagande de Civitas, en revanche Renaissance catholique est nouveauté. À croire que Guionnet deviendrait respectable avec ses thèses sur le kiènguigeois.

Bah ! il a plan contre Charkeuz, dont Cukierman se méfie à juste titre, car Charkeuz n’est pas fiable.

Pendant qu’argent, ou Charkeuz, parle, Magog fait son boulot, et c’est injure pour lui d’être traité de dissident, car il est franc, même s’il a mental touranien, les deux n’étant pas incompatibles.

4 commentaires »

  1. Un beau bouquin, soit dit en passant :

    https://archive.org/details/dieentstehungdes00deli

    (Mais il ne contient apparemment pas pcitogramme de mag que je recherche, NDLR.)

    Commentaire par Antiveuve — 1 décembre 2014 @ 18:35 | Répondre

    • Si l’on fait un mixe entre le turk et le magyar, on pourrait dire que Charkeuz a un « œil de boue ». Sár veut effectivement dire « boue » en hongrois et köz, qui est aussi mot turk, se traduit par « œil ».

      (On écrit mix en françois, bien que semi barbarisme, NDLR.)

      Commentaire par Antiveuve — 1 décembre 2014 @ 18:46 | Répondre

      • C’est vrai, d’autant que le mot mixe(-zoque) désigne un groupe de langues amérindiennes parlées au Mexique. Mais j’ai préféré le franciser, parce qu’il fait trop engluche. Cela dit, puisqu’on en est à relever les fautes, tu as commis une erreur assez grossière dans ton dernier article, en confondant un pronom indéfini avec l’auxiliaire avoir conjugué à la 3e personne du pluriel.

        Commentaire par Antiveuve — 2 décembre 2014 @ 11:03 | Répondre

  2. Faut savoir que Sárköz désigne également une contrée magyare délimitée par la Sárvíz, sise dans le département de Tolna, ainsi qu’une ville de Roumanie, actuellement nommée Livada (conté de Satu Mare), qui accueille une majorité hongroise (61% de sa population).

    Commentaire par Antiveuve — 2 décembre 2014 @ 00:37 | Répondre


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :