Alain Guionnet – Journal Revision

16 novembre 2014

REVISION CONTRE ANTIVEUVE

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 00:21

Antiveuve pose problème car nous ignorons qui il est. Veuve est appelllation banale de franc-maçonnerie. Elle renvoie au cri de détresse « À moi les fils de la Veuve ! » de ses sectateurs. D’où le sobriquet Antiveuve, signe de dissidence. Mais elle est marquée quand l’auteur résume l’énorme influence juive dans la secte par ses temples de Salomon, lié à la légende se son maître bâtisseur Hiram, qui aurait été assassiné par un compagnon jaloux. Antiveuve soutient que Cazeneuve serait membre du GODF, mais nous n’en avons pas trouvé confirmation. Cazeneuve fut invité à tenir conférence rue Cadet en 2013, quand il était ministre du Budget, avant sa nomination au ministère de l’Intérieur, où il est recommandé d’être veuvard. Comme le fut Valls pendant huit ans au GODF, qui a profité de son initiation place Beauveau.

Mouvement antimaçonnique monte en puissance. Quant Taubira vint jacasser rue Cadet en décembre 2013, des contre-manifestants l’y attendaient. On entendit aussi scander « Francs-maçons en prison ! » dans les rues de Paris le Jour de colère. C’est surtout Cadet qui est visée, la dizaine d’autres ordres étant épargnés, en partie à tort en ce qui concerne les loges féminine et mixte, GLFF et Droit Humain. Ou encore Puteaux, dont les ateliers sont plus ou moins fréquentables. Quant à Pisan (GLNF), elle perdit la moitié de ses membres ces dernières années à la suite d’une longue et absurde lutte de pouvoir interne. L’hostilité à Cadet s’explique par le fait qu’il a pris le pouvoir lors de la victoire du Parti socialiste, dont il use et abuse avec ses leçons de morale (théorie du genre, mariage pour tous avec commerce des enfants, euthanasie). Mais Antiveuve connaît sans doute mieux certaines pages récentes d’histoire de la Veuve que Revision.

C’est lui qui avait raison de dire que hídfö signifie tête de pont en hongrois, pas pont principal, comme Guionnet l’avait dit machinalement sans ouvrir le dictionnaire, mais son langage conventionnel est troublant. Il se dit « antisémite », mot barbare. Mais peut-être par bravache. Vous me dites antisémite ? Eh bien, je suis antisémite ! Il dit : « ça pue l’ashkénaze », locution que Guionnet n’a jamais employée, car elle craint trop. Si Antiveuve travaille pour le renseignement il peut-être autorisé ou même invité à le faire pour discréditer le sit. Quand il veut nous faire avaler les bobards de Mediafeuj sur la prétendue judaïté de Dieudonné, il peut là encore vouloir nous nuire.

Simples questions, les connaissances d’Antiveuve des trois ou quatre textes de loi d’émancipation des juifs d’avant et pendant la révolution de 1789 semblent par ailleurs remarquables. Antiveuve serait capable du meilleur comme du pire.

Le nombre des abonnés du site est passé de 25 à 27 cette semaine. C’est peu, mais tout le monde sait que Guionnet jase mieux français que Soral, Faurisson ou Zemmour. Les visites du Canada augmentent depuis quelques semaines. Il faudra forcément inviter Guionnet un jour ou l’autre sur un plateau de télé. Il ne se laissera pas insulter comme Faurisson le fut par le juif hongrois Ivan Levaï en 1980.

2 commentaires »

  1. Pourquoi veux-tu me faire la guerre ? Qu’ai-je dit qui te met dans cet état ? Et j’emmerde Cazeneuve, franc-mac du GODF !
    Ça m’étonnerait que juif Chelli débarque un jour à Issy, vu qu’il vit actuellement à Ashdod, port israélien.

    (Attends, je provoque calmement Chelli. Mais le gars est susceptible et je suis le seul à le défier. Tu crois qu’il va s’emmerder longtemps en Ysraêl, qu’il ne va pas tenter incurson en France ? Voyez, dira-t-il peut-être ensuite, je rapporte le scalp de Guionnet, avec ses cheveux noirs beaucoup plus nombreux que ses cheveux blancs malgré son grand âge. Quand je l’ai tué, Guionnet bandait encore. Te faire guerre est pis-aller, je manque de chats à fouetter en ce moment, je vais retourner dans ma maison de retraite, NDLR.)

    Commentaire par Antiveuve — 16 novembre 2014 @ 00:55 | Réponse

  2. http://www.judaistik.unibe.ch/unibe/theol/judaistik/content/e3743/e555558/2014.11.18_does_anti-judaism_have_a_history_nirenberg_ger.pdf

    (Bien sûr, les juifs n’ont pas d’histoire, les antijuifs en ont une en revanche, mais assez médiocre, NDLR.)

    Commentaire par jules — 18 novembre 2014 @ 09:56 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :