Alain Guionnet – Journal Revision

9 novembre 2014

ATTILA ROI DU HUN ET DE L’ISSISOIS

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:40

Pendant que piétaille, comme Soral, raconte ce qu’il a mal appris à l’école, importun frappe au portillon. Il prétend que l’édit de Louis XVI de janvier 1788 émancipait de fait les juifs, fors les juifs metzois. Mais non, ledit édit est publié dans Revision n° 37 de juin 1992, où il appert que juifs metzois ne sont pas objets de régime spécial.

Emmerdeur prétend que juifs du Midi et d’Avignon furent émancipés par la suite, en 1790. Autrement dit, juifs portugais et du pape, qui bénéficièrent sous l’Ancien Régime d’un statut privilégié. D’où tire-t-il cette nouvelle ?

Que Louis XVI fût initié à Veuve en 1775 est possible, en même temps supputation dont raffolent les toileurs. Il suffit de lire la correspondance de Marie-Antoinette pour connaître l’attrait de Louis XVI pour la Veuve.

Auteur du calembour est présumé juif, car il a appris à spéculer, contrairement au goy, cet abruti. Il sait que quelques années avant Révolution française, Autriche-Hongrie d’abord, France ensuite, avaient abdiqué devant l’invasion juive. Il se nomme Antiveuve, il écrit alsacot, contrairement au roi des Huns (concession à Corneille, car on dit en issisois roi du Hun). Il fait mine de jaser comme Revision, mais est imposteur.

Lektion, Antiveuve, ambassade d’Israël, moins CRIJF ces derniers mois, sollicitent Revision. Le juif sait qu’il fut émancipé par Louis XVI, mais pas Soral. Pourquoi est-il à ce point idiot ?

« Fors les juifs de Metz » provient sans doute d’un ouï-dire. L’auteur est peut-être juif lorrain. Il y en a qui, parfois, jouent à l’antijuif, qui, parfois, font partie des meilleurs soldats de Tsahal. Au moins il ne se trouvera pas dans les troupes d’État Islamique, dira-t-on, mais ce n’est pas sûr, État Islamique étant création d’Israël.

Comme d’hab’, Soral fera semblant d’ignorer ce que Revision dit de lui, le Meudonois ne voulant pas écouter leçons de l’Issisois. Contrairement au mulâtre Dieudonné, qui a bien compris que le juif est coupé du huitième jour, date essentielle car premier jour de puberté du nouveau-né. C’est à partir de là qu’on définit le juif, ce dont Soral est incapable. Il n’a jamais su jouer que d’un instrument : l’orgue de Staline. Il est content de montrer photo de son bon juif Cohen mimant maladroitement signe de « quenelle », mais pourquoi Soral ne dit-il pas qu’il exprime détresse et n’a rien à voir avec un quelconque bras d’honneur ? Ce que Cohen comprend plus facilement que l’abruti de cité.

Et puis, vu les documents communiqués par Antiveuve, pour la tête noire, Soral ne pourra plus jamais prétendre que les juifs furent « émancipés » en 1791, car ils le furent en novembre 1787 par Louis XVI, qui donna cet édit regristré au parlement le 29 janvier 1788. On disoit à l’époque registré, pas enregistré, comme cagoulé, pas encagoulé. Veuve régnait certes à Versailles, mais pas à Issy, sensible aux thèses jansénistes, comme le furent Hollandois et Hongrois, outre Belges et François. Car il existe liens entre ces cultures, souvent occultés. On peut même imaginer que jansénisme a eu rôle dans la Révolution française, avec la liquidation de l’ordre des jésuites d’abord, ce qui est certain, puis dans le cours des événements. Ce fut la Veuve, bien sûr, qui les orchestra, tandis que jansénistes furent dépassés. Juifs soutinrent le mouvement, comme l’illuminé prusco Cloots ou le présumé métis juif Marat, mais ils étaient peu nombreux. Oui, 1789 fut révolution bourgeoise, de gens des villes privilégiés, comme Blanrue, qui méprisaient paysan et gueux, le gueux étant à leurs yeux plutôt ouvrier.

Soral est entre les deux. Gueux d’origine, il joue au bourgeois qu’il n’est pas, car le bourgeois sait l’importance capitale de l’excision du huitième jour, qui « fait » le juif autant que sa mère. Quant à révolution française, elle pose deux questions. Pourquoi le pape a-t-il dissous l’ordre des jésuites peu de temps avant ? Pourquoi cette transition politique fut-elle aussi sanglante ? Parce que Veuve est cruelle, certes. Dans son prétendu humanisme, elle fait peu de cas de la vie d’autrui. Élément de réponse, toutefois insuffisant, histoire posant questions auxquelles il est souvent impossible de répondre.

Soral a récemment ajouté « historique » dans son panégyrique, comme si histoire avait sens pour un néostalinien, signe de son désir d’embourgeoisement. Mais c’est elle qui te remonte les bretelles, Soral, pas l’Issisois, dans sa haine présumée du Meudonois — surtout que Bas-Meudon appartient à Issy depuis longtemps.

Vache maigre apparamment ce soir. Comme si ce papier passait inaperçu, mais c’est faux. Contrairement à Soral, déclassé Guionnet est d’éducation bourgeoise et il envoie paître la bourgeoisie. C’est son choix. Non celui d’un gauchiste, mais d’un ultragauchiste, plus ami de Nolte et d’Aly que de Faurisson, même si Guionnet a toujours soutenu le professeur de lettres. Par choix, en partant du principe que tout le monde a droit de dire bêbises, et par révolte contre l’ostracisme qui le frappe.

Ostracisme est mot intéressant, car Ost signifie est en boche, et ostracisme signifie bannissemnene en direction de l’est. Projet hitlérien n’ayant pas abouti, qui s’inscrivait dans le cadre du plan Orient. Mais nous allons trop vite. Par exemple, pour le mulâtre Dieudonné, qui a du mal à comprendre pourquoi nous passons d’ostracisme au plan Orient, dont il connaît à peine l’existence. C’est pourtant simple, le juif n’est pas à sa place en Occident, il doit retourner en Orient, son milieu naturel. Approche écologique et biologique, n’est-ce pas Duflot, dite La Caviardeuse ?

Près d’océan Glacial était site recommandé par Hitler pour le juif. Son idée était pas mal, mais historien ne juge pas. Il soutient seulement qu’ostracisme et estracisme, c’est un peu pareil au même. Juif pourrait être heureux près de l’océan Glacial, surtout que nous assistons au réchauffement de la croûte terrestre. Hitler aurait eu tort selon Soral, mais place d’un fan d’Orient devrait être en Orient, n’est-il pas ?

5 commentaires »

  1. Ce que je voulais dire, c’est que le parlement messin n’a pas enregistré l’édit tel quel, mais y a rajouté une clause excluant « ses » Juifs.

    Voici l’édit en question :
    http://www.museeprotestant.org/wp-content/uploads/2014/02/edit-du-roi-novembre-1787.pdf

    (Niet, parlement metzois n’a pas ajouté clause excluant ses juifs, qu’on estime à 200 à l’époque. Mais tu serais réformé, bonne nouvelle. J’en ai marre de me farcir catholiques romains et juifs. Mais j’espère que t’es calviniste, surtout pas luthérien, superstition boche pour attardés du bocal comme Theil. En dépit de ses excès, Calvin, contrairement à l’avis de Delcroix, me semble presque pardonnable, même si tout le monde est coupable, NDLR.)

    Commentaire par Antiveuve — 9 novembre 2014 @ 18:59 | Répondre

    • Le lien suivant rend compte de la décision du parlement de Metz d’exclure les Juifs de l’application de l’édit de Versailles (mars 1788) :

      http://books.google.fr/books?id=jdE7AwAAQBAJ&pg=PT167&lpg=PT167&dq=parlement+de+metz+juifs&source=bl&ots=yfZZwX82mn&sig=s02S0bfV6O89d8yXvnz67V-qw-g&hl=fr&sa=X&ei=cbpfVOvsLI7dar-dgbAI&ved=0CC0Q6AEwAg#v=onepage&q=parlement%20de%20metz%20juifs&f=false

      Et pour répondre à tes interrogations me concernant, je ne suis pas huguenot ni papiste d’ailleurs.

      (Ni huguenot, ni papiste, à tous les coups tu bosses pour DSRI, mais tu ne l’avoueras jamais. Question metzoise m’avait échappé dans le passé. Je ne suis pas lorrain, comme Guillaume, mais j’imagine qu’elle est importante pour le fonctionnaire, NDLR.)

      Commentaire par Antiveuve — 9 novembre 2014 @ 20:08 | Répondre

      • En effet, je bosse pour la SNRO (Section nationale de recherches opérationnelles), chargée de surveiller les organisations terroristes. Je suis attaché à la ZRT (zones de renseignement territorial) de Bordeaux.

        (Question terrorisme, tu fais chou blanc avec Revision. Dans ton antenne bordeloise, tu ne peux pas comprendre l’hostilité entre Meudon et Issy. Elle est un peu comparable, en empruntant raccourci, à celle entre Vienne et Lyon autrefois. Mais cela t’échappe, fonctionnaire, car pour toi France est une et indivisible. Tu as cependant réussi ton examen de passage, tu peux jouer dans la cour des Huns. Reste à préciser ta fable sur les juifs du pape et portugais qui fussent émancipés en 1790. Pipeau, tu t’es dit que Guionnet est antijuif primaire. Il connaît édit du roi de novembre 1787, mais il n’a pas ma formation d’agent du renseignement. Et ta sœur ? T’imagines-tu qu’historien et agent de renseignement ne boivent pas dans la même tasse de thé ? dont l’historien a avantage de se départir, contrairement à l’espion. C’est Guionnet qui, en 1992, a découvert l’édit du roi de 1788 à BN. Maintenant toileurs, dont place est aux toilettes, s’en pavanent. Chacun y ajoute commentaire merdeux, du genre cet édit ne fut pas applicable aux juifs metzois, voire aux juifs nancisois, pendant qu’on y est. E la tua sorella? pardon de parler langue étrangère, mais tu gonfles mes pruneaux. Chou blanc est locution bretoke, avec mes pruneaux j’ai voulu élargir champ de vision au pays d’Oc. Personnellement, bien que métis bretoc, je suis oïl, pas oc. Car j’oye, métier présumé de l’espion, NDLR.)

        Commentaire par Antiveuve — 9 novembre 2014 @ 20:45 | Répondre

  2. Brother
    Ooh-ooh
    Shake it up, shake it up
    Move it up, move it up

    Bro bro bro bro bro bro bro bro bro

    (Je publie ton message, Trouduc, car il révèle misère du novlangue. Que diras-tu, Pfipfi, si je te fucke ? Tu seras heureux, bien sûr, aussi ne te ferai-je pas ce plaisir, NDLR.)

    Commentaire par Alex Révision — 9 novembre 2014 @ 19:39 | Répondre


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :