Alain Guionnet – Journal Revision

4 octobre 2014

ISSY BY NIGHT

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 06:09

Issy fut très chaude en ce dernier jour d’été météorologique. B…, catholique romain, ancien séminariste métis normand, se pointa plus tôt que prévu chez Guionnet. Il lui rend visite chaque fois que Guionnet part à l’offensive. Il préternd tout ignorer de ses dires, ne pas comprendre la signification de « g… Taubira », etc. Suspect de bosser pour la DSRI, comme on dit mantenant, Guionnet l’accueille chez lui volontiers (on peut être ultragaucho et jaser avec tout le monde).

Soldat, B…occupa bochie près de Trève (Trier), ville où Karl Marx fut baptisé en église luthérienne. En quelle année ? demande Guionnet, qui ne sait toujours pas si Marx fut coupé, question capitale. B… ne sait pas. Mohacsounet dit à 6 ans.

Généreux dans sa politique de relance par la production, Guionnet a jasé d’új et úr. B… a dit oûr en boche — avec ou long —, que Guionnet comprit Uhr, heure. Mais il jasait du préfixe ur, employé pour dire ancienneté ou antiquité de la chose. De telle sorte que nous pouvons établir qu‘úr, en magyar, n’est pas création de religieux, et que ce mot souche se trouve en langues aryennes et touraniennes. Il vient de loin. Revision dit magyar langue argotique, c’est indéniable, mais turke, tandis qu’il s’interroge sur l’origine d’úr, mot apparemment pas païen, puisque Magyars conquérants obéissaient à un guide (vezér), pas à un seigneur.

B… observa : « Führer, vezér, vizir. » Guionnet ne sut quoi répondre. Le rapprochement entre vezér et vizir est si évident qu’il ne l’a jamais fait.

Reynouard serait maintenant unitarien et aurait eu enfant d’une nouvelle femme. « Pourquoi dire unitarien, pas arien ? — Parce que l’unitarisme, qui vient de Transylvanie, date des Lumières, dit B… en substance. Il est inscrit dans la constitution américaine. « Des nouvelles de Yannick ? » demanda B… – Non, car les témoins de Jéhova m’emmerdent. » « Eux aussi sont unitaristes. » B… évoqua Jésus Christ et le Ciel, qu’on suppose être le père, sans jaser du saint esprit. Comme de nombreuses gens, il a perdu de vue l’origine présumée de la sainte triinté, datant de la haute antiquité. Il y avait jadis le ciel et son dieu An, la terre et sa déesse Éa, parfois dite Éananna (d’où est tiré nana), le souffle vital ou vie animée et son dieu Enlil. Respectable cosmologie que nierait Reynouard. Pas Guionnet, ni athée ni croyant, par ignorance. Il juge en revanche les croyants péretentieux, surtout quand, comme Reynouard, il passent d’une superstition à une autre.

Sur Soral et sa fréquentation d’École des hautes études en sciences sociales, où B… a plus usé ses fonds de culotte que Guionnet, il y voit une « école de la CIA », Guionnet un panier de crabes, juifs, frères trois points, démocrates chrétiens, sous-marxistes d’opérette. CIA et sous-marxisme ne sont d’ailleurs pas contradictoires, États-Unis ayant soutenu formation d’Union Soviétique. Et tout le monde connaît le dicton dis-moi d’où tu sors, je te dirai qui tu es…

Il fut aussi question du normalsupien Pfipfi et de Mohacs, massisois présume. B… observa qu’Éccole polytechnique se trouve à Palaiseau, « sur la colline ». Lisez dires de Mohacs en commentaires. Le gars dispose de toutes polices de carcatères, il est prêt à négocier avec ultragaucho, il ne jase aucune langue étrangère mais étudie tout mot barbare. B… a peut-être raison, avec ses fautes d’écriture calibrées, Mohacs serait politecno. Il connaît d’ailleurs le grand apport de savants juifs à la fabrication d’armes de destruction massive. Mais Mohacsounet dément. Il est plutôt toubib, comme Céline, et il cause rosbif, comme nombreuses gens. Dommage, car Revision aurait pu prétendre qu’elle s’appuie sur normalsupiens et politecnos. Mais c’est vrai d’une certaine manière, puisque maints potes budapestois de « Guillotine » sont passés par l’université polytechnique.

A propos d’« Hollande juif ? », papier ayant énorme succès, B… travailla Guionnet, qui dut remembrer. Fin années quatre-vingts, avant publication de Revision, à partir de mars 1989, Guionnet descendit dans la plaine, au collège Paul Bert, où Hollande tenait métingue, pour y distribuer feuille d’Aigle noir. Sans doute au printemps 1988. Quand gueuse goye au nom juif Trierweiler, résident de Trève, dit Hollande cynique, elle a raison. Guionnet le juge cynique et froid. Hollande n’a pas bronché, mais a fait aussitôt appeler maison Poulaga. Cognes sont vite arrivés pour serrer Guionnaud. Il passa six heures au commissariat, dit-il à B…, sans doute moins en réalité, peut-être quatre.

Feuille d’Aigle noir était vraisemblablement celle qui dénonçait inauguration d’allée Bernard Lecache par corsicaud Santini au parc Henri Barbusse, ancienne partie du jardin du duc de Conty. De telle sorte qu’Hollande serait à l’origine de la première condamnation à prison ferme de Guionnet (un mois), via Santini, bête soumise.

Maints hommes politiques sont passés par Issy, comme les loups en 1871. Juif Balkany était à l’époque au côté d’Hollande. Or, ancêtres d’Hollande sont originaires des Pays-Bas, dit-on, mais pourquoi l’un d’eux a-t-il changé son patronyme quand il est venu vivre en France ? Parce qu’il s’appelait Lopez ou Van Pelt ? Ce n’est pas à Revision de répondre, mais à d’autres. Comme l’auxi’ Mohacs, le « sataniste » Ratier, etc. Observateur pose parfois questions sans y répondre.

Trois heures du mat’, descente dans la plaine. Bus de nuit est là, il part dans 7 minutes. Il va déposer B… à quelques centaines de mètres de son domicile. Il est heureux, Guionnet aussi. Six jeunes arrivent, moitié gars moitié filles, ils cherchent boîte à Issy. Hélas ! chauffeur de bus et Issisois ignorent l’adresse qu’ils indiquent. Bus part, Guionnet va trouver les jeunes un peu plus loin. Les monstres jasent entre eux rosbif. « Pourquoi parlez-vous langue barbare ? » demande Guionnet. Ils ne répondent pas. Gueuse le prend en pitié. Avec son accent rosbif, elle lui montre sur sa tablette tactile que la boîte est en bas-seizième. « Vous avez raison de prendre un taxi, car elle se trouve à quatre kilomètres », dit Guionnet. Faux, à moins de trois kilomètres, mais on ne peut par être historien et géographe jour et nuit. A trois heures du mat’, on a lacunes.

Pour relance par la production, c’est bonne idée d’ouvrir boîte de nuit près de mairie d’Issy. Clientèle est là, elle tape au portillon. Il s’agirait cependant de diversifier musique. Beaucoup de morceaux engluches, moins français, quelques-uns boches et magyars pour souligner que la boîte est issisoise. Aucun morceau corsicaud, en revanche, pour emmerder Santini.

2 commentaires »

  1. Tu te trompes. Je parle couramment l’engluche et ai des notions de castillan et de latin. Quant à politecno, impossible pour un scientifique comme moi – je t’ai déjà montré mes compétences médicales – d’y avoir mis les pieds. Associer cette école à Mohatch est un oxymore !

    Concernant Marx, il a bien été baptisé à l’âge de 6 ans !

    (Jaser couramment engluche est banal. Je me doutais que tu connaissais cet idiome, raison pour laquelle j’ai dit que tu ne l’aimes pas. Tout au moins était-ce mon intention, mais ne l’ai point fait car je n’étais pas frais à quatre heures du mat’. Je lis et parle mieux engluche que magyar, mais ne m’en vante pas, c’est pour moi maladie honteuse. En toute logique, on devrait enseigner germano-saxon aux enfants : und, and, frei, free, Werk, work, etc. Et puis tu t’es planté sur des documents du procès Eichmann en rosbif, signe de ta négligence plus que de ton ignorance. T’en as rien à foutre de la chambre à gaz homicide, dont tu sais la complexité d’utilisation. Raison pour laquelle tu me fais confiance dans ce domaine. Après avoir longuement étudié architecture de la morgue-chambre à gaz d’Auschwitz 2, son aération, sa ventilation, etc., ainsi que les bâtiments de désinsectisation, je n’ai inventé qu’un mot : « granulé » de Cyclone B, du gaz sous forme solide s’entend. Nous nous connussions en 2008, quand j’avais 54 ans et que je découvris les « êtres anaérobiques », tu éclairasses ma lanterne, avantage du mutualisme. Comme quand je bigophone à mon pote alsaco pour bien comprendre locution boche. En 2008, je n’ai pas jasé de microbe anaérobique parce que Südfeld cause d’êtres anaérobiques, mais tu m’eusses sans doute dit : « Ah oui ! les microbes anaérobiques. » Tu fisses ainsi avancer histoire. Bah ! centime est tombé, comme on dit en hongrois. Tu nous apprends que Marx fut baptisé à l’âge de 6 ans, bien +, mais cela ne résoud rien, il fut peut-être coupé avant. Coupé or not coupé ? Là est la question. Nonobstant, langues romanes me semblent dialectes. Finnois et magyar sont vraies langues étrangères, bien que ces idiomes aient été influencés par latin, françois et germain. Mais tu t’en doutes. Je prêche un converti. J’ajoute que te traiter d’auxi’ est vache. Tu penses que je reprends mes vieille mauvaises habitudes, mais je cherche à impressionner partie du public, en lui faisant croire qu’un vrai historien dirige Revision. Lu par des scientifiques, certains lui donnent petits coups de main. Ils lui viennent en aide, tandis qu’il les rabaisse à la condition d’auxiliaires. Il se prend pour un guide comparable à Attila, avec son autorité incontestée. C’est mise en scène, théâtre de boulevard. En société du spectacle, public réclame part de comédie. Ce qu’a bien compris le romancier juif hongrois Kertész, qui joue au pitre en bochie. Plus qu’en Hongrie, où ses pitreries amusent moins la galerie, NDLR.)

    Commentaire par mohacs — 4 octobre 2014 @ 09:20 | Réponse

  2. Et ma chatte sur vos figures, ça vous tente ?

    (Vu nouvelle politique économique de relance par la production, oui, Pfipfi. Boîte de nuit se trouvera forcément dans la plaine, ta pute polaque y trouvera clients. Mais tu devras payer impôt, m’autoriser à la sauter une fois par semaine. C’est ça ou rien. Revision est hostile à corruption par principe, mais elle y est sensible, comme tout le monde, NDLR.)

    Commentaire par Sarah Prieux — 4 octobre 2014 @ 19:16 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :