Alain Guionnet – Journal Revision

3 juillet 2014

GROS DÉGUEULASSE GUIONNET

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 18:53

Alain Guionnet est crapule dégueulasse, j’en témoigne. Son père mort, il élimine tas de documents pour faire place. En réalité, il les extermine, et c’est moi qui ai sauvé de l’holocauste la lettre que Carlos lui a envoyée. Il n’a pas répondu à Carlos à cause de son narcissisme.

Dans ses trois caisses de courrier, j’ai vu que le boche aime bien Guionnet, pas mal de bretoks aussi. Je suis basco maroco, j’adore la croix gammée. Nullement ultragaucho, mot que je ne comprends pas, je lis RivarolMinute, Parisien et Détective. Dans l’ordre de mes préférences, même si je préfère souvent Détective à Parisien, mais je veux faire sérieux.

Esclave du gros dégueulasse, je ne me plains pas. Le chef m’a appris hier que l’industrie holocaustique fut relancée après la guerre des Six Jours de 1967, je n’y avais pas songé. Je lui conseille d’écrire sa biographie, où il dira comment Kennedy et De Gaulle ont réfuté l’Holocauste, mais il ne veut pas ; De Gaulle s’étant appuyé sur l’ultragauche pour combattre le Parti communiste de l’ordure Jorge Semprun. Mais il a failli, bien que le colonel général eût redonné espoir à France, grande nation depuis près de 2000 ans.

Hélas, gros dégueulasse extermine tout ce qui bouge. Carlos lui écrit, il ne lui répond pas. Révisos furent sympas avec lui, boches et flamand en particulier, mais le monstre manqua de tact. Il fut nul en diplomatie. Révisos ont failli, pas seulement à cause de Fofo, mais aussi à cause de lui.

Gros Dégueulasse fut dur avec Emmanuel Ratier, à peine plus tendre avec Fabrice Robert, cruel avec moi. Si c’est ça l’ultragauche, merci, le juif est dépassé par elle dans sa vilenie.

Limaçon

Limaçon n’est pas esclave de Guionnet, qu’il ne traite pas de gros dégueulasse. Il a d’autres lectures. Artiste peintre, comme Hitler, il a ses humeurs. Mi- homme mi-femme, il voit en Guionnet ultracon à qui il veut faire ravaler son ultragauchisme.

3 commentaires »

  1. Guionnet n’aura pas à écrire le « Journal d’un vieux dégueulasse », Charles Bukowski l’a devancé en la matière. En revanche nous attendons, malgré ses démentis évasifs, une biographie épicée du monstre.

    Dans la veine humoristique maintenant. Pour sensibiliser à la torture, Amnesty international Belgique a choisi l’humour noir.

    – Sous l’effet de la torture Karl Lagerfeld avoue n’importe quoi : « Le sommet de l’élégance, c’est la chemise hawaïenne et les tongs ».

    – Sous l’effet de la torture, encore, on a pu voir le Dalaï-Lama déclarer : « Un homme qui n’a pas de Rolex à 50 ans a raté sa vie ».

    Nous aurions pu ajouter :

    – Sous l’effet de la torture Rudolf Höss, commandant du camp d’Auschwitz, a confessé avoir visité Treblinka en juin 1941 (alors que celui-ci fut ouvert en juillet 1942).

    Et ainsi de suite.

    Commentaire par Danny — 9 juillet 2014 @ 18:15 | Réponse

    • Et moi j’ai la chatte comme une bouche de métro et le cul comme le tunnel du Mont-Blanc!

      Commentaire par CALB0 — 25 août 2014 @ 11:32 | Réponse

  2. Rudolf Franz Ferdinand Höss ; comme le groupe écossais

    Commentaire par Zillertaler — 10 juillet 2014 @ 20:41 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :