Alain Guionnet – Journal Revision

25 février 2014

CONFESSION

Filed under: Uncategorized — guionnet @ 23:58

22 avril, jour anniversaire de mes soixante balais, où je compte prendre ma retraite de réviso dur. Mon engagement est en partie imputable à mon père, fils d’ouvrier qualifié devenu administrateur civil après être sorti d’École normale d’instituteurs. Il va bientôt mourir. Je ne lui reproche rien et essaye de le maintenir en vie. Je propose à son médecin dose accrue de morphine, qu’il adore. Autant mourir dans l’ivresse, tel est mon principe.

Je risque d’abandonner le combat sitique le 22 avril. Humour goy, car tout le monde songe à scythique. Et si le Scythe avait eu raison quelque part ? C’est possible.

J’aurais pu facilement tuer André Santini dimanche dernier, mais ne l’ai pas fait, car j’espère encore assembler foule pour accomplir solution finale du problème juif.

J’ai sans doute tort, comme souvent, mais voyez Yahoo ! qui verse en presse pipole au sujet du Lion et du Caïdat. Modèle de confusion que Yahoo France diffuse. Cependant situation peur vite évoluer. Nord-amerloques sont de plus en plus accros à Revision. Ils ont air con avec leur verge souvent déprépucée, mais amerloque, boche et Magyar sont loin d’être stupides.

Que dire à leurs services de renseignement ? Que nous défendons race pâle et combattons valeurs capitalistiques financières. Sans grand espoir, c’est sûr, mais ultragauche françoise défendra jusqu’au bout son honneur et sa fidélité à la cause antijuive.

5 commentaires »

  1. Désolé pour ton père, Aigle, mais je te connais, tu seras de retour avec un grand boum.

    (Dis big bang pendant que tu y es, ce barbarisme étant passé en français. Je crois tenir ma naïveté de mon père. Quand il aura disparu je la perdrai peut-être. Je devrais cesser de jouer au kamikaze en guerre contre tout le monde, car qu’on ne s’y trompe pas, mon antijudaïsme est forme de misanthropie. Je n’épargne personne, même pas toi, dont la vocation était de devenir agent du NSA, organisation ennemie comparable à la DGSE, NDLR.)

    Commentaire par Johannes Schmidt — 26 février 2014 @ 19:17 | Réponse

  2. Tiens bon, Aigle, le revisionisme est ta raison d’être, tu ne lâcheras jamais rien.

    Commentaire par Johannes Schmidt — 27 février 2014 @ 05:51 | Réponse

  3. Salut Alain, Je vois que tu te démoralises, ce n’est pas le moment de lâcher l’affaire. Au contraire, il faut se préparer au combat plus que jamais. Tu aurais dû venir au procès Faurisson. Il y a eu une QPC sur l’article 24 bis et la décision sera rendue en avril. Je suis sûr que la QPC sera transmsie à la cour de cassation. Et n’oublie pas le procès de Faurisson-Blanrue-Georges le 4 mars. Il faut que tu viennes, mon pote ! Si tu veux intervenir avec moi comme au procès Tournay, envoie-moi un mail, on se donnera rdv à Paris et on prépare sérieusement notre intervention. (Comme j’ai fait avec Guillaume au procès Tournay, mais Guillaume n’est plus dispo, hélas !) À +, poteau !

    (Je traduis QPC : question préalable de constitutionnalité. Elle est d’autant meilleure que Fofo a tenu ses propos à Téhéran. Me constituer partie civile contre Faurisson et Blanrue, pourquoi pas ? J’accuserais les deux de se répéter, le premier sur la chambre à gaz, le second avec ses histoires à Venise, avant de réclamer leur exemption de peine au motif que répétition est loi du genre à l’université et en journalisme. Mais je ne viendrai sans doute pas car je regrette d’avoir été naïf dans le passé, mensonge et hypocrisie étant la règle, pas seulement en matière holocaustique. Tu me confirmes que Guillaume n’est plus dans le coup. Et puis, la loi du genre m’inquiète car elle s’impose à vitesse grand V. Boîte à images hui, jeune journaliste d’Eurosport cause de « la descente parfait » ; peu après sur chaîne d’info, vraisemblablement BFM, un de ses collègues évoque une « ancien conseillère ». Cependant Le Drian promet d’enquêter sur les dizaines de viols qui auraient eu lieu dans l’armée en toute impunité, par des soldats mâles sur des femelles. Mais quand on prône loi du genre, autant aller jusqu’au bout, parler des viols d’hommes commis par des femmes, par exemple. Comme en Hongrie, en 1944, quand femmes-soldats soviétiques violèrent Magyars sans défense sous la menace de leurs armes. Parité, cette discrimination positive fait ravages en France, où caissiers de supermarchés se multiplient, où quand mâle et femelle font conjointement travail manuel, gars fait tout le boulot, pendant que fille jacasse. Elle fait figure de chef, avec son accent français, contrairement à l’ouvrier, à accent hispanique indéterminé [espingouin ou portos], sans doute venu travailler en France il y a moins de deux ans. Il fait le gros du boulot et gagne moins que sa collègue, confirmation que loi du genre est raciste et discriminatoire, alors qu’elle se prétend égalitaire. Dans le même temps, Hollande fait tout ce qui est en son pouvoir pour appauvrir les pauvres et lécher le cul aux multinationales. J’en reviens à mes rengaines ultragauchistes car je suis directement concerné par cette politique. En revanche, j’en ai de moins en moins à foutre de la chambre à gaz d’Auschwitz, qu’on savait bidon dès sa création, de 1944 à 1946. J’ai parlé récemment de son officialisation en 1945-1946, mais sa fabrication initiale date de fin avril 1944, avec Protocole d’Auschwitz, même s’il y eut avant autres protocoles et rumeurs, tenus pour mensongers par le renseignement englo-amerloque ; car ne nous trompons-pas, les maîtres en la matière se trouvaient outre-Manche et outre-Atlantique. Donné-je impression de radoter ? C’est possible. Contrairement à Fofo et Blanbec, je me répète, certes, mais sans dire toujours même chose. De 1945-1946, je viens de passer à de 1944 à 1946. De loi des genres enseignée dès école maternelle, je saute à union des genres, notion sous-entendue. J’dis en outre pourquoi parité est discrimination positive, en tout point condamnable. Oui, John Smith se trompe, car je suis modérément accro’ au révisionisme, surtout à celui de la dernière guerre. Avantage du courrier des lecteurs, il permet de sortir balivernes qui ne sauraient faire objet d’un papier. Or, de même que l’historien lit en priorité introduction, conclusion et notes d’un livre, il lit commentaires et réponses de la rédaction du sit, avec au attention. Avant sa disparition, prévue le 22 avril. Je continuerai ensuite de répondre aux questions posées, mais ne publierai quasiment plus rien. Tu te dis mon pote à présent, taule t’a appris quelque chose. Tu avoues que je n’avais pas toujours tort, mais tu n’as malheureusement pas la réactivité du juif, pas plus que Fofo. Il fut toujours incapable de publier compte rendu d’un de ses procès. Idem pour toi. C’est le soir même que tu aurais dû le faire, pas longtemps après. Ta QPC est bonne, en même temps dérisoire. Remaniement ministériel approche. Taubira sera virée, remplacée par un nègre ou une négresse, parité oblige. Salope sénégaloise de race pâle Ségolène Royal pourrait lui succéder, à moins qu’elle ne remplace Valseuse au ministère de l’Intérieur. Mais femme ne saurait diriger police, à moins que loi du genre, surtout inspirée par Veuve irrégulière, prévaille. Place de Royal est plutôt à justice, mais par qui remplacer Valls ? marrane présumé, étant autre question, car ministre de l’Intérieur doit être mâle un tantinet cynique. Inconnu est conseillé, si possible ayant notions de plusieurs langues, car c’est terrorisme que France va devoir bientôt affronter. Merci Boubou. Tu résistes à ta manière et le dis avec retard. J’ai extrapolé en annonçant les conditions dans lesquelles se déroulera ma retraite. Je n’abandonnerai rien, mais ne veux plus être usé par révisionisme à petite semaine. Conseillers d’État proposent de diminuer dépenses sociales dans le but de rétablir équilibre financier, j’y suis opposé. Pareil équilibre peut être en partie rétabli en diminuant les seize milliards alloués à formation professionnelle, en partie pour rien, en supprimant nombre de commissions, impôts et niches fiscales. Et, ce qui intéresse la Sénégaloise si elle est nommée ministre de la Justice, en condamnant un peu sérieusement escroquerie, délit le moins réprimé, surtout quand il est commis par étrangers bénéficiant de discrimination positive. Il n’est pas exclu que la Sénégaloise songe à le faire, auquel cas nous la soutiendrons. Elle sait Hollande chiffe molle, mais ce ne fut pas toujours le cas. Toutefois histoire de France n’est pas d’alcôve. Soit, mais pourquoi Boubou as-tu tant traîné dans ton histoire du procès Faurisson ? Parce que tu étais mal à l’aise ? On te comprend. Mais dis-nous, Boubou. Es-tu du côté de Faurisson, que tu n’aimes pas

    Commentaire par Joel Bouard — 28 février 2014 @ 10:02 | Réponse

  4. Le procès Faurisson n’est pas terminé, puisque Sauteraud a annoncé qu’elle rendrait une décision sur la transmission de la QPC. Le procès reprendra donc en avril, après un passage en cour de cassation si la QPC est transmise.
    Pourquoi dis-tu que je n’aime pas Faurisson ? Je suis intervenu systématiquement à son appui dans tous ses procès.
    C’est plutôt lui qui n’aime pas me voir dans ses procès, parce qu’il croit que je débarque pour lui voler la vedette.
    Il n’est pas dans l’état d’esprit de quelqu’un qui combat la censure pseudo-légale et pseudo-judiciaire de l’État Mafieux et Judéo-Maçonnique dit « république française », mais plutôt dans celui de quelqu’un qui cherche juste à briller en société, sans réaliser que les « juges » de la 17ème chambre, dont la carrière dépend de Valls et Taubira, ne sont pas les admirateurs auxquels il s’attend.

    (Je n’ai pas dit que tu n’aimes pas Faurisson. Ne déforme jamais les propos d’autrui. Tu dis ensuite qu’il ne t’aime pas et qu’il est imbu de sa personne, ce qui n’est pas compliment. Je suppose que tu n’as pas été le seul à l’audience à poser la question préalable de constitutionnalité, le conseil de Faurisson a dû le faire aussi, d’où l’issue de l’audience que j’ignorais. Demain, le procès aura lieu en revanche. Tu n’y assisteras pas car tu seras expulsé, mais c’est le soir même que tu devrais dire tes impressions, NDLR.)

    Commentaire par Joel Bouard — 2 mars 2014 @ 23:05 | Réponse

  5. Je t’invite expressément à venir demain ! Tu sais mieux faire les compte-rendus que moi. Guillaume les faisait très bien, mais il n’est plus intéressé par le combat. Ne restent plus que toi et moi ! Même Prelorenzo déserte ! Il ne veut pas venir demain !
    Il faut donc absolument que tu viennes, et on ira prendre un pot après l’audience. Blanrue, Faurisson et M.Georges sont poursuivis pour le film de Blanrue. Je déposerai à nouveau la MÊME QPC.
    JB

    (Je ne peux pas venir car je suis occupé. Je devine comment se déroulera l’audience, seul le fait de rencontrer Blanrue pourrait m’intéresser. Remarque que ton article est assez bien noté, il a plus de succès que ceux que tu publies. Tu dis que Guillaume n’est plus intéressé par le combat, comme j’en avais l’impression, car il a été usé. Par Fofo, avec ses exigences, auxquelles Guillaume se pliait tant bien que mal. Par lui-même, car il faisait confiance au professeur et ne se donna pas la peine d’effectuer recherches indépendantes. De ton côté, tu sembles voir dans les textes de loi théorèmes mathématiques devant s’appliquer, mais ce n’est pas le cas. Prelorenzo a été refroidi par les onze mois que tu as passé en taule l’année dernière. Il pense que tu vas y retourner pour la même raison et ne veut pas t’encourager dans cette voie, il a raison. Mais tu ne changes pas. Tu n’as pas compris à quel point il est inutile de déverser chapelets d’insultes, en lettres capitales pour renforcer tes propos dans tes écrits. Tes jurons sont volatils. Au fond, les juges savent que loi Fabius-Gayssot est entachée d’illégalité, car la délégation française ayant signé les accords de Londres le 8 août 1945 n’était pas celle d’un État constitué. Idem en ce qui concerne les auteurs de cette loi, qui parlent d’accords de Londres. Tu pourrais ajouter des argus, comme le conflit d’intérêts sur lequel repose la cruelle loi, la classe politique n’étant pas habilitée à juger l’histoire à partir de ses lubies et à interdire tout débat contradictoire au tribunal. Mais sans doute ne veux-tu pas aller à l’encontre de ton engagement passé. Tu es comme Fofo, tu aimerais que la foule t’admire et crie Bouard a raison, la justice c’est du bidon ! De toute façon, le procès est renvoyé à une date indéterminée, étonnant que tu ne le saches pas, NDLR.)

    Commentaire par Joel Bouard — 3 mars 2014 @ 20:33 | Réponse


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :